Collanews

🔒
☐ ☆ ✇ MiniMachines.net

Le Xiaomi Mi TV Stick commercialisé à 39.99€ en Europe

Par : Pierre Lecourt — 9 juillet 2020 à 11:48

La petite TV Stick Xiaomi sera donc bien limitée à une définition FullHD qu’elle maîtrisera parfaitement. Son SoC ARM Amlogic S805Y quadruple coeur Cortex-A53 cadencé à 1.2 GHz et son circuit graphique Mali MP450 à 750 MHz devaient lui permettre de meilleurs affichages mais la solution restera limitée au 1920 x 1080 probablement pour les raisons diplomatiques évoquées auparavant, pour ne pas froisser les diffuseurs de vidéo en streaming et ne pas faire trop d’ombre à sa Mi Box S.

Mi TV Stick

La clé HDMI mesurera 9.24 cm de long pour 3.02 cm de large et 1.52 cm d’épaisseur. Elle pèsera 28 grammes. Sa mémoire vive est bien de 1 Go et son stockage est limité au strict minimum avec 8 Go seulement, déjà amputés par le système Android TV 9 installé. Elle sera compatible Netflix, Amazon Prime Vidéo, Disney+ et HBO et proposera bien un son Dolby avec une gestion du DTS.

Mi TV Stick

La connexion au réseau sera assurée par un Wifi5 et la solution proposera du Bluetooth 4.2. Ce dernier point permettra à la clé HDMI de se connecter à sa télécommande vocale qui reprend les fonctions classiques de ce type de produit.

Mi TV Stick

Avec en prime deux boutons dédiés : Netflix et Prime vidéo. Des boutons pratiques pour certains et horribles pour d’autres puisqu’il arrive souvent qu’on les manipule par accident, ce qui provoque le lancement des services concernés en plein milieu d’un autre usage.

Le microphone intégré dans la télécommande permettra de piloter les fonctions vocales complètes de Google Assistant et la solution sera également compatible avec les fonctions Chromecast.

Amazon

Avec cette sortie à 39.99€ en Europe, la TV Stick Xiaomi se positionne donc comme une alternative au Fire TV Stick d’Amazon vendue exactement au même tarif.

Xiaomi

Il est d’ailleurs amusant de constater que Xiaomi a fait appel à la même banque d’images qu’Amazon pour mettre en avant sa solution. On retrouve exactement  la même main dans les deux cas pour tenir la clé et donner une idée de sa taille.

Il est fortement possible que cette seconde image soit l’oeuvre d’un vendeur sur AliExpress.

Sources : Mistoreportugal et AndroidPC

Le Xiaomi Mi TV Stick commercialisé à 39.99€ en Europe © MiniMachines.net. 2020.

☐ ☆ ✇ MiniMachines.net

La Xiaomi Mi TV Stick limitée au FullHD en Europe

Par : Pierre Lecourt — 7 juillet 2020 à 10:38

La certification Google Play de la Xiaomi Mi TV Stick est tombée, elle baptise la clé HDMI d’un nom étrange : Aquaman. C’est sous cette appellation que celle nouvelle solution de streaming sous SoC Amlogic S805Y devrait débarquer chez nous. La version Européenne sera limitée au FullHD et cela même si son équipement matériel lui permet de prendre en charge des flux UltraHD sans problème.

Xiaomi Mi TV Stick

Ce SoC est une évolution par rapport au S905X-L plus ancien qui équipe aujourd’hui les Xiaomi Mi Box-S. Il bénéficie d’une prise en charge du HDMI 2.0a et du HDCP 2.2, sait gérer le HDR10 et le HLG et peut prendre en charge l’OpenHL ES 1.1 et 2.0. Si il tourne toujours sur 4 coeurs Cortex-A53, ces derniers passent à 1.5 GHz. Son circuit graphique est un Mali-450MP6 capable de lire des flux UltraHD en H.264 et H.265 mais sera limité à une décompression FullHD au maximum par Xiaomi. Une décision logicielle, donc, qui s’explique sans doute par des raisons “diplomatiques”.

Xiaomi Mi TV Stick

Le stockage est connu, la clé embarquera 8 Go de eMMC et sa mémoire vive culminera à 2 Go. Des éléments qui pourraient également suffire à prendre en charge des applications capables de décoder des contenus UltraHD. Livrée sous Android 9, avec une certification Dolby, la clé sera donc une évolution intéressante et un changement de format par rapport aux Box de la marque mais ne touchera pas à la “4K”.

mi tv

Qu’est-ce qui peut expliquer cette différence ? Je ne vois qu’une seule explication logique, celle d’un partenariat limité avec les services de streaming Européens. La télécommande de la clé HDMI propose des boutons dédiés à Netflix et Amazon Prime et Xiaomi avance également les services de HBO et Disney+ dans son offre. Autant de diffuseurs de contenus qui surveillent attentivement les produits compatibles avec leurs services dès qu’ils touchent à l’UltraHD.

Mi TV Stick

Il est donc fort possible que la clé n’ait pas été sélectionnée pour diffuser du contenu en UltraHD ou que Xiaomi ait refusé de payer les frais liés à cette diffusion. Frais qui expliquent en partie le prix de certains produits compatibles avec ces normes. La Xiaomi Mi TV Stick sera également distribuée en Chine dans une version UltraHD, seule la version Européenne sera “FHD”. La différence étant que la version Chinoise ne semble pas compatible avec Netflix et consorts à l’international mais orientée vers les services de streaming locaux. L’objet sera distribué à un prix attractif en Chine et devrait très logiquement l’être tout autant en Europe. On estime son tarif sur place aux alentours des 35€ ce qui pourrait se traduire chez nous par un prix situé entre 40 et 50€.

Reste à savoir si ces versions “light” de la clé La Xiaomi Mi TV Stick certifiée pour le marché Européen et qui vient d’être validée par Google Play pourraient bénéficier d’une “mise à jour” plus ou moins officielle un jour. C’est possible mais on sait déjà que jouer au chat et à la souris avec les services de streaming est souvent compliqué dans le temps. Un jour ou l’autre le couperet tombe et il n’est plus possible de se connecter aux comptes d’un Netflix ou d’un autre…

La Xiaomi Mi TV Stick limitée au FullHD en Europe © MiniMachines.net. 2020.

