Collanews

🔒
☐ ☆ ✇ 3dvf.com - Actualité quotidienne

Référence anatomique : une application gratuite pour comprendre les vertébrés

Par Shadows — 19 novembre 2019 à 12:42

Laetoli Production dévoile Vertébrés, une application qui permet de manipuler les ossements d’une douzaine d’animaux d’espèces variées : d’une grenouille à une baleine.

Destiné à un plublic assez large (chercheurs, enseignants, artistes…), l’outil pourra vous servir de référence anatomique, qu’il s’agisse de manipuler un os individuel ou un squelette entier. Notez également que le contenu devrait s’étoffer au fil du temps et de nouveaux partenariats avec des musées et laboratoires.

Vertébrés est disponible gratuitement, sur inscription. Windows, Max OS X, tablettes Android et WebGL sont gérés.

L’article Référence anatomique : une application gratuite pour comprendre les vertébrés est apparu en premier sur 3DVF.

☐ ☆ ✇ 3dvf.com - Actualité quotidienne

SATIS-Screen4All 2019 : Unit Image revient sur Love, Death & Robots

Par Shadows — 19 novembre 2019 à 12:07

Dans le cadre des conférences du SATIS-Screen4All qui se tenait début novembre près de Paris, une table ronde était organisée autour de la production pour les services de VOD.

Célia Digard, directrice des productions au sein du studio Unit Image, avait fait le déplacement pour évoquer la manière dont elle et son équipe ont géré l’épisode Derrière la faille (Beyond the Aquila Rift en VO) de la série animée Love, Death & Robots visible sur Netflix.

Célia Digard – Directrice des productions – Unit Image

Contexte et fabrication

Initialement, Unit fut contacté par Blur Studio, structure lancée en 1995 par Tim Miller et qui était en charge de la production des épisodes. Si le talent des français n’était plus à prouver, il a tout de même fallu que Unit Image présente deux plans de proof of concept avant de valider le lancement de la fabrication.

La bande-annonce de la série Love, Death & Robots

La suite du projet s’est déroulée avec une grande fluidité, a expliqué Célia Digard : une fois le script reçu, Unit a pu proposer quelques modifications (pour des raisons de narration, fabrication ou durée). Malgré une durée d’épisode d’environ un quart d’heure, bien au-delà des bandes-annonces auxquelles les équipes et le pipeline du studio sont habitués, la fabrication s’est déroulée sans encombre. Des échanges avec le client ont évidemment eu lieu, mais Unit a pu bénéficier d’une grande liberté. Au final, la majeure partie de la communication avec Netflix a finalement eu lieu assez tôt, pour le choix des acteurs (Unit Image ayant eu la chance de pouvoir s’impliquer dès cette partie du projet). Le studio a aussi pu gérer la partie sound design et la musique (mais pas les voix), une nouveauté pour Unit : généralement, pour les cinématiques de jeux vidéo, le son ne fait pas partie des livrables.

Netflix, un client pointilleux

Outre quelques évolutions de pipeline, Célia Digard a souligné que ce projet a amené des contraintes juridiques spécifiques, notamment en ce qui concerne la confidentialité. Un point au final très positif puisque les éléments mis en place servent désormais de modèle pour les nouveaux contrats de Unit Image.
Autre spécificité du travail pour Netflix : le géant du streaming a pris un mois environ pour valider les images 2K générées par Unit Image. Célia Digard nous a précisé qu’en fait, Netflix cherche à vérifier les moindres détails, y compris dans des conditions de lecture inhabituelles : contraste et luminosité poussés à fond. L’objectif pour Netflix semble être d’avoir la certitude que quelles que soient les conditions de visionnage, quel que soit le support, l’image sera parfaite y compris dans les ombres. Une exigence et un perfectionnisme qui vont dans le sens d’échos que nous avions pu avoir d’autres studios.

Un dernier point : si Célia Digard n’a pas pu nous révéler le montant du contrat, elle a tout de même précisé que le devis n’a pas été discuté par Netflix. De même, Netflix n’a pas demandé de pénalités en cas de retard.

