Collanews

🔒
☐ ☆ ✇ 3dvf.com - Actualité quotidienne

Eric “Bibo” Bergeron mis en examen

Par Shadows — 14 janvier 2020 à 10:17

Le réalisateur Eric Bergeron, dit Bibo, a été mis en examen avec contrôle judiciaire suite à une garde à vue qui a eu lieu fin 2019.

Nous tenons ces informations d’une source proche du dossier dont nous préférons protéger l’identité. Cette même source nous a confirmé que cette mise en examen serait directement liée à la production du film Un Monstre à Paris (sorti en 2011 et réalisé par Bergeron). Durant la fabrication du film, des faits de harcèlement sexuel et viol auraient abouti au suicide de la victime.
A ce stade, nous ne connaissons pas l’intitulé précis de la mise en examen d’Eric Bergeron.

Si cette affaire éclate au grand jour après tant d’années, il faut savoir qu’elle est évoquée de longue date dans le milieu de l’animation. Elle avait par exemple été abordée lors d’une soirée autour du Sexisme dans les Studios organisée par Les Femmes s’Animent en 2017, sans que les faits ne puissent être discutés avec précision. La présomption d’innocence et le silence de témoins potentiels ont évidemment empêché des discussions plus ouvertes.
Plus récemment et dans le cadre d’offres d’emplois autour du film d’animation Charlotte, sur lequel Eric Bergeron était initialement annoncé comme réalisateur, plusieurs personnes avaient dénoncé son association au projet, faisant parfois ouvertement référence au mouvement #MeeToo. Eric Bergeron aurait d’ailleurs été remplacé en octobre dernier sur ce rôle de réalisateur.

Nous vous tiendrons évidemment informés des suites de l’affaire.

Publication initiale le 12/01.
Mise à jour du 13/01 :
Si des victimes de faits similaires à ceux évoqués ici nous lisent, rappelons que des associations peuvent vous aider. Citons par exemple l’AVFT (Association européenne contre les Violences faites aux Femmes au Travail) qui propose ressources, conseils, écoute et suivi.

Mise à jour du 14/01 : le conseil juridique d’Eric Bergeron nous a fait parvenir un communiqué dans lequel son client nie en bloc les accusations.

Si vous souhaitez témoigner ou réagir concernant cette affaire, vous pouvez (outre via les commentaires) nous écrire directement sur contact@3dvf.com . Nous protègerons bien évidemment votre anonymat si vous le désirez.

L’article Eric “Bibo” Bergeron mis en examen est apparu en premier sur 3DVF.

☐ ☆ ✇ MiniMachines.net

CES 2020 : Asus Zenbook Duo, une version plus légère du portable double écran

Par Pierre Lecourt — 11 janvier 2020 à 08:48

Asus commercialisait déjà un engin dans cette gamme avec le Zenbook Pro Duo. Une solution haut de gamme proposant un écran 15.6″ 3840 x 2160 pixels et un plus petit affichage de 14″ de 3840 x 1100 pixels. Cette version affiche un poids assez élevé de 2.5 Kg pour 35.9 cm de large, 24.6 cm de profondeur et 2.4 cm d’épaisseur. Proposé à un prix public qui démarre à 2499€, ce premier modèle n’était clairement pas destiné aux baroudeurs.

Asus Zenbook Duo

Fort de ce constat et grâce à des composants qui se miniaturisent encore et toujours, Asus a donc décidé de décliner son concept sur une plus petite diagonale pour créer un engin plus portable. On découvre donc le ZenBook Duo, un portable proposant d’abord un classique écran de 14″ FullHD IPS enfermé dans des bordures très fines de 3.5 mm. L’engin propose ainsi un rapport écran / châssis de 90%. Mais le portable embarque donc également un écran secondaire de 12.6″ toujours en FullHD baptisé ScreenPad Plus. Ce second écran est tactile et permet non seulement d’afficher des données mais également d’appeler des applications dédiées.

Asus Zenbook Duo

Vous pourrez, par exemple, lancer des groupes de programmes et les rappeler rapidement depuis un menu. Votre logiciel de travail pourra ainsi être lancé avec un système de notes, un lecteur audio et une troisième sous application de votre choix. La surface pourra également servir à de la saisie manuscrite pour signer des documents au doigt ou avec le sytlet actif optionnel, à lancer des raccourcis directement accessibles comme des boutons de sauvegarde ou d’exportation ou autres. Enfin, cet écran secondaire pourra gérer des éléments de vos programmes pour libérer de la place sur votre bureau : des fenêtres dans un outil de programmation, un bandeau de montage pour la vidéo ou diverses fenêtres de réglages pour de la retouche d’images.

Asus Zenbook Duo

En dessous de cet écran particulier, on retrouve un clavier rétroéclairé avec une course de touches de 1.4 mm et juste à sa droite, un pavé tactile proposant la fonction de pavé numérique activable via un bouton dédié faisant apparaître les chiffres via des LEDs. La disposition particulière du clavier fait disparaître le repose poignet du châssis ce qui ne conviendra pas forcément à tout le monde. Un choix ergonomique auquel il faudra s’habituer sur un portable mais qui est en réalité assez semblable à l’usage d’un clavier de PC classique.

Asus Zenbook Duo

Le clavier se surélève lors du déploiement de l’écran ce qui permet d’aérer le dessous de la machine.

Le Zenbook Duo est piloté par un circuit Intel Comet Lake de dixième génération associé à un circuit graphique Nvidia GeForce MX250 disposant de 2 Go de GDDR5 dédiée optionnel. La mémoire vive variera entre 8 et 16 Go de DDR3L et le stockage évoluera de 256 ou 512 Go PCIe x2 à 1 To PCIe x4. 

La connectique comprend un port USB 3.1 Gen2 Type-C, un USB 3.1 Gen2 Type-A, un USB 3.1 Gen1 Type-A, une sortie HDMI, un lecteur de cartes MicroSDXC et un jack audio 3.5 mm combo. L’alimentation du Zenbook Duo se fera au travers d’une entrée jack 4 mm dédiée. On retrouve un Wifi6 et du Bluetooth 5.0 et Asus a trouvé la place nécessaire à l’ajout de deux webcams dans le châssis de l’écran supérieur. Un modèle classique pour la vidéoconférence et un second modèle infrarouge pour la détection biométrique sous Windows Hello.

Asus Zenbook Duo

La batterie du Zenbook Duo est une Lithium Polymère de 4 cellules pour 70 watts qui sera alimentée par un chargeur 65 watts. Celle ci portera le poids de l’enin à 1.5 Kg pour une largeur de 32.3 cm et une profondeur de 22.3 cm. L’épaisseur de l’ensemble sera limitée à 1.99 cm. Asus trouve assez de place pour intégrer dans l’engin une paire d’enceintes SonicMaster et  des microphones pour piloter le système d’assistant virtuel Cortana de Microsoft.

Le Zenbook Duo est déjà en vente, il est par exemple disponible en ligne dans une version UX481FA-BM010T équipée d’un Intel Core i5-10210U avec 8 Go de mémoire vive et 512 Go de SSD à un prix étonnamment accessible puisqu’en stock à 899.99€ chez RueDuCommerce en vente flash. Pour ce prix toutefois, l’option GeForce MX n’est pas incluse…

Une version du même Core i5 mais en 16 Go / 1 To est également proposée à 1299.90€ toujours sans support d’un chipset Nvidia et il faudra débourser 1549.99€ pour obtenir le premier modèle équipé d’un chispet GeForce MX250 accompagné d’un Core i7-10510U, de 16 Go de mémoire vive et de 512 Go de SSD.

CES 2020 : Asus Zenbook Duo, une version plus légère du portable double écran © MiniMachines.net. 2020.

