Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 13 novembre 2019Vos flux RSS

Telestream Announces Version 9 of ScreenFlow Video Editing & Screen Recording Software

Par High Rez PR

Nevada City, California, November 12th – Telestream, a global leader of digital media tools, media streaming and delivery technologies, today announced the immediate availability of ScreenFlow 9, the latest version of the company’s award-winning video editing and screen recording software for the Mac. Built for marketers, educators, online-trainers, Vloggers and anyone needing an affordable, easy ...

The post Telestream Announces Version 9 of ScreenFlow Video Editing & Screen Recording Software appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Par Dan Harary

ARCHION’S EDITSTOR OMNI HELPS PATAGONIA ACCELERATE CREATIVE EDITORIAL PROCESS AND ARCHIVAL ACCESS FOR THOUSANDS OF PRODUCT VIDEOS AND DOCUMENTARY FILMS     Los Angeles, CA, Nov. 12, 2019 —  Archion Technologies, a leader in intelligent, ultra-high performance network video storage solutions for content creation, has announced that  Patagonia, Inc., a company that makes clothes for ...

The post appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

LAURA PODOLAK WADDELL JOINS GRAVITY MEDIA TO MANAGE ITS NORTH AMERICAN STRATEGIC PARTNERSHIPS

Par rlyl

Former Pac-12 Networks Senior Director will oversee the service delivery for a major studio operations project Gravity Media, the leading global provider of complex live broadcast facilities and production services to content owners, creators and distributors, has appointed former Pac-12 Networks Sr. Director, Content Production Laura Podolak Waddell as its new Director, Strategic Partnership Management ...

The post LAURA PODOLAK WADDELL JOINS GRAVITY MEDIA TO MANAGE ITS NORTH AMERICAN STRATEGIC PARTNERSHIPS appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Puthiya Thalaimurai TV use Quicklink TX for bureaucrat, politician and journalist interviews

Par quicklink

  Puthiya Thalaimurai TV, part of New Gen Media Corporation, are using the Quicklink TX on their 24×7 live news channel to interview important bureaucrats, politicians and independent journalists worldwide. Launched in 2011, Puthiya Thalaimurai TV has become extremely popular in India and abroad due to its independent editorial stance. The channel looks at issues ...

The post Puthiya Thalaimurai TV use Quicklink TX for bureaucrat, politician and journalist interviews appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

À partir d’avant-hierVos flux RSS

La semaine prochaine, grand concours des 15 ans du Mag LeCollagiste

Par LeCollagiste
15 ans LeCollagiste

Une brève rapido pour vous annoncer que la semaine prochaine je lance un concours pour les 15 du Mag du LeCollagiste en partenariat avec Millumin, HeavyM, Smode, Lumings, Blendy Dome VJ et Resolume.

 

6 jours de concours en 6 clics et pas moins de 17 licences et autres friandises en cadeaux.

 

À la semaine prochaine, rendez-vous le 18 novembre 2019 ici même.

 

15 ans Mag LeCollagiste

 

Translation, Übersetzung, Traducción, Tradução, Conversione, Vertaling, Tłumaczenie, перевод

15 ans Mag du LeCollagiste
Du 18 au 24 novembre 2019

LeCollagiste

 

La semaine prochaine, grand concours des 15 ans du Mag LeCollagiste est un billet de LeCollagiste VJ.
LeCollagiste VJ - Mag du LeCollagiste, actu sur la culture VJING, Vidéo Mapping, info video et high tech.

NUGEN Offers Unequalled Audio Post Plug-Ins for Music and Television Projects

Par D Pagan Communications

LOS ANGELES, NOVEMBER 7, 2019 – As the top-line audio editing software brand for television and music mixers and producers around the world, NUGEN Audio has gained significant notoriety throughout the industry. When Mix Engineer Jorel Corpus received a copy of the company’s Producer bundle at an event surrounding the GRAMMY’s, he soon realized it ...

The post NUGEN Offers Unequalled Audio Post Plug-Ins for Music and Television Projects appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Intersections – The Frank-Ratchye STUDIO for Creative Inquiry Celebrates its 30th Anniversary

Par Greg J. Smith
Intersections – The Frank-Ratchye STUDIO for Creative Inquiry Celebrates its 30th Anniversary
In October CAN headed to Pittsburgh to toast the 30th Anniversary of The Frank-Ratchye STUDIO for Creative Inquiry. The event was accompanied by "Intersections," a dynamic group exhibition showcasing many of the anti-disiciplinary works produced within the labs. Here, we review the show and share details about various included works.

