Collanews

🔒
☐ ☆ ✇ MiniMachines.net

Trottinettes 2020 : Niubility N1

Par : Pierre Lecourt — 18 septembre 2020 à 14:39

La Niubility N1 est une nouveauté proposée en importation, elle est positionnée comme un engin milieu de gamme accessible avec un prix autour des 300€ et un stock en Europe. Un bon prix pour ce type de produit ?

NIUBILITY N1

La Niubility N1 sort techniquement du même moule que les modèles classiques de ce milieu de gamme. La législation Européenne ayant délimité les frontières de ce qu’il était possible de proposer sur le marché. On retrouve donc les classiques du genre en terme de vitesse, d’autonomie et de fonctionnalités. Là où ce modèle dénote, surtout pour un fabricant Chinois, c’est en proposant une garantie de 24 mois et un stock Européen.

NIUBILITY N1

Performances

La trottinette Niubility N1 offre seulement deux modes de conduite contrairement aux trois habituels. Il faut bien reconnaitre qu’en général on n’en utilise de toutes façons qu’un seul, le plus rapide. Le parti prix de la marque est d’offrir un mode standard qui vous permettra d’atteindre sa vitesse maximale de 25 Km/h. Et un mode “Eco” qui limitera la vitesse à 15 Km/h mais qui augmentera l’autonomie. Le “S” habituel intégré au tableau de bord pour “Speed” passera du rouge au vert suivant que vous basculiez de l’un à l’autre.

le moteur de 250 watts intégré à la roue avant est un calssique du genre. Brushless, il développe assez de performances pour vous propulser jusqu’à 25 Km/H avec, comme d’habitude, des limitations pratiques. Cela veut dire en clair que les performances et la vitesse de votre engin seront dépendante de votre poids, de vos bagages et de votre parcours. C’est vrai pour toutes les trottinettes évidemment, si il est plus facile de grimper à 25 Km/h quand on pèse 50 kilos sur du plat et qu’il fait beau, il peut être beaucoup plus délicat d’y parvenir en grimpant à 85Kg avec un sac à dos sur le dos, en montée et par temps froid. La grosse différence entre le Niubility N1 est dans son poids maximum : le constructeur indique qu’elle est capable de supporter 120 Kilos et non pas 100 comme la majorité de ses concurrentes. Ne comptez pas trop parvenir à des pointes de vitesse folle avec un moteur de 250 watts et 120 Kilos a transporter. En pratique, ce type de moteur plafonne souvent quelques kilomètres heure de moins sur du plat avec une charge de 80-90 Kilos.

NIUBILITY N1

Autonomie

La Niubility N1 est, comme beaucoup de ses petites camarade de jeu, une solution qui offre une autonomie estimée à 25 Km par recharge complète. Sa batterie est assez imposante avec 7800 mAh contre les 5000-5500 mAh habituels. On reste bien sûr dans cette approche toute théorique de ces engins de nouvelles mobilité milieu de gamme. Si on rentre dans le moule d’un protocole théorique parfait, on doit pouvoir approcher de ces 25 Km. Mais dans la réalité il ne faudra probablement pas compter sur plus de 15 ou 20. Ne comptez donc pas sur un modèle capable de vous emmener 25 Km plus loin si vous pesez 100 Kilo et habitez en haut d’une colline. Plutôt fait pour la ville et le plat et les gabarits moyens, ce type de trottinette électrique est d’abord conçu pour se combiner à d’autres moyens de transport. Si votre projet est de parcourir les quelques derniers kilomètres qui vous sépare du train de votre lieu de travail, ce sera parfait.

A noter que, comme toujours, ce type d’engin n’a pas le même comportement au moment où la batterie est gonflée à bloc et quand elle commence à s’épuiser. Le panneau de contrôle propose 5 LEDs pour vous indiquer où vous en êtes point de vue autonomie. Mais en général la nervosité de la machine est un indicateur suffisant de son état. L’engin n’accélèrera plus de la même façon à 50 ou 25% d’autonomie restante.

NIUBILITY N1

Confort, conduite et ergonomie

Deux pneus gonflables de 8.5″ assurent à la Niubility N1 un confort relatif. Ils absorberont les chocs et les reliefs les plus légers. Ce type de roue offre également une bonne adhérence sur la majorité des supports. Leur point faible étant qu’elles peuvent être victime d’une crevaison… L’engin pesant 12.5 kilos, se retrouver a pousser un tel véhicule ayant une roue crevée n’est franchement pas des plus agréable. Heureusement, le format de ces roues est de plus en plus courant et de nombreux réparateurs de cycles et de scooters savent prendre en charge ce type de changement.

Le plateau où l’on pose les pieds est assez large et les poignées de prise en main semblent confortable. On retrouve un système de potence pliable assez classique avec une goupille pour la casser en deux et une accroche sur le garde boue arrière. Plié, l’engin mesure 115 cm de long pour 46 cm de large et 49 cm de haut ce qui permet de le rentrer assez facilement dans un coffre de voiture ou de vous accompagner dans le train ou le bus. Dépliée elle passe à 120 cm de hauteur. Dans cette position, la machine est facilement transportable et assez pratique à glisser dans un coffre de voiture. La goupille de sécurité est classique avec un anneau qui vient la coincer pour éviter toute fausse manoeuvre pendant que vous roulez.

On retrouve les bandes réfléchissantes habituelles et obligatoires sur les côtés de l’engin ainsi que des phares à LED à l’avant et à l’arrière. Je trouve les éléments réfléchissant assez mesquins comme souvent sur les trottinettes électriques, l’ajout de bandes réfléchissantes supplémentaires peut être une bonne solution pour augmenter votre visibilité à peu de frais. La lumière blanche avant éclairera devant vous avec 2 watts de puissance. La lumière de signalisation arrière est assez particulière : si son fonctionnement est classique avec une illumination permanente lorsque vous activez les phares, elle monte en surbrillance lors de chaque freinage. Mais surtout, ce phare arrière est bien plus haut et large que les modèles classiques et offrira donc plus de visibilité.

La trottinette propose deux freins, d’abord le frein moteur sur la roue avant qui s’enclenche dès que vous relâchez la gâchette de propulsion. Ensuite et surtout le frein à disque arrière. Un classique toujours efficace qui permet de freiner rapidement en cas de besoin. 