☐ ☆ ✇ studioSPORT

Insta360 GO : notre test complet

Par Mélodie — 10 janvier 2020 à 15:41

Insta360, la marque phare dans les caméras 360°, est de retour avec une nouvelle caméra dans un format mini : Insta360 GO. En effet, celle-ci pèse à peine 20 grammes et est à ce jour, la plus petite caméra de ce type sur le marché.La firme chinoise semble vouloir s’attaquer à un marché autre que […]

☐ ☆ ✇ The Beat: A Blog by PremiumBeat

7 Filmmaking Insights from Modern Film and Television

Par Jourdan Aldredge — 10 janvier 2020 à 13:00

What better way to learn filmmaking than from the best. Let’s take a look at some of the principles we can gather from modern films and television.

☐ ☆ ✇ Réalité-Virtuelle.com

Oculus Link : le câble de 5 mètres officiel disponible dans le monde entier

Par Pierrick LABBE — 10 janvier 2020 à 08:00
Câble Oculus Link officiel disponible

Bonne nouvelle pour ceux qui veulent profiter du câble officiel pour l’Oculus Link. Il peut désormais être envoyé dans 22 pays, dont les destinations européennes ce qui inclus la France.

Pour ceux qui voulaient profiter de l’Oculus Link jusque-là en France, il fallait se rabattre sur une méthode de bricolage ou prendre son mal en patience pour en faire l’acquisition à sa sortie. Les choses changent avec sa sortie officielle.

Oculus Link, officiel mais encore un service en beta

Pour ceux qui n’auraient pas encore découvert Oculus Link, il s’agit de la nouvelle fonctionnalité qui permet de connecter votre casques Oculus Quest à votre PC comme s’il s’agissait d’un casque de réalité virtuelle pour PC classique. Cela permet aux propriétaires du casques qui ont un PC gamer de profiter du catalogue de jeux de l’Oculus Rift ou de SteamVR. Cependant, jusque-là, il n’y avait pas de câble officiel supérieurs à 3 mètres, à moins d’utiliser des extensions qui pouvaient nuire à la qualité du signal.

On savait déjà que le câble de Facebook allait être disponible à court terme. C’est désormais le cas, puisque Facebook peut l’envoyer dans les 22 pays ou l’Oculus Quest peut déjà être livré. Vous pourrez donc abandonner le modèle sur lequel vous aviez jeté votre dévolu en attendant, notamment le câble Anker qui était la meilleure alternative possible. L’avantage du câble officiel est qu’il est en fibre optique, et peut donc transmettre 6 Gbits/s sur 5 mètres et les 3A de puissance qui permet de le recharger en même temps.

Cet article Oculus Link : le câble de 5 mètres officiel disponible dans le monde entier a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

☐ ☆ ✇ 3Dnatives

La fabrication additive au CES 2020 : quelles sont les nouveautés ?

Par Mélanie R. — 10 janvier 2020 à 00:01

Plus grand salon de l’électronique dédié aux particuliers, le CES réunit chaque années des milliers de participants à Las Vegas afin de découvrir les dernières nouveautés high-tech, objets connectés et technologies en tout genre. En 2019, l’évènement avait rassemblé plus […]

☐ ☆ ✇ MiniMachines.net

CES 2020 : l’Asus ROG Zephyrus G14 marie Ryzen 4000 et Nvidia RTX

Par Pierre Lecourt — 9 janvier 2020 à 17:16

Asus a compris un truc important, son ROG Zephyrus G14 est sobre. Enfin, il peut l’être. Son châssis est d’un gris ou d’un blanc très classique et son design ne présente ni angle trop agressif ni fioritures tribalo-dragonesque. La machine peut venir se planter dans la salle de réunion de n’importe quelle entreprise sans que son propriétaire ne soit catalogué comme un fondu-de-jeu-vidéo-pas-vraiment-très-sérieux.

Asus ROG Zephyrus G14

Asus a donc choisi la voie la plus sage. Son ROG Zephyrus G14 présenté au CES 2020 est un ultraportable bien sous tout rapport, limite un peu terne au premier abord. Mais derrière cette triste mine il cache en réalité deux atouts assez sympathiques.

Asus ROG Zephyrus G14

Il y a d’abord la surprise de découvrir un habillage original. Sur la partie extérieure du châssis écran, on retrouvera un système de 1215 LEDs1 qui peuvent s’illuminer pour dessiner l’image ou l’information de votre choix. Les LEDs sont blanches et dessinent des motifs simples mais efficaces. On pourra demander à l’engin d’afficher l’heure ou la météo.

2020-01-09 17_06_26-minimachines.net

Il pourra également piloter un “égaliseur” qui suivra le rythme de votre musique. Mais vous pouvez également lui faire afficher le logo de votre choix au travers d’un programme qu’Asus va livrer avec la machine. On pourra donc écrire “SOFROCO-GEDEC BILAN 2019” pour parfaire sa présence en réunion ou “BONNE RETRAITE JEAN-MICHEL” au pot de départ de son collègue. Joie. Evidemment cette série de LEDs aura une incidence sur l’autonomie de la machine et il vaudra mieux l’utiliser en mode sédentaire. Ou pas du tout si vous vous n’avez aucune envie de vous démarquer ainsi. La machine sera également livrée sans cette fioriture dans une seconde finition.

Asus ROG Zephyrus G14

La version Blanche de l’appareil

L’autre point fort de ce ROG Zephyrus G14 c’est bien entendu son équipement, ses entrailles. L’engin est construit autour de la nouvelle solution de processeur AMD Ryzen 4000 et pourra accueillir les puces de 45 watts de TDP de la marque jusqu’au Ryzen 7 4800H. La version 8 coeurs et 16 threads cadencée de 2.9 à 4.2 GHz. Une puce qui promet – sur le papier en tout cas – des performances très élevées. Asus ne se contente pas pour autant du circuit Radeon 7 intégré au Ryzen. Un circuit graphique externe Nvidia pouvant aller jusqu’au puces GeForce RTX 2060 fait également partie de cette jolie pochette surprise.

Asus ROG Zephyrus G14

La mémoire vive de l’engin pourra monter jusqu’à 32 Go de DDR4-3200, ce qui devrait suffire à tous ses usages. Le stockage est confié à une solution SSD PCIe NVMe de 1 To. Asus n’a pas livré d’informations sur l’éventuelle possibilité de modifier ces composants internes. 

L’affichage 14 pouces IPS sera décliné en deux options. Le premier sera un 2560 x 1440 pixels avec un rafraîchissement de 60 Hz, le  second un plus classique 1920 x 1080 pixels mais qui grimpera en 120 Hz. Les bordures ne sont pas aussi millimétriques que sur les autres produits de la marque, celle-ci ne communique d’ailleurs pas dessus, mais l’engin reste tout de même dans une enveloppe compacte.

2020-01-09 17_03_10-minimachines.net

La disposition du clavier est intéressante :Barre espace proéminente et touches fléchées déaclées.

Le reste est à l’avenant avec un Wifi 6 que la marque a fait l’effort d’intégrer sur cet engin avec deux paires d’antennes. La connectique est presque complète avec toutefois le bémol de passer outre un port Ethernet.

Asus ROG Zephyrus G14

Asus ROG Zephyrus G14

On pourra le retrouver au travers des ports USB et notamment du port USB 3.2 Gen2 Type-C qui servira autant a faire transiter des données réseau via une compatibilité Gigabit qu’a livrer un signal vidéo DisplayPort 1.4. Le port servira également a alimenter la machine via Power Delivery même si un port jack dédié à l’alimentation de l’engin sera également présent. L’engin pourra se recharger via le Power Delivery en 65 watts. Mais il ne pourra pas être exploité au maximum de ses performances sans être relié par son alimentation 180 watts. En clair vous pourrez vous servir de l’USB Type-c pour regonfler la batterie quand vous ne vous servirez pas de la machine mais son usage en jeu demandera l’emploi du chargeur fourni par Asus pour ne pas vous laisser à plat.