Un bilan très positif

Vous l’aurez compris, et Célia Digard l’a clairement indiqué : Unit Image a beaucoup apprécié ce projet. Si le studio n’a malheureusement pas pu avoir de chiffres sur l’audience générée par son épisode, l’opportunité pour Unit de s’éloigner de sa zone de confort tout en ayant la confiance de son client a manifestement été une bonne expérience. Même les contraintes juridiques ont finalement eu un impact positif, comme nous l’évoquions plus haut.
Soulignons enfin que la série Love, Death & Robots a été renouvelée pour une seconde saison. On ne peut que souhaiter à Unit Image de pouvoir à nouveau en faire partie.

Pour aller plus loin

– La série Love, Death & Robots est visible sur Netflix.

– Pour un autre exemple de collaboration entre un studio français et Netflix, nous vous invitons à lire ou relire notre interview de D-Seed autour du film de science-fiction Io.

L’article SATIS-Screen4All 2019 : Unit Image revient sur Love, Death & Robots est apparu en premier sur 3DVF.

☐ ☆ ✇ 3dvf.com - Actualité quotidienne

Slim présente sa nouvelle bande démo de réalisateur

Par Shadows — 19 novembre 2019 à 10:34

Slimane Aniss alias Slim nous présente sa nouvelle bande démo en tant que réalisateur. Il a eu l’occasion de travailler sur des projets variés, tels que des publicités ou des cinématiques (28 séquences pour le jeu Ghost Recon Wildlands). Plus récemment, il a dirigé pour Andarta Pictures le teaser de la série Ewilan’s Quest, pitchée au Cartoon Forum 2019.

L’article Slim présente sa nouvelle bande démo de réalisateur est apparu en premier sur 3DVF.

☐ ☆ ✇ DJ TechTools

When Things Go Wrong: How to Recover from Your Worst DJ Fails

Par Amanda Gerstle — 18 novembre 2019 à 21:24
Recovering from DJ fails

It’s comforting to think that with the right amount of preparation you can avoid making mistakes in front of other people when DJing. But there’s a cold undeniable truth — you can’t. It’s going to happen, it’s just something people don’t like talking about. It takes bravery to admit this truth, which is what made […]

The post When Things Go Wrong: How to Recover from Your Worst DJ Fails appeared first on DJ TechTools.

☐ ☆ ✇ 3dvf.com - Actualité quotidienne

Q-Proxies : des proxies à volonté sous 3ds Max

Par Shadows — 18 novembre 2019 à 16:47

Spline Dynamics nous dévoile son nouveau plugin 3ds Max : Q-Proxies. Il permet d’automatiser la création de proxies dans vos scènes, afin d’alléger vos scènes et de travailler plus efficacement.

Le produit est disponible en deux versions : Lite et Full. La version Lite est légèrement moins chère (les deux versions restant très abordables) mais ne gère pas les personnages et objets animés. Notez qu’il est possible d’upgrader de la version Lite vers Full.

Une version d’essai (10 jours) de Q-Proxies est aussi disponible ; elle propose les mêmes fonctions que la version Lite.

L’article Q-Proxies : des proxies à volonté sous 3ds Max est apparu en premier sur 3DVF.

☐ ☆ ✇ 3dvf.com - Actualité quotidienne

Les poules se rebellent dans le nouveau spot Akama

Par Shadows — 18 novembre 2019 à 14:19

Découvrez la nouvelle réalisation d’Akama : la première campagne de Poulehouse pour Brandstation. La marque se différencie de ses concurrentes en mettant l’accent sur le bien-être des animaux : chaque année, 50 millions de poules pondeuses sont tuées lorsqu’elles atteignent 18 mois, un âge à partir duquel elles commencent à moins pondre. L’annonceur s’engage à mettre un terme à la pratique et à ne pas tuer ses poules avant leur mort naturelle.

Pour le spot, le choix a été fait de mettre en scène un élevage où, justement, cette politique n’est pas appliquée. Les poules vont donc faire leur possible pour aider leurs congénères les plus âgées à échapper à leur condamnation.

Le choix de l’animation fut assez logique, comme nous l’explique l’équipe du film : il s’agissait de sensibiliser les spectateurs sans pour autant perdre un ton léger.

