Collanews

🔒
☑ ☆ ✇ SoundLightUp.

MDG au festival de Glastonbury

Par admin — 21 septembre 2019 à 08:45

MDG a collaboré avec Arcadia Spectacular pour le festival de Glastonbury en fournissant deux de ses monstrueuses machines à brouillard Me8, à Pangea (la Pangée), la nouvelle création fantastique d’Arcadia.

© Ben-Daure – Arcadia-Glastonbury

Baptisée en référence au supercontinent massif qui, il y a 300 millions d’années, s’est fractionné pour former les sept continents qui nous séparent aujourd’hui, Pangea est une toute nouvelle installation taillée sur mesure et créée en exclusivité pour Glastonbury. Elle remplace le célèbre Spider (l’Araignée) d’Arcadia, qui a habité l’espace durant dix ans, et constitue l’une des premières installations majeures du générateur de brouillard Me8 MDG.

« Pour la première année d’une installation permanente prévue pour durer cinq ans, nous avons pu, avec Pangea, « aller en ville » à une échelle totalement différente de celle d’un spectacle de tournée », déclare Cyrus Bozorgmehr, responsable de la communication chez Arcadia.
« Nous voulions explorer ce qui est possible dans un espace tridimensionnel avec une plus large perspective d’extension vers le haut et voir comment on pourrait s’emparer du volume au-dessus de la tête des gens pour créer une expérience d’immersion totale sur l’ensemble du site. »

© Lukonic barnyard – Arcadia-Glastonbury

Pour atteindre cet objectif, une structure centrale massive à plusieurs niveaux a été conçue et entièrement réalisée, comme toutes les créations d’Arcadia, en réutilisant de la ferraille abandonnée glanée dans le monde entier. La pièce maîtresse est une gigantesque grue portuaire de 50 m provenant des quais tout proches d’Avonmouth, équipée de projecteurs et d’éléments pyrotechniques, dont le compartiment moteur sert d’espace opérationnel pour les systèmes de contrôle.

La grue repose sur un ancien radôme militaire sphérique utilisé comme surface de projection, placé au-dessus d’une cabine de DJ au plancher maillé sur une plateforme qui tourne sur 360° au-dessus du public, ce qui donne une directivité totalement immersive sur l’ensemble du site. « Tout autour de la cabine du DJ, on a différents visuels avec une atmosphère intense et quelque peu « délirante » à chaque niveau et une lumière chaude de style tungstène en bas », explique Dorian Cameron-Marlow, responsable technique de la production d’Arcadia.

© Ben-Daure – Arcadia-Glastonbury

« Fonctionnant comme des écrans de projection, la sphère du radôme et les niveaux supérieurs ajoutent des éléments visuels très forts, alors que la grue nous permet d’accéder au ciel d’une manière totalement différente et de jouer avec l’espace.

L’éclairage de la flèche donne un aspect d’architecture spectaculaire et de puissants effets Beam. C’est sans doute la zone la plus importante pour les générateurs de brouillard Me8 de MDG. « Nous avons utilisé les grands effets de Beam pour balayer les foules, La brume des Me8 les a rendus extrêmement efficaces et d’une force extraordinaire », ajoute Cameron-Marlow.

« La brume était si fine qu’on ne la voyait vraiment qu’à ce moment-là. C’était donc étonnamment aérien lorsqu’on voyait le passage de ce grand faisceau qui tournait dans la foule comme un débarquement d’extraterrestres ! »
« Au cours des cinq prochaines années, l’objectif est de conquérir le ciel », explique Bozorgmehr. « Il est donc essentiel d’avoir un éclairage qui ressorte parfaitement à une hauteur de 30 m dans l’espace.

Cameron-Marlow confirme : « Nous avons une structure avec laquelle on peut interagir pleinement, ce qui nous donne d’immenses possibilités d’action sur un volume sphérique mouvant de 50 m, qui doit impressionner une foule de plusieurs dizaines de milliers de personnes, dépasser les 80 m de l’espace central de l’aréna, atteindre le pourtour et bien au-delà.
L’éclairage et les effets doivent être visibles à grande échelle et, pour cela, il faut disposer d’un beau brouillard pour les révéler pleinement. On peut avoir les projecteurs les plus puissants du monde, si on n’a pas un très bon plan de distribution de brouillard, l’éclairage n’aura aucun effet. »

© Sarah-Ginn – Arcadia-Glastonbury

Ce qui est incroyable, c’est que Cameron-Marlow et l’équipe ont réussi à atteindre leur objectif en n’utilisant que deux générateurs de brouillard Me8. Chacun a 8 buses de sortie et peut produire 800 m3 de fin brouillard d’un blanc pur par minute.

Ils sont placés de part et d’autre de l’aréna, et à partir de ces positions, le brouillard est canalisé par un système complexe de tubulures vers six réverbères sculptés en forme d’arbres, caractéristique ancienne des installations d’Arcadia, qui symbolisent l’interpénétration de l’industriel et de l’organique. Chaque Me8 est raccordé par une conduite à trois des arbres sculptés puis, à partir du centre de chaque arbre, le brouillard est dirigé vers le haut de chaque brindille et en sort par les extrémités.

« Nos arbres sont un moyen très efficace et subtil de répartir le brouillard, car ils sont disposés en cercle, à mi-chemin entre les tours extérieures et la structure centrale », explique Cameron-Marlow. « Sur le plan environnemental, c’est la position idéale pour la distribution de la brume, et la nature organique de la conception est renforcée par le fait qu’il n’y a pas d’énormes ventilateurs pour la distribuer.
Comme ça, nous pouvons obtenir un filet d’atmosphère lent, particulièrement avec ces machines, qui ont un débit réellement constant du fait de leur rapport cyclique de 100 %. C’est assez éthéré et les arbres deviennent autant des éléments sculpturaux en eux-mêmes que des sources de brume. »

Cameron-Marlow a également indiqué qu’ils ont poussé les limites en canalisant le brouillard sur des distances pouvant atteindre 50 m. « Mais dès le départ, le fluide MDG a fait exactement ce que nous voulions, même sur de telles distances. D’une manière générale, le brouillard ou la brume n’aime pas qu’on le conduise aussi loin : il peut changer d’état, se condenser et, au final, ne pas produire l’effet escompté.
Cependant, nous avons passé un certain temps à étudier les systèmes de canalisation et à configurer leur utilisation en conséquence et, une fois la conception globale du système mise en place, ça a marché à la perfection. C’est parce que nous savions que le Me8 serait capable de les gérer que nous avons pu faire certaines choses compliquées que nous n’avions jamais faites auparavant ».

