Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

In-Between

https://i.vimeocdn.com/video/914406506_960.jpg960540urn:ebu

A journey into the encounter-clash between a body and its transformation into data.

video: Alessandro Amaducci
dance: Stella
choreography: Anna Maria Bruzzese

2020

Annecy 2020 : Great Hoax: The Moon Landing, un canular dont vous êtes le héros

Par : Shadows

Dans le cadre du Festival d’Annecy, John Hsu et Marco Lococo ont pu dévoiler leur projet VR Great Hoax: The Moon Landing, une expérience interactive et satirique mêlant humour et commentaire politique.

Si seul un teaser est proposé aux spectateurs, la production nous a permis d’accéder à la version complète de l’expérience, bien plus prenante. En effet, Great Hoax est interactif et vous demande de participer activement à la mise en scène, au sens propre : vous devrez incarner un vrai-faux astronaute !

Le concept : le gouvernement taïwanais, isolé internationalement et faisant face à une crise identitaire majeure de son peuple, a trouvé une solution. La Lune ! Envoyer une mission humaine sur cet astre serait un moyen parfait de créer un héros national fédérateur mais aussi de redorer le blason du pays face aux autres états.
Problème : une mission spatiale coûte horriblement cher, et le gouvernement n’a absolument pas les moyens de s’en offrir une. La solution ? Embaucher un réalisateur et tout truquer en studio.

Vous l’aurez compris : le projet joue avec les théories du complot autour des missions Apollo, mais aussi également avec la politique taïwanaise.
En lieu et place d’un Stanley Kubrick, nous avons ici affaire à un jeune réalisateur ambitieux bien décidé à nous faire accepter ce rôle assez particulier. Un choix qui n’en est pas vraiment un : nos tentatives de refus ont rapidement fondu face à des techniques de persuasion très efficaces.

Vient ensuite le moment tant attendu : sur un plateau de tournage et en scaphandre, il nous faut jouer les séquences qui serviront à monter une mission presque réelle : sortie du module, premiers pas, drapeau planté dans le sol… Une phase assez jouissive qui ne manque pas de parodier les vrais tournages et leurs aléas : matériel non disponible, production fauchée, changements de dernière minute, choix absurdes et autres « on corrigera tout en post-prod » hasardeux. Bien évidemment, pour profiter pleinement de l’expérience, il faut évidemment disposer de quelques mètres carrés d’espace, afin de pouvoir effectuer ces premiers pas en toute liberté.

Great Hoax: The Moon Landing est une oeuvre savoureuse, son troisième acte (que nous éviterons de spoiler) achevant définitivement d’en faire une satire acide de l’industrie du cinéma mais aussi des manoeuvres politiques, qu’elles soient taïwanaises ou non.
Jouissif, facétieux, volontairement caricatural et avec quelques gouttes d’amertume, ce projet mérite clairement le détour.

Nous vous recommandons donc chaudement, lorsque vous le pourrez, de vous prêter au jeu et de devenir à votre tour un astronaute de pacotille.

Réalisation : John Hsu et Marco Lococo – 2020
Taïwan/Argentine
Durée : 17 minutes 30
Production : Adam Young, Estela Valdivieso Chen, German Heller
Un projet PTS, Kaohsiung Film Archive, Serendipity Films, 3dar.

L’article Annecy 2020 : Great Hoax: The Moon Landing, un canular dont vous êtes le héros est apparu en premier sur 3DVF.

Annecy 2020 : l’animation japonaise fait son show

Par : Shadows

Dans le cadre du Festival d’Annecy, l’entité japonaise VIPO (Visual Industry Promotion Organization) annonce une nouvelle initiative.
Si vous ne connaissiez pas déjà VIPO, sachez que son rôle est de promouvoir l’industrie japonaise du divertissement : médias, édition, jeu, animation, musique, cinéma, etc.

Annecy oblige, c’est ici l’animation qui est à l’honneur : l’iniative porte sur la mise en place d’un site dédié autour de l’animation japonaise, sous le thème « ANIMATIONISM -All Creativity Welcomed » et créé dans le cadre d’une campagne de promotion plus vaste de l’agence pour les Affaires culturelles (entité gouvernementale japonaise).

En pratique, ce site propose divers contenus en anglais. On notera en particulier :

  • La mise en avant de 4 studios : Studio 4°C, Trigger, Science Saru, Tecarat. Pour chacun d’entre eux, vous trouverez une présentation sous forme d’une interview détaillée. L’occasion d’en savoir plus sur ces entités, leur vision de l’industrie, leur façon de travailler et leur créativité.
  • Creator’s File, un « répertoire de personnes innovantes qui cherchent en permanence à créer de nouvelles initiatives avec leurs méthodes d’expression uniques ».
    En pratique, il s’agit de brèves fiches listant les projets passés et en cours de personnes telles que Yuasa Masaaki (réalisateur de Lou et l’île aux sirènes), l’animatrice nuQ (New Tokyo Ondo), Kawajiri Masanao (directeur d’animation dont le long-métrage Cherry and Virgin est en cours de production).
    A l’image de l’industrie de l’animation japonaise et de ce qu’avaient pu expliquer des intervenantes japonaises en 2019 à Annecy, les profils sont très masculins : en effet, si beaucoup de jeunes japonaises étudient l’animation, elles sont encore peu nombreuses à faire de longues carrières, la pression culturelle très forte incitant les jeunes femmes à devenir mères puis à cesser leur activité.
  • Des « interviews spéciales » avec deux artistes:
    Nishimi Shojiro, animateur/character designer qui a fait ses débuts chez Studio 4°C. Il a travaillé sur des projets tels qu’Akira, Lupin III, Mind Game, Tekkonkinkreet avant de bifurquer vers la réalisation avec Mutafukaz.
    Masumoto Kazuya, producteur chez Trigger dont le CV comporte notamment KILL la KILL, Ninja Slayer from animation, Space Patrol Luluco, Promare.

Vous l’aurez compris : ces ressources seront un bon moyen d’en savoir plus sur l’animation japonaise actuelle, et nous vous invitons évidemment à les explorer.

L’article Annecy 2020 : l’animation japonaise fait son show est apparu en premier sur 3DVF.

Annecy 2020 : Série, court et long, Squarefish présente ses projets

Par : Shadows

L’équipe de Squarefish a profité du Festival d’Annecy pour dévoiler ses productions, rassemblées plus bas sous forme de showreel. Outre des projets déjà sortis, on y trouvera un aperçu de trois productions à plusieurs stades d’avancée :

  • Crystal Tales, série TV ciblant les 7-9 ans en développement : Squarefish est en recherche de partenaires et diffuseurs. Pitchée l’an passé au Cartoon Forum, la série met en scène une jeune fille transformée en ver et son petit frère. Tous deux vivent en 2205, dans un village dont ils ne sont pas censés sortir… Ce que le duo ne manque pas de faire régulièrement.
    (Auteurs : Xavier Vairé et John Mossoux. Auteur graphique : Andrès Hertsens)
  • The Street Party, un long-métrage réalisé par le duo danois WuMo (Anders Morgenthaler / Mikael Wulff), déjà présenté lors d’évènements comme le festival Anima. Il s’agit d’une coproduction Zentropa, New Creations, et CAVIAR.
    Le film met en scène un garçon qui organise une fête avec ses amis afin de remettre ses parents ensemble. Mais le voisinage est un peu plus étrange qu’il n’y paraît…
  • Ronde de Nuit, enfin, un court coproduit avec Autour de Minuit. Ce petit film de Julien Regnard, prévu pour 2021, mêlera dispute, couple déchiré et descente aux enfers.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à faire un tour sur le site de Squarefish.

L’article Annecy 2020 : Série, court et long, Squarefish présente ses projets est apparu en premier sur 3DVF.

Annecy 2020 : Fametoonz, studio d’animation 2D/3D indien

Par : Shadows

Avouons-le : un des plaisirs du Festival d’Annecy et du Mifa est de pouvoir croiser, au hasard d’un stand ou d’une conférence, des studios des quatre coins du monde que nous ne connaissions pas et de découvrir leur travail.

Si le format virtuel de l’édition 2020 restreint quelque peu cette possibilité, nous avons tout de même pu « croiser » quelques entités. Voici par exemple les travaux de Fametoonz, un studio indien lancé en 2009. Spécialisé en animation 2D et 3D, Fametoonz compte une quarantaine de personnes et a participé à 55 projets variés allant de l’animation pour enfants à la prévention (récemment, en lien avec le Covid-19) ou encore la publicité et la communication d’entreprises.

En pratique, Fametoonz a des activités variées : aide à la production/fabrication, audio (doublage, musique), développement et vente de projets liés à des propriétés intellectuelles, marketing, etc.

Voici la bande démo du studio, et une partie de ses projets. Pour en savoir plus, on pourra consulter le site officiel.

L’article Annecy 2020 : Fametoonz, studio d’animation 2D/3D indien est apparu en premier sur 3DVF.