PMC Appoints Vintage Studios As Its Thai Distributor For All Pro Audio Monitors

Par whitenoise

PMC Speakers is delighted to announce that Vintage Studios has been appointed as its official distributor in Thailand, with responsibility for the company’s entire range of professional monitoring products. Located in the Bang Na district of Bangkok, Vintage Studios was established in 2002 by the Puengrusme family as a commercial music recording, mixing and mastering ...

The post PMC Appoints Vintage Studios As Its Thai Distributor For All Pro Audio Monitors appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

PIX and CODEX Brands to unite under X2X Media Group

Par Amisa Saari-Stout

PIX and CODEX have announced that the two companies are to be brought under a single unified brand identity with the establishment of the X2X Media Group. This brand consolidation will further strengthen the Group’s offerings to the entertainment industry, leveraging the two companies’ reputation for pioneering innovation and engineering strengths under a single umbrella ...

The post PIX and CODEX Brands to unite under X2X Media Group appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Blackmagic RAW Format Used on Indie Science Fiction Thriller, Portals

Par Zazil Media

Fremont, CA – November 7, 2019 – Blackmagic Design today announced that filmmaker Hasraf (Haz) Dulull employed a Blackmagic RAW workflow throughout both the acquisition and post production of a new science fiction anthology feature, Portals. Created and produced by Chris White in association with Screen Media Films, the final and bookend segments of the thriller ...

The post Blackmagic RAW Format Used on Indie Science Fiction Thriller, Portals appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

LBI Media Inc.’s KBUE-FM: The Number One Los Angeles Radio Station

Par Andres Benetar

  LBI Media, Inc., is a leading vertically integrated, multi-platform, Spanish-language media company that operates across all of the top U.S. Hispanic markets. On an annual basis, LBI Media, Inc. produces over 2,500 hours of original TV programming at the Empire Burbank Television Studios. This media company is among the largest U.S. producers of Spanish-language ...

The post LBI Media Inc.’s KBUE-FM: The Number One Los Angeles Radio Station appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Alone : Sylvain Massard nous emmène sur une planète mystérieuse

Par Shadows

Sylvain Massard dévoile Alone, court-métrage réalisé à l’ECV Bordeaux avec l’aide de Hugo Williame (MAAAV) pour la musique et le sound design.

Sur une planète que l’on devine lointaine, un curieux vaisseau spatial débarque…

L’article Alone : Sylvain Massard nous emmène sur une planète mystérieuse est apparu en premier sur 3DVF.

Astro Design Uses DeckLink 8K Pro for Realtime 8K Camera and Lens Measurement System

Par Zazil Media

Fremont, CA, November 5, 2019 – Blackmagic Design announced today that Astro Design, a Japanese manufacturer specializing in 8K product design, is using Blackmagic Design DeckLink 8K Pro as part of their new real time modular transfer function (MTF) measurement system. The new IP-8030 was developed with NHK’s technological collaboration and will be used by broadcasters ...

The post Astro Design Uses DeckLink 8K Pro for Realtime 8K Camera and Lens Measurement System appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Digital Anarchy Launches Transcriptive 2.0

Par Kevin Bourke

Introduces New “Clip Mode’ for Transcribing Individual Clips  and Editing Video with Text; ‘Offline Sync’ Feature Aligns Any Transcript, Regardless of Source, with No Internet Connection Required and Free of Charge   Digital Anarchy(www.digitalanarchy.com) today announced it has significantly advanced its intelligent transcription software for Adobe® Premiere Pro® editors with the launch of Transcriptive 2.0. ...

The post Digital Anarchy Launches Transcriptive 2.0 appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

How the "Kid Witness News" Video Production Program Has Supported the Dreams and Potential of Kids Around the World for 30 Years

How and where children learn nowadays have changed so much alongside the growing diversity and global reach of information today. In Japan, for example, schools are not viewed as the sole sources of education as they are strongly encouraged to work with a wide range of outside groups and individual...

Jellyfish Pictures Bolsters Feature Animation Team with Appointment of Joachim de Brunier

Par Tessa Waldock

BAFTA and multi-award-winning animation and visual effects studio, Jellyfish Pictures, today announced the appointment of Joachim de Brunier to Head of Modelling. Continuing Jellyfish Pictures’ rapid expansion, de Brunier brings over a decade of creative expertise from some of the biggest animation studios in the world.   Boasting an impressive career, de Brunier joins Jellyfish ...

The post Jellyfish Pictures Bolsters Feature Animation Team with Appointment of Joachim de Brunier appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

GB Labs and Trams target new market sectors for storage solutions

Par Manor Marketing

Aldermaston, UK, 4 November 2019 –  GB Labs, innovators of powerful and intelligent storage solutions for the media and entertainment industries, has formalised a storage systems partnership with Trams Ltd, the award-winning IT solutions provider. GB Labs and Trams have already enjoyed success in selling and supporting GB Labs systems to some of Trams’ top customers, primarily to ...

