Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Hier — 24 août 2019Vos flux RSS

Chauvet Professional au festival de Glastonbury

Par admin

De la Pyramid Stage, où Tim Routledge a utilisé la rampe Colorado Solo Batten pour la performance de Stormzy, au charme de la scène Flying Bus, Chauvet Professional a inondé de couleurs vives et de lumières éclatantes la 36e édition du festival de Glastonbury.

@Timmsy

Les projecteurs Chauvet Professional ont éclairé certains des plus grands groupes et des attractions les plus populaires du festival. Sur la scène principale en forme de pyramide, un grand ensemble de rampes Colorado Solo Batten a permis de souligner l’architecture du décor et d’envoyer leurs flux de couleurs immersives.
A l’Unfairground, l’équipe de GLX Productions, dirigée par Glenn Gridley, directeur général et concepteur lumière, a utilisé toute une gamme de projecteurs Maverick. Sur la scène de Flying Bus, ils ont créé un effet rayonnant et irréel au moyen de 12 Maverick MK Pyxis, 12 Maverick MK1 Spot et trois Maverick MK1 Hybrid placés à l’intérieur du bus et dessous.

Les Maverick ont eu aussi un effet mutagène sur le Greenpeace Field du festival, où l’équipe de Bailes + Light s’est appuyée sur le Maverick Storm 1 Wash, spécifié IP65, pour créer une forêt de lumière respectueuse de l’environnement. A ce paysage extérieur sont venus s’ajouter des Colorado Solo Batten, Épix Strip IP, Colorado Panel Q40, Strike 1 et Strike P38 accompagnés de murs vidéo F4IP.

@Timmsy

Rob Sangwell et Simon Johnson de Fineline Lighting ont ajouté beaucoup de punch à la scène acoustique avec un système comprenant 16 Maverick MK3 Spot et 18 Maverick MK3 Wash. C’est la qualité des couleurs et la puissance lumineuse des Maverick qui ont décidé Fineline à les intégrer comme projecteurs de base de leurs projets pour Glastonbury.
Visiblement, les concepteurs lumière de passage partageaient cet enthousiasme. Lorsque Landon Bloss, directeur de l’éclairage du groupe de country The Mavericks, a vu pour la première fois fonctionner le Maverick MK3 Spot sur la scène acoustique, il pensait qu’il s’agissait de projecteurs à lampe, et n’avait pas imaginé un instant qu’ils pouvaient être à LED. Mais à Glastonbury, il est de tradition de provoquer de grandes surprises…

Plus d’infos sur le site Chauvet France

Interlude

https://i.vimeocdn.com/video/807782018_960.jpg960540urn:ebu

A personal short film about an intervening period of time.

Illustration and Animation: Terence Ginja-Martinho
Sound Design: QB Sound

tgmartinho.com
instagram.com/tginjamartinho

Cast: Terence Ginja-Martinho and QB SOUND

Bonneville Seattle Media Group Undergoes Organizational Restructuring

Par Andres Benetar

Webster’s dictionary defines the word “Change” as ” To alter; to make different; to cause to pass from one state to another.” Nothing ever remains the same, and that certainly is the case with The Bonneville Seattle Media Group’s recent announcement on how it will be undergoing organizational restructuring. This announcement was made earlier this week on ...

IBC 2019: Broadcast Solutions to present new Streamline S12T (12G-SDI UHD) OB Van model

Par broadcastsolutions

At IBC show Broadcast Solutions presents the new Streamline S12T model at their outdoor stand O.E02. With over 45 units built and on the road, the Streamline concept is the world’s most successful OB Van series. The new S12T model is based on a 26-ton self-driving truck with a single expansion box-body buildup. The S12T ...

À partir d’avant-hierVos flux RSS

Il Divino : la chapelle Sixtine comme vous ne l’avez jamais vue

Par Shadows

Christopher Evans a profité du SIGGRAPH pour dévoiler un projet à l’ambition démesurée : une copie détaillée du plafond de la Chapelle Sixtine, en réalité virtuelle. Une réalisation qu’il a en tête depuis longtemps, puisqu’il a commencé à travailler sur ce projet il y a 15 ans (au départ en s’appuyant sur VRML, le seul format adapté à l’époque).

Le résultat actuel : un modèle détaillé comportant plus de 90 maps 4K (de quoi voir fissures et coups de pinceau), une centaine de zones cliquables mais aussi une heure de commentaire audio.
Le modèle 3D a été créé par photogrammétrie ; pour les textures, Christopher Evans a tiré parti du fait que les oeuvres sont dans le domaine public. Il a donc collecté au fil des ans les photographies haute résolution disponibles.

Evans souligne dans une interview que les touristes eux-mêmes n’ont pas la chance de voir le monument d’aussi près, ni d’en rapporter des images : les gardiens interdisent farouchement les photos sur place.
Ici, pour permettre d’admirer les moindres détails des peintures, une plateforme virtuelle (ou, au choix, un échafaudage 3D en bois similaire à celui qui aurait été utilisé par Michel-Ange) sert de prétexte pour se rapprocher des œuvres.

