Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Hier — 2 mars 2021Vos flux RSS

Une affiche pour le Festival d’Annecy 2021, l’Afrique à l’honneur

Par : Shadows

Le Festival d’Annecy 2021 a désormais son affiche ! Pour cette édition qui mettra l’Afrique à l’honneur (un thème déjà prévu l’an passé mais repoussé au vu des circonstances exceptionnelles), le Festival a fait appel à Jean-Charles Mbotti Malolo pour concevoir le visuel.
Jean-Charles Mbotti Malolo avait déjà co-signé avec Simon Roussin l’affiche de l’édition 2020. Ce dernier étant pris par un projet personnel, il n’a pas participé à la création du visuel 2021.

Jean-Charles Mbotti Malolo a choisi de reprendre la thématique mise en scène l’an passé, avec une représentation du pantsula, une danse traditionnelle d’Afrique du Sud.
Le personnage central ne doit rien au hasard :

J’ai eu envie de lui associer un personnage unique ; une femme plus âgée, indépendante, libre et heureuse, qui profite des rayons du soleil qui se reflètent sur le lac.
La dernière édition du Festival s’est faite en ligne, on espère tous rejoindre les danseurs de pantsula sur les pontons annéciens en juin 2021 !« 

Rappelons en effet que l’équipe organisatrice prépare une édition mixte, à la fois en ligne et physique, et espère donc que les conditions sanitaires permettront la tenue d’un festival qui ne soit pas 100% dématérialisé.

Voici également l’affiche 2020 :

L’article Une affiche pour le Festival d’Annecy 2021, l’Afrique à l’honneur est apparu en premier sur 3DVF.

À partir d’avant-hierVos flux RSS

SIGGRAPH 2021 enfin daté : une édition virtuelle du 9 au 13 août, à suivre sur 3DVF !

Par : Shadows

SIGGRAPH est de retour ! La plus grande conférence mondiale sur l’imagerie numérique et les techniques interactives se tiendra du 9 au 13 août. En raison des incertitudes liées à la pandémie de Covid-19, et des possibilités de voyage, l’évènement aura lieu en ligne uniquement et vous pourrez donc le suivre en toute sécurité où que vous soyez.

SIGGRAPH 2021 sera l’occasion comme chaque année de mettre en avant l’industrie et les personnes qui la font avancer en innovant. L’équipe organisatrice entend cette année proposer une expérience dématérialisée de qualité, avec des avancées technologiques, des invités à la pointe du secteur et la possibilité d’échanger, collaborer avec la communauté.
SIGGRAPH 2021 devrait proposer un programme riche en avancées dans les domaines de la 3D, des arts numériques, de l’animation, des effets visuels, du machine learning, de l’IA, des réalités immersives/virtuelles, de la visualisation scientifique et bien plus encore.

Vous pouvez dès à présent visiter S2021.SIGGRAPH.ORG pour en savoir plus sur la conférence, les programmes qui acceptent actuellement les soumissions, et autres informations utiles.

Enfin, nous sommes fiers d’annoncer que 3DVF est un partenaire média officiel de SIGGRAPH 2021. Nous vous tiendrons informés des annonces majeures sur la conférence et ses contenus.

L’article SIGGRAPH 2021 enfin daté : une édition virtuelle du 9 au 13 août, à suivre sur 3DVF ! est apparu en premier sur 3DVF.

Asus Zenbook 13 OLED UM325 : un 13″ léger sous AMD Ryzen

Passé sous mon radar pendant le CES 2021, le nouvel Asus Zenbook 13 OLED UM325 est une pépite à ne pas négliger. Outre son écran OLED de 13.3″ en FullHD, cet ordinateur portable devrait proposer un excellent ratio poids/performances.

UM325

Le recours à une dalle OLED annonce des spécifications d’affichage très correctes avec une luminosité de 400 nits mais également une grande tenue des couleurs puisque la marque annonce que le UM325 respectera à 100% la norme DCI-P3. Le recours à ce type de dalle proposant en outre un affichage très contrasté avec des noirs réellement noirs et des coloris très nuancés. La dalle  sera également compatible avec la norme HDR.

UM325

Tenue dans un châssis étroit, la dalle 1920 x 1080 pixels sera enfermée dans un ultraportable de 30.4 cm de large pour 20.3 cm de profondeur. Son épaisseur maximale sera de 1.39 cm seulement, ce qui n’empêchera pas l’engin de proposer un équipement interne performant. On retrouve ainsi un processeur AMD Zen 3 avec le Ryzen 5 5600U. Un 6 coeurs et 12 threads fonctionnant de 2.3 à 4.2 GHz avec 12 Mo de cache pour un TDP de 15 watts. La machine se déclinera en 8 ou 16 Go de LPDDR4X avec un maximum de 16 Go de mémoire pour la mise à jour du modèle de base. Le stockage se déclinera en deux versions de PCIe NVMe : 512 Go et 1 To. 

UM325

On retrouvera assez peu de connecteurs comprenant un HDMI 2.0b, deux ports USB 3.2 Gen2 Type-C et un autre USB 3.2 Gen2 Type-A plus classique. Un lecteur de cartes MicroSDXC complète cette offre qui se passe de port jack 3.5 mm !

UM325

Au dessus de l’écran Asus a glissé dans le UM325 un capteur de webcam classique et un second capteur Infrarouge pour piloter une reconnaissance faciale Windows Hello. Un double micro numérique est évidemment présent et la gestion du son a été confiée à un système signé par Harman Kardon. La partie réseau est confiée à un duo Wifi6 et Bluetooth 5.1.

UM325

Le clavier sera rétro éclairé avec une disposition de type Chiclet et une course de touche de 1.4 mm. Asus intègre également son système de pavé numérique lumineux intégré au pavé tactile baptisé NumberPad. Un système qui semble faire autant d’heureux que de mécontents mais qui est totalement débrayable pour l’utilisateur qui ne veut pas l’utiliser.

On retrouve enfin une batterie 4 cellules de 67 WHrs de type Li-Ion alimentée en USB Type-C par un bloc de 65 watts en 19 volts. L’engin a été renforcé pour résister aux chocs et à l’écrasement et sa charnière Ergolift permettra de le décoller de son support pour éviter toute accumulation de chaleur. 

