Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 18 septembre 2019Vos flux RSS

Raspberry Pi SuperComputer : un cluster composé de 1060 Pi 3B+

Par Pierre Lecourt

L’objet est étrange et peu habituel1, cette armoire massive de mini cartes de développement embarque un nombre inhabituel de cartes. On croise en général des solutions multiples logiques comme 128, 512 ou 1024. Le choix de cette construction est lié à la place physiquement disponible dans le serveur et au fait que quelques cartes sont en surnombre, prête à fonctionner en cas de défaillance de l’une d’elles.

Oracle Raspberry Pi Supercomputer

Le Pi SuperComputer présenté à l’Oracle OpenWorld 2019 embarque donc des Raspberry Pi 3 B+ intégrés  grâce à des supports imprimés en 3D. Chaque Rack 2U embarque 21 cartes et des supports imprimés sur mesures à la fois pour les porter mais pour embarquer les hub USB qui les alimentent. La solution retenue n’a pas été de se servir de HAT PoE pour gérer les cartes. La dépense nécessaire pour absorber la chaleur émise par les HAT aurait été trop grande et cela permet également de mieux gérer la dépense en énergie. A la place les hub USB sont également mis en rack, supportés par  des éléments également imprimés en 3D. 

Oracle Raspberry Pi Supercomputer

La partie réseau a été confiée à des switches Ubiquiti UniFi de 48 ports qui permettent de faire travailler les 1060 cartes de concert. Enfin, pour être totalement honnête, la machine nécessite également un serveur de stockage central qui n’est pas sous Raspberry Pi. Un vieux serveur SuperMicro sous processeur Intel Xeoon prend en charge le démarrage de l’ensemble ainsi que les données a stocker.

Oracle Raspberry Pi Supercomputer

Enfin, une solution composée de 9 écrans pilotés là encore par un bon vieux PC, permet de suivre l’activité de la machine. Ici avec 500 cartes allumées, l’affichage permet de suivre l’état de charge du Pi Supercomputer.

La grande question reste… A quoi ça sert ? D’abord a faire parler d’Oracle et, je suppose, a relaxer des ingénieurs qui aiment bien les casse tête. Ensuite, c’est encore une fois un super outil d’exercice pour apprendre a manipuler un gros cluster. Le Pi SuperComputer ne sera probablement pas un monstre de calcul mais permettra à Oracle de fournir un outil capable de faire tourner son Linux maison. Une fois connecté au réseau, il permettra à des partenaires, des chercheurs, des étudiants ou autres de se former sur un vrai cluster et non pas sur des solutions virtualisées. Et puis, comme le dit Servethehome a qui l’on doit les photos, c’est vraiment cool.

Raspberry Pi SuperComputer : un cluster composé de 1060 Pi 3B+ © MiniMachines.net. 2019

Hier — 17 septembre 2019Vos flux RSS

Teclast T30 : une tablette Android 9.0 10.1″ avec 4G

Par Pierre Lecourt

Tout juste annoncée, la solution se présente comme un grand classique sous Android 9.0 et évidemment avec une prise en charge du Play Store. La Teclast T30 ne cherche pas à révolutionner le format mais propose les ingrédients classiques d’une bonne tablette. Cela a l’air idiot mais trouver aujourd’hui une solution de ce type s’avère difficile tant les constructeurs ont abandonné ce format.

2019-09-17 21_27_31-minimachines.net

Du coup, je surveille les arrivées de nouveaux produits pour tenter de trouver la perle rare, la tablette qui pourra reprendre ce flambeau d’un produit de consultation simple et efficace pour pas trop cher. Lenovo a eu la palme pendant un moment avec une excellente petite tablette P8 mais elle n’est désormais plus disponible. La Teclast T30 pourrait reprendre ce flambeau.

2019-09-17 21_27_18-minimachines.net

Au coeur de cette Teclast T30, un SoC MT6771 le nom de code de Mediatek pour le Helio P70, un Soc milieu de gamme au départ conçu surtout pour construire des smartphones bien placés en terme de tarif. Cette solution combine huit cœurs gravés en 12 nm par TSMC. On retrouve 4 coeurs Cortex-A73 cadençés à 2,1 GHz et 4 coeurs Cortex-A53 à 2 GHz. La partie graphique est laissée aux bons soins d’une solution Mali G72 MP3. A noter également un APU intégré pour des traitements d’IA. Cet élément du SoC sera cadencé à 525 MHz et tournera avec les outils NeuroPilot de la marque.

2019-09-17 21_29_11-minimachines.net

Des finitions qui semblent très correctes : Bordures fines et dalle en verre débordant de l’écran jusqu’aux bords

La mémoire vive grimpe à 4 Go de DDR4, ce qui est suffisant pour des usages complets d’une tablette de ce format. L’écran 10.2″ propose une définition un peu supérieure au FullHD avec une dalle IPS 1920 x 1200 pixels. Elle est évidemment tactile, capacitive et multipoints. Le stockage est de 64 Go de base, suffisant pour héberger très convenablement Android 9.0. Un lecteur de  cartes MicroSDXC est également proposé pour étendre les capacités de la tablette.

2019-09-17 21_27_47-minimachines.net

Mais un des points forts de cette Teclast T30 vient de sa connectivité. La puce Mediatek propose évidemment un Wifi5 et du Bluetooth 4.1. Mais elle propose en plus un modem 4G qui permettra des débits jusqu’à 300 Mbps. Voilà qui permettra de transformer ce grand écran 10.2″ en machine nomade pour des usages en mobilité comme un GPS grâce au module embarqué. La tablette sera également un outil de consultation ou un cinéma portatif suivant votre forfait 4G… Le passage d’appel sera également possible avec cet engin. Si l’idée de passer un coup de fil avec une tablette de plus de 10 pouces semble saugrenu, il faut mettre cela en perspective de l’arrivée d’excellentes solutions d’oreillettes Bluetooth permettant le passage d’appels et l’écoute de musique pour une quinzaine d’euros.

2019-09-17 21_20_38-minimachines.net

Le reste de l’équipement est standard avec deux cameras embarquées : Une 5 mégapixels en frontal et une 8 mégapixels au dos de l’appareil avec une LED flash. La batterie est une 8000 mAh  qui annonce, d’après le constructeur, 11 heures de vidéo en continu. La connectique comprend un port USB Type-C, un port jack 3.5 mm audio et même une interface de docking pour lui rajouter un dock clavier. La Teclast T30 mesure 24.90 cm de large pour 13.50 cm de haut et 8.5 mm d’épaisseur.

2019-09-17 21_22_55-minimachines.net

Bref, il reste des inconnues autour de cette Teclast T30 avec une date de disponibilité encore floue, un prix qui n’est pas encore déterminé, des options de dock et de stylet ainsi que des informations techniques qui restent en suspend comme la qualité de montage de l’ensemble, la réelle autonomie de l’engin et autres petites surprises de ce type. La tablette reste néanmoins une solution à surveiller pour qui cherche une solution de consultation de ce gabarit.

Teclast T30 : une tablette Android 9.0 10.1″ avec 4G © MiniMachines.net. 2019

Les bons Plans du Jour : 17/09/2019

Par Pierre Lecourt

Le Smartphone Xiaomi Mi A3 en 4/128Go à 170€ c’est aussi un bon investissement, la souris sans fil Logitech MX Master est une vraie affaire à 39.99€. Le nouveau modèle vient de sortir et ce tarif ne durera pas. Si votre souris filaire ou non vous pose problème, c’est une excellente solution et un investissement sérieux en terme de confort et de fonctionnalités. Pour le reste on a des classiques avec des nouveautés sympas : L’imprimante 3D Creality CR-10 V2 qui vient de sortir, un NUC bien équipé, un clignotant pour vélo et plein, plein d’autres trucs.

Merci à tous ceux qui me signalent les changements de prix ! La machine du jour est un PDP qui fait tourner Cosmoteer (jeu spatial sympa et gratuit !)

Les bons Plans du Jour : 17/09/2019 © MiniMachines.net. 2019

WD_Black une gamme de stockage externe pour joueurs

Par Pierre Lecourt

Western Digital ne s’en cache pas, sa gamme WD_Black vise avant tout les joueurs en manque de stockage. C’est le hic des machines portables actuelles, même celles des joueurs finissent par manquer d’espace disque de par la volonté de finesse des constructeurs.

Un problème qui touche également beaucoup d’autres utilisateurs de machines mobiles. Si tout le monde apprécie la légèreté et la robustesse d’un engin équipé d’un SSD en mobilité, le fait de ne pas avoir un espace de stockage important reste un souci. 

Certains jeux et certains usages nécessitent des espaces disques impressionnants. Les développeurs n’hésitent plus à déborder largement sur le stockage. Les jeux de 45 ou 55 Go deviennent monnaie courante. Les montages vidéo en UltraHD ou FullHD prennent une place folle et les 512 Go ou 1 To de stockage des portables haut de gamme n’arrivent plus à suivre.

La gamme WD_Black se veut donc être une solution abordable avec plusieurs modèles de stockage. Le WD_Black P10 au format disque dur 2.5″ se connecte en USB 3.1 qui servira également à l’alimenter et proposera 2, 4 ou 5 To de stockage. Prix d’entrée, 109.99$.

2019-09-17 15_06_24-minimachines.net

Les WD_Black D10 sont des 3.5″ et disposent donc d’un bloc d’alimentation séparé qui permettra non seulement de stocker 8 ou 12 To mais également de recharger des périphériques USB grâce à une prisée dédiée. On grimpe à 219.99$.

2019-09-17 15_06_44-minimachines.net

Une version pur SSD baptisée WD-Black P50 est également en approche bien que ni date ni tarif n’ait été communiqué. Ces SSD NVMe devraient permettre un débit de 2000 Mo/s via une connexion USB 3.2 Gen 2×2. Les capacités prévues iraient de 500 Go à 2 To. Les P50 devraient être disponibles d’ici la fin de l’année.

WD_Black une gamme de stockage externe pour joueurs © MiniMachines.net. 2019

Le ECS Liva Z2 revient sous Celeron N4100

Par Pierre Lecourt

Le ECS Liva Z2 était annoncé en Janvier 2018 sous processeur Intel Pentium Gemini Lake. Depuis ? Pas d’infos ni de disponibilités. La machine revient donc avec un processeur un peu moins puissant, puisque c’est le Celeron N4100 qui a été retenu, mais est enfin annoncée comme disponible.