Asus ROG Zephyrus G14

A noter un effort de la part d’Asus pour rendre l’engin plus efficace en restitution audio avec les deux médiums à large bande habituels sur ce type d’engin, deux modules de 2.5 watts assez classiques donc mais qui se combinent à deux tweeters de 0.5 watts pour mieux gérer les aigus. Le son bénéficiera également d’une ouverture sur le dessus de la machine via des ouïes placées de part et d’autre du repose poignets.

2020-01-09 17_04_15-minimachines.net

Toujours sur le flanc gauche on retrouvera également une sortie vidéo HDMI 2.0b plein format ainsi qu’un jack audio 3.5 mm combo. A droite la machine présentera un deuxième port USB 3.2 Gen2 Type-C et deux ports USB 3.2 Gen1 Type-A. Un port antivol type Kensington Lock est également intégré à la machine. Pas de lecteur de cartes SDXC ? Ben non, c’est dommage mais Asus n’a pas jugé cela utile ou n’a pas su trouver la place nécessaire. Il faut dire que les évents d’aération sont assez imposants sur chaque côté. Le refroidissement des composants nécessitant probablement une ventilation conséquente.

ROG Zephyrus G14

Asus a semble t-il compris un truc avec ce ROG Zephyrus G14. Que les joueurs capables de s’offrir un portable proposé à 1399€ en premier prix n’ont pas forcément envie d’investir dans une carrosserie custom plus embarrassante que jolie. Ils travaillent, ils ont peut être envie d’utiliser leur portable pour travailler et la robe neutre mais originale de cet engin est parfaitement adaptée à leur situation. A 1399€ l’engin peut autant être considéré comme une solution sérieuse qu’un portable dédié au jeu.  

CES 2020 : l’Asus ROG Zephyrus G14 marie Ryzen 4000 et Nvidia RTX © MiniMachines.net. 2020.

☐ ☆ ✇ 3dvf.com - Actualité quotidienne

Bourses Epic Games : déjà 13 millions distribués sur le pactole de 100 millions

Par Shadows — 9 janvier 2020 à 15:55

Nous avons déjà eu l’occasion d’évoquer plusieurs bourses issues du fameux Epic Games Megagrants, un programme de l’éditeur Epic Games visant à aider développeurs d’outils, projets innovants et autres projets de jeux sortant des sentiers battus et liés à l’Unreal Engine. En s’appuyant sur le trésor de guerre accumulé grâce à Fortnite, Epic Games cherche donc à renforcer la communauté 3D autour de son produit.

L’éditeur annonce avoir dépassé le cap des 13 millions de dollars déboursés, sachant que le compteur global grimpera jusqu’à 100 millions. Il reste encore donc un stock plus que confortable de bourses.

Epic Games profite de cette annonce pour publier la liste des projets qui ont reçu une bourse (ou plutôt, ceux pour lesquels cette bourse a été officialisée). Nous ne saurions trop vous conseiller d’y jeter un oeil : on y trouve des projets ambitieux comme le mystérieux Towers qui n’est pas sans rappeler The Legend of Zelda : Breath of The Wild par son style, l’outil Iliad de la société française Praxinos, ou encore l’outil de modélisation Dust3D avec système de rigging automatique.

Enfin, la page officielle des Megagrants vous permettra d’en savoir plus sur ce programme et, peut-être, de postuler pour vos projets en cours.

Ci-dessous : aperçus vidéo d’une partie des projets ayant reçu une bourse.

L’article Bourses Epic Games : déjà 13 millions distribués sur le pactole de 100 millions est apparu en premier sur 3DVF.

☐ ☆ ✇ MiniMachines.net

CES 2020 : Asus ExpertBook B9450, un 14″ de 860 grammes

Par Pierre Lecourt — 9 janvier 2020 à 11:51

860 grammes, je sais qu’on est en 2020 et que quand on était plus jeunes on pensait qu’on aurait des ordinateurs quasi magiques qui projetteraient un écran dans le vide au milieu de nulle part. Mais quand même, proposer un 14″ de ce poids est un bel exploit pour la marque Taïwanaise. Il y a évidemment un truc, l’engin ne pèse ce poids qu’avec sa batterie de base en 33 Wh. Il faudra ajouter quelques dizaines de grammes en version 66 Wh plus robuste. L’Asus ExpertBook B9450 accumule quand même les bons points et si je ne doute pas d’un positionnement tarifaire élevé, je reste persuadé que cette machine a un beau potentiel.

2020-01-09 11_48_17-minimachines.net

L’Asus ExpertBook B9450 est un portable qui ne fait pas beaucoup de concessions, il ne s’adresse pas aux joueurs mais vise plutôt un public professionnel. Il est léger donc, propose des bordures d’écran assez fines pour lui donner un aspect très aérien dans un châssis 1.5 cm d’épaisseur. L’ultraportable profite d’un alliage aluminium magnésium anodisé en noir qui lui donne un aspect sobre et efficace.

2020-01-09 11_48_30-minimachines.net

A l’intérieur on retrouvera une puce Intel Core de dixième génération pouvant grimper jusqu’au Core i7-10510U. Un quadruple coeur Comet Lake disposant de huit threads et de 8 Mo de cache et fonctionnant de 1.8 à 4.9 GHz. La puce propose un circuit graphique Intel UHD 620 fonctionnant de 300 MHz à 1.15 GHz dans un TDP de 15 watts. La mémoire vive atteindra de son côté 16 Go de DDR3L mais sera soudée à la carte mère. Il faudra donc choisir d’office entre 8 ou 16 Go et… ne pas regretter. Le stockage sera plus conséquent avec un double  SSD PCIe NVMe. Deux modules de 1 To pouvant être intégrés par défaut à l’engin ce qui laisse pas mal de possibilités de stockage. 

2020-01-09 11_48_38-minimachines.net

L’affichage n’est pas démentiel, on reste sur le sage 1920 x 1080 pixels du FullHD classique. La dalle n’est pas tactile mais la colorimétrie devrait être très correcte avec un 100% sRGB et un 72% NTSC. La dalle assurera un rétro éclairage lumineux avec 300 nits. Au dessus de l’écran on retrouvera 2 webcams, un modèle classique pour la vidéo conférence accompagnée de microphones et un modèle Infrarouge pour la reconnaissance faciale via Windows Hello. A noter que l’engin embarque également un module TPM 2.0.

2020-01-09 11_48_52-minimachines.net

Asus ne détaille pas l’autonomie de son ExpertBook B9450 mais précise qu’il proposera une charge rapide : 39 minutes de recharge sur secteur permettra de récupérer la moitié de son autonomie. Le reste de la machine reprend les classiques de 2020 avec un Wifi6 porté par la puce d’Intel, un Bluetooth 5.0 et une connectique comprenant deux ports USB Type-C Thunderbolt 3.0, un USB 3.1 Gen2 Type-A, une sortie HDMI et  un port jack combo. La machine embarque également une paire d’enceintes stéréo.

2020-01-09 11_49_00-minimachines.net

Asus a également ajouté ses options habituelles : son pavé tactile à rétro éclairage permettant de révéler un pavé numérique à l’envi. Par contre le clavier ne bénéficie pas de rétro éclairage. La charnière “Ergolift” de la marque permet de lui proposer un léger angle d’inclinaison lorsque l’on déploie l’écran.