Cet Asus Zenbook 13 OLED UM325 est prévu pour une mise en vente en Mars 2021 à un prix de base de 999€. 

UM425

Un modèle UM425 en 14″ de diagonale est également prévu, toujours équipé de processeurs AMD Ryzen mais avec des choix un peu plus larges. On retrouvera ainsi des Ryzen 7 5700U et Ryzen 7 5800U en 15 watts mais également un modèle de série H d’AMD, le Ryzen 7 5800H, qui développe 15 watts de TDP. Il s’agit d’un huit coeurs et 16 threads cadencé de 3.2 à 4.4 GHz avec 20 Mo de mémoire cache. Sur ce modèle particulier du 14″, Asus a décidé d’épauler la puce d’un circuit graphique secondaire avec un circuit GeForce MX450 de Nvidia. Les dosages de mémoire vive et de stockage seront identiques.

UM425

L’écran sera également décliné en plusieurs versions toujours en FullHD avec un ratio dalle/châssis de 90%. D’abord avec un IPS 100% sRGB avec 250 nits de luminosité. Puis dans une seconde version identique mais dont la luminosité sera boostée à 400 nits. 

L’Asus ZenBook 14 UM425 mesurera 31.9 cm de large, pas beaucoup plus que le UM325 donc, pour 21 cm de profondeur. Son épaisseur variera de 1.43 à 1.53 cm pour 1.22 Kg. Sa disponibilité est plus vague puisqu’elle est située au cours du premier trimestre sans plus d’indications. Son prix de base est lui aussi fixé à 999 euros… mais sans la dalle OLED !

Asus Zenbook 13 OLED UM325 : un 13″ léger sous AMD Ryzen © MiniMachines.net. 2021.

Jusqu’à 800 000€ pour moderniser votre studio VFX/Animation/JV avec le CNC

Par : Shadows

Le CNC a annoncé le lancement d’une mesure temporaire de grande ampleur, dans le cadre du plan de relance mis en place à la suite de la crise sanitaire. Un « choc de modernisation » pour lequel 10M€ sont débloqués.

Le concept : aider financièrement les entreprises du secteur du cinéma, de l’audiovisuel et du jeu vidéo pour qu’elles accélèrent leurs investissements et améliorent leur compétitivité à l’international, en outils comme en compétences.
Voici les enjeux soulignés dans le cadre de cette mesure :

accélérer les investissements dans les studios de tournage de demain : dans la continuité du « plan studios », il s’agit de développer des équipements qui correspondent aux nouveaux modes de fabrication des films et des séries, et ouvrent à de nouveaux marchés, notamment aux productions internationales.
 
accroître l’excellence de la production numérique : la France peut compter l’excellence de ses studios de fabrication numérique, dans les domaines des effets visuels, de l’animation et du jeu vidéo. Face à la concurrence internationale de plus en plus forte, il est indispensable d’accélérer le développement d’outils et de compétences afin de maintenir et renforcer cet avantage compétitif au niveau mondial.
 
réduire l’impact environnemental des productions : l’écoresponsabilité est désormais incontournable et renvoie autant à une question de responsabilité sociétale qu’à un enjeu de compétitivité. Les professionnels doivent pouvoir compter sur des outils et équipements qui permettent aux productions de réduire très significativement leur empreinte carbone.
Ces décisions d’investissement particulièrement stratégiques s’appuieront sur une commission inédite dans sa composition, associant des profils techniques, des producteurs, des compétences managériales, des expertises environnementales des capacités d’analyse des besoins du marché et une connaissance pointue de l’environnement international.

Autrement dit, si votre studio comptait investir pour se lancer dans de la production virtuelle, mettre en place des outils plus performants ou encore déployer des solutions moins gourmandes en énergies, vous pouvez sans doute déposer un dossier.

Cette mesure est donc associée à une dotation de 10M€, qui sera répartie entre les dossiers retenus à hauteur de 800 000€ maximum par entreprise et projet. A noter, le montant n’est pas lié aux fonds propres des entreprises, comme cela peut être le cas pour d’autres aides.

Le communiqué de presse et une page sur le site du CNC donnent les grandes lignes de cette mesure, et vous permettront d’accéder au formulaire en ligne.

Voici également la composition de la commission « choc de modernisation » qui examinera les dossiers :

Président :
Gilles Gaillard, entrepreneur, ancien directeur général de Mikros Image.
Experts :
Nicolas Bonnell, Visual Effects Manager – Netflix
Camille Courau, Directrice de production, productrice exécutive
Elisabeth d’Arvieu, Directrice générale adjointe en charge de la coordination des activités cinéma, animation et international – Mediawan
Guillaume de Fondaumière, Directeur général délégué – Quantic Dream
Margaux Durand-Rival, Previs Supervisor – Les Androïds Associés
Jeanne Lapoirie, Directrice de la photographie
Cosette Liegbott, Directrice générale adjointe nouveaux business – Federation Entertainment
Claude Mourieras, Directeur général – Ciné Fabrique
Olivier Pinol, Président fondateur – Dwarf Animation Studio
Benoît Ruiz, Expert innovation / environnement – Workflowers
Carole Scotta, Présidente – Haut et Court

Notez enfin que cet appel sera le sujet d’une conférence des eRADI-RAF, le 3 février à 15h20 (visible en ligne gratuitement, sur inscription) : cette présentation sera l’occasion de donner plus de détails concrets.

Attention, la première date limite de dépôt est fixée au 12 février (une seconde au 2 avril) : ne tardez donc pas à vous pencher sur le dossier !

L’article Jusqu’à 800 000€ pour moderniser votre studio VFX/Animation/JV avec le CNC est apparu en premier sur 3DVF.

Cartoon Movie 2021 : une édition en ligne, du 9 au 11 mars

Par : Shadows

On ne présente plus Cartoon Movie, forum de pitching et co-production qui permet de faciliter le financement de longs-métrages animés en faisant se rencontrer producteurs, co-producteurs et distributeurs internationaux. L’évènement a permis à près de 400 films de se financer depuis sa création en 1999.

L’équipe du Cartoon Movie espérait pouvoir proposer une édition physique pour cette année 2021, la pandémie en a décidé autrement : exit donc la tenue du Cartoon Movie 2021 à Bordeaux, comme l’annonçait pourtant déjà l’affiche officielle visible plus bas, et place à une édition dématérialisée.