NIUBILITY N1

Fonctionnalités annexes

Cette trottinette se distingue en ne proposant pas de connectivité Bluetooth pour la piloter. Pas besoin de smartphone, pas de réglage précis des vitesses ou de retour sur l’autonomie, la vitesse mesurée ou l’état de la batterie. On ne pourra connaitre le chemin réellement parcouru ou sa vitesse moyenne. Il faudra se contenter de la vitesse affichée sur les LEDs du panneau avant. Pour certain, ce manque sera problématique, pour d’autre ce sera au contraire une bonne nouvelle. C’est peut être en tout cas ce qui permet à la Niubility N1 d’être régulièrement proposée en promo.

A noter également que la machine ne propose pas de mode croisière et qu’il faudra donc toujours garder le doigt sur la gâchettes même sur de longues distances pour continuer a avancer. Cette gâchette nécessite, comme souvent, une vitesse minimale pour entrer en action. On ne pourra pas démarrer l’engin par mégarde sans avoir au préalable donné une première impulsion pour lancer la trot’. Un avertisseur sonore est présent, en pratique il est souvent plus utile de se faire entendre à la voix pour mieux interagir avec les autres usagers. Mais ce type de dispositif est obligatoire sur les trottinettes électriques. La recharge se fait en 5 heures pour une batterie totalement vide avec le chargeur fourni. 

Disponibilité et tarif de la Niubility N1

La Niubility N1 est disponible en importation depuis un entrepôt Européen au prix de  301€. Un tarif trop élevé à mon goût pour un modèle qui ne présente comme gros avantage que sa capacité a porter jusqu’à 120 Kilos. Sans Bluetooth, sans capacités particulières et malgré une garantie de 24 mois, cela ne semble pas être le meilleur choix face aux modèles concurrents actuels. Mais il arrive souvent que la trottinette bénéficie de codes promos la faisant tomber à moins de 250€ ce qui la rend beaucoup plus attractive.

Même si elle est capable de supporter 20 Kilos de plus que ses concurrentes, je reste néanmoins sur ma faim en terme de caractéristiques. C’est probablement un modèle plus adapté aux poids légers qui feront quelques petits trajets par jour plutôt qu’une solution pour les longues balades le Week End. Les personnes cherchant un modèle plus performant devront se tourner vers des solutions bien plus chères comme la Xiaomi M365 Pro ou la Ninebot Max G30.

Trottinettes 2020 : Niubility N1 © MiniMachines.net. 2020.

☐ ☆ ✇ MiniMachines.net

ASRock NUC-TGL : une carte mère de NUC sous Tiker Lake en approche

Par : Pierre Lecourt — 18 septembre 2020 à 12:00

La carte ASRock NUC-TGL est une nouveauté de la branche industrielle du fabricant. Une carte mère au format hyper compact compatible NUC qui embarque un processeur pouvant aller jusqu’au Core i7-1165G7. Une puce équipée du nouveau circuit graphique Intel Xe avec 96 EU et proposant 4 coeurs et 8 threads tournant de 2.8 à 4.7 GHz dans un TDP s’établissant de 12 à 28 watts. 

ASROC

Des modèles en Celeron, Pentium et Core i3, i5 et i7 inférieurs seront également proposés par ASRock. Avec  deux slots de mémoire vive DDR4-3200, ces nouvelles cartes ASRock NUC-TGL annoncent d’emblée la couleur de nouvelles gammes de machines compactes et aux performances remarquables. Elles pourront piloter jusqu’à 64 Go de ram, proposeront un slot M.2 PCIe NVMe et un port SATA pour monter un stockage 2.5″ facilement.

ASRock NUC-TGLASRock NUC-TGL

Leur connectique comporte tout ce qu’il faut pour une solution complète. On retrouve deux sorties vidéos avec un HDMI 2.0a et un Displayport 1.4, un port réseau Gigabit, et un autre en 2.5 Gigabit. Un port Thunderbolt 3, un port USB 3.2 Gen2 en USB Type-C et quatre ports USB 3.2 Gen2 Type-A et bien sur un port jack audio 3.5 mm combo. Un port M.2 2230 permettra en outre d’ajouter un module Wifi6 et Bluetooth 5 facilement à la solution. Des brochages internes à la carte proposeront également des connecteurs supplémentaires : USB, COM et un SPI pour TPM Infineon.

ASRock NUC-TGL

Capable de piloter jusqu’à quatre affichages en simultanés en mixant les deux sorties vidéo, le Thunderbolt et l’option Displayport portée par l’USB Type-C, ces engins profiteront des efforts menés par Intel en matière de développements graphiques. Les nouveaux circuits Xe sont en effet très prometteurs et le résultat de ce condensé de compétences proposé par la ASRock NUC-TGL pourrait être une excellente surprise.

ASRock NUC-TGL

Mais ce que je retiens surtout, c’est que Intel semble avoir ouvert les vannes – ou peut être n’étaient t’elles pas fermée mais que personne n’avait voulu tenter l’aventure – de développements NUC en dehors de sa production. ASrock ne cache pas son jeu ici et annonce clairement la couleur. En proposant une carte mère au format des NUC et qui s’appelle “ASRock NUC-TGL” c’est à dire exactement la recette employée. Une carte développée au format NUC, équipée d’un processeur Tiger-Lake. C’est également une excellente nouvelle pour tout l’écosystème de ces minimachines. Akasa par exemple, qui fabrique des boitiers pour NUC, n’aura pas a compter que sur Intel pour sa production. La marque pourra parfaitement s’accorder avec ASRock pour développer ses solutions.

Intel NUC Hades Canyon

Hades Canyon

La carte ASRock NUC-TGL n’est pas la seule solution prévue sous le format NUC pour le futur. Les Hades Canyon actuel, les MiniPC NUC haut de gamme montés dans un format en largeur, devraient être remplacés d’ici la fin de l’année par une nouvelle version qui abandonnerait les processeur Kaby Lake-G qui ne sont désormais plus produits.

NUC Extreme

Une nouvelle version au nom de code encore inconnu et équipés de processeurs Intel Core de onzième génération Tiger Lake-U et donc probablement la même gamme que celui de cette carte ASRock.

Tiger Lake

On pourrait donc y croiser l’ensemble de la production d’Intel et cela jusqu’au Core i7-1185G7, le plus performant de tous. Un gros changement entre la huitièeme génération Kaby Lage-G qui a clairement servi de roue de secours à Intel pendant quelques temps, à cette nouvelle solution de onzième génération au comportement très prometteur et aux fonctions annexes avancées.