Produit par Wizz chez Nki, le spot s’est appuyé sur le talent d’une vingtaine de personnes, du storyboard au rendu final et en moins de 3 mois. L’équipe a utilisé 3ds Max, V-Ray, ZBrush, Ornatrix, Nuke, Houdini et DaVinci Resolve.

Client: Poulehouse (marque française)
Agence: Brandstation
réalisateur: Akama
Production: Wizz
3D: Nki
Bande son: The 

Voici en prime quelques images des coulisses du projet, des concepts au plans finaux en passant par des effets gérés sous Houdini.

L’article Les poules se rebellent dans le nouveau spot Akama est apparu en premier sur 3DVF.

☐ ☆ ✇ 3dvf.com - Actualité quotidienne

The Last Architect : un court-métrage entre futur et réalité virtuelle

Par Shadows — 18 novembre 2019 à 12:35

Dernier des courts mis en ligne de la nouvelle promotion ArtFX, The Last Architect nous propose un concept d’anticipation qui mêle jeu vidéo et réalité virtuelle.
La réalisation est signée Rémi Dandois, Paul-Antoine Decaux, Camille Delhommeau, Victor Jacquot, Thomas Louisor & Thomas Rodeschini, qui ont été épaulés par l’étudiante spécialiste Morgane Herbstmeyer.

En l’an 2446, Nova, la dernière architecte, gagne une dernière chance de prouver son talent grâce à une opportunité spéciale.

L’article The Last Architect : un court-métrage entre futur et réalité virtuelle est apparu en premier sur 3DVF.

☐ ☆ ✇ 3dvf.com - Actualité quotidienne

The Last Architect : un court-métrage entre futur et réalité virtuelle

Par Shadows — 18 novembre 2019 à 11:53

Dernier des courts mis en ligne de la nouvelle promotion ArtFX, The Last Architect nous propose un concept d’anticipation qui mêle jeu vidéo et réalité virtuelle.
La réalisation est signée Rémi Dandois, Paul-Antoine Decaux, Camille Delhommeau, Victor Jacquot, Thomas Louisor & Thomas Rodeschini, qui ont été épaulés par l’étudiante spécialiste Morgane Herbstmeyer.

En l’an 2446, Nova, la dernière architecte, gagne une dernière chance de prouver son talent grâce à une opportunité spéciale.

L’article The Last Architect : un court-métrage entre futur et réalité virtuelle est apparu en premier sur 3DVF.

☐ ☆ ✇ 3dvf.com - Actualité quotidienne

Toki & Dewei : amitié super-héroïque dans un court ArtFX

Par Shadows — 18 novembre 2019 à 11:25

Nous poursuivons notre exploration de la nouvelle promotion ArtFX avec Toki & Dewei, court-métrage créé par Hathaiphat Chuchit, Ophélie Gilger, Elodie Gironde & Ivana Wijaya Djajawi
à l’aide des étudiants spécialistes Louka Maréchal, Gabriel Neville, Tiago Azevedo & Morgane Herbstmeyer.

Comme pour les films de fin d’études précédents, cette mise en ligne est temporaire : le court repartira dans quelques semaines faire le tour des festivals.

Un enfant rêve avec son meilleur ami d’aventures et de super-héros. Il va découvrir que leur amitié est plus importante que ses ambitions d’enfant

L’article Toki & Dewei : amitié super-héroïque dans un court ArtFX est apparu en premier sur 3DVF.

☐ ☆ ✇ 3dvf.com - Actualité quotidienne

Le lien amer : une animation dénonce le sort des lions d’Afrique du Sud

Par Shadows — 18 novembre 2019 à 11:05

La Born Free Foundation a fait appel à Engine UK, Zombie Studio et Blinkink pour une campagne de sensibilisation autour des lions d’Afrique du Sud. Ces derniers connaissent souvent un triste sort, puisque la majorité naît en captivité : utilisés comme accessoires pour photos touristiques durant leur enfance, ils servent ensuite de gibier pour chasseurs en mal de sensations fortes.

On trouvera un making-of chez Blinkink ; en particulier, si les personnages sont animés en 3D, des décors bien réels ont été employés.

L’article Le lien amer : une animation dénonce le sort des lions d’Afrique du Sud est apparu en premier sur 3DVF.