☐ ☆ ✇ MiniMachines.net

Xiaomi Mi Display 27″ : un nouvel écran gaming 165 Hz

Par : Pierre Lecourt — 16 juin 2020 à 21:26

C’est un nouveau écran dans la collection du constructeur, le Xiaomi Mi Display 27″ se déploie avec une dalle IPS 8-bits qui affichera en 2560 x 1440 pixels avec un rafraîchissement de 165 Hz. 

Xiaomi Mi Display 27"

Pas la plus haute définition du marché, donc, mais un choix à mi-chemin entre le Full et le UltraHD pour viser une clientèle de joueurs plus intéressés par un grand nombre d’images par seconde que par la définition de l’image. La dalle du Xiaomi Mi Display 27″ a pas mal d’atouts avec, par exemple, une belle gestion de couleurs avec un espace DCI-P3 respecté à 95%.

Le temps de réponse moyen est de 4 ms et 1 ms de gris à gris et l’engin est également compatible avec les fonctions FreeSync d’AMD et G-Sync de Nvidia. Le moniteur propose également une certification HDR 400. Pas le plus haut des standards du genre mais cela reste un bon point pour un affichage de ce type. Cela assure une luminosité HDR avec un maximum de 400 nits et l’écran assurera une luminosité standard de 320 nits en affichage standard.

La connectique est classique avec une entrée HDMI et un DisplayPort. L’affichage propose également une fonction de Hub USB avec trois ports USB 3.0 ainsi qu’une prise jack stéréo combinant casque et micro. Le design est classique avec une finesse de bordure assez impressionnante.

Xiaomi Mi Display 27"

L’ensemble de ces compétences pourrait donc intéresser des utilisateurs voulant jouer et travailler de l’image à la recherche d’une solution abordable. Les 2199 Yuans demandés par la marque pour le Mi Display 27″ donnent quelque chose comme 275€. Xiaomi prévoit d’abord une sortie en Chine dès demain avant une distribution à l’international plus tardive.

Xiaomi Mi Display 27″ : un nouvel écran gaming 165 Hz © MiniMachines.net. 2020.

☐ ☆ ✇ MiniMachines.net

Le Xiaomi Mi Notebook 14 est annoncé

Par : Pierre Lecourt — 15 juin 2020 à 11:46

Quatre diagonales même si on ne voit plus guère le 12.5″ aujourd’hui. Le Xiaomi Mi Notebook 14 est désormais commercialisé  avec les 13.3 et 15.6″ de la marque.

Xiaomi Mi Notebook 14
Ce nouvel ordinateur portable a été lancé sur le marché Indien en deux versions différentes. Le Mi Notebook 14 comme modèle de base ainsi qu’une version Mi Notebook 14 édition Horizon en version plus haut de gamme. Les deux solutions sont construites autour de puces Intel Core de dixième génération. La marque n’a pas choisi de solution AMD Ryzen pour ces nouveaux venus, une décision qui fera, je suppose, pas mal grincer des dents.

Les engins seront disponibles sur le marché Indien à partir du 17 Juin sans qu’aucune date ne soit donnée pour les autres marchés. A priori, l’engin n’est toujours pas prévu, comme le reste de la gamme, en France.

Xiaomi Mi Notebook 14

Les deux versions ont, évidemment, beaucoup en commun, à commencer par leur proposition d’affichage. Les deux appareils embarquent un écran de 14″ dans des diagonales de 13.3″ classiques. Toutes deux sont des dalles IPS FullHD avec des angles de vision de 178°. Mais il existe une “petite” différence entre le modèle Horizon et le Mi Notebook 14 classique.
 Le dernier proposera un rapport dalle/écran de 81.2% tandis que le premier, et plus cher, s’ajustera pour occuper 91% de l’espace disponible grâce à des bordures de 3 mm seulement.

Xiaomi Mi Notebook 14

Les dimensions changent donc quelque peu… à l’avantage du modèle Horizon. Celui-ci mesurera 32.13 cm de large pour 20.68 cm de profondeur et 17,15 mm d’épaisseur et 1.35 Kg. Le modèle classique sera de même épaisseur mais plus lourd avec 1.5 Kg et auddi plus large et profond avec 32.3 cm sur 22.8. Les châssis des deux modèles seront réalisés en aluminium pour une finition grise assez classique.

Xiaomi Mi Notebook 14

La version de base proposera une connectique comportant deux port USB 3.1, un USB 2.0, une sortie HDMI et un port jack combo de 3.5 mm. La version Horizon proposera en plus un port USB 3.1 Type-C. Les deux embarqueront un Wifi5 et du Bluetooth 5.0. Un choix de wifi étonnant puisque les puces Intel de dixième génération facilitent grandement le passage à des solutions Wifi61 .

Le coeur de ces engins est constitué de pouces Intel Core, un Core i5-1021U pour le modèle de base et une version Intel Core i7-1051U pour le second. A chaque fois, les puces sont épaulées par 8 Go de DDR4 2666 MHz. Le stockage est confié à un SSD PCIe NVMe de 512 Go en Horizon et de 256 ou 512 Go pour le Mi Notebook 14 classique.

Les circuits graphiques évoluent également suivant les variantes : Intel UHD 620 et Nvidia MX250 pour l’entrée de gamme, Nvidia MX350 pour le haut de gamme. Le reste est équivalent sur les deux modèles avec 10 heures d’autonomie, une recharge de 50% en 35 minutes de connexion secteur, une paire d’enceintes stéréo DTS, une webcam HD basique, un pavé tactile de 11 x 5.7 cm et un clavier chiclet avec une course de touche de 1.3 mm.

