Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Le dernier chapitre de « Wolves in the Wall » est disponible

Par Pierrick LABBE
Wolves in the Wall

L’incroyable expérience en réalité virtuelle « Wolves in the Wall » s’était déjà dévoilée, en partie, l’an dernier. La suite vient désormais de débarquer et elle se révèle incontournable.

Il existe des projets qui vous prennent à cœur pour leur capacité à nous faire percevoir de multiple émotions, à nous proposer une expérience réellement immersive. Cette série de films en réalité virtuelle est, sans aucun doute, à ranger dans cette catégorie. La réalité virtuelle, avec la possibilité de regarder à 360 degrés et en 3D offre des perspectives aux nulles autres paraitre.

Wolves in the Wall, une expérience maîtrisée

L’an dernier, les deux premiers épisodes de Wolves in the Wall avaient été lancés sur le casque Oculus Rift. Les utilisateurs, pour beaucoup fans, étaient aussi restés sur leur faim. En cause ? Un incroyable cliffangher à la fin du second. Fable Studio, les anciens développeurs de Story Studio (l’équipe d’Oculus), ont lancé le 3e et dernier épisode de leur saga. Difficile de ne pas reconnaître qu’ils s’approchent de la perfection.

Si on pouvait déjà craindre les « Wolves in the Wall » d’une façon métaphorique, après les premiers épisodes, ils prennent désormais vie d’une façon terrifiante et parfaite. Que vous l’acceptiez ou non, vous vous attacherez à Lucy, l’héroïne de l’histoire et ne serez sans doute pas capable de lui dire que vous ne la croyez pas. L’œuvre en réalité virtuelle est adaptée d’un livre pour enfants de Neil Gaiman et Dave McKean. Une nouvelle preuve qu’il n’y a pas d’âge pour profiter d’une très bonne expérience en réalité virtuelle.

Cet article Le dernier chapitre de « Wolves in the Wall » est disponible a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

VR Bangers se lance dans le porno en réalité augmentée avec AR Conk

Par Pierrick LABBE
Porno en réalité augmentée AR Conk VR Bangers

Quasiment inconnu, le porno en réalité augmentée offre pourtant un joli potentiel. Découvrez ce que propose cette première application de VR Bangers et réalisée par AR Conk.

Autrefois limité essentiellement aux magazines, l’industrie de la pornographie a trouvé un véritable essor en film grâce à l’arrivée des magnétoscopes puis en diversité avec l’arrivée de l’internet. Plus proche de nous, l’industrie du divertissement pour adultes a été complètement révolutionnée par la VR. Le porno en réalité virtuelle permet effectivement de vivre, à la première personne, des scènes dans lesquelles votre cerveau est totalement immergé. L’industrie des films X se lance désormais dans le porno en réalité augmentée et les avantages de ce dernier sont certains.

Porno en réalité augmentée : ce que la technologie offre

Le porno en réalité augmentée offre différents avantages que les autres technologies sont incapables de proposer. Tout d’abord, la scène se déroule dans un environnement familier puisqu’il s’agit de votre propre environnement. Vous pouvez ainsi placer la fille de vos rêves dans votre sofa, sur votre tapis ou dans votre lit. La pornographie en AR permet aussi de visualiser le personnage de votre choix en 3 dimensions dans votre environnement.

A la différence des films pornos en réalité virtuelle qui vous immergent totalement et vous coupent du reste du monde, le porno en réalité augmentée vous laisse dans votre environnement. Ainsi, personne ne peut vous surprendre dans une situation très embarrassante alors que vous avez un casque VR sur la tête et des écouteurs dans les oreilles. Essayer cette technologie c’est comme avoir un club de strip-tease à domicile sans avoir d’autres hommes à proximité.

L’application porno AR de VR Bangers

L’application de porno en réalité virtuelle proposée par VR Bangers est à télécharger ici. Elle n’est disponible, pour le moment que sur Android. Il faudra patienter encore un moment avant d’avoir une version iOS. L’installation est simple et l’application ne pèse que 120 Mo. Vous pouvez l’utiliser directement depuis votre smartphone ou, mieux encore, si vous disposez d’un dispositif de réalité augmentée comme, par exemple, Arizon ou Holokit. Certains Cardboards sont aussi compatibles.

Une fois lancée, vous pouvez vous placer dans un endroit agréable de votre maison. Une fois la reconnaissance de l’environnement réalisé, vous pourrez placer la jolie demoiselle où vous souhaitez. Sur votre tapis, votre sofa, une chaise, un lit, etc. Votre expérience de porno en réalité augmentée va alors débuter et la charmante demoiselle, nue comme un ver, réalisera différentes actions. Son hologramme se placera dans votre environnement comme si elle était présente dans votre salon ou votre chambre.

💾

FlyCatcher : un jeu VR créé par des chercheurs pour étudier la prédation

Par Bastien L
flycatcher vr

FlyCatcher est un jeu en réalité virtuelle créé par des chercheurs britanniques. En jouant le rôle d’un prédateur cherchant à attraper des mouches, le joueur va permettre aux scientifiques de mieux étudier les mouvements des proies tentant de fuir leurs prédateurs…

Nous avons beau observer la nature depuis des milliers d’années, son fonctionnement conserve encore de nombreux mystères. Or, la réalité virtuelle pourrait permettre de percer certains de ses secrets les mieux gardés

Les chercheurs de l’Université de Lincoln, au Royaume-Uni, viennent de créer un jeu VR intitulé FlyCatcher. L’objectif du projet n’est pas de pouvoir s’amuser dans la réalité virtuelle entre deux expériences scientifiques, mais de mieux comprendre les déplacements de prédateurs et de leurs proies.

FlyCatcher : gobez des mouches dans la VR pour faire avancer la science

Dans ce jeu, le joueur peut incarner une grenouille, un caméléon ou une salamandre et tenter d’attraper un maximum de mouches en utilisant sa langue extensible. Les données collectées par les chercheurs à partir du jeu permettront d’étudier la façon dont les essaims de mouches se déplacent lorsqu’ils fuient un prédateur.

Plus précisément, les scientifiques comptent vérifier si certaines stratégies de déplacement peuvent augmenter les chances de s’échapper pour ces pauvres insectes. Les fruits de cette étude pourront notamment permettre de mieux comprendre les systèmes biologiques naturels, mais aussi être exploités dans le domaine de la recherche en intelligence artificielle ou en robotique.

Selon le directeur du projet, Graham Richardson, en téléchargeant ce jeu, « les participants aideront les chercheurs à mieux comprendre la dynamique prédateur / proie en biologie, et plus spécifiquement les processus impliqués dans les affrontements physiques entre proie et prédateur ». Le jeu FlyCatcher est disponible dès à présent et gratuitement sur Steam pour les différents casques VR pour PC à cette adresse.

Ce n’est pas la première fois que la réalité virtuelle est utilisée à des fins de recherche scientifique. Par exemple, Microsoft a déjà utilisé la VR pour simuler des catastrophes naturelles à l’échelle d’un bâtiment, tandis que cette expérience vous permet de visualiser le changement climatique dans la réalité virtuelle…

Cet article FlyCatcher : un jeu VR créé par des chercheurs pour étudier la prédation a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

La Reine des Neiges 2 : Disney installe un film VR sur le Hollywood Boulevard

Par Bastien L
disney myth frozen tale

Afin d’accompagner la sortie du film d’animation ” La Reine des Neiges 2 “, Disney a produit un court-métrage en réalité virtuelle basé sur l’univers de la licence et intitulé ” Myth : A Frozen Tale “. Avec cet ambitieux projet, le géant américain du divertissement confirme son enthousiasme à l’égard de la VR…

Depuis maintenant plusieurs années, Disney s’intéresse de près à la réalité virtuelle. Le géant américain a collaboré avec The VOID autour d’expériences tirées des sagas Star Wars et Avengers ou encore du film Les Mondes de Ralph. De plus, la firme a déjà produit deux courts-métrages en réalité virtuelle : Cycles en 2018, et A Kite’s Tale en 2019.