☐ ☆ ✇ 3dvf.com - Actualité quotidienne

Neon Noir : Crytek dévoile un benchmark dédié au raytracing

Par Shadows — 18 novembre 2019 à 10:51

Crytek annonce le lancement d’un benchmark 3D temps réel gratuit dérivé de Neon Noir, sa démo technologique centrée sur le raytracing.

Le benchmark devrait vous donner un score quelle que soit la configuration employée, mais Crytek suggère une configuration minimale pour un minimum de fluidité :

– AMD Ryzen 5 2500X CPU/Core i7-8700

– AMD Vega 56 8 GB VRAM/Nvidia GTX 1070 8 GB VRAM

– 16 GB System Ram

– Win 10 x64

– DX11

Il est à noter que la solution de raytracing de Crytek est à la fois matérielle et agnostique d’un point de vue API. Des caractéristiques qui ne la restreignent pas aux cartes NVIDIA équipées de RT Cores. Cette technologie de raytracing rejoindra le Cryengine mais pas avant 2020.

L’article Neon Noir : Crytek dévoile un benchmark dédié au raytracing est apparu en premier sur 3DVF.

☐ ☆ ✇ 3Dnatives

Somfy maximise le potentiel de la fabrication additive FFF dans son centre R&D

Par Mélanie R. — 18 novembre 2019 à 00:01

Depuis plusieurs années Somfy, leader mondial de la motorisation et de l’automatisation des ouvertures de l’habitat, utilise la fabrication additive pour la réalisation des prototypes de ses futurs produits. Initialement, la société faisait essentiellement appel à des prestataires externes pour […]

☐ ☆ ✇ Renderosity Magazine

Interview with Writer/Film Director, Heath C. Michaels on the Short Film, The World Over

Par Nick Charles — 17 novembre 2019 à 22:00
I've been watching a lot of short films, and there are some that really resonate with me, whether it is the look, feel, camera work, VFX, acting, or just great storytelling. Recently viewing The...
☐ ☆ ✇ Keijiro's Dev Log

Roland Groovebox MC-101

17 novembre 2019 à 15:32


Roland Groovebox MC-101

☐ ☆ ✇ 3Dnatives

TOP 5 des vidéos de la semaine : un bras robotique imprimé en 3D en métal…

Par Mélanie R. — 17 novembre 2019 à 00:01

Retrouvez notre TOP 5 des meilleures vidéos de la semaine sur l’impression 3D et la fabrication additive. Cette semaine, découvrez comment MX3D a créé un bras robotique imprimé en 3D en métal en partenariat avec Altair. Vous pourrez aussi apprendre […]

☐ ☆ ✇ 3Dnatives

Lab 3Dnatives : Test de l’imprimante 3D Orange 30 de Longer3D

Par Alex M. — 16 novembre 2019 à 00:01

Originaire de Shenzhen en Chine, le fabricant Longer3D s’est lancé dès 2014 dans le secteur de l’impression 3D avec aujourd’hui une présence sur trois segments distincts : des imprimantes 3D FDM de bureau (connues chez les makers sous la marque […]

☐ ☆ ✇ 3Dnatives

Formnext 2019 : que pouvons-nous espérer pour cette 5ème édition ?

Par Mélanie R. — 15 novembre 2019 à 00:01

Formnext est sans aucun doute le plus grand salon professionnel dédié à la fabrication additive : depuis 5 années consécutives, il réunit des milliers d’acteurs internationaux autour des innovations du secteur et permet de renforcer la place des technologies 3D dans […]

☐ ☆ ✇ 3Dnatives

3E Metal Deposition, la nouvelle technologie métal de Meltio présentée au Formnext

Par Mélanie R. — 14 novembre 2019 à 15:50

Il y a quelques semaines, nous vous avons présenté Meltio, le nouvel acteur de la fabrication additive métal qui présentera sa technologie 3E Metal Deposition lors de la prochaine édition de Formnext. En quoi celle-ci est-elle innovante ? Comparée aux […]