Sources : Toms Hardware et momomo_us

ASRock NUC-TGL : une carte mère de NUC sous Tiker Lake en approche © MiniMachines.net. 2020.

☐ ☆ ✇ 3dvf.com - Actualité quotidienne

Martina Scarpelli signe le nouveau clip de kai

Par : Shadows — 18 septembre 2020 à 16:38

La réalisatrice et animatrice Martina Scarpelli (remarquée entre autres pour son court-métrage EGG) dévoile son dernier projet : le clip animé du nouveau titre de Kai, A little too much.

Basée au Danemark, Martina Scarpelli s’appuie sur un style épuré en noir et blanc, avec pour ce clip des motifs narratifs et visuels évoluant entre introspection et kaléidoscope.

Director – Martina Scarpelli
Animation – Denis Chapon, Flóra Anna Buda, Heidi Holemå Christiansen, Martina Scarpelli
Storyboard & Layout – Martina Scarpelli, Denis Chapon, Flóra Anna Buda
Background Design – Flóra Anna Buda
Script, Composing & Editing – Martina Scarpelli
Creative Direction – kai & Danna Takako

Nous en profitons pour partager à nouveau le court-métrage EGG de la même réalisatrice.

L’article Martina Scarpelli signe le nouveau clip de kai est apparu en premier sur 3DVF.

☐ ☆ ✇ 3dvf.com - Actualité quotidienne

Hugo Bussière dévoile sa bande démo Modeling, Texturing, Technical Director

Par : Shadows — 18 septembre 2020 à 09:32

Découvrez les multiples compétences de Hugo Bussiere, issu d’ArtFX. Il faisait partie de l’équipe du court de fin d’études Clair de Lune.

Actuellement en recherche de poste, il peut être contacté via les coordonnées en fin de bande démo, et dispose également d’un CV sur 3DVF.

(nous en profitons pour rappeler aux studios que notre offre premium annuelle vous permet de consulter l’intégralité de la CVthèque, mais aussi de poster des annonces en illimité. Une promotion de 20% est proposée jusqu’au 30 septembre en utilisant le code « CGJOBS2020  » avant de valider le panier)

L’article Hugo Bussière dévoile sa bande démo Modeling, Texturing, Technical Director est apparu en premier sur 3DVF.

☐ ☆ ✇ 3dvf.com - Actualité quotidienne

ZBrushCore gagne de nombreuses fonctions

Par : Shadows — 18 septembre 2020 à 09:14

Pixologic annonce le lancement de ZBrushCore 2021. La nouvelle version de la déclinaison allégée (et à prix réduit) de ZBrush a droit à de nombreuses nouveautés, dont :

  • ZRemesher, outil de retopologie qui permet d’obtenir une topologie allégée et propre ;
  • MicroPoly, qui remplace les polygones par des instances interactives : parfait par exemple pour créer du tissu ;
  • Dynamic Subdivision ;
  • le support du format Image3D, qui permet d’exporter des images Gif et Png traitées de façon classique par les sites et réseaux sociaux, mais qui si on les rouvre sous ZBrushCore, contiennent le modèle 3D ;
  • support des fichiers Sculptris ;
  • Sculptris Pro, un workflow de tessellation dynamique ;
  • Camview, qui vous aidera à visualiser l’orientation de votre modèle au sein de l’espace 3D et vous permet également de naviguer plus facilement ;
  • Silhouette View, une mini fenêtre qui permet d’afficher une vue en silhouette de l’objet : l’idée est de s’assurer que le modèle sera clairement lisible, y compris à distance ;
  • Subtool Folders, des dossiers pour mieux vous organiser en groupant les Subttools. Il est possible d’appliquer des actions à un dossier complet -déplacement, rotation, suppression, etc) ;
  • Universal Camera, qui permet d’importer/exporter des paramètres de caméra, facilitant l’intégration de modèles 3D dans des rendus ou photos ;
  • Zeezoo, système de mannequins en ZSpheres pour poser et explorer vos idées.

D’autres ajouts plus mineurs sont listés dans les nouveautés. Dans l’ensemble, cette mise à jour apporter de nombreuses améliorations à ZBrushCore : sans doute de quoi renforcer son intérêt auprès des personnes ne disposant pas déjà de ZBrush.

ZBrushCore est disponible sous Pc et Mac.

L’article ZBrushCore gagne de nombreuses fonctions est apparu en premier sur 3DVF.

☐ ☆ ✇ MiniMachines.net

Oculus Quest 2 : la VR devient enfin grand public

Par : Pierre Lecourt — 17 septembre 2020 à 14:08

Annoncé à 299$/349€, l’Oculus Quest 2 est mieux équipé  que son prédécesseur tout en étant financièrement plus accessible. Prévu pour le mois prochain, ce casque VR va devenir le fer de lance de la marque qui se désengage petit à petit des modèles associés à des PC.

Oculus Quest 2

Un câble de plusieurs mètres, une machine très haut de gamme et pas mal de contraintes techniques. La VR est un loisir coûteux en espaces autant qu’en espèces, un produit de niche réservé à une petite clique de passionnés. Des gens qui veulent une immersion totale et qui sont prêts à sacrifier beaucoup pour l’obtenir. Le problème de ce segment est qu’il est loin d’un marché de masse. Quelques professionnels y trouvent leur compte, quelques particuliers également. Mais on est loin d’un segment capable de drainer des foules d’utilisateurs, ce qui pose un léger souci à l’écosystème. Comment attirer des développeurs avec des outils vendus au compte gouttes ? Comment attirer des nouveaux utilisateurs sans plus de développements.

Oculus Quest 2

Face à ce constat, Oculus a décidé de lancer une gamme de casques VR plus accessibles. L’Oculus Quest premier du nom a été pensé pour augmenter son accessibilité. Beaucoup moins cher que les casque VR haut de gamme qu’on relie à un PC avec un prix de lancement de 399$/449€. Ne nécessitant pas de PC pour fonctionner, la solution a fait pas mal parlé d’elle et commencé à tourner le public comme les développeurs vers ce type d’usages.

Oculus Quest 2

Un an plus tard, la marque réitère l’opération avec l’Oculus Quest 2, un casque VR autonome, plus puissant et moins cher que son prédécesseur. Le nouveau venu embarque un SoC Qualcomm Snapdragon XR2 et non plus un Snapdragon 835. Les possibilités et la vitesse d’affichage sont donc multipliées d’autant que  sa mémoire vive culmine à 6 Go contre 4 Go pour le 1 et il se décline en version 64 ou 256 Go. Le précédent modèle culminait à 128 Go. Avec 100$ de moins au lancement tout le dispositif est donc plus rapide… Et mieux défini.

