Collanews

🔒
☑ ☆ ✇ Zero To VJ

Should You Stop VJing With Beeple Clips?

Par : Ryan Dejaegher — 26 avril 2017 à 00:53

Should VJs Use Beeple Clips? “No Beeple. Unless it’s a clip he released this week or you can really hide it. Everybody’s using those clips and have used them forever.” There are some interesting comments whenever Beeple is brought up for VJ Loops. Go on forums and you’ll notice lots of VJs start out by […]

The post Should You Stop VJing With Beeple Clips? appeared first on Zero To VJ.

☐ ☆ ✇ Broadcast Beat Magazine: 2015 NAB Show News

Red Bee Extends Longstanding Relationship with TitanTV in North America

Par : Ericsson — 23 avril 2020 à 15:59

  Red Bee has extended its longstanding relationship with TitanTV, Inc., continuing the delivery of Content Discovery services with high quality metadata and rich media for interactive electronic program guides. Through the partnership, Red Bee and TitanTV provides linear and VOD guide services for OTA, OTT and NextGen TV (ATSC 3.0) to broadcasters and content ...

The post Red Bee Extends Longstanding Relationship with TitanTV in North America appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

☐ ☆ ✇ Broadcast Beat Magazine: 2015 NAB Show News

Red Bee Takes over Playout Operations for BBC Persian and Arabic TV News Channels

Par : Ericsson — 5 mai 2020 à 16:59

Red Bee has taken over playout operations for BBC News Arabic television and BBC News Persian television. As of early April 2020, playout operations for both channels were outsourced to Red Bee’s managed services operations, which already serve significant parts of the UK public broadcaster’s global news distribution. The migration cutover took place in cooperation ...

The post Red Bee Takes over Playout Operations for BBC Persian and Arabic TV News Channels appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

☐ ☆ ✇ 3dvf.com - Actualité quotidienne

Gnoumagbée Camara, environment artist

Par : Shadows — 29 mai 2020 à 15:04

Découvrez les travaux de Gnoumagbée Camara, jeune artiste 3D en recherche de stage. Issue de la formation ATI à Paris VIII, elle utilise Unreal Engine, Blender ou encore Substance Designer et souhaite s’orienter vers des projets typés environment artist ou généraliste 3D.

Au-delà de ce stage, elle recherche également une entreprise pour une alternance d’un an en tant qu’artiste 3D, à partir d’octobre.

L’article Gnoumagbée Camara, environment artist est apparu en premier sur 3DVF.

☐ ☆ ✇ Broadcast Beat Magazine: 2015 NAB Show News

Red Bee Becomes Partner of the DPP Committed to Sustainability Program

Par : Ericsson — 16 juin 2020 à 10:55

  Red Bee Media is now a partner of the DPP’s Committed to Sustainability Program and will support initiatives aimed towards increased sustainability in the global media industry. Red Bee was one of the first companies to be awarded the DPP Committed to Sustainability mark and achieved a 4 out of 5 score. In 2018, Red Bee ...

The post Red Bee Becomes Partner of the DPP Committed to Sustainability Program appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

☑ ☆ ✇ Anomes / Créateurs de Possibles

⁣ ⁣⁣ ⁣#repost @metteursenpieces⁣ ⁣__________________⁣ ⁣⁣ ⁣À...

— 27 juin 2020 à 08:40



⁣⁣
⁣#repost @metteursenpieces⁣
⁣__________________⁣
⁣⁣
⁣À demain 18h ! #mapping #citizenlights1030 #millumin #metteursenpieces #schaerbeek #starodyssey #space #color #painting #paint #visualart #visualprojection (at Église Saint-Servais)
https://www.instagram.com/p/CB7bpBzJJ1B/?igshid=9rmbavjv6366

☐ ☆ ✇ MiniMachines.net

Beelink GT-R : un autre MiniPC sous AMD Ryzen 5 R3550H

Par : Pierre Lecourt — 27 juillet 2020 à 15:33

MAJ : Le Beelink GT-R est désormais annoncé en précommande pour une livraison a partir du 19 Août pour moins de 493€ en version 8 Go DDR4 + 256 Go SSD + 1 To HDD sur Gearbest.

La version Barebone est toujours annoncée à moins de 387€ chez GeekBuying avec une expédition à la même période.