ECS Liva Z2

En France, il y a toujours aussi peu de chances de l’avoir, Elitegroup ECS y est toujours aussi mal distribué. Mais le ECS Liva Z2 est bien apparu sur Amazon US à 180$ pour une solution équipée de 32 Go de stockage de base en eMMC.

Il s’agit d’un MiniPC évolutif avec 2 slots de mémoire SoDIMM DDR4 qui pourront accepter en théorie un maximum de 8 Go de RAM. En théorie parce qu’en pratique, il arrive souvent que les Celeron Gemini Lake gèrent parfaitement 16 Go de mémoire.

Un slot 2.5″ est également présent pour accueillir un stockage digne de ce nom. Les 32 Go de eMMC pouvant souvent faire obstacle à l’installation et la maintenance de systèmes d’exploitations comme Windows 10.

ECS Liva Z2

Point clé, le ECS Liva Z2 est dépourvu de ventilation, son processeur Celeron N4100 sera dissipé passivement, ce qui rend l’engin intéressant si on lui ajoute un SSD 2.5″ mSATA. La solution ne générera alors aucun bruit mécanique.

ECS Liva Z2

On retrouve une connectique classique puisque la face avant propose un USB 3.1 Gen 1 type-C et trois USB 3.1 Gen 1 accompagnés d’un port jack audio 3.5 mm pour casque/micro. Sur la face arrière, on découvre un port Ethernet Gigabit, deux USB 2.0 et deux sorties HDMI dont une au format HDMI 2.0. Le MiniPC  ECS Liva Z2 embarque un chipset Wifi5 et du Bluetooth 4.2.

L’engin est vendu 183$ aux US avec des frais de port assez bas puisque Amazon demande moins de 13$ pour livrer l’engin. Le marchand impose par contre de régler les montants douaniers à l’avance avec 42$ de taxes. Cela nous donne un total  de 237$ en tout soit 224€. C’est raisonnable pour cette machine même si il ne faut pas perdre de vue qu’il sera nécessaire de lui acheter mémoire vive et stockage supplémentaires. Des dépenses qui rendent le ECS Liva Z2 encore une fois moins intéressant que le Kodlix GN41 équipé du même processeur et sans ventilation, mais livré avec 8Go de mémoire vive et 64 Go de eMMC que l’on pourra épauler d’un SSD M.2 et d’un stockage 2.5″ mSATA. Un modèle que l’on trouve en importation pour moins de 210€.

Source : FanlessTech

Le ECS Liva Z2 revient sous Celeron N4100 © MiniMachines.net. 2019

Hardkernel annonce l’Odroid-N2 Media Center Edition

Par Pierre Lecourt

L’Odroid-N2 Media Center Edition est une utilisation originale de la carte de développement d’Harkernel du même nom. Le constructeur a simplement emballé sa solution de développement lancée en Février dans un boitier autonome et configuré le tout avec une distribution Linux dédiée au support de contenus multimédia.

2019-09-17 11_27_43-minimachines.net

L’Odroid-N2 Media Center Edition emploie ainsi CoreELEC, une distribution basique qui permet d’exploiter KODI de la même manière que LibreElec. La solution logicielle a été mise en place en partenariat avec les développeurs de CoreELEC pour bénéficier du meilleur support possible.

2019-09-17 11_32_32-minimachines.net

C’est une bonne façon d’étendre le public de la carte de base qui ne bouge pas d’un millimètre dans sa conception. On reste sur un SoC Amlogic S922X six coeurs composé de quatre Cortex-A73 cadencés à 1.8 GHz et deux Cortex-A53 cadencés à 1.9 GHz.

2019-09-17 11_33_11-minimachines.net

Deux solutions seront disponibles en terme de mémoire avec un premier modèle à 2 Go de RAM et un second en 4 Go. Contrairement à la carte seule, la version de l’Odroid-N2 Media Center Edition est livrée avec une carte mémoire MicroSDHC de 8 Go contenant le système CoreELEC. Libre à vous de remplacer cette carte par une solution de plus grande capacité ou d’injecter le système sur une puce eMMC. La carte permet en effet d’ajouter un de ces modules optionnels pour libérer le lecteur MicroSD.

L’Amlogic S922X n’est pas encore très connu et on a du mal à voir ses avantages face au très reconnu Amlogic S905. Non seulement la puce sait prendre en charge les formats UltraHD les plus difficiles mais sait également gérer les formats HDR, les flux audio Dolby Atmos et DTS:X. Autre point important de cette nouvelle solution, elle prend en charge les DRM Widevine pour une lecture sans contrainte des formats protégés type Netflix.

Cela fait de la ODROID-N2 Media Center Edition une solution haut de gamme parmi les plus abordables du marché. Vendu en bundle avec un bloc secteur 12V 2A et son châssis, la solution démarre à 65$ pour le modèle 2 Go. La version 4 Go est vendue… 10$ de plus. Des prix de lancement qui augmenteront peut être d’ici quelques temps.

A voir si le suivi de CoreElec se poursuit mais pour le moment le couple qu’il forme avec l’Amlogic S922x semble très bien fonctionner si l’on en juge les retours sur divers forums.

Source : CNX Software

Hardkernel annonce l’Odroid-N2 Media Center Edition © MiniMachines.net. 2019

À partir d’avant-hierVos flux RSS

Chuwi UBook : une tablette hybride sous Intel Amber Lake

Par Pierre Lecourt

La Chuwi Ubook Pro est la petite soeur de la Chuwi Ubook. Une tablette hybride sortie en début d’année avec à son bord un processeur Skylake Core m3-6Y30 épaulé par 8 Go de mémoire vive. La nouvelle venue reprend donc le même concept mais passe à la vitesse supérieure avec un processeur Intel Core M3-8100Y Amber Lake.

2019-09-16 17_25_27-minimachines.net

Avec 8 Go de mémoire vive en DDR3L et 256 Go de stockage embarqué, la solution 12.3″ affiche en IPS sur un écran FullHD en 3:2. Particularité notable de la solution, l’écran est tactile capacitif mais également compatible avec un stylet actif 2048 niveaux de pression. La Chuwi Ubook Pro permettra donc une utilisation tablette mais également de dessiner ou de prendre des notes directement sur l’écran.

2019-09-16 17_25_40-minimachines.net

En plus de ces fonctions de base, la solution permettra de connecter un dock clavier pour retrouver une ergonomie de portable. Si il y a peu de chances de voir ce clavier débarquer en Azerty, il sera tout de même rétro éclairé et parfait pour de la saisie un peu plus sérieuse qu’un simple email.

2019-09-16 17_25_49-minimachines.net

L’engin est annoncé comme pesant 780 grammes et proposera une connectique assez intéressante dans ses 9 mm d’épaisseur : Un lecteur de cartes MicroSDXC pour étendre le stockage. Un port USB 3.0 Type-A, un autre en USB 2.0. Une sortie MicroHDMI, un USB Type-C et un port jack audio stéréo.

2019-09-16 17_26_03-minimachines.net

Pas d’infos sur le prix de cette Chuwi Ubook Pro, le précédent modèle est sorti à 499$ et autant d’euros. La marque vous incite à vous inscrire à une page promotionnelle afin de pouvoir bénéficier d’une remise dès sa mise en vente. Il n’est pas impossible que Chuwi concocte une campagne de financement participatif avant de lancer l’engin pour de bon… A suivre.

 

Chuwi UBook : une tablette hybride sous Intel Amber Lake © MiniMachines.net. 2019

Minix NEO G41V-4 : un MiniPC fanless sous Celeron N4100

Par Pierre Lecourt

L’engin n’est pas parfait mais Minix a largement retravaillé son concept pour livrer un MiniPC fanless qui ressemble à quelque chose. Avec un châssis largement percé d’aérations, le Minix NEO G41V-4 prévu pour le mois de Novembre, a de quoi facilement encaisser les 6 watts de TDP de son processeur Gemini Lake embarqué.

2019-09-16 11_11_22-minimachines.net

Conçu pour fonctionner 24H/24 et 7J/7, le Minix NEO G41V-4 vise avant tout le marché professionnel des équipements d’affichage ou de distributeurs automatiques. Il pourra également venir équiper des particuliers mais il a quelques limites problématiques dans son fonctionnement.

La principale vient du choix de la marque de souder la mémoire vive de l’engin sur la carte mère. Les 4 Go de DDR4-2400 sont ainsi installés à demeure sans que l’on puisse ajouter d’extension via un slot So-DIMM. Dommage de se cantonner à 4 Go de mémoire vive sur un processeur de ce type puisque ces puces Gemini Lake sont capables de choses étonnantes à l’usage. Le stockage est mieux loti avec une base de 64 Go en eMMC 5.1 et surtout un SSD au format M.2 2280 SATA 3.

2019-09-16 11_11_13-minimachines.net

Ce dernier est d’ailleurs accessible directement depuis le fond du châssis du NEO G41V-4 de telle sorte qu’il sera possible d’ajouter ce composant sans avoir à démonter totalement la machine. 

Capable de la plupart des tâches du quotidien, le Celeron N4100 sera ainsi correctement dissipé sans qu’il ne fasse aucun bruit. L’engin pourra parfaitement encaisser des tâches multimédia avec une excellente prise en charge vidéo en UltraHD, sera à même de travailler vos documents bureautiques ou d’effectuer des tâches de retouche photo légères ou de jouer à des titres peu gourmands.

2019-09-16 11_10_47-minimachines.net

La connectique de l’engin propose un port Ethernet Gigabit, trois sorties vidéo avec un HDMI 2.0a, un VGA et un DisplayPort. Une sortie audio jack 3.5 mm stéréo, deux USB 3.0 Type-A et deux USB 2.0. Le NEO G41V-4 proposera également un Wifi5 et du Bluetooth 4.2.

L’engin sera proposé à 270$ pièce… Ce qui me parait un poil cher même pour une marque comme Minix. Une solution comme le MiniPC Kodlix sorti depuis quelques mois est proposée bien moins cher pour une philosophie assez proche. Dépourvu de ventilation, cet engin embarque le même Celeron N41000 mais propose 8 Go de DDR3L, 64 Go d’eMMC, un emplacement pour un stockage M.2 2280 et un emplacement 2.5″ supplémentaire. Ce Kodlix se négocie généralement à moins de 210€

Source : Notebook Italia

Minix NEO G41V-4 : un MiniPC fanless sous Celeron N4100 © MiniMachines.net. 2019

Le festival ‘A Summer Story’ s’éclaire en Claypaky

Par admin

La Ciudad del Rock d’Arganda del Rey (Communauté de Madrid), en Espagne, a organisé les 21 et 22 juin le festival de musique électronique « A Summer Story », durant lequel 100 000 personnes ont pu apprécier les dernières tendances mises en lumière par les projecteurs Claypaky.