Oculus Quest 2

Car l’affichage évolue également, le Quest 1 proposait deux écrans de 1600 x 1440 pixels tandis que l’Oculus Quest 2 va afficher en 1832 x 1920 pixels en 90 Hz pour chaque oeil. C’est un gain de 50% de densité de pixels et donc un affichage plus immersif. Le nouveau venu est également livré avec deux manettes pour piloter ses applications. 

Petit bémol, cette montée en puissance ne se traduit pas par une autonomie spectaculaire évidemment. Le casque devrait fournir de 2 à 3 heures d’autonomie seulement. C’est peu mais cela correspond peut être à ce que l’on demande à un appareil de ce type. Jouer 3 heures d’affilée avec des écrans à quelques centimètres des yeux peut vite s’avérer fatiguant.

Oculus Quest 2

Le gros point fort de ce dispositif est dans sa légèreté et son confort : pas de câble à gérer jusqu’à un PC, l’expérience est pilotée par le casque lui même. Pas de capteurs à installer pour défigurer votre salon et que vous aurez la flemme d’installer et de désinstaller à tout bout de champ. Pas de PC haut de gamme à acheter non plus, le casque est auto suffisant. Mais si vous le souhaitez, si vous avez un PC adapté, vous pourrez tout de même brancher votre Oculus Quest 2 sur votre PC pour profiter d’expériences plus riches et plus gourmandes normalement réservées aux modèles haut de gamme comme le Oculus Rift S.

Oculus Quest 2

Un casque Rift S qui va d’ailleurs bientôt passer à la trappe puisque Oculus ne produira plus ce type d’engins uniquement prévus pour fonctionner avec un PC comme moteur, à l’avenir. Cela ne veut pas dire que des modèles plus haut de gamme que le Oculus Quest 2 ne seront pas mis en vente, mais que ceux*-ci pourront également fonctionner de manière indépendante.

Oculus Quest 2

Ce que je retiens de cette annonce, cette montée en gamme associée à une baisse de tarif, c’est que Oculus change de braquet et passe en mode “console”. Racheté par Facebook, la société a passé de nombreuses années dans une économie très startupienne où le bénéfice économique n’était pas le point le plus important. Aujourd’hui, il est temps de faire fructifier ces développements en se tournant vers le grand public et en vendant des applications et des jeux. Je doute que le marché ait suffisamment baissé ses tarifs pour permettre à Oculus de proposer toutes ces évolutions en baissant son tarif public de 100$ aussi facilement. La marque a simplement décidé de jouer le même jeu qu’un Sony ou un Microsoft quand ils vendent des consoles : sponsoriser l’achat du matériel pour vendre ensuite du logiciel. Car le gros avantage pour Oculus avec ce type de périphérique, c’est qu’il faudra forcément passer par leur magasin d’applications pour installer du contenu. Chose qui n’est pas le cas sur les modèles de casque VR pour PC où la marque ne gère en rien les jeux et autres outils développés pour ses casques.

Le casque est en précommande chez Amazon à 349.99€ en version 64 Go et à 449.99€ en version 256 Go. Les deux modèles seront mis en vente et expédiés le 13 Octobre prochain.

Oculus Quest 2 : la VR devient enfin grand public © MiniMachines.net. 2020.

☐ ☆ ✇ MiniMachines.net

SiFive veut faire rentrer du RISC-V dans votre PC

Par : Pierre Lecourt — 16 septembre 2020 à 18:48

En 2019, le RISC-V de SiFive se positionnait face à une solution ARM Cortex-A72 d’après son concepteur. Cette année, l’architecture serait assez performante pour venir s’intégrer dans des PC sous Linux. 

RISC-V

RISC-V, c’est une architecture de processeur, au même titre que ARM ou x86. La grosse différence entre RISC et les autres vient du caractère totalement libre et gratuit de son jeu d’instructions. Un détail qui fait que tout un chacun peu s’intéresser à ce format sans avoir à passer auparavant à la caisse pour payer des royalties. Un détail qui rend également l’offre moins centralisée, moins sujette à un quelconque blocus… Comme celui qu’exerce l’administration Trump envers les sociétés travaillant avec Huawei, par exemple. Un péril assez fort pour pousser la fondation gérant le RISC-V à s’implanter en… Suisse en 2019. Un pays à la neutralité suffisante pour éviter une entrée dans d’éventuels embargos commerciaux.

Le géant Chinois avait en effet annoncé son intérêt pour cette architecture il y a un an lorsque les US avaient interdit à ARM de travailler avec lui, RISC-V était alors vu comme une porte de sortie intéressante pour une solution Linux maison. Car la poursuite d’un développement autour de ARM comme le Kunpeng 920 parait de plus en plus compromise. Non seulement cela pourrait être bloqué à court terme mais le rachat par Nvidia de la structure, même si il n’est pas entériné, pourrait être un nouveau frein pour Huawei.

2019-10-31 12_31_54-minimachines.net

SiFive, société américaine et donc sujette aux même restrictions de son gouvernement, planche sur un nouveau RISC-V capable d’intégrer un PC. La marque veut proposer un ordinateur capable de populariser le format et d’inciter les développeurs à travailler dessus. Baptisée Freedom U740, c’est la solution la plus aboutie dans ce sens employant ce jeu d’instructions. 

Ce SiFive FU740 est un SoC employant des coeurs U7 de 2018 dans un format hétérogène mixant les fréquences. Il a pour particularité de prendre en charge les formats classiques du monde PC. La marque annonce également l’arrivée d’une nouvelle solution pensée pour les calculs haute performance et, en particulier, l’Intelligence et Artificielle et l’analyse d’images. Des secteurs critiques qui font largement écho aux spécialités de Nvidia. Le nouveau grand concurrent de SiFive…

Un travail de Titan

Pour autant, faut t-il s’attendre à voir débarquer des PC sous RISC-V rapidement ? Non, pas plus qu’on a vu des smartphones sous la même architecture arriver depuis l’annonce de la marque l’année dernière. Si RISC n’est pas tout jeune, la solution n’a jamais porté de projets de cette envergure pour le moment. Si différents acteurs ont pu y trouver leur compte en proposant des produits tirant parfaitement partie de cette architecture libre, cela a toujours été pour des solutions en vase clos et non pas des écosystèmes complets. Quand Western Digital ou Xiaomi intègrent des puces RISC-V dans leurs produits, comme un contrôleur de stockage ou comme puce pour un smartband, c’est en maîtrisant leur programmation de A à Z sans compter sur le travail de tiers.