À présent, Disney s’apprête à franchir un cap avec un nouveau court-métrage intitulé Myth : A Frozen Tale. Il s’agit d’un court-métrage en réalité virtuelle visant à accompagner la sortie du film La Reine des Neiges 2 diffusé hier soir en avant-première au Dolby Theatre du Hollywood Boulevard.

Avec cette production, Disney passe à l’étape supérieure en ce qui concerne la VR. Tout d’abord, comme le souligne le réalisateur Jeff Gipson, il s’agit du tout premier film en réalité virtuelle présenté sur le Hollywood Boulevard. Un symbole fort pour le cinéma VR dans son ensemble.

La Reine des Neiges 2 : le court-métrage VR le plus ambitieux de Disney jusqu’à présent

Deuxièmement, cette expérience exploite les technologies immersives les plus récentes pour proposer une aventure inoubliable. Les spectateurs pourront ainsi s’asseoir dans un siège Positron Voyager Chair : un pod capable d’effectuer des rotations à 360 degrés et de secouer à la verticale et vers l’arrière à 35 degrés.

Dernier point fort : il s’agit du premier court-métrage VR de Disney à exploiter des personnages et des décors basés sur l’une de ses licences les plus populaires. À travers cette expérience, les spectateurs sont plongés dans une histoire racontée par une mère à son enfant. On y retrouve le style artistique, la forêt enchantée et les créatures élémentaires présentées dans La Reine des Neiges 2. La bande originale a toutefois été composée spécialement pour l’occasion.

Compte tenu de la popularité de la franchise ” La Reine des Neiges “, Disney va pouvoir attirer un public très large et très différent de celui séduit par les précédentes expériences développées avec The Void autour de Star Wars et Marvel Avengers. On peut en déduire que l’entreprise américaine est désormais pleinement confiante à l’égard de la réalité virtuelle et de son potentiel pour le cinéma grand public. Après cette avant-première, la firme devrait annoncer davantage de lieux et de dates de diffusion pour ” Myth : A Frozen Tale

Cet article La Reine des Neiges 2 : Disney installe un film VR sur le Hollywood Boulevard a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Une expérience en réalité virtuelle pour entrer dans un livre…

Par Pierrick LABBE
livre réalité virtuelle

A l’occasion d’un festival suisse de littérature, les participants ont pu tester une expérience en réalité virtuelle qui les faisait plonger dans un livre. On vous explique de quoi il retourne exactement.

Après la lecture sur mobile, tablette ou Kindle, on pensait sans doute avoir fait le tour de l’innovation pour la lecture. Cependant, la plongée dans un univers littéraire à 360° s’avère bluffante.

Un livre qui se décline aussi en réalité virtuelle

C’est à l’occasion du festival Züri Liest en Suisse que cette petite innovation a été présentée. De quoi parle-t-on concrètement ? D’une immersion dans Los, un livre écrit par Klaus Merz, un auteur plutôt connu de l’autre côté du lac Léman.Les créateurs ont donc mis au point une expérience en réalité virtuelle avec des caméras à 360°. L’objectif est tout simplement de vous plonger dans l’atmosphère du roman. On parle là de lieux, de sensations visuelles, d’ambiances qui viennent complimenter le texte, sans pour autant lui faire concurrence.

En jouant avec le son et les images, les créateurs du projet Los 360° VR cherchent à transporter le lecteur et sans doute faire entrer la littérature dans une autre dimension. Sandro Zollinger, l’un des créateurs de cette expérience, y voit un avantage évident. Le lecteur se retrouve immergé dans l’univers, sans perturbations possibles de l’extérieur. Il définit aussi cela comme une expérience personnelle, intime, qui pourrait se rapprocher à ce niveau là de la lecture classique. Difficile toutefois d’imaginer une adaptation à grande échelle pour l’instant. Notez toutefois que des expériences avaient été menées avec un livre de bande-dessinée en réalité virtuelle.

Cet article Une expérience en réalité virtuelle pour entrer dans un livre… a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Angry Birds va bientôt avoir son level builder de type Super Mario Maker

Par Pierrick LABBE
Lvel builder pour Angry Birds VR : Isle of Pigs

Il y a quelques mois, on a enfin eu le droit à la sortie d’Angry Birds VR : Isle of Pigs. Une expérience qui se base sur la célèbre franchise et disponible sur toutes les principales plateformes. Cependant, le bonheur n’est pas encore fini pour les fans.

Il faut le reconnaître, amener le jeu désormais iconique sur mobile en réalité virtuelle a tout du très gros succès. Cependant, les fans attendaient ce qui est désormais indispensable : un level builder. Or, celui-ci ne serait plus très loin.

Un level builder pour Angry Birds VR : Isle of Pigs lancé avant la fin d’année

Concrètement, selon Resolution Games, la possibilité de construire vos propres niveaux pour Angry Birds VR : Isle of Pigs devrait arriver très bientôt. L’objectif annoncé est celui des fêtes de fin d’année. L’idéal pour s’amuser en famille à l’occasion de Noël. Si on en croit le trailer qui a été mis en ligne, vous aurez le droit à des pièces plutôt basiques, mais aussi tous les personnages essentiels à renverser ou à utiliser pour les faire tomber avec votre célèbre lance-pierres.

Mauvaise nouvelle cependant, il sera uniquement disponible en usage local dans un premier temps, mais l’usage online devrait être dévoilé dans le courant de l’année 2020. De quoi donner une dimension compétitive à la création des niveaux. De quoi redonner un coup de fouet aussi aux ventes du jeu sans aucun doute. A découvrir dans les prochaines semaines sur Steam, Viveport, Oculus Store ou Playstation Store. Ce level builder pourrait redonner un second souffle à Angry Birds VR : Isle of Pigs.

Cet article Angry Birds va bientôt avoir son level builder de type Super Mario Maker a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

3 jeux en réalité augmentée créés sur la plateforme de Niantic

Par Pierrick LABBE
Jeux en réalité augmentée Niantic

Avec Pokémon Go, Niantic a initié quelque chose d’inédit dans le monde du gaming mobile. Désormais, d’autres développeurs de jeux en réalité augmentée se lancent sur ses traces, avec sa bénédiction et son soutien.

Le développeur du jeu phénomène (et ultra rentable) a en effet décidé d’ouvrir sa plateforme utilisée pour construire le jeu à d’autres expériences. Suite à un concours, différents développeurs ont été aidés dans leur création.

10 studios indépendants de jeux en réalité augmentée aidés par Niantic

Le studio a récemment animé un événement organisé « Niantic Beyond Reality Content ». L’occasion d’inviter 10 studios indépendants de jeux en réalité augmentée à créer des expériences en utilisant la plateforme qui a servi à Pokémon Go et Harry Potter : Wizards Unite. 300.000 dollars à la clé pour les meilleurs projets. Le premier dans la liste est Run to My Heart, de JC Soft. Leur expérience, une application qui mélange le fitness et le divertissement. Les joueurs doivent courir pour sauver leurs amis qui ont été transformés de pommes de terre. Vous devrez aussi apprendre à rythmer votre course pour progresser et battre… des hamsters mutants géants.

D’autres ont proposé des expériences tout aussi innovantes. Ainsi, on peut penser à CryptOS, qui vous transforme en hacker de la réalité augmentée, en s’attaquant aux problèmes de cybersécurité actuels. Wild Sanctuary vous aide à vous plonger dans les merveilles de la nature tout en sauvant les espèces en danger… Niantic veut désormais lancer un programme pour les créateurs afin d’aider au développement de la communauté du réalité augmentée. Les participants souhaitant créer des jeux en réalité augmentée auront le droit à un vrai soutien technologique de Niantic.

Cet article 3 jeux en réalité augmentée créés sur la plateforme de Niantic a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Niantic partage sa vision de la réalité augmentée et ses programmes disponibles

Par Pierrick LABBE
Niantic programmes plateforme réalité augmentée

Niantic vient de dévoiler ses prochaines étapes sur la réalité augmentée et a fait différentes annonces intéressantes pour les développeurs. Le point sur ces présentations et à qui elles sont destinées.