Enfin des dates pour la version dématérialisée du SIGGRAPH

Par : Shadows

Après une longue attente puis une annulation de l’édition physique, nous sommes enfin fixés sur l’édition 2020 du SIGGRAPH.

La version dématérialisée prévue cette année en raison de la pandémie (qui ne montre malheureusement pas de signe d’amélioration aux USA) débutera le 17 août prochain.

Concrètement, la conférence s’étalera sur deux semaines et même davantage :

  • A partir du 17 août, une série de contenus à la demande qui resteront disponibles jusqu’au 27 octobre :
    • On-demand Art Gallery
    • On-demand Courses
    • On-demand Emerging Technologies
    • On-demand Immersive Pavilion
    • On-demand Posters
    • On-demand SIGGRAPH Labs
    • On- demand Talks
    • On-demand Technical Papers
    • On-demand Technical Papers Fast Forward
    • On-demand VR Theater
  • du 24 au 28 août, un second volet avec des sessions prévues selon un calendrier précis, mais qui resteront elles aussi disponibles à la demande jusqu’au 27 octobre :
    • Appy Hour
    • Art Gallery
    • Art Papers
    • Community Chats
    • Courses
    • Electronic Theater
    • Exhibitor Interaction
    • Featured Speakers
    • Frontiers Talks
    • Keynote
    • Panels
    • Peer-to-peer Networking
    • Posters
    • Presentations From Emerging Technologies
    • Presentations From Immersive Pavilion
    • Presentations From VR Theater
    • Production Sessions
    • Q&A and Interaction With Presenters
    • Real-Time Live!
    • SIGGRAPH Labs Hands-on Classes
    • Technical Papers
    • Technical Papers Fast Forward

Tous les évènements en direct de la conférence seront donc enregistrés et pourront être vus selon vos disponibilités : le décalage horaire ou les vacances ne seront donc pas un obstacle.

En outre, et comme pour le Festival d’Annecy 2020, un système d’exposition virtuelle sera mis en place : il sera donc possible d’échanger avec éditeurs, startups et autres studios, malgré l’absence de stands physiques.

Notez enfin que plusieurs niveaux d’inscription seront proposés : selon le cas, vous pourrez accéder à une portion plus ou moins grande des contenus. Comme l’indique la page d’enregistrement (les tickets seront « bientôt » disponibles), il vous faudra débourser 50 à 550 dollars selon le pallier, avec pour certains niveaux des réductions pour les personnes en études ou sans emploi. Le festival d’animation (Computer Animation Festival) nécessitera un accès dédié : 20$ pour 48h de visionnage illimité.

L’article Enfin des dates pour la version dématérialisée du SIGGRAPH est apparu en premier sur 3DVF.

Annecy 2020 : Baobab Studios annonce Baba Yaga, avec Daisy Ridley

Par : Shadows

Lancé en 2015, Baobab Studios a rapidement su se faire un nom dans le secteur de la réalité virtuelle, avec différents projets animés. On citera par exemple Invasion! mettant en scène lapins et aliens, Crow: The Legend inspiré d’une légende amérindienne, ou encore Bonfire réalisé par Eric Darnell (coréalisateur des Madagascar et de FourmiZ).

La progression de ces différents projets est assez claire : des ambitions de plus en plus haute, toujours plus d’interactivité. D’abord relativement passif, le spectateur devient actif et même personnage principal avec Bonfire.

A l’occasion du Festival d’Annecy, l’équipe dévoile son futur projet, inspiré de la célèbre Baba Yaga issue des contes et légendes slaves. Dans cette aventure, vous et votre soeur Magda devrez sauver votre mère malade. Pour y parvenir, il vous faudra dénicher un remède possédé par la fameuse Baba Yaga…

Un aperçu non finalisé du projet, avec Magda et sa mère. A droite, une partie de l’équipe Baobab Studios.

Le Work In Progress présenté dans le cadre du Festival permet d’en découvrir un peu plus sur le projet : un univers stylisé évoquant la peinture, et la possibilité d’influencer la fin de l’histoire. Du côté des voix, c’est Daisy Ridley (la fameuse Rey de Star Wars) qui incarne Magda, avec un enthousiasme manifeste : comme l’explique Baobab Studios, elle a spontanément multiplié certaines prises afin d’améliorer sa performance.

Reste désormais à attendre de pouvoir se plonger dans l’expérience VR finalisée : la sortie est prévue d’ici la fin de l’année.

L’article Annecy 2020 : Baobab Studios annonce Baba Yaga, avec Daisy Ridley est apparu en premier sur 3DVF.

Remake Remodel

https://i.vimeocdn.com/video/911529458_960.jpg960540urn:ebu

video and music: Alessandro Amaducci
By shaping visual memories of human figures and architectural structures that come from a distant past, a creature made of data tries, through necessary accidents, to rebuild a future world.
2020

Annecy 2020 : le palmarès dévoilé, le festival continue !

Par : Shadows

Le Festival d’Annecy profite de la fin de sa première semaine pour annoncer ses remises de prix. Si l’équipe organisatrice a choisi de conserver symboliquement la date habituelle, notez cependant que le Festival Annecy Online et le Mifa Online se poursuivent encore jusqu’au 30 juin : vous pouvez donc encore visualiser l’ensemble des contenus proposés, et même vous accréditer si ce n’est déjà fait.

Voici les prix officiels, suivie de l’enregistrement de la cérémonie de remise des prix officiels, ainsi que celle des prix spéciaux.

Longs-métrages

Calamity
  • L’Officielle
    • Cristal du long-métrage : Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary
      (Rémi Chayé – France, Danemark – MAYBE MOVIES, NORLUM)
    • Prix du Jury : The Nose or the Conspiracy of Mavericks
      (Andrey Khrzhanovsky – Russie – SCHOOL-STUDIO « SHAR »)
    • Mention du jury : Kill It and Leave this Town
      (Mariusz Wilczynski – Pologne – BOMBONIERKA, EXTREME OPTIONS, IAM – ADAM MICKIEWICZ INSTITUTE, EC1 LODZ – CITY OF CULTURE, LETKO, DI FACTORY, GIGANT FILMS, POLISH FILM INSTITUTE)
  • Contrechamp
    • Prix contrechamp : My Favorite War
      (Ilze Burkovska Jacobsen – Lettonie, Norvège – BIVROST FILM & TV, EGO MEDIA)
    • Mention du jury Contrechamp : The Shaman Sorceress
      (Jae-huun Ahn – Corée du Sud – MEDITATION WITH A PENCIL)
My Favorite War

Courts-Métrages

Physique de la tristesse
  • Cristal du court-métrage : Physique de la tristesse
    (Theodore Ushev – Canada – ONF – OFFICE NATIONAL DU FILM DU CANADA)
  • Prix du jury : Homeless Home
    (Alberto Vázquez – France, Espagne – AUTOUR DE MINUIT, UNIKO ESTUDIO CREATIVO)
  • Prix « Jean-Luc Xiberras » de la première œuvre : The Town
    (Yifan Bao – Chine – ARC ANIME STUDIO)
  • Mention du jury ex æquo : Freeze Frame
    (Soetkin Verstegen – Belgique – AKADEMIE SCHLOSS SOLITUDE)
  • Mention du jury ex æquo : Genius Loci
    (Adrien Merigeau – France – KAZAK PRODUCTIONS, FOLIMAGE)

Films de télévision et de commande

L’Odyssée de Choum
  • Cristal pour une production TV : L’Odyssée de Choum
    (Julien Bisaro – Belgique, France – PICOLO PICTURES)
  • Prix du jury pour une série TV : Undone « The Hospital »
    (Hisko Hulsing – États-Unis – AMAZON PRIME VIDEO, TORNANTE PRODUCTIONS, LLC, SUBMARINE)
  • Prix du jury pour un Spécial TV : The Tiger Who Came to Tea
    (Robin Shaw – Royaume-Uni – LUPUS FILMS)
  • Cristal pour un film de commande : Lucky Chops « Traveler »
    (Daniel Almagor, Raman Djafari – Allemagne – STUDIO VOGEL)
  • Prix du jury pour un film de commande : Greenpeace « Turtle Journey »
    (Gavin Strange – Royaume-Uni – AARDMAN ANIMATIONS LTD)
Undone

Films de fin d’études

  • Cristal du film de fin d’études : Naked
    (Kirill Khachaturov – Russie – MOSCOW SCHOOL OF NEW CINEMA)
  • Prix du jury : Pile
    (Toby Auberg – Royaume-Uni – RCA – ROYAL COLLEGE OF ART)
  • Mention du jury : Sura
    (Hae-Ji Jeong – Corée du Sud – KOREAN NATIONAL UNIVERSITY OF ARTS – KNUADIS – K’ARTS)
Naked

Oeuvres VR

Minimum Mass
  • Cristal de la meilleure oeuvre VR : Minimum Mass
    (Raqi Syed, Areito Echevarria – France, Nouvelle-Zélande – LIKE AMBER, FLORÉAL FILMS)
  • Mention spéciale du jury : Battlescar – Punk Was Invented by Girls
    (Martin Allais, Nicolas Casavecchia – États-Unis, France – ATLAS V, ALBYON, 1ST AVENUE MACHINE, RYOT, ARTE FRANCE)

L’article Annecy 2020 : le palmarès dévoilé, le festival continue ! est apparu en premier sur 3DVF.