The post GB Labs and Trams target new market sectors for storage solutions appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Claypaky Xtylos, le premier Beam à sources Laser RGB

Par admin

Vue générale

Présenté lors du Prolight+Sound 2019 où il fut très remarqué par les éclairagistes (il ressemblait à un pot de miel au milieu d’une concentration d’oursons affamés) le Xtylos s’annonce comme une révolution dans le monde des projecteurs asservis avec un faisceau Beam unique. Evolution du Sharpy, il utilise une toute nouvelle technologie à base trois sources LASER RGB. Découvrons l’engin !

Un salon n‘étant pas toujours l’endroit le plus approprié pour apprécier la qualité d’un faisceau, nous avons demandé en prêt cet engin novateur pour le tester dans le studio d’Impact Evénement mais aussi de nuit dans le parking de Dimatec, à côté du Sharpy évidemment et du Sharpy Plus.
Nous avons aussi demandé à notre collègue Jean-Pierre Landragin, spécialiste du Laser, d’apporter des précisions sur la technologie des sources embarquées (voir encadré en fin d’article).

[private]

Le Xtylos se présente dans un design rappelant les codes esthétiques de la gamme Axcor, avec une tête tout en rondeur, une sorte d’œuf lisse et mat, orné de jolies bandes dorées sur ses flancs et terminé par une énorme lentille de sortie d’une quinzaine de centimètres de diamètre, une lyre avec des bras aux bords arrondis, une petite base fine et compacte. L’appareil est magnifique !

Ouverture depuis le réducteur le plus petit, jusqu’au « focus large ».

Au niveau de la sécurité, et bien qu’il soit équipé de sources Laser très puissantes correspondant normalement à la classe 4 (usage interdit en salle et très réglementé en extérieur), le Xtylos grâce à son système optique rentre dans la catégorie des appareils à source Laser de Classe 1, autrement dit sans danger pendant leur utilisation, y compris en vision directe dans le faisceau sur une longue période. Tout le monde est rassuré !

Effets de gobos, de prismes et de couleurs pastel

Le faisceau du Xtylos est bien celui d’un Beam, (et non celui d’un Laser), très serré de 1,1°, qui fend l’espace, le découpant d’une lame fine et précise. La lumière est extrêmement vive, intense, comme parcourue de poussières colorées scintillantes.

D’un point de vue purement optique, la focalisation dépasse largement le cadre de la tête du projecteur. Le point de croisement peut se trouver à plusieurs dizaines de centimètres de la sortie, formant un rayon convergeant puis divergeant. C’est d’ailleurs ainsi, en l’absence de zoom, que l’on obtient le faisceau le plus large : environ 8°.

Les prismes et le frost en mode pleine ouverture.

La consistance même du faisceau est d’un type nouveau et sa constance sur la longueur est bien plus importante que celle d’un Beam à lampe. Il reste très concentré avec peu d’altérations sur de longues distances.

Le dimmer du Xtylos est électronique. La courbe que nous avons tracée est plutôt réussie. Claypaky maîtrise bien la gestion indépendante des trois sources.

Prête-moi ton Xtylos 3 couleurs !

Question couleurs, le Xtylos offre aussi des possibilités tout à fait nouvelles. La somme des 3 sources RGB conduit à un blanc qu’il convient de considérer comme un « full-color ».
Il vous appartiendra de calibrer votre propre blanc de référence, dans vos presets de couleurs. Car le Xtylos se gère comme n’importe quel projecteur asservi, avec une librairie CMY tout à fait ordinaire et qui donne accès à toute la puissance des sources.

Teintes avec couleurs pleines et mixées

Si les couleurs pleines telles le Rouge, bleu ou vert sont réellement efficaces, les mélanges peuvent s’avérer surprenants. La couleur peut être amenée de légères variations en fonction de la longueur du faisceau, et de la façon dont on va le focaliser. Il se peut par exemple que sur un mélange orangé, on obtienne une lumière plus claire et plus vive avant le point de croisement qu’après.
Ça donne un faisceau presque jaune, qui va devenir plus orangé passé le point de croisement, allant jusqu’à un doré profond sur une projection située quelques mètres plus bas. Attention, il ne s‘agit pas d’un souci de mélange des couleurs mais d’une propriété inhérente à sa technologie. Les sources n’ont pas forcément les mêmes propriétés de focalisation.
Mais revenons aux trois couleurs de base RGB pour signaler leur exceptionnelle luminosité. Jamais un rouge n’a été aussi intense sur un Beam avec un flux qui correspond à près de 36 % du flux total en blanc. C’est du jamais vu !
Le vert, idem et le bleu, n’en parlons pas… Les couleurs sont vraiment intenses.