Sixtine

Christopher Evans souligne dans son interview les limites de sa démarche : le sol et les zones basses étant peu photographiées et représentées, il a cherché à être plausible à défaut de pouvoir proposer une version exacte de la réalité.

Présentée au SIGGRAPH sur un casque Valve INDEX, Il Divino : Michelangelo’s Sistine Ceiling in VR sera d’ici la fin de l’année proposé gratuitement au téléchargement.

Sixtine

L’article Il Divino : la chapelle Sixtine comme vous ne l’avez jamais vue est apparu en premier sur 3DVF.

Film Annonce PSYCHOMAGIE d'Alejandro Jodorowsky - au cinéma le 2 octobre

https://i.vimeocdn.com/video/802739694_960.jpg960540urn:ebu

Si chacun d’entre nous a un héritage génétique, il possède aussi un héritage psychologique qui se transmet de génération en génération.
Alejandro Jodorowsky, cinéaste et artiste multidisciplinaire convaincu que l’art n’a de sens profond que s’il guérit et libère les consciences, a créé la Psychomagie. Au moyen d’actes théâtraux et poétiques s’adressant directement à l’inconscient, cette thérapie permet de libérer des blocages.
Psychomagie, un art pour guérir est le document le plus complet sur l’évolution de l’oeuvre créative et thérapeutique d’Alejandro Jodorowsky.

Cast: Nour Films

Tags: film annonce, film, documentaire, jodorowsky and psychomagie

Le T1 de Robe éclaire ‘Aus LICHT’ au Holland Festival 2019

Par admin

Le service de l’éclairage du Dutch National Opera & Ballet a préconisé et installé cent quarante projecteurs asservis à LED Robe T1 Profile pour trois représentations de « aus LICHT » sous la direction de Pierre Audi dans le cadre du Festival de Hollande 2019.

Invasion – Explosion et adieux. ©Ruth & Martin Walz, Dutch National Opera

Chacune de ces représentations héroïques s’est déroulée sur trois jours consécutifs. Elles ont réjoui les amateurs de Karlheinz Stockhausen et les fans d’opéra avec 15 heures de musique par spectacles constitués d’extraits du cycle de sept opéras « Licht » du compositeur, qui s’est déroulé sur les 7 jours d’une semaine.
« Aus LICHT » est le fruit d’une collaboration entre l’Opéra national des Pays-Bas, le Holland Festival, le Conservatoire royal de La Haye et la Fondation Stockhausen. La musique de LICHT a été présentée dans une mise en espace de Pierre Audi, directeur de la création pour le DNO et le Festival.

La danse de Lucifer. ©Ruth & Martin Walz, Dutch National Opera

La conception des éclairages et des décors de Urs Schönebaum a été interprétée et réalisé par son responsable de la scène, de la vidéo et des éclairages, Pieter Huijgen, et son directeur/chef de l’éclairage, Cor van den Brink.
Spécialistes très expérimentés de la production d’opéra, Urs Schönebaum et Pierre Audi recommandaient une source de lumière silencieuse (moins de 33 dBA). Ils ont recherché ce qui était disponible sur le marché et ont sélectionné quatre projecteurs potentiels, dont le T1 Profile de Robe.

Puis ils ont procédé à une confrontation qui a été remportée par le T1, présenté par Kuno van Velzen de Controllux, le distributeur de Robe au Benelux. Outre le silence, les caractéristiques qui les ont impressionnés sur T1 Profile sont l’élégance du mélange de couleurs (beaucoup de couleurs très saturées étaient utilisées dans le spectacle) et l’intensité du blanc.

La procession des anges. ©Ruth & Martin Walz, Dutch National Opera

Ils ont également estimé que la plage de températures de couleur, comprise entre 2 700 et 8 000 K, était parfaite pour cette application. Le zoom et la précision des couteaux ont également influencé leur choix.
Toutes ces considérations répondaient aux exigences des concepteurs, explique Cor.

Les projecteurs ont été montés sur 24 ponts au plafond du Gashouder, une salle circulaire dotée d’une toiture métallique, située au centre de Westergasfabriek, un groupe d’usines à gaz qui alimentait jadis la banlieue ouest de la ville. Il a été restructuré en espace artistique, culturel et de loisirs.

« Aus LICHT » se déroulait sur trois scènes réparties autour de la salle, le public était assis au centre et l’orientation des sièges était modifiée pendant les pauses et les entractes. Une quatrième scène remplie d’écrans à LED constituait également un élément essentiel de la production technique.
Les projecteurs T1 couvraient l’ensemble de l’espace et étaient utilisés comme un projecteur de découpe. On ne les voyait bouger à aucun moment de la représentation qui se déroulait sur 5 ou 6 actes par jour et nécessitait une programmation intensive de l’éclairage.
En plus de satisfaire à tous les critères techniques, Pieter et Cor étaient ravis d’avoir recours à Robe pour la fiabilité des produits qu’ils connaissent bien, puisque le gril de l’Opéra comporte des Spiider WashBeam et des LEDWash 1200 et 300. Ils louent aussi fréquemment des projecteurs de la série DL7 pour des spectacles particuliers.

