Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierRéalité-Virtuelle.com

Sony CES 2021 : un concert en “réalité immersive” avec Madison Beer

Par : Joarson
concert réalité immersive

Sony a dévoilé lundi au CES une nouvelle expérience de réalité immersive qui vous lance dans un environnement de concert en direct avec la chanteuse Madison Beer.

Ce n’est pas la même chose que d’être vraiment dans un spectacle réel, mais cette technologie offre déjà un niveau d’immersion et de réalisme respectable. Dans cette expérience exclusive, une Madison Beer virtuelle vous chante son meilleur titre “Boyshit” au Sony Hall de New York devant un public virtuel sur une scène virtuelle.

Un concert en réalité immersif inédit pour le premier album de Madison Beer

Dans le spectacle complet, l’avatar de Beer interprétera une chanson medley de son premier album intitulé “Life Support”, qui sera prochainement disponible sur Epic Record. “Le processus de création de ce spectacle ne ressemble à rien de ce que j’ai fait auparavant”, a déclaré Madison Beer.

“J’adore créer des visuels, c’était donc très excitant pour moi de m’impliquer dans le processus et de faire quelque chose de spécial pour mes fans. Nous sommes tous déçus de ne pas pouvoir sortir et découvrir ces chansons en tournée ensemble, alors créer un spectacle comme celui-ci est un vrai cadeau”.

Sylvia Rhone, présidente et directrice générale d’Epic Records, a déclaré : “Madison Beer place la barre très haute en ce qui concerne les possibilités de concerts virtuels et nous ne pourrions pas être plus enthousiastes. Grâce à cette collaboration entre la musique et la technologie, Madison a donné vie à sa vision novatrice d’une manière unique tout en la portant vers de nouveaux sommets”.

Une expérience à découvrir en VR 3D et en streaming 2D

Sony a également partagé des vidéos pour montrer les coulisses du spectacle. Le meilleur de la technologie de capture de mouvement a été utilisé pour donner vie à l’avatar virtuel de Beer et animer parfaitement ses actions.

La sortie du “Madison Beer Immersive Reality Concert Experience” est prévue pour l’hiver 2021 sur PlayStaion VR et Oculus VR. Il sera également disponible en tant qu’expérience immersive en 2D et sera prochainement disponible en streaming sur les chaînes de vidéo musicales.

La plupart des pays du monde étant encore confinés à la maison, l’expérience de concert immersive VR est un véritable changement de jeu et constitue probablement la prochaine étape pour ramener les performances musicales en direct.

Cet article Sony CES 2021 : un concert en “réalité immersive” avec Madison Beer a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

CES 2021 : LG engage l’humain virtuel Reah Keem comme présentatrice

Par : Joarson
Reah Keem

LG Electronics met en avant l’influence virtuelle de Reah Keem pour présenter ses innovations futuristes lors du premier CES 2021 entièrement numérique.

Une femme d’une vingtaine d’années, portant un sweat à capuche rose avec le slogan « Stay Punk Forever », est apparue lors de l’événement principal du Consumer Electronics Show en ligne de LG Electronics le 11 janvier. S’exprimant en anglais, « Reah Keem » s’est présentée en tant que compositrice et DJ.

Reah Keem : un personnage commercial virtuel

Le Consumer Electronics Show (CES), qui se tient chaque année à Las Vegas, a été mis en ligne en 2021 en raison de la pandémie COVID-19. Quelque 2 000 entreprises, dont des développeurs d’IA et d’Internet of things (IoT), ont participé à la plus grande exposition d’électronique au monde. La plupart ont présenté au public un aperçu des changements innovants que l’avenir apporterait.

Reah Keem, un humain virtuel, a joué un rôle essentiel dans la session principale de LG en faisant la promotion des produits de l’entreprise tels que des ordinateurs portables et un robot autonome. Cette chanteuse de 23 ans, qui possède des comptes sur les médias sociaux avec plus de 5 000 adeptes, est l’idée de LG qui cherche à offrir de nouvelles formes de création de contenu aux concepteurs du monde entier.

Reah Keem : un concept idéal en ces temps de pandémie

L’entreprise technologique sud-coréenne a déclaré au début du mois que les technologies de réalité croisée (XR) permettront la création de nouveaux contenus pour la réalité virtuelle. Ces technologies, basées sur l’IA et englobant un large éventail de matériels et de logiciels, sont à la tête de la nouvelle tendance mondiale qui est touchée par la pandémie.

Comme de nombreuses personnes restent chez elles pour éviter la propagation de la maladie infectieuse, elles consomment davantage de contenu. Les services de pointe tels que Netflix et le service de médias sociaux YouTube sont devenus extrêmement populaires. Certains choisissent ces canaux pour communiquer entre eux et atténuer le sentiment de solitude.

Dans cette optique, la sélection de l’annonceur virtuel de LG arrive à point nommé, car elle a su tirer parti des possibilités créatives qu’offre un événement entièrement numérique. Le besoin de collaboration en personne a été évité, car la société d’électronique a présenté la technologie d’apprentissage approfondi qui rend Reah Keem encore plus humain.

Cet article CES 2021 : LG engage l’humain virtuel Reah Keem comme présentatrice a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Panasonic : les lunettes Slim VR ajoutent 6DOF et un ajustement dioptrique

Par : Joarson
Lunettes VR Panasonic

Au CES 2021, Panasonic a présenté les principales mises à jour de ses lunettes VR super slim.

Panasonic a présenté les lunettes pour la première fois au CES 2020. À ce moment-là, il s’agissait d’un prototype précoce même si sa réduction de poids par rapport aux conceptions VR actuelles est une réalisation incroyable.

Lunettes VR Panasonic : des améliorations optiques très utiles

Aujourd’hui, Panasonic affirme que la dernière version des lunettes VR ajoute un suivi de 6DOF et que le design comprend maintenant un « mécanisme d’ajustement dioptrique progressif avec chaque oculaire réglable indépendamment ».

L’ajustement dioptrique est une caractéristique souvent observée dans les caméras et les jumelles qui ajuste l’optique pour compenser les différences de vision d’une personne. Si, par exemple, un appareil photo semble flou à travers l’objectif, mais que les images sont claires, il se peut que l’utilisateur doive ajuster la dioptrie pour obtenir une vue claire à travers l’objectif sans ajuster la capture elle-même.

De ce fait, les dispositifs de réglage pour chaque œil sur les lunettes pourraient aider les utilisateurs à affiner encore l’optique pour qu’elle soit claire pour eux.

Quelques détails techniques concernant les lunettes

Un site web de Panasonic ajoute des détails techniques concernant l’appareil. Selon les informations, les lunettes comprennent « des panneaux HDR, 2,6K micro-OLED pour chaque œil ». Il y a également eu des changements au niveau de l’ergonomie, de façon à améliorer sa portabilité.

Un haut-parleur est maintenant installé sur la tempe et les lunettes devraient pouvoir être connectées à un smartphone 5G pour fournir la puissance de traitement de l’appareil.

Dans l’ensemble, les améliorations que Panasonic a apportées sur ses lunettes VR semblent très prometteuses. En revanche, la question de savoir combien l’appareil pourrait coûter s’il devenait un véritable produit reste encore ouverte. La société n’a pas encore divulgué d’information à ce sujet.

Mais la plus importante reste de savoir quel type de contenu pourrait convenir aux lunettes. Il est possible qu’il ne puisse pas concurrencer efficacement les casques de références tels que l’Oculus Quest 2 ou l’Index de Valve pour les jeux. Cependant, il pourrait trouver sa place sur le marché de casque VR, en tant qu’option unique ultra-confortable. 

Cet article Panasonic : les lunettes Slim VR ajoutent 6DOF et un ajustement dioptrique a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

[TEST] Mare : une aventure et des vues à couper le souffle

Par : Serge R.
Mare

Mare est un jeu à privilégier pour ceux qui recherchent une expérience tout à fait confortable en réalité virtuelle. Vous avez affaire à un jeu d’aventure et de puzzle à la troisième personne dans lequel vous guidez une jeune fille à travers une ancienne ruine. Pour en savoir plus sur ce titre, découvrez notre test de celui-ci.

Vous avez un faible pour les aventures à travers d’anciennes ruines en réalité virtuelle ? Mare constitue dans ce cas une bonne option pour vous. Étant une vraie beauté à couper le souffle, le titre vous promet une expérience VR bien captivante. Retrouvez dans notre test les détails de ce jeu d’aventure et de puzzle.

Mare : enfin sorti après des années d’attente

Les premières images de Mare ont été publiées il y a déjà quatre ans. Des bandes-annonces prometteuses circulaient également à l’époque. En somme, le titre ne date pas d’hier, mais a eu un développement étiré pour ne finalement sortir que maintenant.

Il y avait donc un long silence de la part du développeur japonais Visiontrick Media. Il a attendu ce début de l’année 2021, plus précisément le 7 janvier dernier, pour le sortir sur Oculus Quest et Quest 2.

Une version Rift est d’ailleurs prévue prochainement. Les propriétaires de ce casque VR d’Oculus pourront donc aussi en profiter.

Mare : un jeu plutôt simpliste dans sa progression

À première vue, l’on a trouvé que Mare est un jeu plutôt simpliste dans sa progression. Mais en entrant dans les détails, le jeu révèle une ambiance et un univers d’une beauté à couper le souffle, notamment avec ses paysages marqués par l’épreuve du temps.

La direction artistique du jeu est très fortement inspirée par les œuvres de Fumito Ueda. Les vues époustouflantes et brumeuses d’Ico ou The Last Guardian ainsi que les gigantesques châteaux qui tombent en ruine prennent vie ici en réalité virtuelle, comme un hommage.

Les constructions monolithiques et les passerelles en bois branlantes qui sont omniprésentes dans le jeu vous promettent également une expérience VR encore plus exceptionnelle. Il en est de même pour les ennemis qui sont généralement des ombres silencieuses, et votre compagnon IA qui communique dans une langue perdue.

Focus sur les mécanismes de base du jeu 

Dans Mare, vous allez guider une jeune fille d’à peine 10 ans à travers une ancienne ruine, et sur huit niveaux. Pour ce faire, vous devez contrôler un oiseau mécanique qui saute entre les perchoirs.

Pour faire simple, vous avez donc pour mission de tracer le bon chemin que la petite fille doit suivre. Ainsi, si vous survolez un perchoir, par exemple, il se peut qu’elle se retrouve dans une impasse.

Au cours de l’aventure, vous êtes d’ailleurs amené à la défendre contre des forces mystérieuses et à l’encourager à faire certains mouvements de temps en temps.

Qu’en est-il des jeux de puzzle ?

Comme il a été dit précédemment, Mare est un jeu d’aventure et de puzzle. Pour ce dernier, il se révèle assez léger. Parmi les casse-têtes les plus éprouvants, il y a, entre autres, la localisation d’objets de collection qui permettent de débloquer une fin secrète. Celle-ci allonge la campagne initiale, qui dure 2 heures, à 3 ou 4 heures environ.

Il faut dire que l’expérience sensorielle est toujours au rendez-vous avec ce titre. Si Ico semble être la base qui a permis à Mare de voir le jour, le jeu parvient sans problème à décoller et atteindre des hauteurs stratosphériques grâce à ses environnements enchanteurs.

Dans tous les cas, force est de constater que la direction artistique polygonale du jeu privilégie le style au lieu des détails exhaustifs.

Des graphismes et une immersion à couper le souffle

Il faut avouer que Visiontrick Media a développé une véritable merveille étant donné les graphismes et l’immersion proposés par ce jeu à la troisième personne. Effectivement, vous ne manquerez pas, entre autres, d’avoir envie d’inhaler l’air glacial qui est omniprésent à tous les niveaux.

Vous pourrez aussi être désireux de sentir le fouet du vent qui ondule les vêtements et les tissus sur votre visage. Le titre propose d’ailleurs une curieuse utilisation de l’imagerie de la guerre.