« A Summer Story » (Une histoire d’été) est devenu l’un des épicentres de la musique électronique en Espagne. Cette année produit par Disorder Events, ce festival annuel, dont c’était la cinquième édition, proposait les prestations de plus de 70 artistes. En plus de ses écrans gigantesques, il présentait des éclairages combinant les technologies tungstène et led, qui exigeaient de contrôler un grand nombre de systèmes.

Le spectacle comportait quatre scènes avec une conception d’éclairage mêlant projecteurs asservis, barres de leds, blinders, et autres, contrôlés à partir d’une console grandMA2, fournie par Stonex en Espagne. Pour éclairer les quatre scènes qui fonctionnaient jour et nuit, Disorder Events et Enrique Jiménez de Fluge Audiovisuales ont embarqué les nouveaux Sharpy Plus Claypaky.

La scène principale, accueillait une structure de 35 mètres de haut. Son design conçu par Eduardo Valverde de Pixelmap Studio était programmé et exploité par Juan Manuel Lázaro Ordiales.

La scène Live et Techno, conçue par Jiménez, utilisait plusieurs références de projecteurs Claypaky contrôlés par une grandMA2 full size. « Cette scène devait accueillir, le vendredi et le samedi, deux spectacles de genre très différent et la conception lumière devait s’adapter à ces deux configurations. Nous avions donc besoin d’un équipement très polyvalent », explique-t-il.

Jiménez a utilisé huit projecteurs B-Eye K10. « Le K10 pouvait fonctionner en mode Wash comme un simple lampadaire de rue pendant la journée et projeter des effets plus agressifs pour les sessions Techno.
Nous avions également 14 Sharpy Plus en mode Beam. C’est un appareil assez léger avec un faisceau bien défini, un mélange de couleurs CMY et une luminosité exceptionnelle », déclare-t-il. Ce nouveau projecteur Claypaky bénéficie déjà d’une bonne réputation dans de nombreux festivals et grands événements en Espagne.
Enfin, il a ajouté 12 Mythos 2, « Un produit avec un zoom très large qui nous a donné beaucoup de plaisir avec sa grande variété de gobos et la bonne définition de son faisceau. »

Plus d’infos sur le site Dimatec et sur le site Claypaky

Pangea d’Arcadia au festival de Glastonbury. Un régal pour les sens avec L-Acoustics

Par admin

Le collectif Arcadia étonne une fois encore à Glastonbury avec Pangea. Effets pyrotechniques, projections et son circulaire pour 60 000 personnes rassemblées autour d’une grue centrale hébergeant les DJ, le tout baigné de son grâce à la Série K de L-Acoustics.

La seconde vie d’une grue portuaire décommissionnée et transformée par le talent d’Arcadia en une plateforme créative. Copyright : Shotaway

Une lune suspendue en orbite autour de la Terre fournit la toile de fond à un fascinant spectacle de projection lumineuse en 3D. Des effets pyrotechniques et d’énormes boules de feu jaillissent dans le ciel. Sur une plate-forme centrale, des DJ de légende jouent pour une foule de 60 000 personnes rassemblée dans une zone circulaire, baignée de son grâce à un système Série K de L-Acoustics… Voilà Pangea, la nouvelle installation d’Arcadia Spectacular à Glastonbury, et c’est tout simplement fabuleux.

Le concept de spectacle total n’est pas nouveau pour Arcadia, un collectif d’arts du spectacle qui parcourt le monde en s’exprimant à travers la sculpture, l’architecture, le recyclage, la pyrotechnie, l’éclairage, le cirque et la musique dans des espaces de jeu et de danse de grande envergure. Depuis 2007, les créations de la compagnie constituent une attraction majeure à Glastonbury. Quand la décision a été prise de remplacer l’emblématique Araignée qui ornait les champs de Worthy Farm depuis une décennie, l’équipe savait déjà qu’elle travaillerait avec un espace circulaire et que le système L-Acoustics en ferait partie.

Une vue de l’espace circulaire ceinturé par 8 tours de diffusion et éclairage et au centre duquel trône la grue et sa scène placée sous l’immense boule habilement echâssée dans les 4 pieds. Copyright : Lukonic Photography

Dans ses conceptions, Arcadia utilise toujours des matériaux de récupération et le processus de réflexion se laisse guider par ce qu’ils trouvent. Pangea ne fait pas exception à la règle. La découverte d’une grue désaffectée de 140 tonnes et d’une hauteur de 50 mètres sur les quais d’Avonmouth à Bristol a été l’étincelle de cette révolution créative.

« Après avoir fouillé les dépôts de ferraille militaire russe et parcouru toutes sortes d’endroits invraisemblables, nous avons trouvé cet extraordinaire symbole du patrimoine industriel du Somerset juste à nos portes », déclare Cyrus Bozorgmehr, d’Arcadia. « Nous avons été séduits par l’idée de prendre une icône abandonnée du comté et de lui donner une nouvelle vie dans un autre environnement tout aussi emblématique du Somerset. »

L’équipe a trouvé que la grue, en plus d’être une structure extrêmement intéressante en elle-même, pourrait non seulement servir de pièce maîtresse au décor, mais aussi leur donner la possibilité d’aller plus haut que jamais et d’« envahir le ciel ». « Pangea étant une exclusivité de Glastonbury et demeurant à Worthy Farm, cela nous donne la possibilité de travailler sur une plus grande échelle, car nous n’avons pas les soucis de la logistique des tournées. Cela lui donne la possibilité d’évoluer et d’occuper une plus grande partie de l’aréna, et plus de ciel », poursuit Bozorgmehr.

Entre les 4 pieds tubulaires de la grue, une passerelle accueillant deux régies complètes. La vue a de quoi donner le tournis à plus d’un DJ ! Copyright : Shotaway

« Nous voulions que les gens prennent pied dans un autre monde (la Pangée -Pangaea- est un supercontinent préhistorique où chaque pays est unique et où l’avenir n’a pas encore été écrit) et qu’ils soient complètement captivés par une musique qui leur arrive de toutes les directions.

L’expérience « immersive » est l’un des termes qu’on utilise le plus dans l’entertainment, mais c’est bien ce que nous voulions. La construction circulaire qui en résulte signifie que ce que nous tentions de réaliser était aux antipodes de la linéarité d’une scène traditionnelle, où tout le monde a le regard tourné vers l’avant de la salle. »

Le travail sur le projet a débuté environ six mois avant le festival, et l’équipe a présenté plusieurs projets audio. « Dans l’équipe de support de L-Acoustics, nous étions en contact avec Sergey Becker pour obtenir un retour sur l’état d’avancement des conceptions », déclare Dorian Cameron-Marlow, responsable de la production chez Arcadia.
« Nous faisions quelque chose de différent de tout ce qu’on avait réalisé auparavant, donc plus il y avait de gens avec lesquels on pouvait discuter de notre projet et plus on était certains que le résultat final serait bon. »

L’un des plus grands défis auxquels ils ont été confrontés a été de concevoir et de dessiner des crochets de fixation pour accrocher les haut-parleurs autour de la structure afin d’atteindre leur objectif de produire un son surround.
« Le système a été conçu par Matt House, notre concepteur de système en interne, à qui on a communiqué notre vision et qui a ensuite travaillé avec l’équipe pour la concrétiser », ajoute Cameron-Marlow. « Cette conception de système sonore enveloppante est assez novatrice et constitue une évolution constante de quelque chose sur lequel nous travaillons depuis plusieurs années.

Un des 8 points de diffusion circulaire, avec 3 petits compléments en Kara et, non visibles, 4 subs KS28 au pied de chaque structure. Copyright : Martin Reid

« Actuellement, nous utilisons presque exclusivement du matériel L-Acoustics, et nous le trouvons fantastique, particulièrement à chaque fois qu’il s’agit de réaliser quelque chose qui sort de l’ordinaire. C’est l’un des meilleurs systèmes pour surmonter d’éventuelles limitations. Cela nous permet d’obtenir une très bonne qualité sonore et de maintenir une pression optimale tout en ne causant pas de problèmes avec les restrictions de bruit hors du site. De plus, la possibilité de modéliser le système dans Soundvision signifie qu’on peut commencer à voir ce qu’on va obtenir avant même d’installer le système. Cela épargne beaucoup de temps et d’efforts.

Le projet final, installé par Britannia Row Productions, comprenait les systèmes des tours principales composés de huit lignes orientées vers l’intérieur de six K2 et quatre subs KS28, tandis que 20 ARCS II étaient accrochés sur la grue, tournés vers l’extérieur. Huit X12 et huit KS28 fournissaient la couverture sous la grue. Les retours pour les DJ comprenaient quatre enceintes ARCS II et quatre subwoofers SB18, ainsi que quatre monitors X15 HiQ. L’ensemble du système a nécessité le déploiement de 12 LA-RAK II.

La diffusion du public depuis la grue, 4 ensembles de 5 ARCS II, chacun ouvrant au delà de 90°, complétés par des X12 dont on aperçoit un exemplaire et 8 KS28. On voit aussi le retour DJ composé d’une paire de ARCS II sanglés sur autant de SB18. Copyright : Martin Reid

« Nous avons selectionné Britannia Row environ trois mois avant le festival. C’est une société spécialisée et leader de l’industrie du son et c’est ce qui nous y a incités », a déclaré Cameron-Marlow.
« Nous avions une idée claire de ce que nous voulions réaliser, mais Brit Row savait comment le réaliser au mieux et a proposé de bonnes idées et d’excellentes solutions. »

« L’équipe d’Arcadia est incroyablement créative et dynamique, mais elle est a aussi un grand sens pratique », ajoute Marc Soame, de Brit Row. « Au fil des années, ils ont affiné leur approche de l’audio grâce à l’expérience emmagasinée sur ce type de scène et ils ont souhaité maintenir une démarche comparable pour 2019, étant donné que ce modèle a fait ses preuves.