© CharlieRaven – Arcadia-Glastonbury

Comme pour tous les événements en extérieur, le vent et les conditions météorologiques représentent toujours un défi, mais l’équipe a pu en atténuer les effets en jouant sur l’équilibre du débit des générateurs MDG : « Pour avoir un système bien réparti, en particulier pour la constance du débit moyen, si le vent décide de souffler, nous pouvons le combattre en contrôlant à distance le débit des Me8. »

Compte tenu des compétences écologiques d’Arcadia et de son intérêt à adopter les technologies les plus récentes et les meilleures, les considérations environnementales étaient également importantes. « L’une des choses que je préfère à propos des générateurs MDG », conclut Cameron-Marlow,
« c’est leur étonnante efficacité en termes de consommation de fluide, de gaz et d’énergie. C’est un avantage considérable si on considère le volume et la qualité de la brume et du brouillard qu’ils fournissent, qui, pour moi, ont toujours été les meilleurs du marché. »

Plus d’infos sur le site Axente et sur le site MDG

 

☑ ☆ ✇ NewTek Discussions - General NDI Discussions

IsoCorder download problems.

Par Mark5000 — 21 septembre 2019 à 08:10
Hi I've been trying to download IsoCorder from the page https://www.newtek.com/ndi/applications/isocorder/, but the request button does not respond or times out. (Tried with Firefox and Chome, on several different machines)

Is the two channel IsoCorder available at the moment?
Is anyone else having problems downloading IsoCorder?

Thanks,
Mark
☑ ☆ ✇ Le journal du lapin

Trois générations de rallonges USB propriétaires Apple

Par Pierre Dandumont — 21 septembre 2019 à 08:00

Bon, j’avais déjà parlé des rallonges USB Apple, avec l’encoche qui empêche de brancher autre chose qu’un clavier Apple. Mais là, j’ai eu dans un lot deux rallongues de plus, qui ne sont pas identiques à la première.

Pour résumer, Apple ne pouvait pas proposer de rallonges USB à la sortie de l’iMac (la norme ne le permettait pas) et en mettant une encoche, les câbles ne sont plus « USB », donc pas de problèmes (oui, c’est idiot). Ensuite, l’encoche permet aussi d’éviter de chaîner les rallonges : l’USB a des limites assez basses en réalité, donc ça évite que des utilisateurs mettent plusieurs rallonges à la suite avant de se plaindre que ça ne marche pas. C’est en résumé, l’ancien article va un peu plus dans les détails.

Trois prises. Trois encoches.


Pas de logo USB sur la première, a priori la plus ancienne.


La prise USB aussi se réduit avec le temps, tout comme le câble

Du coup, les trois adaptateurs. Le point intéressant, c’est que l’encoche reste, mais que la structure du câble rétrécit. Le plus fin vient d’un clavier aluminium, les deux autres… aucune idée. Ils viennent forcément des claviers USB d’Apple, mais ça vient d’un Apple Keyboard (A1048) ou d’un Apple Pro Keyboard (M7803). Il existe une version différente pour les claviers colorés (M2452) mais elle possède un câble semi-transparent, comme les claviers eux-même. Maintenant, les photos.

☑ ☆ ✇ Broadcast Beat Magazine: 2015 NAB Show News

Sound Lounge’s Becca Falborn Nominated for Forbes “30 Under 30”

Par Artisans PR — 21 septembre 2019 à 03:00

NEW YORK— Sound Lounge executive producer Becca Falborn is among the nominees for inclusion in Forbes annual “30 Under 30” feature. Nominations continue across 20 categories through September 27th. Individuals can be nominated multiple times. Nominees will be evaluated by a panel of judges including reporters, editors and industry experts who will make the final ...

☑ ☆ ✇ HD Video Pro

The Boring Detector Is Anything But Boring

Par Michael Guncheon — 20 septembre 2019 à 22:04

A recent beta release of Blackmagic Design’s DaVinci Resolve introduced a boring detector. By detecting long shots in your sequence, it can help highlight all the yawn-inducing scenes in your project.

I imagine it would light up like crazy if you edited “2001: A Space Odyssey” or “Rope” or “Birdman.” Maybe the next beta release will give us the exciting detector—lighting up whenever Jason Bourne is on the screen. Or the sad detector…

Like others, I’m having fun with this bold concept from Grant Petty at Blackmagic Design. For me, it’s not the tool but the marketing of it—mainly the name—that’s the problem. Defining a boring shot based on length is a myopic view of editing, as some of the examples above indicate.

You could simply call it a shot length detector. (“Boring,” I know.) Unfortunately, calling it a boring detector, while controversial, hides the tool’s usefulness.

Being able to determine longer shots might help, but there’s another part of this tool that gets ignored in all the fuss—detecting jump cuts. Jump cuts are user-defined, so you can set it to look for single frames, or two frames, or more. This is useful for longer timelines where at first glance you might not see where there are leftover frames, either from a mismarked edit point or from moving a clip without snapping to an edit point.

But I will take this analysis a step farther. What if the analysis tool could detect how many times a shot has been moved or trimmed or affected in some way? Call it the ignored detector. If a shot hasn’t been touched since it was first inserted into a sequence, maybe it has been forgotten or hasn’t received the amount of attention it may deserve. Was it ignored because you spent so much time finessing that drone shot?

Or maybe there are some quick global indicators that could quickly color all of the clips that are not playing at 100 percent speed. Or maybe everything less than 100 percent speed is blue, 100 percent is green and greater than 100 percent is red. The same thing could also indicate the positioning or scaling of shots.

Along the lines of checking for 100 percent scaling, how about a way to check which stock shots are “comps” and which aren’t? Yes, you can usually tell by the watermarks, but some stock accounts let you try out scenes without watermarks.