Nouveauté depuis son lancement, Xtylos propose un canal blanc variable de 8000K à 2500K qui doit selon toute logique être une émulation électronique des trois sources. C’est une bonne nouvelle qui devrait rassurer les éclairagistes déçus à Prolight+Sound par le blanc.

Essais de faisceaux, gobos, couleurs et prismes en vidéo


Les gobos

Le Xtylos possède deux roues de gobos. L’une propose 14 gobos fixes, directement (et finement) découpés dans la tôle avec des réductions d’ouverture, et quelques gobos déjà bien connus sur le Sharpy, permettant de sculpter le faisceau.
La deuxième roue comporte 7 gobos tournants indexables et interchangeables : barre, cône, passoire et quelques autres, tous bien impressifs en volumétrie et qui pourront vraiment s’exprimer dans le faisceau grand ouvert (ce qui n‘était pas le cas avec le Sharpy) et éclaté par les prismes. Les deux roues sont mixables et le jeu du focus va permettre des effets bien sympas.

Quelques-uns des gobos fixes. On commence par les réducteurs.

Les gobos tournants, en mode « focus large ».

Les prismes !

Plusieurs effets optiques permettent d’animer et de modeler le faisceau. Tout d’abord un prisme à 16 facettes disposées en « fleur », rotatif et indexable, va permettre d’étaler le faisceau : on frôle les 12°.
Il est indépendant et mixable avec la roue d’effets qui comporte un prisme à 6 facettes disposées en cercle, un prisme permettant d’étaler le faisceau sur un plan linéaire et un prisme 6 facettes en ligne tous tournants et indexables. Un filtre frost loge aussi sur cette roue.

Les prismes et le frost.

Déplacement de la tête

Le Xtylos, comme le Sharpy, est extrêmement vif. Si la tête est plus imposante que celle de son aîné, elle est assez comparable en vitesse. Les mouvements lents sont nickels, le déplacement est précis, sans à-coups.

Construction de l’engin

La machine démontée

Les carters de la tête se démontent en trois parties. Deux capots qui entourent la partie effets, c’est-à-dire les deux tiers « avant » côté lentille. Chaque capot s’ouvre en actionnant d’un quart de tour deux discrètes vis camouflées dans la grille de ventilation.
La partie avant est maintenue par une languette venant se caler sous le carter en plastique de la tête. Elle est retenue par une petite élingue de sécurité. Tout l’arrière est caché par un grand capot, qui peut lui aussi se démonter en retirant 4 vis quart de tour, toujours retenu par une petite élingue de sécu.

L’arrière laisse voir l’assemblage complexe qui contient les sources laser et leur système de refroidissement. Il s’agit d’un bloc caréné laissant dépasser les radiateurs à caloducs. La technologie en question est très protégée.
La précision micrométrique qu’elle nécessite pour l’ajustement de ses semi-conducteurs sensibles et de leur cheminement optique impose que toute intervention interne à la source ne soit réalisée que par les services techniques de Claypaky. La durée de vie des sources est annoncée pour 10 000 heures.

Le bloc contenant les sources LASER

La sortie lumière se fait, après passage dans un guide de lumière cylindrique d’une dizaine de centimètres de long , via une petite fenêtre de quelques centimètres depuis laquelle jaillit le faisceau en direction des effets.

Le guide de lumière, avec sa fenêtre de sortie, une fois les modules démontés.

La grosse lentille de focus.


Pour le démontage intérieur, tout se joue sur deux modules d’effets extractibles par un jeu de vis quart de tour imperdables, et le débranchement de quelques connecteurs en plastique sur une carte de commande, et de deux gros Sub-D maintenus également par deux petites vis plates imperdables.
Il faudra retirer deux petites plaques qui semblent destinées à éviter toute fuite de lumière vers les grilles de ventilation. Elles sont elles aussi fixées par deux vis imperdables. Il faut un peu de minutie mais tout se démonte assez bien.
Le premier module comporte les roues de gobos. Le deuxième module comporte sur sa face inférieure la roue d’effets avec les prismes 6 et linéaires plus le frost, et de l’autre côté la guillotine venant positionner le gros prisme à 16 facettes.

Le module d’effets (prismes et frost)

Le module de gobos


Les deux bras sont traversés par le passage de câblage vers la tête. Un seul reçoit l’entraînement tilt, avec le moteur dans la base du bras transmettant son mouvement via une courroie jusqu’à la poulie d’axe, tandis que l’autre est occupé par le moteur pan, l’électronique qui semble gérer la motorisation pan et tilt, et le blocage tilt de la tête. Notons que la courroie de tilt semble difficile à extraire sans désosser tout l’engin… L’ajustement de tous ces capots est impeccable. Belle réalisation.