Le voyage de Michael autour de la terre. ©Ruth & Martin Walz, Dutch National Opera

Pour « Aus LICHT », les T1 provenaient de plusieurs sociétés de location. L’éclairage des neuf spectacles composant les trois représentations d’« Aus LICHT » a été programmé par Jasper Paternotte, Bart van Kooten, Michiel van den Heuvel et Sharon Huizinga.
Pour produire une œuvre de musique et d’imagination d’une telle force créative et d’une telle ampleur, le plus gros défi était le temps, avec seulement deux répétitions complètes pour chaque scène, une répétition générale pour l’ensemble de la pièce… puis un passage direct au premier spectacle.
Une expérience exceptionnelle totalement immersive pour cette œuvre originale et revigorante, saluée comme un panorama spectaculaire du chef-d’œuvre de Stockhausen et très applaudie par la critique. L’opéra national néerlandais était dirigé par Kathinka Pasveer et les costumes ont été conçus par Wojchiech Dziedzic.

À propos de LICHT et Aus LICHT
Licht est un cycle condensé de sept opéras sous-titré Die sieben Tage der Woche (Les sept jours de la semaine) composés entre 1977 et 2003 par l’allemand Karlheinz Stockhausen (1928-2007). Au total, il y a 29 heures de musique. Cette pièce explore les tensions et les subtilités liées aux différences de perception de la réalité.
Elle est centrée sur trois personnages principaux, Michael, Eve et Lucifer. Stockhausen avait des idées très claires au sujet de certains aspects de la production technique et de l’action théâtrale. La structure musicale du cycle repose sur trois mélodies ou formules contrapuntiques principales, chacune associée à l’un des personnages centraux.

Aus LICHT regroupe des passages principaux des sept opéras du cycle. Il présente l’ensemble de la palette des traitements expressifs de Stockhausen dans un périple de trois jours dans son univers musical. C’est la toute première fois qu’on pouvait entendre cette musique sous une forme intégrée et c’était un moment idéal pour se familiariser avec l’esprit d’un véritable visionnaire et l’un des sommets de l’histoire de la musique contemporaine.

Plus d’infos sur le site Robe Lighting France

Vela 6.0-Version Smart-Loggers Demonstrated at IBC-2019

Par Ken Rubin

IBC-2019 Vendor Technology Preview                                          FOR IMMEDIATE RELEASE Vendor: Vela Stand: 8.A01 September 13-17 2019 Vela 6.0 Version Smart-Loggers Demonstrated at IBC-2019 Clearwater, Florida, USA. August 23, 2019. Vela, the leading provider of compliance monitoring, logging, and multiviewer systems used primarily for QoS Alerting, AirChecks/Ad Verification, competitive news comparison, analysis of ads on competitors’ channels for ...

Telestream Announces 25GE Network Support for PRISM Media Processing Platform

Par High Rez PR

Nevada City, California, August 22 – At IBC 2019, Telestream (Booth 7.C16 & 7.C14), a global leader in file-based media workflow orchestration, media streaming and delivery technologies, will showcase major new functionality in its PRISM media processing platform. Telestream acquired PRISM recently when Tektronix’s video test, monitoring and quality assurance solutions for the broadcast and digital ...

Red Giant Releases Game of Thrones VFX Pt. 2: The Undead Horse

Par Zazil Media

Portland, OR – August 22, 2019 – Red Giant, creator of filmmaking, visual effects and motion graphics tools, today released the second installment of its multi-part Game of Thrones visual effects tutorial series: how to turn a live horse into a member of the Night King’s undead army. Daniel “Hashi” Hashimoto demonstrates keying and compositing techniques using tools including ...

USA Softball GOLD National Championships Live Streamed with Blackmagic Design

Par Zazil Media

Fremont, CA – August 22, 2019 – Blackmagic Design today announced that GlobeStream Media live streamed USA Softball’s GOLD National Championships using a variety of Blackmagic Design products, including URSA Broadcast cameras and an ATEM Television Studio Pro 4K live production switcher, to capture more than 500 hours of fiber channel broadcasts across nine softball fields. ...

Alpha Eye solves optical image distortion in micro cameras

Par Manor Marketing

New company bearing distinguished Alpha Image name enters market IBC 2019, 13-17 September Stand 6.C28: A new company with a revered name, Alpha Image, will make its first public appearance at IBC2019. The company will launch with a simple solution to a common problem: optical distortion in miniature cameras. Common in sports – in the goalmouth, ...