Le pari d’un smartphone ou d’un PC est autrement plus complexe car le premier mur à faire tomber est celui des développeurs. Il faut convaincre ces derniers de prêter attention à ce nouvel univers. Un pari réussi par Google et Apple avec ARM mais ô combien plus difficile pour un nouvel acteur face à ces mastodontes. Toute la stratégie de SiFive ces dernières années, au delà du développement de nouvelles solutions, est basée sur ce tour de force. Construire des sirènes technologiques suffisamment séduisantes pour attirer constructeurs et développeurs dans les filets d’un nouvel écosystème. Cela reste un travail de Titan mais dont les fruits pourraient avoir un jour une portée énorme sur le marché informatique mondial.

Source : Business Wire via CNX Software

SiFive veut faire rentrer du RISC-V dans votre PC © MiniMachines.net. 2020.

☐ ☆ ✇ 3dvf.com - Actualité quotidienne

Lucas Michel présente sa bande démo compositing

Par : Shadows — 16 septembre 2020 à 16:42

Issu d’ArtFX où il a travaillé sur le court de fin d’études Breach, Lucas Michel nous dévoile sa bande démo.
Spécialisé en compositing, il explique apprécier cette discipline, entre autres, pour la variété de défis qu’elle recouvre, et sa proximité avec la 2D. Il aime également l’idée de faire progresser la direction artistique, gérer des effets invisibles ou encore aider son équipe via la mise en place d’outils et précomps.

Lucas Michel est en recherche de poste et n’a pas de contrainte géographique. Outre ses coordonnées en fin de vidéo, il dispose d’un CV sur 3DVF.
Nous en profitons pour rappeler aux studios qu’ils peuvent accéder à l’ensemble de la CVthèque et poster leurs offres d’emploi en illimité avec notre offre dédiée.

L’article Lucas Michel présente sa bande démo compositing est apparu en premier sur 3DVF.

☐ ☆ ✇ 3dvf.com - Actualité quotidienne

Paris, Annecy, Montpellier : Ubisoft se syndicalise

Par : Shadows — 16 septembre 2020 à 14:26

Le STJV (Syndicat des Travailleurs et Travailleuses du Jeu Vidéo) annonce coup sur coup la création de trois nouvelles sections syndicales chez Ubisoft :

  • Le 13 juillet, une première section est officialisée chez Ubisoft Paris. Elle dispose d’une adresse mail : ubisoftparis@stjv.fr.
  • Le 15 septembre, annonce de la création d’une section chez Ubisoft Annecy (qui a notamment développé le jeu Steep), joignable sur ubisoftannecy@stjv.fr.
  • aujourd’hui, enfin, a été annoncée le lancement d’une section chez Ubisoft Montpellier. Elle est joignable via ubisoftmontpellier@stjv.fr.

On peut sans doute voir dans ces annonces la conséquence directe des révélations ayant eu lieu depuis le début de l’été sur de multiples problèmes internes graves (dont des cas de harcèlement sexuel, moral).

Des évolutions importantes

Ces créations s’accompagnent par ailleurs de changements très concrèts pour les personnes des studios concernés :

  • la section syndicale dispose de la capacité d’informer les personnes salariées, ce qui permet par exemple à celles-ci d’être mieux informées de leurs droits ;
  • un espace dédié doit par ailleurs être accordé aux personnes travaillant dans le studio, ce qui leur permettra d’échanger et de s’organiser face à d’éventuels nouveaux problèmes internes.

Le STJV précise par ailleurs que ces différentes sections se tiennent « prêtes à apporter leur soutien et assistance aux collègues qui en auraient besoin ».
Notez qu’il n’est pas nécessaire de faire partie du STJV pour bénéficier d’une aide.

Un succès pour le STJV, une évolution claire pour l’industrie

La naissance du STJV en 2017 a été suivie peu après d’une grève remarquée : celle d’employés du studio Eugen Systems, avec le soutien du STJV. Nous avions évoqué la grève de son lancement à sa fin, la situation étant exceptionnelle : ce type de mouvement est rarissime dans le jeu vidéo français.
Si les grévistes n’ont finalement pas obtenu les revendications affichées (certains ont même été licenciés par la suite), cette affaire semblait indiquer un tournant dans le secteur.

Les annonces du STJV de sections chez Ubisoft poursuivent ce mouvement. De quoi, on peut le supposer, déclencher la création d’autres sections dans un avenir proche.

Et ailleurs ?

Créé à Paris, le STJV concrétise ici ses intentions d’être « présent sur tout le territoire national ». Si vous faites partie de l’industrie du jeu vidéo et que vous souhaitez rejoindre le syndicat, il est possible d’y adhérer en ligne, ou de contacter l’organisation.

L’article Paris, Annecy, Montpellier : Ubisoft se syndicalise est apparu en premier sur 3DVF.

☐ ☆ ✇ 3dvf.com - Actualité quotidienne

Crabe, cerf, créatures : découvrez la bande démo de l’animateur David Gomez

Par : Shadows — 16 septembre 2020 à 10:35

Issu de l’école ArtFX, David Gomez nous présente sa bande démo. Il faisait partie des équipes des courts de fin d’études Aral et Lone : de quoi multiplier les expériences d’animations sur des créatures variées allant de l’insecte au monstre gigantesque, en passant par du nettoyage de mocap ou encore un cerf.

Disponible dès le mois d’octobre, il n’a pas de contrainte géographique. Outre ses coordonnées en fin de bande démo, il dispose d’un CV sur 3DVF.
Nous en profitons pour rappeler aux studios qu’ils peuvent accéder à l’ensemble de la CVthèque et poster leurs offres d’emploi en illimité avec notre offre dédiée.

L’article Crabe, cerf, créatures : découvrez la bande démo de l’animateur David Gomez est apparu en premier sur 3DVF.

☐ ☆ ✇ 3dvf.com - Actualité quotidienne

Avec « Traqué », le jeu Star Wars: Squadron se décline en court-métrage

Par : Shadows — 16 septembre 2020 à 09:38

Dans le cadre de la promotion du jeu vidéo Star Wars: Squadrons, prévu pour le 2 octobre sur PC et consoles, Electronic Arts s’est associé à Motive Studios (studio de développement en charge du jeu), Lucasfilm et ILM.