Le panneau de connecteurs

L’alimentation est assurée par une entrée et sortie True1. La sortie permet d’attaquer jusqu’à trois Xtylos sur la même ligne. Une entrée et une sortie DMX XLR5 et une embase RJ45 reçoivent les signaux de commande.
La base est entourée par deux grosses poignées qui se fondent dans le design extrêmement soigné de tout l’appareil. Le dessous de la base reçoit les habituels logements pour accueillir les fixations quart-de-tour cam-lock des deux oméga (fournis avec l’appareil of course !) et l’élingue. Il s’agit de modèles d’oméga communs à toutes les machines Claypaky, qui permettent un positionnement de clamp « décalé ».

Je prends quelques lignes pour remercier de tout mon cœur la personne qui a conçu et imaginé ce dispositif, qui permet de fixer le projecteur partout sur un pont sans être gêné par une jonction ou une entretoise. Je ne compte plus le nombre de fois où ce système m’a sauvé. Bref…

Menu et options

L’afficheur pour configurer l’appareil

Le Xtylos possède à peu près le même menu que les machines Claypaky récentes : petit écran lumineux et 5 touches disposées en cercle. Ce système fonctionne plutôt bien.
Le menu donne accès aux habituelles fonctions d’adressage, le mode (ici deux, un mode Standard et un mode « Vector »), les options de contrôle, les infos de temps d’allumage de la machine et des sources, etc.

Les mesures photométriques

Nous commençons par la mesure le derating en blanc full-color, c’est à dires les trois sources Laser RGB allumées à pleine puissance. L’éclairement au centre se stabilise en 5 minutes avec une atténuation de 11 % qui aura une incidence négligeable sur le rendu du faisceau. C’est une excellente valeur pour un projecteur à effets.


Mesures faisceau Beam

C’est l’occasion pour nous d’inaugurer le filtre que nous avons fait fabriquer spécialement au Japon par Minolta et qui associé à notre spectromètre CL 500 A (limité à 100 000 lux), nous permet maintenant de mesurer jusqu’à 10 millions de lux d’éclairement.
Pour obtenir plus de points de mesure, nous plaçons cette fois le projecteur à 10 mètres de la cible ce qui comparé aux 5 mètres habituels de recul multiplie par 2 le diamètre de la projection.

Donc à 10 m, la projection du faisceau atteint 19 cm de diamètre ce qui correspond à un angle de 1,1°. L’éclairement au centre avant derating atteint 137 900 lumens (122 300 lm après derating) ce qui conduit à un flux de 3 250 lumens (2 880 lm après derating).


Utiliser le Xtylos

Le Xtylos est une machine étonnante. La lumière qu’elle génère est extrêmement percutante, très concentrée, et en même temps elle peut paraître très douce par certains aspects. Une des caractéristiques qui nous a interpellés, c’est par exemple que le faisceau chauffe peu, comparé à d’autres Beams à lampe risquant quasiment de fondre un matériau à proximité. La température du faisceau du Xtylos est plus « calme », mais à 10 mètres, pointant une surface claire, ça pique aux yeux ! La densité de lumière est impressionnante.
L’appareil en lui-même répond admirablement bien. Les fonctions sont simples et sans mystère. Il faudra un peu de temps pour bien saisir tout ce qu’on peut faire avec, et s’acclimater aux teintes et effets que l’on pourra obtenir. La ventilation se fait un peu entendre, mais elle reste dans le domaine du raisonnable, et phénomène assez singulier, son émission à l’arrière de la tête est très directive. A l’avant, le bruit est beaucoup moins perceptible.

Essais nocturnes en plein air

Nous avons voulu apprécier sur de longues distances les avantages de cette nouvelle source en comparaison avec les Beams à lampe que nous connaissons aujourd’hui chez Claypaky. Rendez-vous pris chez Dimatec avec Antony Cals, chef produit Claypaky et Stéphane Samama, commercial, qui étaient enchantés de faire nocturne en notre compagnie.
Antony a préparé dans le parking de la société les trois machines que nous lui avons demandées : un Sharpy, un Sharpy Plus et bien sûr le Xtylos. Le Sharpy parce que c’est la référence que tout le monde a bien en tête (ou dans l’œil, comme on veut). Le Sharpy Plus, Beam hybride doté d’une lampe plus puissante est aussi capable d’un faisceau Spot aux multiples facettes, mais c’est son Beam qui nous intéresse aujourd’hui.

Il fait nuit maintenant. Allez, On allume !