« Pangea a été un bon début pour ce nouveau partenariat avec Arcadia Spectacular. C’était un plaisir de travailler avec l’équipe. Bien sûr, les conseils de L-Acoustics et son soutien continu sont grandement appréciés. Nous sommes ravis de voir comment le projet en cours de Pangea se développe au fur et à mesure que l’équipe créative d’Arcadia en repousse les limites encore plus loin. »

« Nous avons entendu dire que c’était la meilleure sonorisation que nous ayons jamais conçue », dit Bozorgmehr. « Et, d’une manière générale, comme notre expérience avec L-Acoustics nous l’a montré, il s’agit du système le plus souple, qui est capable de transformer en réalité nos projets, tout en étant évolutif et extensible. Cela signifie que, à mesure que nos concepts évolueront au cours des prochaines années, ce système et Brit Row pourront continuer à nous épauler dans notre cheminement. »

D’autres informations sur le site L-Acoustics

Le SAV Aliexpress en France se fera via une plateforme locale

Par Pierre Lecourt

Avez vous déjà eu affaire au SAV Aliexpress ? Personnellement, j’ai rencontré des difficultés avec quelques rares produits et la plupart du temps le problème a été réglé assez facilement. Remboursement, négociation d’un rabais ou renvoi d’un produit conforme sont le plus souvent la règle, et cela sans avoir à renvoyer le produit problématique. Cela pourrait changer à l’avenir.

2019-09-16 09_15_41-minimachines.net

Mes 99 pages de commandes passées sur Aliexpress, à raison de 10 produits par page :O

Les commandes en Asie sont de plus en plus courantes, notamment parce que d’énormes places de marchés ont ouvert pour créer l’interface entre vendeurs et acheteurs. Une des plus gigantesque au monde est Aliexpress qui a longtemps été quasi seule à l’international. Mais depuis quelques années, ce marché est plus concurrentiel avec une concurrence plus dure sur ce créneau de l’exportation. D’abord avec Amazon qui a largement favorisé l’arrivée de vendeurs asiatiques dans ses entrepôts mais aussi avec des acteurs locaux. Les magasins en ligne comme Geekbuying, Banggood, Gearbest, pour n’en citer que quelques uns où je commande beaucoup, se sont mis à grignoter la visibilité du tout puissant Alibaba. Une de leurs stratégies a été le développement d’antennes plus locales quand le groupe Aliexpress continuait à travailler sa place de marché.

2019-09-16 09_21_24-minimachines.net

Pas possible de renvoyer son tracteur commandé sur Aliexpress en France

Ainsi des revendeurs ont ouvert des entrepôts européens en Angleterre1, en Pologne, en Espagne… A la fois pour stocker des produits afin de les livrer plus rapidement à leurs clients mais également pour accepter des retours de produits. Problème de commandes, erreur de commande, matériel avec une panne au déballage ou autres… Retourner un produit en Asie est un jeu assez compliqué pour un particulier comme pour une entreprise depuis la France. Si la politique interne de la Chine vise a financer en grande partie les frais postaux des colis afin de faire rentrer des devises, il n’en est pas de même dans l’autre sens. Faire venir un petit paquet de Chine ne vous coûtera presque rien mais le retourner de manière sécurisée peut largement excéder le montant du produit. Aliexpress a suivi le mouvement et ouvert un premier entrepôt d’expédition en France en Juillet 2017.

Le SAV Aliexpress va donc s’améliorer avec la création d’un entrepôt de retours de produits dans l’hexagone afin de ne plus avoir à renvoyer votre colis en Asie. Cela accélérera grandement toutes les démarches.

2019-09-16 09_20_24-minimachines.net

Le service de retour SAV Aliexpress en France aura toutefois quelques limites. Certains produits ne pourront pas en profiter et en particulier les smartphones. la lingerie, les produits commandés “sur mesures” et les produits périssables comme la nourriture, le thé et autres. Tout comme les produits coûtant 900€ et plus qui ne pourront pas bénéficier de cette offre. On comprend bien le pourquoi de cette démarche. La place de marché crée ce service pour ses clients mais également pour ses vendeurs et si la logistique sur place vise à mutualiser les retours, elle ne va pas vérifier en France si les produits sont conformes ou non. Je soupçonne même qu’elle ne propose pas de vérifier le contenu des colis mais juste de noter leur retour avant de les ré-expédier en Asie.

Dans le détail vous aurez 15 jours à réception du colis pour renvoyer sans frais votre paquet à condition qu’il n’ait été ni ouvert, ni déballé. Contrairement à la loi française qui vous autorise à déballer le produit et à l’inspecter, il ne sera pas possible d’ouvrir le scellé d’un produit pour en faire l’inspection. Vous importez depuis la Chine et la loi qui s’applique est donc celle du pays exportateur. Le fait qu’il soit livré en France ne vous octroie pas les droits de la VPC Européenne. Pas plus que quand vous commandez aux US ou au Japon. Un détail à ne pas oublier lorsque vous vous placez en position d’importateur.

2017-07-31 12_57_19-

En pratique, si vous renvoyez votre colis vers le SAV Aliexpress en France, ce dernier devrait noter son arrivée, informer la plateforme qui déclenchera un remboursement ou un échange depuis la Chine. Mais personne ne peut connaitre et apprécier l’état de la totalité des produits vendus au travers de la marketplace Chinoise. Dès réception du colis, le SAV Aliexpress s’engage à rembourser le client sous trois jours. Mais attention, j’imagine que si à réception du colis par le vendeur en Asie il s’avère que votre paquet n’est pas celui prévu, si vous avez ouvert les scellés par exemple, il est fort possible que la plateforme vous débite à nouveau du montant remboursé. Dans ce cas là vous perdrez tout : et votre produit et votre argent…

Le service est actuellement en cours de déploiement et il est possible que cette option soit disponible, suivant les produits, lors de votre prochaine commande.

Pour tout savoir du fonctionnement logistique de vos commandes en Asie.

Le SAV Aliexpress en France se fera via une plateforme locale © MiniMachines.net. 2019

High End lance le SolaWash 1000 au Plasa

Par admin

Le fabricant américain High End Systems présente le SolaWash 1000, tout dernier membre de la série des projecteurs automatiques Sola. A l’instar du profile led SolaFrame 1000, le SolaWash 1000 arrive en deux versions : la Ultra-Bright produisant un flux de 20 000 lumens, et la High CRI avec un IRC supérieur à 90 pour un rendu des couleurs précis.

SolaWash 1000

Le luminaire comprend un système de couteaux à fermeture complète, un système de mélange des couleurs CMY / CTO, une roue de 7 couleurs, un zoom 12°-55°, un iris et deux frost progressifs : medium et heavy. La version Ultra-Bright bénéficie d’un filtre TM-30 pour atteindre un IRC de 85.

Pour Matt Stoner, responsable produit des projecteurs automatiques chez High End :
« Le SolaWash 1000 offre un chouette kit de fonctionnalités à nos utilisateurs. Que vous l’utilisiez pour la face avec son IRC élevé, comme Wash à couteaux ou pour son large faisceau à bord doux, il est conçu pour donner aux éclairagistes une superbe lumière avec une gamme de couleurs intenses et uniformes et un ensemble de fonctionnalités simple à utiliser. »

« Le SolaWash 1000 excelle dans les fondamentaux : des possibilités de mélange des couleurs fantastiques, un rendement optimal et un fonctionnement quasi inaudible », déclare Tania Lesage, responsable de la marque High End Systems. « L’appareil a été conçu en pensant à la facilité d’entretien et il est bien sûr équipé du système de désembuage de la lentille breveté par High End. »

Le SolaWash 1000 sera présenté au Plasa Londres sur le stand ETC/High End, du 15 au 17 septembre.

Plus d’infos sur le Site ETC France

 

Prestige Evénements recherche un(e) chargé(e) d’affaires Evénements

Par admin

Cet acteur technique de l’événementiel du Var, recrute un(e) chargé(e) d’affaires, garant commercial, technique, administratif et budgétaire de ses projets, possédant une très bonne connaissance des matériels techniques “son, lumière, vidéo, structure.

Cliquez sur l’image de l’annonce ci-dessous pour y accéder :

Flashez votre récepteur avec votre radiocommande Frsky

Par Ludovic

Comment mettre à jour le firmware de votre récepteur Frsky en passant par votre radiocommande ? Cette manipulation que beaucoup d’entre vous, surtout lorsque l’on est « débutant », peuvent appréhender est en réalité très simple si l’on suit pas à pas les instructions, sans brûler les étapes.     Sur internet : Rendez-vous sur le site […]

Melpomen recherche un(e) responsable vente installation IDF

Par admin

Au sein du pôle entertainment de B LIVE à Bussy Saint Georges, vous piloterez une équipe de 4 personnes tout en assurant le développement commercial. Bac+2 et expérience de 3 à 5 ans sur un poste similaire sont requis.

Cliquez sur l’image de l’annonce ci-dessous pour y accéder :

 

Les bons Plans du Jour : 13/09/2019

Par Pierre Lecourt

La grande nouvelle du jour c’est que je devrais être câblé pour la fibre lundi. Les installateurs doivent venir installer ça dans la matinée. Ce qui ne veut pas dire que j’aurais la fibre dans la journée mais apis après des années d’attente cela me changera grandement la vie. Pour les bons plans notamment car la visite de dizaines de sites web en série à 10 Ko/s pour vérifier des prix c’est assez usant. Mais également pour tous les autres contenus du site. A suivre.

La machine du jour est un Philips – VG-8235.

Les bons Plans du Jour : 13/09/2019 © MiniMachines.net. 2019

MAG1 : Un nouveau netbook 8.9″ sous Core M3

Par Pierre Lecourt

Pas une surprise parce que la découverte du GPD Pocket 2 Max s’est faite au travers d’un stand sur le salon ICEE à Moscou en Avril dernier. Sur place, la marque proposait son design à la vente non pas en tant que GPD uniquement mais également en OEM. C’est à dire en laissant la possibilité à d’autres marques de se saisir de son concept de netbook en le commercialisant sous leur nom.

2019-09-13 16_25_57-minimachines.net

C’est probablement ce qu’a fait cette marque inconnue au bataillon avec le MAG1. Après quelques ajustements avec le constructeur, elle a pu sortir un GPD Pocket 2 Max sous son nom et propose donc l’engin directement sur son marché local.

2019-09-13 16_25_18-minimachines.net

On retrouve donc dans un design très compact un écran 8.9″ en 2560 x 1600 pixels via une dalle IPS tactile offrant un angle de 178°. Un écran qui occupe 86% de la place disponible sur le châssis haut et qui vient coiffer un clavier compact avec rétro éclairage. Une solution évidemment en Qwerty qui propose une disposition adaptée du format chiclet standard. En dessous, un minuscule pavé tactile pour piloter un curseur en cas d’absence de souris. Un petit capteur d’empreintes digitales est également présent en haut à droite du châssis.