Annecy 2020 : le SPFA devient AnimFrance et fait le bilan de la crise

Par : Shadows

A l’occasion du Festival d’Annecy, le Syndicat des Producteurs de Films d’Animation organisait sa traditionnelle conférence de presse. L’occasion de faire une annonce principale sur l’organisation elle-même, puis d’apporter une analyse sur l’état du secteur.

Un nouveau nom et une nouvelle ère

La première information à retenir de cette conférence est celle d’un nouveau nom : AnimFrance. L’ex SPFA opère ce virement pour différentes raisons : son sigle restait peu compréhensible pour l’international, était trop long. Une volonté de souligner la diversité de l’organisation (composée aussi de productrices et plus seulement de producteurs) a aussi fait partie des échanges internes. Finalement, c’est donc le nom AnimFrance qui s’impose : un choix qui permet de disposer d’un nom rapide à prononcer et écrire, et dont le sens est limpide.

Images : captures issues de la conférence de presse d’AnimFrance

Les missions d’AnimFrance, elles, restent celles construites au fil des ans en plus de 30 ans d’existence. L’équipe d’AnimFrance n’a pas manqué de les rappeler : négociations et signatures d’accords avec les diffuseurs, lobbying en faveur du secteur (avec à la clé crédits d’impôts, plans de soutien), négociation de la convention collective en 2004, soutien aux RADI/RAF qui se tiennent à Angoulême chaque année, etc.

Le changement d’identité s’accompagne évidemment d’un nouveau logo, visible en début d’article, ainsi que d’une version plus compacte qui fera office de pictogramme/signature.

Après la crise, l’heure du bilan

En un peu plus d’une heure, AnimFrance nous a proposé sa vision de la crise du COVID-19, son impact sur l’industrie mais aussi et surtout les points clés à suivre dans les mois à venir. Un constat mêlant confiance et prudence, dont nous avons retenu quelques points majeurs :

  • Confinement et production : AnimFrance explique que la plupart des studios ont pu continuer la production d’animation, à l’exception du secteur du long-métrage.
    La publicité a fortement chuté, y compris à l’international, et des productions ont été reportées. Conséquence de ces éléments : des recettes en forte baisse qui pourraient avoir un impact durable, puisque l’année n impacte directement l’année n+1, via le système de reversement d’une partie des recettes qui viennent alimenter le système d’aides (notamment au travers du CNC). Sur ce point, AnimFrance espère la mise en place d’une solution spécifique ; l’équipe semblait confiante sur l’aboutissement de cette demande, et ne tire donc pas la sonnette d’alarme à ce stade.Il conviendra évidemment de suivre ce sujet dans les mois à venir.
  • Grande inconnue : la reprise des salles de cinéma la semaine qui vient. Le public et les familles se déplaceront-ils en nombre pour voir de l’animation ? Réponse d’ici quelques semaines.

Transposition SMA : un enjeu majeur pour l’industrie

  • Point capital de cette conférence, la transposition de la directive SMA : il s’agit pour rappel du quota de production d’oeuvres en fonction du chiffre d’affaires réalisé dans tel ou tel territoire. A la manière de ce qui existe par exemple en radio avec les oeuvres française, l’objectif assumé est de soutenir la production locale et d’éviter, par exemple, que les chaînes ne diffusent que des contenus produits et fabriqués à l’étranger.
    Avec l’arrivée sur le marché des services de streaming, tout l’enjeu est donc de transposer la directive à ces nouvelles plateformes. AnimFrance y voit un enjeu de croissance, d’exportation et diversité mais aussi de souveraineté culturelle.
    Un des problèmes de la transposition vient du fait que les plateformes n’ont pas forcément l’habitude de négocier avec des syndicats. L’Etat a donc un rôle à jouer pour faire aboutir des accords.
    En pratique, explique AnimFrance, les négociations à venir devront définir précisément droits et obligations, avec plusieurs sujets délicats à préciser. Des détails en apparence, mais qui auront évidemment un impact important sur toute l’industrie.
    AnimFrance a ici souligné une volonté politique du gouvernement actuel, avec notamment une déclaration présidentielle en mai dernier qui confirme la volonté française de transposer SMA rapidement, pour une mise en oeuvre effective dès le 1er janvier prochain. Un projet de loi destiné à adapter « diverses dispositions d’adaptation au droit de l’UE en matière économique et financière », poursuit AnimFrance, sera à l’ordre du jour de la session extraordinaire du Parlement prévue en juillet. Enfin, le Parlement pourrait confier au gouvernement le soin de transposer différentes autres mesures par simples ordonnances, via un projet de loi dont l’examen se fera en septembre.

    Sans rentrer trop loin dans les détails techniques, il est clair que le secteur attend beaucoup de cette transposition. L’enjeu est en effet énorme : après 20 années de stagnation de la production TV française autour des 300 heures, la transposition SMA pourrait permettre de crever définitivement ce plafond.

    Notons cependant, comme l’a souligné AnimFrance, que si le nombre d’heures de production a stagné, les budgets ont augmenté (le coût horaire est de l’ordre de 805k€, proche de celui de la fiction), et que l’on a assisté à une relocalisation de la fabrication avec environ 2000 emplois créés en 3 ans, pour atteindre 7500 salariés. AnimFrance a aussi indiqué l’importance de l’exportation, qui génère 2€ de recettes pour chaque euro injecté par un diffuseur français.
    Autrement dit, malgré une stagnation des heures produites, le secteur a tout de même trouvé des leviers pour se développer.

AnimFrance et LFA : une alliance en faveur de la parité et de l’inclusivité

  • La question de la diversité n’a pas été oubliée. Corinne Kouper de TeamTO, qui fait à la fois partie du conseil d’administration d’AnimFrance et de la direction de l’association Les Femmes s’Animent, a souligné le partenariat entre AnimFrance et LFA.
    Concrètement, les actions ces derniers mois ont porté sur une sensibilisation au sein des studios, avec notamment un rappel de la responsabilité directe de la direction d’une entreprise en cas de harcèlement, mais aussi des conseils sur les réactions à avoir en interne, et l’indispensable communication à faire au sein des équipes.
    Autres points évoqués : la charte destinée à favoriser l’inclusion dans le secteur, et enfin la transposition du « bonus parité » dans les aides du CNC, déjà présent en fiction, au cinéma d’animation.

France 4 : la grande inconnue

  • Dernier point majeur que nous avons retenu de cette conférence : la question de l’avenir de France 4. Depuis l’annonce de la mise à mort de la chaîne, le secteur cherche à obtenir des réponses sur d’éventuelles mesures permettant de compenser la chute massive de diffusion d’animation par France TV qui en résultera.
    La situation est encore compliquée par les réformes au sein de France 3, qui opère une régionalisation de ses contenus.
    En pratique, deux scénarios ont déjà été évoqués à l’échelle de France 3, 4 et 5 : 55% d’heures d’animation en moins en cas d’une suppression pure et simple de France 4, et d’autre part un possible volume horaire minimal garanti sur France 3 et 5, mais qui ferait tout de même chuter de 35% le volume global.
    AnimFrance souligne aussi que la fragmentation de l’offre entre plusieurs chaînes pourrait générer une baisse d’audience : les enfants ne vont pas forcément zapper d’une case horaire à l’autre, laisser la même chaîne allumée étant bien plus confortable.
    Certes, la plateforme numérique Okoo a été lancée pour compenser la fin de France 4, mais AnimFrance insiste sur le fait que la télévision reste encore forte, et le restera pendant plusieurs années au moins : Okoo ne pourra donc aucunement contrebalancer la fin de France 4, du moins pas tant que la fracture numérique en France perdurera (qui dit plateforme numérique dit nécessité de disposer d’une tablette, d’un smartphone ou d’un ordinateur).
    Si AnimFrance ne réclame pas un maintien définitif de France 4 à ce stade, bien consciente des enjeux politiques, l’organisation propose tout de même a minima un maintien temporaire de la chaîne le temps que la fracture numérique se réduise.

Entre inquiétudes et espoirs, une situation à suivre de près

Voilà donc pour les grandes lignes de cette présentation.
AnimFrance a aussi évoqué d’autres points comme la demande d’une réforme de l’Académie des arts et techniques du cinéma qui distribue les fameux César, afin de laisser plus de place à l’animation (avec une décision attendue le 9 juillet), ou encore le soutien au CNC en ce qui concerne les courts et longs-métrages, mais nous avons choisi de retenir ici les points qui risquent d’avoir l’impact le plus fort sur l’industrie dans son ensemble.

Au final, AnimFrance nous dresse ici un bilan contrasté, entre l’espoir d’un appel d’air lié au streaming et à la directive SMA d’un côté, le risque d’une chute de la demande avec la fin de France 4 de l’autre. Les mois à venir décideront donc des tendances de fond de l’industrie pour plusieurs années au moins : nous suivrons la situation avec attention.