Le résultat : le court promotionnel Traqué, qui met en scène un soldat impérial en mauvaise posture.

La retraite de l’Empire après une attaque-surprise est un nouveau symbole de sa défaillance suite à la destruction de la deuxième Étoile de la Mort. Mais pour un des membres de l’escadron Titan, la bataille est loin d’être finie. Dans ce scénario indépendant de STAR WARS: Squadrons, Varko Grey, le leader de l’escadron, devient le dernier pilote TIE sur le champ de bataille. Il est chassé sans relâche par un X-wing rebelle de la Nouvelle République.

Star Wars: Squadrons proposera de réaliser des combats spatiaux en équipe ; rappelons que le support de la réalité virtuelle a été annoncé, sur PC et PS4.

L’article Avec « Traqué », le jeu Star Wars: Squadron se décline en court-métrage est apparu en premier sur 3DVF.

☐ ☆ ✇ 3Dnatives

L’aérogel de silice imprimé en 3D, le matériau le plus isolant de tous les isolants

Par : Mélanie R. — 16 septembre 2020 à 00:01

Il se passe beaucoup de choses côté matériaux d’impression 3D ! Une équipe de chercheurs a en effet réussi à imprimer en 3D un aérogel de silice, le matériau le plus isolant de tous les isolants. Réputé pour sa grande…

aerogel
☐ ☆ ✇ 3dvf.com - Actualité quotidienne

Transportation : un addon Blender qui met le turbo

Par : Shadows — 15 septembre 2020 à 20:52

Florian Benedetto nous présente son addon Transportation, centré sur les véhicules.

Concrètement, il permet de gérer et utiliser une bibliothèque qui comporte :

  • plus de 50 véhicules (voitures, motos, vélos, avions, bus, utilitaires) ;
  • une collection de matériaux typés Car Paint, pour vos rendus photoréalistes ;
  • des light probes HDRI et backplates.

Le tout cible les spécialistes de visualisation architecturale qui souhaitent étoffer leurs scènes, les designers, et plus généralement les freelances 3D.

Disponible pour quelques dizaines d’euros sur BlenderMarket et Gumroad, Transportation est compatible avec les versions 2.8 et supérieures, Cycles, Eevee.
A noter, une version « Lite » est aussi proposée : deux fois moins chère, elle comporte moins d’assets.

L’article Transportation : un addon Blender qui met le turbo est apparu en premier sur 3DVF.

☐ ☆ ✇ 3dvf.com - Actualité quotidienne

Covid-19 : le Salon de la Photo rend les armes pour 2020

Par : Shadows — 15 septembre 2020 à 20:29

L’annonce était prévisible et semblait inévitable, elle vient de se concrétiser. Le Salon de la Photo, qui réunit chaque automne à Paris des milliers de passionnés, amateurs et professionnels, n’aura pas lieu cette année.

En cause, bien évidemment, la situation sanitaire en France. Sauf à restreindre considérablement l’affluence, il n’était pas envisageable que le salon ait lieu. On imagine aussi que des entreprises ont jeté l’éponge en amont, par mesure de sécuré envers leurs propres équipes.

Aucune version dématérialisée n’est prévue : il faudra donc attendre 2021 pour la prochaine édition.

En revanche, les « Zooms », remise de prix organisée durant le salon, sont maintenus : outre un vote par un jury, le public peut donc encore voter pour son artiste préféré, jusqu’au 4 octobre.

L’article Covid-19 : le Salon de la Photo rend les armes pour 2020 est apparu en premier sur 3DVF.

☐ ☆ ✇ 3dvf.com - Actualité quotidienne

Débutez avec le logiciel d’animation akeytsu

Par : Shadows — 15 septembre 2020 à 20:03

L’outil de rigging et animation akeytsu est déjà bien installé, mais ses évolutions au fil des ans rendaient nécessaire la remise à neuf des ressources pour les débutants.

Voici donc une série de quatre tutoriels qui vous présenteront son interface, puis les bases de son approche en rigging et animation. Le tout est présenté par Addisson DeBolt, Technical Animator au sein du studio de jeu vidéo Red Storm Entertainement.
Pour suivre les tutoriels, vous pourrez utiliser la version d’essai du site officiel (compatible Windows et Mac, limitée à 30 jours).

Si vous souhaitez plutôt une présentation globale du produit et pas un tutoriel de prise en main, les deux vidéos en fin d’article sont pour vous : la première est très récente mais anglais, la seconde plus ancienne (nous l’avions filmée fin 2019 aux RADI-RAF d’Angoulême) et en français.

L’article Débutez avec le logiciel d’animation akeytsu est apparu en premier sur 3DVF.

☐ ☆ ✇ 3dvf.com - Actualité quotidienne

Animez gratuitement sur tablette E Ink

Par : Shadows — 15 septembre 2020 à 17:39

Nous avions déjà présenté sur 3DVF le projet atypique de Jérémie Rousseau : un logiciel d’animation 2D pensé pour les tablettes à encre électronique (comme le PaperLike Pro de Dasung). Si les dispositifs de ce type ne sont évidemment pas aussi répandus que les tablettes et écrans classiques, ils ont leurs avantages, à commencer par une fatigue oculaire bien moindre : l’encre électronique agit comme une feuille de papier classique, et n’a pas de rétro-éclairage.

Etant donné que ces dispositifs sont en noir et blanc, l’outil développé ne gère pas l’animation en couleurs et n’a d’ailleurs pas pour ambition de générer des animations finalisées. L’idée est plutôt de travailler sur les premières étapes de l’animation, puis d’exporter le résultat pour le finaliser (remplissage couleur) avec un matériel et des outils classiques.

Si nous évoquons à nouveau le projet, c’est que son développement a avancé durant le confinement. La dernière beta est disponible gratuitement en ligne, et fonctionne directement dans un navigateur.

L’outil propose un mode PC et un mode tablette, vous pouvez donc le tester même sans disposer de tablette E Ink.

De nombreuses améliorations ont été implémentées, telles que :

  • documentation sous le logiciel (il suffit de faire défiler la page pour disposer d’une aide),
  • interface améliorée,
  • meilleure gestion de l’export de gifs,
  • nouveaux modes d’export (jpeg, png avec transparence, export texte/json),
  • nouveaux outils de composition,
  • thèmes clair/foncés préconfigurés, possibilité de choisir d’autres couleurs que le noir et blanc,
  • en beta : export wavefront pour une surface polygonale, outil d’ajout de notes de musique dans la timeline.