And since the software can find all the comp stock shots, how about having it create a simple text list of those shots? Then I can hand that off to whoever purchases the stock. Then they’ll be working off a list of the stock shots we actually used.

Analyzing for stock comps could be done by codec or file format evaluation. Mp4s could be a good indication of a stock comp. That could also lead to verifying full resolution shots versus proxies.

I could also imagine quick checks to make sure that various shots all have the same effects, like LUTs or color grades. As I consider this type of analysis, the ideas keep rolling.

I know I started writing this a bit tongue-in-cheek about the name of the boring detector. But the tool, not the name, is symbolic of the future—where edit tools are going.

Project deadlines are becoming shorter and shorter. As content needs to be posted more and more quickly, editors need all the help they can get to get the job done. A “shot length” detector might help an editor under pressure.

The post The Boring Detector Is Anything But Boring appeared first on HD Video Pro.

☐ ☆ ✇ NewTek Discussions - General NDI Discussions

Pauses in LW

Par clborrelli — 20 septembre 2019 à 22:02
I have the newest MAC PRO and using LightWave v 2015.3 and every time I try to do anything
LightWave pauses. Even if I use v 2018..07 or v 2019.1 they all do it. This has been going
on now for over a week. Has this ever been brought up as a problem ??? Could it be that I
have too many versions of lightwave in my applications folder ??? I only have one open at a
time. and they are very simple scenes.

Has anyone have any ideas on this one ???
Thanks
Carol
☐ ☆ ✇ Renderosity Magazine

Reallusion's Unreal Live Link Video

Par Ricky Grove — 20 septembre 2019 à 22:01
The iClone Unreal Live Link plug-in is a plug & play character animation solution for Unreal Engine users. The solution fuses iClone’s intuitive character and animation system with Unreal En...
☐ ☆ ✇ Renderosity Magazine

Gallery: Rook, page 144-148 by Wolfenshire

Par Ricky Grove — 20 septembre 2019 à 19:19
Wolfenshire, a prolific Renderosity artist, is a master of photo-manipulation. Created to accompany his writing, Rook, page 144-148, is a perfect example of how this skilled artist transforms a photo...
☐ ☆ ✇ Broadcast Beat Magazine: 2015 NAB Show News

Replicate the Intentionally Bad Opening Sequence From “Better Call Saul” With New Tutorial From Red Giant

Par Zazil Media — 20 septembre 2019 à 17:05

Portland, OR – September 19, 2019 – Red Giant has just published yet another tutorial, this week’s being inspired by some of the (intentionally) worst motion graphics ever featured in an opening title sequence, those of Better Call Saul. Seth Worley is at it again, bringing his wit and hilarity to a useful tutorial that ...

☑ ☆ ✇ MiniMachines.net

Huawei Watch GT 2 : 14 jours d’autonomie

Par Pierre Lecourt — 20 septembre 2019 à 17:50

Huawei vient de faire la présentation de ses nouveaux modèles de smartphones avec en toile de fond les soucis de la marque avec l’administration US. Mis à part ses smartphones, le constructeur présentait également une nouvelle version de sa montre Best Seller, la Huawei Watch GT 2.


La première montre GT de Huawei s’est écoulée à plus de 10 millions d’exemplaires et a permis au constructeur de s’imposer comme un acteur important de ce marché. Le nouveau modèle ne bouleverse donc pas énormément les habitudes et mise sur  l’autonomie pour séduire.

2019-09-20 17_36_36-minimachines.net

La Huawei Watch GT 2 promet donc jusqu’à 14 jours d’autonomie en utilisation classique pour le modèle 46 mm. Un peu moins pour la version 42 mm qui se distingue par un design moins épais. Les deux proposent un écran OLED de même taille. 1.39 pouces avec une belle luminosité de 1000 nits maximum. 

Le modèle 46 mm mesurera 45.9 de diamètre pour 10.7 mm d’épaisseur pour 41 grammes. La version 42 mm affichera 41.8 pour 9.4 mm et 29 grammes.

La marque a retenu la proposition d’un affichage toujours actif ce qui la distingue de beaucoup de montres concurrentes. Pas besoin d’effectuer un mouvement de poignet pour lire l’heure, la montre affichera en permanence son cadran.

2019-09-20 17_41_13-minimachines.net

La marque promet également de meilleures performances avec un SoC ARM Kirin A1 de HiSilicon, sa filiale spécialisée dans le développement de puces ARM. Il s’agit d’une puce intéressante puisqu’elle propose du Bluetooth 5.1 BLE pour des transmissions à la fois longue portée et rapides. Ainsi la montre Watch GT 2 promet des passages d’appels en Bluetooth sur des distances de 150 mètres avec son smartphone. On pourra décrocher et discuter via sa montre et une oreillette même si on a oublié son smartphone dans sa veste. Le SoC permettra également d’envoyer un signal BT-UHD (Bluetooth Ultra High-Definition Audio) pouvant atteindre 2.3 Mbps. La montre accueillant un stockage interne, il sera possible de s’en servir comme lecteur musical en balade.

2019-09-20 17_44_33-minimachines.net

D’un point de vue performances pures, les besoins de la montre ne sont pas énormément différents de la première génération. La GT1 tournait avec un SoC ARM Cortex-M4, la nouvelle solution sera deux fois plus puissante. La marque continue d’exploiter LiteOS, un Linux développé pour ces appareils spécifiquement et qui propose ses propres interactions.

On retrouvera donc de nombreux modes sportifs, les fonctions de base habituelles comme la fréquence cardiaque, une fonction podomètre, les notifications, alarmes et autres fonctions chronomètres. A noter que le capteur cardiaque fonctionnera sous l’eau ce qui devrait, puisque la montre est étanche, intéresser les nageurs.

La Huawei Watch GT 2 46mm est annoncée à 249 euros, la 42 mm à 229 euros. La date de commercialisation prévue en Europe est prévue pour le mois d’Octobre… si tout va bien.