Billet original : A la mi Juin, je vous expliquais qu’une nouvelle génération de MiniPC abordables et capables de remplacer une tour classique, allait débarquer. Qu’une révolution était en train de débuter. L’annonce du Minisforum Deskmini DMAF5 était un signe annonciateur de cette nouvelle génération de machines. Aujourd’hui, cette nouvelle gamme de solutions se confirme avec l’annonce du Beelink GT-R. 

On retrouve sur le Beelink GT-R un élément commun avec la machine de Minisforum, le Ryzen 5 R3550H. Un processeur signé AMD qui déploie quatre coeurs et huit threads. Le tout cadencé de 2.1 à 3.7 GHz et associé à un chipset Radeon Vega 8 à 1.2 GHz. Une solution robuste qui permet d’exécuter tous les programmes classiques d’un PC familial : bureautique, multimédia, retouche d’image, montage léger, conception et impression 3D et même jeu 2D et 3D. Ce Ryzen 5 n’est pas un monstre de performances mais il est largement suffisant pour de nombreux usages et pourra, par exemple, réaliser des montages vidéos FullHD et lancer des jeux 3D récents peu détaillés.

Beelink GT-R

Dans le Beelink GT-R, cette puce sera bien entourée. La marque va vendre son MiniPC sous plusieurs formats allant du barebone nu, sans mémoire ni stockage, jusqu’à des versions pré-équipées. L’engin proposera deux slots de mémoire vive DDR4, ce qui devrait lui permettre de piloter au moins 32 Go de mémoire vive. On pourra également profiter de deux slots au format M.2 2280. Le premier sera compatible PCIe NVMe et le second limité au SATA 3.0. Enfin, un emplacement 2.5 pouces pour un stockage SATA 3.0 supplémentaire sera également disponible. On pourra donc piloter 3 solutions de stockage différentes avec cet engin. 

Beelink GT-R

Le tout sera ventilé activement par une solution assez complète comprenant un système de caloduc en cuivre et un double ventilateur en extraction. Un système complet et assez classique qui pousse de l’air frais sur des ailettes vers lesquelles la chaleur a été transportée. On n’aura donc pas un engin fanless mais il est possible que les moyens employés par la marque permettent de profiter d’un engin relativement discret en terme de nuisances sonores. On note au passage que le système de refroidissement est placé au dessus du châssis et non pas en dessous de la carte mère, un point positif pour l’ensemble de la ventilation globale qui permettra de garder un processeur plus facilement au frais malgré ses 35 watts de TDP. 

Beelink GT-R

Le boitier du Beelink GT-R lui même participera à la dissipation de la  chaleur. Avec une coque en aluminium, il protégera bien l’ensemble de la machine tout en proposant une option originale pour un MiniPC de ce type. Au dessus du châssis, on retrouve un lecteur d’empreintes digitales qui pourra piloter un système d’authentification et de chiffrement. 

Beelink GT-R

La connectique est bonne avec en façade deux ports USB 3.0 type-A, un USB Type-C, un port jack audio combinant casque et micro, un double micro pour piloter une solution d’assistant personnel. Et, en plus du bouton de démarrage, un bouton reset. Je ne pense pas qu’il s’agisse d’une bonne solution de placer ce bouton qui ré-démarrera la machine à cet endroit. J’imagine que des erreurs de manipulation pourraient être faites et un placement à l’arrière pourrait être plus sécurisant que de placer ce type de bouton entre les ports USB et le bouton de démarrage. On pourra sans doute débrancher le connecteur de ce bouton assez facilement pour éviter tout ça.

Beelink GT-R
Sur la partie arrière du Beelink GT-R, on découvre de très belles choses avec une alimentation jack classique, deux ports réseau Ethernet Gigabit ce qui est une excellente nouvelle pour piloter deux réseaux distincts avec ce type d’engin, une double sortie vidéo HDMI2.0 et un Displayport 1.4. Les trois ports permettront d’afficher des contenus en UltraHD à 60 images par seconde et en HDR.

Beelink GT-R

Le port USB Type-C de façade étant également compatible DisplayPort, il sera possible de piloter quatre écrans en simultané avec l’engin. Un point qui pourrait intéresser certains métiers.

Enfin, quatre autres ports USB 3.0 sont présents pour un total de 6 au global. Parfait encore une fois pour remplacer une tour classique avec l’ensemble des accessoires traditionnels : De la webcam au clavier en passant par une imprimante et des manettes. Il manque peut être pour pinailler un lecteur de cartes mémoire SDXC qui n’aurait pas été désagréable mais on pourra en connecter un en USB 3.0 facilement. Le MiniPC propose évidemment un Wifi5 ainsi qu’un module Bluetooth 4.1 pour piloter des systèmes sans fil.