L’entreprise californienne est surtout connue pour ces jeux en réalité augmentée à succès forçant les utilisateurs à sortir de chez-eux et explorer leur environnement, notamment avec les jeux Pokémon Go et Harry Potter : Wizards Unite. Portant l’entreprise de San Francisco est bien davantage qu’un éditeur de jeux. Elle propose effectivement des outils et des programmes aux développeurs intéressés par la réalité augmentée sur smartphone. La firme américaine vient de faire différentes annonces et a mis à jour sa plateforme.

Niantic Wayfarer pour proposer des lieux

Le programme Wayfarer permet aux utilisateurs de partager des lieux intéressants pour Pokémon Go. Ces lieux doivent répondre à certains critères comme par exemple être sûrs, être publics, présenter un intérêt historique ou architectural certain. Ainsi les utilisateurs peuvent suggérer de nouveaux lieux dans leur ville.

Niantic Creator Program et son fonds

L’entreprise entend collaborer davantage avec les développeurs indépendants d’applications en réalité augmentée. Le programme Niantic Creator offre un concours pour trouver des créateurs de talent et même un fonds permettant de financer certains projets particulièrement créatifs. Des outils et services sont mis à disposition pour aider à la création. Plus d’informations sur la page du groupe ici.

Un programme et des partenariats avec des PME

Le concept de ce programme est simple. Les petites et moyennes entreprises peuvent postuler pour devenir un lieu sponsorisé qui attirera des joueurs de Pokémon Go. L’entreprise, après acceptation de Niantic, pourra proposer des mini-jeux et planifier une activité à des heures précise. Pour participer à ce programme, vous pouvez vous rendre dans la page dédiée ici. Notez qu’une participation modique de 1 dollar par jour est demandé aux entreprises et de 2 dollars par jour pour le programme Premium.

Cet article Niantic partage sa vision de la réalité augmentée et ses programmes disponibles a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Coca-Cola offre une expérience en réalité augmentée pour les fêtes

Par Pierrick LABBE
Coca-Cola AR

Comme toujours en fin d’année, les grandes marques jouent la carte de Noël, de la neige et de la bonne humeur. Coca-Cola y ajoute, pour 2019, une bonne dose de réalité augmentée. On fait les présentations.

Et oui, on vient à peine de passer Halloween et il est déjà temps de penser à Noël et au Nouvel An. Ce mardi, la célèbre marque de soda a dévoilé sa nouvelle publicité pour la fin d’année.

Coca-Cola mise sur une ambiance hivernale

C’est un style plutôt affirmé par le passé que Coca-Cola renouvelle cette année, mais en y ajoutant la réalité augmentée. On y trouve ainsi le célèbre ours polaire et bien entendu le Père Noël, qui seront présents sur la majorité des produits de la marque. Vous pouvez cependant désormais faire vivre dans votre salon ce fameux ours polaire. En utilisant l’application de la marque pour iOS et Android, vous pouvez scanner les bouteilles et canettes thématiques, pour transformer ce packaging hivernal en une reconstitution numérique de l’univers de l’ours polaire.

Ainsi votre bouteille va progressivement se recouvrir de glace, jusqu’à se transformer en une petite maison au pied de laquelle jouent plusieurs ours polaires. Mignon à souhait… Petit détail amusant, si vous scannez deux canettes en même temps, vous aurez aussi le droit à une reprise de Jingle Bells. D’autres bouteilles vous donneront aussi différentes variances et des clins d’œil historiques comme la publicité de 1993 de Coca-Cola avec la célèbre bataille de boule de neige ou l’aurore boréale (à revoir ci-dessus).

Cet article Coca-Cola offre une expérience en réalité augmentée pour les fêtes a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

National Geographic Explore VR vous fera découvrir le Macchu Picchu

Par Pierrick LABBE
Macchu Picchu en réalité virtuelle National Geographic Explore VR

National Geographic Explore VR va prochainement proposer de visiter et découvrir le célèbre Macchu Picchu. Cette citée perdue au cœur des Andes péruvienne sera accessible depuis votre casque de réalité virtuelle.

National Geographic Explore VR, la branche réalité virtuelle du magazine National Geographic, est connu pour ses images spectaculaires. Après nous avoir fait découvrir l’Antarctique, escalader une banquise immense, nous avoir montré la puissance d’une tempête de neige, promener en kayak dans l’océan gelé et montré une colonie de manchots, le magazine propose de nous faire découvrir un monstre sacré. La citée perdue en haut d’une montagne du Pérou sera la prochaine destination à découvrir.

Découvrir en immersion le Macchu Picchu en réalité virtuelle

La citée, juchée en haut d’une montagne des Andes péruviennes, Macchu Picchu est l’une des merveilles du monde moderne. Son accès est particulièrement difficile, même de nos jours. Elle se trouve effectivement dans la cordillère des Andes dans une zone assez proche de la forêt amazonienne. Cette ville que l’on attribue à la civilisation inca est restée secrète pendant des siècles. Les conquistadors espagnols n’en n’ont jamais entendu parler et il faudra attendre le début du 20ème siècle pour que ses ruines, en partie envahies par la végétation, soient de nouveau découvertes.

National Geographic Explore VR compte nous faire prochainement découvrir cette citée perdue et redonner à ses ruines son lustre d’antan. Le magazine va effectivement sortir une application en réalité virtuelle qui nous permettra de visiter les constructions de Macchu Picchu. Vous pourrez ainsi découvrir les différents temples qui la composent avec ses murs incas si particuliers qui ont résisté au temps et aux tremblements de terre. Découvrir sa zone d’habitations et son astucieux système hydraulique. Admirer les lamas broutant dans les impressionnantes zones de culture en terrasse. Même si vous ne pourrez pas ressentir l’énergie si particulière de cette citée, vous pourrez en découvrir toute sa magie et sa beauté.

En attendant la sortie, vous pouvez déjà visiter Macchu Picchu dans cette vidéo à 360 degrés.

Cet article National Geographic Explore VR vous fera découvrir le Macchu Picchu a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Oculus veut offrir une social VR comme un lieu et non pas un jeu

Par Pierrick LABBE
Social VR Oculus Facebook

C’est un reproche assez courant fait aux applications de social VR, elles ressemblent souvent davantage à des jeux. Oculus travaille à améliorer cela avec des outils qui vous feront sentir davantage dans un lieu.

Les applications sociales en réalité virtuelle ont d’abord été pensées par Facebook après l’acquisition d’Oculus. Le géant des réseaux sociaux veut aussi connecter les personnes en réalité virtuelle et offrir des espaces inédits et différents de ce que l’on retrouve sur Facebook. Cependant, jusqu’à présent, cela ressemblait davantage à des univers de jeux-vidéos qu’à des espaces sociaux ressemblant à des lieux de rencontre. La recherche d’amis en réalité virtuelle est aussi souvent un processus frustrant et maladroit. Facebook travaille dessus et entend prochainement proposer des outils pour améliorer les applications sociales en VR.

La social VR bientôt améliorée et plus professionnelle

Facebook a évalué trois facteurs majeurs qui gâchent les expériences de social VR.

  • Les faibles moyens de communication entre ceux qui portent un casque de réalité virtuelle et ceux qui n’en portent pas.
  • Les jeux de réalité virtuelle s’appuyant sur les mêmes paradigmes multi-joueurs que les jeux sans VR, ce qui signifie généralement que vos amis ne peuvent pas y participer sauf s’ils se trouvent dans un état / lieu désigné (comme un lobby).
  • Les utilisateurs ont du mal à discerner le « où » sont les amis dans une application, et comment et quand ils pourraient être disponibles.

Aussi, Oculus va publier de nouveaux outils pour le social VR afin de rendre ce processus beaucoup plus fluide. Selon Mike Howard, le chef de produits pour la plateforme SDK et Avatar SDK, le concept est simple : « Nous voulons que les gens puissent consulter à l’avance les activités de réalité virtuelle, faciliter la prise de contact avec des amis, coordonner, communiquer, partager ce qu’ils vont faire, partager leur intention d’êtres sociaux » avant d’ajouter : « et finalement, lorsque vous êtes dans [la VR], lorsque vous vous déplacez entre ces différents contextes sociaux, [nous voulons que cela] se sente sans faille et sans friction, de sorte que je puisse simplement explorer la VR ensemble au lieu de naviguer à fond ».