Il y a, par exemple, le recours récurrent à des aides volantes qui rappellent les pigeons voyageurs ayant aidé les communications dans les deux guerres mondiales.

Mare : de l’inconfort ressenti à certains niveaux

Dans ce jeu, la relation que vous partagez avec votre compagnon, c’est-à-dire la jeune fille, peut être vexante à certains niveaux. Il faut savoir en effet que sa protection a de temps en temps un prix élevé. En d’autres termes, cela peut être rudement compliqué.

La forcer à bouger en électrocutant les structures à proximité ne convient, par exemple, jamais, alors que ça peut être indispensable dans certaines situations. À ce moment-là, la petite fille émettra un cri perçant.

Il en est de même lorsque vous l’exposez aux ennemis sombres du jeu pendant un certain temps. À cause de tout cela, Mare peut être considéré comme un jeu énervant pour certains joueurs.

La comparaison avec la trilogie Ico ne fait pas que du bien

Toujours en parlant de votre relation avec votre compagnon, il n’y a jamais vraiment de raison ni de temps de développer un lien durable entre vous.

En somme, Mare est un jeu un peu trop similaire à la trilogie Ico. Or, cela lui nuit dans le sens où sa portée n’atteint pas vraiment celle du matériel original. L’on ne peut ainsi s’empêcher de lui trouver un manque de profondeur et côté un peu trop propre qui ne lui permettent pas de s’élever au niveau du chef-d’œuvre

Néanmoins, grâce au plaisir rétro qu’il propose, il gagne toujours des points avec la réalité virtuelle.

Mare : nos impressions finales

Mare propose une expérience sensorielle bien intéressante par rapport aux autres jeux de sa catégorie. En étant un jeu d’aventure et de puzzle à la troisième personne à la fois, il vous offre une immersion VR assez surprenante.

Bien qu’il soit simpliste dans sa progression, il vous promet tout de même des vues à couper le souffle. Il est vrai que ce titre n’est pas le classique Ico instantané, mais il se sert quand même de la trilogie pour s’envoler.

D’une beauté époustouflante, il vous emmène dans un univers aux inspirations variées. La jeune fille du jeu n’attend que vous pour la guider.

Points positifs

  • Une vraie beauté à couper le souffle
  • Jeux de puzzle assez légers
  • Une expérience sensorielle toujours au rendez-vous

Points négatifs

  • De l’inconfort dans la relation avec la jeune fille à certains niveaux
  • Jeu trop similaire à la trilogie Ico

Cet article [TEST] Mare : une aventure et des vues à couper le souffle a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Rec Room : plus d’un million d’utilisateurs en VR actifs par mois

Par : Joarson
Rec Room utilisateurs

Rec Room ne cesse d’attirer de nouveaux utilisateurs VR depuis l’arrivée de l’Oculus Quest 2 sur le marché.

Les développeurs ont récemment annoncé que Rec Room a encore connu une augmentation significative du nombre d’utilisateurs, puisqu’il compte maintenant plus d’un million d’utilisateurs actifs par mois.

Rec Room : la nouvelle référence du réseau social en VR ?

Il y a un mois, la plateforme de VR sociale Rec Room a annoncé qu’elle avait franchi la barre des deux millions d’utilisateurs annuels de VR, une étape importante qui mérite d’être célébrée tout au long des cinq années d’existence de l’application.

Aujourd’hui, la communauté active a encore augmenté, et pas qu’un peu. En effet, en seulement un mois, le nombre d’utilisateurs actifs est passé à plus d’un million par mois. En considérant la précédente statistique de connexion, le nombre d’utilisateurs actuels a quasiment décuplé.

Le succès de Rec Room est dû à plusieurs facteurs : elle est gratuite, elle bénéficie d’une large distribution de casques VR et elle permet de jouer sur plusieurs plates-formes. Sans compter que l’application est incroyablement amusante et addictive.

Rec Room vous permet non seulement de vous rencontrer en face à face, mais elle se concentre sur un gameplay captivant grâce à des quêtes en coopération, des jeux de tir de style battle royal ainsi que de nombreux mini-jeux.

Rec Room : un nombre croissant d’utilisateurs en VR et en non-VR

En plus de prendre en charge tous les principaux casques de VR, Rec Room a élargi le nombre d’appareils compatibles sans VR depuis son lancement en 2016. Elle prend désormais en charge les utilisateurs non-VR sur PS4/PS5, Steam, iOS et Xbox, où elle est actuellement classée comme le premier jeu gratuit.

« Ce chiffre représente le nombre d’utilisateurs actifs mensuels de la VR sur Rec Room, mais nous sommes bien plus nombreux que cela si l’on considère toutes les plateformes », a déclaré Shawn Whiting, le designer de l’application.

« Compte tenu des nouvelles d’aujourd’hui, les utilisateurs de la réalité virtuelle représentent en fait un pourcentage relativement faible de l’ensemble des utilisateurs. Quest 2 représente environ la moitié de nos utilisateurs de VR et la croissance de la VR a été étonnante ces derniers mois»

Malgré la popularité croissante de Rec Room sur les appareils non-VR, Whiting affirme que la création d’une communauté de VR florissante est toujours la clé pour «construire le métaverse virtuel».

Cet article Rec Room : plus d’un million d’utilisateurs en VR actifs par mois a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Hitman 3 : les six lieux révélés pour le prochain volet sur PSVR

Par : Joarson
Hitman 3 PSVR

IO Interactive a révélé les six lieux présentés dans Hitman 3, donnant un aperçu des endroits où l’agent 47 se rendra dans le dernier volet sur PSVR.

Le jeu commence à Dubaï et se termine en Roumanie, avec des missions au Royaume-Uni, en Allemagne, en Chine et en Argentine entre les deux. Même si Hitman 3 semble inclure une mission de moins que Hitman 2, vous pouvez vous attendre à une carte très vaste afin de poursuivre et d’éliminer les cibles.

Hitman 3 : de nouvelles aventures furtives sur PSVR

Hitman 3 sort le 20 janvier et les informations concernant le jeu en VR promettent déjà des aventures palpitantes. Ce troisième volet est censé apporter une conclusion appropriée à la trilogie radicale World of Assassination qui a débuté avec le titre d’IO Interactive de 2016, Hitman.

Comme dans les précédents volets, l’agent 47 doit se fondre dans n’importe quel scénario et imite presque tous ceux que vous voyez, du gardien de sécurité au barman, afin d’exécuter sa cible et d’atteindre ses objectifs. Le jeu de la furtivité est la clé de réussite de chaque mission.

Alors que les premiers jeux Hitman suivaient un scénario linéaire, dans lequel vous passez d’un niveau à l’autre comme dans n’importe quel autre jeu, la trilogie World of Assassination a bouleversé les choses en introduisant des cartes du monde ouvertes.

Une occasion de visiter des villes graphiquement détaillées

Dans ce volet en VR, l’agent 47 fait le tour du monde avec des cartes étonnamment détaillées pour s’infiltrer dans des lieux et éliminer ses cibles. Hitman 3 cherche à poursuivre l’action furtive typique des deux précédents épisodes dans de nouvelles villes et de nouveaux défis.

Vous trouverez ci-dessous la liste des endroits où l’agent 47 effectuera ses missions :

Dubaï, Émirats arabes unis

Dartmoor, Royaume-Uni

Berlin, Allemagne

Chongqing, Chine

Mendoza, Argentine

Montagnes des Carpates, Roumanie

IO Interactive a déclaré que tous les niveaux des deux volets précédents dans la nouvelle trilogie seront également mis à jour pour inclure le support de la VR. Ainsi, si vous possédez ces niveaux sur votre PS4, vous pouvez les importer dans Hitman 3 et les jouer également sur PSVR. Dans l’ensemble, cela fait beaucoup de contenu.

Cependant, il ne faut pas oublier que ce jeu est uniquement en DualShock 4, les contrôleurs de mouvements PS et le contrôleur de visée PS ne sont pas pris en charge.

Cet article Hitman 3 : les six lieux révélés pour le prochain volet sur PSVR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Samsung prépare un casque VR aux contrôleurs très différents

Par : Joarson
Samsung casque VR

Samsung a misé sur un design remarquable pour son nouveau kit de casque VR.

Il y a presque un an, Samsung a annoncé son brevet pour un casque VR au design étonnant. Cette semaine, de nouvelles informations révèlent également des contrôleurs tout aussi étranges pour le kit VR.

Samsung casque VR : des contrôleurs au design peu commun

Les nouvelles images pour le produit breveté de Samsung révèlent de nouveaux rendus de l’étrange casque d’écoute lui-même. Mais ce sont les contrôleurs qui attirent le plus l’attention. Une grande partie de la conception est similaire aux autres contrôleurs VR.

Le contrôleur VR de Samsung est un peu comme le contrôleur tactile d’Oculus Rift. Il peut être placé autour du bras de l’utilisateur, la poignée servant de prise. Diverses commandes ont été intégrées aux contrôleurs, notamment un clavier tactile, un petit joystick et divers boutons de fonction.

Traditionnellement, les anneaux de repérage abritent des marqueurs comme des LED pour que les caméras d’un casque VR puissent les suivre facilement. C’est pourquoi, sur les nouveaux contrôleurs comme ceux de l’Oculus Quest, l’anneau de repérage fait une boucle vers le haut en haut de l’appareil pour que les caméras puissent le voir.

Mais sur ces contrôleurs, l’anneau de suivi est relié à la partie inférieure de la poignée et semble plutôt faire le tour du poignet. C’est une conception pour le moins intrigante.

Un casque VR inspiré des yeux d’insecte

Des photos supplémentaires en couleurs du casque VR Samsung avec des yeux d’abeille sont également disponibles, ce qui permet de mieux voir le bandeau et les coussinets d’oreille. Il s’agit d’une combinaison d’une sangle supérieure et d’un bandeau de type halo qui s’étend d’une oreille à l’autre.

Mais c’est l’avant de l’appareil qui a suscité la plus grande réaction. Semblant s’inspirer des yeux à facettes des insectes, les caractéristiques frontales orange vif marquent une nette différence par rapport aux designs plus droits et plus carrés des autres casques VR. À première vue, ce design suggère des angles de vision plus larges et une expérience généralement plus confortable pour l’utilisateur.

D’après les dernières informations concernant le casque, Samsung semblait l’avoir doté de quatre caméras pour le suivi de l’intérieur. Cela pourrait signifier que l’appareil a été conçu dans le cadre de la gamme Microsoft Mixed Reality de casques VR pour PC

Cet article Samsung prépare un casque VR aux contrôleurs très différents a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Pokémon Go coûte des milliards de dollars en accidents de la route

Par : Bastien L
pokémon go voiture accidents

Pokémon Go coûterait des milliards de dollars et des vies humaines, à cause des accidents de la route provoqués par ceux qui jouent en conduisant. C’est ce que révèle une étude édifiante menée par les chercheurs de la Purdue University.

Pokémon Go est souvent loué pour sa capacité à faire sortir les joueurs, à les inciter à faire du sport. Toutefois, il existe un revers de la médaille…

Selon une étude menée par les chercheurs de la Purdue University, ce jeu mobile à succès augmenterait fortement le nombre de collisions entre véhicules et d’accidents de la route. Pour cause, de nombreux joueurs commettent la grave erreur de jouer en conduisant.

L’étude a été menée dans la région de Tippecanoe, dans l’Indiana, aux États-Unis. Les chercheurs ont analysé 12 000 rapports de police, et leurs conclusions font froid dans le dos.

Rien qu’à l’échelle de ce comté de 120 000 habitants, les dégâts matériels et humains (blessures ou décès) provoqués par Pokémon Go sont estimés à 5,2 millions de dollars. Les accidents sont particulièrement fréquents à proximité des ” PokéStops ” où les joueurs doivent s’arrêter quelques secondes pour obtenir des objets virtuels.