Beelink GT-R

Le Beelink GT-R fait tenir tout cela dans un châssis un peu plus grand que d’habitude avec 16.8 cm de large pour 12 cm de profondeur et 3.9 cm d’épaisseur. Cela reste très très compact et comme l’engin propose une fixation de type VESA, il sera possible de le fixer sur un meuble ou derrière un écran facilement. 

Le Beelink GT-R est annoncé comme 100% compatible Linux et Windows et si on ne connait pas encore sa date de commercialisation ni les prix demandés par la marque, je suis persuadé que ce type de machine va bouleverser le marché. Plus complète et plus efficace, elle ne remplacera pas un PC Expert spécialisé dans un usage mais sera parfaite pour un usage familial avec très peu de choses inaccessibles dans cette optique.

Voilà également pourquoi il ne faut pas se précipiter sur des offres comme celle du Minisforum Deskmini DMAF5 en financement participatif. Il est possible que cet engin soit une meilleure affaire au final et profite d’une commercialisation traditionnelle. Comme il est possible que d’autres constructeurs de ce type lancent leur propre version d’un MiniPC sous Ryzen 5 et fassent jouer la concurrence et les prix.

Source : Beelink

Beelink GT-R : un autre MiniPC sous AMD Ryzen 5 R3550H © MiniMachines.net. 2020.

☐ ☆ ✇ MiniMachines.net

Beelink Gemini M : un nouveau MiniPC sous Celeron J4125

Par : Pierre Lecourt — 29 juillet 2020 à 13:05

Le Celeron J4125 du Beelink Gemini M est une mise à jour des puces de bureau du fondeur, fonctionnant dans un TDP de 10 watts, elles proposent un assez bon niveau de performances globales dans une optique d’usage basique : bureautique, web et… usages non professionnels.

Le Beelink Gemini M se positionne ainsi dans la lignée des minimachines de bureau capable d’a peu près tout faire hormis du jeu 3D, l’engin n’est pas armé pour cela. Il embarque bien un circuit graphique Intel UHD 600 tournant de 250 à 700 MHz et capable de décompresser de la vidéo en UltraHD H.265 sans broncher. Il est même apte à un peu de 3D mais rien de vraiment récent évidemment. Il est sensiblement plus rapide qu’un Celeron N4100 en terme de calcul ce qui permettra d’effectuer des tâches plus rapidement mais n’ouvrira pas pour autant plus de portes en terme d’usages.

Pour le reste, il s’agit d’un quadruple coeurs et autant de threads fonctionnant de 2 à 2.7 GHz avec 4 Mo de mémoire cache. La puce passant de 6 à 10 watts par rapport aux Celeron Gemini Lake précédents, le constructeur a ajouté un petit ventilateur sur le dissipateur en aluminium de base. L’idée étant de ne l’activer qu’au besoin, si la température devient trop élevée, afin de ne pas avoir tout le temps un bruit de ventilation en fonctionnement.

Le processeur est accompagné de 8 Go de mémoire vive, accompagné d’un eMMC de 64 Go et d’un stockage au format M.2 SATA 3.0 pouvant aller de 128 à 512 Go en format 2242. Le prix du modèle entrée de gamme devrait se situer aux alentours des 200€ avec son SSD de 128 Go. Beelink reprend ici ce qui a fait le succès des machines précédentes sous Celeron N4100. L’ajout d’un eMMC de 64 Go ne coûtant que quelques dollars offrant la possibilité d’ajouter un système Windows 10 pour des cacahuètes.

Beelink Gemini M

La connectique, comme le boitier, sont classiques. On retrouve un châssis ultra fin avec de belles possibilités qui ouvrent la voie à des usages très complets. Pas moins de 4 ports USB 3.0 sont dispersés autour du châssis, un lecteur  de cartes SDXC est présent, deux sorties HDMI 1.4 pour piloter deux écrans en parallèle en UltraHD, un port jack audio 3.5 mm combiné casque et micro et un port Ethernet Gigabit.

Le Beelink Gemini M embarque également un Wifi5 et du Bluetooth 4.0 pilotés par un circuit Intel 3165. On pourra donc très facilement ajouter cet engin derrière un écran grâce au support VESA fourni. Sa faible épaisseur de 1.77 cm, son poids de 340 grammes et son encombrement réduit (11.9 cm de côté) permettant une intégration facile.

Beelink Gemini M : un nouveau MiniPC sous Celeron J4125 © MiniMachines.net. 2020.