En pratique, la formule sera similaire à celle du dernier Cartoon Forum (forum de coproduction destiné aux projets TVs) : les pitches seront pré-enregistrés et mis en ligne au fur et à mesure de l’avancée de l’évènement, tout en restant visibles jusqu’au 31 mars.
Après chaque pitch, les producteurs seront disponibles durant 30 minutes via un salon de discussion en ligne. Les personnes du public, elles, seront invitées à remplir un petit formulaire après chaque visionnage, de façon à proposer remarques et conseils aux producteurs.
Enfin, la plateforme en ligne permettra évidemment d’échanger en privé, et proposera un flux avec annonces et activités.
Le tout sera complété par une application dédiée, la possibilité de se créer un agenda, ou encore un système de prise de rendez-vous.

L’article Cartoon Movie 2021 : une édition en ligne, du 9 au 11 mars est apparu en premier sur 3DVF.

Lenovo ThinkPad X1 Titanium Yoga : haute couture numérique ?

Lenovo passe du carbone au Titane. Après les X1 Carbone, le nouveau ThinkPad X1 Titanium Yoga fait son apparition dans le tableau périodique de la marque.  Et ce changement d’élément signe de grosses évolutions techniques autour d’un sujet que l’on croit toujours épuisé : Le PC portable.

ThinkPad X1 Titanium Yoga

Ecran 13.5″, machine ultrafine, le ThinkPad X1 Titanium Yoga de Lenovo est une réussite d’un point de vue technique. Avec 11 mm d’épaisseur seulement et 1.15 Kilo, c’est l’engin le plus léger et fin de cette diagonale. Ce qui ne l’empêche pas de proposer un catalogue impressionnant de composants et de fonctions. 

ThinkPad X1 Titanium Yoga

Cela commence par l’utilisation d’une charnière 360° qui permet de replier le clavier et l’écran dos à dos pour un usage en mode tablette. Avec cette épaisseur et ce poids, l’objet pourra être vraiment utilisé comme une tablette Windows 10 de grande diagonale. Le format d’affichage en 3:2 permettant des usages assez agréables en lecture dans ce mode. L’écran est un 2256 x 1504 pixels tactile qui offrira une lisibilité améliorée pour le web, les documents textes et autres présentations ou PDF. Sa dalle IPS est certifiée Dolby Vision et proposera une belle luminosité avec 450 nits promis. La colorimétrie est annoncée avec une certification 100% sRGB et l’écran acceptera la manipulation au stylet actif.

ThinkPad X1 Titanium Yoga

A bord de la machine, on retrouvera des processeurs Intel Core de onzième génération . Le haut de gamme sera confié à un Core i7-1160G7 vPro qui proposera un circuit graphique Intel Xe. Un maximum de 16 Go de mémoire vive LPDDR4x sera intégré et le stockage sera confié à une solution PCIe NVMe sur slot M.2 de 1 To maximum. L’ensemble sera intégré avec un module Wifi6 et du Bluetooth 5.1 dans une solution globale proposée par Intel. Mais une option 4G/5G sera également disponible pour parfaire la connectivité réellement tout terrain de cet ultraportable.

Le clavier est typique des Thinkpad avec une disposition Chiclet Accufeel qui arrondit la partie inférieure des touches pour améliorer la frappe. Un petit trackpoint rouge central et le dispositif de clic adapté, coincé entre la barre espace et le pavé tactile habituel qui reste assez large.

ThinkPad X1 Titanium Yoga

Le châssis, qui a la lourde tâche de protéger cette diagonale de 13.5″ de 11 mm d’épaisseur seulement, est composé de carbone et de magnésium avec un ajout de titane pour le capot afin de rigidifier l’ensemble. Il jouera en partie le rôle de dissipateur du processeur, même si je doute que ce dernier soit forcément configuré dans son TDP le plus haut. Le Core i7-1160G7 vPro peut se déployer en 15Watts mais également en 7Watts et Lenovo a peut être choisi cette seconde option pour son mode de fonctionnement dans une machine aussi fine. 

ThinkPad X1 Titanium Yoga

Ce châssis extrêmement fin n’autorise évidement pas une connectique classique. On retrouvera deux ports Thunderbolt 4 et une prise jack 3,5 mm stéréo combo. Pour augmenter les possibilités générales offertes par le ThinkPad X1 Titanium Yoga, Lenovo glissera dans la boite de la machine un dongle proposant  de l’USB 3.1 Type-A et une sortie HDMI. Une webcam est présente pour la vidéo conférence.

ThinkPad X1 Titanium Yoga

La marque a fait l’effort de proposer une paire d’enceintes frontales, placées de part et d’autre du clavier, qui reçoivent une certification Dolby Atmos. Difficile de savoir ce que donnera cet ensemble au coeur d’un engin de cette épaisseur, l’espace nécessaire aux enceintes est tellement étroit qu’il est difficile d’imaginer une profondeur de mediums et de basses sur un tel gabarit. Le Lenovo propose une batterie  de 44,5 Whr dont l’autonomie n’a pas été communiquée.

Prévu pour le mois de février, le ThinkPad X1 Titanium Yoga est annoncé à un prix de base de 2159 euros. Un tarif qui place la machine clairement dans une catégorie pro car il sera difficile, malgré ses atouts, de le justifier pleinement pour un particulier. 

Lenovo ThinkPad X1 Titanium Yoga : haute couture numérique ? © MiniMachines.net. 2021.

Acer Predator Triton 300 SE : le 14 pouces de la maturité ?

Prévu pour le second trimestre 2021, le Acer Predator Triton 300 SE est une machine intelligemment construite autour de deux idées phares : portabilité et performances. Sur le papier, à la lecture de sa fiche technique, il est difficile de déceler un gros défaut dans cet engin.

Acer Predator Triton 300 SE

Certains renâcleront devant son poids, 1.7 kilo pour une diagonale de 14 pouces, cela peut paraitre important effectivement mais ça ne l’est que si on compare le Predator Triton 300 SE qu’à des ultraportables aux bien moins grandes possibilités. Car sur les 1700 grammes de cette machine, pas un seul ne semble gâché.