Huawei Watch GT 2 : 14 jours d’autonomie © MiniMachines.net. 2019

☑ ☆ ✇ 3dvf.com - Actualité quotidienne

Salon de la Photo 2019 : vos entrées pour découvrir les dernières nouveautés

Par Shadows — 20 septembre 2019 à 16:57

Du 7 au 11 novembre se tiendra à Paris le Salon de la Photo, rendez-vous annuel de la photographie sous toutes ses formes.

Au menu, entre autres :
– de nombreux exposants de matériel (avec possibilité de tester objectifs, boîtiers), accessoires, éditeurs de logiciels, entreprises de services (formations, impression, etc) ;
– une Grande Expo dont le thème cette année est « Un Regard Contemporain dans la Collection de Florence et Damien Bachelot ». Ce couple de collectionneurs possède notamment des tirages signés Henri Cartier-Bresson, Brassaï, Lewis Hine, Saul Leiter, mais aussi de photographes divers du 20ème siècle.
C’est ici la partie contemporaine (décennies 2000 et 2010) de la collection qui sera mise en avant, avec en particulier des photos de type portrait et paysage ;
– les Zooms, une mise en avant de jeunes talents au travers de deux prix dont un décerné par le public (vous pouvez voter jusqu’au 30 septembre) ;
– un programme de rencontres, ateliers et conférences ; le contenu n’est pas encore totalement annoncé, mais on y retrouvera comme chaque année des thématiques balayant un large spectre : technique, reportage, photo culinaire, retours d’expérience, utilisation de matériels et logiciels…
– un village de vente, ainsi qu’une librairie.

Pour nos lectrices et lecteurs qui ne font pas de photo, la visite reste intéressante, entre les expositions qui peuvent vous donner de l’inspiration et les produits utilisables en infographie (calibration, impression, retouche d’images…).

Le salon se tiendra Porte de Versailles, dans le Sud-Ouest de Paris. Le salon est payant, mais 3DVF vous offre des entrées en partenariat avec le salon. Voici la marche à suivre :

– rendez-vous sur la plateforme de préenregistremen via ce lien ; le code promotionnel 3DVF19 devrait automatiquement être pris en compte. Il vous suffira de rentrer quelques informations de contact, avant d’accéder à votre invitation ;
– imprimez votre invitation, qui sera à présenter à l’entrée du salon.

L’article Salon de la Photo 2019 : vos entrées pour découvrir les dernières nouveautés est apparu en premier sur 3DVF.

☑ ☆ ✇ Broadcast Beat Magazine: 2015 NAB Show News

SeeBoundless Creates 3D Augmented Reality Model Of Amazon Rainforest With Blackmagic EGPU Pro

Par Zazil Media — 20 septembre 2019 à 16:38

Fremont, CA – September 20, 2019 – Blackmagic Design announced today that the Blackmagic eGPU Pro was used by SeeBoundless to help create the first large scale 3D augmented reality (AR) model of the Amazon rainforest. As part of an upcoming TIME exposé on the Amazon, the Blackmagic eGPU Pro was used daily to power ...

☑ ☆ ✇ Réalité-Virtuelle.com

Pokémon Go : vous n’êtes pas Tutafeh prêts pour l’événement d’Halloween

Par Bastien L — 20 septembre 2019 à 16:30
pokémon go halloween 2019

Le contenu de l’événement d’Halloween de Pokémon Go vient d’être dévoilé par des sources anonymes. Selon elles, les Pokémon de cinquième génération Tutafeh, Chacripan et Zorua seront ajoutés au jeu pour l’occasion…

Comme chaque année, Niantic s’apprête à célébrer Halloween comme il se doit avec un événement saisonnier organisé dans Pokémon Go. Toutefois, cette année, le contenu de cet événement vient d’être dévoilé un peu en avance par une fuite d’informations en provenance de sources anonymes…

Si l’on se fie à cette fuite, l’arrivée de la génération 5 dans Pokémon Go continuera pour Halloween avec l’ajout de trois petits monstres de type Ténèbres ou Spectre et de leurs évolutions. Ces trois Pokémon sont Tutafeh, Chacripan et Zorua, avec leurs évolutions respectives Tutankafer, Leopardus et Zoroark

Pokémon Go : trois nouveaux monstres de gen 5 pour Halloween

Autant dire que Niantic a choisi des Pokémon adaptés à Halloween, puisque ces créatures comptent parmi les plus effrayantes de la saga toutes générations confondues. En toute logique, on peut s’attendre à ce que ces Pokémon apparaissent plus fréquemment pendant l’événement et peut-être même en version Shiny. Les autres Pokémon de type Ténèbres ou Spectre déjà présents dans le jeu devraient eux aussi apparaître plus souvent que d’habitude pendant cet événement saisonnier.

Pour le reste, comme à l’accoutumée, les joueurs devraient être en mesure d’obtenir deux fois plus de bonbons Pokémon que d’ordinaire en capturant des monstres, en faisant éclore des oeufs ou en effectuant des transferts. Les Pokémon Copain quant à eux nécessiteront deux fois moins de bonbons qu’à l’accoutumée.

L’événement d’Halloween devrait débuter dans Pokémon Go le 18 ou le 25 octobre 2019, et s’achever le 4 novembre 2019. Vous pouvez d’ores et déjà faire le plein de Pokéballs pour vous préparer, puisque cet événement saisonnier est généralement le plus important de l’année dans PoGo !

Cet article Pokémon Go : vous n’êtes pas Tutafeh prêts pour l’événement d’Halloween a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

☑ ☆ ✇ Réalité-Virtuelle.com

Battler Wands a lui aussi débarqué sur l’Oculus Quest

Par Pierrick LABBE — 20 septembre 2019 à 15:59
Battler Wands

Le jeu multijoueur, Battler Wands, a enfin le droit à sa déclinaison sur l’Oculus Quest. Il a été lancé jeudi 19 septembre, pour le plus grand plaisir des fans.

Le studio Cortopia a enfin dévoilé la déclinaison de son jeu de combats magiques multijoueur en réalité virtuelle sur Oculus Quest. Ici, l’accent est vraiment mis sur l’aspect multijoueur et autant le dire, c’est réussi.