2019-09-13 16_25_01-minimachines.net

La connectique est très limitée avec un port USB 3.0, un port USB type-C servant à recharger le MAG1 – la recharge par batterie portable sera possible – et un lecteur de cartes MicroSDXC sur le côté droit. Un port MiniHDMI et un port casque au 3.5 mm seront, quant à eux, disposés sur le côté gauche. L’ensemble mesure 20.72 cm de large pour 14.65 cm de profondeur et 17.5 mm d’épaisseur pour un poids de 690 grammes.

2019-09-13 16_24_42-minimachines.net

La batterie embarquée est une 8600 mA en 3.7 volts que l’on pourra recharger en 5, 9 ou 12 volts. La marque annonce 7 heures d’autonomie, chiffre qui me parait un peu fantaisiste pour ma part mais l’option de recharge avec une batterie mobile est un gros plus pour l’utilisation de l’engin.

2019-09-13 16_25_45-minimachines.net

Le châssis est réalisé dans un alliage d’aluminium usiné dans un bloc et le refroidissement assuré par une ventilation active malgré la faible dissipation des puces embarquées. La connexion au réseau se fera au travers d’un Wifi5 associé à un module Bluetooth 4.0. L’ensemble tourne sous Windows 10.

A l’intérieur de ce MAG1, on retrouvera un matériel assez conséquent. Pour la version de base, on retrouvera un processeur Amber Lake-Y Intel Core m3-8100Y. Une solution double coeurs et quadruple threads tournant d 1.1 à 3.4 GHz avec 4 Mo de cache. Associé à ce processeur 8 Go de mémoire vive et 256 Go de stockage SSD PCIe NVMe. L’engin sera vendu 4199 yuans soit environ 536€. Un modèle plus performant avec toujours le même processeur Core m3-8100Y et son circuit graphique Intel UHD 915 mais 16 Go de mémoire vive et 512 Go de stockage SSD sera, quant à lui, proposé à à 5199 yuans soit environ 660€.

Vous l’aurez compris, rien n’empêche aujourd’hui un distributeur ou une marque française de proposer un engin de ce type pour notre marché local. Il faudrait adapter la partie logicielle et le marquage du clavier mais il serait parfaitement possible de vendre cet engin chez nous.

Source : Liliputing

MAG1 : Un nouveau netbook 8.9″ sous Core M3 © MiniMachines.net. 2019

Apple iPad 2019 : Un passage vers du 10.2 pouces et une option netbook

Par Pierre Lecourt

Cette septième génération d’iPad 2019 change dans la forme mais pas dans le fond. L’engin conserve le même excellent SoC maison qu’est le Apple A10 fusion. Il est également toujours compatible avec le stylet Apple Pencil de premier génération et ne prendra donc pas en compte les ordres du nouveau Pencil 2. 

2019-09-13 14_54_28-minimachines.net

Il reste également au même tarif avec un ticket d’entrée de 389€ pour la version 32 Go en wifi, 489€ pour la version 128 Go. Les modèles 4G sont respectivement à 529€ et 629€ avec les mêmes capacités. 

2019-09-13 14_56_37-minimachines.net

La grosse nouveauté vient donc du côté de l’affichage avec un changement de diagonale qui enfle un peu. Passant de 9.7″ à 10.2″ en employant toujours une dalle “Retina” suivant les appellations maison. On retrouve donc un affichage en 2160 x 1620 pixels très soigné avec une luminosité portée à 500 nits. Une évolution logique au vu du changement de diagonale, le précédent modèle en 9.7″ affichait en 2048 x 1536 pixels et proposait le même nombre de points par pouces : 264.

On garde, pour le reste, l’essentiel des fonctionnalités classiques de la gamme : Une webcam arrière de 8 mégapixels, un modèle frontal de 1.2 mégapixels, un capteur TouchID avec reconnaissance d’empreintes dans le bouton Home, des enceintes stéréo et une connectique double avec un port lightning et un survivant, le port jack stéréo classique en 3.5mm.

2019-09-13 14_57_25-minimachines.net

Autre nouveauté, l’ajout d’un “Smart Connector”… appellation maison pour un connecteur permettant de relier l’écran de la tablette à un clavier façon Microsoft Surface. On retrouve donc un format netbook – ce qui me fait beaucoup rire – pour améliorer la productivité globale de l’engin. Il faut dire que cet iPad 2019 passe à un “nouveau” système d’exploitation baptisé  iPad OS. Un système qui sera proposé par une mise à jour pour toutes les autres tablettes récentes de la marque dès la fin du mois de Septembre. Sans briser sa rétro compatibilité  avec les anciens usages et programmes iOS, iPad OS promet d’autres perspectives.

2019-09-13 14_55_08-minimachines.net

Ce nouveau système ressemble aux propositions de Windows avec Continuum ou Samsung avec Dex. L’idée est  d’adapter le système d’une tablette à un environnement de bureau.

2019-09-13 14_55_40-minimachines.net

Les iPads pourront désormais utiliser leur interface tactile, leur stylet mais également clavier et souris pour améliorer leur productivité. Le changement de diagonale s’explique probablement pour beaucoup par cette nouvelle orientation de la gamme. Avec 10.2″, l’iPad 2019 peut proposer un clavier plus large et confortable à l’utilisateur.

Apple iPad 2019 : Un passage vers du 10.2 pouces et une option netbook © MiniMachines.net. 2019

Avec Deepin, Huawei intègre Linux dans ses portables

Par Pierre Lecourt

Dans la guerre économique que se livre l’administration Trump et la marque Chinoise, il va y avoir des dommages collatéraux. De nombreux partenaires Américains de Huawei ont déjà signalé au gouvernement US les effets néfastes sur leur propre développement économique à éliminer de leurs clients le géant des télécoms. Un rappel qui a sans doute permis à la marque d’obtenir par deux fois un moratoire à l’exécution de la sentence de bannissement qu’elle devait subir. Cette stratégie passive et diplomatique a permis à Huawei de limiter la casse pour le moment.

2019-09-13 14_09_52-minimachines.net

Aujourd’hui, Huawei sort de cette vision passive devant l’administration Américaine en annonçant la sortie d’une nouvelle gamme de portables non plus équipés de Windows 10 de Microsoft mais du système d’exploitation Deepin Linux . A l’instar de Dell, d’Asus et de quelques autres, cette manœuvre permet à Huawei de continuer de proposer des portables au grand public avec un outil au système particulièrement soigné et de limiter sa dépendance à Microsoft. 

Deepin est un système d’exploitation très bien fini et le constructeur l’a sans doute parfaitement adapté à son matériel. Si les portables ainsi équipés ne sont, à priori, pas encore prévus en dehors du marché local Chinois, rien n’empêcherait la marque de développer ses solutions pour l’Europe ou les US. 

Deepin n’est pas le plus connu des systèmes linux, loin de là. Le grand public a du mal à fixer exactement comment fonctionne Linux et il faut parfois pas mal de temps avant qu’un nom de distribution apparaisse dans une conversation. Le plus généralement on vous répond “Ubuntu” ou “Debian” sans se rappeler que Android et ChromeOS sont également des systèmes Linux. Deepin est pourtant une solution déjà très maîtrisée et le choix de Huawei se comprend dans l’aspect très travaillé de la distribution.

Deepin

Deepin est issu de Debian mais laisse de grandes libertés de choix quant à l’aspect graphique de votre interface. Le gros avantage de Deepin est sans doute dans sa façon d’accueillir l’utilisateur, de le mener à bon port au bout d’un processus d’installation très didactique et intelligent. Pas besoin d’être un expert pour s’en servir, pas besoin de farfouiller dans 100 sites web pour le comprendre et le prendre en main. Avec les épaules de Huawei derrière pour peaufiner la combinaison matérielle à ce logiciel, la solution pourrait donc faire mouche. Point important, la version de Deepin utilisée par Huawei est publiée en Open source sur Github. Une assurance pour les utilisateurs qui seraient soucieux d’un éventuel espionnage de leurs données. Les chercheurs en sécurité auront tout le loisir d’aller éplucher le code de cette distribution Linux pour vérifier sa confidentialité. 

Deepin

Le système est déjà très complet et permet par défaut toutes les fonctionnalités que l’on demande à une machine moderne : On pourra adapter son ordinateur à son goût comme son thème de bureau, son papier peint et même faire varier ses système de barre des tâches, par exemple. Le système prend bien évidemment vos besoins en considération avec la gestion fine des réseaux comme la prise en charge d’un VPN, des fonctions de mises à jour, de gestion de batterie. Deepin propose également une gestion de données dans les nuages qui permettra de sauvegarder vos réglages sur le support de votre choix et de le retrouver en quelques minutes sur une nouvelle machine Deepin.

Pour le moment, trois portables sont prévus sous Deepin Linux : le Huawei MateBook X Pro, le Huawei MateBook 13 et le Huawei MateBook 14. L’attention sur  ces modèles spécifiques a été portée aux petits détails. Par exemple, la fameuse touche Windows est remplacée par une touche sobrement appelée “Start”. On notera également que le magasin en ligne VMall qui propose ces modèles en Chine accorde une remise de 300 Yuans pour le choix de Deepin au lieu de Windows 10 encore présente sur ces modèles. Soit quelque chose comme 38€ d’économie.

Deepin est disponible gratuitement au téléchargement à cette adresse.

Source : Forbes, merci à Michel pour l’info.

Avec Deepin, Huawei intègre Linux dans ses portables © MiniMachines.net. 2019

Multi Twenty-one, La vision industrielle d’Ayrton à trois ans

Par admin

Yvan Péard

Deux ans après le rachat d’Ayrton par Golden Sea, premier fabricant mondial de projecteurs asservis pour l’éclairage professionnel, la marque française qui s’est forgé une renommée internationale en innovant avec des luminaires d’effets à LEDs, se distingue aujourd’hui avec des projecteurs asservis classiques, dans la catégorie Premium.

Yvan Péard, designer d’Ayrton, révèle son programme de développement de machines sur trois ans. Le voici ici dévoilé.

Le vent de la modernité

Baptisés par des noms de vents, Merak, Mistral, Ghibli, Khamsin, Bora, les luminaires Ayrton ont souvent une longueur d’avance sur la concurrence, soit en termes de flux, de performances, de compacité ou d’innovations et sortent à un rythme soutenu qui va encore accélérer dans les trois prochaines années.