☐ ☆ ✇ MiniMachines.net

Beelink GT-R Pro : une version haut de gamme de la machine Ryzen 5 3550H

Par : Pierre Lecourt — 1 septembre 2020 à 12:46

Beelink est un spécialiste de ce genre de machines à suite, on dirait parfois les Fast&Furious du MiniPC. Alors que le Beelink GT-R démarre à peine sa carrière, certes sur les chapeaux de roue, la marque annonce déjà la suite avec le GT-R Pro. Une version améliorée de l’engin qui vise un public un peu différent.

Beelink GT-R Pro

Sur le fond, le Beelink GT-R Pro et la version de base sont identiques. On reprend le même châssis avec les mêmes fonctionnalités et surtout la même carte mère proposant un processeur AMD Ryzen 5 3550H en quatre coeurs et huit threads tournant de 2.1 à 3.7 GHz avec un chipset Radeon Vega 8 à 1.2 GHz. Le châssis est identique d’aspect avec toujours un même système de ventilation et de caloducs et un lecteur d’empreintes sur le dessus pour piloter les fonctions biométriques de Windows Hello.

Beelink GT-R Pro
En interne, de 4 à 16 Go de mémoire vive DDR4-2400 sur deux slots de mémoire SoDimm. On pourra lui ajouter jusqu’à 32 Go de mémoire vive par défaut. Le stockage est confié à trois solutions distinctes avec deux slots M.2 2280 le premier en SATA 3.0 et le second en NVMe en plus d’un emplacement 2.5″ SATA. 

La connectique en façade est identique puisqu’on retrouve les deux ports USB 3.0 Type-A accompagnés d’un port USB Type-C et d’un jack audio 3.5 mm micro et casque. Le châssis propose également deux microphones et un bouton de démarrage. 

Beelink GT-R Pro

C’est sur la face arrière que l’on découvre les vraies nouveautés présentées par la Beelink Gt-R Pro : en plus des connecteurs présents sur le modèle de base, on retrouve deux jacks supplémentaires liés à un circuit audio embarqué.

Beelink GT-R Pro

La marque ne précise pas lequel mais une sortie casque combinée à un micro et une entrée micro séparées sont intégrés au châssis pour un usage lié au jeu. Cette extension est accompagnée d’une seconde série de ports dédiés à un usage plus original. Beelink a ajouté une série de connecteurs dédiés au pilotage d’un smartphone.

Beelink GT-R Pro

Une entrée USB Type-C permettra de connecter votre téléphone directement au châssis. Elle servira à le recharger mais pourra également faire transiter données et signal vidéo. De telle sorte que votre smartphone pourra utiliser le Beelink GT-R comme dock. Une sortie HDMI supplémentaire permettant d’extraire le signal de votre smartphone sur un écran externe. Deux ports USB dédiés permettront, en outre, de piloter votre interface.

Beelink GT-R Pro

Les solutions Android proposant des bureaux virtuels dans ce genre de scénarios pourront donc profiter d’une souris et d’un clavier. En façade, un petit bouton supplémentaire permettra de basculer ce second affichage de celui en provenance de votre smartphone à celui de votre PC. De telle sorte qu’il sera possible de piloter les deux engins avec un écran unique. Les trois sorties vidéo de l’engin de base sont toujours là pour piloter par défaut jusqu’à 3 écrans.

Pour finir, le module Wifi5 de la version de base passe à une solution Wifi6… Le Beelink GT-R Pro ressemble à une réaction rapide de la marque pour surfer sur le succès de son premier modèle. Le précommandes sont importantes et les retours excellents sur ce premier modèle. Cette seconde solution est un peu plus spécialisée et devrait coûter un peu plus cher également, une bonne manière pour Beelink de faire fructifier son design et son implication dans le développement d’un engin sous processeur AMD Ryzen Zen 2.

Je ne serais pas surpris de voir encore d’autres déclinaison de ce châssis dans le futur et, au vu du succès des puces AMD dans ces MiniPC, l’apparition de beaucoup d’autres solutions chez Beelink comme chez ses concurrents.

Beelink GT-R Pro : une version haut de gamme de la machine Ryzen 5 3550H © MiniMachines.net. 2020.

☐ ☆ ✇ MiniMachines.net

Beelink GK55 : un énième MiniPC sous Celeron J4125

Par : Pierre Lecourt — 17 septembre 2020 à 18:02

Mise à jour du 17/09/2020 : Le MiniPC lancé à 290€ avait très peu d’arguments pour lui… Une promotion le replaçant à 170€ lui donne un peu plus d’intérêt !