Selon les données de la National Highway Traffic Safety Administration, les accidents de la route mortels ont augmenté aux États-Unis en 2011 après 25 ans de déclin. Aux yeux des chercheurs de la Purdue University, ce revirement est vraisemblablement lié à l’apparition des smartphones et à leur usage au volant.

Ne jouez pas à Pokémon Go en conduisant !

Si de nombreuses personnes écrivaient déjà des SMS en conduisant, Pokémon Go est particulièrement pernicieux puisque jouer en conduisant permet de se déplacer plus vite. Les joueurs peuvent donc capturer plus de Pokémon et visiter plus de Pokéstops.

C’est la raison pour laquelle les collisions près des PokéStops de Tippecanoe ont fortement augmenté après le 6 juillet 2016 : date de lancement de Pokémon Go. Ces accidents ont eux-mêmes augmenté le montant des dégâts sur les véhicules, et du nombre de personnes blessées ou décédées.

Dans le détail, 134 collisions survenues près de PokéStops dans les 148 jours qui ont suivi le lancement de PoGo peuvent être reliées au jeu. Ces accidents représentent 47% de l’augmentation du nombre total de collisions dans le comté.

Ils auraient généré 498 567 dollars de dégâts matériels sur les véhicules, soit 22% de l’augmentation totale du montant des dégâts dans les 148 jours après l’introduction du jeu. Au total, 31 personnes ont été blessées près de PokéStops dans ces accidents.

Le coût total des collisions provoquées par des joueurs de Pokémon Go à Tippecanoe serait d’au moins 5,2 millions de dollars. La ” grande majorité ” de cette somme est liée aux vies perdues dans ces accidents tragiques.

À l’échelle des États-Unis, le coût des accidents causés par Pokémon Go est estimé entre 2 milliards et 7,3 milliards de dollars par les deux chercheurs. Il est difficile de transposer les conclusions de cette étude à la France, car les habitudes sont différentes.

On peut espérer que les Français soient plus raisonnables que les Américains, et soient moins nombreux à jouer en conduisant. Néanmoins, il est fort probable qu’une partie des accidents survenus sur les routes de l’hexagone soient liés à ce comportement…

Le créateur de Pokémon Go, Niantic, a mis en place un système de limitation de vitesse pour dissuader les joueurs d’utiliser l’appli au volant. Si la vitesse suggère que le joueur est en voiture, le jeu se bloque. Malheureusement, cette restriction est facilement contournable et beaucoup d’utilisateurs en profitent…

Cet article Pokémon Go coûte des milliards de dollars en accidents de la route a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Pollen Robotics : un robot programmable et contrôlable en VR au CES 2021

Par : Bastien L
pollen robotics robot vr

La startup française Pollen Robotics est présente sur le CES 2021 avec son robot humanoïde programmable Reachy. Désormais, cet humanoïde open source peut être contrôlé à l’aide d’un casque de réalité virtuelle.

Déjà au CES 2020, Pollen Robotics avait attiré l’attention avec son robot Reachy. Cet humanoïde capable de saisir des objets est entièrement programmable en Python, et totalement open source.

Le logiciel du robot est basé sur l’OS open-source de robotique : ROS 2. Le robot quant à lui est capable d’exprimer des émotions grâce à ses mouvements de tête animés par la technologie Orbita et ses antennes.

N’importe qui peut donc créer sa propre application pour une large variété de secteurs : recherche, commerce, santé, éducation, événementielle… les utilisateurs peuvent laisser libre cours à leur créativité.

Pollen Robotics étoffe son robot open source Reachy avec la réalité virtuelle

Pour le CES 2021, en cours à Las Vegas, la startup française est de retour avec une nouveauté majeure pour son robot : la réalité virtuelle. Désormais, il est possible de contrôler le robot à distance en utilisant un casque VR.

Ainsi, un opérateur à distance peut voir à travers les yeux du robot grâce à ses deux caméras faciales. Des contrôleurs permettent de manipuler ses bras pour saisir et déplacer des objets. Il est par ailleurs possible d’utiliser ce système pour entraîner le robot à exécuter des tâches.

Outre cette nouveauté offrant de nombreuses possibilités, l’ordinateur embarqué et les caméras de Reachy ont été améliorés depuis l’année dernière. Ce robot programmable et contrôlable en VR est disponible à partir de 6990€.

La réalité virtuelle et la robotique sont deux technologies dont la combinaison ouvre de nombreuses perspectives. Nous n’en sommes très certainement qu’aux débuts de cette ” symbiose “. De son côté, Toyota entraîne ses robots domestiques dans la VR pour leur apprendre à faire le ménage. Déjà en 2017, le géant japonais dévoilait un robot contrôlable en réalité virtuelle.

Cet article Pollen Robotics : un robot programmable et contrôlable en VR au CES 2021 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Le créateur de Tilt Brush quitte Google pour un mystérieux projet VR

Par : Joarson
créateur Tilt Brush

Le co-créateur de “Tilt Brush”, Patrick Hacket, quitte Google pour un projet de VR “très spécial” avec le studio “Space Pirate Trainer”

Patrick Hackett a annoncé aujourd’hui qu’il quittait Google après près de six ans passés dans l’entreprise. Son prochain projet sera une collaboration de VR avec I-Illusions, le studio à l’origine du classique Space Pirate Trainer de VR.

Créateur Tilt Brush : un nouveau projet prometteur avec le studio I-Illusions

Les co-créateurs de Tilt Brush, Patrick Hackett et Drew Skillman, ont rejoint Google au début de l’année 2015 après que la société ait acquis le duo et leur application. Tous deux sont restés au studio depuis.

Google a officiellement lancé l’application artistique VR en 2016, ce qui a été très bien accueilli par les créateurs et les gribouilleurs. L’application a finalement été diffusée sur Oculus PC, Oculus Quest, WMR et PSVR, et a même fait l’objet d’un caméo récurrent sur The Tonight Show.

Hackett a annoncé aujourd’hui qu’il quittait Google après près de six ans passés dans l’entreprise. Faisant allusion à la suite des événements, il a déclaré : “La semaine prochaine, je commence à travailler avec Dirk Van Welden et l’équipe I-Illusions sur un projet de VR très, très spécial“.

Un avenir incertain pour Titlt Brush

Dirk Van Welden est à la tête d’I-Illusions, le studio qui a créé le classique Space Pirate Trainer en VR. Bien qu’Hackett collabore avec le studio, il maintient “Je serai à nouveau indépendant, donc j’aimerais savoir si vous avez un projet radical sur lequel vous voulez collaborer”, indiquant qu’il ne rejoint pas directement l’équipe.

Google ayant renoncé à ses ambitions en matière de VR en 2018, la société a récemment annoncé qu’elle fermerait Poly, son site d’hébergement de modèles 3D qui servait également de dépôt pour le stockage et le partage de contenu réalisé avec Tilt Brush.

Bien que Tilt Brush lui-même continuera à fonctionner à perpétuité, il n’est pas certain que l’application soit activement développée au-delà des besoins de maintenance, bien que M. Hackett déclare : “J’ai laissé Tilt Brush entre de bonnes mains avec un plan solide pour l’avenir. Restez à l’écoute”.

Drew Skillman, l’autre co-fondateur de Tilt Brush, continue de travailler chez Google mais a depuis longtemps changé de projet, selon son profil LinkedIn.

Cet article Le créateur de Tilt Brush quitte Google pour un mystérieux projet VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Explorez un vieux manège Disney abandonné grâce à la VR

Par : Joarson
Disney VR

Que vous ayez eu l’occasion de visiter ce vieux parc Disney World dans les années 80-90 ou que vous soyez de la nouvelle génération, cette expérience en VR vous fera palpiter sur place.

La série YouTube créée par Kevin Perjurer explore les attractions des parcs à thème disparus dans chaque nouvel épisode, en les faisant tourner ensemble dans un parc à thème théorique connu sous le nom de Defunctland.

Defunctland : un projet de préservation du parc Disney en VR

La première expérience de VR de Defunctland fait suite à l’attraction du Royaume magique de Disney World, 20 000 lieues sous les mers, qui a fonctionné de 1971 à 1994. Elle a été créée dans l’Unreal Engine par une équipe de volontaires, en utilisant comme référence de vieilles images de caméra des années 80 et 90.

La conversion du parc en VR n’est pas seulement une question de résurrection pour les nouvelles générations. Il s’agit également d’un effort de préservation, selon les concepteurs de ce projet. Lorsque les attractions d’un parc d’attractions ferment, elles sont pratiquement perdues à jamais.

« Nous continuons à développer d’autres attractions pour le projet. Nous espérons faire venir des manèges de toutes sortes de parcs d’attractions et leur donner une nouvelle vie », explique Perjurer lors de son interview avec le magazine Polygon.

Revivez les moments forts d’un parc perdu dans le passé

Concernant la randonnée VR à 360 degrés dans ce Disney World virtuel, elle commence par une promenade à travers le Defunctland. Les visiteurs entendent les annonces du système de sonorisation à l’approche du manège.

 « Un nombre surprenant de personnes nous ont raconté des histoires personnelles d’êtres chers avec lesquels ils avaient l’habitude de faire l’expérience de ce manège. Le fait d’avoir eu la chance de le faire en VR leur a rappelé des souvenirs non seulement du manège, mais aussi de leurs amis et de leur famille », a déclaré Perjurer.

Le lien vers l’expérience en VR se trouve sur la page YouTube de Kevin Perjurer. L’expérience 20 000 lieues sous les mers est compatible avec Oculus, Vive et Index. La compatibilité avec Oculus Quest est disponible avec le câble de liaison.

Le simple fait de s’asseoir et de regarder la VR sur YouTube est amusant, que vous ayez des souvenirs du parc réel ou non. La version VR de Defunctland offre une façon beaucoup plus claire de revivre cette expérience.

Cet article Explorez un vieux manège Disney abandonné grâce à la VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Lenovo lance ses lunettes AR pour entreprise, capables d’afficher 5 écrans

Par : Joarson
ThinkReality A3

Lenovo a annoncé le lancement officiel de la ThinkReality A3, une paire de lunettes AR à usage professionnel.

Bien qu’il soit difficile pour la réalité virtuelle ou mixte de faire son chemin dans le domaine public, elle fournit des applications utiles dans le domaine professionnel. C’est ce que Lenovo a fait savoir pendant le CES 2021, en mettant au point de nouvelles lunettes AR pour entreprises.

ThinkReality A3 : une paire de lunettes AR légère et ergonomique

L’affichage des lunettes présente une résolution de 1080p, grâce à la puce Snapdragon XR1 de Qualcomm. Une paire de caméras fisheye permet de suivre les mouvements, tandis qu’une caméra RVB de 8 mégapixels capture les vidéos pour une utilisation à distance.

Selon la société, les écrans peuvent afficher « jusqu’à 5 affichages virtuels » pour une plus grande productivité au travail et pour les situations où les utilisateurs ont besoin d’un accès privé aux écrans. Les cas d’utilisation de ThinkReality A3 comprennent l’utilisation de moniteurs virtuels, la visualisation d’objets en 3D et la formation immersive.

L’appareil est conçu pour se connecter à un PC ou à une poignée de téléphones Motorola via USB-C. Lenovo affirme que les écrans virtuels sont « optimisés et compatibles avec les principaux ordinateurs portables ThinkPad et stations de travail mobiles de Lenovo équipés de processeurs Intel et AMD Ryzen ».

Des outils pour contribuer à la performance de toutes entreprises

Lenovo a déclaré que les lunettes sont proposées en deux variantes. La variante « édition PC » permet une utilisation plus axée sur les travaux de bureau tandis que la variante « édition industrielle » comprend des options de cadre industriel plus durables.

« Pour une utilisation dans des scénarios allant des ateliers d’usine et des laboratoires aux espaces de vente au détail et d’accueil très fréquentés, les applications clés en main certifiées de la plateforme Think Reality permettent l’assistance à distance, les flux de travail guidés et la visualisation 3D », écrit la société.