Xiaomi Mi Notebook 14

Les prix sont les suivants après conversion suivant les modèles : 

Pour le Mi NoteBook 14
Version 1901-FC : Core i5 UHD Graphics 620 8/256 Go : 486 euros
Version 1901-FA : Core i5 UHD Graphics 620 8/512 Go : 521 euros
Version 1901-DG : Core i5 NVIDIA GeForce MX250 8/512 Go 556 euros

Pour le Mi NoteBook 14 Horizon
Version 1904-AR : Core i5 NVIDIA GeForce MX350 8/512 Go : 637 euros
Version 1904-AF : Core i7 NVIDIA GeForce MX350 8/512 Go : 695 euros

Ces tarifs sont à prendre avec les pincettes de rigueur, il s’agit de prix établis après conversion de la monnaie locale pour un marché assez particulier. L’Inde compte “pas mal” d’habitants et je ne connais pas l’impact des taxes locales. Il est fort possible que les tarifs évoluent donc beaucoup pour ces modèles suivant les contrées.

Le Xiaomi Mi Notebook 14 est annoncé © MiniMachines.net. 2020.

☐ ☆ ✇ MiniMachines.net

Le bracelet connecté Xiaomi Mi Band 5 en détails

Par : Pierre Lecourt — 10 juin 2020 à 14:10

Mise à jour : Le Mi Band 5 est désormais disponible en stock à 36.20€.

Le Xiaomi Mi Band 5 a désormais dévoilé tous ses secrets, il a été présenté par la marque et débutera sa commercialisation en Chine dès demain. 

Xiaomi Mi Band 5
L’écran est donc plus grand que le modèle 4 puisque le Mi Band 5 affiche en 1.2″ et non plus en 0.95″. Toujours en couleur, cet écran plus grand gagne surtout en lisibilité. Il est également plus lumineux que le précédente modèle. De quoi faciliter la lecture de notifications en extérieur par exemple.

Xiaomi Mi Band 5

La présence d’une fonction de déclenchement de prise de vue à distance via une nouvelle fonctionnalité intégrée est confirmée. On pourrait, comme le font de nombreux appareils de Tech-à-porter concurrents, déclencher une photo via une simple manipulation sur le bracelet en Bluetooth. Pratique pour les photos de  groupe plutôt qu’un système de retardateur. Le Mi Band 5 sera également équipé d’une fonction de détection d’oxygène dans le sang en plus des capteurs cardiaques et autres podomètres habituels. La marque en profite au passage pour changer de génération de capteur sans détailler le modèle retenu. Le nouveau bracelet serait plus réactif et efficace que le précédent.

Xiaomi Mi Band 5

Le chargement du bracelet change également avec un embout magnétique qui vient se poser au dos de l’objet. Il reste possible de le dégager de son bracelet comme avant mais cela ne sera plus nécessaire pour le charger de qui devrait éviter de déformer le bracelet.

Xiaomi Mi Band 5

Enfin, le nouveau modèle sera compatible avec les fonctions Alexa d’Amazon et proposera également l’emploi du NFC en Chine et… en dehors de Chine. Ce dernier point serait une nouveauté majeure car si beaucoup d’appareils de ce type sont équipés depuis longtemps de cette fonctionnalité, c’est sans pouvoir l’exploiter en dehors du pays de Xiaomi. Difficile de savoir ce qui aura poussé la marque à ouvrir cette frontière. A moins que les fonctions de paiement sans contact, massivement employées en Chine avec smartphones et bracelets de ce type, fassent désormais partie de l’approche de Xiaomi pour séduire en Europe et ailleurs ? En ces temps de Pandémie, un moyen de paiement de ce type pourrait trouver plus facilement sa place et bouleverser nos mœurs. Si le constructeur parvient à conserver l’alchimie de ses précédents bracelets, à savoir un très bon équilibre entre fonctions et prix, la magie pourrait opérer.

Xiaomi Mi Band 5

Evidemment le Mi Band 5 serait toujours un allié sportif avec l’apparition de nouveaux sports… particulièrement confinés : Le Yoga, le saut à la corde, le vélo elliptique, le vélo de salle et le rameur. Que des sports de personnes coincées entre 4 murs. On note également un profil “féminin” ajusté semble t-ils à des modèles de mesures destiné aux femmes. Une solution peut être plus juste pour les utilisatrices de ces produits.

Le Mi Band 5 est désormais disponible en précommande chez Gearbest pour 39.04€

Le bracelet connecté Xiaomi Mi Band 5 en détails © MiniMachines.net. 2020.

☐ ☆ ✇ MiniMachines.net

Xiaomi Mi Routeur AX1800 : Le Wifi 6 sauce low-cost !

Par : Pierre Lecourt — 29 mai 2020 à 16:49

Le 802.11ax, aka le Wifi6, c’est le format le plus rapide de réseau sans fil à destination des particuliers aujourd’hui. Un format qui se paye au prix fort en règle générale mais que certains veulent démocratiser. C’est le cas de Xiaomi qui propose un Mi Routeur AX1800 abordable pour le grand public.

Xiaomi Mi router ax1800

Commençons d’emblée par son plus grand défaut, ce Mi Routeur AX1800 ne dispose pas d’une interface en Français mais en Anglais. Un détail qui évoluera peut être au gré des diverses mise à jour mais qui rebutera d’emblée une partie des utilisateurs pouvant être intéressés. 

Cela étant dit, le Mi Router AX1800 a pas mal d’atouts et pour qui la barrière de la langue pourra être dépassée, il devrait avoir suffisamment de points forts pour se faire une place éventuelle dans un équipement domestique. L’objet commence à se démarquer par son aspect original, une construction en colonne qui se démarque des solutions habituellement étendues à plat et bardée d’une multitude d’antennes. Plus sobre, l’objet pourra être positionné à côté d’une box sans que cela ressemble à l’antre d’une grosse araignée.

Xiaomi Mi router ax1800

La connectique proposée est, par contre, assez limitée, trop peut être pour certains d’entre vous. Cela ressemble à une économie de bouts de chandelle sur cet appareil mais cela s’explique sans doute également par la volonté de proposer des modèles plus complets… et plus chers, pour la marque. Un port WAN est présent pour relier le routeur à votre box fibre, 4G ou ADSL. Trois maigres ports Ethernet Gigabit et… c’est tout. Pas de port USB pour connecter un disque ou une clé voir une imprimante. Dommage. Même si vous poourrez compter sur un NAS ou autre pour compenser ces manques.