Cet article Oculus veut offrir une social VR comme un lieu et non pas un jeu a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Comment Microsoft créée des hologrammes dans ses studios

Par Pierrick LABBE
Hologrammes Microsoft studios réalité mixte

Les studios de réalité mixte de Microsoft créent des hologrammes très convaincants. Cette technologie naissante devrait s’imposer, dans le futur, comme une norme. Découverte…

Un hologramme est une représentation, en vidéo 3D avec le son, d’un personnage réel ou fictif dans notre environnement. Il est aussi possible d’interagir avec chose qui est impossible avec les vidéos et photos 3D. Cette technologie a été dévoilée par le cinéma de science-fiction comme, par exemple, avec le personnage de la princesse Leia dans Star Wars ou bien encore The Doctor dans Star Trek : Voyager. Voici comment Microsoft développe de telles vidéos dans ses studios de réalité mixte.

Des hologrammes en réalité mixte incroyables de réalisme

Selon Jason Waskey, le directeur de la création chez Microsoft et directeur du studio de réalité mixte qui réalise ces hologrammes : « Lorsque nous pensons aux raisons pour lesquelles les gens voudraient un hologramme, c’est la même raison pour laquelle vous souhaitez voir vos vidéos en son et en couleur. C’est parce qu’il reflète le monde de la façon dont nous évoluons dans le monde. Avoir quelqu’un de la taille de votre vie dans la même pièce que vous et vous rappeler de la façon dont ils étaient ou sont… c’est vraiment puissant. Alors que nous continuons à recréer le monde qui nous entoure avec autant de fidélité que possible, la prochaine étape consiste à ajouter de la profondeur. Partout où vous vous attendez à voir une vidéo, vous devez également vous attendre à une expérience véritablement volumétrique ».

Les studios de réalité mixte de Microsoft créant de tels hologrammes se trouvent à San Francisco. Ils utilisent la technologie de capture volumétrique avec des caméras à haute résolution. 106 caméras à infrarouge et RVB permettent ainsi d’enregistrer des images et vidéos à 360 degrés. Un excellent exemple du rendu d’un tel processus est la présentation faite par Julia White lors d’une récente conférence Microsoft. Son avatar sous forme d’hologramme visible dans un casque de réalité mixte HoloLens 2 était présenté à ses côté comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus.

Cet article Comment Microsoft créée des hologrammes dans ses studios a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Terminator : Dark Fate, le film propose une expérience en réalité augmentée

Par Pierrick LABBE
Terminator : Dark Fate

On aura désormais le droit à une déclinaison du film Terminator : Dark Fate en réalité augmentée avec Snapchat. Un rendu qui s’avère plutôt convaincant pour une opération promotionnelle réussie.

Le dernier film de la saga Terminator n’est sans doute pas le meilleur de la franchise mais les studios Paramount ont décidé d’accompagner l’expérience avec une déclinaison en réalité augmentée sur la populaire plateforme Snapchat.

Terminator : Dark Fate, plongée en réalité augmentée

Ce sont des petits effets Snapchat en réalité augmentée qui feront plaisir aux amateurs du film Terminator : Dark Fate. Les utilisateurs, qu’ils soient sur Android ou sur iOS, pourront désormais avoir accès à de nouveaux effets dans la carrousel. Deux effets différents sont disponibles pour les utilisateurs. Si vous utilisez la caméra frontale de votre smartphone, vous aurez désormais le droit à jouer au célèbre T-800, le visage quelque peu abîmé par les combats. De quoi vous filer, à vous et à Sarah Connor, quelques sueurs froides. Il suffit de faire glisser la barre, pour voir l’effet concrètement sur votre photo.

Le second effet, s’intéresse de son côté à la caméra arrière de votre smartphone. Dans un nuage de fumée, un Terminator apparaîtra dans votre espace physique. De quoi vous donner envie de lui tirer dessus, ce qui sera possible en tapotant l’écran jusqu’à le faire exploser. Snapchat prouve encore une fois sa capacité à attirer les blockbusters après le dernier Spiderman, le 3e opus de John Wick , Shazam ou encore X-Men : Dark Phoenix c’est désormais au tour de Terminator : Dark Fate de proposer une expérience AR.

Cet article Terminator : Dark Fate, le film propose une expérience en réalité augmentée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

FundamentalVR : le géant de la formation chirurgicale en VR lève 5 millions €

Par Bastien L
fundamental vr levée fonds

FundamentalVR, spécialiste de la formation chirurgicale en réalité virtuelle, annonce une levée de fonds de près de 5 millions d’euros. Cette somme va lui permettre de continuer à développer sa plateforme Fundamental Surgery…

L’entreprise londonienne FundamentalVR développe une plateforme intitulée ” Fundamental Surgery “, permettant aux chirurgiens de s’entraîner à opérer dans la réalité virtuelle et de progresser grâce à l’analyse de données. Sa plateforme est aujourd’hui adoptée par de nombreuses institutions médicales dans sept pays différents.

Parmi ses clients, on compte notamment Mayo Clinic et UCLA aux Etats-Unis, UCLH au Royaume-Uni, et Sana en Allemagne. Pour l’heure, toutefois, sa plateforme se limite principalement aux opérations orthopédiques, des hanches ou des genoux.

FundamentalVR veut continuer à améliorer sa plateforme Fundamental Surgery

Néanmoins, FundamentalVR va pouvoir continuer à développer sa plateforme suite à une levée de fonds de 4,3 millions de livres soit l’équivalent d’environ 5 millions d’euros. Cette levée de fonds de Série A est menée par Downing Ventures, aux côtés d’Epic Private Equity et Brighteyes Ventures. Plusieurs institutions médicales telles que Mayo Clinic et Sana Kliniken, également clients et utilisateurs, ont également participé. Au total, l’entreprise britannique est donc parvenue à lever 9,3 millions de dollars depuis sa création.

Selon Al Sisto, le CEO de Tern, qui détient 26% de l’entreprise, Fundamental Surgery peut non seulement révolutionner la formation des chirurgiens, mais également permettre de créer une base de données très précieuse pour l’industrie de la santé dans son ensemble. Cette levée de fonds démontre également l’intérêt des investisseurs pour le domaine de la formation en réalité virtuelle, dans lequel de plus en plus de startups se lancent…

Cet article FundamentalVR : le géant de la formation chirurgicale en VR lève 5 millions € a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Viro Move, l’application de fitness VR est jouable en démo sur Steam

Par Pierrick LABBE
Viro Move

Si vous en avez marre d’aller à la salle de sport, alors il est temps de d’enfiler votre casque de réalité virtuelle pour lancer Viro Move dont la démo est désormais disponible sur Steam.

Il existe de plus en plus de possibilités pour faire du sport et de la gym en réalité virtuelle. Il y a même de très bons simulateurs de boxe ou des initiatives plus surprenantes comme Beat Saber ou Super Hot. Voici une nouvelle application de fitness, sous forme de jeu, qui est à découvrir…

Viro Move, une démo à tester

Viro Move est donc un jeu qui devrait permettre de toucher un large public pour une très bonne raison. Il combine plusieurs expériences à travers un seul jeu. Ainsi, ceux qui aiment Audica, auront le droit à des activités de tir. Ceux qui préfèrent de la boxe (comme avec BoxVR) auront aussi de quoi faire et même ceux qui ont toujours besoin d’une épée à la façon d’un Beat Saber. Si on en croit la démonstration, au-delà de ces modes indépendants, vous pourrez désormais tester une autre expérience qui vous fera alterner entre les différents modes.

De quoi faire fonctionner votre cardio à pleine puissance. Si les niveaux semblent quelque peu répétitifs, le fait de devoir basculer de l’un à l’autre très vite et de façon variée, vous apporte les nuances dont vous rêvez pour bien vous occuper. Pour l’instant, la version complète du jeu n’a pas encore de date de sortie, mais la démonstration de Viro Move est désormais disponible ici pour les casques de réalité virtuelle Valve Index, Oculus Rift, les casques Windows MR et le HTC Vive. A terme, le PSVR et l’Oculus Quest seront aussi au rendez-vous.