Depuis l’introduction du Ghibli sur le marché en décembre 2017, il ne s’est passé que 15 mois et six nouveaux luminaires sont venus compléter cette gamme de Spots, Profiles et Wash dont le flux lumineux s’échelonne de 15 000 à 50 000 lumens. Chaque modèle a fait l’objet d’une déclinaison en version « S » plus particulièrement destinée aux applications scéniques ou « TC » pour les applications qui nécessitent une parfaite révélation des couleurs.

Le concept Multi Twenty-one

Dans un marché en constante évolution, aujourd’hui dominé par des entreprises de négoce qui commercialisent des produits OEM re-badgés et sans âme, Ayrton a choisi, depuis sa création en 2001, de ne concevoir et ne développer que des produits 100 % originaux.

« Multi Twenty-one », clin d’œil au pilote de Formule 1 Sebastian Vettel et au concept « Win-at-any-cost », synthétise la vision d’Ayrton sur les trois prochaines années de janvier 2019 à décembre 2021.
Twenty-one est à la fois une référence au nombre de luminaires qui seront lancés pendant cette période et à la date butoir de ce projet, à savoir, décembre 2021.

Multi signifie que les 21 luminaires appartiendront à différentes catégories et qu’aucun d’entre-eux ne viendra remplacer un produit de la gamme actuelle. Pour Ayrton, la pérennité des produits est une valeur essentielle.

Toujours repousser les limites

Le premier objectif du programme « Multi Twenty One » est la réalisation d’une gamme cohérente, avec un design épuré et une rigueur absolue dans le respect des codes où chaque luminaire fait partie d’une famille et peut-être identifié au premier coup d’œil.

Le second objectif de ce programme est de tenir un timing très serré entre le lancement d’un projet et la disponibilité du produit sur le marché. Pour chaque luminaire, Ayrton dispose d’une équipe d’ingénieurs de développement qui assurent le suivi du projet jusqu’à la réalisation des prototypes ainsi qu’un bureau des méthodes, structuré pour passer à l’étape industrielle dans les meilleures conditions et garantir un produit fiable dès le début de sa commercialisation.


Le plus compact possible

Les Diablo, luminaire ultra-compact « de type Profile » de 300 W et Levante, luminaire de nouvelle génération « de type Wash » de 300 W, lancés respectivement en janvier et février 2019 sont les deux premières réalisations de ce plan pluriannuel.


21 bonnes raisons d’être ébloui

Au Prolight+Sound 2019, début avril, Ayrton a lancé deux nouveaux projecteurs Huracán-X et Perseo-S. Huracán-X, « de type Profile » avec ses 1 000 W de leds est un concentré de technologie qui associe une puissance lumineuse exceptionnelle à un équipement en standard hors catégorie. Il en résulte un outil graphique redoutable au service de la création ; le luminaire de tous les superlatifs…


La diversification de la gamme a commencé avec le Perseo-S, premier luminaire compact multifonction d’une toute nouvelle ligne de produits IP65 Ayrton pour une utilisation intensive en extérieur.
Perseo-S, au développement spécifique 100 % Ayrton, est à ce jour le produit étanche le plus compact du marché avec un poids à peine supérieur à celui du Ghibli. Le programme « Multi Twenty-one » proposera d’autres luminaires étanches destinés à répondre à des besoins spécifiques tant du point de vue de la puissance que des fonctionnalités.

Quoi de neuf ?

Au Plasa 2019, mi-septembre, Ayrton lancera le Karif-LT un tout nouveau type de Beam/Spot ultra-compact à 300 W de leds, destiné aux applications longue distance avec le suffixe « LT » (Long Throw). Doté d’une lentille frontale de 168 mm, le système optique propriétaire offrira un rapport de zoom de 15:1 et une plage d’utilisation de 3° à 45°, inédite pour un luminaire à leds.

LED’s go longues distances

Au LDI 2019, c’est le Shamal-LT, qui viendra compléter l’offre destinée aux applications longue distance. Il sera équipé d’une lentille frontale de 225 mm pour assurer un rapport de zoom de 12:1 et une plage d’utilisation de 3° à 36°. Ce tout nouveau luminaire proposera un flux de 50 000 lumens.


Vive la couleur

Le LDI 2019 accueillera aussi Huayra-CS, de type Profile, basé sur la synthèse additive de couleurs à haut rendement. Il offrira un flux record pour ce type de technologie et un tourbillon de couleurs. La synthèse additive pour Ayrton a démarré en 2013 dans le Easycolor, et lui a assuré le succès pendant plus de 15 ans. D’autres luminaires Profile et Wash à synthèse de couleurs sont au programme du Multi 21…


Tu me fais tourner la tête

Dans un passé récent, Ayrton a créé des effets innovants à rotation pan/tilt continue pour le spectacle. Ils ont rencontré un grand succès et de nombreuses distinctions : MagicPanel, MagicBlade, MagicDot, DreamPanel… Dès 2020, le programme Multi 21 proposera un nouveau concept de luminaire pour ce segment de marché spécifique.

Ayrton n’oubliera pas non plus le marché des projecteurs Beam/Wash multilentilles à effets avec le remplacement de sa gamme NandoBeam qui a vu le jour en 2013.

La perfection du faisceau d’une source laser
Au Prolight+Sound 2016, Ayrton a introduit le concept DreamSpot, premier luminaire équipé d’une source laser de 18 000 lumens. Ce prototype a servi de laboratoire au développement d’un luminaire révolutionnaire qui sortira sur le marché courant 2020.

L’aventure continue

Pour son programme Multi 21, Ayrton s’intéresse aussi à d’autres segments du marché et proposera des luminaires spécifiques conçus pour le théâtre et les applications qui nécessitent un silence absolu.

D’autres luminaires innovants sont au programme de Multi 21…

Le lancement du Vive Cosmos marquera la fin du HTC Vive classique

Par Pierrick LABBE
HTC Vive classique

Il s’agit là d’un effet secondaire de la sortie prochaine du HTC Vive Cosmos. Le HTC Vive classique, qui était sorti en avril 2016, ne sera plus commercialisé. La fin de ce casque pionnier.

HTC, en partenariat avec Vive, avait lancé il y a près de 3 ans et demi son casque Vive. Une petite révolution à l’époque et une concurrence féroce avec l’Oculus Rift sorti à peu près à la même période. Plus avancé, avec ses commandes manuelles et son suivi à grande échelle, le casque de réalité virtuelle s’est rapidement imposé et a dominé le secteur des casques VR sur PC avant qu’Oculus ne modifie son casque et surtout baisse successivement le prix du Rift pour devancer le Vive. La sortie du HTC Vive Cosmos marque cependant la fin de ce casque qui est resté une référence du haut de gamme en réalité virtuelle pendant très longtemps.

Le HTC Vive classique va disparaitre au profit du Vive Cosmos

Le HTC Vive classique reste l’un des modèles de casque de réalité virtuelle les plus utilisés. Environ un tiers des casques VR utilisant Steam sont effectivement des HTC Vive. La fin d’un cycle donc et l’arrivée d’un nouveau casque qui propose notamment une définition quasiment double et surtout un suivi de tracking sans capteurs extérieurs, uniquement grâce à des caméras embarquées.

Ce dernier sortira le 2 octobre 2019 au prix de 799 euros et marquera la fin officielle du HTC Vive classique. Les nostalgiques du premier casque de HTC pourront regarder de nouveau la vidéo datant de 2016 et présentant le casque alors pionnier dans son domaine.

Cet article Le lancement du Vive Cosmos marquera la fin du HTC Vive classique a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Mélange inventif d’AX1 et AX3 Astera pour ‘La Comédie des Erreurs’

Par admin

Pour la création du nouveau spectacle « La Comédie des Erreurs » à l’Opéra de Bâle par le chorégraphe/metteur en scène Richard Wherlock, le Light Designer renommé Yaron Abulafia a utilisé 40 Astera AX1 et 24 AX3 dans une scénographie très créative.

Ce spectacle explore les thèmes de la confusion et de l’incompréhension directement connectés à la réalité de nos existences numériques… mais qui n’en sont pas moins aussi présents dans les comédies de Shakespeare.
L’histoire met également en contraste et contextualise la vie des riches et des pauvres dans des pays financièrement plus forts ou plus faibles, en lançant des messages complexes et intenses et en exprimant l’ironie du déséquilibre géo-fiscal via les moyens captivants offerts par le mouvement, la musique et la lumière.

Astera : une première pour Yaron Abulafia

AX1

Yaron avait à sa disposition le stock de projecteurs du théâtre qui comprenait déjà 40 tubes Astera AX1 Pixel. Connu pour son travail dans le théâtre, la danse et la performance expérimentale, c’était pourtant la première fois que Yaron était amené à se servir de modèles de la marque Astera.

Avant la production, il a commencé à tourner autour du kit disponible et à réfléchir à la manière d’incorporer les AX1 dans son projet, ce qui l’a également amené à demander en plus 24 AX3 ‘Lightdrop’ Astera, achetés du coup spécialement par l’Opéra de Bâle pour La Comédie des Erreurs.

AX3

Yaron a immédiatement apprécié la polyvalence de ces projecteurs et le fait qu’ils pouvaient fonctionner totalement sans fil, et ceci de manière fiable – via l’alimentation par batterie intégrée et le contrôle DMX sans fil CRMX®.
De plus, le système d’aimantation fixé dessous lui permettait une accroche simplissime et ultra-rapide sur une grande cage en métal qui était une partie intégrante du décor de fond de scène, au look très industriel imaginé par le décorateur Bruce French. Cette structure servait d’autres spectacles joués en alternance et le système de fixation magnétique des effets spécifiques à « La Comédie des Erreurs » a donc permis des installations et rangements très rapides durant toute la période de préproduction, sans gêner les autres spectacles.

De manière très créative, Yaron a identifié deux scènes très contrastées durant lesquelles l’atmosphère et l’ambiance pouvaient justifier l’utilisation des lumières en tant que métaphores pour renforcer la narration, et mis aussi les tubes Astera à contribution comme éclairage de face dans deux autres scènes afin de caractériser au mieux le lieu de l’action.

Rajouter de la profondeur et de la distance grâce aux tubes

La première scène décrivait le monde menaçant d’un centre de détention de réfugiés, où les tubes AX1 reproduisaient des fluorescents blafards et scintillants et amplifiaient la nature crue de l’environnement. Différentes températures de couleurs de lumière blanche interagissaient pour augmenter le sentiment de menace.
En faisant varier les intensités des tubes, Yaron pouvait ainsi ajouter de la profondeur et de la distance à la scène, en agrandissant l’espace avec l’illusion optique selon laquelle certains éclairages étaient plus éloignés et plus écartés.