Interview: Kim Ann Foxman Shares Her Perspetive on DJing

Par Angel Bali
Kim Ann Foxman DJing

Continuing our series of quick DJ vignettes, we’re back with another quick interview. This time, Hawaii-born multi-talented DJ and producer Kim Ann Foxman (Firehouse Records) shares her views on DJing, creating balance when touring, and staying true to herself. We had a chance to ask a few questions, so tap the video below to listen […]

The post Interview: Kim Ann Foxman Shares Her Perspetive on DJing appeared first on DJ TechTools.

V-Ray Next : quelle GeForce choisir, et combien en prendre ?

Par Shadows

Puget Systems vient de publier deux benchmarks autour du moteur de rendu V-Ray Next, qui pourront aider les artistes et studios qui souhaitent renouveler leur matériel. Dans les deux cas, les tests s’appuient sur le benchmark officiel de l’éditeur Chaos Group, en mode GPU (l’impact des différents CPU du marché n’est donc pas pris en compte ici).

Le premier, est centré sur les performances des dernières cartes GeForce. On constate que le moteur de rendu se contrefiche des versions « SUPER » récemment lancées : les résultats sont identiques à celles des versions classiques. Seule la 2060 SUPER montre un gain.
Enfin, la Titan RTX n’apporte qu’une amélioration minime par rapport à la 2080 Ti, tout en coûtant deux fois plus cher : la 2080 Ti sera donc à privilégier pour obtenir les meilleures performances sans pour autant gaspiller votre argent.

V-Ray Next
Crédit : Puget Systems

Le second benchmark s’intéresse de son côté au comportement du moteur lorsque le nombre de cartes graphiques augmente. Puisque le premier test montrait que la RTX 2080 TI est la carte (en gamme GeForce) la plus intéressante, c’est elle qui est utilisée ici. Notez que Puget Systems a choisi des variantes avec ventilation « blower » (qui éjecte l’air directement hors de la station) afin d’éviter toute limitation thermique.
Enfin, Puget Systems a testé plusieurs approches : rendu sur des cartes secondaires uniquement, une carte « primaire » étant chargée de l’affichage à l’écran et non utilisée lors du rendu, ou en incluant cette carte primaire.

GeForce RTX 2080 TI
Une GeForce RTX 2080 Ti avec refroidissement « blower », ici un modèle PNY. Le ventilateur incorporé propulse l’air qui après avoir refroidi la carte est expulsé par la grille métallique, hors de la station de travail. Le modèle de référence (illustration en haut de l’article), lui, expulse l’air par les côtés, dans le boîtier : si ce dernier est mal ventilé, une surchauffe et donc une limitation thermique peuvent survenir.

Le résultat est éloquent : les performances progressent de façon quasi linéaire avec le nombre de cartes graphiques, ce qui est ce que l’on peut espérer de mieux.
Si l’usage d’une carte primaire par rapport à des cartes secondaires uniquement fait légèrement chuter les performances, cette baisse s’avère minime voire négligeable.

V-Ray Next
Crédit : Puget Systems

Le bilan global est donc assez clair : si vous souhaitez opter pour des cartes de type GeForce, une 2080 Ti sera l’idéal, et multiplier les cartes sera un bon moyen de doubler, tripler, quadrupler les performances sans pour autant que le prix total de votre station de travail n’explose dans les mêmes proportions.

Pour finir, n’hésitez pas à télécharger le benchmark officiel V-Ray Next et à faire vos propres essais ; vous pourrez notamment en profiter pour tester votre machine actuelle, et vérifier si une mise à jour s’impose ou si, au contraire, dépenser votre argent pour une nouvelle carte graphique n’apportera pas grand chose.

L’article V-Ray Next : quelle GeForce choisir, et combien en prendre ? est apparu en premier sur 3DVF.

Antarctica, un court-métrage dans l’enfer blanc

Par Shadows

Jeroen Ceulebrouck dévoile Antarctica, qui arrive en ligne après avoir fait le tour des festivals. Ce court-métrage animé met en scène John et ses compagnons explorateurs, partis découvrir l’Antarctique. Lorsque leur navire se retrouve piégé dans les glaces, le cauchemar commence : un voyage tortueux qui sera à la fois physique et spirituel, au cours duquel John devra se confronter à lui-même…

Préférant l’ambiance aux dialogues, Antarctica n’est pas pour autant silencieux : musique et sound design viennent soutenir l’immersion dans un monde glacial.

L’article Antarctica, un court-métrage dans l’enfer blanc est apparu en premier sur 3DVF.

Grass Valley Live Production Solutions Give Expert’ease the Edge

Par platformcomms

MONTREAL – 8:00 CET August 22, 2019 – Grass Valley’s versatile cameras have been selected by Expert’ease, to enhance its live production offering. Grass Valley’s solutions were chosen for their proven reliability and agility and will enable the Montreal-based audiovisual and multimedia company to take its production capability to the next level. Installation and commissioning ...