Cet article Viro Move, l’application de fitness VR est jouable en démo sur Steam a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Que va vraiment changer la 5G pour la réalité augmentée ou virtuelle ?

Par Pierrick LABBE
5G VR AR

La 5G est au bout de la route. On s’en rapproche, avec la promesse d’une bande passante plus élevée et moins de latence pour nos usages internet mobiles et les connexions PC mais, quid des nouvelles technologies ?

Ces dernières années, avec plus ou moins de succès, la réalité virtuelle et augmentée ont débarqué sur nos smartphones, nos PC et même de manière autonome avec certains casques comme l’Oculus Quest. Que va changer cette technologie à ce niveau ?

La 5G, plus qu’un buzzword ?

Comme pour beaucoup d’autres domaines, la 5G a le potentiel de provoquer une révolution dans les domaines de la réalité augmentée et de la réalité virtuelle. C’est en tout cas ce qu’on nous a annoncé pour l’intelligence artificielle, l’internet des objets ou encore les voitures autonomes. Le problème est, qu’à l’heure actuelle, on peine encore à réaliser l’impact que cela aura, et cela restera ainsi tant qu’un déploiement à grande échelle ne sera pas effectif.

Dans tous les cas, on peut espérer qu’il y ait un vrai potentiel pour le streaming immersif de haute qualité. Ainsi pour de la vidéo à 180 ou 360°, on aurait ainsi du streaming avec de la vidéo volumétrique, ce qui est à l’heure actuelle le plus gourmand. Le gaming en AR / VR dans le cloud est la seconde option très favorable que peut permettre la 5G. Cependant, cela reste encore à l’heure actuelle très hypothétique dans ce domaine mais, le streaming avec Cloud gaming en réalité virtuelle a encore besoin d’être plus mûr avant que cela apporte vraiment des bénéfices.

Cet article Que va vraiment changer la 5G pour la réalité augmentée ou virtuelle ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Shadow ouvre la porte de la réalité virtuelle au grand public

Par Pierrick LABBE
Shadow

C’est le grand défi de la réalité virtuelle, réussir à toucher un public suffisamment large pour continuer à croître. Cependant le prix de l’équipement représente souvent un frein majeur. Shadow veut changer les choses.

A l’heure actuelle, pour qui veut se lancer dans le monde de la réalité virtuelle, il faut se payer à minima un casque plutôt onéreux et parfois y ajouter un ordinateur surpuissant VR Ready qui vient alourdir la facture. Cependant, la solution de  l’entreprise française, déjà utile pour le gaming, pourrait changer les choses.

Shadow met la réalité virtuelle dans le cloud

Shadow est ce que l’on nomme une entreprise de cloud computing. Vous payez chaque mois un abonnement en échange d’un accès à un ordinateur virtuel, bien plus puissant que ce vous avez à la maison. Une solution qui vous permet de jouer aux derniers jeux sortis, même avec une machine plutôt ancienne. Or, jusque-là, la compatibilité avec la réalité virtuelle était impossible ou à tout le moins très compliqué. Cependant, durant sa conférence annuelle, l’entreprise de cloud computing vient d’annoncer que ce serait désormais possible.

Il sera désormais possible en théorie d’accéder à un catalogue étendu, même avec un casque d’entrée de gamme. Attention toutefois, l’enjeu majeur devient alors celui de la connexion. Avec les services de Shadow, il vous faudra un réseau Wi-Fi suffisamment puissant pour en profiter sans trop de perte de qualité. Là où le lag peut être gênant sur Fortnite, il rompt toute la magie dans Beat Saber. Une affaire à suivre, très vite, on l’espère bien au niveau des ventes.

Cet article Shadow ouvre la porte de la réalité virtuelle au grand public a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Magic Leap saute dans le domaine de la comédie musicale en réalité augmentée

Par Pierrick LABBE
Comédie musicale en réalité augmentée Out There Magic Leap One

Les fans de comédie musicale peuvent se réjouir. Ils vont pouvoir entrer dans une nouvelle dimension dans le domaine des expériences multimédias avec une innovation de Magic Leap en réalité augmentée.

On peine encore à cerner tout le potentiel que peut avoir Magic Leap pour proposer de nouvelles narrations et les comédies musicales n’étaient sans doute pas en haut de la liste. Cependant, cette proposition s’avère particulièrement séduisante.

Vanessa Williams débarque dans une comédie musicale en réalité augmentée sur Magic Leap

La compagnie de production Wilkins Avenue, en partenariat avec Pollen Music Groupe, va donc lancer la première comédie musicale en réalité augmentée grâce aux lunettes de réalité augmentée Magic Leap One. Une découverte qu’il était possible de connaître… à Paris. C’est en effet à l’occasion du Comic-con, dans la capitale, ce week-end qu’il a été testé pour la première fois. Au programme donc, les chansons de Vanessa Williams, sur « Out There », racontant l’histoire d’une petite fille qui a passé sa vie dans sa chambre.

Non pas qu’elle soit agoraphobe, au contraire elle meurt d’envie d’explorer le reste du monde. Un rêve qui deviendra possible quand le décor de sa chambre commence à prendre vie. Avec le Magic Leap One, Wilkins Avenue réussit à placer ces bouleversements directement autour des spectateurs. Les mouvements des ces derniers génèrent aussi des réactions spécifiques. Un combo qui permet aux spectateurs de profiter d’une expérience unique et de donner vie au spectacle. Il n’y a plus qu’à continuer à rêver du jour où on pourra en profiter dans notre salon de cette comédie musicale en réalité augmentée.

Cet article Magic Leap saute dans le domaine de la comédie musicale en réalité augmentée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Facebook supprime son application Spaces pour laisser place à Horizon

Par Bastien L
facebook spaces

Facebook mise tout sur sa nouvelle application Horizon, et vient donc de fermer les portes de sa précédente plateforme de Social VR intitulée Facebook Spaces. Désormais, il n’est plus possible d’accéder à ce réseau social en réalité virtuelle qui n’a jamais vraiment rencontré le succès escompté…

En 2017, Facebook lançait Spaces, une application de réalité virtuelle qui renouait avec son domaine de prédilection : les réseaux sociaux. Cette appli pour Oculus Rift et HTC Vive permettait à des groupes d’utilisateurs de se rejoindre au sein d’espaces virtuels, au sein desquels ils étaient incarnés par des avatars créés par leurs soins. L’occasion de converser, d’échanger du contenu multimédia, ou même de se livrer à des jeux.

Cependant, alors que Facebook lancera très bientôt sa nouvelle appli de social VR Horizon, annoncée lors de l’Oculus Connect 6, la firme de Mark Zuckerberg semble craindre que les deux plateformes se cannibalisent. Sur le site officiel de Facebook Spaces, un message informe désormais que l’application n’est plus disponible depuis le 25 octobre 2019. Désormais, Facebook remercie tous les utilisateurs qui se sont joints à l’expérience et les invite à venir sur Horizon l’année prochaine.

Facebook veut concentrer tous ses efforts de Social VR sur Horizon

Facebook Horizon s’annonce comme un véritable monde virtuel au sein duquel les utilisateurs pourront sociabiliser. L’application se rapprochera donc de plateformes déjà existantes telles que VRChat ou Rec Room, avec la particularité de lier l’avatar de l’utilisateur à son compte Facebook…

Par le passé, les différentes applications de Social VR, y compris Facebook Spaces, ont rencontré un succès mitigé auprès des utilisateurs de casques de réalité virtuelle. Cependant, c’est précisément pour ce cas d’usage que Facebook a racheté Oculus en 2014. De fait, le géant américain compte évidemment persister jusqu’à ce que le grand public se laisse séduire.