« Maintenant, les travailleurs industriels disposent d’un ensemble de lunettes intelligentes légères, flexibles et évolutives pour augmenter la productivité et la sécurité tout en diminuant le taux d’erreur dans les tâches quotidiennes ».

La ThinkReality A3 devrait arriver sur le marché professionnel à un moment donné au milieu de l’année. Pour l’instant, Lenovo n’a rien communiqué concernant le prix, ce qui n’est pas vraiment surprenant pour un appareil réservé aux entreprises.

Cet article Lenovo lance ses lunettes AR pour entreprise, capables d’afficher 5 écrans a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Pas de COVID pour Pikachu ! Pokémon Go a rapporté 1,92 milliards $ en 2020

Par : Bastien L
pokemon go covid revenus 2020

En 2020, malgré la pandémie de COVID-19 et les confinements, Pokémon Go a rapporté 1,92 milliard de dollars. C’est ce que révèle un rapport de Super Data.

L’année 2020 aurait pu être un vrai coup dur pour Niantic. En effet, les jeux mobiles basés sur la géolocalisation, comme Pokémon Go ou Ingress Prime, poussent les joueurs à s’aventurer hors de chez eux pour explorer le monde réel en même temps que le monde virtuel.

Or, ce concept semble incompatible avec le confinement instauré dans de nombreux pays face à la pandémie de COVID-19. On aurait pu s’attendre à ce que les revenus générés par ces jeux s’écroulent totalement.

Et pourtant. Selon un rapport publié par Super Data, Pokémon Go a rapporté 1,92 milliard de dollars en 2020. Il s’agirait du cinquième jeu mobile ” free-to-play ” le plus rentable de l’année.

Cette prouesse est d’autant plus impressionnante que les joueurs de Pokémon Go n’étaient pas en mesure de sortir pour jouer durant plusieurs mois. Cependant, grâce aux changements apportés par Niantic, les fans ont pu continuer à jouer depuis chez eux et ont donc continué à dépenser leur argent dans la boutique pour acquérir des objets virtuels.

Tous les jeux basés sur la géolocalisation et la réalité augmentée n’ont pas connu un destin si clément. La semaine dernière, Mojang Studios a annoncé la fin de son jeu Minecraft Earth pour juin 2021. Une triste fin directement attribuée à la pandémie.

Comme Pokémon Go, le marché des jeux VR est en pleine forme

Les trois premières places du classement des jeux mobiles les plus rentables sont occupées par Honor of Kings de Tencent (4,5 milliards de dollars de revenus) Roblox (2,29 milliards de dollars) et League of Legends (1,75 milliard de dollars). Au total, l’industrie du jeu mobile a rapporté 73,8 milliards de dollars en 2020.

En comparaison, le marché des jeux PC a engrangé 33,1 milliards de dollars. Celui des jeux sur console a rapporté 19,7 milliards de dollars. Dans son ensemble, l’industrie des jeux vidéo et des médias interactifs a rapporté 139,9 milliards de dollars en un an.

Toujours selon le rapport de Super Data, les jeux VR ont rapporté 598 millions de dollars en 2020. Le nombre de casques VR vendus a diminué, mais le montant généré par les jeux a augmenté de 118 millions de dollars. Le marché semble donc avoir pris une nouvelle tournure…

Cet article Pas de COVID pour Pikachu ! Pokémon Go a rapporté 1,92 milliards $ en 2020 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Harry Potter : Wizards Unite – Les événements de janvier 2021

Par : Joarson
Wizards Unite

Les joueurs d’Harry Potter : Wizards Unite peuvent se préparer à un mois d’événements passionnants.

Une nouvelle année est arrivée et cela signifie qu’il est temps de passer à un premier mois passionnant, riche en événements, dans le monde magique d’Harry Potter : Wizards Unite. Cette semaine annonce un janvier chargé d’événements qui devraient préparer le terrain pour une année passionnante dans le jeu AR sur mobile.

Wizards Unite : un événement spécial pour le maître des potions

La plupart des événements mensuels dans Wizards Unite se dérouleront au cours des prochaines semaines. Cependant, il y a également des événements surprises qui se produiront pour ajouter un peu plus d’excitation et de motivation à la connexion.

Ce week-end, par exemple, un petit événement sera organisé pour célébrer l’anniversaire de Severus Rogue. Étant donné que Rogue est l’un des personnages les plus controversés et les plus connus de la franchise Harry Potter, cette fête devrait être assez populaire dans le jeu.

En plus de la fête de Rogue, il y aura également l’habituel « Événement Brillant Partie 2 » et la traditionnelle « Journée Communautaire ».

Défiez le Tournoi des Trois Sorciers

Ce mois-ci, l’événement brillant a pour thème les secrets du « Tournoi des Trois Sorciers ». L’événement devrait permettre de découvrir des « Retrouvables » très intéressants. Il faut également espérer de puissantes récompenses pour les joueurs qui parviennent à accomplir la liste complète des tâches et des bonus lorsque l’événement sera mis en ligne.

Voici donc la liste des événements avec leurs dates et heures précises :

Anniversaire de Severus Rogue : 

Toute la journée samedi 9 janvier de 00h01 à 23h59, heure locale

Surprenez votre maître des potions et célébrez l’anniversaire de Rogue !

Événement Brilliant partie 1 – Secrets du Tournoi des Trois Sorciers : 

Du mardi 12 janvier à 11h au mardi 19 janvier 11h, heure du Pacifique

Événement des Adversaires de janvier : 

Du mardi 19 janvier 11h au vendredi 22 janvier 11h, heure du Pacifique

Journée communautaire de janvier : 

Toute la journée samedi 23 janvier de 12h01 à 23h59, heure locale

Événement Brilliant partie 2 – Secrets du Tournoi des Trois Sorciers : 

Du mardi 26 janvier à 11h au mardi 2 février à 11h, heure du Pacifique

Pour le moment, c’est tout ce qui est prévu pour janvier 2021 sur Harry Potter : Wizards Unite. Mais il faut garder à l’esprit que Niantic peut toujours organiser une ou deux surprises. N’oubliez pas de consulter fréquemment les mises à jour et les guides plus détaillés de chacun de ces événements à mesure qu’ils arrivent.

Cet article Harry Potter : Wizards Unite – Les événements de janvier 2021 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Facebook : des études pour masquer l’effet de grille (SDE) en VR

Par : Joarson
effet SDE

L’effet SDE est un des facteurs qui réduisent considérablement la sensation d’immersion en VR.

Des chercheurs de Facebook Reality Labs et de l’université de l’Arizona ont publié de nouveaux travaux explorant l’utilisation du déplacement mécanique à grande vitesse de l’affichage. Ce concept pourrait être la solution pour réduire l’effet de grille ou « screen-door-effect » (SDE) des écrans immersifs.

Qu’est-ce que l’effet SDE et qu’est-ce qui le provoque ?

L’effet SDE est causé par des espaces non éclairés entre les pixels, ce qui entraîne l’apparition d’une grille entre le spectateur et le monde virtuel, réduisant ainsi l’immersion. Dans le but de réduire ou de masquer cet effet, les chercheurs expérimentent une technologie de déplacement rapide et minutieux de l’ensemble de l’écran pour que les pixels de l’écran comblent les espaces.

La SDE est l’un des principaux artefacts visuels des casques de VR modernes depuis l’introduction du kit de développement Rift DK1 en 2013. La SDE peut être réduite par l’utilisation d’écrans à très haute densité, car sur ce type d’affichage, les espaces non éclairés entre les pixels sont trop petits pour être vus à l’œil nu.

Cependant, la plupart des casques de VR grand public présentent encore aujourd’hui de la SDE (à l’exception presque totale du Reverb G2), ce qui nuit à l’immersion et à la clarté visuelle.

Effet SDE : une solution mécanique pour réduire l’effet

Un autre concept pour réduire le SDE consiste à décaler rapidement et minutieusement l’affichage de manière à ce que les pixels proches comblent les espaces non éclairés. Bien que cela puisse sembler dérangeant pendant le visionnage, il a été démontré que le déplacement rapide d’un pixel peut créer l’illusion d’une image stable.

Les chercheurs de l’université d’Arizona et de Facebook Reality Labs Research ont expérimenté cette idée dans un article intitulé « Screen door effect reduction using mechanical shifting for virtual reality displays ». Plutôt que de construire un casque de VR avec un affichage mécanique en déplacement, l’objectif de l’article était de démontrer et de quantifier l’efficacité de la méthode.

Les expérimentations ont prouvé qu’en comblant rapidement les espaces non éclairés entre les pixels, le mouvement à haute fréquence tend à réduire l’effet SDE. Bien sûr, plus la fréquence est élevée, plus l’effet disparaît complètement à l’œil nu.

Si l’approche par l’augmentation de la densité de pixels va probablement porter ses fruits, une approche mécanique pourrait permettre aux fabricants de casques d’améliorer l’affichage avec les casques actuels.

Cet article Facebook : des études pour masquer l’effet de grille (SDE) en VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Hitman 3 sur PSVR : un nouveau trailer dévoile le gameplay

Par : Joarson
Hitman 3 PSVR

IO Interactive vient de lancer une autre bande-annonce pour le support PSVR de Hitman 3, un peu moins de deux semaines avant le lancement complet du jeu.

La nouvelle bande-annonce pour Hitman 3 sur la PlayStation VR vous présente une introduction détaillée au vaste monde de l’assassinat en réalité virtuelle. Les propriétaires de PSVR pourront vivre l’action furtive acclamée de la série en première personne, directement à travers les yeux de l’agent 47.

Hitman 3 PSVR : dans la peau du célèbre assassin chauve

La bande-annonce vous donne un meilleur aperçu de la prise en charge de la VR du jeu d’action. En visionnant le trailer, vous constaterez que le support VR change radicalement l’expérience de Hitman 3. Pour la toute première fois, vous jouez à la première personne dans le rôle de l’agent 47 et utilisez les commandes de mouvement pour une expérience plus réaliste.

Le joueur se verra lui-même pointer ses armes, utiliser des attaques de mêlée, traîner des corps et bien plus encore en utilisant sa main. Cependant, le jeu utilise le DualShock 4 pour le suivi des mouvements. L’équipe de développement n’a pas mis en place le support pour les contrôleurs de mouvements “Move”. Ne vous attendez donc pas à des contrôles à deux mains dans ce jeu.

Une occasion de revivre en VR les précédent volette du jeu

L’un des avantages de ce troisième volet en VR est la possibilité d’importer des niveaux de Hitman 1 et 2 dans le jeu. Cela signifie que, si vous possédez ces jeux, vous pourrez également les revisiter en VR.

Hitman 3 sera officiellement lancé le 20 janvier. Pour l’instant, le support VR est exclusif à la version PSVR. Par conséquent, vous devrez posséder une version PS4 du jeu pour l’utiliser, même si vous jouez sur PS5. En effet, IO Interactive a inclus la version de dernière génération avec les achats sur PS5. L’adaptateur PSVR de Sony sera bien sûr également nécessaire pour pouvoir jouer au jeu en VR sur PS5.

Malheureusement, il semble que la prise en charge de la réalité virtuelle sera exclusive à la PlayStation, du moins pour le moment. Les joueurs sur PC devront attendre de voir s’ils pourront un jour brancher leur casque et enfiler la cravate rouge de l’Agent 47.

Cet article Hitman 3 sur PSVR : un nouveau trailer dévoile le gameplay a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Dune : comment chevaucher les vers des sables en VR sur Oculus Quest

Par : Joarson
Vers des sables VR

Découvrez en VR un aperçu de l’énormité des vers des sables dans l’œuvre de Frank Herbert.

La récente reprise cinématographique de Dune 2020 a été reportée à une autre date incertaine. Cependant, vous pouvez déjà visionner en VR les gigantesques vers des sables grâce au navigateur web de l’Oculus Quest.