Plus tard dans le cours du spectacle, les mêmes tubes ont été utilisés en rouge vif pour mettre en lumière le monde souterrain, donnant lieu à des scènes de bordels, de prostitution et d’esclavage forcé… un environnement désagréable dans lequel certains réfugiés doivent se battre pour survivre. Les rouges pleins, très crus, obtenus grâce au module led homogène d’Astera et au mélange subtil des couleurs, ont été parfaits pour créer une ambiance pour ces moments de choc.

Trente-deux AX1 furent installés – magnétiquement – autour de l’intérieur des cages, permettant à Yaron de les placer dans des positions qui n’auraient pas (ou très difficilement) été rendues possibles par des accroches conventionnelles.
Les vingt-quatre petits cylindres AX3 étaient également utilisés en technologie sans fil, fixés sur les escaliers supérieurs du décor, éclairant en douche et créant des lignes lumineuses verticales autour du mur de fond de scène. « Ils renforçaient la forme et l’architecture du lieu » commente Yaron, très impressionné par la richesse des couleurs.

Une lueur dorée sur le décor métallique grâce aux AX3

Il a utilisé généralement l’éclairage pour souligner les clôtures, les cages et les barrières dans le « monde pauvre » – froid, étrange, fragmenté et contraignant. Dans le « monde riche », les AX3 apportaient une lueur dorée au jeu de métal qui donnait l’impression d’être fort, structurel, contrôlant et libérant sélectivement les individus.

«Éclairer le plateau de manière spécifique et flexible était primordial pour tout le spectacle, car nous avions besoin de créer tant de scènes et de lieux différents», se rappelle Yaron Abulafia, afin de créer des illusions et de déclencher des images.

« L’Astera s’est avéré stable, puissant et très brillant. Je ne les ai pas exploités à pleine capacité », explique-t-il, ajoutant qu’il les utilisera dans ses conceptions futures. La Comédie des Erreurs était un travail exigeant à mettre en lumière de façon générale. Le rythme étant rapide, Yaron a donc entrepris un travail de préparation rigoureux pour que sa conduite d’éclairage soit fluide et fonctionne sans problème une fois sur le site.
Les AX1 et les AX3 ont été pilotés par la console d’éclairage Eos de l’Opéra de Bâle en conjonction avec tous les autres projecteurs utilisés, ce qui a généré plus de 200 mémoires pour les 90 minutes du spectacle, dont beaucoup sont lentes, fluides et en constante évolution, soutenant l’idée de mouvements constants et subtils, mais avec des transitions d’ambiances profondes.

Une équipe de talent

Yaron a travaillé avec une équipe talentueuse, dont le décorateur Bruce French, la créatrice des costumes Catherine Brickhill, le dramaturge Gregor Acuna-Pohl, et les compositeurs Antony Genn et Martin Slattery qui ont produit une bande sonore puissante et pulsante qui soulignait idéalement la pièce. Le Basel Symphony Orchestra jouait en direct avec les compositeurs, sous la direction musicale du Maestro Thomas Herzog.

Le directeur technique de l’Opéra de Bâle Joachim Scholz et les directeurs de la lumière Roland Edrich et Guido Hoelzer se sont également révélés « une grande source de support technique et d’inspiration » et ont contribué en toute confiance à la décision d’achat des AX3. La relation de Yaron avec l’éclairage scénique en tant qu’outil puissant et mécanisme dramatique est imaginative, théorique, mais aussi pratique.

« Cela peut nous aider à voir ce que nous savons déjà et constitue une belle manipulation du spectateur, une lentille à travers laquelle regarder la représentation scénique. Il recompose la perception visuelle de la réalité et affecte la priorité que nous accordons à notre attention. Un véritable ‘révélateur’… La lumière peut nous convaincre de percevoir et de penser d’une certaine manière. Par conséquent, la lumière est un argument – c’est donc de la rhétorique! », conclut Yaron Abulafia.

Plus d’informations sur le site d’Astera , et sur le site du distributeur La BS.

 

Tuto Ronin-SC : Utiliser la fonction Force Mobile

Par Mélodie

Ronin-SC Force Mobile

Force Mobile est un fonctionnalité qui a fait son apparition en même temps que la sortie du DJI Ronin-SC. Elle permet de contrôler la nacelle à distance via un smartphone. C’est alors le gyroscope du smartphone qui déterminera les mouvements que le Ronin-SC va effectuer. Actuellement, la fonction n’est disponible que sur iOS. Nous espérons […]

Tuto Ronin-SC : Activer le stabilisateur

Par Mélodie

Activation du DJI Ronin-SC

Vous venez de recevoir votre stabilisateur DJI Ronin-SC et souhaitez commencer à l’utiliser. Or, une étape primordiale est à effectuer avant d’utiliser votre produit. Il s’agit de l’activation. Vous pourrez profiter ensuite de votre produit en testant toutes ses fonctionnalités. Cette étape, commune à tous les nouveaux produits DJI consiste à faire démarrer la période […]

Tuto Ronin-SC : Équilibrer son appareil photo sur le stabilisateur

Par Mélodie

Vous avez pris soin de déballer minutieusement et de procéder à l’activation de votre DJI Ronin-SC et vous apprêtez à l’utiliser pour la première fois. Suivez notre guide pas à pas pour correctement installer et équilibrer votre appareil photo ou caméra sur le stabilisateur DJI Ronin-SC. DJI a mis à notre disposition une liste des […]

Les Bons Plans du Jour : 12/09/2019

Par Pierre Lecourt

N’oubliez pas que cette page est interactive. si vous cherchez des produits en promo, n’hésitez pas a me contacter pour que je regarde ce qu’il est possible de faire. D’un autre côté, si vous croisez un produit hors stock ou dont le prix aurait été modifié, signalez le pour que je puisse le corriger. Vérifier tour les prix prend beaucoup de temps et parfois il arrive qu’une promo soit terminée dans l’heure de la publication. Avec votre aide c’est évidemment beaucoup plus simple a gérer.

La machine en illustration est un Amstrad ALT-286.

Les Bons Plans du Jour : 12/09/2019 © MiniMachines.net. 2019

PIS2 : Une Playstation 2 portable extrêmement bien réalisée

Par Pierre Lecourt

Difficile de croire en voyant les images de la PIS2 qu’il s’agit de la réalisation d’un particulier. L’objet est bien fini, intelligemment agencé et surtout parfaitement jouable. Comment son créateur a t-il réussi ce tour de force ? La réponse est comme souvent très simple, en y consacrant énormément de temps.

2019-09-12 15_41_11-minimachines.net

La PIS2 a été imaginée en 2013 et si entre le début de sa véritable mise en oeuvre en 2017 et cette date il s’est écoulé pas mal de temps, cela fait quand même de longs, très longs mois de labeur pour aboutir à ce résultat. Son créateur se fait appeler Darkwing  et propose depuis 2017 de suivre le développement de son idée au travers les pages d’un forum.

2019-09-12 15_42_32-minimachines.net

Le concept retenu est intéressant, la console n’émule rien et embarque bien une carte mère de PS2, elle travaille avec une Raspberry Pi qui se charge de lui “livrer” ses jeux. En effet la solution n’embarque pas de lecteur optique pour des raisons évidentes de place et de consommation. A la place, c’est donc la carte Raspberry Pi qui fait transiter les données vers la console qui a été hackée logiciellement pour les accepter.

2019-09-12 15_45_33-minimachines.net

Tout le reste est assez classique avec divers composants en charge de l’affichage, de la gestion de l’allumage et de l’extinction des composants… Cela n’empêche pas la page tout entière d’être une vraie mine d’or d’informations pour tout type de modifications autour des cartes Raspberry Pi et consorts. Mais également une ressource très intéressante pour qui cherche des solutions pour créer une minimachine embarquée.

2019-09-12 15_39_31-minimachines.net

A noter également l’énorme travail réalisé pour la coque de la machine, un mélange entre impression 3D et enduit de finition avec, on le devine, beaucoup de travail de ponçage et de peinture.

PIS2 : Une Playstation 2 portable extrêmement bien réalisée © MiniMachines.net. 2019

IFA 2019 : les Lenovo Chromebook S340-14 et C340-11 se dévoilent

Par Pierre Lecourt

Deux1 nouveaux Chromebooks chez Lenovo ont été présentés à l’IFA 2019. Un 14″ baptisé Chromebook S340-14 et un 11.6″ Chromebook C340-11. Des machines plutôt bien construites à des prix attractifs mais dont on ne connait pas encore tous les détails techniques.

2019-09-12 14_10_43-minimachines.net

Ce Chromebook S340-14 démarrera sa gamme à 249$ mais on n’a aucune idée de l’équipement que l’engin proposera pour ce prix… Car les caractéristiques données sont les maximums que la machine pourra atteindre. Ainsi le 14″ proposera jusqu’à 8 Go de mémoire vive DDR4, 64 Go de stockage eMMC au maximum et… un Celeron N4000. Un choix étonnant car le Celeron N4000 n’est pas franchement le processeur de référence auquel on pouvait s’attendre. Cette solution Gemini Lake propose 2 coeurs et 2 threads dans des cadences de 1.1 GHz à 2.6 Ghz avec 4 Mo de mémoire cache et 6 watts de TDP. Un N4100 avec le double de coeurs et de threads pour le même TDP n’aurait pas été du luxe.

2019-09-12 14_11_13-minimachines.net

On retrouve pour le reste un équipement assez standard. L’écran 14″ du Chromebook S340-14 affichera en 1366 x 768 pixels pour la version de base avec une option 1920 x 1080 pixels toujours au travers d’une dalle IPS. Une option pour une dalle tactile sera aussi au menu. Le Wifi est de type 802.11ac avec un Bluetooth 4.2 très classique et la connectique comporte deux ports USB 3.1 Type-C et deux ports USB 3.0 Type-A. Un port de chaque type distribué de chaque côté.

2019-09-12 14_11_02-minimachines.net2019-09-12 14_10_53-minimachines.net

Le Chromebook S340-14 propose également un port jack 3.5mm pour casque et micro et un lecteur de cartes MicroSDXC. Pas de traces d’une sortie HDMI mais peut être que les ports USB Type-C les prendront en charge.