Une bien belle machine au final, sobre et efficace, dans une enveloppe très compacte. Pas de date de commercialisation pour le moment mais j’ai l’impression que le ExpertBook B9450 ne sera distribué que dans un circuit professionnel.

 

CES 2020 : Asus ExpertBook B9450, un 14″ de 860 grammes © MiniMachines.net. 2020.

☐ ☆ ✇ Réalité-Virtuelle.com

Crunch Element lance une campagne Kickstarter pour son jeu explosif

Par Pierrick LABBE — 9 janvier 2020 à 08:00
Crunch Element

C’était l’une des bonnes surprises de fin d’année 2019… Crunch Element a été dévoilé il y a quelques mois, développé par un petit studio indépendant sous forme de beta. Ses développeurs cherchent désormais un petit coup de pouce économique.

Le studio Black Box VR Lab promet une expérience libre ou presque dans le combat en réalité virtuelle. Une expérience explosive qui n’attend plus qu’un peu d’argent pour débarquer sur vos casques.

Crunch Element a besoin de moins de 9000 euros

Le studio a donc lancé une campagne de financement sur le site Kickstarter avec l’objectif de réussir à rassembler 8.970 euros. A l’heure actuelle, la levée de fonds auprès des internautes a permis de récupérer 1.534 euros avec l’aide de 83 personnes. En sachant qu’il reste encore un mois, le studio peut être optimiste. C’est donc un jeu en réalité virtuelle de tir à la première personne dans lequel les joueurs ont la mission d’infiltrer des bases ennemies. Il ne s’agit cependant pas simplement de vous adapter à votre environnement comme dans Splinter Cell.

Ici, vous pouvez aussi faire des trous dans les murs, pour créer votre propre chemin. A votre arsenal, se trouvent aussi des armes et la capacité à grimper sur les murs. Bref, un combo qui se révèle pour le moins jouissif et que l’on a envie de découvrir dans une version complète. Les fonds récoltés seront dévolus à l’amélioration de l’intelligence artificielle des ennemis ou encore au déploiement d’un système de mise à jour. L’objectif est de lancer Crunch Element en mars 2020 en Early Access. Vous pouvez participer à la campagne ici.

Cet article Crunch Element lance une campagne Kickstarter pour son jeu explosif a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

☐ ☆ ✇ NewTek Discussions - General NDI Discussions

4K Spark pro dissapering act

Par Acknoh — 9 janvier 2020 à 06:00
Both of my Spark Pro's no longer showed up in my Input Settings. I haven't done anything different to last time I used them with the same session. Then I switch to a 4K session and they came back. I went back to 1080p session and they re appeared.

Anyone know whats going on?

Set Up:
TC1 (Build 4K-170428C, not sure what software version I have, it's never been updated)
Spark Pro
Panasonic 4K HC-X1
TP Link TL SG1016PE
☐ ☆ ✇ 3Dnatives

PrintLab, une plate-forme pour initier les enseignants et les élèves à l’impression 3D

Par Mélanie R. — 9 janvier 2020 à 00:01

L’apprentissage des bases de l’impression 3D commence petit à petit à se faire dans les écoles, encore plus dans les universités où les étudiants découvrent le potentiel de cette technologie pour leur futur métier. Il faut dire qu’elle est de […]

☐ ☆ ✇ NewTek Discussions - General NDI Discussions

Scan Converter displays blank browser page

Par b_armstro — 7 janvier 2020 à 15:56
Looking for some tips on getting Scan Converter to work properly.

I'm able to select a web browser window in scan converter, the browser page is available as a source in Tricaster, but when it's used as a source the browser is just a blank white page on the Tricaster.

The second problem is when I maximize the browser window, only a full black page is displayed. I can tell that NDI is still transmitting because I can see the mouse pointer when moved over the browser.


Any ideas? This is a new build Windows 10 dell transmitting to a Tricaster 410 Advanced.


Thanks!
☐ ☆ ✇ MiniMachines.net

CES 2020 : Asus Chromebook Flip C436 un hybride élégant et performant (maj)

Par Pierre Lecourt — 20 janvier 2020 à 15:01

Mise à jour du 20  Janvier 2020 : Asus a confirmé un prix de départ de 800$ pour ce Chromebook Flip 436 avec une arrivée en stock prévue le 24 Février prochain aux US. On peut donc s’attendre à quelque chose comme 849€ chez nous si la marque décide de proposer cet engin en France.

Billet original du 7 Janvier 2020 : Je suis bien triste de voir cette solution sortir sous ChromeOS. Enfin, sous ChromeOS uniquement apparemment. Car elle a presque tout pour plaire, le Chromebook Flip C436 est un 14″ fin, performant, léger et assez réussi en terme de ligne.

2020-01-07 14_44_19-minimachines.net

Asus a décidé de changer la donne en faisant largement évoluer les performances de sa machine. Le Chromebook Flip C436 embarque désormais des puces allant jusqu’au Core i7-10510U, un quatre coeurs et huit threads cadencé de 1.8 à 4.9 GHz avec 8 Mo de cache et une enveloppe thermique de 15 watts. Loin du double coeurs 7 watts Amber Lake Core i7-8500Y du Chromebook Flip C434 annoncé à la même époque au CES 2019. Evidemment, la solution double sa consommation mais peut être qu’Asus s’est rendu compte  que les machines sous ChromeOS étaient en réalité plus gourmandes que ce que l’on pourrait croire. Deux autres puces Intel de dixième génération seront disponibles sur l’engin avec les Core i5-10210U et Core i3-10110U. 

2020-01-07 14_44_56-minimachines.net

La mémoire vive explose puisque la machine propose de 8 à 16 Go de DDR4L et le stockage est également en large hausse avec de 128 à 512 Go de SSD embarqués sur un slot M.2 PCIe NVMe Gen 3 X2. Des composants que l’on ne retrouve pas sur toutes les options de portables Windows classiques même en haut de gamme. Intel a mis la main à la pâte puisqu’il est désigné comme co-créateur de l’engin qui fait partie de sa solution Project Athena

2020-01-07 14_43_52-minimachines.net

Le Chromebook Flip C436 annonce avoir réussit un tour de magie impressionnant : proposer un écran de 14″ de diagonale dans un châssis de 13″. Avec les bordures ultrafines “NanoEdge” de la marque, l’affichage occupe 85% de l’espace disponible sur le châssis. Ce qui permet de “tenir” cette grande diagonale de 14 pouces dans un espace de portable de 13.3 pouces standard.  

2020-01-07 14_43_42-minimachines.net

On retrouve les éléments liés à l’emploi des puces Intel comme un Wifi6 et du Bluetooth 5.0 mais pas certaines options qui peuvent s’expliquer par l’usage de ChromeOS. Par exemple, l’engin propose deux ports USB 3.2 Gen1 Type-C mais pas de Thunderbolt 3.0. Le reste de la connectique  comprend un lecteur de cartes MicroSDXC et un jack audio 3.5 mm stéréo combo. Pas de sortie vidéo ? Non mais les prises USB Type-C pourront aussi bien assurer l’affichage l’une que l’autre tout comme elles proposeront la recharge Power Delivery de l’engin. Situées de part et d’autres de la machine, cela en fait un excellent compromis d’usage pour un engin qui se veut aussi fin. Le Chromebook Flip C436 mesure 13.76 mm d’épaisseur pour 31.95 cm de large et 20.5 cm de profondeur. Son poids est de 1.1 Kilos, pas mal pour un 14 pouces.