Essais en “blanc”

Premier test, faisceaux alignés, en blanc pour les deux projecteurs à lampe, et en « full-color » pour le Xtylos. On l’a dit plus haut, en full-color le faisceau n’est pas tout à fait blanc. Il émet une lumière légèrement violacée, mais nous avons choisi de pousser les projecteurs au maximum.

Faisceaux blancs. Sur l’lmage de gauche, vus de dos, le Sharpy Plus est à gauche, Xtylos au centre et Sharpy à droite. Vue de face, le Sharpy se retrouve à gauche et le Sharpy Plus à droite.

Le Xtylos projette un faisceau infiniment plus « net » et précis que les deux autres. On peut difficilement affirmer qu’il est plus puissant, car on l’a observé aux mesures, en termes d’éclairement au centre et de flux c’est le Sharpy qui gagne. Le parfait découpage du faisceau Xtylos lui donne un certain avantage. Il est aussi « marquant » à l’œil, voire davantage, que son voisin. Le bon vieux Sharpy finalement ne s’en tire pas si mal mais se fait clairement distancer par les deux autres, tant en termes de luminosité, qu’en termes de « visibilité ».

Essais en bleu

Faisceaux bleus, même disposition.

Même constatations. Le Xtylos montre une prodigieuse habileté à nous surprendre par un faisceau tellement fin et net, que même moins lumineux que le Sharpy Plus, on le remarque davantage. Il est bien plus « présent » visuellement.

Essais en vert

Faisceaux verts, même disposition. Sur l’lmage de gauche, vus de dos, le Sharpy Plus est à gauche, Xtylos au centre et Sharpy à droite. Vue de face, le Sharpy se retrouve à gauche et le Sharpy Plus à droite.

Cas d’école, car on arrive dans un domaine de couleurs où le laser est nécessairement gagnant… Le filtrage en vert est toujours délicat avec les projecteurs à lampes, alors que pour un laser, notamment avec les verts assez acides et « chauds » (un peu plus de 500 nm), on est dans la zone de sensibilité de l’œil humain qui est maximum.
C’est d’ailleurs pour ça que les lasers de spectacle, avec des puissances parfois assez faibles en vert, se sont toujours montrés comme extrêmement lumineux (notamment avec les sources DPSS de 532 nm qui ont cartonné pendant des années dès l’arrivée des lasers à base de semi-conducteurs). Sans surprise donc, le Xtylos écrase tout le monde en vert.

Essais en rouge

Faisceaux rouges

Les deux projecteurs à lampes sont dans la zone où ils ont le plus de mal à émettre de la lumière. Leur source très froide filtrée ne laisse passer que très peu de flux. Ici, seul le faisceau Xtylos existe, sa source laser rouge montrant sa supériorité haut la main.

En bref, après cet essai très intéressant, il apparaît que le Xtylos a de nombreux atouts, qui ne sont pas nécessairement liés à une notion de puissance lumineuse pure. Là où le Sharpy Plus se montre supérieur, le Xtylos se tire la part du jeu avec une autre technologie. Le faisceau est si net et marqué qu’il se détache bien plus facilement et se fait remarquer à l’œil bien plus que tout autre Beam dans certaines teintes.

Conclusion

Le Xtylos représente une réelle innovation en matière de lumière asservie. Nul ne sait aujourd’hui si cette technologie sera ou non le standard d’ici quelque temps ou s’il s’agit d’une astucieuse solution pour un produit unique en son genre, mais en tout cas, il a un réel intérêt. Il est le seul à proposer des couleurs (telles que le rouge, le bleu ou le vert) avec ce niveau d’intensité. Je suis impatient de voir ce que les éclairagistes vont faire avec cet oiseau-là.


Le laser dans les projecteurs pour le spectacle

Le Xtylos utilise une source laser RGB. Contrairement à certaines tentatives qu’on a vu apparaître fugitivement, il ne s’agit pas d’un système laser + phosphore (dans lequel la source primaire est un ensemble de diodes laser bleues et le reste, voire l’ensemble du spectre est créé par des phosphores disposés sur un disque tournant, réémettant des lumières de longueur d’onde différentes sous l’excitation du rayonnement bleu), mais bel et bien d’un ensemble de diodes laser émettant dans le rouge, le vert et le bleu, et dont le mélange pondéré permet de réaliser toute la gamme des couleurs par synthèse additive.