Battler Wands, jouez à Harry Potter

Battler Wands est l’un des tout premiers jeux à avoir proposé des combats de magicien en réalité virtuelle. Cependant, à la différence de « The Wizards » de Carbon Studio, ici on ne vit pas une aventure en solo. L’idée est bien de mettre l’accent sur les combats multijoueur. Chaque jour sélectionne les sortilèges qu’il veut avoir à sa baguette, et se place ensuite en position de combat. Ensuite, c’est à vous de jouer ! A noter qu’un mode solo est aussi disponible, en mode survival, vous devez affronter des vagues d’ennemis dans différentes arènes.

Au fil des dernières années, Battler Wands a eu le droit à une multitude de mises à jour parmi lesquelles de nouvelles cartes, des personnages, des ateliers… Lancé sur le Samsung Gear VR, il a vu passer beaucoup d’évolution ces dernières années. L’Oculus Quest va permettre d’avoir un vrai « head tracking » mais aussi le suivi des mains qui rendra l’expérience toujours plus immersive et attrayante. A noter que Cortopia est désormais en train de développer son premier jeu « Down the Rabbit Hole », qui vous plongera dans l’univers d’Alice au Pays des Merveilles.

Cet article Battler Wands a lui aussi débarqué sur l’Oculus Quest a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

☑ ☆ ✇ Réalité-Virtuelle.com

Facebook lance des publicités en réalité augmentée sur son réseau social

Par Bastien L — 20 septembre 2019 à 14:44
facebook pubs ar

Facebook va ajouter des publicités interactives à son réseau social. Certaines de ces pubs reposeront notamment sur la réalité augmentée, par exemple pour permettre à l’utilisateur d’essayer du maquillage…

La publicité est ce qui permet à Facebook de générer du bénéfice tout en proposant son service gratuitement. Par conséquent, il n’est pas surprenant de voir la firme de Mark Zuckerberg exploiter les dernières technologies pour proposer des pubs dans un format novateur.

Aujourd’hui, Facebook annonce le déploiement de publicités interactives sur le fil d’actualité des utilisateurs. Par exemple, l’une de ces pubs interactives se présentera sous la forme d’une expérience de réalité augmentée permettant aux utilisateurs d’essayer différentes teintes de produits de maquillage. Une fonctionnalité similaire à ce que propose déjà YouTube depuis le mois de juin 2019 pour les vidéos de type ” tuto makeup “.

Facebook va vous laisser tester des produits via la réalité augmentée

Par ailleurs, les publicités pour les jeux vidéo mobiles permettront bientôt d’essayer une démo du jeu directement sur le réseau social avant de décider ou non de le télécharger. Enfin, Facebook annonce les publicités sous forme de sondage, directement inspirées par la fonctionnalité de sondage ajoutée aux Stories sur Instagram en début d’année.

En visionnant ces vidéos, les spectateurs pourront choisir entre différentes options. Ces publicités d’un genre nouveau ont l’avantage de mieux retenir l’attention des utilisateurs pendant qu’ils font défiler leur fil d’actualité, et augmentent aussi l’engagement puisque les internautes interagissent directement avec le contenu.

Les pubs en réalité augmentée seront disponibles pour les agences publicitaires en version beta dans le courant de l’automne 2019, et devraient donc arriver peu après dans votre il d’actualité. Cependant, ces fonctionnalités interactives seront uniquement disponibles pour les utilisateurs se connectant via l’application mobile de Facebook. Pour cause, la réalité augmentée repose sur l’appareil photo du téléphone.

Cet article Facebook lance des publicités en réalité augmentée sur son réseau social a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

☑ ☆ ✇ The Beat: A Blog by PremiumBeat

The 7 Best Premiere Pro Free Transition Template Packs for Video Editors

Par Robbie Janney — 20 septembre 2019 à 14:00

What's better than a whole bundle of awesome transition templates that you can use in Premiere Pro? A FREE bundle of awesome transition templates.

☑ ☆ ✇ The Beat: A Blog by PremiumBeat

7 Filmmaking Interviews with Real-World Career Advice

Par Jourdan Aldredge — 20 septembre 2019 à 13:00

PremiumBeat revisits seven informative interviews with filmmakers sharing their professional insights into the film and video industry.

☐ ☆ ✇ MiniMachines.net

Weichensi DQ12, un écran mobile UltraHD et tactile

Par Pierre Lecourt — 20 septembre 2019 à 12:29

Le Weichensi DQ12 semble répondre aux demandes de beaucoup de lecteurs après l’apparition des écrans mobiles 15.6″ TBao en FullHD, il y a quelques temps.  Ce nouvel écran est de même diagonale, il est également tactile mais passe à la définition supérieure avec un affichage UltraHD.

Weichensi DQ12

Le concept est identique, le Weichensi DQ12 est un écran ultrafin de 9 mm d’épaisseur qui s’associe en mobilité à un ordinateur portable pour travailler en double écran. Bien entendu, il peut également épauler une console de jeu, un smartphone, s’associer à un MiniPC ou tout autre dispositif classique. On peut même imaginer le fixer au mur pour bénéficier d’un écran vraiment ultra fin et tactile.

Weichensi DQ12

Avec 35.7 cm de large pour 23 cm de haut, le Weichensi DQ12 ne pèse que 950 grammes et permet une connexion assez complète à divers appareils. On pourra le connecter en HDMI ou en USB type-C à la source d’affichage choisie.

Les 15.6″ de l’écran IPS affichent sur des angles verticaux et horizontaux de 178° en 3840 X 2160 pixels avec des caractéristiques alléchantes. L’écran annonce une compatibilité UltraHD + HDR, un taux de rafraîchissement de 60 Hz, un temps de réponse de 3 ms et une dalle 100% Adobe RGB pour un vrai contrôle de couleurs.

Weichensi DQ12

Cet affichage secondaire peut donc devenir un allié intéressant pour tout type d’usages : De la retouche d’images, du montage vidéo et de la création 2D ou 3D bien sur. Associé à un portable classique en mobilité, il double la surface d’affichage et permet de garder un écran libre pour travailler en laissant les outils et autres éléments de l’interface sur l’écran de sa machine principale.

2019-09-20 12_11_15-minimachines.net

C’est également un super outil de loisir avec la possibilité de connecter une console en mobilité ou de s’en servir comme cinéma portatif même si les 250€ demandés par la marque sont évidemment un frein plus important que pour un achat professionnel.