L’article Annecy 2020 : le SPFA devient AnimFrance et fait le bilan de la crise est apparu en premier sur 3DVF.

Annecy 2020 : Ajax All Powerful, un court de génie en réalité virtuelle

Par : Shadows

Depuis quelques années déjà, le Festival d’Annecy a su prendre le virage de la réalité virtuelle et propose une sélection de projets en VR.

Présenté dans le cadre de la sélection d’oeuvres VR en compétition 2020, Ajax All Powerful est un projet sino-américain réalisé par Ethan Shaftel. Voici son pitch :

Ajax est un génie grossier accro aux âmes qu’il collectionne ‒ celles de ses maîtres successifs, aussi crédules les uns que les autres. Mais il en va autrement avec une petite fille qui trouve sa lampe : celle-ci a engagé un avocat pour négocier ses vœux.

Vous l’aurez compris, nous sommes ici face à une comédie qui joue sur les clichés du genre : nombre de voeux, souhaits qui déclenchent des catastrophes, signature de contrat douteux… La petite fille espiègle et son avocat morose sont bien décidés à ne pas tomber dans les pièges tendus par le génie.

En prenant à contrepied ces poncifs, Ethan Shaftel propose un scénario efficace. Si dans le cadre du Festival d’Annecy seule la bande-annonce est disponible, nous avons pu avoir accès au court-métrage complet. Sans dévoiler trop d’éléments de l’intrigue, nous pouvons cependant confirmer que la réalisation est soignée, et que l’humour fait mouche. La présence de comédiens de talents (Henry Winkler et Chris Parnell) apporte évidemment un vrai plus.

En ce qui concerne l’esthétique et la technique, le film adopte un rendu assez cartoon parfaitement adapté aux limitations de casques tels que l’Oculus Quest. Nous avons particulièrement apprécié le jeu d’échelles : le spectateur se retrouvera en quelques instants dans la lampe, à l’échelle des humains ou encore de la taille d’un génie. Ceci signifie aussi que les autres personnages nous sembleront de taille normale, minuscules ou géants selon le plan.
La présence du relief est évidemment un atout pour ressentir pleinement les différences de taille. Ethan Shaftel a eu l’intelligence d’utiliser des transitions brèves pour ces changements de perspective : la caméra se déplace et change de paramètres rapidement, ce qui évite tout inconfort visuel.

Bien pensé, exécuté avec maîtrise, Ajax All Powerful est un des points forts de la sélection VR 2020 du Festival d’Annecy.

Une interview du réalisateur, avec quelques images du projet

L’article Annecy 2020 : Ajax All Powerful, un court de génie en réalité virtuelle est apparu en premier sur 3DVF.

Annecy 2020 : Sun Creature s’installe à Bordeaux, qui conforte son essor en animation

Par : Shadows

Vous connaissez sans doute Sun Creature : nous avions notamment eu l’occasion de partager leurs campagnes publicitaires japonisantes pour l’Oregon (visibles plus bas), qui avaient connu un grand succès en ligne. En outre, le studio avait participé à la saison 1 de la série d’anthologie Love, Death & Robots avec l’épisode Alternate Histories.

Basé au Danemark, Sun Creature a annoncé à Variety la création d’une antenne en France, à Bordeaux. L’entité devrait ouvrir fin août avec 600 mètres carrés d’espace, de quoi abriter une cinquantaine de personnes. Soit une taille similaire à celle de la maison mère de Copenhague. Comme l’indique Charlotte de la Gournerie, coproductrice et cofondatrice de Sun Creature, cette démarche permettra notamment au studio de bénéficier des crédits d’impôts français : 30% de déduction pour un montant pouvant aller jusqu’à 30 millions d’euros grâce à TRIP, Tax Rebate for International Productions, qui cible les productions internationales. Variety rappelle que le Danemark, de son côté, ne propose aucun système d’aide similaire spécifique à l’animation.

Cette annonce conforte l’essor de Bordeaux dans le secteur de l’animation, avec l’arrivée récente de plusieurs entités mais aussi la présence de Cartoon Movie. Rappelons aussi qu’Angoulême est par ailleurs à deux pas de la ville, notamment en train.

Notez enfin que Sun Creature participe au Festival d’Annecy, avec entre autres :

  • le projet de série animée Where It Falls, avec 6 épisodes de 30 minutes dont la réalisation serait confiée à Guillaume Dousse (également cofondateur de Sun Creature) :

Dans un univers où la gravité opère soudain un virage à 90°, une fratrie réunie se lance dans un périlleux voyage à la recherche de la mère, qui a disparu. Tandis qu’ils apprennent et grandissent ensemble, les membres de cette fratrie se reconnectent dans un monde qui a perdu ses repères.

  • le documentaire Flee, présenté dans la sélection et réalisé par Jonas Poher Rasmussen ;

Un documentaire qui dépeint, à travers les yeux d’un garçon qui perd son innocence et devient un homme, le fait de devoir fuir pour sa vie, d’abandonner son foyer pour faire face à un environnement hostile et à une bureaucratie cynique.

Enfin, la série animée La Quête héroïque du valeureux Prince Ivandoe dont Sun Creature est partenaire, va avoir droit à une saison 2 de 20 épisodes de 11 minutes.

L’article Annecy 2020 : Sun Creature s’installe à Bordeaux, qui conforte son essor en animation est apparu en premier sur 3DVF.

Annecy 2020 : Interdit aux chiens et aux italiens, un projet personnel et mémoriel

Par : Shadows

A l’occasion du Festival d’Annecy, l’équipe du film d’animation en stop motion Interdit aux Chiens et aux Italiens présente un Work In Progress. Un contenu que nous vous conseillons : la vidéo, d’une vingtaine de minutes, permet de faire le tour de l’équipe et met l’accent sur l’humain, le côté artisanal de la production, le soin manifeste apporté par chaque artiste.

Réalisé par Alain Ughetto, Interdit aux Chiens et aux Italiens est l’occasion pour l’auteur d’explorer son propre passé. En effet, on suit ici Luigi Ughetto (grand-père du réalisateur) et ses frères, des italiens ayant fui l’Italie fasciste dans l’espoir d’un monde meilleur. Si l’Amérique était dans leurs rêves, c’est finalement en France qu’ils s’établiront et façonneront de leurs mains champs, routes, tunnels, barrages.

Comme l’explique Alain Ughetto dans le WIP et dans la note d’intention artistique lisible ci-dessous, le projet part du « je » mais se tourne vers le « nous », et son objectif est aussi de rappeler le sort des très nombreux italiens venus en France et ailleurs, entre volonté de fuir la misère et travail acharné, entre des pays désireux de main-d’œuvre et des populations locales pouvant se montrer hostiles (le titre du film est une référence directe à des panneaux que l’on pouvait trouver sur la porte de certains cafés à l’époque).

Luigi Ughetto et ses frères laissent derrière eux leur village d’Ughettera, la terre des Ughetto dans leur Piémont natal, pour aller découvrir «La Merica», ce pays fabuleux où les dollars poussent sur les arbres…
En guise d’Amérique, c’est en Provence que Luigi posera son baluchon. Et de ses mains qui ne pouvaient plus exploiter une terre qui ne voulait plus donner, il va construire nos routes, nos ponts et nos barrages.
Luigi, c’était mon grand-père, un homme au destin romanesque qui a affronté deux guerres, la misère et le fascisme, avant de rencontrer Cesira et de fonder une famille qui a grandi à l’ombre du Tour de France et de l’accordéon d’Yvette Horner.
Mais son histoire, si elle est singulière, c’est également celle de centaines de milliers d’Italiens, qui ont quitté leur patrie pour s’établir en France, en Suisse, en Belgique.
Et partout ailleurs.

Les images de coulisses nous montrent que la forme vient servir le fond : Alain Ughetto précise qu’en se servant de charbon pour faire les décors montagneux, de citrouilles pour construire certaines maisons, il s’agit d’utiliser des éléments du quotidien de de ces émigrés.

Entre fond social et volonté de proposer un film humoristique, Interdit aux Chiens et aux Italiens s’inscrit dans la tradition du cinéma italien. Le projet est porté par Les Films du Tambour de Soie, Foliascope, Vivement Lundi !, Nadasdy Film, Graffiti Doc.
En attendant la finalisation de la fabrication, voici le teaser qui avait déjà été rendu public :

L’article Annecy 2020 : Interdit aux chiens et aux italiens, un projet personnel et mémoriel est apparu en premier sur 3DVF.

Annecy 2020 : confinement et nouvelles actions chez Les Femmes s’Animent

Par : Shadows

L’association Les Femmes s’Animent (LFA) dévoile ses actions pour le Festival d’Annecy 2020.
En raison de la dématérialisation de cette édition, il est évidemment exclu d’organiser les fameux petits déjeuners LFA autour de créatrices, qui permettent chaque année d’échanger avec des professionnelles débutantes ou confirmées venues des quatre coins du monde.

