Collanews

🔒
☐ ☆ ✇ Le journal du lapin

Petit (re)test de la carte d’accélération 3D d’Apple

Par : Pierre Dandumont — 14 novembre 2020 à 08:00

Dans les années 90, Apple avait sorti sa propre carte 3D. J’avais parlé de la carte en question il y a de longues années, mais aussi de mes essais avec deux cartes, parce qu’il était possible de les combiner.

La carte (les, ici, j’en ai deux) est en PCI, sans sortie vidéo. Comme les PowerVR, la carte d’Apple envoie l’image dans le carte 2D à travers le bus PCI. La carte a un souci : seulement 512 ko de RAM, met ça bloque pas mal de jeux.

La carte


Pleins de puces


Du pseudo SLI

Depuis, j’essaye de trouver un moyen de les tester proprement, et je suis tombé sur quelques messages qui expliquaient que Gerbils (une démo présente sur le CD fourni) permet d’avoir des résultats en FPS. Dans un autre, il y a même une personne qui a travaillé sur Havoc (le seul jeu réellement compatible) explique que la carte a une limite forte sur les textures : douze textures en 128 x 128 (et 24 bits). Après une installation propre d’un Power Mac G3, j’ai installé une carte 2D qui n’est pas compatible QuickDraw 3D (plus exactement, une 3dfx Banshee qui n’a pas de pilotes dans l’OS, contrairement aux ATi de l’époque) et j’ai (re)testé quelques jeux. Dans la majorité des cas, on a un message d’erreur, soit sur l’absence d’accélérateur 3D, soit sur le manque de mémoire vidéo. La carte Apple n’a en effet que 512 ko de RAM et la majorité des jeux demande souvent au moins 2 Mo (et plutôt 4 Mo). Les capture sont assez floues parce que j’ai pris les images en acquisition, pour une fois.

Actua Soccer


Descent II


Tomb Raider


Sans effets visibles


Havoc sans carte 3D

Dans les trucs qui marchent, il y a le démo/bêta de Havoc (fournie sur le CD de la carte), la version finale de Havoc (significativement différente) et Gerbils, la démo. Dans les autres trucs, Tomb Raider se lance en Rave, mais sans accélération visible, et Nanosaur se retrouve sans textures ou presque. Même dans sa version limitée à 2 Mo de RAM vidéo (pour les premiers iMac), on perd la majorité des textures au profit d’un rendu blanc.

Havoc avec accélération (et transparence)


La démo


Havoc en soft et ses affreux effets


La démo sans la carte


Il manque pas mal de textures


Mais elles sont filtrées, pas comme en software

Questions performances, avec Gerbils, le passage à deux cartes est très visible. Mes tests sont faussés par un truc, d’ailleurs : j’utilise un Power Mac G3 avec un G3 à 400 MHz, et le CPU moyen à l’époque de la carte était plutôt un 604 à moins de 200 MHz. Sans effets, on est à ~90 fps en software (il faut presser shift pour afficher les FPS) et à moins de 20 fps quand on affiche tous les effets. La démo permet d’ajouter des textures sur le sol, le ciel, d’afficher de la pluie, etc. Et bien évidemment, il n’y a pas de filtrage. Avec une carte, on est vers 70 fps sans effets (oui, le CPU est plus rapide) et vers 35 fps avec les effets, et le filtrage. Et avec deux cartes, on passe entre 100 et 120 sans effets et surtout entre 50 et 60 fps avec les effets. C’est nettement plus fluide et ça se voit. Sur Havoc, je n’ai pas spécialement noté de différences de performances, ni sur Nanosaur.

Avec deux cartes


Avec deux cartes


Avec une carte


Avec une carte


Sans carte


Sans carte

J’ai essayé de faire une vidéo (condensée) des essais, mais la qualité n’est pas extraordinaire, j’ai vraiment un souci avec ma carte d’acquisition VGA sous Catalina.

Dans tous les cas, j’ai réussi à vérifier que certains logiciels utilisent bien deux cartes, et c’était le but. Pour le reste, la carte valait 400 $ (vers 1995) et n’apportait pas grand chose en dehors de quelques logiciels comme Strata Studio Pro.

❌