Le mieux pour vous faire une idée du projet est évidemment de le tester gratuitement en ligne ; n’hésitez pas à donner votre avis au créateur sur le forum 3DVF !

L’article Animez gratuitement sur tablette E Ink est apparu en premier sur 3DVF.

☐ ☆ ✇ 3dvf.com - Actualité quotidienne

Le Mandalorien est de retour : la saison 2 en images

Par : Shadows — 15 septembre 2020 à 16:58

Le chasseur de primes au mystérieux visage est de retour ! Disney+ dévoile un teaser pour la seconde saison de sa série The Mandalorian.

Dans cette seconde saison, le Mandalorien et celui que beaucoup ont surnommé « baby Yoda » (même s’il ne s’agit pas, pour rappel, du même personnage) continueront leur périple dans la galaxie. Dans cette ère qui suit l’effondrement de l’Empire Galactique, les dangers sont partout. Il leur faudra donc trouver des alliés…

Jon Favreau reste showrunner du projet. Lui et Dave Filoni, Kathleen Kennedy, Colin Wilson sont producteurs exécutifs, Karen Gilchrist étant co-productrice exécutive.

Cette seconde saison s’appuiera à nouveau fortement sur les effets visuels et les techniques de murs de LEDs. Il sera intéressant de voir si l’expérience de la saison 1 aura permis à l’équipe d’améliorer l’usage de cette approche.

Sortie prévue le 30 octobre sur le service de streaming Disney+.

Voici également la VF :

"Où que j'aille, il me suit." Découvrez la nouvelle bande-annonce de #TheMandalorian, en streaming dès le 30 octobre exclusivement sur #DisneyPlus. pic.twitter.com/Etahq3mQrw

— Disney+ FR (@DisneyPlusFR) September 15, 2020

L’article Le Mandalorien est de retour : la saison 2 en images est apparu en premier sur 3DVF.

☐ ☆ ✇ 3Dnatives

Pourquoi Henkel a-t-il investi dans la fabrication additive ?

Par : Mélanie R. — 15 septembre 2020 à 15:50

Fondée en 1876, Henkel est une multinationale réputée dans le secteur de la consommation et dans le secteur industriel. Bien que le siège social de l’entreprise soit situé à Düsseldorf, en Allemagne, plus de 80% de ses employés travaillent à…

henkel-cover
☐ ☆ ✇ 3dvf.com - Actualité quotidienne

Rig Department, un service de rigging et développement pour les studios

Par : PseT — 15 septembre 2020 à 15:43

Le studio Hocus Pocus travaille régulièrement sur du rigging de personnages pour d’autres studios. Afin de donner plus de visibilité à cette activité, l’entreprise lance officiellement un service dédié. Son nom : Rig Department.

Concrètement, Rig Department propose donc aux studios de leur déléguer la partie rigging de leurs projets. En outre, l’entité peut aussi développer des outils d’animation pour les studios clients.

L’équipe de Rig Department (Laurent Basset, Clovis Gay, Jérémy Angonin) précise pouvoir travailler sur l’ensemble des besoins potentiels des studios : rigs complet, rig facial, muscles (avec une solution maison), rigs mécaniques (machines, robots, etc), blendshapes.
Le tout, dans un style cartoon ou réaliste selon les besoins des clients.

Pour finir, voici la bande démo de ce nouveau service. Pour plus de détails, n’hésitez pas à vous rendre sur la page de présentation officielle.

L’article Rig Department, un service de rigging et développement pour les studios est apparu en premier sur 3DVF.

☐ ☆ ✇ 3dvf.com - Actualité quotidienne

Formation en ligne : CGIvod évolue et rejoint CGItrainer

Par : Shadows — 15 septembre 2020 à 14:55

Le service de formations vidéo CGIvod évolue. En effet, l’ensemble du catalogue disponible jusqu’ici (formations Houdini, Nuke et autres) migre sur la plateforme CGItrainer.

Les deux offres de formation de Jean-Yves Arboit sont donc unifiées et centralisées. A la clé, un abonnement unique de 49€/an qui permet d’accéder à l’ensemble du catalogue, soit plusieurs centaines de vidéos et pdf.

Enfin, si vous étiez déjà client de CGIvod, Jean-Yves Arboit a prévu des bonus : vous pouvez les découvrir sur la page de l’annonce.

Ci-dessus : aperçu des ressources vidéo ; ci-dessous : les ressources PDF

L’article Formation en ligne : CGIvod évolue et rejoint CGItrainer est apparu en premier sur 3DVF.

☐ ☆ ✇ 3dvf.com - Actualité quotidienne

Formez-vous gratuitement à ZBrush avec Nicolas Delille

Par : Shadows — 15 septembre 2020 à 11:35

L’artiste Nicolas Delille annonce le lancement d’une formation gratuite sur les bases de ZBrush.

Adepte du logiciel de Pixologic depuis une dizaine d’années (il l’a notamment utilisé pour créer la coccinelle qui illustre cet article), Nicolas Delille propose ici une série de vidéos courtes qui proposent aux artistes de partir des bases : concepts, interfaces, puis prise en main des fonctions essentielles.

Dynamesh, UVs, subdivisions : la formation vous permettra de maîtriser les concepts de ZBrush et de vous lancer ensuite dans vos propres projets.

Si la formation est gratuite, elle nécessite toutefois de s’inscrire. Vous recevrez ensuite les liens des vidéos par mail, avec un accès illimité.
Pour tous les détails, vous pouvez consulter la vidéo de présentation et la page d’inscription.

Voici également un aperçu vidéo qui vous donnera une idée de la pédagogie proposée :

L’article Formez-vous gratuitement à ZBrush avec Nicolas Delille est apparu en premier sur 3DVF.

☐ ☆ ✇ 3dvf.com - Actualité quotidienne

Un livre pour créer des assets low poly sous Blender

Par : Shadows — 15 septembre 2020 à 10:10

Anthony Cardinale dévoile son nouvel ouvrage : Création d’assets 3D pour le jeu vidéo avec Blender. Ce livre se destine aux débutants en modélisation low poly.

Au menu, des exercices pratiques : création d’objets simples, d’un salon en style cartoon, d’un personnage, et enfin d’un kit modulaire typé architecture (un donjon).