En revanche, l’association annonce deux initiatives :

  • D’une part, une série de brèves interviews de femmes du secteur qui expliqueront leur vécu du confinement ; on trouvera également dans ce programme des extraits d’animations créées durant la pandémie.
    Intitulée « Confinement Vôtre », cette vidéo-conférence sera accessible dès demain via Annecy Online.
  • D’autre part, et en réaction aux mouvements sociaux récents, l’association se penche sur la question de la diversité et annonce un programme de recherche de talents/mentorat. Ce programme sera mis en place en France mais aussi tourné vers le continent Africain.
    Concrètement, les talents issus de ce programme bénéficieront d’un suivi pour un projet concret, qui sera présenté lors d’Annecy 2021 dont le focus sera, pour rappel, l’Afrique.
Les dirigeantes de l’association (photo : Sabine Villiard) ; le bureau complet est listé sur le site LFA.

Outre ces deux grands axes pour le Festival 2020, l’association annonce dans son communiqué, visible ci-dessous, les évolutions de ses actions pour 2020/2021. Là encore, la notion d’inclusivité sera au coeur du projet, que ce soit en amont (lycées) ou en aval (charte dans les studios) de la formation aux métiers de l’animation.

Rappelons pour finir que vous pouvez suivre les activités de l’association et la rejoindre ou la soutenir financièrement via le site officiel. L’association est ouverte à toutes et tous.

Nous avons demandé aux femmes de l’animation à travers l’Europe comment elles avaient vécu le confinement et quelles perspectives on pouvait en attendre. Cette Vidéo Conférence présente des mini-interviews entre-coupées d’extraits d’animations produites durant le confinement. On y entend de très belles et parfois surprenantes prises de parole.

Cette période est-elle une simple parenthèse, ou changera-t-elle nos vies?

Dans la lignée de ses actions passées, et en phase avec les prises de conscience récentes à l’échelle internationale, LFA renforce sa réflexion et ses actions en faveur de l’inclusion dans les métiers de l’animation en France. Avec en particulier, le lancement d’un programme de recherche de talents accompagné d’un mentorat autour de projets d’animation pour donner l’accès à un réseau professionnel à celles qui n’en ont pas.

Ce programme va avoir lieu sur deux continents : en France et, en ligne avec le focus d’Annecy 2021, vers le continent africain avec un programme de recherche de talents et de mentorat s’adressant spécifiquement aux femmes, talents émergents.

L’objectif étant d’identifier des talents, de les accompagner de la définition de leur projet à sa mise en oeuvre. Ces projets seront alors présentés durant le festival d’Annecy 2021.

LFA en profite pour annoncer ses actions pour l’année 2020/21 :

Faisant suite à la tenue des Secondes Assises pour la Parité, l’Egalité et la Diversité dans le Cinéma et l’Audiovisuel à l’automne 2019 qui ont permis d’identifier et d’exposer les nombreux freins à l’inclusion toujours présents dans le secteur de la Culture en France, LFA annonce un renforcement de son action en faveur de la parité et de l’inclusion des femmes avec les actions suivantes:

• Organiser des actions communes avec les différentes Associations et Formations existantes ayant pour objectif d’améliorer l’inclusion dans le domaine de l’Animation afin de les aider à se faire connaitre.
• Organiser des rencontres avec les professionnels de l’Animation afin d’élargir la prise de conscience de ces freins à l’inclusion à tous les échelons et diffuser une Charte Inclusion et Diversité auprès des studios d’Animation.
• Ouvrir d’avantage le secteur de l’Animation à des publics qui en sont actuellement bien souvent exclus. L’ouverture commence par une meilleure diffusion de l’information autour des métiers de l’animation, notamment auprès des lycéens.
• Elargir l’organisation existante des mentorats LFA visant à soutenir des jeunes femmes dans leurs évolutions de carrière au sein de l’Animation.

Les Femmes s’Animent, le 16 juin 2020

L’article Annecy 2020 : confinement et nouvelles actions chez Les Femmes s’Animent est apparu en premier sur 3DVF.

Annecy 2020 : l’heure de la relance a-t-elle sonné ? Le SPFA va faire le point

Par : Shadows

Fidèle aux traditions, le SPFA (Syndicat des Producteurs de Films d’Animation) tiendra ce jeudi une conférence de presse, en ligne et en direct, dans le cadre de l’édition dématérialisée du Festival d’Annecy/MIFA.
Ouverte à toutes les personnes accréditées MIFA (une inscription quelques minutes avant la conférence sera nécessaire), la conférence de presse se focalisera sur la fin de la pandémie et la reprise : l’occasion de faire le point sur la situation et les perspectives à venir.
En outre, le SPFA en profitera pour dévoiler une nouvelle identité visuelle et un nouveau logo.

Voici le communiqué de presse, avec lien vers la page de l’évènement. 3DVF devrait être en mesure de couvrir cette conférence et donc de vous en proposer un résumé.

Jour J de l’édition on line
du Festival et du Marché international du film d’animation !

Comme chaque année, le SPFA est présent et s’adapte à cette édition 2.0 exceptionnelle mise en place par les équipes de CITIA pour assurer le maintien de ces manifestations incontournables :

Retrouvez Philippe Alessandri, Président, Stéphane Le Bars, Délégué général, et tous les producteurs du Conseil d’administration du SPFA…

L’animation française : l’heure de la relance !

…Ils exposeront les grands enjeux de la production française d’animation : à la sortie de la crise du COVID-19 et les perspectives de reprise.

Annecy online, c’est également l’événement que le SPFA a choisi pour dévoiler sa nouvelle identité et son nouveau logo :

Nous serons heureux de vous présenter les nouvelles couleurs de l’organisation professionnelle qui structure le marché de l’animation française depuis 30 ans.

Jeudi 18 juin à 11h30 en direct de la plateforme du MIFA
https://www.annecy.org/programme/fiche:plng-100001502831

www.animation-france.fr

L’article Annecy 2020 : l’heure de la relance a-t-elle sonné ? Le SPFA va faire le point est apparu en premier sur 3DVF.

Annecy 2020 – clips, pubs… : découvrez les films de commande

Par : Shadows

Le Festival d’Annecy nous dévoile sa sélection 2020 en matière de films de commande en compétition, qu’il s’agisse de publicités, clips, bandes-annonces de festivals, courts promotionnels. Comme toujours, on y trouvera un foisonnement de techniques et de partis pris esthétiques.

Les projets étant par définition rendus publics bien avant le festival, la sélection est en accès libre, même sans accréditation :

  • Ciné Court Animé – bande-annonce :

En plein désert, de nombreux personnages animés semblent tous attirés par une mystérieuse lumière. Bande-annonce du festival international Ciné court animé de Roanne.

Réalisé par : Simon VERGELY
Production : FESTIVAL CINÉ COURT ANIMÉ, Loïc PORTIER
  • Tricky Women / Tricky Realities – Festival trailer :

Aperçu d’un programme télévisé imaginaire consacré à la nature – une pièce bucolique et venteuse où la faune et la flore sont à l’honneur.

Réalisé par : Rachel GUTGARTS
Production : Rachel GUTGARTS

  • Court-métrage promotionnel du Festival Pixelatl 2019, en stop-motion (production : Kraneo Estudio) :
  • Journey of Krok :

Avec ses formes fluides, ses ondulations qui suivent des mouvements cadencés faisant penser à des danses, et ses explosions de couleurs.

Réalisé par : Nijin NAZEEM
Production : STUDIO EEKSAURUS PRODUCTIONS PVT. LTD., Nilima ERIYAT
  • Festival international du film d’animation Animator (MFFA Animator) :

Bande-annonce réalisée par l’animatrice polonaise Karolina Specht, qui avait reçu l’année passée un prix dans ce festival pour le film Kwadratura koła. Musique de Paweł Cieślak.

Le festival MFFA ANimator est organisé par la ville de Poznan et le centre culturel Estrada Poznanska.

  • Brande-annonce du festival Anima Mundi 2019 :

Réalisé par : Janet PERLMAN
Production : HULASCOPE STUDIO, Janet PERLMAN

  • The Mystical Journey of Jimmy Page’s ’59 Telecaster

Animé par Nexus Studios et réalisé par Smith & Foulkes, ce projet promotionnel pour la marque Fender revient sur l’histoire d’une guitare célèbre, la Fender de Jimmy Page.