Le Mi Router AX1800 embarque une solution signée Qualcomm avec un SoC quadruple coeur Cortex-A53 cadencés à 1.2 GHz IPQ6000 dédié à ce type d’appareil associé à 256 Mo de mémoire vive et 128 Mo de ROM. Cette solution se distingue par l’emploi d’un NPU dédié à des tâches de Machine Learning. L’idée, ici, est de comprendre vos habitudes d’usage et de les anticiper. Le NPU permettra d’adapter les débits, de les optimiser, d’encoder les données et de réduire la latence de certains usages en les identifiant et en les privilégiant. 

Xiaomi Mi router ax1800

La solution propose des fonctions classiques de multiplexage pour limiter la latence globale de la solution mais également assurer une connexion stable. On retrouve également du WiFi Mesh pour piloter divers relais afin de couvrir les endroits les plus inaccessibles. Xiaomi promet la prise en charge de 128 appareils qu’il sera possible de suivre finement grâce à l’application compatible – en anglais également – ou votre navigateur en vous connectant au routeur.

Xiaomi Mi router ax1800

Deux LEDs en façade permettent de suivre l’état de l’engin

Le Mi Router AX1800 propose un Wifi6 double bande classique mais sera également, évidemment, compatible avec les protocoles plus anciens : Wifi5 et inférieurs, dans la limite de leurs débits. La vitesse maximale annoncée est de 574 Mbps en 2.4 GHz et 1201 Mbps en 5 GHz. Des éléments très théoriques puisque susceptibles d’être dégradés autant par la distance que par tout obstacle entre le routeur et votre récepteur.

Découvrir le meilleur prix de ce produit sur MisterMatos

Dernier point, le tarif. Officiellement, l’objet est en vente pour 329 Yuans en Chine. Soit environ 44-45€ suivant les cours. C’est fort peu cher pour une solution Wifi6 malgré ses défauts. Un prix Hors-Taxes qui se traduit en importation avec le port compris pour 61.75€ en promotion sur Gearbest ces jours-ci. Le prix d’une solution Wifi5 classique… mais peut être plus complète en connectique. A voir si ce modèle ne peut pas venir également s’insérer facilement dans un réseau existant.

Xiaomi Mi Routeur AX1800 : Le Wifi 6 sauce low-cost ! © MiniMachines.net. 2020.

☐ ☆ ✇ MiniMachines.net

Le Mi TV Stick confirmé par Xiaomi

Par : Pierre Lecourt — 28 mai 2020 à 15:51

Xiaomi est un acteur important dans le streaming de contenu multimédia en ligne. On ne s’en rend pas forcément compte en France ou en Europe car si le constructeur a des produits commercialisés à l’international, c’est relativement récent et surtout sans partenariat majeur avec des éditeurs de contenus. En Chine par contre, Xiaomi est un acteur majeur et ses Mi Box, ses Mi Bar comme ses Mi TV proposent des contenus locaux depuis des années.

 

Le Mi TV Stick est mentionné à 27’53

La marque compte bien préserver cet avantage et peut être l’étendre à l’international dans le futur avec son Mi TV Stick. Une clé HDMI que Xiaomi vient de confirmer. Si ses Mi Box sont déjà très accessibles avec des prix autour de 50-60€, le nouvel appareil pourrait être vendu encore moins cher et ainsi grignoter plus facilement des parts de marché. 

C’est donc en Europe que la marque a officialisé le produit pendant une présentation d’un smartphone. Une seule image présentant le, déjà éventé, Mi TV Stick comme une solution promettant une expérience TV plus facile et plus complète.

Mi TV Stick

Le Mi TV Stick confirme son format de Clé HDMI sous Android TV que l’on branche directement au dos d’un écran et qu’on peut oublier instantanément. Une télécommande Bluetooth 4.2 servira alors d’unique interface pour tous vos usages de l’engin. Elle permettra de piloter l’assistant Google via un micro embarqué, disposera des touches nécessaires à son usage classique et proposera des accès à la fois au contenu officiel de Netflix et d’Amazon Prime grâce à des boutons dédiés.

Si Xiaomi pratique sa technique de vente habituelle, à savoir proposer un engin de qualité à un prix intéressant en comptant sur la masse de ses clients pour assurer ses bénéfices, il y a là un objet à surveiller de près. Pour peu que les services proposant du streaming en France s’en saisissent comme ils le font avec les autres appareils sous Android TV, il y a là un beau coup à jouer pour la marque.

D’un point de vue matériel il n’y a toujours rien d’officiel… Si ce n’est que le SoC Amlogic S905 Y2 dont nous parlions dans le précédent billet, est bel et bien compatible avec Netflix pour une lecture en haute définition de tous ses contenus via HDCP. Le Mi TV Stick proposera 2 Go de mémoire, 8 Go de stockage eMMC, la lecture de vidéo UltraHD en HDR et  prendra en charge les fichiers audio en DTS sur 5 canaux plus caisson de basse. Il demandera une robuste connexion Wifi5.

Le Mi TV Stick confirmé par Xiaomi © MiniMachines.net. 2020.

☐ ☆ ✇ MiniMachines.net

Les RedmiBook Ryzen 4000 annoncés en 13, 14 et 16 pouces

Par : Pierre Lecourt — 27 mai 2020 à 18:04

C’est amusant, personne n’a été prêt. Lorsqu’en Mars, AMD a lancé ses puces Renoir sur le marché, on pouvait penser que les constructeurs avaient déjà les pieds sur les Starting Blocks. Qu’ils étaient fin prêts à débouler avec des machines… Au moins aussi prêts qu’attendus. Car le nombre de clients potentiels est énorme et certains n’en finissent plus de ronger leur frein.

Mais non, entre le Covid qui est venu jouer les trouble-fêtes et des grandes marques pas spécialement au taquet sur le sujet, je suis très surpris de voir que sur le marché actuel, l’offre AMD Ryzen 4000 est quasiment invisible. D’autant plus que je croise à longueur de commentaires et de parcours sur les forums des gens qui attendent la disponibilité de ces machines pour investir. Plusieurs solutions se dessinent et on va avoir des engins chez Dell, Acer, HP et Lenovo pour ne citer qu’eux. Mais il serait temps que les équipes s’investissent plus largement autour de ces puces et de leurs gammes.