2020-01-07 14_44_43-minimachines.net

Le clavier est de type chiclet et propose un rétro éclairage, la machine a beau être fine, elle propose une assez belle panoplie de fonctions avancées. Sa charnière rotative sur 360° par exemple qui lui donne son nom “Flip” permet des usages en mode tablette, par exemple. L’engin prend même en charge les stylets actifs avec 4096 niveaux de pression. Toutes ces fonctionnalités – rétro éclairage, dalle tactile, stylet actif, charnière 360° – amènent en général les engins à atteindre un certain embonpoint. La magie d’Asus est ici autant dans le ratio de l’écran que dans la capacité à faire tenir tous ces éléments et une batterie Lithium-polymère 3 cellules 42 Wh dans un châssis de moins de 14 mm d’épaisseur.

2020-01-07 14_44_06-minimachines.net

Le reste de la machine est complet avec même un lecteur d’empreintes digitales intégré, quatre enceintes signées Harman Kardon dans un système breveté pour apporter un son puissant et omnidirectionnel. Le Chromebook Flip C436 sera disponible en deux coloris, un argenté classique mais également une nouveauté avec un blanc “iridescent” qui devrait proposer des changements de couleurs suivant les angles.

Pas d’infos sur le tarif de ce nouveau Chromebook. Personnellement, j’espère juste qu’une version classique débarquera ou que l’on pourra passer de ChromeOS à une autre distribution Linux. Je trouve la machine très intéressante et sa ligne assez plaisante. Je n’ai juste pas l’utilité d’un engin sous ce système d’exploitation.

CES 2020 : Asus Chromebook Flip C436 un hybride élégant et performant (maj) © MiniMachines.net. 2020.

☐ ☆ ✇ Réalité-Virtuelle.com

The Remedy : une petite expérience narrative en réalité virtuelle gratuite

Par Pierrick LABBE — 7 janvier 2020 à 08:00
The Remedy

Tous les projets VR incontournables ne sont pas forcément des jeux ou le résultat du travail de grosses équipes avec un très important budget. The Remedy en fournit une brillante illustration.

Et si la réalité virtuelle pouvait révolutionner la narration ? Une promesse longtemps espérée, parfois entraperçue mais qui n’a clairement pas encore abouti complètement. Cette expérience narrative montre ce qui pourrait être une solution.

The Remedy, les comics 2.0 dans une version narrative intéressante

Qu’est-ce donc que The Remedy ? C’est une histoire en réalité virtuelle, un comic comme les affectionnent les Américains, mais raconté avec talent et innovation grâce à des animations. On y suit par exemple, dans la seconde partie, le chemin d’une mère vers le cœur d’un volcan actif  pour sauver son fils. Le talent de Daniel Martin Peixe, à la fois directeur artistique et artiste de ce projet, saute alors vraiment aux yeux. L’expérience se révèle immersive grâce à un séquençage pour le moins osé, qui propulse complètement le lecteur au cœur de l’action.

Les amateurs du genre ne manquent pas de voir une ressemblance avec Battlescar quant à la capacité à donner du rythme, mais The Remedy le fait avec encore plus d’intensité. Une expérience qui pourrait très vite se révéler incontournable pour les propriétaires de l’Oculus Quest. On regrettera simplement les images et les angles un peu trop bruts qui sont sélectionnés. Cependant, les combats très bien chorégraphiés et les visuels tout simplement bluffant permettront sans peine de passer l’éponge. On en redemande. L’expérience est disponible pour le Quest sur Oculus TV.

Cet article The Remedy : une petite expérience narrative en réalité virtuelle gratuite a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

☐ ☆ ✇ Réalité-Virtuelle.com

Medal of Honor : Above and Beyond face au défi du réalisme violent

Par Pierrick LABBE — 7 janvier 2020 à 07:00
Medal of Honor : Above and Beyond

C’est une nouvelle qui a ravi les fans. Medal of Honor : Above and Beyond redonne ses lettres de noblesse à la franchise en se déployant sur l’Oculus Rift. Mais il y a quelques contraintes.

On le sait, ce nouveau jeu sera déployé en réalité virtuelle exclusivement pour le casque PC de Facebook qui peut compter sur d’incroyables performances visuelles. Cependant, dans ces conditions, quelle place accorder à la violence, au sang et à la mort ?

Medal of Honor : Above and Beyond ne veut pas trop en faire

C’est une équipe de talent qui est derrière ce come-back espéré et longuement attendu. On trouve en effet, des développeurs qui ont pu travailler sur Titanfall, Apex Legends ou encore Star Wars Jedi : Fallen Order. Le jeu en réalité virtuelle, Medal of Honor : Above and Beyond, proposera  une très longue campagne solo en plusieurs parties et de nombreuses options pour le multijoueur, même si les détails sont encore méconnus à ce niveau-là.

Respawn a déjà annoncé la couleur par le passé. L’objectif est d’être « authentique » mais pas forcément « réaliste ». Or, cela inclut notamment l’expérience joueur. Alors que la qualité des équipements va en s’améliorant et que le résultat est visuellement de plus en plus bluffant, quelle place accorder aux morts, qui, dans une guerre sont très nombreux. Les développeurs sont donc amenés à réfléchir sur ces questions qui prennent une place croissante dans l’industrie. Le fait de tuer des personnages humains conçus de façon très réaliste, ne serait donc pas forcément encore au programme. A la place, ils comptent, avec Medal of Honor : Above and Beyond, miser sur l’empathie, notamment au niveau narratif. Affaire à suivre…

Cet article Medal of Honor : Above and Beyond face au défi du réalisme violent a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

☐ ☆ ✇ MiniMachines.net

CES 2020 : Les Asus Vivobook S13, S14 et S15 au delà des 80% d’affichage

Par Pierre Lecourt — 6 janvier 2020 à 16:09

Asus annonce sa nouvelle gamme d’ultrabook avec les Vivobook S13, Vivobook S14 et Vivobook S15. Des engins très semblables dans leur équipement interne qui se distinguent au travers d’un même concept. Les engins sont colorés, aériens et proposent des finitions originales propres à la marque.

2020-01-06 16_03_27-minimachines.net

Asus y va donc de son appellation NanoEdge pour qualifier ces nouvelles machines. Les trois engins présentent en effet des bordures très fines permettant de proposer un ratio écran/châssis très à l’avantage du premier. 

Le Vivobook S13 propose par exemple 88% d’occupation de l’écran sur la totalité du châssis qui le supporte. Ce 13.3″ pèse 1.2 Kg et affiche une épaisseur de 1.49 cm, ce qui en fait une solution intéressante dans les transports. Asus ne livre pas le détail de son encombrement mais ils devraient être du même acabit que le modèle 2019 soit 30.5 cm de large pour moins de 20 cm de profondeur. La machine propose également un système de charnière Ergolift qui soulève le châssis du support sur laquelle elle est posée. Un détail qui permet d’incliner le clavier ans une position plus confortable et d’aérer l’ensemble.

2020-01-06 16_03_20-minimachines.net

Le VivoBook S14 est un 14″ au ratio d’écran de 85% pour un poids de 1.4 Kg et 1.56 cm d’épaisseur. Ces deux premiers modèles proposent un pavé tactile avec une option pavé numérique via un rétro éclairage LED qui s’active sur sa surface.

Le VivoBook S15 enfin est un 15.6″ avec un pavé numérique intégré, ce qui le dispense de cette option de rétro éclairage. Il propose 86% de ratio d’affichage par rapport à son châssis et grimpe à 1.7 Kg pour 1.61 cm d’épaisseur. Ses dimensions ne sont pas précisées mais devraient être du même ordre que la version actuelle soit 36 cm de large pour 24 cm de profondeur. 