  • S+C+A+R+R – The Rest Of My Days (clip) :

Directed by JACK ANTOINE CHARLOT
Production executive : PASSION PARIS PRODUCTION
Music and Lyrics by S + C + A + R + R
Recorded Produced and Mixed by DAN LEVY at THE WATCHTOWER STUDIO – Madville

Choreographer NICOLAS HUCHARD
Assistant Choreographer YORINA BOSCO

DOP and VFX Supervisor MEHDI ALAVI
Cameraman and Stuntman PAUL LAVAU
Team Manager JULIE BELLEMARE
Fitness Trainer HADRIEN FARRE
Acting Coach AXEL DIGOIX
VFX Artist CLEMENTINE CHOPLAIN
Stylist MAXIME GRANGER
Osteopath PHILLIPE NGUYEN

Chief Carpenter ALAN GAC
Architect PAULINE DAGEVILLE
Light Shaft Engineer LUDIVINE ROME

Executive Producers MARC BODIN-JOYEUX & MARION VERMOGEN

Post Producers EMILE CHAILLOU & RITA OLIVEIRA

Special thanks to
REMI BRUN for his generosity
MATHIAS CHELEBOURG for technical support
CAMILLE BEAUPLAN for artistic advices

Mastered by
CHABMASTERING.
Sound Design by
REMI DUREL

CINQ 7
WAGRAM
PASSION PARIS
KOMBBO
MOCAPLAB
DYNAMIXYZ

  • Jo Goes Hunting – Careful (clip)

All music composed, recorded and written by Jimmi Jo Hueting
Saxophone by Nicolò Francesco Ricci
Mixed by Simon Akkermans & Jimmi Hueting
Mastered by Jerboa

Direction, concept, design
Alice Saey

Animation
Nienke Deutz, Daan Faudet, Wiep Teeuwisse, Alice Saey

Editing
Alice Saey, Ruben van Asselt

Produced by
Miyu Productions (France)
miyu.fr/production/
De Nieuwe Oost (Netherlands)
denieuweoost.nl/

Distribution & sales
Miyu Distribution
miyu.fr/distribution/

Made possible by Stimuleringsfonds Creatieve Industrie
& CNC – Centre national du cinéma et de l’image animée

© Miyu & De Nieuwe Oost 2020

  • Poulehouse : l’oeuf qui ne tue pas la poule (publicité) :

Client / POULEHOUSE
Agency / BRAND STATION..
Production / WIZZ DESIGN.
Directors / AKAMA.
3D Studio / NKI.
Production Son / THE.

  • Memoirs of Vegetation « The Castor Bean » :

Minisérie animée à propos de plantes ayant changé le cours de l’histoire. Chaque épisode présente une jolie petite anecdote botanique et la façon dont elle a façonné le monde tel que nous le connaissons. Le premier nous plonge dans les bons et les mauvais usages des graines de ricin à travers les âges.

Réalisé par : Jessica ORECK
Production : MYRIAPOD PRODUCTIONS, Jessica ORECK

  • Cris et chuchotements (court-métrage) :

Évocation en une minute animée du film d’Ingmar Bergman « Cris et chuchotements ».

Réalisé par : Inés SEDAN
Production : CAÏMANS PRODUCTIONS, Daniel SAUVAGE

  • Selvforstyrrelser

Un homme souffrant de troubles de la personnalité se réveille un matin en se demandant ce que la journée lui réserve.

Réalisé par : Julian VARGAS
Production : ANIMASKIN, Tor Kristian LISETH
  • Why should you read sci-fi superstar Octavia E. Butler? – Ayana Jamieson and Moya Bailey :

Réalisation : Tomás Pichardo-Espaillat

  • The Life Saving Twins « Dirty Hands Make You Sick » :

La diarrhée est une des grandes causes de maladies infantiles chez les moins de 5 ans, mais ces décès sont évitables par de simples changements de comportements quotidiens. Campagne de sensibilisation racontée du point de vue de jumeaux effrontés, Butoyi et Bukuru.

Réalisé par : Angelin PAUL
Production : Radha CHAKRABORTY, DEVELOPMENT MEDIA INTERNATIONAL (DMI), Cecilia HUE
  • Leukemia & Lymphoma Society « Grace » :

Ce spot est supposé être « une représentation visuelle de ce que cela fait quand votre vie vole en éclats ». Alors la réalisatrice Natalie Labarre l’a fait littéralement voler en éclats.

Réalisé par : Natalie LABARRE
Production : HORNET, INC., Ry GLOVER
  • LAI Awareness « Out of the Dark » :

Le combat intime d’une jeune femme souffrant de schizophrénie.

Réalisé par : Chris CARBONI
Production : Jeannie GBUR, FCB, Brittany FOSTER, Allison ROBINSON, NATHAN LOVE, Jon O’HARA
  • WE ONLY GET ONE PLANET :

Producer : Aghil Hosseinian | Mahmoud Fadavi
Director & Animator: AGHIL HOSSEINIAN
Set Design & Art Director : Mahmoud Fadavi
Production Manager : Mehdi Bahmani
Animator Assistant : Sogol Sanagoo
Music: Saman Hosseinian (MOHREH)

  • The Turning Point :

‘The Turning Point’ explores the destruction of the environment, climate change and species extinction from different perspective. Music by Wantaways.

Created in After Effects, Premiere Pro, Clip Studio Pro and Cinema 4D.

Written, directed and animated by Steve Cutts

  • Disorder :

Qui dit vie dit désordre, et qui dit désordre dit gâchis. Ce film permet de se pencher sur l’entropie et de voyager à travers l’évolution humaine. Mais fondamentalement, en tant qu’individus, pouvons-nous justifier du gâchis que nous occasionnons ?

Réalisé par : Robert GRIEVES
Production : BERT ANIMATION, Robert GRIEVES
  • THE FISH by PES // Corona x Parley (stop-motion) :
  • Turtle Journey: the crisis in our oceans :

Collaboration Greenpeace / Aardman Animations, avec de nombreux guests : Jim Carter, Olivia Colman, David Harbour, Giovanna Lancellotti, Helen Mirren, Bella Ramsey, Ahir Shah.

  • In your hands – followfood.de :
  • Traveler :

Traveler – Written by Joshua Gawel
Video – Directed, designed and animated by Daniel Almagor & Raman Djafari
https://www.instagram.com/almagordaniel/
https://www.instagram.com/ramandjafari/
Additional animation by Charly Spies and Inger Bierma
https://www.instagram.com/charlyspies/
https://www.instagram.com/ingerbierma/

  • Mashrou’ Leila – Radio Romance (clip)

Produced by Mathematic Studio
Written and Directed by : Vladimir Mavounia-Kouka
Executive Producer : Hadi Dahrouge
Producer : Mikaella Zarka

Art Direction: Clément Thoby and Vladimir Mavounia-Kouka
Character Design: Johanna Huck
Background Design : Clément Thoby
Background assistant: Quentin Marchand
Lay out 2D: Quentin Marchand and Mylène Cagnoli
Storyboard : Vladimir Mavounia-Kouka

VFX Supervisor : Emeric Samier
2D Animation Supervisor : Quentin Marchand
Lead Animator 2D: Sixtine Dano
2D animation FX Design: Thomas Landrein
Animator 2D : Quentin Marchand, Sixtine Dano, Mylène Cagnoli and Thomas Landrein
Graphist 3D Modeling : François Rimasson
Graphist 2D : Bertrand Avril, Anthony Lyant
Painter : Maéva Chavelet
Intern : Alexandra Petit, Charlotte Geysels

DOP : Antoine Cormier
1st Assistant Camera : Jule Berthe
Choreographer and Dancer : Nicolas Maloufi
Dancer : Eléonore Pinet Bodin
Editor: Vladimir Mavounia-Kouka
Assistant Editor: Cécile Crilout

With the participation of the CNC et de l’image animée
Special thanks to :
Guillaume Marien, Pierre-Edouard Sigwalt, Jehanne Patricot, Leïla Courtillon, Nay Constantine, Paul Regnier, Jules « Naleb », Daniel Amdemichael, Camille Principiano, Laurent Box, Julien Chheng, Design Avara type velvetyne type foundry & Mod.

  • A Mother’s Promise :

In 2000, Maria Rivas immigrated from El Salvador to the United States. A year later, she received Temporary Protected Status (TPS) to stay and work legally in the U.S.

TPS is set to expire for people from El Salvador in September of 2019. But if Maria is forced to leave the U.S., she won’t risk taking her American-born children with her — and her 15-year-old daughter Emily will stay behind to live with close family friends.

Faced with the possibility of being separated from her children, Maria remembers the promise that she made to her daughter Emily.

UPDATE: The government has extended TPS for people from El Salvador through January 2, 2020, after being blocked in court.

This all-new animated short is presented as part of the new StoryCorps animation season, “Moments that Define,” where StoryCorps participants share the turning points that have shaped them.

Directed by
Richard O’Connor

Executive Producers
Dave Isay
Rachel Hartman

Producer
Savannah Winchester

Senior Audio Producer
Kerrie Hillman

Audio Produced by
Mia Warren & Camila Kerwin

Supervising Sound Recordist
Grace Pauley

Audio Mixed By
Jarrett Floyd

Animation by
Ace & Son Moving Picture Co., LLC

Design
Natalie Greene

Animation
Taisiya Zaretskaya
Natalie Greene
Wanda Noonan

Original Music
Joshua Abrams

Music Performed by
Joshua Abrams
Hamid Drake
Marquis Hill
Emmett Kelly
Adam Thornburg

Music Mixed by
Joshua Abrams
Neil Strauch

Outro Music
« Undertone » Written by Zaccai Curtis
Performed by Curtis Brothers Quartet
Mixed by Chris Sulit

Special Thanks
Maria Rivas
Emily

In Partnership with
American Folklife Center at the Library of Congress
NPR
POV

Funding Provided by
Corporation for Public Broadcasting [logo]

A private corporation funded by the American people.