Il s’agit donc d’une source « pur laser » qui sort directement sans conversion, et le faisceau retrouve donc certaines des caractéristiques très particulières de la lumière laser qui ont suscité l’étonnement de nos testeurs. Le constructeur est assez évasif sur les caractéristiques exactes des sources, dont on imagine qu’elles résultent de travaux de recherche récents d’Osram… Nous savons néanmoins qu’il s’agit de trois ensembles de diodes laser montées en matrices, avec une puissance électrique inférieure à 100 W par couleur. Le tout est dans un bloc optique scellé, et le mystère reste entier.

La caractéristique essentielle de la lumière laser est sa cohérence. Cela signifie que tous les photons sont émis en phase, ou en d’autres termes, que tous semblent provenir d’une même onde sinusoïdale. Mais comme rien n’est parfait, on caractérise cet aspect par la longueur de cohérence, qui correspond à la longueur de faisceau sur laquelle on peut considérer que la lumière provient d’une seule et même onde.

Cette caractéristique implique deux conséquences :

Une source laser est très monochromatique (et ce d’autant plus que la longueur de cohérence est grande (en effet, la largeur spectrale et la longueur de cohérence sont liées par la relation Lc = c/Δγ, où Lc et la longueur de cohérence [en m], c la vitesse de propagation de la lumière [c = 3.108 m/s] et Δγ la largeur spectrale de l’émission [en Hz]). Rien de comparable avec une source LED. De ce fait, une source laser RGB est capable de restituer un large espace de couleurs, ce qui est très bien en vidéoprojection mais peut s’avérer insuffisant en éclairage, nous verrons pourquoi plus loin).

Des interférences se produisent à l’intérieur du faisceau, et ce d’autant plus que la lumière est très cohérente. Cela donne au faisceau des lasers de laboratoire et aux images qu’ils permettent de réaliser un aspect granuleux, scintillant ou fourmillant.
C’est pour cette raison qu’on a toujours l’impression que l’espace traversé par le faisceau est très poussiéreux, les grains visibles ne sont pas l’effet de poussières, mais l’effet de ces interférences (appelées speckle, ou tavelures en bon français). Avec trois sources laser dans le même faisceau, les interférences de chaque couleur ne sont pas au même endroit, si bien que le faisceau se pare de « grains » de diverses couleurs. Il va de soi que cet effet peut causer une gêne importante dans certaines applications.

Sans aucune fumée, on a l’impression de particules de poussières dans le faisceau

Autre conséquence, la lumière émise ne contient pas d’infrarouge (sauf, évidemment, s’il s’agit d’un laser infrarouge !), le faisceau est donc « froid ». Mais qu’on ne s’y méprenne pas, c’est un concentré d’énergie qui peut se révéler redoutable lorsque l’objet illuminé absorbe la radiation reçue (applications médicales). A ce titre, il y a lieu normalement de prendre toutes les précautions nécessaires pour ne pas recevoir ce genre de faisceau dans les yeux. Dans le cas du Xtylos, l’optique développée pour une application Beam supprime ce risque.

Enfin, les sources laser émettent généralement des faisceaux parallèles ou très légèrement divergents (d’où la possibilité de projeter des faisceaux laser sur la lune sans qu’ils se dispersent sur le trajet) et leur répartition lumineuse est très uniforme. Dans le cas du Xtylos, le guide de lumière par lequel le faisceau sort de la source joue probablement le rôle de tube intégrateur, permettant d’homogénéiser le faisceau issu des matrices de diodes.
De ce fait, le diagramme de rayonnement a des flancs très abrupts et un sommet plat, ce qui donne cet aspect solide et compact au faisceau, sans équivalent avec d’autres types de sources. Cette caractéristique particulière justifie aussi l’absence de zoom, qui n’est pas nécessaire pour modifier l’ouverture du faisceau, ses bords étant naturellement parfaitement définis.

Du point de vue de la colorimétrie, chaque matrice de diodes est pilotée en modulation de largeur d’impulsion (PWM), le logiciel se chargeant d’ajuster la durée des impulsions appliquées à chacune pour assurer la luminosité (dimmer) et l’équilibre (couleur) du mélange en émulant les commandes plus traditionnelles. C’est le seul mode d’action qui permet de régler finement les caractéristiques de la lumière émise. Or autour du blanc, il faut pouvoir naviguer finement pour régler indépendamment la puissance et la température de couleur.

Avec des LED, c’est facile, il suffit d’avoir des LED blanches, et on peut agir finement sur l’équilibre avec les autres LED, et c’est encore plus facile quand on a un groupe de leds jaune orangé (« ambre »). Cette possibilité n’existe pas avec les lasers car il n’existe pas de laser blanc (le simple fait d’écrire « laser blanc » est un non-sens en soi), et le constructeur n’a pas choisi d’inclure un groupe de LED blanches (ce qui aurait sans doute, été aussi un non-sens technique et industriel).