2019-09-12 14_11_23-minimachines.net

Prévu pour Septembre, le Chromebook S340-14 devrait offrir une expérience ChromeOS complète et un support des applications Android via son option d’écran tactile. Il mesure 32.8 cm de large pour 23.4 cm de profondeur pour une épaisseur de 18 mm et 1.4 Kg. Pas d’infos sur sa batterie ni son autonomie, il est vrai que ce n’est pas important…

2019-09-12 13_29_02-minimachines.net

Le Lenovo Chromebook C340-11 est un 11.6″ de type Yoga. Sa dalle IPS est montée sur une charnière souple lui permettant un passage en mode tablette tactile. Par contre, elle n’est pas FullHD mais se contentera d’un 1366 x 768 pixels au mieux. Le processeur sera également un Celeron N4000 avec 4 Go de DDR4 pour le seconder. Le stockage sera, par contre, identique avec toujours 64 Go de eMMC et toujours un lecteur de cartes SDXC en appoint.

2019-09-12 13_29_20-minimachines.net2019-09-12 13_29_42-minimachines.net

Pour le reste, on a droit à une distribution connectique identique avec 4 USB répartis de chaque côté avec un USB Type-C et un USB Type-A, un port antivol, un jack et des boutons de volume et de démarrage ayant migré sur la tranche.

2019-09-12 13_29_12-minimachines.net

Format tablette oblige. Il mesurera 29 cm de large pour 20.8 cm de profondeur et 18 mm d’épaisseur pour 1.23 Kg. Le prix minimal gonfle également avec 289$ de base aux US. A suivre.

 

IFA 2019 : les Lenovo Chromebook S340-14 et C340-11 se dévoilent © MiniMachines.net. 2019

Peakago, un futur netbook 7″ à partir de 299$ ?

Par Pierre Lecourt

La marque se présente comme un assembleur ODM/OEM qui construit d’habitude pour les autres et se serait décidée à lancer ses propres machines. Ici, une déclinaison du concept des GPD Pocket. Des netbooks de 7″ de diagonale remis au goût du jour avec tous les  avantages de notre époque : Processeur plus puissant, mémoire vive conséquente, SSD généreux… On est loin des premiers EeePC mais plus tourné vers un concept d’ultrabook miniaturisé. On reste, par contre, assez proche de leurs tarifs puisque si le premier EeePC 701 est sorti à 299$, le Peakago est promis au même prix !

2019-09-12 12_15_28-minimachines.net

Dans le détail, l’engin est assez intéressant avec un 7″ tactile qui affiche en 1920 x 1200 pixels. C’est presque trop pour une telle diagonale même si Windows a désormais les outils nécessaires à la gestion d’une bonne lisibilité dans ce mode. Cette dalle se loge dans un châssis permettant une rotation de la partie écran à 360° pour une utilisation en mode tablette.

2019-09-12 12_15_55-minimachines.net

La mémoire vive de cet engin serait très confortable avec 8 Go embarqués. Voilà qui devrait offrir un certain confort à l’ensemble avec la possibilité de vraiment exploiter cette grande définition en ouvrant en parallèle de nombreux programmes. Le Stockage embarqué serait un SSD non détaillé de 128 Go. Je me méfie de cette appellation SSD puisque de nombreux constructeurs englobent dans ce mot fourre-tout les eMMC comme les solutions haut de gamme PCIe NVMe.

2019-09-12 12_17_45-minimachines.net

Mais, parce qu’il y a un premier mais, un bémol survient à la lecture du type de processeur embarqué. Le Peakago est décrit comme proposant un Intel Cherry 8350. Une manière de tourner autour du pot autour de l’Atom X5-Z8350… Pas un mauvais processeur mais une solution qui accuse son âge désormais et qu’on comprend assez mal dans une machine neuve. Cette puce, qui équipait par exemple le très bon Asus Transformer Book T100, est très capable. elle sait faire beaucoup de choses et pour peu qu’elle soit bien épaulée comme ici, conviendra parfaitement à ce type de diagonale. Mais un passage par la case Gemini Lake des Celeron N4100 ou l’emploi d’un Core M3 aurait été un gros plus pour une machine de ce type.

2019-09-12 12_17_11-minimachines.net

Le reste de la configuration comporte également quelques déceptions avec, par exemple, l’emploi d’un Wifi4 qui aurait pu passer en Wifi5 pour quelques dollars de plus. Le chipset fournit également un Bluetooth 4.0. En parallèle de ce chipset réseau poussiéreux, on découvre un port USB Type-C qui devrait surtout servir à alimenter l’engin, un port USB 3.0, un port casque jack audio 3.5 mm et un lecteur MicroSD. Une webcam 0.3 mégapixels est également intégrée sur le côté de l’écran.

2019-09-12 12_17_20-minimachines.net

La batterie est indiquée comme une 4500 mAh et l’engin comme pesant 700 grammes pour des dimensions de 18.1 cm de large pour 11.3 cm de profondeur et 19.6 mm d’épaisseur. Le tout tournerait sous Windows 10 S, un mode particulier et limité qu’il est possible de faire sauter facilement pour retrouver toutes les fonctionnalités de Windows.

2019-09-12 12_15_48-minimachines.net

Intéressant ? Oui ! Pour 299$, cela pourrait convenir à de nombreux utilisateurs malgré sa petite taille. Programmer, administrer un réseau, prendre des notes, jouer, surfer et les 1000 autres usages d’une véritable combinaison clavier et écran dans un format de poche. Mieux encore, la marque promet une baisse de 40% du prix dès le lancement de sa campagne si vous leur laissez votre email…

2019-09-12 12_15_36-minimachines.net

Mais, car il y a un second mais, personne ne connait Peakago. Pire, la marque compte bien passer par une campagne de financement participatif chez Indiegogo afin de financer son projet. La dernière fois que mes sens d’araignée ont été mis en alerte de cette manière, c’était pour le Mi MiniPC. Une solution de miniPC de bureau promettant un prix très attractif. Passée au travers d’une campagne chez Indiegogo en financement flexible, la “marque” a réussi à lever plus de 1 300 000$ auprès de consommateurs naïfs avant de disparaitre dans la nature. Son concept était assez simple: reprendre le design d’une machine existante, sabrer son tarif et promettre la lune puis envoyer le tout sur Indiegogo.

Ici, on pourrait avoir exactement le même schéma de fonctionnement. Une proposition de base alléchante, une mise en ligne en financement flexible1 et des mises à jour délirantes comme le passage d’un processeur Intel Atom à un Core M3 gratuitement histoire de ralentir la date de livraison…

Je n’accuse pas Peakago d’être le masque d’un escroc, je dis juste que l’expérience nous montre à quel point il faut être vigilant avec le financement participatif. Encore plus avec Indiegogo. Ici il suffit à un type peu scrupuleux d’acheter un engin existant, de le glisser entre les mains de différentes personnes, de faire des photos et de lancer une page web2 pour créer l’illusion d’un vrai produit original. Il ne reste plus ensuite qu’a créer une page web et lancer sa campagne pour commencer à attirer des gens. Tous ceux qui miseront sur ce genre de produit sans aucune preuve de son existence et du sérieux de cette entreprise seront dans la même position qu’un pigeon face à un joueur de bonneteau. Prêts à se faire plumer.

Sources : Peakago et Liliputing

Peakago, un futur netbook 7″ à partir de 299$ ? © MiniMachines.net. 2019

Radxa Rock Pi X : Une carte sous Atom X5-z8300 à partir de 39$

Par Pierre Lecourt

Deux modèles de cartes Radxa Rock Pi X sont annoncés et toutes deux sont équipées de ce processeur Intel Atom X5-Z8300. Pas un foudre de guerre mais une solution suffisamment solide pour faire tourner de très nombreuses solutions allant de Android à Windows en passant par toute une galaxie de distributions Linux.

L’Atom X5-Z8300 est un processeur un quadruple coeur et quadruple threads cadencé de 1.44 à 1.84 GHz avec 2 Mo de mémoire cache et un TDP de 2 Watts facilement dissipables. Le circuit embarque un système graphique oscillant entre 200 et 500 MHz avec 12 unités d’exécution. 

Rock-Pi-X

La solution à 39$ est, bien entendu, la moins bien équipée des deux modèles. La Rock Pi X est en effet distribuée dans une version A et une version B. Le Modèle A est l’entrée de gamme dépourvu de Wifi et de Bluetooth mais proposant un connecteur Ethernet Gigabit. Le modèle B est, quant à lui, livré avec un module Wifi5, du Bluetooth 4.2 LE et même la possibilité de lui adjoindre une solution d’alimentation PoE via un extension HAT compatible Raspberry Pi.

A 39$ donc, on a l’entrée de gamme avec 1 Go de mémoire vive. Parfait pour de nombreux usages et notamment les utilisations les plus légères proposées par de nombreuses distributions sans interface graphiques. Pour 10$ de plus, on aura 2 Go de mémoire vive ce qui autorisera plus de solutions Linux, Android et Windows. Pour 65$ enfin, la carte Rock Pi X passe à 4 Go de mémoire vive ce qui offre alors un large éventail de possibilités logicielles.

2019-09-11 18_57_05-minimachines.net

Le modèle B reprend le même schéma avec des prix un peu plus élevés. 49$ en 1 Go, 59$ en 2 Go et 75$ en 4 Go de Ram.

Toutes les cartes embarquent le même matériel et une connectique identique. En plus du RJ45 pour le port réseau filaire, on retrouve une sortie HDMI 1.4, une sortie audio classique au format jack 3.5 mm, un support pour mémoire eMMC et un lecteur de cartes SDXC pour stocker votre système, un port USB 3.0 type-A, deux ports USB 2.0 Type-A et un port USB Type-C OTG pour alimenter le tout et transférer d’éventuels éléments. Bien entendu puisqu’il s’agit d’une carte de développement, on retrouve un système classique de 40 broches au standard Raspberry Pi. Le tout entre dans un format classique de 8.5 cm sur 5.2 cm.

2018-12-28 12_42_36-minimachines.net

La Atomic Pi

Une solution parfaite pour de nombreux usages qui semble avoir été faite dans le sillage du succès de l’Atomic Pi et qui devrait proposer le même type de performances.

La Radxa Rock Pi X n’a pas encore de date de sortie officielle. Elle est apparue sur Hackerboards et a été remarquée par CNX Software.

Radxa Rock Pi X : Une carte sous Atom X5-z8300 à partir de 39$ © MiniMachines.net. 2019

❌