2020-01-06 16_03_12-minimachines.net

Les trois versions se déploient probablement autour d’un matériel interne identique. Ce qui explique leur connectique identique. On retrouve un port USB Type-C 3.2 Gen 1, un port USB Type-A 3.2 Gen 1 et deux ports USB 2.0. Un affichage secondaire sera possible via un port HDMI plein format, Asus a également intégré un lecteur de carte MicroSDXC et un port jack 3.5 mm combo casque et micro. Des enceintes signées Harman Kardon, une webcam HD, des micros complètent l’équipement des engins.

Toutes les machines embarqueront la même gamme de puces Intel de dixième génération. ce qui laisse un assez large choix de processeurs pouvant aller jusqu’au Core i7 qui sera couplé en option à un circuit graphique Nvidia GeForce MX250 en version 2 et 4 Go de NVRAM embarquée. Le système Windows 10 pré-installé pourra  compter sur un maximum de 16 Go de mémoire vive DDR4 et jusqu’à 1 To de stockage.

2020-01-06 16_05_06-minimachines.net

Les puces Intel Gen10 permettent à Asus de proposer des solutions Wifi6 par défaut, une évolution qui tombe bien pour la marque qui distribue également des routeurs à cette norme. L’occasion peut être de voir fleurir des offres combinant plusieurs appareils.

Asus proposera plusieurs choix de couleurs, sauf pour le Vivobook S13 qui restera condamné au blanc et en noir. Les S14 et S15 auront droit à des versions rouges et vertes.

 

CES 2020 : Les Asus Vivobook S13, S14 et S15 au delà des 80% d’affichage © MiniMachines.net. 2020.

☐ ☆ ✇ 3dvf.com - Actualité quotidienne

France 4 : fin de partie le 9 août pour un acteur majeur de l’animation

Par Shadows — 6 janvier 2020 à 09:43

Sa mort était déjà programmée, mais on connaît désormais sa date de décès : c’est le 9 août prochain que s’éteindra la chaîne France 4.
Comme nous l’avons déjà indiqué, cette évolution aura un profond impact sur le secteur de l’animation : la chaîne est un gros diffuseur de séries animées, et donc un client majeur pour les studios français. Malgré l’annonce d’une plateforme mobile nommée Okoo pour la remplacer, la fin de la chaîne TV risque fort d’être durement ressentie. Reste à voir si les nouveaux acteurs du marché, tels que les services de streaming (dont Disney+ qui s’apprête à débarquer en France) sauront combler en partie ce vide.

Les prochains évènements majeurs de l’animation, tels que le Festival d’Annecy en juin ou les RADI-RAF en fin d’année, seront sans nul doute l’occasion d’avoir de plus amples informations sur la manière dont l’industrie va évoluer. Nous aurons donc l’occasion de reparler de l’impact de la fin de France 4.

L’article France 4 : fin de partie le 9 août pour un acteur majeur de l’animation est apparu en premier sur 3DVF.

☐ ☆ ✇ Broadcast Beat Magazine: 2015 NAB Show News

The 2020 NAB Show: A Perfect Marketing Venture For Creative Visionaries

Par Andres Benetar — 6 janvier 2020 à 02:01

  Any creative who looks to the podcast industry as a way of communicating their artistic voice already has the right idea of how to market themselves. However, a podcast can only take a visionary so far, and that’s where the 2020 NAB Show can help. This April, the 2020 NAB Show will take place ...

The post The 2020 NAB Show: A Perfect Marketing Venture For Creative Visionaries appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE.

☐ ☆ ✇ 3Dnatives

Pourquoi combiner l’intelligence artificielle et l’impression 3D ?

Par Mélanie R. — 6 janvier 2020 à 00:01

De nos jours, nous rencontrons de plus en plus de mots et concepts à la mode tels que « Intelligence artificielle » (IA), « Blockchain » ou « Industrie 4.0 ». En elles-mêmes, ces technologies ont un impact énorme sur l’économie actuelle et les systèmes de […]

☐ ☆ ✇ Audiovisualcity » Audiovisualcity | Audiovisualcity

LAPSUS 2019 – ACT 3 : A SONIC BOMB

Par Marta Minguell — 4 janvier 2020 à 18:48

The third act of the triology of Lapsus Festival 2019 welcomed Cuzanne Ciani, a pioneer of sound design and electronic music, pianist and powerful creative mind who opened the way to many other female artists.

Lapsus is the sixth edition and is divided into three special events. After ACT 1 in which the sounds of the Eastern Europe were explored through the collaboration with Unsound Festival in Poland; ACT 2, with multidimensional sounds of Moritz Von Oswald and Pina; and ACT 3, by the title of A Sonic Womb, a journey through the powerful beginnings of female electronic music.

In ACT 3, A Sonic Womb took place in CCCB with the performances of Suzanne Ciani and Eva Geist. Also Philip Sherburne talked with Suzanne Ciani about her life experience in the field and there was a projection “Circle of Light” by Anthony Roland with the soundtrack of Delia Derbyshire and Elsa Stansfield. This edition explored the beginnings of women in electronic music thanks to the immersive sound environment designed by Intorno Labs. In the night, more artists performed at LAUT.

EVA GEIST (Live)

Geist is a Vocalist, Songwriter, Composer, Synthesist and Sound Designer. She invited us through a cinematographic musical journey with peculiar melodies, warm rhythms and atmospheres with space disco – since 2016, Andrea Noce has been buliding recognised and respected work in the electronic music scene, publishing her work on record labels such as Macadam Mambo, Hivern Discs and Elestial Sound.

SUZANNE CIANI (Live)

After 40 years of professional trajectory, she has been nominated five times in Grammy awards, and her work has been important to understand the beginnings of the synth music. In her show at Lapsus she brought an exclusive performance with the modular synthesizer Buchla 200e.

Circle of Light (Projection)

This project is a film in colour of 32 minutes directed by Anthony Roland and developed through the photographic material of Pamela Bone. The soundtrack was signed by Delia Derbyshire and Elsa Stansfield. The composers had ideas that were innovative in their times.

Infinite Waves (Conversation between Suzanne Ciani and Philip Sherburne)

The well-known Philip Sherburne (Pitchfork, The Guardian) interviewed the American producer Suzanne Ciani at CCCB. Both talked about the professional career of Ciani, and of the female on the electronic scene in the 70s until the present day.

After attending ACT 3 of Lapsus Festival, with Audiovisual City, we felt kind of inspired and proud of Suzzane Ciani, a strong and brave woman who fought to work for what she loves doing despite the cultural circumstances of the moment. We also felt proud of Eva Geist, who made us dance and enjoy her incredibly special rhythms. In general, the work of the artists in this edition was impressive.

The post LAPSUS 2019 – ACT 3 : A SONIC BOMB appeared first on Audiovisualcity.

☐ ☆ ✇ Réalité-Virtuelle.com

Stormland fonctionne désormais sur PC VR grâce à la mise à jour Revive

Par Pierrick LABBE — 3 janvier 2020 à 19:36
Stormland PC VR

Jusqu’ici réservé au Rift, Stormland est désormais compatible avec le HTC Vive, le Valve Index et les casques compatibles Windows Mixed Reality grâce à une mise à jour Revive. Explications…

Comme tous les titres développés avec Oculus Studios, ce jeu en réalité virtuelle était exclusif à la plateforme Oculus. Ce magnifique jeu d’aventure, d’action et d’exploration dans un monde ouvert est désormais compatible avec les autres casques PC VR dont le HTC Vive, le Valve Index et les casques compatibles Windows Mixed Reality. C’est grâce à une mise à jour de Revive, un mod non officiel gratuit, que le jeu est désormais compatible. Même si le jeu fonctionne bien, les performances semblent cependant un peu en deçà de celles sur l’Oculus Rift et le Rift S.