☐ ☆ ✇ 3Dnatives

GF Machining Solutions et 3D Systems optimisent la fabrication additive métal

Par Mélanie R. — 14 novembre 2019 à 00:01

GF Machining Solutions (GF), division de l’entreprise suisse Georg Fischer spécialisée dans l’industrie mécanique, renforce sa présence sur le marché de la fabrication additive métal à travers un partenariat avec le fabricant 3D Systems. En combinant leur expertise respective, en […]

☐ ☆ ✇ 3Dnatives

Les caractéristiques de 3DEXPERIENCE Make, la plate-forme de fabrication de Dassault Systèmes

Par Mélanie R. — 13 novembre 2019 à 15:50

Dassault Systèmes, leader des logiciels de conception 3D, des solutions de maquette numérique et de gestion du cycle de vie du produit (PLM), a récemment lancé son service de fabrication à la demande baptisé 3DEXPERIENCE Make. Ce service, qui fait […]

☐ ☆ ✇ Keijiro's Dev Log

Added a block noise glitch effect to the custom post processing...

16 novembre 2019 à 15:40


Added a block noise glitch effect to the custom post processing effect collection https://github.com/keijiro/Kino

☐ ☆ ✇ Keijiro's Dev Log

Added a block noise glitch effect to the custom post processing...

16 novembre 2019 à 15:38


Added a block noise glitch effect to the custom post processing effect collection https://github.com/keijiro/Kino

☐ ☆ ✇ Renderosity Magazine

We Spent 72 Hours Researching Laptops And What We Found Is Surprising, Part 1

Par Submitted — 16 novembre 2019 à 14:30
Mobile computing isn’t a luxury anymore — these days, having ready access to a laptop is a flat out necessity. Whether you need to edit video on the go, email your boss, play games, o...
☐ ☆ ✇ Réalité-Virtuelle.com

L’université du Sussex veut vous aider à toucher les hologrammes

Par Pierrick LABBE — 15 novembre 2019 à 21:17
Touches les hologrammes

Et si la réalité augmentée devenait physique et sortait du virtuel ? C’est que cherchent à faire les chercheurs de l’université du Sussex, pour un projet très (très) séduisant permettant de toucher les hologrammes.

C’est à l’école d’ingénierie et d’informatique de l’université du Sussex que se déroule ce projet pour le moins innovant en réalité augmentée. Ils ont imaginé la possibilité d’afficher des hologrammes tactiles, sans avoir recours à un casque de réalité augmentée.

Toucher les hologrammes : un projet encore pratique

Ce projet a donc été nommé le « Multimodal Acoustic Trap Display » (MATD), et nécessite le recours à un projecteur LED, un ensemble de haut-parleurs et une perle en mousse. Les enceintes génèrent des ondes ultrasoniques qui maintiennent la balle en l’air et la font bouger très rapidement pour donner l’illusion d’une image volumétrique. Le projecteur se charge de donner vie au contenu avec le recours à des lumières bleu, vert et rouge.

« Notre nouvelle technologie s’inspire d’anciens téléviseurs qui utilisent un balayage à faisceau de couleur unique le long de l’écran si rapidement que votre cerveau l’enregistre comme une seule image. Notre prototype fait de même en utilisant une particule colorée qui peut se déplacer si rapidement n’importe où dans l’espace 3D que l’œil nu voit une image volumétrique en l’air» expliquent les chercheurs. Avec une autre enceinte, on peut même créer un sentiment de feedback quand vous touchez l’objet, de quoi donner naissance à une illusion particulièrement réaliste, celle de toucher les hologrammes. Reste désormais à voir cette technologie être déployée dans le monde réel.

Cet article L’université du Sussex veut vous aider à toucher les hologrammes a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

☐ ☆ ✇ Réalité-Virtuelle.com

Un mod « Halo Reach » en réalité virtuelle est en développement

Par Pierrick LABBE — 15 novembre 2019 à 20:35
Halo Reach

Et si vous pouviez jouer à Halo Reach en réalité virtuelle ? C’est sans aucun doute un rêve pour de nombreux amateurs du genre. Le salut ne viendra pas de Microsoft, mais de la communauté…

Au mois de décembre, les fans de la saga du jeu-vidéo pourront se réjouir. Le jeu, sorti en 2010 sur Xbox 360, sera déployé sur PC dans le cadre de « Halo : The Master Chief Collection ». La compatibilité en réalité virtuelle pourrait être au programme d’une certaine façon.