Notez enfin que le livre s’appuie sur la version 2.83 LTS de Blender

L’ouvrage de 260 pages est disponible notamment via le site de l’éditeur (D-Booker Editions), en version imprimée (36€) ou consultation en ligne, avec et sans téléchargement (à partir de 19€). Il est aussi possible d’acheter les chapitres/modules à l’unité, par exemple si vous maîtrisez déjà les bases et souhaitez vous concentrer sur la partie architecturale modulaire.
Le site de l’éditeur vous donnera par ailleurs accès à des extraits : n’hésitez pas à les consulter pour vous faire une idée de l’approche pédagogique proposée.

L’article Un livre pour créer des assets low poly sous Blender est apparu en premier sur 3DVF.

☐ ☆ ✇ 3dvf.com - Actualité quotidienne

Le Cube : une bande démo énergique venue d’Amérique Latine

Par : Shadows — 15 septembre 2020 à 09:47

Le studio argentin Le Cube, dont nous avions déjà eu l’occasion de vous présenter quelques projets, présente sa nouvelle bande démo. Spécialisé en animation et motion design, l’équipe officie essentiellement dans le domaine publicitaire.

Projets dynamiques, jeux de caméra et de perspective, styles variés : nous vous invitons à vous plonger dans les créations de ce studio talentueux !

L’article Le Cube : une bande démo énergique venue d’Amérique Latine est apparu en premier sur 3DVF.

☐ ☆ ✇ 3Dnatives

La NASA imprime en 3D les moteurs des fusées de demain

Par : Mélanie R. — 15 septembre 2020 à 00:01

La NASA se prépare à envoyer des hommes sur la Lune dans le cadre du programme Artemis. Pour ce voyage spatial, l’agence américaine a décidé de miser sur la fabrication additive métal, notamment sur le procédé “Blown powder directed energy…

NASA_coverr
☐ ☆ ✇ 3Dnatives

La technologie PolyJet imprime en 3D matériaux et couleurs directement sur du textile

Par : Justine D. — 14 septembre 2020 à 18:00

Depuis quelques années, l’utilisation de l’impression 3D dans le secteur de la mode est de plus en plus courante avec la possibilité d’élargir son champ de personnalisation. En s’appuyant sur sa technologie PolyJet, multicolore et multi-matériaux, le fabricant Stratasys a…

haute couture et impression 3D
☐ ☆ ✇ 3Dnatives

Le grand livre de l’impression 3D, nouvel ouvrage de référence de Mathilde Berchon

Par : Mélanie R. — 14 septembre 2020 à 15:50

Si vous connaissez le marché français de l’impression 3D, vous avez très certainement entendu parler de Mathilde Berchon, jeune auteure à l’origine du premier livre français sur les technologies 3D. En 2013, Mathilde publiait L’impression 3D aux éditions Eyrolles, présentant…

MathildeBerchon
☐ ☆ ✇ Réalité-Virtuelle.com

Oculus Quest 2 : ultime fuite du casque par Facebook

Par : Gwendal P — 14 septembre 2020 à 14:56
fuite oculus Quest 2

Des internautes ont trouvé un site mis trop tôt en ligne par Facebook. Il permet d’apprendre ou de confirmer avant l’heure bon nombre de détails sur l’Oculus Quest 2.

Quelques jours avant sa présentation officielle, le prochain casque autonome d’Oculus a encore fuité sur Internet. Sauf que cette fois-ci, le coupable n’est autre que Facebook. En effet, tout un tas d’informations sur l’Oculus Quest 2, ce qui semble être son vrai nom, a fait surface à travers le site Blueprint de Facebook. Si la plupart de ces pages ne sont plus en ligne à l’heure actuelle, certains ont malgré tout eu le temps d’en tirer tous les détails croustillants. C’est le cas notamment de vidéos de présentation de l’appareil.

L’une des vidéos fait état d’un design du casque, indiqué comme étant plus confortable. Jusque là rien de nouveau. En revanche, elle entre plus en profondeurs dans les caractéristiques techniques du produit. Nous y apprenons que l’Oculus Quest 2 utilise la dernière puce de Qualcomm Snapdragon XR2. Nous nous en doutions fortement, mais cela devrait représenter un gros gain de performance par rapport à la Snadragon 835 qui équipe les smartphones d’il y a trois ans. En outre, la mémoire RAM passe quant à elle de 4 à 6 Go.

Une résolution de 2K par œil pour l’Oculus Quest 2

Au niveau du dispositif d’affichage, l’Oculus Quest 2 devrait avoir 50% de pixels en plus que son prédécesseur. La résolution totale serait proche de celle d’un écran de 4K, avec 2K par œil. Même si cette comparaison n’est pas parfaitement adaptée. En ce qui concerne le stockage interne, le casque en proposera 256 Go dans l’une de ses versions. Une augmentation bienvenue lorsque l’on sait que les jeux prennent de plus en plus de place. Sinon, il y aura toujours la possibilité d’utiliser un ordinateur et un câble USB pour la fonction Link. Enfin, l’appareil pourra faire fonctionner tous les titres compatibles avec le premier Quest. Il n’y aura par conséquent pas besoin d’acheter à nouveau ses jeux.

Pour le moment, aucune date ni aucun prix n’ont été révélés. Nous devrions cependant l’apprendre bien assez tôt. Il est presque certain que ces vidéos seront officiellement dévoilées lors de l’événement Facebook Connect prévu dans deux jours.

Cet article Oculus Quest 2 : ultime fuite du casque par Facebook a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

☐ ☆ ✇ SoundLightUp.

Une gamme UV-C anti covid 19 arrive chez Axente

Par : admin — 14 septembre 2020 à 13:39

Goldensea UV propose une gamme de dispositifs industriels, certifiés et sécurisés à base de tubes UV-C virucides de Philips ou Osram. Ils arrivent en France chez Axente au sein d’une nouvelle branche : Axente Healthcare. Lire la suite

L’article Une gamme UV-C anti covid 19 arrive chez Axente est apparu en premier sur SoundLightUp..

☐ ☆ ✇ Panasonic Newsroom Global

Panasonic Enriches Its SDGs Content on Its Global Website

— 14 septembre 2020 à 06:00

Osaka, Japan - Panasonic Corporation has added its Sustainable Development Goals (SDGs) initiatives to its global corporate website on August 31, 2020. SDGs are targets adopted by the United Nations at its September 2015 summit as common goals for the international commu...

❌