On commence par un écran 14″ FullHD proposant un rafraichissement de 144 Hz grâce à une dalle IPS. Pas l’écran le plus miraculeux du marché mais une solution clairement orientée pour le jeu et les usages courants avec une belle possibilité de rafraichissement.

Acer Predator Triton 300 SE

Pour le piloter, Acer offrira un moteur assez performant puisque la machine est construite autour des nouveaux processeurs Intel Tiger Lake H35. Le Predator Triton 300 SE pourra ainsi proposer une puce Intel Core i7 11370H. Un quadruple coeur fonctionnant sur huit threads avec 12 Mo de cache et proposant des fréquences de 4.3 à 4.8 GHz. Cette puce au TDP de 35 watts embarquera un circuit graphique Intel Xe avec 96 EU. Mais pour jouer, Acer proposera des composants graphiques externes avec la possibilité d’ajouter une solution de la nouvelle gamme de GeForce RTX 3000 mobile pouvant aller jusqu’à la RTX 3060. Pour refroidir ce duo de puces, Acer a choisi un double ventilateur et un système de caloducs qui transporteront la chaleur au mieux pour éviter la chauffe. 

La mémoire vive pourra grimper à un maximum de 24 Go, ce qui signifie, sans doute, que la carte mère embarquera 8 Go soudés par défaut qu’on pourra faire évoluer en ajoutant une barrette de RAM SoDimm de 16 Go en plus. Le stockage pourra, de son côté, atteindre 1 To en PCIe NVMe sur slot M.2. 

Acer Predator 300SE

Le Predator 300 SE proposera du Thunderbolt 4, de l’USB 3.2 Gen2 et une sortie HDMI en plus du jack 3.5 mm. Il se connectera en Wifi6 et Bluetooth 5.1. Acer indique une dizaine d’heure d’autonomie et l’engin proposera quelques raffinements comme un clavier rétro éclairé RGB1, un lecteur d’empreintes digitales en option, un large pavé tactile et un bouton “Turbo” qui augmentera les performances ponctuellement de la machine en même temp qu’il poussera sa ventilation à plus haut régime.

Un duo webcam et micro a été intégré dans le châssis haut qui propose une belle intégration de sa dalle. Bref, l’engin d’Acer semble très complet et bien construit, j’avoue être assez séduit par ce format assez ramassé et sobre de la machine qui ne dépasse pas les 1.79 cm d’épaisseur. Reste un détail, le prix semble aussi avoir été calculé en fonction du poids. L’engin pèse 1.7 Kilo et son prix annoncé est de 1799€… Un peu plus d’un euro le gramme donc.

Acer Predator Triton 300 SE : le 14 pouces de la maturité ? © MiniMachines.net. 2021.

Les Asus ZenBook Duo 14 passent aux Tiger Lake

La nouvelle gamme Asus ZenBook Duo se divise en deux modèles, tous  deux construits avec la même idée de base. On propose un premier écran en 14 ou 15.6″ classique mais on l’associe avec un second affichage baptisé ScreenPad Plus. Celui-ci est placé juste en dessous du premier, reléguant le clavier en bas du dispositif et décalant le pavé tactile sur le côté droit.

Zenbook Duo 14

Le Asus ZenBook Duo 14 ou UX482 est donc un 14 pouces qui embarquera des puces Intel Tiger Lake U en Core i5-1135G7 et jusqu’au Core i7-1165G7 associées à des circuits graphiques externes Nvidia GeForce MX450 avec 2 Go de GDDR6 dédiée en plus du chipset Intel Xe intégré aux puces Tiger Lake. La machine en profite pour obtenir une certification EVO d’Intel et offrir toutes les fonctionnalités rattachées d’autonomie, de réactivité et de connectique.

Zenbook Duo 14

La machine mesure 32.4 cm de large pour 22.2 cm de profondeur et de 1.69 à 1.73 cm d’épaisseur. Elle est assez lourde pour un 14″ avec 1.57 Kilo mais il faut prendre en compte les deux affichages proposés par Asus. Le premier est un 14 pouces à bordures fines qui propose un classique FullHD 1920 x 1080 pixels avec une dalle IPS. L’écran occupe 93% de l’espace disponible et proposera une colorimétrie annoncée comme 100% sRGB.

Zenbook Duo 14

Le second affichage, celui placé sous l’écran, est un 12.65″ de diagonale en 1920 x 515 pixels, toujours en IPS. Les deux affichages sont capacitifs et permettront de manipuler l’affichage du bout des doigts. Mais ils seront également tous les deux compatibles avec un stylet actif pour dessiner ou prendre des notes.

Zenbook Duo 14

Ce premier modèle sera décliné de 8 à 32 Go de mémoire vive, un choix à faire lors de l’achat puisque la carte mère accueillera les modules de RAM directement sans recours à des slots So-Dimm. Le stockage sera, quant à lui, confié à une solution M.2 PCIe NVMe pouvant atteindre 1 To ou d’autres combinaisons mélangeant SSD et cache Optane.

La connectique proposera deux ports Thunderbolt 4 offrant tous deux une prise en charge PowerDelivery et DisplayPort. Un port USB 3.2 Gen 1 Type-A et un lecteur de cartes MicroSDXC seront également présents ainsi qu’une sortie HDMI 1.4 et un jack audio 3.5 mm combo.

Zenbook Duo 14

Asus a intégré plusieurs raffinements dans son Asus ZenBook Duo 14 comme un clavier rétro éclairé chiclet, un module infrarouge en plus de la traditionnelle webcam basique pour la reconnaissance faciale. L’alimentation de la batterie 70 Whr 4 cellules est assurée par un chargeur USB Type-C 65 watts.

Zenbook Duo 15

Le Asus ZenBook Duo 15 ou UX582 passe de son côté à un affichage principal de 15.6 pouces en OLED et proposera des processeurs Intel Core i7-10870H ou Core i9-10980HK Comet Lake-H associés à un chipset graphique Nvidia GeForce RTX 3070 avec 8 Go de mémoire dédiée GDDR6. On retourne étrangement à une 10e génération sur ces modèles de grande diagonale, un choix étrange face aux 14″ en Tiger Lake de onzième génération. L’affichage emploie ici un écran OLED 3840 x 2160 pixels avec une luminosité annoncée de 440 nits. Cet écran offre une colorimétrie encore plus poussée avec un DCI-P3 valide à 97%. L’écran ScreenPad Plus secondaire propose désormais une diagonale de 14″ IPS en 3840 x 1100 pixels avec les même capacités tactiles.