Xiaomi RedmiBook Ryzen

Xiaomi, en tout cas, n’est pas en reste et la marque fourbit ses armes avec des versions AMD “Renoir” de son RedmiBook lancé en Décembre sous processeurs Intel Comet Lake-U. Trois engins sont prévus pour le marché local sous l’architecture Zen 2  d’AMD. Les RedmiBook Ryzen Edition en 13, 14 et 16 risquent de faire très vite parler d’eux.

Débutant à 3799 Yuans – soit 485€ environ – pour terminer à 4449 Yuans – 579€ – ces modèles se distinguent par leur diagonale et leur équipement. Chaque modèle, du 13 au 16″ proposera un entrée de gamme avec 8 Go de mémoire vive, un Ryzen 5 4500U (6 coeurs et 6 threads de 2.3 à 4 GHz associés à un Radeon Vega 6) avec un SSD de 512 Go. Le haut de gamme embarquera 16 Go de mémoire vive et 1 To de stockage SSD associés à un Ryzen 7 4700U (8 coeurs et 8 threads de 2 à 4.1 GHz associés à un Radeon Vega 7). L’ensemble de ces processeurs fonctionne sur un TDP de 15 watts comparable aux solutions concurrentes chez Intel.

RedmiBook Ryzen 13 :
Ryzen 5 + 8 Go de RAM + 512 Go de SSD : 3.799 yuans : 486 euros.

Ryzen 5 + 16 Go de RAM + 512 Go SSD : 3.999 yuans : 512 euros.

Ryzen 7 + 16 Go de RAM + 1 To SSD : 4.999 yuans : 640 euros.

RedmiBook Ryzen 14 :
Ryzen 5 + 8 Go de RAM + 512 Go de SSD : 3.799 yuans : 486 euros.

Ryzen 5 + 16 Go de RAM + 512 Go SSD : 3.999 yuans : 512 euros.

Ryzen 7 + 16 Go de RAM + 512 Go SSD : 4.499 yuans : 576 euros.

RedmiBook Ryzen 16 :
Ryzen 5 + 8 Go de RAM + 512 Go de SSD : 3.799 yuans : 486 euros.

Ryzen 5 + 16 Go de RAM + 512 Go SSD : 3.999 yuans : 512 euros.

Ryzen 7 + 16 Go de RAM + 512 Go SSD : 4.499 yuans : 576 euros.

Ces tarifs concernent la Chine continentale, sont réservés aux particuliers et… sont indiqués hors taxes. Cela veut dire que les prix stipulés ne risquent pas d’être les mêmes en importation. Comptez sur la marge des revendeurs et l’ajout – plus ou moins visible –  des frais de port. Il n’est pas dit que ces RedmiBook sortent un jour en France, pour le moment Xiaomi a fait l’impasse sur le pays pour ses machines. L’intégration d’un clavier AZERTY étant une affaire assez complexe à gérer si on veut  faire les choses bien… Face à un marché saturé et compliqué comme le marché Français, la marque n’a pas encore pris ce risque.

Xiaomi RedmiBook Ryzen

Les 3 diagonales proposeront la même définition, un FullHD IPS  classique avec une dalle 16:10 affichant une colorimétrie 100% sRGB. L’intégration de l’écran répondra aux demandes actuelles du public : à savoir une intégration au plus juste dans l’espace disponible. Xiaomi ne veut pas faire de ses RedmiBook Ryzen des engins “low cost” aux finitions entrée de gamme mais vise plutôt un plateau supérieur avec des machines efficaces et sans fioritures. Les dalles occuperont donc 90% de l’espace disponible avec des bordures de 3,26 mm. C’est moins qu’un ultraportable haut de gamme de grande marque mais cela reste un compromis suffisant vis à vis d’un public qui ne veut pas payer la note d’un caprice esthétique parfois jugé inutile. A noter également le choix de Xiaomi de passer son 15.6″ en 16″ pour un encombrement probablement identique à celui des 15.6″ classiques.

Ces écrans proposeront une luminosité conséquente pouvant varier de 50 à 300 nits et pourront également faire varier leur vitesse de traitement suivant plusieurs modes. Une combinaison de touches permettant de faire grimper les Ryzen 4000 dans les tours en mode sédentaire pour augmenter leurs performances de jeu. Un autre tirera moins sur la batterie en mode nomade pour travailler ou pour un usage multimédia. C’est pour le moment une des grandes inconnues de cette offre. Est-ce que les RedmiBook Ryzen vont offrir une autonomie correcte ? Les batteries embarquées iront de 40 à 46 Wh sans que l’on sache exactement comment elles fonctionneront. Xiaomi parle de 12 heures dans le meilleur des cas avec une charge rapide permettant de regonfler l’autonomie de moitié en moins de 40 minutes. La montée en puissance des batteries de 40 à 46 Wh servant surtout à compenser l’impact des dalles sur la consommation. Le RedmiBook Ryzen 13″ affichera 1.23 Kg, le RedmiBook Ryzen 14″ 1.28 Kg quand au RedmiBook Ryzen 16″ il grimpera à 1.8 Kg.

RedmiBook Ryzen

Le reste de l’équipement est on ne peut plus classique avec une connectique qui varie un peu part rapport au modèle Intel : un port USB 3.0 est présent de chaque côté de l’appareil avec en plus, sur la droite, un port jack 3.5 mm stéréo combo. Sur la gauche, un port USB 3.1 Type-C, un port HDMI et un second port USB type-C avec power Delivery pour charger l’appareil.

Prévus pour le mois de Juin en Chine, il n’est donc pas gagné de voir ces RedmiBook Ryzen débarquer en Europe. Si ce n’est pas exclu, ce serait une vraie nouveauté pour le marché Français avec probablement un bel effort de la part de la marque Xiaomi qui aurait tout à prouver au grand public sur ce segment et des concurrents de renom qui vont bien finir par proposer des engins sous AMD Ryzen 4000 un jour… Reste que la marque commence à établir un écosystème de grande taille et ne manque pas de le rappeler encore ici : Les RedmiBook Ryzen ne proposeront pas de lecteur d’empreintes ni de fonctions de reconnaissance faciale via leur webcam. Non. Par contre, si vous possédez un bracelet Xiaomi Mi Band, ce dernier permettra de vous authentifier immédiatement à l’ouverture de votre machine.