Some more pic.twitter.com/gGBXGkn2tD

— Nibre (@nibre_) November 14, 2019

« Halo Reach » pourra remercier les fans

C’est Zack « Nibre » qui serait en train de travailler à ce dossier. Pour ceux qui ne connaissent pas ce nom, il s’agit de celui qui avait créé un mod en réalité virtuelle pour Alien : Isolation. Avec ce projet, bien entendu non-officiel, il répond avant tout à la demande des fans. La franchise ultra-populaire est réclamée à cors et à cris par les fans en réalité virtuelle. Cependant, puisque le jeu est resté exclusivement que sur la console Xbox, ce n’est pas encore au programme. Pourtant, Microsoft avait fait un petit teasing sur le sujet, nous laissant espérer autre chose.

Avec son projet et le lancement de Halo : Reach sur PC le 3 décembre, les joueurs pourront donc profiter potentiellement de deux expériences inédites. Zach « Nibre » s’est décrit comme un « Halo addict » et a déjà partagé des images sur les réseaux sociaux comme vous pouvez le voir dans le Tweet plus haut. Il ne s’est pas engagé à sortir un mod complet, mais l’expérience semble lui plaire.

Cet article Un mod « Halo Reach » en réalité virtuelle est en développement a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

☐ ☆ ✇ Réalité-Virtuelle.com

John Carmack abandonne Oculus pour se concentrer sur l’IA

Par Bastien L — 15 novembre 2019 à 17:17
john carmack oculus

John Carmack quitte sa position de CTO chez Oculus. Cette légende de l’industrie du jeu vidéo a décidé de délaisser la réalité virtuelle pour dédier son temps et son énergie à l’intelligence artificielle…

Cela ne fait aucun doute : John Carmack est l’une des figures de proue de la réalité virtuelle moderne. Connu dans l’industrie du jeu vidéo comme le créateur de classiques tels que Doom et Quake, c’est lui qui a permis à Oculus de présenter son Rift à l E3. Sans lui, le projet de Palmer Luckey serait peut-être resté confidentiel.

John Carmack a aussi joué un rôle majeur dans la création du casque VR mobile Gear VR produit par Oculus et Samsung. Il est aussi connu pour ses keynotes extrêmement techniques à chaque conférence Oculus Connect, durant lesquelles il évoque le futur de la réalité virtuelle.

En 2013, Carmack a quitté id Software pour devenir le CTO d’Oculus. Cependant, sept ans plus tard, il semblerait que ce programmeur de génie ait décidé de voguer vers de nouveaux horizons…

John Carmack quitte son poste de CTO chez Oculus

Il y a quelques jours, lors des VR Awards, l’homme s’est vu décerner une récompense visant à saluer l’ensemble de sa carrière. Ce couronnement aurait-t-il eu l’effet d’un électrochoc ?

En réaction à cette remise de prix, il avait alors déclaré ne pas être satisfait par le rythme auquel évolue la réalité virtuelle. À présent, John Carmack vient d’annoncer sur son compte Facebook qu’il quitte son poste de CTO chez Oculus.

Selon ses propres dires, il souhaite à présent se concentrer sur l’intelligence artificielle « avant d’être trop vieux ». Il continuera malgré tout à travailler sur certains projets VR auprès de Facebook, et gardera le rôle de « consultant CTO » chez Oculus. Néanmoins, il estime que la VR « ne consommera qu’une petite partie de son temps » tandis que l’IA sera sa nouvelle priorité…

Cet article John Carmack abandonne Oculus pour se concentrer sur l’IA a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

☐ ☆ ✇ Keijiro's Dev Log

Ported some glitch effects to the Post Processing Stack...

15 novembre 2019 à 15:06




Ported some glitch effects to the Post Processing Stack https://github.com/keijiro/Kino

☐ ☆ ✇ Keijiro's Dev Log

Ported some glitch effects to the Post Processing Stack...