Ce modèle proposera de 16 à 32 Go de DDR4 et 1 To de stockage PCIe NVMe et une connectique comprenant deux ports Thunderbolt 31, un seul port USB 3.2 Gen 2, une sortie HDMI 2.1, et un jack audio 3.5mm combo. La connectique semble bien maigre au vu de l’espace disponible, trois ports USB dont deux au format USB Type-C pour les Thunderbolt. Pas d’Ethernet ni de lecteur de cartes…2

Le poids grimpe à 2.34 Kilos pour des dimensions largement plus imposantes : 35.98 cm cm de large pour 24.92 cm de profondeur et 2.15 cm d’épaisseur. La batterie est un modèle assez imposant de 92 Whr qui se chargera grâce à un bloc secteur 240Watts..

Le ZenBook Duo 14 devrait être mis en vente très prochainement, le modèle 15.6″ sera commercialisé en Avril.

Les Asus ZenBook Duo 14 passent aux Tiger Lake © MiniMachines.net. 2021.

Asus lance une Chromebox 100% passive

L’Asus Fanless Chromebox mesure 20.7 cm de large pour 14.8 cm de profondeur et 3.2 cm d’épaisseur. A l’intérieur de sa carcasse en aluminium surmontée d’ailettes, on retrouve trois options de processeurs Intel.

Asus Fanless Chromebox
L’objet proposera un Celeron 5205U dans sa version la plus entrée de gamme mais pourra également être déclinée sous Core i3-10110U ou Core i7-10510U. Trois puces ayant la particularité de fonctionner en 15 watts de TDP. Un point important pour cet engin qui fonctionnera de manière totalement passive. Aucune pièce mécanique n’est intégrée dans l’objet, ce qui lui permettra de fonctionner dans un silence absolu. Pour accompagner le processeur Intel, on retrouvera de 4 à 8 Go de mémoire vive et de 32 Go de stockage eMMC à une solution M.2 128 Go SATA 3.0.

Asus Fanless Chromebox

La connectique est assez complète avec deux ports USB 3.1 Gen2 Type-A, un jack audio combo et un lecteur de MicroSDXC en façade. A l’arrière, c’est encore plus généreux avec un port USB 3.2 Gen1 Type-A, deux ports USB2.0, un port USB 3.2 Type-C prenant en charge le Display Port et le PowerDelivery,  deux sorties vidéo HDMI 2.0 et un port Ethernet Gigabit. On retrouvera également un port Kensington Lock et un port série RS232 probablement hérité d’un design industriel. L’engin proposera deux ports d’antenne pour laisser passer un signal Wifi6 et du Bluetooth 5.0.

Asus Fanless Chromebox

On pourra positionner la Asus Fanless Chromebox directement sur un bureau ou la fixer en VESA au dos d’un écran ou contre un meuble assez facilement. Vous l’aurez compris l’objet n’embarque pas les éléments les plus performants du marché mais je suppose que Asus ne vise pas directement le grand public avec cet engin.

Asus Fanless Chromebox

La Asus Fanless Chromebox est probablement pensée pour fonctionner sur des postes ouverts, dans des bibliothèques ou des services publics. Là où le bruit généré par une ruche de machines pourrait s’avérer fatiguant à la longue. Là également où l’on ne recherche pas spécialement les performances mais plutôt un simple service comme un accès à Internet robuste.

Source : Asus via FanlessTech

Asus lance une Chromebox 100% passive © MiniMachines.net. 2021.

Lenovo ThinkBook 14p Gen2 : un 14 pouces musclé sous Ryzen 5000H

Le Lenovo ThinkBook 14p Gen2 est un portable classique qui, malgré une charnière s’ouvrant à 180°, n’offre aucune espèce de révolution d’usage. Pas de mode tente ou de transformation en tablette. Pas de dalle tactile ou de stylet intégré. L’engin se concentre sur un usage précis, celui d’être un bon portable, sobre léger et efficace. Et ça ne me déplait pas du tout.

ThinkBook 14p Gen 2

Parce que ce Lenovo ThinkBook 14p Gen2 est alléchant, il embarque un équipement très impressionnant pour un engin de 1.4 kilo de 31.2 cm de large pour 21.6 cm de profondeur et 16.9 mm d’épaisseur.

On retrouve à son bord la série de processeurs AMD Ryzen 5000H déclinée jusque dans des versions Ryzen 9, ce qui augure un très bon niveau de performances pour cette machine. La mémoire vive grimpera à un maximum de 32 Go de DDR4 et le stockage sera assuré par un SSD PCIe NVMe de 1 To. Un trio qui, sur le papier, devrait permettre à cet engin un énorme panel d’usages dans de très bonnes conditions.

ThinkBook 14p Gen 2

L’affichage 14 pouces sera décliné en deux versions. L’entrée de gamme, si l’on peut dire, sera confié à une dalle IPS en 2.2K affichant 300 nits  de luminosité et proposant une colorimétrie 100% sRGB. La version haut de gamme sera confiée à un écran OLED de 2.8K à 100 nits avec, cette fois-ci, une prise en charge colorimétrique 100% DCI-P31

ThinkBook 14p Gen 2ThinkBook 14p Gen 2

La connectique est très complète avec des choix intelligents de positionnement de la part de Lenovo. Sur le côté gauche, en haut de l’appareil, on retrouve deux ports USB 3.2 Gen2  Type-C qui permettront tous deux de recharger la machine grâce à un bloc secteur 61 watts. Cela n’a l’air de rien mais c’est très différent d’un positionnement en bas ou au milieu de la partie droite du clavier en matière d’ergonomie. Avec ce choix, on pourra alimenter la machine sans avoir un fil dans les pattes quand on manipule une souris. Le fait de pouvoir recharger l’engin avec l’un ou l’autre port est également agréable puisque cela évitera de se rendre compte que la batterie de son ThinkBook 14p Gen2 est encore vide parce que l’on a a laissé l’engin branché sur le mauvais port toute la nuit. De l’autre côté du châssis, rien, si ce n’est un port antivol Kensington lock et une ouïe d’aération. ThinkBook 14p Gen 2

C’est tout alors ? Non, Lenovo a déporté vers l’arrière de l’engin deux ports USB 3.1 Gen1 Type-A et un HDMI 2.0 pour pouvoir utiliser facilement différents accessoires. Un lecteur de cartes MicroSDXC est également visible ainsi que deux ouïes d’aération. A ce propos, avec cette formule d’ouverture à 180°, je me demande comment se comporte la ventilation légèrement obstruée par la partie écran ?