Les machines sont apparues en ligne en précommande en version 16″ 4500U et 4700U

Les RedmiBook Ryzen 4000 annoncés en 13, 14 et 16 pouces © MiniMachines.net. 2020.

☐ ☆ ✇ MiniMachines.net

Le Xiaomi Mi TV Stick apparaît en ligne

Par : Pierre Lecourt — 11 mai 2020 à 13:10

La Xiaomi Mi TV Stick c’est une clé HDMI sous Android 9.0 TV, rien de vraiment nouveau sous le soleil puisque c’est exactement le principe des Amazon FireTV, par exemple. Mais c’est également une concurrente sur le segment des solutions compatibles avec les services de distribution de contenu en streaming.

Xiaomi Mi TV-Stick

Le Xiaomi Mi TV Stick est une solution assez classique architecturée autour d’une puce Amlogic S905Y2. Un SoC quadruple coeur ARM Cortex-A53 associé à un circuit graphique Mali-G31MP2 gravé en 12 nanomètres qui propose à la fois une excellente gamme de services et un tarif attractif. C’est une solution qui a été pensée pour ce type de format “stick” avec une faible consommation pour pouvoir être alimenté facilement depuis une prise USB tout en évitant de trop chauffer dans un encadrement étroit.

Amlogic S905Y2

Au sein de la Xiaomi Mi TV Stick, cette puce apportera les fonctions habituelles de ce genre de solution avec un module Wifi5 et du Bluetooth 5.0. Sa gestion du HDMI 2.0 permettra de prendre en charge des équipements UltraHD mais c’est surtout sa compatibilité avec les DRM demandés par les fournisseurs de contenus de streaming qui nous intéresse. La Xiaomi Mi TV Stick sera ainsi compatible avec Android 9.0 et les fonctions HDCP mais également avec Netflix et, je suppose, la majorité des solutions de ce genre. La puce sera en outre plus performante que les Amlogic S905X des solutions Mi Box S de la marque.

La solution serait alimentée via un port MicroUSB mais disposerait d’un USB Type-C supplémentaire. Sachant que la puce Amlogic prend en charge l’Ethernet 10/100 il est possible que le stick puisse se connecter à un réseau filaire via un adaptateur. Une télécommande Bluetooth devrait également faire partie de l’offre.

Pour le moment, la clé commence à apparaître en ligne en précommande à des prix plus ou moins extravagants – de 50 à 180€… – ce qui n’a aucun intérêt. Xiaomi ne peut décemment pas proposer cette solution à un tarif plus élevé que ses Mi Box. Si le coût d’une éventuelle certification DRM peut avoir un impact sur le tarif de l’objet, le travail de recherche et développement de l’objet a quasiment été mené de A à Z par Amlogic. L’intégration de l’ensemble ne doit pas dépasser le tarif de Mi Box pour que les Mi TV Stick aient une chance sur le marché. A suivre donc.

Le Xiaomi Mi TV Stick apparaît en ligne © MiniMachines.net. 2020.

☑ ☆ ✇ MiniMachines.net

Amazfit X, la montre du futur selon Huami (MAJ)

Par : Pierre Lecourt — 29 avril 2020 à 12:09

Mise à jour : La montre Amazfit X est désormais en vente en financement participatif sur la plateforme IndiegogoVous savez déjà ce que je pense de cette plateforme aussi je ne me répéterai pas. J’aurais imaginé que la marque serait passée par un système de précommande plus classique plutôt que par IGG avec un projet “flexible”… Toujours est-il que la montre y est mise en vente à 138€ avec une livraison en Août 2020. Comme d’habitude, je  ne vous encourage pas à passer par cette plate-forme.

Le prix de la montre à de fortes chances d’être le même en import classique dans les boutiques habituelles. Et la dispo comme la gestion de votre commande seront bien supérieurs.

Billet original du 11/08/2019 : Difficile de savoir si il s’agit d’un nom de code ou de sa dénomination finale mais le concept de montre connectée Amazfit X semble être techniquement prêt, même si il n’est pas prévu pour une commercialisation avant l’année prochaine.

2019-09-11 17_04_38-minimachines.net

L’objet au design étrange se présente comme une montre bracelet à l’écran AMOLED incurvé à 92°. L’affichage est du coup très important avec 2.07″ de diagonale ce qui permettra de transmettre plus d’informations mais surtout de les hiérarchiser plus facilement. Au lieu de proposer un cadre rond ou carré assez classique, la montre s’étend en hauteur ce qui offre la possibilité de proposer plusieurs niveaux d’informations.

2019-09-11 17_11_57-minimachines.net

On peut conserver la base au centre comme l’heure, une notification et des informations importantes. Mais le système peut également proposer au dessus et en dessous des informations pertinentes. L’état de votre activité physique, les emails ou notifications en attente. L’état de la montre, l’heure de votre prochain rendez vous, etc… En changeant d’usage, par exemple en mode sport, ce sont d’autres éléments qui seraient décalés avec heure, météo et autres infos autour des éléments de suivi cardiaque et physique. Bien entendu, cette grande surface serait également pratique pour lire plus facilement des notifications ou des emails. Avec une densité d’affichage de 326 points par pouce et et 430 nits de luminosité et une garantie d’une colorimétrie 100% NTSC, l’objet promet de belles capacités de lecture et même de consultation d’images.

2019-09-11 17_11_35-minimachines.net

La Amazfit X est dépourvue de tout bouton mécanique, elle emploie des zones tactiles, ce qui la rend totalement étanche à 50 mètres. Pour parvenir à ce design courbe, il a également fallu construire un châssis assez complexe et des composants plus délicats encore. La carte mère, par exemple, est scindée en 3 parties reliées entre elles par des nappes. La batterie épouse le châssis en reprenant sa courbure. Elle annonce une capacité de 220 mAh et devrait permettre d’utiliser la montre pendant 7 jours entre deux recharges. 