Stormland compatible grâce à la nouvelle version de Revive

Cette compatibilité inattendue est obtenue grâce à la dernière version de Revive, 1.9.2, qui prend désormais en charge Stormland sur Valve Index, HTC Vive, Cosmos, Windows Mixed Reality et d’autres casques SteamVR prêts à l’emploi. Nos confrères américains du journal spécialisé dans la réalité virtuelle, « Road to VR » ont testé les 20 premières minutes du jeu à l’aide de Valve Index et ont « constaté que cela fonctionnait sans problème, bien que les performances du jeu ne semblent pas aussi bonnes que lors d’une lecture native avec le Rift ».

Avant d’essayer de faire fonctionner Stormland sur un autre casque PC VR, vous devez avoir installé la dernière version de Revive, ainsi que les propres fichiers spécifiques au jeu en Cross VR, qui peuvent être trouvés liés dans la description du didacticiel vidéo de CircuitLord.

Cet article Stormland fonctionne désormais sur PC VR grâce à la mise à jour Revive a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

☐ ☆ ✇ Réalité-Virtuelle.com

Facebook : les lunettes de réalité augmentée ne seront pas prêtes avant 2030

Par Bastien L — 3 janvier 2020 à 17:35
facebook lunettes ar 2030

Michael Abrash, directeur de la recherche VR chez Facebook, estime que les lunettes de réalité augmentée ne seront pas prêtes pour le grand public avant 2030. En outre, il est convaincu que seul Facebook est en mesure d’inaugurer la prochaine génération de casques de réalité virtuelle…

Alors qu’une année 2020 pleine de promesses débute pour la réalité virtuelle et augmentée, le directeur de la recherche VR de Facebook, Michael Abrash, vient d’accorder une interview au site web The Information.

Dans cet entretien, Abrash coupe court aux espoirs de voir les lunettes de réalité augmentée envahir le marché dans les années à venir. Selon lui, il faudra patienter près de cinq ans pour qu’un produit convaincant soit commercialisé. De plus, en prenant l’exemple du marché des smartphones, il estime que les lunettes AR n’atteindront pas le stade ” Blackberry ” avant 2030.

D’après ses dires, le problème est qu’il est très difficile d’intégrer une nouvelle technologie d’écran et un système de tracking à une simple paire de lunettes. La tâche devient encore plus complexe lorsqu’on souhaite, en plus, offrir une journée complète d’autonomie.

Cependant, aux yeux de ce spécialiste, le véritable défi consiste à développer un système de contrôle approprié. Personne ne voudra contrôler ses lunettes avec une manette, et il est peu probable que les consommateurs utilisent des commandes vocales ou gestuelles en public. Il serait donc nécessaire que les lunettes ” devinent ” les intentions de l’utilisateur.

Néanmoins, lorsque ces obstacles techniques auront été surmontés, Abrash confirme que les lunettes AR pourraient remplacer les smartphones. Il ne reste donc plus qu’à patienter pendant 10 à 20 ans

Facebook se voit comme le leader mondial de la VR

Toujours au cours de cette interview, Michael Abrash s’est aussi exprimé concernant la réalité virtuelle. Selon lui, aucune entreprise n’arrive à la cheville de Facebook en termes d’investissements dans la VR. De fait, “ lorsque la prochaine génération de casques VR apparaîtra, ce sera parce que nous l’avons créée “.

Il est vrai que Facebook a investi massivement dans la recherche au fil des dernières années. Le but de la firme américaine est de développer les technologies qui permettront à la réalité virtuelle d’évoluer : écran varifocal, lentilles à large champ de vision, suivi du regard et des expressions faciales, gants haptiques, avatars réalistes, transmission vidéo sans fil…

Sachant que Microsoft et Google ont tous deux échoué dans leurs efforts pour conquérir le marché de la VR, Facebook est le dernier GAFAM en lice sur ce secteur. Ses seuls concurrents sérieux sont Valve et HTC, mais tous deux peinent actuellement à rivaliser avec l’Oculus Rift S et l’Oculus Quest en termes d’innovation et de prix.

Le responsable salue par ailleurs la façon dont Mark Zuckerberg s’implique dans l’avancée de la réalité virtuelle et croit en cette technologie. À ses yeux, “ la réalité augmentée peut remplacer le smartphone, mais la VR peut remplacer le PC “.

Toutefois, lors de la dernière Oculus Connect, Michael Abrash lui-même a précisé que la prochaine génération de casques VR n’était ” pas pour tout de suite “. Pour cause, il est “ très difficile de transformer les technologies révolutionnaires en produits “…

Cet article Facebook : les lunettes de réalité augmentée ne seront pas prêtes avant 2030 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

☐ ☆ ✇ The Beat: A Blog by PremiumBeat

Apple Vs. RED: Was the REDCODE RAW Patentable or Unpatentable?

Par Caleb Stephens — 3 janvier 2020 à 13:00

Let's take a close look at Apple's challenge to RED, the dispute, the decision, and what it means for the future of both companies.

☐ ☆ ✇ NewTek Discussions - General NDI Discussions

NDI HX Camera IOS app

Par petjo10 — 3 janvier 2020 à 10:28
I have two questions
1. Can I use NDI HX Camera IOS app with Iphone 11 and use the three rear cameras?
2. Why is there no 1080p mode?

Best Regards Peter
☐ ☆ ✇ Réalité-Virtuelle.com

Pourquoi Oculus va prendre son temps avec le hand tracking sur le Rift S

Par Pierrick LABBE — 2 janvier 2020 à 16:02
Hand tracking Oculus Rift S

Début décembre, Oculus a déployé une fonctionnalité expérimentale sur le Quest. Les utilisateurs bénéficient désormais du hand tracking. Cependant, celui-ci ne sera pas proposé dès maintenant sur le Rift S. Pourquoi ? Explications.

C’est une nouvelle qui ne devrait pas faire que des heureux, notamment alors qu’Oculus a déjà promis à plusieurs reprises à ses utilisateurs que c’était une priorité sur les casques de réalité virtuelle pour le PC. Le suivi des mains sur le Rift S ne sera pas pour tout de suite et Oculus s’explique.

Hand tracking sur Rift S : un délai surprenant pour Oculus

Ce délai inattendu pour le casque Rift S est pour certains utilisateurs un nouveau symbole du focus évident d’Oculus sur le Quest. Depuis son lancement, il a eu le droit à de multiples nouveautés, notamment l’Oculus Link. Cependant, le hand tracking qui vient d’être déployé constitue peut-être un pas de trop pour Oculus. Au vu du bouleversement technologique, on ne comprend pas pourquoi tous les casques ne sont pas concernés. Pire encore Oculus ne veut pas s’engager pour le Rift S à l’heure actuelle.

Pourquoi une telle précaution ? L’explication fournie peut sembler logique, mais cela ne signifie pas pour autant que les utilisateurs du Rift S comprendront. Interrogée par nos confrères américains du journal spécialisé dans la réalité virtuelle, Road To VR, l’entreprise explique vouloir désormais attendre le feedback des utilisateurs et évaluer ensuite les transformations technologiques nécessaires pour la proposer ailleurs. En clair, l’entreprise n’est pas forcément encore sûre de sa technologie et veut limiter la casse en cas d’échec. Mais dans ce cas, pourquoi la lancer et ne pas multiplier les tests ?