Pour rappel, Horizon sera disponible en beta fermée dès le début de l’année 2020 sur Oculus Rift et Oculus Quest. On ignore pour le moment si une version Steam sera proposée pour les autres casques PC tels que le HTC Vive ou le Valve Index…

Cet article Facebook supprime son application Spaces pour laisser place à Horizon a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Le Mur de Berlin reconstitué dans la réalité virtuelle, 30 ans après sa chute

Par Bastien L
mur de berlin vr

La startup TimeRide a reconstitué le Mur de Berlin en réalité virtuelle afin de permettre à tout un chacun de s’immerger dans l’époque de la Guerre froide. Une expérience à la fois terrifiante et éducative…

Il y a quasiment 30 ans, le 9 novembre 2019, le Mur de Berlin s’effondrait enfin. Un moment historique, qu’il ne sera malheureusement pas possible de revivre à moins d’inventer la machine à remonter dans le temps.

Cependant, la startup allemande TimeRide a décidé d’utiliser la réalité virtuelle pour créer une reconstitution parfaite de cet événement. L’expérience, sobrement intitulée ” TimeRide Berlin “, est proposée depuis le mois d’août 2019.

L’objectif de la startup n’est pas de proposer une expérience comparable à la visite d’un musée, mais bel et bien de permettre à l’utilisateur de s’immerger dans le passé. À travers ce court périple, vous découvrirez la façon dont l’Allemagne vaincue fut divisée en secteurs après la Seconde Guerre mondiale.

Au départ, le spectateur se trouve dans un bus plein à craquer à l’approche du Checkpoint Charlie : l’une des frontières les plus célèbres de la Guerre froide. Les gardes de l’Allemagne de l’Est, chargés de fermer la frontière à la nuit tombée pour empêcher un exode massif vers l’ouest, hésitent à retenir le bus pour vérifier l’identité des passagers. Après quelques minutes, le véhicule est finalement autorisé à traverser le brouillard pour entrer à Berlin-Est.

Par la suite, l’utilisateur peut choisir entre trois protagonistes : un carreleur rebelle, un croyant sincère désabusé, et un punk de Berlin-Ouest. Le personnage sélectionné guidera l’utilisateur durant son tour.

Revivez la traversée du Mur de Berlin en réalité virtuelle

Le spectateur pourra ensuite contempler le square Gendarmenmarkt dont les deux cathédrales portent encore les séquelles de la WWII, ou encore le Leipziger Strasse et ses préfabriqués qui représentaient alors l’apothéose du luxe…

La propagande communiste aboyée dans les mégaphones résonne dans les airs, et les citoyens font la queue pour des rations de produits frais. Tout est fait pour procurer une sensation d’immersion maximale.

À la fin du trajet, le bus atteint sa destination finale : le Palais de la République, démoli en 2008. On retrouve également bien entendu des images de la chute du mur de Berlin, moment phare inoubliable de l’Histoire.

Cependant, si la traversée de la frontière en réalité virtuelle procure une sensation de suspens, il ne faut pas oublier la terrible réalité du Mur de Berlin. On estime qu’environ 327 personnes ont péri en tentant de passer de l’Est à l’Ouest, même si ces chiffres donnés par le gouvernement allemand restent contestés.

Même si TimeRide est consciente qu’une expérience prenant place à l’ère des Nazis aurait pu susciter encore plus d’intérêt, la startup a préféré éviter ce tabou historique. L’objectif de cette expérience est avant tout d’éduquer les nouvelles générations sur cette période, afin que les erreurs du passé ne soient plus jamais commises…

Cet article Le Mur de Berlin reconstitué dans la réalité virtuelle, 30 ans après sa chute a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Le concept car de Mitsubishi qui mise sur la réalité augmentée

Par Pierrick LABBE
Mitsubishi realite augmentee

Quelle place occuperont la réalité virtuelle ou la réalité augmentée dans les véhicules de demain ? Au-delà de la distraction, du loisir, peut-on imaginer des usages plus concrets ? C’est ce que pense Mitsubishi.

A l’occasion du Tokyo Motor Show, l’entreprise japonaise a donc dévoilé à quoi pourrait ressembler son SUV Hybrid « Mi-Tech », avec un vrai usage de la réalité augmentée au niveau de son tableau de bord, notamment pour prévenir du danger.

Mitsubishi mise sur une réalité augmentée pour votre sécurité

Avec une vidéo qui a été dévoilée à l’occasion de l’événement (voir ci-dessus), le constructeur automobile nippon imagine donc comment la réalité augmentée pourrait vous permettre de conduire même dans de mauvaises conditions de vision ou dans des environnements particulièrement hostiles. Ainsi, on peut voir la voiture pensee par Mitsubishi circuler dans un terrain très complexe qui est notamment parsemé de geysers. Or, afin de permettre aux conducteurs de les éviter, des grands messages d’alertes apparaissent en réalité augmentée sur le pare-brise. Ainsi, l’information arrive plus vite et le conducteur se trouve alors à même de réagir.

Cependant, ce système pourrait aussi s’utiliser dans un brouillard épais pour détecter de façon plus précise les autres véhicules et ainsi réduire le risque de collisions. L’objectif de ce concept-car est clairement pour Mitsubishi de faire échapper les voitures électriques du mythe de la petite citadine avec une approche plus tournée vers l’aventure. On ignore si ces pare-brises du futur seront bientôt disponibles chez le constructeur japonais mais on a le droit d’en rêver…

Cet article Le concept car de Mitsubishi qui mise sur la réalité augmentée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

La démonstration de la mission Apollo 11 en AR est incroyablement réaliste

Par Pierrick LABBE
Apollo 11 démonstration HoloLens 2

Epic Games vient de dévoiler une nouvelle vidéo sur la mission Apollo 11 qui est une démonstration de ce que pourront donner les visuels en AR de l’HoloLens 2. Autant dire, le casque de réalité augmentée possède un incroyable potentiel.

Les graphiques en réalité augmentée des lunettes AR HoloLens 2 de Microsoft que l’on peut voir dans la vidéo correspondent au cas d’un flux diffusé en streaming en temps réel depuis un ordinateur de l’entreprise avec Unreal Engine. Vous pouvez voir le résultat dans la vidéo ci-dessous.

Apollo 11, l’étalon de Microsoft en réalité augmentée

On avait déjà pu découvrir Apollo 11 : Mission AR à l’occasion de Microsoft Build 2019. Il s’agit d’une recréation de la mission historique, montrant le décollage avec la fusée Saturne 5 puis l’alunissage sur notre satellite naturel et les premiers pas de Neil Armstrong sur la Lune. L’ensemble des images ont été recréées à partir de données et d’images de la mission originales. Selon Epic Games, la démonstration compterait pas moins de 7 millions de polygones pour un rendu le plus réaliste possible et inclut des lumières et des ombres dynamiques, des effets volumétriques et plusieurs niveaux d’images.

Bien sûr, tout ne vient pas directement de l’Hololens 2. Les éléments holographiques sont diffusés sans fil depuis un PC en réseau avec UE 4.23, la dernière version d’Unreal Engine. On ignore encore si c’est possible simplement en ayant retour au cloud ou bien si un ordinateur est indispensable. Unreal Engine 4.23, dévoilé début septembre a été pensé spécifiquement pour l’Hololens 2. On devrait donc bientôt voir de nouveaux projets. En tout cas cette expérience Apollo 11 est incroyable.

Cet article La démonstration de la mission Apollo 11 en AR est incroyablement réaliste a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Une start-up souhaite doter les chirurgiens d’une vision type rayons X en AR

Par Pierrick LABBE
Vision à rayon X chirurgiens

La start-up américaine, MediView XR, travaille sur un projet permettant aux chirurgiens de voir la zone à opérer, en réalité augmentée, comme s’ils disposaient d’une vision rayons X à la Superman. Explications…

Certaines ablations de tumeurs sont particulièrement complexes. Il faut pouvoir parvenir à atteindre la tumeur sans toucher les organes sains. Les images médicales comme un scanner, une IRM ou bien encore une tomodensitométrie permettent de visualiser, en 3 dimensions, l’intérieur du corps humain. Cela permet aux chirurgiens de visualiser la zone à opérer et définir l’angle à adopter pour parvenir à la tumeur. Cependant, une fois au bloc opératoire, seuls la mémoire et les compétences du chirurgien sont à l’œuvre. D’où l’idée d’offrir à ces derniers une vision type rayons X en 3 dimensions en réalité augmentée avant et pendant l’intervention. Voici une vidéo de démonstration qui permet de se faire une meilleure idée de l’apport de la réalité augmentée pour ce genre d’opération chirurgicale.