La Amazfit X proposera un moniteur de fréquence cardiaque et évidemment un podomètre. Elle se rechargera via deux broches pogo placées autour du capteur arrière. Un joli joujou donc mais probablement assez cher à construire et donc moins accessible que les Amazfit GTR ou Amazfit GTS. La Amazfit X reprenant encore une fois l’excellent système d’exploitation dérivé de Linux de la marque qui lui donne son nom.

2019-09-11 17_11_47-minimachines.net

Intéressante, cette “montre du futur” ? Je ne sais pas vraiment. Plusieurs éléments me déplaisent dans ce concept à commencer par le bracelet silicone lié à ce format non standard. On ne pourra pas choisir son bracelet et il n’est même pas sûr que ce dernier puisse être modifié. Si tel est le cas, la durée de vie de la montre sera égale à la durée de vie du bracelet… Autre souci, la taille de l’engin fait qu’on a souvent l’impression que la montre “nage” autour du poignet. 

Source : NotebookItalia

Amazfit X, la montre du futur selon Huami (MAJ) © MiniMachines.net. 2020.

☐ ☆ ✇ MiniMachines.net

Xiaomi Mi 1S : Une trottinette électrique plus abordable que la M365 Pro

Par : Pierre Lecourt — 25 avril 2020 à 13:06

Si en ces moments de confinement le recours aux trottinettes électriques est plus rare, cela n’empêche pas les fabricants de continuer à plancher sur de nouveaux modèles. La Xiaomi Mi 1S vient d’être annoncée et semble avoir été pensée pour se situer à mi chemin des offres de la marque.

Xiaomi Mi 1S

Au commencement fut la Xiaomi M365, une trottinette électrique agréable et efficace qui a purement et simplement rendu ce type de véhicule populaire en France comme dans beaucoup d’autres pays. Puis, face à une concurrence plus acharnée, le constructeur  a lancé la M365 Pro, une version plus musclée et revisitée de la première qui, bien que plus chère, proposait beaucoup plus de performances et d’autonomie.

Malheureusement, les lois de la physique étant ce qu’elles sont – et particulièrement têtues – cette augmentation de capacité de la Pro ont rimé avec une augmentation importante de poids et de tarif qui n’ont pas séduit tout le monde. La marque a décidé de positionner un troisième modèle entre ses deux premières créations et lance ainsi la Xiaomi Mi 1S comme une alternative sur le marché.

Xiaomi Mi 1S
La Xiaomi Mi 1S est plus légère, et pas qu’un peu, que la M365 Pro. 12.5 Kg contre 14.2 Kg pour la Pro. Cette différence fait beaucoup sur un véhicule de ce type. On aura moins de mal à la porter sur un court trajet, descendre une volée de marches, grimper sur une piste cyclable sur trottoir ou simplement la hisser dans son coffre. Elle fait le même poids et propose le même encombrement que la Xiaomi M365 d’origine. 108 cm de long pour 43 cm de large et 114 cm de haut. 

La structure de l’engin est réalisée en aluminium haut de gamme, ce qui permet de réduire le poids global de la solution. On retrouve des roues de 8.5″ toujours munies d’une chambre à air gonflable pour absorber les chocs.

Xiaomi Mi 1S

Le moteur est le même que celui de la M365, une solution 250 Watts capable d’atteindre 500 watts de puissance maximale là où la version Pro est un 300/600W. La batterie est une 280 Wh comme sur la première M365. Xiaomi promet la même autonomie d’ailleurs, 30 Km avec une seule charge. La Mi 1S est prévue pour franchir des montées de 14° maximum.

Xiaomi Mi 1S

Par contre, l’électronique ressemble beaucoup plus à la version Pro qu’à la M365 : On retrouve le panneau supérieur de l’engin avec un vrai compteur de vitesse et un affichage clair du mode de conduite. On retrouvera  les trois propositions de la Pro (contre les 2 modes de la M365). Un mode Eco limité à 15 Km/H, un mode standard à 20 Km/H et un mode sport à 25 Km/h. Ces modes sont surtout nécessaires pour optimiser l’endurance de la batterie embarquée. La charge complète de la batterie se fera en 5 heures.

Le freinage ne change pas : une poignée de frein agit différemment sur les deux roues avec un frein à disque à l’arrière et un frein moteur sur la roue avant. Ce frein moteur permet de recharger théoriquement la batterie de la solution, en pratique je n’ai jamais trouvé cela vraiment très efficace et les quelques pourcentages gagnés sont anecdotiques. Par contre, activer cette fonction semble proposer un meilleur freinage, ce qui n’est pas négligeable. Le nouveau modèle promet la même distance de freinage maximale de 4 mètres… ce qui en pratique n’est pas toujours vrai quand on charge la trottinette au maximum et que l’on se retrouve à 25 Km/h. Le poids maximal que l’engin peut supporter est toujours de 100 Kg. 

Xiaomi Mi 1S

On signalera son approche avec toujours la même petite sonnette permettant au passage de bloquer la trottinette lorsqu’on voudra la plier. Le système de pliage ne change pas avec, encore, le fameux loquet de sécurité de la marque. Un phare LED avant éclairera votre trajet et vous signalera aux autres conducteurs, une LED rouge à l’arrière s’illuminera en permanence quand le phare sera allumé et signalera également vos coups de frein par  une surbrillance quand vous serrerez la poignée. La béquille est évidemment toujours présente.

Le véhicule est à la norme IP54, il pourra donc circuler sous la pluie et dans le sable mais il faudra éviter de la nettoyer avec un jet d’eau haute pression. Elle profitera de l’application MiHome pour afficher des informations techniques sur son état de santé : le nombre de kilomètres parcourus, l’état de la batterie et autres.