Tim Routledge donne du glamour aux Spice Girls avec le Dalis

Par admin

Icônes de la pop des années 90, les Spice Girls ont entamé leur tournée d’été des stades « Spice Girls – 2019 Tour » en mai au Croke Park de Dublin. Comportant 13 dates, elle a culminé en juin au Stade de Wembley, transformant progressivement la nostalgie des années 1990 en émotion du XXIe siècle.

© timmsy

Pour adapter ce parfum presque vintage aux sensibilités modernes, une équipe de conception composée de fans complètement investis a été constituée par Lee Lodge, directeur de la création. Elle comprend le décorateur Jason Sherwood, le chorégraphe et scénographe Paul Roberts et le concepteur d’éclairage Tim Routledge, sous la direction artistique de Kate Moross, qui a réussi à créer un spectacle fusionnant théâtralité et musique live à l’échelle d’une tournée.

La rampe bain de pieds Dalis 862

Ardent défenseur des systèmes Robert Juliat Dalis, Routledge a étalé plus de cent rampes à leds Dalis 862 de 150 W, la version bain de pieds du projecteur.
« Nous avions deux priorités », dit-il. « D’abord, le spectacle devait être extraordinaire dès le début en plein jour, et, nous devions veiller à ce que les Spice Girls et leurs danseuses apparaissent séduisantes à tout moment en les éclairant de la plus belle façon possible. »

Le principal défi à relever résidait dans la scène principale de 30 m sur 11 m et le long proscenium de 41 m de diamètre qui pénètre de 34 m dans le public. « Seules des poursuites sont capables d’être performantes sur une telle surface », déclare Routledge.
La réponse a été apportée par 101 bains de pieds Dalis 862 déployés le long du bord incurvé de la scène principale et sur toute la longueur du podium.

PRG, le fournisseur du kit lumière, les a protégés dans des boîtiers étanches fabriqués spécialement à cet effet. « Pendant la tournée, il a beaucoup plu », confirme Routledge, « donc nous en avions absolument besoin et ils n’ont eu aucun effet négatif sur le faisceau. »

© timmsy

« Nous avons utilisé les Dalis pour faire en sorte que les Spice Girls et l’immense troupe de danse restent bien éclairées à tout moment », explique Routledge. « Le Dalis 862 est la version à blanc variable, couvrant toute la gamme du blanc chaud au blanc froid. Nous les avons donc fixés à une couleur de base correspondant à la lumière du jour et nous les avons utilisés tout le temps comme éclairage principal.
Ainsi, nous pouvions introduire une lumière douce parfaitement adaptée aux caméras et donner du relief aux visages alors que les poursuites les aplatissent. Cela nous a fourni l’éclairage glamour que nous recherchions et a ajouté une autre dimension aux Spice Girls, ce qui leur a vraiment permis d’exploser sur cette grande scène de stade. »

À certaines occasions, le rythme soutenu du spectacle pop cédait le pas à des moments de pure théâtralité où les rampes Dalis prenaient véritablement tout leur sens. « Dans Queer Tango, par exemple, nous avons éclairé les deux danseuses en n’utilisant que les Dalis et un peu d’éclairage à contre, c’était absolument magnifique », confirme Routledge. « Les Dalis ont fait un travail fantastique en détachant les artistes du fond. »

D’autres informations sur le site Robert Juliat

 

SIGGRAPH 2019 : USD, quel impact pour les studios ?

Par Shadows

A l’occasion du SIGGRAPH, SideFX a proposé de nombreuses conférences sur place, à Los Angeles. L’une d’elle, dont voici l’enregistrement, était centrée sur USD.

Si nous avons déjà plusieurs fois abordé ce format open source initialement développé chez Pixar, la présentation a l’intérêt de souligner certains intérêts et enjeux concrets.
Ainsi, avec Universal Scene Description, un plan spécifique peut être décrit avec un fichier unique, et les informations peuvent être passées de département en département pour être éditées de façon non destructive. Autre avantage : chaque département peut voir automatiquement les dernières mises à jour de chaque département en ouvrant un fichier USD.

USD

La vidéo propose aussi une explication autour de certains concepts d’USD comme les calques, opinions, références.

Présentée par Rob Stauffer (Senior Production Consultant chez SideFX), cette conférence n’était pas organisée par hasard par l’éditeur de Houdini. USD va en effet prendre de l’importance dans ce logiciel, comme nous l’annoncions début août.

L’article SIGGRAPH 2019 : USD, quel impact pour les studios ? est apparu en premier sur 3DVF.

SMPTE Hollywood Section to Address the Transition to Wide Color Gamut at September Meeting

Par Artisans PR

LOS ANGELES —  The Hollywood Section of SMPTE®, the organization defining the future of storytelling, will explore the advent of wide color gamut and its impact on motion picture and television production at its monthly meeting, Wednesday, September 25, at the Academy of Motion Picture Arts and Sciences, Los Angeles. The wide color gamut provided ...