C’est, enfin, une interface agréable pour tous les usages classiques : Une combinaison MiniPC et Weichensi DQ12 permet de découvrir un ordinateur qui ne prendra quasiment aucune place à l’usage et plus aucune une fois replié et rangé dans un tiroir ou dans une bibliothèque. Associé à un smartphone, l’écran UltraHD permettra de suivre une vidéo n’importe où sans soucis.

Weichensi DQ12

D’un point de vue plus technique, le châssis de l’écran est taillé dans un bloc d’aluminium pour plus de solidité, il propose un port Micro USB pour s’alimenter directement avec un adaptateur secteur. Il est livré avec un jeu de câbles complet (HDMI, USB Type-C) et propose même des enceintes stéréo ainsi qu’une prise jack audio classique en 3.5 mm. Un port USB Type-A est également présent, l’engin semble permettre de profiter de cette interface pour piloter la machine connectée en USB Type-C, il serait donc possible de brancher un clavier ou une souris dessus.

Enfin, le Weichensi DQ12  est livré avec une protection d’écran qui permet à la fois d’empêcher les rayures et la poussière sur sa surface mais également de le positionner debout suivant plusieurs angles.

 

Découvrez le meilleur prix du Weichensi DQ12

Weichensi DQ12, un écran mobile UltraHD et tactile © MiniMachines.net. 2019

☐ ☆ ✇ SoundLightUp.

Le VIO L212 dbTechnologies équipe le TOdays festival 2019 à Turin

Par admin — 20 septembre 2019 à 08:49

Le système VIO L212, fer de lance de l’italien dbTechnologies, a équipé les deux scènes du TOday Festival à Turin qui a reçu cet été des artistes tels que Johnny Marr, Spiritualized, Ride, Jarvis Cocker, Hozier ou encore Cinematic Orchestra.

La scène sPAZIO 211 en plein air.

Ce festival qui représente le summum de la musique contemporaine en Italie, se tient chaque été dans la ville de Turin en y attirant un grand nombre de spectateurs et faisant de cette ville, l’une des plus attractives pour la musique. Le TOdays Festival imbrique art, culture, avant-garde, concepts et bien entendu shows musicaux en créant un fort lien avec le monde réel.

Le design des deux systèmes a été l’oeuvre de Microfase Music Service, un prestataire piémontais disposant d’une solide expérience avec les produits VIO de dbTechnologies et a consisté en :
Scène sPAZIO 211 : 16 x VIO L212 + 12 x VIO S218 + 4 x VIO L208 en front fill
Scène EX-FABBRICA INCET : 16 x VIO L212 + 12 x VIO S218

La scène sPAZIO 211 en plein concert d’Hozier. On aperçoit derrière le tulle publicitaire les 8 L212.

Dario Colombo qui a assuré l’accueil à la scène sPAZIO 211 en plein air, nous donne ses impressions quant au système déployé. “Le L212 a parfaitement sonné. Les quelques points d’égalisation insérés l’ont été plus par goût que par réel besoin de correction acoustique du système. Aucun des onze mixeurs accueillis n’a ressenti ou manifesté le besoin de retoucher le calage.
Nous n’avons eu que des commentaires positifs malgré le fait que tous sont arrivés avec leur mix de tournée ce qui rend la comparaison avec d’autres systèmes très aisée.” Des commentaires tout aussi positifs ont été faits pour le système installé sur la scène EX-FABBRICA INCET, pourtant loin de bénéficier d’une acoustique favorable.

La scène EX-FABBRICA INCET. On imagine l’acoustique des lieux rien qu’en voyant la charpente vitrée portée par des poutres en béton…

Nicolò Amedeo, en charge de l’accueil nous en parle: «Le Festival TOdays a choisi des lieux particulièrement jolis et en mesure de séduire notre public. Mais l’acoustique d’un lieu n’a que peu de rapport avec son cachet.

Par exemple la cour intérieure qui accueille la scène EX-FABBRICA INCET n’a pas que des avantages avec sa forme très allongée enchassée entre deux murs en béton et surplombée par des ensembles de fenêtres.
Nous avons placé le système de telle sorte à délivrer un rendu équilibré avec la meilleure phase possible. Aurora Net nous a permis de caler et contrôler très facilement et précisément le système.

Un coup d’oeil indiscret à l’ensemble de HP composant le L212, à savoir deux 12”, quatre 6,5” et deux moteurs 3” à gorge 1,4”. Classique et efficace.

Cela fait des années que je collabore étroitement avec le prestataire Microfase Music Service et depuis qu’ils se sont équipés avec le VIO L212, je l’ai employé à de nombreuses reprises dans des lieux et pour des styles musicaux divers avec toujours de très bons retours. »


Et d’autres informations sur :

☐ ☆ ✇ LeCollagiste Channel Vimeo

Optimistic - Slow Motion

20 septembre 2019 à 08:07
https://i.vimeocdn.com/video/791965589_960.jpg960540urn:ebu

Electronic Labyrinth: THX-1138 4EB is a 1967 social science-fiction short film written and directed by George Lucas[1] while he attended the University of Southern California’s film school. The short was reworked as the 1971 theatrical feature THX 1138.

n an underground city in a dystopian future, the protagonist, whose name is “THX 1138 4EB”, is shown running through passageways and enclosed spaces. It is soon discovered that THX is escaping his community. The government uses computers and cameras to track down THX and attempt to stop him; however, they fail. He escapes by breaking through a door and runs off into the sunset.

The government sends their condolences to YYO 7117, THX’s mate, claiming that THX has destroyed himself.

Cast: Cubadust

Tags: Experimental and Music video

☐ ☆ ✇ Light ZOOM Lumière – Le Portail de la Lumière et de l'Éclairage

Grand Hôtel-Dieu renouvelle sa mise en lumière avec l’Atelier Roland Jeol

Par Vincent Laganier — 20 septembre 2019 à 07:50
Restauré par Didier Repellin, architecte en chef des Monuments Historiques, nouvelle mise en lumière du Grand Hôtel-Dieu de l'Atelier Roland Jeol.