Suivi des mains : des utilisateurs impatients sur le Rift S

D’un point de vue technique, il faut reconnaître que l’Oculus Quest représente un choix idéal pour commencer, avec cette approche plutôt facile d’usage, moins lourd au quotidien. Le hand tracking et la possibilité d’interagir sans manette ni contrôleur a plus de sens. Mais, alors qu’Oculus se dirige peu à peu vers un système unifié et cohérent, cette double vitesse risque de ne pas forcément pas faire les affaires des développeurs. Sur le papier, les mêmes jeux peuvent régulièrement être utilisés d’un casque à l’autre mais les développeurs devront s’adapter à deux systèmes radicalement différents ou bien faire le choix d’abandonner le Rift S, ce qui est peut-être l’ambition d’Oculus à moyen terme.

C’est désormais du côté des utilisateurs que cette situation pourrait poser problème. Depuis le temps qu’on leur fait la promesse de cette avancée technologique, elle est désormais pour le moins attendue. Sur la page dédiée au feedback pour le Rift S, le hand tracking optique fait même la course en tête des avancées les plus attendues. Une attente du public qui pose toutefois aussi d’autres problèmes. La première génération du Rift ne dispose pas des capteurs adaptés pour le faire de façon efficace. Ils sont en effet externes à la différence du Quest ou du Rift S. Un saut en avant technologique qui pourrait s’avérer impossible à combler dans ce cas. Les adeptes de la première génération du Rift pourraient alors se retrouver le bec dans l’eau et laissés pour comptes par Oculus. Une drôle de façon de remercier les fidèles de la première heure.

Cet article Pourquoi Oculus va prendre son temps avec le hand tracking sur le Rift S a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

☐ ☆ ✇ Réalité-Virtuelle.com

Boneworks : des ventes record lors de la sortie du jeu d’aventure en VR

Par Pierrick LABBE — 1 janvier 2020 à 18:21
Boneworks

Boneworks a explosé les compteurs lors de la première semaine. Plus de 100.000 joueurs et un impressionnant 3 millions de dollars de chiffre d’affaires lors des 7 premiers jours, dépassant Beat Saber.

C’est un énorme succès pour le studio « Stress Level Zero » qui est derrière ce jeu en réalité virtuelle qui mêle aventure action et physique. Malgré un marketing officiel plutôt léger, le jeu affole les compteurs et pourrait rapidement dépasser Beat Saber qui est, à l’heure actuelle, le jeu en réalité virtuelle le plus vendu. Durant la seule première semaine de sortie, plus de 100.000 joueurs l’ont acheté, générant 3 millions de dollars de recette en seulement 7 jours alors qu’il était rare qu’un jeu VR atteigne de telles sommes auparavant.

Boneworks explose les ventes dès la première semaine de sortie

Boneworks est sorti le 10 décembre dernier, deux semaines avant noël. Le studio « Stress Level Zero » vient de communiquer les premiers chiffres et ils sont impressionnants. 3 millions de dollars de chiffre d’affaires et déjà plus de 100.000 exemplaires écoulés. Des chiffres qui devraient grimper en flèche avec les ventes réalisées à noël et juste après. Des résultats encore plus surprenants que le jeu n’est disponible que sur la plateforme Steam VR.

A titre de comparaison, il aura fallut un mois à Beat Saber pour atteindre les 2 millions de dollars de bénéfices après sa sortie sur Steam VR et alors que le jeu est disponible sur toutes les plateformes. Boneworks est donc en bonne position pour ravir le titre envié de jeu en réalité virtuelle le plus vendu… à moins que la sortie prochaine du très attendu jeu Half-Life : Alyx ne lui ravisse ce titre. Notez qu’une adaptation pour Oculus Quest du titre est en cours. Il est toutefois peu probable que Boneworks sorte sur PlayStation VR du fait d’un manque de puissance de la PS4.

Cet article Boneworks : des ventes record lors de la sortie du jeu d’aventure en VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

☑ ☆ ✇ Réalité-Virtuelle.com

Superhot VR a explosé les ventes pendant les fêtes de Noël

Par Pierrick LABBE — 31 décembre 2019 à 07:00
Superhot VR ventes noël

Si vous ne connaissez pas encore Superhot VR vous faites clairement partie des exceptions, tant il fait désormais partie des jeux les plus populaires. Preuve en est son succès pour Noël.

C’est un jeu qui est présent sur toutes les plateformes, un avantage qui joue clairement. Cependant, rapporter 2 millions de dollars en une semaine, reste une performance véritablement exceptionnelle pour un jeu en réalité virtuelle.

Superhot VR est désormais un classique des jeux VR

Ce jeu en réalité virtuelle est disponible sur l’Oculus Rift depuis la fin de l’année 2016 et les heureux propriétaires d’un Oculus Quest ont pu en profiter immédiatement ou presque. Surtout le jeu a réussi à saisir l’essence d’un casque autonome sans fil, tirant pleinement parti de ses possibilités. Pour les spécialistes de la réalité virtuelle, Superhot VR est un incontournable, même si malheureusement, le cross-buy, d’un casque à l’autre n’est pas au programme.

Si vous ne le connaissez pas encore, il s’agit donc d’un jeu dans lequel chacun de vos mouvements provoque l’avancée du temps mais aussi les déplacements des ennemis. Une expérience que l’on apprécie très rapidement et sans difficulté. Ces ventes de 2 millions de dollars, très impressionnantes offrent aussi un aperçu dans ce que peut vraiment rapporter le monde de la réalité virtuelle. C’est d’ailleurs pour cela que le studio l’a diffusé, précisant ne pas être en général du genre à vouloir se vanter. Pour ceux qui n’auraient pas de casque de réalité virtuelle, une version classique de Superhot est aussi disponible, notamment sur Steam.

Cet article Superhot VR a explosé les ventes pendant les fêtes de Noël a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

☑ ☆ ✇ Le journal du lapin

Les lecteurs de disquettes USB et les Mac

Par Pierre Dandumont — 31 décembre 2019 à 07:00

Depuis quelques années – depuis la sortie d’El Capitan -, un truc revient souvent : Apple aurait supprimé le support des lecteurs de disquettes USB de macOS. Sauf que… ça marche chez moi.

Un lien vers cet article revient souvent, et j’en avais parlé à l’époque. Mais les témoignages sont nombreux, que ce soit ici dans les commentaires, sur des forums, etc. En réalité, c’est même indiqué dans les descriptions de certains lecteurs chez Amazon : « Peut ne pas fonctionner avec 2015 MacBook Pro avec OS X 10 (El Capitan ) ou iMac exécutant Yosemite (10.10.5) ».

Chez moi, j’ai testé sur un MacBook Pro 2017 (en USB-C) et un MacBook Air 2012, et dans les deux cas, mes lecteurs fonctionnent. macOS Catalina pose des soucis avec les disquettes formatées pour de vieux Mac (l’OS ne supporte plus le HFS) mais ça fonctionne tout de même. Mon premier lecteur est un Freecom sur une base Mitsumi (0x03ee/0x6901), le second un modèle Dell en mécanique Sony (0x054c/0x002c). Je ne sais pas si le type de Mac a de l’importance ou si c’est le modèle du lecteur de disquettes qui importe, mais en tout cas ça m’intéresse de découvrir la raison de cette incompatibilité.

De ce que j’ai vu, quand ça arrive, le lecteur n’est pas reconnu et ne s’active pas du tout, alors que dans mon cas, le simple fait de mettre une disquette lance le moteur. Si jamais vous avez le souci, ça m’intéresse donc de connaître le type de Mac, le modèle du lecteur et l’OS.

☑ ☆ ✇ 3Dnatives

Quelles sont les tendances qui ont marqué la fabrication additive en 2019 ?

Par Mélanie R. — 31 décembre 2019 à 00:01

Ca y est, l’année 2019 touche à sa fin ! Quoi de mieux pour revenir sur les principales tendances de la fabrication additive ? Qu’est-ce qui a façonné le marché cette année, quelles ont été les innovations à retenir, à […]

❌