Blanchette Hooker Rockefeller Fund

Copyright © StoryCorps 2018. All Rights Reserved.

  • Lea Porcelain – The Love (clip) :

A film by Jakob Schmidt
Music by Lea Porcelain

  • Vow « Rebellion » :

Une campagne destinée à mettre un terme au mariage des enfants.

Réalisé par : Parallel TEETH
Production : STRANGE BEAST, Becky PERRYMAN
  • My Friend Pedro – Launch Trailer

Trailer by Wizz https://wizz.fr/
Directed by CRCR
Music : Noisecream – The Doom Party

  • France « Patrouille de France / Dernier tour » :

Un dernier tour, mec.

Réalisé par : Emmanuel LANTAM NINSAO
Production : Emmanuel-Alain RAYNAL, MIYU PRODUCTIONS, Pierre BAUSSARON
  • ИванIvan Dorn – Дичь (clip) :

Music Producer: Suren Tomasyan
Mixing & Mastering: Ivan Taiga
BBDO Moscow (creative idea & supervision)
Executive Creative Director: Alexey Fedorov
Copywriter: Petr Martyuk
Art-director: Alexey Litovka
Managing Director: Natalia Tsyganova
Client Services Director: Alexandr Kuznetsov
Account Director: Anastasia Vikulina
Account Manager: Valentina Zubareva
Producer: Meri Asatiani

Petrick Animation Studio (production)
https://www.Petrick.co

  • CBS « Pudsy’s Christmas » :

Ce spot est une commande du programme télévisé de CBS, « Evil ». Le film mêle prises de vues réelles, paranormal, mystère, et met en scène un détective et un aspirant prêtre s’efforçant de résoudre des crimes.

Réalisé par : Steve ANGEL
Production : HEAD GEAR ANIMATION, Joanna FERRARO
  • Happy Year of the Rat 2020 :

Trois petites souris partent rejoindre leur famille et faire la fête ensemble.

Réalisé par : Lei LEI
Production : ERMES INTERNATIONAL, Rachel CAZADAMONT, Charlotte DOBBS-HIGGINSON
  • P/\ST / TÍSEŇ / OFIKO (clip) :

k l i p / BETY SUCHANOVÁ / NORA ŠTRBOVÁ
h u d b a / IVO SEDLÁČEK
r a p / DAN KRANICH

  • Lightning Bolt – Blow To The Head (clip) :

Réalisation et animation : Caleb Wood

L’article Annecy 2020 – clips, pubs… : découvrez les films de commande est apparu en premier sur 3DVF.

Annecy 2020 : les Gobelins animent l’Afrique

Par : Shadows

Comme chaque année, l’école des Gobelins a créé pour le Festival d’Annecy une série d’animations. Le focus initial de cette édition étant un hommage à l’Afrique (une thématique reportée à l’édition 2021, pour lui donner la place qu’elle mérite), les différents projets s’inspirent donc de ce continent.

Du Maroc à Lagos, des années 70 à l’afrofuturisme, les films nous proposent comme chaque année une grande diversité de thèmes et de styles.

  • Marché des Lumières :

Exploration d’un marché nord-africain abstrait qui représente la diversité et le sens de la communauté. Dans le désert du Sahara, le dernier rayon de soleil révèle un marché de nuit avec ses boutiques chargées de nourriture, de vêtements, de bijoux. Le désert devient alors une ville animée, riche de mille trésors.

  • Awoko 70’s :

La naissance de l’afrobeat à Lagos au Nigéria, dans les années 70. Le film suit la diffusion d’un tube d’afrobeat de l’enregistrement, au petit matin, dans un studio, en passant par les ventes de vinyles et de cassettes partout dans la ville, jusqu’au soir où la musique se danse fiévreusement.

  • Ubuntu :
  • Kinshasa 2100 :

L’avenir de Kinshasa à travers une vision futuriste, en hommage aux artistes kinois : Chéri Samba, Pierre Bodo, Chéri Cherin, Moké.

  • Channel Fez :

Le film est un zapping télé présentant différents programmes inspirés du paysage télévisuel du Maroc. Le programme principal est un générique d’une série animée. Le générique met en scène une famille excentrique vivant de nombreuses aventures, s’inspirant des codes narratifs et visuels d’une sitcom marocaine.

  • Nosy Mena :

Un jeune homme rattrape un train en marche à Madagascar. Nous le suivons à travers les wagons et découvrons avec lui la diversité des passagers, des marchandises et des paysages. Il trouve sa place sur le rebord d’une fenêtre et observe des enfants assis sur le toit, symbole d’avenir.

L’article Annecy 2020 : les Gobelins animent l’Afrique est apparu en premier sur 3DVF.

Annecy 2020 : rencontrez (ou presque) les artistes de la sélection officielle!

Par : Shadows

Alors que débute l’édition 2020 du Festival d’Annecy, « Online » et dématérialisé en raison de l’actualité, l’équipe du festival dévoile une série d’interviews avec les réalisatrices et réalisateurs de la sélection.

Vous pouvez les consulter ci-dessous sous forme de playlists (le bouton en haut à gauche, avec par exemple un 1/27 pour la première playlist, vous permettra de passer d’une vidéo à l’autre directement ; vous pouvez également lancer la lecture et laisser Youtube enchaîner les vidéos).

Vous pouvez aussi visionner ces interviews directement sur Youtube.
Pour voir les films associés, en revanche, il vous faudra évidemment vous rendre sur Annecy Online muni de vos identifiants, sachant que vous pouvez encore vous accréditer (et ce durant toute la durée du Festival) pour 15€TTC (versant grand public) ou 110€ TTC (Mifa).

  • Courts en compétition – « L’officielle » :

  • Projets VR :

  • Courts de la sélection Off Limits :

  • Courts de la sélection Perspectives :

  • Courts de fin d’études :

L’article Annecy 2020 : rencontrez (ou presque) les artistes de la sélection officielle! est apparu en premier sur 3DVF.

Annecy 2020 – Women In Animation met en avant luttes sociales et pandémie

Par : Shadows

C’est désormais un rendez-vous régulier ; chaque année, le Festival d’Annecy laisse carte blanche à l’association Women In Animation afin d’évoquer via une série de tables rondes les progrès restant à faire dans le secteur en matière de diversité et représentations.

Cette édition 2020 n’échappe pas à la règle, malgré la dématérialisation. Les présentations colleront fortement à l’actualité, qu’il s’agisse de la pandémie et ses conséquences ou des manifestations contre le racisme et pour plus de justice sociale qui ont éclaté aux USA et dans le monde.

Le programme se scinde donc très logiquement en deux grandes parties dont vous trouverez le détail ci-dessous : la première tournée vers le racisme, la seconde centrée sur la pandémie et ses conséquences. En pratique, on y retrouvera expériences personnelles, conseils et cas concrets, réflexions sur l’industrie et ce vers quoi elle pourrait tendre. De quoi mieux comprendre les revendications actuelles, la manière dont certaines pratiques impactent directement une partie des personnes qui en font partie, mais aussi l’occasion de prendre du recul sur nos propres biais et travers.

Le tout sera accessible sur la plateforme du Festival à partir du 17 juin, que vous soyez accrédités Festival ou MIFA, jusqu’au 30 juin. Les contenus seront également proposés par la suite en interne aux membres de l’association WIA.

Partie 1

WELCOME FROM WIA

Speaker: WIA President Marge Dean

Marge Dean welcomes viewers and introduces the summit theme about what the future of animation could look like, based on a pronounced shift to focus on racism and solidarity in our industry and in the world at large. (5 mins)  

BLACK WOMEN IN ANIMATION:  LOOKING TO THE FUTURE

Moderator:
Jamal Joseph (Professor of Film, Columbia University; Producer/Director/Writer/Activist)

Speakers:
Jade Branion (Writer), Camille Eden (Vice President of Animation Recruitment and Talent Development, Nickelodeon Animation Studio), Misan Sagay (Screenwriter, Netflix), Karen Rupert Toliver (Executive Vice President of Creative, Sony Pictures Animation)

Led by moderator Jamal Joseph, this panel is anchored in personal stories and experiences. The discussion will also address being colorblind versus color affirmative, the importance of finding voice on both the executive and creative side, and the overarching power of animation to make an impact, given the freedom of imagination to create more ideal and more representational worlds.  (70 min)

INTERSECTIONALITY AND SOLIDARITY

MODERATOR:
John Agbaje, (Director of Animation & Development, FX Networks)

SPEAKERS:
Shari B Ellis (Production Manager, Gaumont Animation), Kaitlyn Yang (Founder, Alpha Studios), Julie Ann Crommett (VP, Multicultural Audience Engagement, The Walt Disney Studios; Secretary of WIA), Erika Dapkewicz (Lead Editor, Sony Pictures Animation)

As we live through what seems to be the largest civil rights protest in human history, we see the value of intersectional solidarity in this movement, and that the shared experience of struggle in the system, support and solutions can help each other thrive. This discussion will cover a wide range of life experiences, allyship in action, and lessons about effective solidarity.  (60 min)

Partie 2

INTRODUCTION BY MARGE DEAN

SPEAKER: Marge Dean, WIA President

Marge Dean welcomes viewers to part two of the summit, focused on changes brought about by virtual collaboration as forced into play during a pandemic.