Argosy Announces IP Networking and Fibre Infrastructure Wins

Par Caroline Shawley

Over 350km of digital video and audio cabling, plus SMPTE-2022 fibre equipment, network connectors and rack technology delivered over 18 months   LONG CRENDON UK, 21 August 2019 – Argosy, a leading international supplier of broadcast cables and infrastructure products, recently provided a selection of IP and fibre-based cabling, networking and rack technology to support ...

ATTO Will Showcase New Storage Connectivity Products @IBCShow

Par Andres Benetar

Connectivity is a vital factor to the prospect of technological efficiency, as well as the ongoing evolution our digital data culture is currently undergoing as management and storage play a more important role in the handling of data. As the amount of data continues to rapidly increase, then so do the means and demand for ...

Luke Combs sonorisé par SES, en L-Acoustics

Par admin

Pour sa tournée des stades américains, Luke Combs, l’étoile montante de la musique country, est équipé en K1/K2 par Special Event Services (SES) qui configure facilement le système pour chaque spectacle avec les nouveaux outils Autosolver de Soundvision.

Special Event Services fournit le système L-Acoustics de la tournée. © 2019 David Bergman – www.DavidBergman.net

En deux petites années qui se sont écoulées depuis la sortie de son premier album, This One’s for You, Luke Combs a connu une ascension fulgurante de sa popularité, et se distingue comme étant le seul artiste dont les six premiers singles ont été classés numéro un au Country Airplay chart de Billboard.

Le natif de Caroline du Nord va démarrer la deuxième branche nord-américaine de sa tournée Beer Never Broke My Heart (« la bière ne m’a jamais brisé le cœur »), sonorisée avec le système K1/K2 de L-Acoustics par Special Event Services (SES).
Initialement prévue de mars à juillet, la première partie du circuit des arénas a rapidement affiché complet dans tous les sites, ce qui a amené le musicien à ajouter une nouvelle série de 29 dates en automne, de fin septembre à début décembre.

L’équipe audio de Beer Never Broke My Heart de Luke Combs à la régie façade (de gauche à droite) : Jeremy White, technicien audio/diffusion de SES, Jerry Slone, directeur de la production, Michael Zuehsow, ingénieur retours, Dan McLaughlin, coordinateur RF/technicien audio, Andrew Steelman, technicien audio principal de SES (remplaçant Joey Lefebvre), et Todd Lewis, ingénieur façade. © 2019 David Bergman – www.DavidBergman.net

« Lors de la préparation de mes budgets de production pour la tournée 2019, Michael Brammer de SES et moi-même avons discuté des choix pour le matériel de sonorisation », explique Jerry Slone, directeur de la production. « Quand j’ai découvert que le K1/K2 tiendrait dans notre budget, c’était une évidence !
Bien que je sois actuellement le responsable de la production de cette tournée, j’ai également passé de nombreuses années à travailler avec d’autres artistes en tant qu’ingénieur du son façade. Je connais donc très bien L-Acoustics, ce qui m’a facilité le choix du K1/K2 comme le système dont nous avions besoin et que nous avions envie d’avoir en tournée. »

L’ensemble du système de diffusion se compose d’une douzaine de K1 suspendus avec jusqu’à six K2 en downfill par côté, de 12 K2 supplémentaires par côté en outfill, plus quatre ARCS II en sidefill si nécessaire.
L’assise grave est fournie par une douzaine de KS28 mis en œuvre dans diverses configurations selon la géométrie de chaque site. Trois LA-RAK II, contenant chacun trois contrôleurs amplifiés LA12X, fournissent l’alimentation et le traitement aux enceintes K1 et KS28, tandis que trois LA-RAK contenant chacun trois LA8 contrôlent le reste du système.

Les grappes principales de la tournée sont composées de 12 K1 surmontant jusqu’à six enceintes K2 en downfill. © 2019 David Bergman – www.DavidBergman.net

Joe Lefebvre, technicien de SES, a piloté la conception du système pour chaque étape de la tournée à l’aide du logiciel de simulation 3D Soundvision.
« A chaque fois que c’était possible, j’ai préplanifié chaque spectacle avec les fichiers de données Soundvision de la salle auxquels j’avais accès, et Vic Wagner, ingénieur d’application tournées de L-Acoustics, a été d’un grand secours pour dénicher tous les plans de salle que je n’avais pas », dit-il.