☐ ☆ ✇ 3dvf.com - Actualité quotidienne

Meriam Hamila présente sa nouvelle bande démo

Par Shadows — 20 septembre 2019 à 15:16

Découvrez les travaux de l’artiste Meriam Hamila. Ouverte à de nouvelles opportunités, elle a notamment eu l’occasion de travailler sur Kingsman 2, mais aussi sur les séries Star Trek Discovery et Sleepy Hollow.

L’article Meriam Hamila présente sa nouvelle bande démo est apparu en premier sur 3DVF.

☐ ☆ ✇ 3dvf.com - Actualité quotidienne

Cartoon Forum : découvrez en images les projets d’animation présentés

Par Shadows — 20 septembre 2019 à 12:03

Le Cartoon Forum se tenait ces derniers jours à Toulouse, et vient de s’achever. Comme à chaque édition, ce forum centré sur le pitching et la co-production de projets TV animés a été l’occasion de découvrir de nombreuses images inédites. Cartoon Forum une fois de plus mis en ligne les aperçus de ces différents projets, que nous vous invitons à découvrir ci-dessous.

Vous y trouverez notamment (vidéo 1 du 18 septembre, vers 8 minutes 30) un aperçu de la future série Calamity déclinée du film du même nom de Rémi Chayé, la série fantastique Le Collège Noir (vidéo 1 du 18 septembre, vers 2 minutes 15), un bref aperçu de l’univers d’Ewilan’s Quest (vidéo 1 du 19 septembre, vers 5 minutes 44), ou encore Struggle(s) (vidéo 1 du 19 septembre, vers 10 minutes 54) et sa mise en avant de luttes sociales (réalisé par Laurent Galandon et Marie de Lapparent, le projet est porté par Foliascope et Les Films du Tambour de Soie).

Dans l’ensemble, ces aperçus témoignent de la diversité du secteur de l’animation, avec des concepts et styles graphiques très variés. Sans surprise, l’animation jeunesse se taille la part du lion dans les projets présentés ( 24 projets en preschool, 43 en Children, 7 en Family et 11 en Adults)

L’article Cartoon Forum : découvrez en images les projets d’animation présentés est apparu en premier sur 3DVF.

☐ ☆ ✇ MiniMachines.net

SnapOnAir : Un projet de “Pager” OpenSource

Par Pierre Lecourt — 20 septembre 2019 à 10:52

Les plus jeunes d’entre vous et ceux qui n’ont pas parfait leur culture audiovisuelle avec l’indispensable Saison 1 de The Wire ne savent peut être pas ce qu’est un Bipeur ou un Pager en Anglais. Ces drôles d’appareils avec un écran LCD qui affichaient un court message ou un numéro à rappeler. Ces appareils, précurseurs des smartphones et de leurs échanges de messages effrénés, ont disparu du paysage aussi vite qu’ils sont arrivés quand les téléphones mobiles se sont démocratisés.

2019-09-20 00_11_04-minimachines.net

Un Pager Motorola

Et pourtant le format avait et a toujours de l’intérêt. Il va à l’essentiel en diffusant une information simple et efficace. Cette idée d’une technologie obsolète, bien que toujours utile, a fait son chemin et a mené au projet SnapOnAir dirigé par le Docteur Cadic. Médecin de son état et amoureux de nouvelles technologies dans le civil. Après avoir créé plusieurs boites High-Tech, le Docteur Cadic est revenu à son métier de coeur. La médecine. Comprenant que ce qui l’intéressait dans l’aventure technologique, c’était le frisson de la création, de la découverte et du partage, il s’est naturellement orienté vers des projets OpenSource.

Le Projet SnapOnAir est donc le travail d’une seule personne pour le moment même si de bonnes volontés s’intéressent désormais à son développement. Ouvert et libre, si l’aventure vous intéresse, SnapOnAir cherche des bonnes volontés capables de mener des projets à bien. Si vous savez dessiner et concevoir des cartes et autre matériels, si vous pouvez développer des solutions logicielles ou si vus voulez participer à la mise en lumière de l’idée, vous pouvez trouver des contacts sur le site.

2019-09-19 21_23_07-minimachines.net

SnapOnAir, qu’est ce  que c’est ?

L’idée de base, c’est donc de transmettre des données sur des fréquences assez basses et… totalement libres. Pas besoin de permis, ni de licence pour employer ces réseaux là. Le projet se base sur le système LoRa. Il s’agit d’un protocole permettant à divers appareils de communiquer entre eux des informations peu importantes en terme de volume comme du texte ou des coordonnées GPS. La solution LoRa fonctionne sur de grandes distances et ne consomme que très peu d’énergie. Le principe fonctionne en étoile. On crée un nœud de base et ce nœud va ensuite communiquer autour de lui à des dizaines ou des centaines de petits appareils à faible consommation d’énergie.

Les appareils construits par SnapOnAir fonctionnent ainsi, il s’agit toujours d’un minuscule objet qui peut afficher et émettre des données basiques vers d’autres appareils. L’idée est de créer quelque chose de physique se rapprochant de ce qu’a été Fidonet. Un réseau textuel existant avant l’apparition et la démocratisation d’internet qui partageait des données texte. Le nouveau système reprend beaucoup des principes employés alors : Structure simple, messagerie basique et esprit libre.

Car la grande différence entre SnapOnAir et un simple Pager, c’est qu’il fonctionne en dehors de tout réseau. Pas de ligne GSM et donc pas de SMS. Les messages sont portés de machine à machine sans avoir recours à la moindre intervention extérieure d’un opérateur. L’idée est ici très intéressante car elle ouvre des possibilités très larges à l’usage.

En interviewant le Docteur Cadic, il m’a indiqué avoir eu des contacts un peu partout sur la planète. Des profils intéressés par son système pour des usages on ne peut plus variés. L’exploitation de base est évidente, partager des messages d’une personne à une autre, sans passer par la bonne volonté d’un opérateur ou une infrastructure lourde. Un quartier, un village, une école, un hôpital de campagne… Un groupe d’intervention pourrait rapidement débarquer sur un lieu après une catastrophe. Déployer une antenne et permettre à différentes personnes de se coordonner efficacement.