Vers des sables VR : une expérience inédite pour les fans de Dune

Le projet WebXR permet de visionner des vidéos exclusivement en VR sur le navigateur de l’Oculus Quest et Quest 2. Dans ce cadre, la présentation Dust Devil sur le site Tyrovr.com permet de passer des moments épiques en VR sur le dos d’un ver des sables de la saga Dune.

L’œuvre de Frank Herbert présente les vers de Sable comme les maîtres naturels et gigantesques d’Arrakis, la planète désertique au centre de l’histoire. Avec l’API WebXR et la technologie de la VR, vous aurez l’occasion d’évaluer la taille de ces créatures.

Actuellement, le navigateur du Quest est compatible avec le WebXR. Ainsi, les contrôleurs Oculus Touch peuvent être utilisés pour tirer les rênes et diriger le ver dans différentes directions, le faire avancer plus vite ou le ralentir. Il existe d’autres vers de taille variable qui errent dans le vaste désert et vous pouvez monter à leurs côtés pour vous émerveiller de leur taille.

À propos de l’API WebXR

Les développeurs web tentent depuis des années d’intégrer l’expérience de la réalité virtuelle dans les sites web. Ce concept a conduit à la conception de la première norme API « WebVR » qui a été introduite en 2016.

Bien que le WebVR était encore à ses débuts, il est vite devenu obsolète et remplacé par le WebXR. En effet, le WebVR a été conçu pour ne prendre en charge que les casques d’écoute VR, tout en laissant derrière lui un autre segment important, celui de la « réalité augmentée ».

L’acronyme XR signifie « Extended Reality », c’est-à-dire qu’il est censé inclure l’AR, la VR et toutes les autres technologies immersives. Cette nouvelle API est parfaitement compatible avec les appareils mobiles, car elle prend en charge les fonctions d’immersion comme l’affichage à 360  ou la capacité de suivi de la tête.

Cet article Dune : comment chevaucher les vers des sables en VR sur Oculus Quest a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Oculus Quest 2 : un record d’utilisation pour la gamme Quest

Par : Joarson
Quest 2 utilisation

L’utilisation de l’Oculus Quest 2 dépasse le Quest original en moins de 7 semaines

Andrew Bosworth, le responsable en matière de VR et de AR chez Facebook a écrit qu’il n’y a « pas de retour en arrière » après l’année pandémique 2020 et que la conviction de son équipe ne cesse de croître dans la conception et l’amélioration des futurs appareils VR.

Quest 2 : une utilisation liée à l’authentification Facebook

Le Quest 2 a dépassé en moins de 7 semaines le nombre d’utilisations actives par mois par rapport au Quest original. De nombreuses personnes à travers le monde utilisent le nouveau casque VR de Facebook pour rester en forme, jouer avec des amis et collaborer pour le travail, a écrit Andrew Bosworth dans le post du blog daté du 6 janvier 2021.

« Il n’y a jamais eu de meilleur moment pour entrer dans un laboratoire et construire des produits qui offrent une présence sociale significative, et de le faire de manière responsable et centrée sur la vie privée ».

La publication semble être conçue à la fois comme un cri de ralliement pour les membres de Facebook et une réitération des politiques que la société a choisi de poursuivre en 2020. Cette politique inclut le fait de se connecter à un compte Facebook représentant votre véritable identité avec tous les équipements Oculus à l’avenir.

Vers une utilisation plus sécurisée des casques VR

« Nous avons également mis en œuvre certains changements de produits qui étaient essentiels pour donner aux gens une expérience meilleure et plus sûre dans la VR – en commençant par l’introduction d’une façon unique de se connecter à l’Oculus Quest 2 par simple utilisation de votre compte Facebook. », a déclaré Bosworth.

« C’est-ce qui rend plus facile pour eux de trouver, de se connecter et de jouer avec leurs amis dans la VR. En même temps, cela nous permet d’offrir des expériences multijoueurs et sociales et de renforcer les mesures de protection de la vie privée et de sécurité. En 2021, nous offrirons plus d’options et de contrôle sur la façon d’apparaître dans la RV, y compris des contrôles de personnalité et de confidentialité ».

En ce début 2021, Bosworth a fait savoir que Facebook prendra des mesures pour rendre les expériences immersives plus sociales avec Facebook Horizon. À mesure que le concept de bureau évolue, Facebook renforce ses capacités à assurer une présence sociale significative dans les espaces de travail virtuels.

Cet article Oculus Quest 2 : un record d’utilisation pour la gamme Quest a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

TikTok met en place son premier effet AR alimenté par LiDAR

Par : Joarson
TikTok AR

La technologie AR arrive maintenant sur TikTok pour plus d’effets réalistes

TikTok a suivi le concept de Snapchat, qui a été l’une des premières applications à exploiter le LiDAR Scanner pour la reconnaissance vocale de l’iPhone 12 Pro. L’application de vidéo sociale a confirmé aujourd’hui qu’elle a lancé son tout premier effet alimenté par LiDAR pour aider ses utilisateurs à sonner la nouvelle année.

TikTok : le début de nombreux effet AR à venir

Ce premier effet AR sur TikTok comprend une boule de sonnerie, similaire à celle qui tombe à Times Square au réveillon du Nouvel An. Après un compte à rebours, la boule tombe et explose pour remplir la pièce de confettis, ainsi que d’un « 2021 » flottant dans l’air.

« Pour sonner 2021, nous avons sorti notre premier effet AR sur le nouvel iPhone 12 Pro, en utilisant la technologie LiDAR qui nous permet de créer des effets qui interagissent avec votre environnement – en faisant le lien visuellement entre le monde numérique et le monde physique. Nous sommes impatients de développer d’autres effets innovants en 2021 ! », a déclaré TikTok sur Twitter.

Snapchat, l’un des premiers à avoir adopté cette technologie, avait d’abord utilisé le nouveau scanner LiDAR pour faire pousser des fleurs et des herbes dans la pièce qui entoure l’utilisateur. Dans ce même contexte, l’effet de TikTok vise à utiliser la compréhension de la pièce par LiDAR afin de faire atterrir les confettis de manière plus réaliste après l’explosion de la balle.

Fonctionnement de la technologie LiDAR en AR

La prise en charge du LiDAR, ou détection et télémétrie par la lumière, a été introduite en l’automne 2020 sur les nouveaux modèles phares de l’iPhone 5G, l’iPhone 12 Pro et le 12 Pro Max. Cette technologie aide l’iPhone à mieux comprendre le monde qui vous entoure, en mesurant le temps que met la lumière à atteindre un objet dans l’espace et à se réfléchir.

En plus d’améliorer les capacités d’apprentissage automatique et les cadres de développement de l’iPhone, cette technologie permet de vivre des expériences de réalité augmentée (AR) plus immersives.

TikTok a décrit l’effet comme étant capable d’établir un pont visuel entre les mondes numériques et physiques, grâce à la façon dont les effets de l’AR interagissent avec l’environnement de l’utilisateur. Il est disponible dans le monde entier, à l’exception de quelques pays sélectionnés.

Cet article TikTok met en place son premier effet AR alimenté par LiDAR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Oculus Quest : comment vérifier si votre PC est compatible Oculus Link

Par : Joarson
Oculus Quest PC

Découvrez les configurations recommandées par l’Oculus link afin d’utiliser le Quest sur votre PC.

Oculus Link est une fonction qui vous permet de brancher Quest ou Quest 2 sur un PC pour jouer à des jeux PC VR. Si vous vous demandez si votre PC possède les caractéristiques techniques nécessaires, voici une liste des caractéristiques recommandées par Oculus Link et ce dont vous aurez besoin pour utiliser Quest et Quest 2 pour jouer à des jeux Rift et SteamVR sur votre PC.

Oculus Quest : spécifications PC recommandées

Vous aurez besoin d’un PC assez puissant pour jouer aux jeux Rift et Steam sur Quest via Oculus Link, bien que de nombreux PC modernes équipés de cartes graphiques NVIDIA ou AMD fassent l’affaire. Voici ce dont vous aurez besoin pour que Quest et Quest 2 fonctionnent sur PC.

Cartes graphiques compatibles avec Oculus Link :

NVIDIA Titan Z : non supporté

NVIDIA Titan X : compatible

NVIDIA GeForce GTX 970 : compatible

NVIDIA GeForce GTX 1060 (bureau, 3GB) : non supporté

NVIDIA GeForce GTX 1060 (desktop, 6GB) : compatible

NVIDIA GeForce GTX 1060M : non supporté

NVIDIA GeForce GTX 1070 (tous) : compatible

NVIDIA GeForce GTX 1080 (tous) : compatible

NVIDIA GeForce GTX 1650 : non supporté

NVIDIA GeForce GTX 1650 Super : compatible

NVIDIA GeForce GTX 1660 : compatible

NVIDIA GeForce GTX 1660 TI : compatible

NVIDIA GeForce RTX 20-series (tous) : compatible

NVIDIA GeForce RTX 30-series (tous) : compatible

AMD Radeon 200 Series : non supporté

AMD Radeon 300 Series : non supporté

AMD Radeon 400 Series : compatible

AMD Radeon 500 Series : compatible

AMD Radeon 5000 Series : compatible

AMD Radeon Vega Series : compatible

 

Configuration requis pour Oculus Link :

Processeur : Intel i5-4590 / AMD Ryzen 5 1500X ou supérieur

RAM : 8GB+ RAM

Système d’exploitation : Windows 10

Ports USB : 1x port USB

Choix du câble Oculus Link

Oculus Link fonctionne techniquement avec n’importe quel câble USB sur votre PC, y compris celui qui est fourni dans la boîte du Quest. Cependant, vous n’aurez pas beaucoup de liberté de mouvement sans un câble plus long.

Si vous prévoyez de jouer uniquement à des jeux assis comme les courses ou les simulations de vol, vous pouvez probablement vous débrouiller avec le câble inclus. Dans le cas contraire, vous devrez acheter un câble suffisamment long pour pouvoir bouger librement pendant vos actions virtuelles.

Par ailleurs, Oculus vend un câble Oculus Link USB 3.0 de 5 m plus léger, mais beaucoup plus cher. Dans tous les cas, un câble USB 3.0 d’un tiers ou le câble d’Oculus donneront la même expérience visuelle lorsqu’ils seront utilisés avec Oculus Link. 

Cet article Oculus Quest : comment vérifier si votre PC est compatible Oculus Link a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Valve Index : rupture de stock en Europe, comment acheter le casque VR

Par : Joarson
Valve Index europe

Si vous avez manqué la disponibilité de l’Index de Valve en Europe, vous pouvez toujours vous en procurer dans d’autres pays qui ont reçu de nouveau stock.

Le casque VR Valve Index a toujours été disponible en Europe et difficile à trouver en Amérique du Nord. Pourtant, le marché a tourné depuis peu, car l’Index connaît actuellement une rupture de stock importante en Europe.

Valve Index : achat dans d’autres pays pendant la rupture en Europe

Bonne nouvelle pour les adeptes du casque de Valve, la disponibilité des stocks dans plusieurs pays a été bien confirmée. Les dernières données montrent que l’Index est désormais disponible aux États-Unis et au Canada.

Pour la première fois depuis de nombreux mois, le kit complet de l’index est maintenant disponible aux États-Unis et au Canada avec un délai de livraison estimé à moins de deux semaines. En attendant, la plupart des kits du Valve Index sont soit en rupture de stock, soit en attente de livraison en Europe.

Le « kit complet » est enfin de nouveau en stock, Valve estime que les livraisons se feront deux semaines après la commande. Le kit « Station de Base » a également fait un retour, alors qu’il était auparavant en rupture de stock depuis longtemps. Le kit « Contrôleur » reste également disponible, mais le kit « Oreillette » traverse encore une longue attente de 8 semaines ou plus.