« Les fichiers que j’avais m’ont donné une bonne idée de la manière dont j’aurais envie de déployer le système. Les nouveaux outils Autosolver de Soundvision sont vraiment utiles.
J’ai obtenu des résultats particulièrement intéressants avec les fonctions Autosplay et Autofilter, qui permettent d’avoir très rapidement une couverture uniforme de tout le public avec les grappes, sans avoir à faire trop de modifications. En particulier, les filtres FIR et AIR COMP facilitent le réglage de l’ensemble et permettent au système de balancer de l’énergie là où on en a besoin et de la minimiser là où on n’en veut pas. Même au plus loin des grappes, on peut encore fournir une transparence exceptionnelle et une expérience de concert à plein registre. »

Avec une console DiGiCo SD12 en façade et à un SD-Rack équipé de nouvelles cartes d’entrée à 32 bits, la fluidité du processus de configuration et de réglage du système acoustique se traduit de soirée en soirée par une excellente expérience de l’ingénieur façade, Todd Lewis.
« Durant la première partie de la tournée, nous avons entendu de nombreux commentaires positifs sur le son, dont ceux de la star de la country Mark Wills. Il m’a dit qu’il entendait tous les détails de chaque instrument, et qu’il pouvait fermer les yeux et savoir où se trouvait chaque musicien sur scène », se souvient Lewis. « Je ne pouvais pas espérer meilleur compliment ! »
« Avant de travailler pour Luke en 2016, j’étais avant tout un gars de festival et le responsable de production de The Orange Peel à Asheville, en Caroline du Nord », poursuit-il. « Je n’ai eu que peu de contact avec L-Acoustics avant d’atterrir dans certains des plus grands festivals comme celui de Stagecoach. Après avoir écouté le K1/K2, j’ai compris c’était le bon choix pour nous.

Jusqu’à présent, tous les stades de la tournée nord-américaine 2019 de Luke Combs sont complets. © 2019 David Bergman – www.DavidBergman.net

Le spectacle de Luke demande de la force, pas seulement du volume, mais la capacité de faire bouger réellement. Le niveau de pression acoustique n’est pas particulièrement élevé (102 dBA max) mais quand on y parvient, on entend des réactions du genre : « Je ne me souviens pas d’avoir assisté à un spectacle aussi agressif sur le plan physique ».
Quand j’ai entendu ce commentaire venant d’un technicien système, je ne suis pas sûr d’avoir tellement apprécié. Mais maintenant, je sais ce qu’il a voulu dire et je pense que c’était très positif.
Sur le plan logistique, Lefebvre souligne qu’il apprécie l’efficacité de l’accrochage et de la mobilité des K1/K2. « Nous avons un excellent rythme de travail et nous avons toujours notre système prêt en temps et en heure », dit-il. « C’est définitivement la sono la plus rapide à monter et démonter avec laquelle j’ai travaillé, environ une heure, voire moins, ce qui est très acceptable. »

Le directeur de la production de la tournée ajoute : « De plus, le système s’intègre très bien dans les camions, ainsi que dans les contraintes de temps et de budget. Le système L-Acoustics sonne merveilleusement, surtout dans les mains de SES, notre fournisseur de son et de notre équipe son, qui utilise tous les outils à sa disposition pour faire de chaque spectacle un succès. Jusqu’à présent, c’est une situation gagnant-gagnant, et nous sommes ravis de la reconduire lors de la prochaine partie de la tournée Beer Never Broke My Heart. »

Liste des étapes de la prochaine tournée Luke Combs disponible sur le site Luke Combs

Et d’autres informations sur le site L-Acoustics et sur le site de Special Event Services

 

Technicien de maintenance Bâtiment polyvalent

Par admin

Le Parc de l’événement, zone d’activité spécialisée dans les métiers de l’événementiel et de la communication, (Impact Événement, Axente, GL Event Live, Abaques, Artbox, Brandnewcoat, Levenly, Communic’action, Concept Événements…) recherche un technicien polyvalent pour effectuer les petits travaux de maintenance des locaux en électricité, plomberie, peinture…

Cliquez sur l’image de l’annonce ci-dessous pour y accéder :

V-Ray : showreel 2019 pour le moteur de rendu

Par Shadows

Chaos Group dévoile la nouvelle bande démo de son moteur de rendu V-Ray.

Crédits :
4TH CREATIVE PARTY
A52 / ELASTIC
AMBASSADORS
BLACKBIRD VFX
BLUR STUDIO
BOTTLESHIP VFX
CUBE CREATIVE
DREAMWORKS TV
FUSEFX
GOODBYE KANSAS STUDIOS
INGENUITY STUDIOS
LUNAR ANIMATION
LUXX STUDIOS
MACKEVISION
MACROGRAPH
METHOD STUDIOS
NKI
PIXOMONDO
PLASTIC WAX
REALTIMEUK
SADDINGTON BAYNES
SCANLINE VFX
TROLL VFX
UNEXPECTED
VETOR ZERO
ZOIC STUDIOS

L’article V-Ray : showreel 2019 pour le moteur de rendu est apparu en premier sur 3DVF.

20 ans après le premier volet, Matrix revient au cinéma

Par Shadows

En 1999 sortait au cinéma le film Matrix des Wachowski : un long-métrage dont l’esthétique, les thématiques et les effets visuels allaient durablement marquer la culture populaire.