Pour cette raison, le blanc-RGB est certainement difficile à régler, sa finesse est limitée par la résolution (autrement dit : le nombre de bits) des commandes PWM, et le logiciel doit se débrouiller « au mieux » pour faire le « blanc » voulu et tenter de le maintenir sur toute la plage de gradation. Paradoxalement, le fait de n’avoir que trois couleurs de sources est moins gênant pour l’étendue de la gamme de couleurs que pour la finesse des blancs. Cela étant, on peut se demander si l’usage le plus adapté de ce projecteur n’est pas de faire des faisceaux de couleurs vives plutôt que des éclairages blancs sophistiqués !

Pour plus de détails, on pourra se reporter dans SoundLightUp aux articles de la série sur la vidéoprojection concernant les sources laser.


On aime :

  • Le faisceau
  • La puissance des couleurs
  • La qualité de fabrication

On regrette :

  • De ne pas en avoir 30 à l’essai sur une scène

Tableau général

[/private]

Director Doug Walker Joins Caruso Company

Par Artisans PR

Boutique, Bay Area production also inks with Options for sales representation as it begins growing its directorial roster. SAN FRANCISCO—Caruso Company has signed Doug Walker for exclusive representation as a director for commercials, branded content and other projects. Walker, who is also an editor and co-founder of the editorial and post house 1606 Studio, has ...

The post Director Doug Walker Joins Caruso Company appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

GRAVITY MEDIA: A BRAND-NEW COMPANY WITH A 30-YEAR PEDIGREE

Par rlyl

Gearhouse Broadcast, HyperActive Broadcast, Input Media and Chief Entertainment come together as Gravity Media From today, the four leading broadcast and production houses Gearhouse Broadcast, owned by Gravity Media Group will trade under the brand name of ‘Gravity Media’. All Gravity Media companies around the world are making this transition and will go to market ...

The post GRAVITY MEDIA: A BRAND-NEW COMPANY WITH A 30-YEAR PEDIGREE appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Diablo IV annoncé : Blizzard signe une cinématique macabre et somptueuse

Par Shadows

Blizzard Entertainment a officiellement annoncé l’arrivée son prochain jeu vidéo : Diablo IV. Ce nouvel opus de la licence mythique se situera quelques décennies après le troisième volet et mettra en scène Lilith, créature dont l’invocation est au coeur de la cinématique dévoilée par le studio.
Les équipes internes de Blizzard ont fait ici un travail d’une grande qualité : le soin apporté à chaque détail est manifeste. En coulisses, RenderMan et Houdini, entre autres, ont été utilisés.

En ce qui concerne le jeu lui-même, Blizzard promet une redéfinition de l’expérience de jeu : exit les temps de chargement entre niveaux, place à un monde ouvert découpé en régions aux ambiances variées. La campagne devrait par ailleurs mettre la linéarité de côté pour s’adapter à ce nouveau fonctionnement.

Diablo IV sera disponible sur PC et consoles à une date encore non déterminée.

L’article Diablo IV annoncé : Blizzard signe une cinématique macabre et somptueuse est apparu en premier sur 3DVF.

EditShare Advanced Security Capabilities Safeguard Trailerhaus Valuable Feature Film Content

Par Zazil Media

Germany’s premier editorial facility builds secure, next-generation content management infrastructure on the high-performance EditShare EFS platform Boston, MA, USA — October 31, 2019 — EditShare®, a technology leader that specializes in collaboration, security, and intelligent storage solutions for media creation and management, announced today that Germany’s leading editorial creative facility, Trailerhaus, has revamped its media ...

The post EditShare Advanced Security Capabilities Safeguard Trailerhaus Valuable Feature Film Content appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

Korea’s eSports VSG Arena Built Using Blackmagic Design 12G 4K Workflow

Par Zazil Media

Blackmagic Design today announced that VSGame, a Korean eSports content creation and online streaming company, built a 4K eSports game live streaming and broadcast system using URSA Broadcast cameras, ATEM 4 M/E Broadcast Studio and a number of other Blackmagic Design products. The system was installed at Korea’s famous esports VSG Arena, which now is ...

The post Korea’s eSports VSG Arena Built Using Blackmagic Design 12G 4K Workflow appeared first on NAB Show News by Broadcast Beat, Official Broadcaster of NAB Show - NAB Show LIVE.

WEBINAIRE : Des flux de production accélérés avec la 3D, l’expérience de Hager Group

Par Mélanie R.

Notre série de webinaires dédiés à la fabrication additive continue : nous vous donnons rendez-vous le mardi 12 novembre prochain à 11h pour vous présenter fois-ci le retour d’expérience de Hager Group. Le groupe industriel franco-allemand spécialisé dans les installations […]

❌