ThinkBook 14p Gen 2

Le clavier semble confortable, on retrouve les touches Accufeel légèrement arrondies de la marque associées à un rétro éclairage dynamique en fonction de l’ambiance lumineuse. Les touches fléchées haute et basse ont été sabrées sur l’autel de l’alignement avec la barre espace mais en contre partie la touche Control est bien positionnée tout à gauche de la dernière rangée, avant la touche fonction. Le pavé tactile est large et profond et la partie audio est confiée au traditionnel équipementier Harman Kardon.

ThinkBook 14p Gen 2

Pas de port Ethernet ? Non, c’est dommage mais cela pourra se réparer avec un hub USB type-C au besoin. Le ThinkBook 14p Gen2 offrira une connexion au réseau via un Wifi65 et du Bluetooth 5.0 classique. Enfin, une webcam 1080P sera intégrée pour de la vidéo conférence avec une fonction d’ajustement de luminosité et  un double microphone pour réduire le bruit ambiant. Cette solution est associée à un module de reconnaissance faciale.

Pas de prix en euros pour le moment mais on connait le tarif de l’entrée de gamme de ce modèle en dollars. Comptez 849 billets verts pour la version la plus légère de la machine.

ThinkBook 16p Gen 2

 Le Lenovo ThinkBook 16p  Gen2 coutera, quant à lui, 1299$ dans sa version basique et présentera presque les mêmes capacités autour d’un écran 16″ à bordures fines. Ecran qui proposera une définition de 2560 x 1600 pixels grâce à une dalle IPS en 16:10 entourée de bordures fines. Petite nuance tout de même, la connectique évolue, le clavier accueille un pavé numérique et Lenovo a trouvé la place de glisser un circuit Nvidia GeForce 3000 mobile pour épauler le Ryzen 5000H. Du coup le poids de l’objet grimpe à 2 Kilos et ses dimensions poussent en largeur comme en profondeur.

ThinkBook 16p Gen 2

Avec 35.46 sur 25.2 cm ce n’est pas un monstre non plus. Son épaisseur est impressionnante avec 19.9 mm au garrot. Et cette fois-ci, Lenovo s’est dit que, tout de même, ce serait mieux d’avoir de vraies touches fléchées. Ce second modèle sera commercialisé à partir de 1249$.

Lenovo ThinkBook 14p Gen2 : un 14 pouces musclé sous Ryzen 5000H © MiniMachines.net. 2021.

Amazfit GTR 2e et GTS 2e : 2 nouvelles références pour le CES 2021

Amazfit profite du CES 2021 pour annoncer deux nouvelles montres qui prolongent les modèles sortis en 2020. On découvre ainsi les Amazfit GTR 2e et GTS 2e qui ne font toujours point de mystère quant à leur nom. Le modèle S désigne la version carrée (pour Square) de la montre et le modèle R pour le cadran rond (Round). 

Amazfit GTR 2e

On retrouve le même concept que l’année dernière avec un design sobre et réussi avec un écran enchâssé autour d’un boitier en aluminium qui porte un bracelet classique en silicone. Ce bracelet, d’un format standard, pourra être remplacé par le modèle de votre choix. On retrouve le même écran AMOLED que les premières versions avec le modèle GTR 2e qui propose une dalle de 1.65 pouce pour une densité de pixels assez importante avec 341 ppp. Le modèle GTR 2e rond est un peu plus étroit avec 1.39 pouce seulement et 326 ppp. 50 designs de cadrans sont proposés par défaut avec des mises à jour possibles de ceux-ci.

Amazfit GTS 2e

Les équipements internes sont identiques et les deux montres proposent le même capteur optique BioTrackerTM 2 PPG qui mesurera le rythme cardiaque. Une mesure de l’oxygène du sang sera également assurée. Evidemment, les fonctions de base sont également prises en charge avec des fonctions de podomètre et de suivi d’entrainement. Amazfit assure que ses montres pourront assurer la mesure précise de 90 sports. Un chiffre impressionnant par rapport aux 12 modes sportifs des GTR 2/GTS 2 qui s’explique par un certains nombre de pratiques qui peuvent être considérées comme des doublons avec des équivalents en salle et en extérieur. D’autres mesures comme la qualité de sommeil ou le niveau de stress sont également mises en avant même si ces relevés doivent être pris avec les pincettes habituelles. Un module GPS/Glonass est présent et les montres supportent une légère immersion dans l’eau avec une certification 5ATM. 

Amazfit GTR 2e

Enfin, si les nouveaux modèles en version chinoise proposent un capteur de température corporelle permanent et un module NFC, cela ne semble pas être le cas des modèles internationaux. Ces fonctions qui permettent de suivre une éventuelle fièvre ou d’effectuer des paiements sans contacts auraient pourtant été un point positif en ces temps de pandémie. A moins que ces fonctions ne soient pas désactivables…

Les Amazfit GTR 2e et GTS 2e ne se démarquent pas vraiment des modèles précédents par une évolution de leur autonomie. La batterie de la GTS 2e ne change pas, cela reste une 246 mAh classique qui pousse son poids à 25 grammes. Elle assurera 24 jours d’utilisation classique et 45 jours en usage léger. Son autonomie pourra même grimper à 45 jours en limitant ses fonctions au maximum mais, dans ce cas là, autant porter une montre classique… La Amazfit GTR 2e offre, de son côté, une autonomie identique.

Amazfit GTR 2e

La marque a également supprimé le module Wifi de la version précédente. Un module pas franchement utile et très gourmand en énergie. Les GTR 2e et GTS 2e pourront toujours communiquer mais au travers de leur module Bluetooth 5.0 BLE en reprenant les données poussées par un smartphone connecté.

Les deux modèles de montres sont déjà proposées en France.