Deux suites et surtout deux décennies plus tard, un 4ème volet est en chantier. C’est ce qu’a annoncé Variety en exclusivité il y a quelques heures.
Côté écriture et réalisation, Lana Wachowski est de retour. Variety indique qu’elle est également créditée en tant que productrice, ce qui implique une plus grande liberté artistique sur le film final (et donc moins d’intervention des studios). En revanche, Lilly Wachowski ne fera pas partie du projet, sans que les raisons de cette absence soient précisées pour le moment.
Keanu Reeves et Carrie-Anne Moss reviendront pour incarner Neo et Trinity.
Enfin, Aleksandar Hemon et David Mitchell coécriront le scénario avec Lana Wachowski.

La production du long-métrage devrait débuter en 2020, et nous ne disposons actuellement d’aucun élément de scénario.
Le budget et les sociétés d’effets visuels attachées au projet ne sont évidemment pas non plus connus.

Reste aussi et surtout -la- grande question : 20 ans après Matrix, la plupart des films à gros budget proposent un déluge d’effets visuels. Dans ce contexte, Matrix 4 pourra-t-il accomplir le même exploit que ses prédécesseurs, à savoir apporter une vision et des innovations qui sauront nous couper le souffle et marquer en profondeur les années 2020 ? La réponse, prochainement au cinéma.

L’article 20 ans après le premier volet, Matrix revient au cinéma est apparu en premier sur 3DVF.

iOS 12 ne supporte plus l’iPod Hi-Fi

Par Pierre Dandumont

J’utilise depuis pas mal d’années maintenant un iPod Hi-Fi sous mon téléviseur et j’aime toujours autant ce haut-parleur Apple, plutôt efficace. Et je viens de me rendre compte qu’iOS 12 ne supporte plus totalement l’appareil.

L’iPod Hi-Fi dispose de trois entrées audio : une prise mini jack, une entrée optique (en mini Toslink) et un connecteur “dock” 30 broches. Cette dernière prise est directement compatible avec les premiers iPhone (et évidemment les iPod), mais ne charge que le premier iPhone (et le premier iPod touch). En effet, il ne charge qu’en FireWire et pas en USB (en interne). Mais la prise fonctionne évidemment avec n’importe quel iPhone jusqu’au 4S. Avec les suivants, les adaptateurs Lightning vers dock fonctionnent parfaitement… jusqu’à iOS 11 (compris).

Un iPhone SE relié à l’iPod Hi-Fi

Dans toutes les versions précédentes d’iOS, un menu iPod Hi-Fi apparaît dans les réglages d’iOS. et il permet de modifier la gestion des basses (bon, ce n’est pas franchement nécessaire). Ensuite, l’iPod Hi-Fi est reconnu comme un accessoire sur le connecteur “dock”, mais le contrôle du volume est synchronisé. Modifier le volume sur l’iPod Hi-Fi (via la télécommande ou les boutons tactiles) le modifie sur l’iPhone, avec le menu habituel. Enfin, bien évidemment, la télécommande contrôle le lecteur. J’ai testé avec iOS 10 (faute d’appareil sous iOS 11) mais ça fonctionne visiblement de la même façon.

Dans l’interface


Sous iOS 10


Sous iOS 6


La sortie dans l’interface sous iOS 10


Les boutons de l’iPod Hi-Fi activent l’interface d’iOS

Avec iOS 12, si l’appareil est encore fonctionnel, il perd le contrôle du volume et les options dans les menus d’iOS. Il apparaît juste comme un accessoire “dock” standard. Par contre, la télécommande continue à fonctionner.

Sous iOS 12

Ncam to debut Ncam Reality 2019 to Latin American market at SET EXPO 2019

Par Denise Williams

Ncam Technologies, the leading developer of real-time augmented reality technology for the media and entertainment industries, today announced the latest version of its camera tracking solution, Ncam Reality 2019.1, will debut in Latin America at SET EXPO 2019 on booth 159/160. Ncam is also reinforcing the company’s commitment to the region with the appointment of ...

ProSiebenSat.1 PULS 4 GmbH Brings Its Media Operation into the Future with Dalet

Par Zazil Media

Austria’s top private broadcaster selects Dalet Galaxy five to power multi-platform production and distribution workflow efficiency across three channels Paris, France – August 20, 2019 – Dalet, a leading provider of solutions and services for broadcasters and content professionals, has signed a deal with Austrian private broadcaster group ProSiebenSat.1 PULS 4 to fully revamp their ...

Roger and Big Machine Announce Merger

Par priyapr

Creative agency Roger and full-service production company Big Machine announced a strategic merger today that will expand the creative capabilities for their respective agency, brand, and entertainment clients. The LA-based studios will retain the Roger name and continue all operations at their newly renovated facility in the Silver Lake neighborhood of Los Angeles. Representing Roger ...

❌