15 novembre 2019 à 15:02


Ported some glitch effects to the Post Processing Stack https://github.com/keijiro/Kino

☐ ☆ ✇ Renderosity Magazine

Gallery: Aryam portait by bu_es

Par Ricky Grove — 15 novembre 2019 à 10:30
While working on the gallery of the week (Realism gallery) I came across this brilliant 3D portrait. Aryam portrait by bu_es is so incredibly real it looks like a photograph. Only the rendering o...
☐ ☆ ✇ Réalité-Virtuelle.com

Facebook révèle le design et les cas d’usage de ses futures lunettes AR

Par Bastien L — 15 novembre 2019 à 10:17
facebook lunettes ar vr days 2019

Dans le cadre des VR Days Europe 2019, Kelly Ingham, directrice des partenariats écrans et optique chez Facebook, a dévoilé de nouvelles informations sur les futures lunettes de réalité augmentée de la firme américaine. Elle a notamment dévoilé le design et les possibilités offertes par cet appareil tant attendu…

Les VR Days Europe 2019, qui prennent place à Amsterdam du 13 au 15 novembre 2019, sont sans conteste le grand rendez-vous européen de la réalité virtuelle en cette fin d’année 2019. Au cours de cette conférence, co-organisée par Laval Virtual, de nombreuses entreprises influentes de l’industrie de la VR ont présenté leurs projets actuels ou futurs.

Parmi eux, Kelly Ingham : directrice des partenariats écrans et optique chez Facebook. Cette dernière est venue directement des États-Unis pour communiquer sur la vision de Facebook pour la réalité virtuelle et augmentée… et plus précisément sur les futures lunettes AR de la firme.

Tout d’abord, Kelly est revenue sur le design que Facebook souhaite conférer à ses lunettes de réalité augmentée. Selon elle, il est impératif que cet appareil ressemble à s’y méprendre à des lunettes de vue tout à fait ordinaire. Un aperçu visuel a été projeté sur l’écran de la conférence.

Par la suite, la responsable a dévoilé quels seront les cas d’usage et les possibilités fascinantes offertes par ce dispositif. Avec ses lunettes AR, Facebook veut vous permettre de voir dans le noir, de traduire les panneaux en langue étrangère en temps réel, de retrouver vos proches où que vous soyez dans le monde, et de corriger vos problèmes de vue.

Cet appareil pourrait aussi vous prodiguer des conseils contextuels. Par exemple, si vous craquez pour une bonne glace à l’italienne, les lunettes pourront vous suggérer d’ajouter quelques kilomètres à votre prochain footing. Une autre fonctionnalité évoquée est la possibilité de supprimer le bruit ambiant afin de pouvoir vous concentrer sur une conversation dans un environnement bruyant…

Facebook doit encore relever de nombreux défis pour créer ses lunettes AR

Les différentes possibilités évoquées ici sont prometteuses et passionnantes. Cependant, Facebook est conscient des nombreux défis qui restent à relever pour pouvoir délivrer un tel produit sur le marché.

En guise d’exemple, Kelly Ingham cite une fonctionnalité qui permettrait d’afficher les noms des personnes que vous croisez. Idéal pour ceux et celles dont les trous de mémoire peuvent s’avérer embarrassants en société !

Toutefois, comme elle l’explique, il est nécessaire que les noms s’affichent automatiquement, sans avoir à presser de boutons ou à effectuer de commandes gestuelles. Néanmoins, il n’est pas non plus envisageable que vos lunettes AR se mettent à afficher les noms de toutes les personnes qui apparaissent dans votre champ de vision au sein d’une foule.

C’est pourquoi Facebook doit exploiter de nombreuses technologies parallèlement à la réalité augmentée. En guise d’exemple, Kelly Ingham cite la vision par ordinateur, l’intelligence artificielle, les réseaux de neurones, le hand-tracking, mais aussi les nouvelles technologies d’écrans, d’audio, ou de nouvelles formes d’expérience utilisateur.

Les lunettes de réalité augmentée, une fois finalisées, seront donc le fruit d’une véritable convergence technologique de pointe. À n’en point douter, il faudra donc encore patienter quelques années pour pouvoir enfin mettre la main sur cet objet de convoitise. Cependant, Kelly Ingham l’a promis : tôt ou tard, elle montera de nouveau sur la scène des VR Days avec ses lunettes AR sur le nez

Cet article Facebook révèle le design et les cas d’usage de ses futures lunettes AR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

❌