Une vision type rayons X au bloc opératoire

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo de démonstration, les chirurgiens disposent d’une sorte de vision à rayons X avant l’opération. Ils peuvent visualiser avec précision la zone tumorale et l’anatomie aux alentours. Ils peuvent ainsi trouver le meilleur angle pour atteindre la tumeur à retirer.

Pour ce faire, le chirurgien utilise des lunettes de réalité augmentée. Dans la démonstration, ils disposent de HoloLens 2 et peuvent visualiser les images en 3 dimensions issues des images médicales prises lors d’examens antérieurs. Cette vision de type rayons X pourrait beaucoup faciliter certaines opérations d’ablation de tumeurs particulièrement complexes.

Cet article Une start-up souhaite doter les chirurgiens d’une vision type rayons X en AR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

DreamWalker est un projet ultra-futuriste poussé par Microsoft

Par Pierrick LABBE
DreamWalker

Comment concilier monde réel et monde virtuel ? Permettre à des être humains de se déplacer comme on pouvait le voir dans “Ready Player One” le film de Steven Spielberg ? DreamWalker le pourrait…

Ces questions peuvent ressembler à une véritable plongée dans le futur, à quelque chose dont on serait encore très loin de se préoccuper sérieusement. Cependant, le projet de Microsoft montre que ce n’est pas le cas.

DreamWalker donne vie à l’OASIS

En voyant le film “Ready Player One“, on s’est tous un peu pris à rêver, à cette dimension technologique qui semblait encore se trouver à des décennies dans le futur, pour peu que cela soit vraiment possible. Cependant, les chercheurs de Microsoft réfléchissent déjà ces problèmes, comme on a pu le découvrir dans un rapport réalisé par l’étudiant de l’université de Stanford Jackie Yang et plusieurs chercheurs de Microsoft : Eyal Ofek, Andy Wilson et Christian Holtz. Ils ont donc mis au point DreamWalker, un système qui pourrait en théorie vous permettre de vous déplacer dans le monde réel avec le casque de réalité virtuel.

Pour cela, ils ont misé sur le  système de tracking externe du Windows Mixed Reality, deux capteurs de profondeur similaires à ceux des Kinect et la technologie GPS. Concrètement, cela pourrait vous permettre de transformer votre marche à l’épicerie du coin en une déambulation dans votre jeu favori. Reste à savoir si les joueurs ont vraiment envie de se retrouver dans le type de configuration que propose DreamWalker. Ready Player One était loin d’avoir seulement des côtés positifs !

Cet article DreamWalker est un projet ultra-futuriste poussé par Microsoft a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Nvidia annonce CloudXR pour le rendu en VR et AR d’applications avec la 5G

Par Pierrick LABBE
Nvidia CloudXR SDK

Nvidia vient de lancer le SDK de CloudXR en accès anticipé. Cela permet le streaming en réalité virtuelle et augmenté grâce au rendu de serveurs et de la communication par 5G.

L’un des problèmes de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée est la quantité énorme de calculs nécessaires pour générer les images en 3D et à 360 degrés des applications et des jeux. Cela demande notamment des cartes graphiques et processeurs très performants. Pour les smartphones et les casques autonomes c’est tout de suite plus limité et pour les PC, il faut une machine particulièrement puissante. En passant par une solution Cloud et via une communication 5G, le problème peut être contourné en ne proposant que du streaming depuis un serveur. C’est la solution proposée par Nvidia et son SDK. Voici la vidéo de démonstration.

Le CloudXR de Nvidia pourrait révolutionner l’AR et la VR

Nvidia a réalisé une démonstration convaincante de CloudXR lors du MWC de Los Angeles. La démonstration montrait un prototype d’un véhicule Mac Laren Senna qui apparaissait sur la scène de la conférence grâce à la vue en réalité augmentée reçue à travers d’un smartphone. Le streaming de rendu était envoyé via un service 5G de Verizon.

Cette communication a été réalisée entre le téléphone et le serveur doté d’une Nvidia Quadro RTX 8000 qui exécutait l’application Autodesk VRED. Le téléphone fonctionnait avec la 5G et le SDK de CloudXR du constructeur de cartes graphiques pour la réalité virtuelle. Ce SDK est aussi compatible avec OpenVR et les dispositifs basés sur Windows et Android. Le SDK est disponible en accès anticipé pour que les entreprises puissent implémenter cette connexion de streaming en réalité virtuelle et augmentée entre les serveurs et les clients.

Cet article Nvidia annonce CloudXR pour le rendu en VR et AR d’applications avec la 5G a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Vista-AR : un programme pour rendre les sites touristiques accessibles à tous

Par Pierrick LABBE
Vista-AR

Le projet européen Vista-AR vise à démocratiser la réalité virtuelle et augmentée et permettre à certains petits sites culturels européens d’en bénéficier. Le site Tour-Mag a interrogé Jean-Baptiste Suquet, son coordinateur.

La réalité virtuelle et la réalité augmentée se font petit à petit une place dans nos smartphones et dans nos vies. Cependant, il reste encore du chemin à faire comme le prouve le prouve l’expérience de ce programme européen.

Vista-AR : passer du gadget à la médiation culturelle

Interrogé, celui qui est aussi enseignant-chercheur de Neoma Business School explique l’ambition derrière le projet. « Nous souhaitons créer de nouvelles expériences visiteurs en adoptant des technologies numériques de pointe dans des sites culturels et patrimoniaux partenaires ».  D’un point de vue technologique, cela ne pose pas de problèmes. C’est cependant l’aspect économique qui pose souci. Souvent ce sont, selon lui, des élus locaux qui poussent les projets pour sembler innovants mais sans coordination sur l’ensemble patrimonial. C’est pour cela que Vista-AR se base sur trois piliers : médiation culturelle, économie et technologie.  Leur ambition ne concerne pas le Louvre, mais des petits sites et musées pour lesquels les nouvelles technologies sont souvent inaccessibles. Sur les trois prochaines années, ce ne sont pas moins de 150 sites qui devraient être intégrés à ce projet.

Comme exemple, Jean-Baptiste Suquet donne l’exemple du château de Fougères. « Typiquement, il ne reste que 3 colonnes et un bout de mur du logis seigneurial au Château de Fougères. Nous avons voulu partir sur la reconstitution du bâtiment à l’aide d’une tablette ». Le projet Vista-AR, ralenti par les connaissances scientifiques de l’institution sera finalement déployé en 2021. Dans une autre salle, les visiteurs pourront revivre une bataille du point de vue d’un soldat. Le plus difficile selon lui ? « Il y a un fossé important entre les concepteurs de la réalité virtuelle et les responsables des sites culturels. Les uns veulent mettre du fun, alors que les autres sont dans une logique de transmission des savoirs ». Deux mondes qui semblent difficiles à concilier.

Cet article Vista-AR : un programme pour rendre les sites touristiques accessibles à tous a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

« Agent Emerson » un thriller en VR sera lancé au mois de novembre

Par Pierrick LABBE
Agent Emerson

« Agent Emerson » est un thriller filmé à la première personne à 360°. Il sera lancé sur Oculus et tous les casques de réalité virtuelle pour PC le 22 novembre. On fait les présentations.

Il n’y a pas de la place que pour des jeux dans le domaine de la réalité virtuelle. C’est en tout cas la conviction profonde derrière ce film en réalité virtuelle. Le trailer se révèle plus que séduisant comme vous pouvez le voir ci-dessous.