Xiaomi Mi 1S

Bref, vous l’aurez compris, la Xiaomi Mi 1S est une M365 qui a évolué en reprenant certains des éléments de la M365 Pro. Il ne serait pas étonnant de voir la M365 tirer sa révérence dans les mois à venir pour se voir remplacer par ce nouveau modèle mis à jour. La concurrence a été rude sur le secteur et le moindre modèle entrée de gamme dispose désormais d’un compteur de vitesse sur le guidon. Continuer à commercialiser la version d’origine qui en est dépourvue semble désormais plus difficile. 

M365Mi 1SM365 Pro
Max 25 Km/hMax 25 Km/hMax 25 Km/h
2 vitesses3 vitesses3 vitesses
30 Km max30 Km max45 Km max
Pente 14°Pente 14°Pente 20°
12.5 Kg12.5 Kg14.2 Kg
Charge 100 KgCharge 100 KgCharge 100 Kg
Batterie 280 WhBatterie 280 WhBatterie 474 Wh
temps de charge 5Htemps de charge 5Htemps de charge 8.5H
Moteur 250/500WMoteur 250/500WMoteur 300/600W
Roues 8.5" chambre à airRoues 8.5" chambre à airRoues 8.5" chambre à air
Frein disque et magnétiqueFrein disque et magnétiqueFrein disque et magnétique
Pas de compteurCompteur vitesseCompteur vitesse
Prix France : 349€ Prix France : ?Prix France : 449€
Prix Chine : 1999 YuansPrix Chine : 1999 YuansPrix Chine : 2799 Yuans

La bonne nouvelle vient du nouveau tarif de l’engin, elle est proposée en Chine pour 1999 Yuans soit environ 260€. Un tarif qui correspond à une commercialisation locale et en direct par les magasins de la marque. Ce fût également le prix des M365 d’origine que l’on a retrouvé chez nous à… 349€. Honnêtement, je doute que l’on trouve la trottinette à un prix différent de ce qu’a pu proposer la marque avec son premier modèle.

Xiaomi Mi 1S : Une trottinette électrique plus abordable que la M365 Pro © MiniMachines.net. 2020.

☐ ☆ ✇ MiniMachines.net

Xiaomi Mi Display 1A : un écran 23.8″ fin et abordable

Par : Pierre Lecourt — 21 avril 2020 à 12:18

Le Xiaomi Mi Display 1A est un écran 23.8″ exploitant une dalle IPS en FullHD classique. Il est entouré par une bordure d’une finesse impressionnante : 0.74 mm si l’on en croit les chiffres qui circulent. Les photos de l’objet sont plutôt flatteuses et l’ensemble est très agréable dans un style aérien.

Xiaomi Mi Display 1A
L’affichage en 1920 x 1080 pixels est évidemment un 19:9 classique avec des angles de vision de 178°. Aucune notion colorimétrique ne semble avoir été retenue, la marque annonçant juste un respect des habituels 16.7 millions de couleurs des écrans de ce type. Pas de profils NTSC ou sRGB annoncés… On est sur une solution multimédia classique d’entrée de gamme. Le taux de rafraîchissement maximum est de 60 Hz avec une vitesse de 6 millisecondes, des chiffres classiques pour ce type de positionnement. La luminosité est correcte avec 250 cd /M² et un contraste de 1000:1. Tous ces chiffres confirment que ce Xiaomi Mi Display 1A est en réalité une dalle IPS des plus classiques, joliment emballée dans un châssis minimaliste.

Xiaomi Mi Display 1A

Cela se voit d’ailleurs avec le dos de l’objet : Un simple pied non ajustable en hauteur, pas de compatibilité VESA pour  en changer et une connectique ultra-minimaliste puisque l’écran ne propose qu’une seule et unique prise HDMI. L’écran est compact avec 53.8 cm de large pour 41.87 cm de haut et 18 cm d’épaisseur en tout. Il pèse 4.2 Kg.

A 699 Yuans, c’est une bonne affaire, si nous pouvions le trouver à ce prix en France, ce serait une solution parfaite pour un poste d’appoint par exemple. Un écran comme ce Xiaomi Mi Display 1A correspond bien à un usage léger, sur un bureau où l’on ne veut pas que l’écran occupe tout l’espace. Avec son côté aérien grâce à des bordures légères et un positionnement d’attache de ses câbles d’alimentation et de vidéo en bas de son pied, cela en fait une solution peu envahissante. Mais il faut bien se rendre compte que ce tarif ne sera pas le nôtre.

Xiaomi Mi Display 1A

Le Xiaomi Mi Display 1A, c’est un bon exemple de ce que peut faire la marque dans son pays où la population dépasse le milliard d’individus. Ce lancement à 699 Yuans est évidemment une aubaine pour un affichage de cette qualité mais si le tarif nous apparaît très peu cher il ne faut pas oublier la disparité du salaire moyen en Chine. Certains trouveront cet équipement très abordable, d’autres beaucoup moins. A notre échelle, les 90€ demandés seraient évidemment une aubaine.

L’écran ne sera pourtant pas distribué à ce prix tout le temps, comme à son habitude la marque va lancer le Xiaomi Mi Display 1A avec un prix d’appel destiné à le faire connaitre. Elle va en produire une quantité phénoménale, le mettre à disposition dans ses magasins et en ligne et ouvrir les ventes avec ce tarif qui sera une très bonne campagne publicitaire… Puis, dans un second temps, le prix sera augmenté, doublé, pour une distribution plus classique.

Xiaomi Mi Display 1A

En export, il ne faut pas s’attendre à moins qu’un doublement du tarif de l’objet. Il faudra également ajouter la marge du revendeur ainsi que les frais de port pour amener l’objet jusqu’à chez vous. On peut estimer que ce Xiaomi Mi Display 1A sera disponible pour nous aux alentours de 200€. Ce qui est beaucoup, beaucoup moins intéressant au vu des caractéristiques de celui-ci.

Si, au gré d’une promo, l’objet était disponible en import pour un prix abordable, pourquoi ne pas s’y intéresser pour un usage classique ou, peut être, une intégration originale. Mais en l’état, le Xiaomi Mi Display 1A reste un moniteur entrée de gamme probablement moins intéressant que d’autres 24″ distribués de manière classique en Europe.

Xiaomi Mi Display 1A : un écran 23.8″ fin et abordable © MiniMachines.net. 2020.

❌