On peut trouver la Amazfit GTS 2e à 129.90€ sur Amazon. La Amazfit GTR 2e est également disponible au même tarif et au même endroit.

Amazfit GTR 2e et GTS 2e : 2 nouvelles références pour le CES 2021 © MiniMachines.net. 2021.

Intel dévoile son NUC11PHKi7C équipé d’une GeForce RTX 2060

Disponibles dès le mois de mars, les nouveaux NUC11PHKi7C ou NUC Phantom Canyon prennent donc le relais des modèles Hades Canyon qui avaient eux même remplacés les Skull Canyon. Ces engins au gabarit un peu plus large que les modèles classiques sont destinés à un public de joueurs et de professionnels ayant souvent un souci d’encombrement.

Intel NUC Hades Canyon

Le NUC Hades Canyon

Le NUC11PHKi7C prendra donc la suite d’une dynastie qui commence désormais à avoir de l’âge puisque le Skull Canyon est sorti en 2016 avec une solution développée autour du circuit graphique Intel Iris Pro 580 d’un Core i7-6770HQ. Ils ont été suivis par le NUC Hades Canyon lancé deux ans plus tard avec à son bord un OVNI : un processeur Kaby Lake-G qui mariait un processeur Core et un circuit graphique signé AMD. Une puce qui a été arrêtée par Intel en 2019. 

2021 est arrivé et voilà donc le Phantom Canyon, le dernier NUC de cette gamme et, évidemment, le plus puissant également.

NUC11PHKi7C

Ce nouveau modèle est un poil plus encombrant que les précédents. Avec 22.1 cm de large pour 14.2 cm de profondeur et 4.2 cm d’épaisseur, il est reste dans une format très compact de 1.3 litres seulement. On est presque dans une demie ramette de papier A4. Ce qui est, au vu de ce qu’il embarque, une vraie performance.

Le Phantom Canyon propose en effet une puce Intel Core i7-1165G7. Un processeur Tiger Lake composé de quatre coeurs et huit threads tournant de 2.8 à 4.7 GHz avec 12 Mo de mémoire cache. Cette puce gravée en 10 nanomètres consomme 28 watts de TDP et propose en son sein un circuit Intel Iris Xe avec 96 Unités d’Execution. De quoi faire tourner beaucoup d’applications et de jeux très correctement mais probablement pas assez pour l’équipe NUC qui a décidé d’intégrer à la machine une solution graphique supplémentaire. Intel s’est donc associé avec Nvidia pour glisser un circuit graphique GeForce RTX 2060 dans le boitier. Ce duo devrait proposer d’excellentes performances dans une enveloppe de consommation relativement faible. L’engin reste en effet sous la barre des 150 watts de TDP, ce qui est assez peu pour ce niveau de performances. 

La mémoire vive pourra atteindre 64 Go de DDR4-3200 grâce à deux slots So-DIMM. Le stockage sera confié à une double solution M.2 2280 PCIe NVMe dont un sera compatible avec les solutions de cache Optane d’Intel et avec les SSD SATA 3.0. 

NUC11PHKi7C

La connectique est, comme d’habitude, excellente sur ces modèles avec pas moins de six ports USB 3.2 Gen2 Type-A, deux ports USB 3.2 Gen2 Type-C et deux ports Thunderbolt 4.0. Un port 2.5 Gigabit Ethernet sera également disponible ainsi qu’une sortie HDMI 2.0b avec HDCP 2.2 et un MiniDisplayPort 1.4. Un lecteur de cartes SDXC UHS-II sera également de la partie. La connexion audio sera gérée part un port jack 3.5 mm combo pour un casque micro en façade et un second port jack audio stéréo sur la partie arrière. Ce dernier offrira, en outre, une sortie optique SPDIF via un petit adaptateur.

NUC11PHKi7C

Le NUC11PHKi7C pourra gérer jusqu’à quatre écrans grâce à ses deux ports Thunderbolt 4.0 et ses deux sorties vidéo. La prise en charge du son 7.1 se fera au travers des sorties vidéo ou grâce à la sortie optique. L’engin profitera également d’une connexion Wifi6 grâce à un chipset Intel AX201 qui délivrera du Bluetooth 5.1. Un vrai concentré de services et de performances dans un tout petit format.

NUC11PHKi7C

On ne sait pas encore le prix de cet engin mais il va sans dire qu’il ne devrait pas être des plus abordables. Disponible en barebone à équiper vous même ou en versions pré-assemblées, les machines devraient dépasser rapidement les 1000€. Trop cher ? Oui et non. Oui si votre objectif est de trouver le meilleur équipement en terme de performances pour le prix le plus bas possible. Beaucoup moins si l’encombrement de votre environnement de travail vous importe ou si la consommation de votre PC est un problème.

NUC11PHKi7C

Une chose est sûre, depuis deux générations de NUC Skull et Hades Canyon, je n’ai jamais rencontré d’acheteur insatisfait de la qualité ni de la pertinence de son investissement. Pour avoir conseillé ces engins à de nombreuses personnes pour jouer, travailler ou voyager, les retours que j’ai pu en avoir sont toujours les mêmes. Des engins efficaces et robustes qui permettent de faire aussi bien qu’une tour pour une fraction de leur encombrement. Et c’est là toute la mission de ce nouveau NUC11PHKi7C. Non pas de se substituer à un produit équivalent de taille standard, c’est techniquement impossible, mais bien proposer une alternative plus compacte.

Intel dévoile son NUC11PHKi7C équipé d’une GeForce RTX 2060 © MiniMachines.net. 2021.

ThinkBook Plus Gen2 : Lenovo renouvelle l’expérience du double écran

Cela fait donc un an que le ThinkBook Plus a été annoncé par Lenovo. En 2021, la marque renouvelle donc l’expérience avec un second modèle baptisé avec beaucoup d’ingéniosité ThinkBook Plus Gen2. L’idée est la même, proposer un engin avec un écran LCD classique d’un côté, face au clavier, et un écran à encre numérique de l’autre côté de la machine, sur sa carcasse.