Agent Emerson, pensé par la VR

Vous vous souvenez sans doute de « Hardcore Henry », sorti en 2015 et qui était un film filmé entièrement à la première personne. C’est ce que l’on nous propose ici avec « Agent Emerson »,  bonus inclus d’une vision à 360°. Ce film en réalité virtuelle, qui met en scène Lyndsy Fonseca et Tony Denison, vous proposera une expérience de 15 minutes, pensée pour ceux qui ont une très forte affinité pour la réalité virtuelle.

On peut s’imaginer que le réalisateur de « Agent Emerson », Ilya Rozhkov, aura caché quelques surprises pour les spectateurs à l’intérieur des scènes. Plusieurs visionnages seront donc nécessaires pour en prendre la mesure. L’histoire est celle d’Emerson, un agent de la CIA qui se retrouve le sujet d’un programme expérimental. Son corps est entièrement contrôlé à distance par un général. Avec l’aide d’une autre agente, il va devoir lutter pour reprendre le contrôle de son corps et se battre dans le bâtiment. Pour ceux qui ont une PlayStation VR, ne craignez rien, la déclinaison pour le casque de Sony ne devrait pas tarder.

Cet article « Agent Emerson » un thriller en VR sera lancé au mois de novembre a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

BBC abandonne la réalité virtuelle et sème le doute sur le journalisme VR

Par Bastien L
bbc vr hub abandon

La BBC annonce la fermeture de son VR Hub chargé de produire du contenu en réalité virtuelle. Une nouvelle fois, ce renoncement serait lié à des chiffres d’audience en dessous des espérances…

Il y a un peu plus de deux ans, la BBC se lançait dans la production de contenu en réalité virtuelle. A l’époque, la société britannique était convaincue que la VR avait le potentiel de révolutionner le journalisme en permettant aux spectateurs de ” vivre ” les reportages et d’éprouver une empathie que ne peuvent déclencher les autres médias.

Depuis 2017, le BBC VR Hub a ainsi produit plusieurs projets tels que le film ” Trafficked ” proposant au spectateur de se mettre dans la peau d’une femme réduite à l’esclavage, ou encore un voyage virtuel dans l’espace intitulé ” Home “. On lui doit aussi une expérience VR basée sur la fameuse série Doctor Who.

Malheureusement, l’aventure s’achève ici pour le broadcaster public du Royaume-Uni. Sur son blog, la BBC annonce cette semaine la fermeture de son VR Hub.

Le BBC VR Hub n’a pas réussi à séduire le grand public

Selon le Times of London, ces films en VR auraient attiré une audience très faible par rapport au contenu traditionnel de la société. Cependant, la BBC refuse de dévoiler le nombre de spectateurs ayant tenté ces expériences immersives.

La fermeture du BBC VR Hub vient une nouvelle fois remettre en question le potentiel de la réalité virtuelle pour le grand public, alors que Google a annoncé le même jour l’abandon de sa plateforme Daydream VR qui n’aura jamais décollé.

La VR peine, encore et toujours, à séduire les consommateurs. Par conséquent, les projets des entreprises ne sont tout bonnement pas rentables. On peut toutefois espérer que l’évolution de la technologie et la baisse des coûts permettent une démocratisation progressive au cours des années à venir…

Malgré la fermeture du VR Hub, la BBC précise qu’elle continuera à étudier les opportunités liées à la réalité virtuelle. D’autres branches de la société pourront d’ailleurs décider de créer du contenu VR en profitant des leçons apprises avec cette expérience…

Cet article BBC abandonne la réalité virtuelle et sème le doute sur le journalisme VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Portal-ble permet de manipuler des objets virtuels à la main sur smartphone

Par Bastien L
portal-ble réalité augmentée mains

Portal-ble est un système développé par des chercheurs de la Brown University. Il permet de manipuler des objets virtuels en réalité augmentée sur smartphone en utilisant ses mains…

En mêlant le virtuel au réel, les applications de réalité augmentée mobiles comme Pokémon Go proposent une expérience d’un genre nouveau. Cependant, même si les images virtuelles viennent se superposer à celles du monde réel filmées par le smartphone, les interactions se font toujours en touchant l’écran comme sur une application traditionnelle. La magie s’en trouve très rapidement estompée.

Afin de remédier à ce problème, les chercheurs de la Brown University ont développé un système logiciel intitulé ” Portal-ble “. Celui-ci permet aux utilisateurs de smartphones de placer des blocs, des meubles ou tout autre objet virtuel sur un arrière-plan réel pour ensuite les manipuler de façon réaliste et naturelle en utilisant leurs mains.

Portal-ble permet d’interagir avec la réalité augmentée de façon naturelle

Pour permettre de telles interactions, les chercheurs ont placé un petit capteur infrarouge à l’arrière du smartphone. Ce composant suit les mouvements des mains en relation avec les objets virtuels, permettant de les saisir et de les relâcher comme de véritables objets.

Initialement, les chercheurs ont voulu appliquer les lois physiques du monde réel à leur système. Malheureusement, ils se sont vite aperçus que la tâche n’était pas si aisée. Les utilisateurs tentent d’attraper les objets au mauvais endroit, ou placent leurs doigts à travers les objets. Il a donc fallu que l’équpe observe attentivement la manière dont les utilisateurs tentaient d’interagir avec ces objets pour ensuite permettre au système de s’y adapter.

Pour faciliter les interactions entre les mains et les objets virtuels, les chercheurs ont utilisé le feedback sensoriel ou des mises en lumière visuelles ainsi que les vibrations du smartphone. Ces dernières aident les utilisateurs à interagir et à ressentir un contact physique lorsqu’ils saisissent les objets virtuels. Selon les testeurs, ce feedback facilite et accélère les tâches tout en rendant les interactions plus satisfaisantes.

A l’avenir, les chercheurs envisagent d’étoffer la bibliothèque d’objets virtuels de leur système, d’améliorer les interactions et de développer de nouvelles activités. Ils comptent également permettre au système de fonctionner sur le smartphone sans avoir besoin de capteur infrarouge additionnel. A terme, ce système vise à permettre aux développeurs, aux artistes ou encore aux designers d’utiliser la réalité augmentée sans avoir besoin de porter de casque…

Cet article Portal-ble permet de manipuler des objets virtuels à la main sur smartphone a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

A Strasbourg, vous pouvez vivre une expérience vaudou en réalité virtuelle

Par Pierrick LABBE
Vaudou en réalité virtuelle

Le musée consacré aux croyances vaudou situé en Alsace propose une petite nouveauté en se lançant dans la technologie. La vidéo et l’audio sont aux menus pour donner une nouvelle dimension à l’expérience des visiteurs.

Que l’on croit ou pas aux rituels magiques,  c’est une expérience en réalité virtuelle qui s’annonce dépaysante, au cœur de l’Afrique et de certaines de ses croyances ancestrales.

Deux scénarios en réalité virtuelle sur le vaudou

Au programme, deux expériences et quatre chapitres, explorant les différents aspects des croyances vaudou. Vous pouvez ainsi vous retrouver dans la hutte d’un prêtre recevant un touriste qui veut de l’aide pour réussir ses projets. Il pourra pour y répondre avoir recours à la divination, au sacrifice d’une chèvre et de multiples autres méthodes. L’ensemble est bien sûr immersif et fourmille de détails dans tous les sens. Chaque vidéo fait entre 5 et 8 minutes. L’ensemble des contenus ont été filmés au Bénin, pour un coût estimé à 55 000 euros.

Quel intérêt pour le musée ? Toucher un public toujours plus large. « Les nouvelles technologies sont partout, autant qu’elles soient aussi chez nous ! Je pense que c’est un vrai plus, aussi bien pour le public que pour l’équipe. Ça ajoute une dimension vivante au vaudou ». Côté tarif, pour accéder à ces expériences en réalité virtuelle, il faut réserver. Impossible de venir de façon inopinée et de tester. Les deux scénarios, disponibles sur des créneaux précis coûtent six euros. A terme, le musée espère bien en faire une activité rentable. Mais cela pourrait prendre du temps. Vous pouvez effectuer une réservation de scéance directement sur le site du musée ici.

Cet article A Strasbourg, vous pouvez vivre une expérience vaudou en réalité virtuelle a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

❌