Valve Index : attendre la disponibilité en Europe

Comme pour les autres casques, la fabrication de l’Index en Chine a connu un double revers en 2020 en raison de la pandémie de coronavirus. En effet, l’offre a diminué en raison des perturbations dans le secteur de la fabrication. En revanche, la demande a fortement augmenté en raison des commandes pendant les périodes de confinement dans de nombreuses régions du globe.

La disponibilité des stocks du Valve Index a fluctué de manière assez importante tout au long de l’année 2020, mais semblait généralement tendre vers une amélioration de la disponibilité au cours des deux derniers mois.

Malgré les commandes en attente, il est toujours possible de s’inscrire à l’un des forfaits de l’Index. Pour réserver une place en ligne, il suffit de consulter la page du magasin Index et cliquez sur le bouton de commande. Valve envoie alors des notifications par courrier électronique lorsque le stock est disponible.

Cet article Valve Index : rupture de stock en Europe, comment acheter le casque VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Marché des casques VR / AR : les prédictions pour 2021

Par : Joarson
VR / AR 2021

Cette année, l’utilisation de la VR / AR sera à son apogée lors du le Consumer Electronics Show 2021 (CES). Le salon professionnel annuel de l’industrie technologique sera un événement exclusivement virtuel pour la première fois de son histoire.

Au lieu d’accueillir plus de 120 000 personnes dans les halls du Las Vegas Convention Center, l’événement 2021 sera diffusé en direct et à la demande, avec des stands d’exposants « virtuels ».

VR / AR 2021 : les estimations en chiffre

Selon les analyses de l’International Data Corporation (IDC), les dépenses mondiales en matière de VR / AR devraient s’accélérer pour sortir de la pandémie en 2021. La part du marché passerait ainsi d’un peu plus de 12 milliards de dollars en 2020 à 72,8 milliards de dollars en 2024.

Les appareils représenteront les deux tiers de toutes les dépenses en VR d’ici 2024. Cependant, le manque de matériel de VR grand public chez les grandes entreprises technologiques comme Facebook ou Apple réduira l’intérêt des utilisateurs pour la VR à court terme.

L’AR sera un domaine d’innovation plus important en 2021 que la VR, car les réseaux sociaux comme Snapchat favorisent l’utilisation de l’AR par le biais de jeux et autres applications. Au total, 90,9 millions de personnes aux États-Unis utiliseront l’AR au moins une fois par mois en 2021 sur des appareils comme les smartphones, tablettes, ordinateurs, lunettes et casques.

Les changements et améliorations prévus pour 2021

L’intégration de la technologie LiDAR dans les nouveaux iPhones d’Apple encourage d’autres constructeurs à adopter cette technologie dans leurs smartphones. Une base croissante d’appareils équipés de la technologie LiDAR contribue à son tour à stimuler le développement d’applications de AR qui offrent une interactivité accrue dans tous les domaines.

Par ailleurs, Facebook a le pouvoir de marché nécessaire pour améliorer la croissance de l’utilisation de la VR / AR, mais une enquête antitrust sérieuse va probablement entraver l’introduction de nouveaux produits tels que les lunettes intelligentes qui devaient être lancées en 2021.

L’adoption de la RA par les entreprises continue de s’accélérer en raison de la persistance de la pandémie de coronavirus, ce qui met en évidence la valeur de cette technologie pour les applications de formation et de maintenance sur le terrain.

Cet article Marché des casques VR / AR : les prédictions pour 2021 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Nouvel an : le concert VR de Jean-Michel Jarre a réuni 75 millions de spectateurs

Par : Joarson
Jean-Michel Jarre

Jean-Michel Jarre a entamé la nouvelle année avec « Welcome To The Other Side », un concert-spectacle en direct novateur dans l’environnement virtuel de Notre-Dame de Paris.

Le spectacle en direct combinait des images de concert réalistes en réalité virtuelle avec une performance en studio. Cette production révolutionnaire a amené de nombreux spectateurs à se demander quelles parties étaient réelles et quelles parties étaient virtuelles.

Un chef-d’œuvre de Jean-Michel Jarre mélangeant le réel et le virtuel

Jusqu’à présent, le concert a été vu par 75 millions de spectateurs du monde entier. Ces chiffres représentent l’audience de plusieurs plateformes, notamment les plateformes de VR Oculus Venues et VRChat, les plateformes de médias sociaux telles que Facebook, YouTube, Twitter, Weibo et Douyin.

«Welcome To The Other Side » a eu lieu la veille du Nouvel An, le 31 décembre 2020, devenant ainsi l’image officielle de minuit et du compte à rebours de Paris. Les chiffres de visionnage impressionnants continuent de croître, car l’ensemble de l’événement a été rediffusé en ligne.

Jean-Michel Jarre s’est produit en direct du Studio Gabriel près de la cathédrale de Paris, tandis que son avatar jouait à l’intérieur d’une Notre-Dame virtuelle. Ce concert de 50 minutes, avec des morceaux de son dernier album Electronica, a donné au monde un aperçu virtuel de l’intérieur de ce monument légendaire, d’une manière futuriste et festive.

Welcome To The Other Side : une référence pour les spectacles à venir

Cette œuvre originale a été produite en trois mois en partenariat avec la Ville de Paris et le magazine en ligne Vrroom. Il a marqué ainsi l’image officielle de minuit et du compte à rebours de Paris. Le projet de 50 minutes a réuni une équipe de cent artistes et techniciens pour recréer Notre-Dame de Paris et réaliser un chef-d’œuvre mêlant une multitude de formats et de compétences.

La créativité visionnaire de Jean-Michel Jarre s’est associée aux compétences de plusieurs développeurs pour créer un concert-spectacle unique. Le résultat est une performance en plein air et surtout une référence d’aujourd’hui en établissant de nouvelles normes pour le divertissement musical de demain.

Si vous n’avez pas eu la chance d’assister au concert, vous aurez l’occasion de profiter de la version audio qui est maintenant disponible sur toutes les plateformes de diffusion de musique en continu sous le titre « Welcome To The Other Side ».

Cet article Nouvel an : le concert VR de Jean-Michel Jarre a réuni 75 millions de spectateurs a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Apple : les lunettes AR dès 2021 selon l’expert Ming-Chi Kuo

Par : Joarson
apple AR 2021

Apple lancerait son premier appareil de réalité augmentée (AR) en 2021, en même temps que les traqueurs d’articles AirTag.

Selon une nouvelle note de recherche de l’analyste réputée Ming-Chi Kuo, Apple prévoit de sortir en 2021 ses traqueurs d’articles AirTags tant attendus, un appareil de réalité augmentée non spécifié, ainsi que d’autres nouveaux produits.

Apple 2021 : des lunettes AR en préparation et l’Airtag en lancement

Les AirTags devraient aider les utilisateurs à garder la trace de leurs effets personnels et avertiraient les utilisateurs sur leurs appareils Apple lorsqu’ils sont séparés d’un article étiqueté. Les utilisateurs pourront attacher un traceur AirTag à un objet tel qu’un sac à dos, une porte-clé ou une carte bancaire, et le localiser dans l’application Find My sur iPhone, iPad et Mac.

En ce qui concerne l’AR, la rumeur veut qu’Apple travaille sur un casque ou des lunettes de réalité augmentée, ou les deux, mais Kuo n’a pas précisé. Les iPhones offrent déjà des fonctions de réalité augmentée, ce qui laisse suggérer que ce nouveau produit AR pourrait être lié aux smartphones de la marque.

Apple 2021 : une année prometteuse pour la firme

Comme prévu, Kuo a également déclaré qu’Apple prévoit de sortir de nouveaux AirPods, d’autres Apple Silicon Mac, et ses premiers appareils avec des écrans Mini-LED tout au long de l’année. Des rumeurs antérieures ont fait état d’un nouvel iPad Pro de 12,9 pouces et de divers modèles de MacBook avec écrans Mini-LED lancés en 2021, offrant des couleurs plus riches, un contraste amélioré, et plus encore.

Kuo a précédemment déclaré qu’Apple prévoit de lancer en 2021 des modèles de MacBook Pro 14 et 16 pouces redessinés avec des écrans Apple Silicon et Mini-LED. Il avait également prévu qu’un nouveau MacBook Air avec écran Apple Silicon et Mini-LED serait lancé en 2022, mais il n’est pas certain que cet ordinateur portable aura également un nouveau design.

Apple a déjà annoncé qu’il prévoyait de faire passer toute sa gamme de Mac au Silicium d’ici environ deux ans, avec d’autres modèles en préparation, notamment un iMac 24 pouces redessiné et un ordinateur de bureau plus petit de type Mac Pro.

Cet article Apple : les lunettes AR dès 2021 selon l’expert Ming-Chi Kuo a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Honeywell : le géant industriel américain lance un simulateur VR pour les usines

Par : Joarson
Honeywell VR

Le simulateur de terrain immersif d’Honeywell intègre la VR pour fournir des formations détaillées aux techniciens.

Honeywell a annoncé l’introduction d’une solution de formation industrielle avancée qui combine la technologie immersive 3D avec la simulation sur terrain. Le but étant de créer un environnement d’apprentissage collaboratif pour les opérateurs d’usine et les techniciens de terrain.

Honeywell VR : une approche efficace pour les techniciens de terrain

Le simulateur de terrain immersif d’Honeywell est un outil de formation basé sur la réalité virtuelle (VR) et la réalité augmentée (AR). Il intègre un jumeau numérique de l’usine physique afin de fournir aux travailleurs une formation ciblée, à la demande et basée sur les compétences.

“Face à une technologie de plus avancée, les opérateurs requièrent de programme de formation et de développement techniques solides qui définissent avec précision les environnements du monde réel”, a déclaré Pramesh Maheshwari, vice-président et directeur général des solutions et services de cycle de vie chez Honeywell Process Solutions.

Le simulateur immersif de terrain offre une visite virtuelle et fluide pour familiariser les travailleurs avec l’usine. Il intègre des profils qui représentent les membres de l’équipe virtuelle. La plate-forme du simulateur, qui intègre des modèles 3D flexibles, évolue avec l’utilisateur au fur et à mesure que les opérations de l’usine changent.

Un programme de formation qui contribue à la production de l’entreprise

Honeywell a développé le simulateur VR/AR de façon à répondre aux besoins pédagogiques spécifiques et les membres de l’équipe de projet et les experts en la matière de l’usine peuvent facilement créer des modules de formation personnalisés.

La plateforme VR d’Honeywell transforme la formation de la main-d’œuvre numérique actuelle, en permettant aux employés d’apprendre par la pratique tout en augmentant la rétention des connaissances. Cela permet de minimiser les situations qui peuvent entraîner des arrêts de fonctionnement et en améliorant les compétences dans divers domaines.

Le programme de gestion des compétences d’Honeywell, qui comprend la formation sur simulateur, s’appuie sur des décennies d’expérience des travailleurs utilisant des systèmes de contrôle et de sécurité intégrés. Honeywell a intégré cette expérience dans des offres de pointe basées sur les compétences qui améliorent les performances et la sécurité des travailleurs.

Cet article Honeywell : le géant industriel américain lance un simulateur VR pour les usines a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Salle de sport VR : qu’est-ce que c’est et est-ce que ça marche ?

Par : Joarson
salle de sport VR

Les exercices VR constituent des entraînements réels. La question est de savoir si la VR remplacerait les déplacements en salle de sport.

Fitness et VR peuvent paraître comme une association improbable. Pourtant, l’avance technologique de la VR permet maintenant de s’entraîner comme en salle de sport, tout en restant dans votre salon.

Salle de sport VR : un concept attrayant pour les puristes du fitness

Il n’y a probablement pas une personne sur cette planète qui n’ait pas voulu échapper à sa réalité au milieu d’un entraînement difficile. Se gonfler et souffler sur un vélo stationnaire, entouré d’autres personnes en sueur qui compte les minutes, est rarement une expérience excitante.