Artists Creating from Home: A Series of Home Studio Visits

A collection of pre-recorded clips offering a glimpse into artists workspaces from around the world.

Producing in a Rapidly Changing World 
Moderator : Jinko Gotoh, Vice President of WIA, Producer for Netflix
Speakers : Niki Lopez (Creator & Co-Executive Producer, Nickelodeon), Rita Mbanga (Producer, Sandcastle Studios/Sunrise Productions), Carina Schulze (Chatrone Partner; Executive Producer/Writer), Osnat Shurer (Producer, Walt Disney Animation Studios), Christina Lee Storm (Founder, Asher XR)

Women leaders from various disciplines in the industry will share their perspectives and best practices in a world challenged by pandemic.  (60min)

WIA

L’article Annecy 2020 – Women In Animation met en avant luttes sociales et pandémie est apparu en premier sur 3DVF.

Festival d’Annecy et MIFA Online : demandez le programme !

Par : Shadows

Nous vous l’avions annoncé : si le Festival d’Annecy et le MIFA ne peuvent pas avoir lieu physiquement cette année, une version dématérialisée se tiendra néanmoins bel et bien du 15 au 30 juin. L’édition approche donc à grand pas, n’oubliez pas de vous accréditer !

L’offre s’adapte donc, avec quelques modifications, à commencer par le prix : l’accréditation Annecy Online est proposée pour 15€TTC, celle du MIFA pour 110€TTC.

Du côté du programme, voici à quoi vous attendre pour Annecy Online :

  • des courts-métrages issus de l’ensemble de la sélection (L’officielle, Off-Limits, Perspectives, Jeune public, Fin d’études) ;
  • côté longs-métrages (sélections L’officielle et Contrechamp), les films ne pourront pas tous être présentés en intégralité, pour des questions de droits et . En revanche, des extraits et documentaires seront proposés. La sélection compte notamment Lupin III The First, 7 Days War, ou encore le très attendu Calamity de Rémi Chayé ;
  • des Work In Progress (Cuphead Show, Sirocco et le Royaume des Courants d’Air, Maman il pleut des cordes, Le sommet des dieux, Inu-Oh, Primal…), making-of, Leçons de cinéma (Dean DeBlois, Henry Selick, Bruno Coulais, Cartoon Network, Ron Clements et John Muskers, les frères Blies), Previews (un point sur les projets présentés lors des WIP 2019) ;
  • films de télévision et commande ;
  • oeuvres VR ;
  • des programmes et bonus proposés en complément du programme officiel, par les partenaires ;
  • et bien évidemment une série de prix officiels et spéciaux.

Pour le MIFA Online :

  • les Pitchs, avec des présentations de projets d’animation en développement ;
  • les sessions Share With, destinées aux acheteurs et vendeurs ;
  • Industry Territory Focus : des présentations à ne pas manquer qui reviennent sur l’industrie d’un pays complet ;
  • Meet The… : des rendez-vous pour les programmateurs de festivals, compositeurs et éditeurs de livres ;
  • Conférences de presse, avec l’actualité des chaînes, plateformes, organisations professionnelles ;
  • Mifa Special Events : prises de paroles institutionnelles ;

A noter enfin, la section Mifa Campus destinée aux jeunes artistes et talents, qui mêle mise en avant de technologies, regards d’artistes et coulisses de studios, sera accessible sans accréditation.

Tous les programmes Mifa s’adapteront évidemment à la dématérialisation, avec des rendez-vous en ligne et sessions live.
Un système de stands virtuels, une vidéothèque, un outil de chat et de vidéoconférence seront proposés, de même qu’une application mobile.

Pour plus d’informations :

  • La page de l’offre Festival ;
  • La page de l’offre MIFA ;
  • le programme complet Festival/MIFA ;
  • il est possible de s’accréditer en ligne jusqu’au 29 juin ; cette même page d’accréditation détaille précisément les différences entre l’offre Festival et Mifa, ainsi que les limitations (1 appareil connecté en même temps, 60h de visionnage maximum, 2 visionnages par film) destinées à éviter les abus ;
  • les contenus proposés en ligne restent dans l’esprit d’un festival, et sont donc éphémères : au-delà du 30 juin, ils seront inaccessibles.

L’article Festival d’Annecy et MIFA Online : demandez le programme ! est apparu en premier sur 3DVF.

404.3

https://i.vimeocdn.com/video/876647485_960.jpg960540urn:ebu

The composition called “404.3” reveals the ritual depth of the album and is one of the most unusual pieces of the entire longplay. A mysterious and meditative, but at the same time dark and stormy track, where through the fragments of a granular sound, like a lonely singing of a whale, a long and echoing part of an analog synthesizer erupts. This exciting composition allows you to disconnect from external stimuli and transfer to the abstract space of pure sound.
404.zero’s first full-length album is out on June 5th.

Music and video by 404.zero

Here is a source project made with TouchDesigner
we.tl/t-YN58YGNXEA

It’s quite heavy to compute this video, so you may need something fast to run it on 30fps, like NVIDIA RTX 2080.
If you are not familiar with TouchDesigner, just download the latest build derivative.ca/download, sign up for free license and run the project.
The main container is locked and limited with 1080p but you are still free to tweak all parameters, make your own videos, or simply enjoy our piece without compression.

Face au Covid-19, Virtuality tient bon

Par : Shadows

Après une avalanche d’annulations en début d’année, certains évènements semblent enfin pouvoir être maintenus. C’est le cas de Virtuality Paris, salon consacré à la réalité virtuelle/augmentée/mixte dont l’équipe organisatrice annonce qu’elle aura bien lieu comme prévu, les 26 et 27 novembre.

Bien évidemment, en pratique, un second pic de malades du Covid-19 n’est pas à exclure, et Virtuality s’adapte en conséquence. Afin de ne pas rebuter les exposants, le salon annonce qu’en cas d’annulation de dernière minute :

  • pour tout contrat signé avant le 30 juillet, les frais seront 100% remboursés. Les exposants pourront aussi opter pour un décalage de leur contrat à l’édition 2021, aux mêmes conditions tarifaires ;
  • pour tout contrat signé après cette date, les exposants pourront obtenir un remboursement de 50%, ou un décalage de leur contrat à l’édition 2021.

Du côté des personnes visitant le salon, le masque sera obligatoire et du gel hydro-alcoolique sera distribué. Chaque stand devra d’ailleurs en proposer. L’équipement AR/VR/MR devra être désinfecté avant chaque utilisation par un visiteur. Les poignées de mains seront découragées, et enfin un système de tickets avec horaires sera mis en place si nécessaire.

Pour le reste, les annonces précédentes restent à l’ordre du jour. Virtuality Paris 2020 se tiendra donc au Carreau du Temple, près de République. Le salon est réservé au secteur professionnel, et les accréditations sont gratuites.

Il est d’ores et déjà possible de réserver votre accréditation gratuite.

L’article Face au Covid-19, Virtuality tient bon est apparu en premier sur 3DVF.

Runner

https://i.vimeocdn.com/video/902380580_960.jpg960540urn:ebu

Touchdesigner Experiment creating infinite traveling landscapes with FBX animated characters and particles simulations

~ n o w w w w w w w w w w w w w w w w w w w w w w w w ~

https://i.vimeocdn.com/video/893715962_960.jpg960540urn:ebu

Find the full real-time application, the live stream and the contextual frame work here:
nowwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww.org/

This real-time online installation deals with the examination of concepts focused on how to generate, describe and modulate the very moment of “now”. Embedded in a contextual framework spanning from 1972 (-48 years / longest year ever / World3 [The Limits to Growth / Club of Rome]), to 1996 (-24 years / It’s all coming back to me now / The Long Now Foundation), to 2020 (-/+ 0 years / real-time installation), to 2044 (+24 years / expected [by World3] peek death rates), this installation adopts this narrative to a durational, experimental sonic arrangement, using several small, digital and physical applications, that work together, feed and support each other to generate a constant audio stream lasting exactly one year. A 5 second long recording of the word now from Celine Dion’s 1996 hit “It’s All Coming Back To Me Now” (money note at 5:09) is the main source of this sonic arrangement and is stretched in real-time to a duration of 31556952 seconds. This sonically magnifies the sound in between sounds and creates enormously slow oscillating harmonics.

The CTM Radio Lab is an initiative by Deutschlandfunk Kultur – Radio Art/Klangkunst and CTM Festival, in collaboration with ORF musikprotokoll im steirischen herbst festival, Ö1 Kunstradio, Goethe-Institut, and The Wire magazine

Tags: now, celinedion, unity and real-time

❌