ThinkBook Plus Gen2

Ce nouveau ThinkBook Plus Gen2 est plus abouti que le précédent et propose également plus de muscles. Il devrait être plus difficile à s’offrir avec un prix annoncé de 1549$ pour une livraison au premier trimestre 2021. A bord, des processeurs Tiger Lake pouvant aller jusqu’au Core i7, jusqu’à 16 Go de mémoire vive et un SSD PCIe NVMe de 1 To. De quoi voir venir et profiter à plein de la diagonale de 13.3″ en 2560 x 1600 pixels. Une première dalle IPS tactile qui assurera jusqu’à 400 nits de luminosité avec des bordures assez fines mesurées à 3.9 mm sur les cotés seulement. 

ThinkBook Plus Gen2

Mais ce qui démarque le ThinkBook Plus Gen2 de ses petits camarades de jeux sur le marché portable, c’est la présence d’un écran à encore numérique au dos du premier affichage. C’est là que Lenovo semble avoir concentré ses efforts depuis l’année dernière. Passant d’un modèle de 10.8 pouces en FullHD occupant moins de la moitié de la surface disponible à un modèle 12 pouces en 2560 x 1600 pixels qui est désormais présent sur presque 70% du châssis nouveau modèle.

L’écran à encre numérique n’impactera pas outre mesure l’autonomie de l’engin et proposera une saisie au stylet pour prendre des notes. A noter que Lenovo a trouvé l’espace nécessaire pour intégrer le stylet actif au châssis et on pourra donc dégainer facilement la solution pour prendre des notes. Mais l’écran à encre numérique aura également d’autres points forts. Il permettra d’afficher la date, l’heure, l’état des réseaux wifi. Fournira des notifications de vos rendez-vous et votre planning. Poussera en avant l’intitulé de vos emails et des services d’infos de votre choix. Il pourra également afficher des bulletins météo.

ThinkBook Plus Gen2
Lenovo semble voir en cela des points très positifs et pertinents. Je ne suis pas contre cette idée mais reste un peu dubitatif sur leur intérêt réel. J’adore recevoir ces informations mais je les ai déjà sur ma montre et mon smartphone. Autant je suis intéressé par la possibilité d’utiliser un écran à encre numérique avec un stylet, autant je reste dubitatif sur les autres usages. Même si, après tout, puisque l’écran est là, autant en profiter.

ThinkBook Plus Gen2

L’engin reste très original et très fignolé par Lenovo. La construction est faite dans un châssis mélangeant magnésium et aluminium qui embarque une batterie 54 Whr. La machine profite du Tiger Lake pour proposer deux ports Thunderbolt 4 et propose en plus un port jack combo et… c’est tout. Pas de ports USB Type-A ou de sortie audio. encore moins de port Ethernet. On retrouve, pour le reste, un clavier rétroéclairé, un capteur d’empreintes, une webcam HD avec œilleton de confidentialité  et une solution Wifi 6 et Bluetooth 5.0.

ThinkBook Plus Gen2

Je reste à la fois intrigué et méfiant vis à vis de cet engin. Intrigué par les possibilités originales qu’il offre et rebuté par son ergonomie. Comme l’année dernière, je reste surtout inquiet par la difficulté à protéger cet écran tactile au quotidien. Du fond d’un sac de transport à la balade à bout de bras, je ne peux que constater comment vivent mes machines habituelles au bout de quelques années. Avec, malgré mes soins, des rayures qui surviennent sur leur coque, pour ne pas être inquiet pour ce ThinkBook Plus Gen2.

ThinkBook Plus Gen2 : Lenovo renouvelle l’expérience du double écran © MiniMachines.net. 2021.

Alienware M15 R4 : Core i9 et RTX 3000 au menu

Cette nouvelle version de l’Alienware M15 est assez impressionnante avec le mariage, dans sa version la plus avancée, d’un processeur Intel Core i9-10980HK avec les puces tout juste annoncées GeFroce RTX 3000 de Nvidia.

Alienware M15 R4

Les machines de la marque étant clairement a orientation gaming, elle poussera les capacités des différents composants assez haut. On retrouvera pas exemple des options pour gonfler la mémoire vive à 32 Go de DDR4 mais on pourra également pousser son stockage jusqu’à 4.5 To en SSD… Décliné en RTX 3060, RTX 3070 et RTX 3080, ce ne seront pas des engins des plus abordables. On ne connait pas encore le tarif en euros mais leurs prix annoncés en euros débutent tout de même à 2149$.

L’écran de cet Alienware M15 R4 est un 15.6″ FullHD en 300 Hz 3 ms avec une colorimétrie 100% sRGB mais vous pourrez choisir un écran OLED en 60 Hz 1 ms 100% DCI-P3 pour une utilisation privilégiant les couleurs et le contraste de l’image. Les bordures latérales sont plutôt fines même si la machine ne cherche pas a jouer dans l’ultra mobilité. Au dessus de l’écran on retrouve une webcam et en bas une charnière légèrement avancée par rapport à la profondeur globale de l’engin. Une marque de fabrique de cette gamme.

Alienware M15 R4

Caricatural ?

On retrouve une connectique assez complète avec un port Thunderbolt 3, une sortie HDMI 2.1, un  Mini DisplayPort 1.4, un port jack 3.5 mm combo, un port Ethernet 2.5 GE et trois ports USB 3.2 Gen 1 Type-A. Petit détail presque ridicule sur une telle machine, la présence d’un lecteur de cartes MicroSDXC tout maigrelet, presque perdu dans la  coque de l’appareil. Encore une fois on se demande pourquoi diable ne pas choisir un lecteur de cartes SDXC classique sur de telles machines. A noter enfin, la présence d’un connecteur Alienware propriétaire pour se connecter à un dock externe afin d’exploiter une grosse carte graphique de bureau. Un module sans fil proposant du Wifi6 et du Bluetooth 5.1 sera également intégré.

Alienware M15 R4

La machine proposera trois slots M.2 PCIe NVMe de stockage, tous accessibles. Alienware proposant diverses combinaisons de modules en RAID0 avec un maximum de 4.5 To de capacité. Pour le reste on retrouve une paire d’enceintes stéréo et une batterie  86 Whr dont l’autonomie n’a pas été spécifiée. Me poids de la machine évoluera suivant les options de 2.1 à 2.5 Kg tout de même. Le clavier a l’air un peu perdu dans ce châssis, si il ne semble pas hyper optimisé il semble toutefois assez ergonomique.

Alienware M15 R4 : Core i9 et RTX 3000 au menu © MiniMachines.net. 2021.

❌