Aujourd’hui, le rêve des passionnés du gymnase se réalise grâce à l’avancée technologique de la VR et au développement d’applications spécialisées aux fitness.

L’idée étant que vous pouvez être transporté dans un endroit magnifique comme les Alpes suisses pour votre prochaine balade à vélo stationnaire, plutôt que de devoir fixer le dos en sueur d’un camarade de gymnastique.

Mais ce n’est pas seulement la possibilité de « s’échapper » du monde réel qui fait des plates-formes de réalité virtuelle un nouveau monde passionnant pour l’exercice. Les applications de fitness permettent également un suivi très détaillé et très efficace de vos progressions sportives.

Supernatural : une d’application de fitness en VR

Supernatural est le nom d’une application de fitness le plus estimée actuellement. Elle a été développée par le studio V.R. Within et fonctionne un peu comme Beat Saber, le célèbre jeu de maniement de sabre en VR.

Comme dans Beat Saber, vous jouez en frappant une série d’objets qui volent vers vous en rythme avec la musique. Les orbes en noir et blanc de Supernatural vous disent avec quelle main les frapper, et les triangles volants vous obligent à vous accroupir et à vous élancer pour vous écarter de leur chemin. À la fin de chaque séance d’entraînement, vous recevez un score, avec des points pour la précision et la puissance.

Le point fort de Supernatural est sa fonctionnalité qui intègre des séances avec des entraîneurs. Ils dirigent les séances d’entraînement tout en effectuant des suivis en temps réel de vos performances. Un autre avantage est que chaque entraînement de Supernatural se déroule dans un paysage d’une beauté incroyable afin de vous permettre une sensation d’évasion.

Cet article Salle de sport VR : qu’est-ce que c’est et est-ce que ça marche ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Screen door effect : qu’est-ce que c’est et comment s’en débarrasser ?

Par : Serge R.
screen door effect

Le screen door effect (SDE) est un effet visuel généralement rencontré lors de l’utilisation des casques de réalité virtuelle modernes. Il est le résultat des espaces vides et noirs entre les pixels quand on les regarde de près. Heureusement, il existe certains trucs et astuces pour le réduire.

Malgré leur modernité, les casques VR récents, à l’instar de HTC Vive, HTC Vive Pro et Oculus Rift, présentent tout de même certains défauts. L’effet visuel, connu sous le nom de screen door effect, en fait partie. Beaucoup d’utilisateurs le trouvent très gênant. Il existe quand même certaines astuces pour s’en débarrasser, même en partie.

Screen door effect : c’est quoi au juste ?

Comme il a été dit précédemment, le screen door effect (SDE) se produit généralement quand on utilise un casque de réalité virtuelle moderne. Cet effet visuel résulte des espaces vides et noirs qui se trouvent entre les pixels lorsqu’ils sont vus de près.

Quand on rencontre ce problème d’affichage, c’est comme si on regardait le monde à travers un écran couvert de mailles. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle on parle d’« effet de la porte moustiquaire ».

Si certaines personnes restent indifférentes face à ce souci visuel, d’autres le trouvent très gênant. Dans tous les cas, il est important d’en savoir davantage sur ce problème pour mieux comprendre les manières de s’en débarrasser.

Screen door effect : à quoi ressemble-t-il ?

Lorsqu’on regarde les moustiquaires, c’est comme si on regardait le monde à travers une grille. C’est exactement ce à quoi peut ressembler le screen door effect quand on utilise un casque de réalité virtuelle.

Il faut toutefois savoir que l’effet de la porte moustiquaire peut être différent d’un casque VR à un autre. Il dépend de ce fait grandement de ce dernier, mais aussi du contenu qu’on y regarde.

Le cerveau et les yeux des différents utilisateurs peuvent d’ailleurs percevoir cet effet visuel différemment. Et même si deux individus peuvent voir le même effet, il est possible que l’un soit plus gêné que l’autre.

 

L’effet de la porte moustiquaire moins perceptible dans certains cas

D’après ce qui a été vu précédemment, il se peut donc que les différents utilisateurs ne perçoivent pas le screen door effect de la même manière. Tout dépend de leur cerveau et de leurs yeux, mais aussi du casque porté et du contenu regardé.

Toutefois, il est également possible que certaines personnes perçoivent moins cet effet visuel dans certains cas précis. En fait, certains individus affirment que ce problème d’affichage est moins perceptible lors de l’utilisation d’un casque VR en état d’ivresse.

Cela est sans nul doute dû au fait que la vision est légèrement plus floue quand on est en état d’ébriété.

Quelles sont les causes de cet effet visuel ?

Pour faire simple, le screen door effect constitue un artefact visuel occasionné par l’affichage à l’intérieur d’un casque de réalité virtuelle. Si l’on entre dans les détails, il faut savoir que les écrans plats modernes utilisent en général des pixels.

Il s’agit de très petits éléments individuels disposés sur le panneau. L’espace se trouvant entre eux est ainsi aussi minuscule. De plus, il n’est pas éclairé, et se révèle donc noir.

C’est ainsi à cause de cela qu’on peut voir une grille visuelle noire lorsqu’on porte un casque VR. C’est ce qui donne cette impression de voir à travers une moustiquaire.

Un effet assez habituel pour les casques VR

Le screen door effect n’est pas nouveau pour les casques de réalité virtuelle. Il est vrai qu’on peut le rencontrer sur d’autres types d’écrans modernes, mais il se révèle nettement plus perceptible sur ces derniers.

Cela est assez évident, car les yeux des utilisateurs sont si proches du panneau lorsqu’ils portent un casque VR. Ils le regardent d’ailleurs à travers des lentilles qui le rendent plus apparent.

En d’autres mots, ils peuvent donc percevoir facilement les pixels individuels et les espaces qui se trouvent entre eux étant donné qu’ils regardent l’écran de très près. À noter que ces éléments peuvent se voir sur un autre écran si sa résolution est suffisamment basse.

Screen door effect : comment le corriger ?

Il est bon de souligner que cet effet visuel est moins perceptible sur les écrans à haute résolution. Effectivement, ils ont un nombre de pixels plus élevé par centimètre carré, ce qui signifie qu’il y a moins d’espaces entre eux étant donné qu’ils sont plus étroitement regroupés.

En d’autres termes, plus l’espace entre les pixels est moindre, moins l’effet de la porte moustiquaire est ainsi perceptible. Il est même pratiquement possible de l’éliminer pour de bon.

En somme, pour se débarrasser de ce problème d’affichage, les casques VR ont besoin de panneaux bénéficiant d’une résolution plus élevée. Au fur et à mesure que la technologie s’améliorera, les casques VR pourront alors résoudre ce souci.

Des casques qui essaient de résoudre ce problème visuel

Le screen door effect est pire sur les premiers casques de réalité virtuelle grand public à cause de leur résolution en général plus faible. Le HTC Vive et l’Oculus Rift ont, par exemple, des panneaux proposant une résolution de 2160 × 1200.

Le HTC Vive Pro, de son côté, s’équipe d’un panneau d’une résolution de 2880 × 1600 pour un prix largement plus cher. Pour ce dernier en particulier, il a apporté une amélioration notable afin de rendre l’effet de la porte moustiquaire beaucoup moins visible.

Le casque Odyssey+ de Samsung, quant à lui, est doté d’un écran AMOLED anti-SDE. Cet appareil de la gamme Windows Mixed Reality résout donc le souci visuel en reproduisant l’image dans les zones autour de chaque pixel. Il applique aussi une grille diffusant la lumière provenant de chaque pixel, ce qui rend les espaces entre les pixels presque imperceptibles.

Screen door effect : est-il quand même possible de le réduire ?

Au final, le screen door effect constitue ainsi une partie de l’utilisation des casques VR de la génération actuelle. Il n’existe aucune astuce permettant de l’éliminer complètement, à part bien sûr l’amélioration de la technologie utilisée par ces casques.

Néanmoins, il y a certains conseils pouvant être utiles pour le réduire. Il est tout d’abord recommandé de ne pas se concentrer dessus lorsqu’on porte un casque VR. Etant donné qu’il s’agit d’un effet visuel, plus l’utilisateur y prête attention, plus il sera en effet perceptible.

L’idéal est alors de se concentrer davantage sur le jeu auquel on joue, entre autres, tout en chassant les artefacts visuels de son esprit. Il est bon de noter que les personnes qui essaient la réalité virtuelle pour la première fois peuvent même ne pas remarquer ce souci d’affichage.

Préférer certains jeux à d’autres

Afin de ne pas trop percevoir l’effet de la porte moustiquaire, l’utilisateur peut également essayer de jouer à des jeux présentant des détails graphiques plus élevés. Effectivement, cet effet visuel est plus visible quand on regarde un mur d’une seule couleur, par exemple.

La couleur plate est facilement brisée par le maillage noir, ce qui n’est pas le cas avec une image détaillée bénéficiant de beaucoup de couleurs. Dans ce second cas, l’effet en question est ainsi moins perceptible.

En somme, le screen door effect se révèle moins perceptible dans certaines expériences que dans d’autres.

Mettre à niveau son casque

Si l’effet de la porte moustiquaire est vraiment trop gênant pour l’utilisateur, il peut toujours mettre à niveau son casque VR vers un modèle plus performant. Ce dernier aura donc un panneau bénéficiant d’une plus haute résolution. Cela veut dire opter pour des appareils haut de gamme qui ne sont, hélas, pas accessibles à toutes les bourses.

L’investissement en vaut néanmoins la peine, car il ne faut en aucun cas oublier que ce problème d’affichage ne sera résolu que par un matériel amélioré. Grâce à leurs panneaux de haute résolution, les futurs casques peuvent y parvenir sans le moindre souci.

Calibrer correctement son matériel

Le fait de calibrer son casque VR correctement ne permet pas vraiment de corriger le screen door effect. Toutefois, cette opération est utile pour avoir les meilleurs visuels possibles.

Il faut donc déplacer le matériel de haut en bas sur son visage. L’espacement des lentilles doit d’ailleurs être ajusté en fonction de ses yeux.

Même si le souci d’affichage n’est pas résolu, l’image n’aura au moins pas l’air floue. Dans tous les cas, pour bénéficier de plus d’informations, le mieux est de consulter la documentation de son casque.

Cet article Screen door effect : qu’est-ce que c’est et comment s’en débarrasser ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Boneworks : des informations du développeur sur les “prochains jeux” en 2021

Par : Joarson
boneworks

Stress Level Zero, le développeur de Bonework promet de nouvelles informations concernant leurs prochains titres en 2021

La semaine dernière sur Twitter, Brandon J Laatsch, un des développeurs du studio Stress Level Zero, a révélé qu’il y aura plus d’informations à partager sur les “prochains jeux” de l’équipe l’année prochaine. 

Le développeur de Boneworks révèle des indices très évidents

Le développeur a répondu à certaines questions concernant le développement de Boneworks. L’une des questions était de savoir si Boneworks pourrait ajouter des personnages féminins à l’avenir. Laatsch a répondu : “Boneworks est l’histoire d’Arthur Ford, donc pas pour Boneworks. Mais l’histoire ne concerne pas seulement Arthur, nous aurons des informations sur les jeux à venir l’année prochaine !”

Il y a deux informations intéressantes à tirer de ce tweet. Tout d’abord, et c’est le plus évident, cela signifie que des informations devraient bientôt s’afficher concernant le nouveau jeu qui se déroule dans l’univers de Boneworks. 

Il est très probable que ce prochain jeu sortira au moins sur Oculus Quest. Le jeu a été annoncé pour la première fois fin 2019, juste avant le lancement de Boneworks lui-même. Depuis, aucune information n’a été divulguée par le studio tout au long de l’année 2020.

Le studio sortirait plus d’un titre pour l’année prochaine

Il est important de noter que Laatsch parle aussi de projets, au pluriel. Cela confirme que l’équipe travaille sur au moins un autre titre au-delà du prochain épisode de l’univers de Boneworks.