Billet d’origine du 9/09/2020 : Mais voilà, le Beelink GK55 sort en Septembre 2020 et depuis quelques temps le marché a drôlement évolué. Lancé à presque 290€, il fait pâle figure face à l’offre concurrente. A savoir les machines sous AMD Ryzen.

Beelink GK55

Le Beelink GK55 n’est pas une mauvaise solution, on retrouve des éléments assez classiques du marché actuel comme un Celeron Gemlini Lake J4125. Un processeur proposant quatre coeurs et quatre threads fonctionnant de 2 à 2.7 GHz avec 4 Mo de mémoire cache et un TDP de 10 watts. Il propose un circuit graphique UHD 600 à 700 MHz max. Une solution classique pour des usages classiques donc. Accompagné de 8 Go de mémoire vive DDR3 et de 128 Go de SSD, il ouvrira une voie confortable vers une utilisation Web, bureautique et multimédia. 

Beelink GK55

Le SSD pourra évoluer puisqu’il s’agit d’un modèle de SSD SATA 3.0 en M.2 2280, le Beelink GK55 embarque en prime un emplacement 2.5″ pour ajouter un second stockage SATA 3.0. Il propose du Wifi5, du Bluetooth 4.0 et une connectique plutôt complète : deux ports HDMI 1.4 pour gérer un affichage multi moniteurs, un port USB Type-C, deux ports USB 3.0 et deux ports USB 2.0. Une prise audio combo est également présente ainsi que deux ports Ethernet Gigabit pour gérer deux réseaux et un lecteur de cartes SDXC. L’engin mesure 12.4 cm de large pour 11.3 cm de profondeur et 4.1 cm d’épaisseur. Il pèse 295 grammes, ce qui permettra de l’accrocher facilement derrière un écran grâce au support VESA fourni.

C’est donc une machine très correcte mais ce genre d’engin est désormais dans l’ombre des offres sous processeurs AMD. Si chez Beelink des machines comme le GT-R sous un AMD Ryzen 5-3550H bien plus puissant sont plus chères, (comptez 320€ pour une version barebone) les offres concurrentes commencent à rendre inaudible les solutions équipées de puces Intel. 

Les 290€ de ce Beelink sont quasi équivalents aux 297€ demandés pour le Minisforum UM300 sous Ryzen 3 3300U en 16 Go de mémoire vive et 256 Go de stockage accompagnés par un espace 2.5″ et proposant peu ou prou la même connectique. La version 16 Go et 512 Go de la même machine est à moins de 305€ ! L’écart de performances, de service et de prix est clairement à l’avantage de ces solutions AMD Ryzen offrant, en plus, des compétences graphiques supérieures.

Dans un autre genre, sous un processeur AMD Ryzen 5 2500U accompagné de 8 Go de mémoire vive et 256 Go de SSD, le T-Bao MN25 est proposé à 237.52€. 60€ moins chère que la Beelink GK55 avec une puce toujours plus rapide, une connectique un peu moins fournie mais en doublant la capacité de stockage tout en gardant une certaine évolution.

ProcesseurCores/ThreadsFréquencesCache L2TDP
Pentium Silver N60054/42/3.3 GHz4 Mo10W
Celeron N51054/42/2.8 GHz4 Mo10W
Celeron N45052/22/2.9 GHz4 Mo10W
Pentium Silver N60004/41.1/3.1 GHz4 Mo6W
Celeron N51004/41.1/2.8 GHz4 Mo6W
Celeron N45002/21.1/2.8 GHz4 Mo6W

On sait qu’Intel va lancer des nouveautés sur le marché des puces basse consommation avec la sortie des puces Jasper Lake qui devraient annoncer des solutions Celeron et Pentium plus évoluées. Mais ce catalogue de nouvelles puces est attendu pour le début de l’année prochaine et je doute que leurs tarifs et leurs disponibilités soient au goût des petits fabricants comme Beelink et autres. Je vois mal ce marché particulier continuer à s’intéresser aux puces Gemini Lake à moyen terme, la concurrence d’AMD est trop forte avec ses Ryzen qui permettent de fabriquer mieux pour moins cher.

Difficile de conseiller une solution Intel Gemini Lake aujourd’hui face à des engins plus performants et moins chers en Ryzen…

Beelink GK55 : un énième MiniPC sous Celeron J4125 © MiniMachines.net. 2020.

❌