Serait-ce un autre titre se situant dans ce même univers, quelque chose d’entièrement nouveau, ou peut-être même quelque chose qui se rattache aux deux premiers jeux VR du développeur, Hover Junkers et Duck Season ? 

Pour l’instant, le studio laisse mariner le suspense. Mais comme mentionné par Laatsch, les fans vont bientôt connaître de nouveaux titres ainsi que plus de détails sur les jeux. En tout cas, les dernières révélations du studio confirment déjà que le prochain jeu de l’équipe sera sur Quest et sur Steam. Cependant, il n’est pas certain qu’il s’agisse du titre Boneworks déjà annoncé ou de tout autre projet de l’équipe en cours de développement.

Cet article Boneworks : des informations du développeur sur les “prochains jeux” en 2021 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

[TEST] Shooty Skies Overdrive : un shoot’em up VR rétro et délirant

Par : Serge R.
Shooty Skies Overdrive

Shooty Skies Overdrive fait partie de ces jeux de tir rétro en réalité virtuelle. Si vous avez un faible pour les jeux à l’ancienne, il est donc fait pour vous. Dans ce titre, vous êtes amené à tirer sur tout ce qui bouge, tout en esquivant la pluie de projectiles que vous envoient les ennemis. Pour en savoir plus, voici notre test du jeu.

Pour sortir un peu de l’ordinaire, il n’y a rien de tel que de jouer à un jeu vidéo rétro. Les titres de ce genre ne manquent pas d’ailleurs sur le marché, avec par exemple le réussi Pixel Ripped 1995. Et le meilleur, c’est qu’il y a désormais des jeux VR à l’ancienne. Shooty Skies Overdrive en fait partie. Découvrez tous les détails de ce jeu à travers notre test.

Shooty Skies Overdrive : un gameplay classique revisité

Les jeux de tir à défilement, plus couramment appelés shoot’em up. font partie des jeux les plus populaires des années 80. Dans ce genre de jeu, le joueur est amené à tirer sur des ennemis qui foncent droit sur lui. Ceux-ci remplissent d’ailleurs l’écran de projectiles souvent difficiles à esquiver.

Dans ce type de jeu de tir, il n’y a en outre aucun point de sauvegarde. Tout ce que vous avez à faire, c’est d’abattre le maximum d’ennemis et d’atteindre le meilleur score.

C’est exactement le genre de gameplay que Shooty Skies Overdrive tente de vous proposer. Ses développeurs, Mighty Games Group Pty Ltd et Mighty Games, y ont juste apporté quelques éléments modernes.

Shooty Skies Overdrive : qu’en est-il de ses origines ?

À l’origine, ce jeu était connu sous le titre de Shooty Skies, un jeu de tir arcade mobile sorti en 2015. On a donc affaire ici à un remodelage en réalité virtuelle. Ainsi, Shooty Skies Overdrive conserve les mêmes visuels vifs et en blocs, à la Minecraft, de son aîné.

Néanmoins, il donne une touche immersive au gameplay. Comme il a été dit précédemment, la tâche est simple dans ce genre de jeu.

Vous n’avez qu’à tirer sur tout ce qui bouge, tout en faisant de votre mieux pour esquiver les projectiles étranges et lancés par centaines sur votre chemin.

Comment jouer à ce jeu ?

Pour jouer à Shooty Skies Overdrive, il n’y a rien de plus simple. Dans l’une de vos mains, vous tenez un avion qui vous sert à tirer sur vos ennemis. Vous devez également l’agiter brutalement afin de ne pas être touché par les projectiles.

Pour ce qui est de l’autre main, vous l’utiliserez pour obtenir les bonus. Ceux-ci apparaissent au hasard au cours du jeu. Grâce à tout cela, ce titre promet une expérience de jeu assez physique.

De plus, il peut être joué assis ou debout en fonction de vos préférences. Et pour faciliter l’esquive, il utilise l’environnement à l’échelle de la pièce dans laquelle vous jouez. Vous ne risquez pas de ce fait de ressentir de l’inconfort.

Les bonus : des atouts à ne pas rater

Dans Shooty Skies Overdrive, il vous est possible d’améliorer les capacités de votre avion à tirer à certains points de chaque niveau. Toutefois, l’utilisation des bonus est beaucoup plus amusante.

Vous avez ainsi droit à un assortiment d’articles aléatoires. Certains d’entre eux sont utilisables une seule fois, tandis que d’autres peuvent être employés pendant un temps limité.

Étant donné que les bonus sont aléatoires, vous ne pouvez donc pas élaborer une stratégie avec. Vous devez juste tirer le meilleur parti de chaque situation. Il faut en effet savoir que chaque article est utile. Dans tous les cas, la tronçonneuse, le second avion, l’aspirateur et le bouclier sont les meilleurs pour profiter de moments intenses.

Shooty Skies Overdrive : cinq niveaux au programme

Pour vous divertir pendant un bon bout de temps, Shooty Skies Overdrive vous propose jusqu’à cinq niveaux. Vous devez toutefois savoir que dans ce titre, l’action ne vous vient pas de tous les côtés. Vous avez plutôt affaire à un arc à 180 degrés, comme dans Space Pirate Trainer.

Cette caractéristique du jeu vous facilite amplement la tâche pour accéder aux niveaux supérieurs. Cependant, vous devez tout de même faire attention à ne pas vous faire avoir par les dessins de personnages mignons qui peuvent vous tromper.

À noter que dans ce titre, chaque niveau est inondé de couleurs. Il faut d’ailleurs avouer que c’est le paradis du rectangle, étant donné qu’il n’y a ni courbes ni objets circulaires. Les ennemis vous tirent dessus avec des cassettes ou des Rubik’s Cubes mortels.

D’autres défis à relever

Il est bon de souligner que les niveaux dans Shooty Skies Overdrive sont divisés par des points de contrôle. Ainsi, si un projectile capricieux parvient à vous atteindre, par exemple, vous n’avez pas à tout recommencer depuis le début.

Ces fameux points de contrôle sont surtout utiles lorsque vous vous trouvez dans les parties où vous devez affronter les boss. Il ne faut pas oublier que celles-ci ne sont pas toujours faciles à finir.

En tout cas, à part les cinq niveaux du titre, vous pouvez relever d’autres défis en même temps. Cela vous permettra de débloquer de nouveaux personnages. Vous avez même droit à un mode Chill au cas où vous souhaitez vraiment y aller doucement.

Shooty Skies Overdrive : notre verdict final

Disponible sur Oculus Quest, Oculus Rift et Steam VR, Shooty Skies Overdrive est un shoot’em up rétro bien divertissant. Il est fait pour vous pendant ces moments où vous voulez vous amuser à un jeu qui n’est pas trop compliqué en réalité virtuelle.

Grâce aux bonus que vous pouvez obtenir tout au long du jeu, la nature répétitive du gameplay du titre est brisée. Vous ne risquez donc en aucun cas de vous ennuyer.

Côté graphismes, il faut avouer que l’esthétique du jeu donne vraiment du charme à l’expérience globale. Tout ce qu’on peut dire, c’est que ce titre est idéal pour tous les âges, et donc, pour tous les joueurs.

Points positifs

  • Mêmes visuels vifs et en blocs que le jeu original pour les fans
  • Plusieurs bonus utilisables
  • Possibilité de jouer assis ou debout

Points négatifs

  • Dessins de personnages mignons trompeurs
  • Cinq niveaux seulement

Cet article [TEST] Shooty Skies Overdrive : un shoot’em up VR rétro et délirant a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Installer une application sur l’Oculus Quest 2 : les étapes à suivre

Par : Serge R.
installer application Quest 2

Installer une application sur son casque VR Oculus Quest 2 constitue une opération indispensable avant de pouvoir en profiter sur cet appareil. Heureusement, elle n’est pas du tout compliquée, contrairement aux idées reçues. L’essentiel, c’est de suivre les bonnes étapes à la lettre.

Le casque VR tout-en-un Quest 2 de chez Oculus a cartonné auprès d’un grand nombre d’utilisateurs. Il promet une expérience en réalité virtuelle exceptionnelle. Toutefois, avant de pouvoir profiter d’une application donnée, comme Discord ou Spotify, sur un tel appareil, il est indispensable de l’y installer. Voici les étapes à suivre pour ce faire.

Configurer le Quest 2 avant d’installer une application

Avant de pouvoir installer une application sur le Quest 2, l’utilisateur se doit de configurer son appareil. Cette opération se fait en général en quelques étapes. Celles-ci sont différentes s’il a déjà disposé ou non d’un Oculus Quest 1.

La première chose à faire est bien évidemment de créer un compte Facebook si ce n’est déjà fait. Au cas où l’utilisateur a déjà utilisé un Quest 1, il peut tout simplement se servir de son ancien compte pour configurer son nouveau casque VR.

Il est à souligner que la batterie de ce dernier doit être complètement chargée avant de commencer sa configuration. La lumière LED qui se trouve sur le côté doit de ce fait être verte.

Installer ou mettre à jour l’application Oculus

Pour configurer et installer une application sur le Quest 2, il est également indispensable d’utiliser l’application Oculus. Celle-ci peut être téléchargée gratuitement en ligne sur Google Play ou l’App Store d’Apple. Toutefois, si l’utilisateur a déjà cette appli sur son téléphone, entre autres, il doit impérativement la mettre à jour.

Il est à noter que l’application est la même que pour l’Oculus Quest 1. Après ces étapes, il faut allumer et enfiler le Quest 2. Plusieurs informations sont alors affichées à l’écran. Le casque commence par demander à l’utilisateur la langue de l’interface qu’il souhaite utiliser. La prochaine étape consiste à se connecter à son réseau Wifi.

Après une mise à jour automatique de 5 minutes environ, l’appareil redémarre et affiche un code de jumelage. Il ne reste plus qu’à ouvrir l’appli en question sur son Smartphone et à l’appairer avec le casque. Il est désormais possible de télécharger et d’installer des applications qu’on a achetées depuis l’Oculus Store sur le Quest 2.

Utiliser SideQuest pour installer une application sur Quest 2

Pour installer une application sur Quest 2, comme Discord ou Spotify, ou toute autre appli ne se trouvant pas dans l’Oculus Store ou Steam, la solution est de se tourner vers la plateforme SideQuest. Elle permet donc de télécharger un grand nombre d’applications sur le casque Oculus Quest 2 en parallèle de la bibliothèque officielle.

De plus, de nombreux jeux et applis proposés dans cette plateforme sont gratuits. L’on y trouve également des démos et des bêtas.

Tout comme l’application Oculus, la plateforme SideQuest est assez facile à utiliser. Pour ce faire, il suffit aussi de suivre quelques étapes essentielles.

Utilisation de SideQuest avec un PC et Quest 2 pour y installer une application

Pour utiliser SideQuest pour installer une application sur Quest 2, il existe deux astuces. Ainsi, la première est destinée aux personnes qui connaissent déjà cette plateforme. Elles doivent donc tout d’abord ouvrir l’application Oculus sur leur Smartphone, puis sélectionner leur casque.

Ensuite, il faut naviguer dans les menus et choisir « autre paramètre » puis « mode développeur ». Il ne reste plus qu’à lancer SideQuest et à autoriser son accès dans le casque. Pour ce qui est de la deuxième astuce, il est avant tout conseillé d’installer l’application « Quest App launcher » afin d’accéder plus aisément et confortablement aux applis à installer sur le casque.

Pour ce faire, il faut également passer en mode développeur. Il est aussi indispensable d’installer des pilotes spécifiques pour Windows dans le casque. Il faut maintenant lancer Oculus et SideQuest sur PC, et y connecter le Quest 2 avec un câble Link (c’est à dire un câble de transfert USB 3.0 , voire 2.0) ou un autre câble compatible. On peut désormais profiter des applications, comme Discord et Spotify.

Cet article Installer une application sur l’Oculus Quest 2 : les étapes à suivre a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

❌