2019-09-19 21_25_49-minimachines.net

On imagine l’intérêt d’un camion transportant une centaine de ces appareils autonomes, permettant de coordonner des recherches après un tremblement de terre par exemple. Un simple ballon à hélium pourrait permettre de couvrir une région énorme même si l’ensemble des antennes relais des réseaux classiques sont tombées.  Même idée avec une communauté isolée dans un pays qui n’a pas un bon accès aux réseaux. On déploie une unique antenne et on peut dialoguer avec tout le monde. Prévenir d’un incendie, d’un rassemblement, d’un événement… Créer du lien social. Ces appareils consommant très peu, ils peuvent être rechargés facilement avec un petit panneau solaire par exemple.

Mais ces scénarios ne sont pas les seuls à retenir l’attention. Les usages sont innombrables et le potentiel énorme. Des agriculteurs Australiens s’intéressent au concept pour piloter leurs gigantesques fermes. Envoyer des informations d’un bout à l’autre de ces immenses espaces sans devoir dépenser des fortunes d’implantation d’antennes relais. Le tourisme peut également y trouver un outil intéressant. Donner à chaque personne dans un bus de tourisme un de ces petits appareils avec des informations de rassemblement, coller une antenne sur le véhicule et les lâcher dans la nature en ayant la possibilité de leur donner des points de rendez-vous, des informations et autres… 

2019-09-19 21_30_03-minimachines.net

Les appareils peuvent également s’imaginer comme fonctionnant de manière autonome : Grâce à des durées de vie énormes, on peut les laisser actifs et capables de réagir à un événement précis voir les coupler à d’autres capteurs. La mise en marche d’un moteur, le retour d’un certain niveau d’eau sur une réserve en profondeur, l’ouverture d’une porte ou le déclenchement d’un détecteur. Pas besoin d’un énorme batterie, pas besoin d’un abonnement GSM. Donner un signal à une équipe, indiquer qu’un appareil porteur d’un de ces engins est en panne, etc.

Un bon exemple donné par le Docteur Cadic serait d’utiliser un de ces appareils couplé à un Pass de station de ski. Avec un capteur de température et de mouvements par exemple. En identifiant le porteur du pass et l’associant à un numéro de téléphone mobile, on pourrait parfaitement automatiser un appel si le pass remplit certaines conditions “anormales” en montagne. Par exemple si le Pass ne bouge plus du tout pendant 5 ou 10 minutes dans une certaine zone et que la température détectée est vraiment très basse, un appel invitant le porteur à taper un code sur son smartphone pour désactiver la mise en route de recherches pourrait être lancé. Si aucun code ne parvient au système, une triangulation précise de l’émission du Pass pourrait alors être enclenchée.

2019-09-19 20_23_14-minimachines.net

Plusieurs appareils sont déjà dans les cartons de SnapOnAir. Tous basés sur des composants très simples et accessibles. Le SnapOnAir Mini Kit V1.2 par exemple s’achète à 25€ et se base sur une solution ESP32 programmable, un transmetteur RFM95 et propose un écran 0.96″ OLED SSD1306. Il dispose de 5 boutons permettant de naviguer dans un alphabet et de pianoter des messages avant de les envoyer. Il est vendu en kit et nécessitera un peu de connaissances techniques en soudure ainsi que la réalisation d’une coque imprimée en 3D. La fiche technique liste les différents éléments nécessaires mais également les sources sur Github.

2019-09-19 20_24_48-minimachines.net

Le SnapOnAir Stick est une version plus complète du SnapOnAir Mini, elle n’est pas encore commercialisée mais propose plus de fonctions avec la présence d’un petit buzzer d’un transmetteur pouvant employer plusieurs bandes RF.

2019-09-19 20_26_22-minimachines.net

2019-09-19 20_26_33-minimachines.net   2019-09-19 20_26_40-minimachines.net

Le Discovery Communicator est une version plus complète encore avec un GPS intégré, une LED RGB et un écran à très basse consommation d’énergie.

2019-09-19 21_34_23-minimachines.net

Enfin le Communitycator qui est le modèle le plus complet de tous avec un écran beaucoup plus grand en 3.5″, un support de batterie 18650, un GPS, un connecteur SMA pour brancher une antenne externe et surtout un clavier complet en Qwerty ou Azerty. Ce dernier appareil permettrait d’entretenir une véritable correspondance entre utilisateurs.

Beaucoup de ces appareils sont en cours de développement ou d’optimisation. Tous ont une même règle de conception très légère et ont recours à des éléments simples. Le Docteur Cadic veut pousser plus loin ces expérimentations et imagine des débouchés très variés. De telle sorte que le projet SnapOnAir puisse être modifié et adapté à des milliers de tâches différentes. Du mini pager ne coûtant que quelques euros pièce à des engins aux possibilités beaucoup plus larges.

 

SnapOnAir : Un projet de “Pager” OpenSource © MiniMachines.net. 2019

☐ ☆ ✇ Light ZOOM Lumière

Grand Hôtel-Dieu renouvelle sa mise en lumière avec l’Atelier Roland Jeol

Par Vincent Laganier — 20 septembre 2019 à 07:50
Restauré par Didier Repellin, architecte en chef des Monuments Historiques, nouvelle mise en lumière du Grand Hôtel-Dieu de l'Atelier Roland Jeol.

☐ ☆ ✇ sonore visuel | toutes les pages

Scratch : Vers le cinéma intégral de Germaine Dulac

Par superadmin — 18 septembre 2019 à 09:54
Luminor Hôtel de Ville - Paris
24 Septembre 2019

Pionnière du cinéma expérimental et théoricienne de grand talent, Germaine Dulac discutait dans QU’EST-CE QUE LE CINÉMA ? de nombreux aspects de l’industrie du 7e Art tels que le goût du public, l’importance des ciné-clubs, les actualités cinématographiques ou encore le montage. Dans un chapitre du livre spécifiquement dédié à l’avant-garde, elle donnait sa définition du « cinéma intégral » : « Harmonie des lignes, surfaces, volumes, évoluant directement sans artifices d’évocations, dans la logique de leurs formes dépouillées de tout sens trop humain pour mieux s’élever vers l’abstraction et donner plus d’espaces aux sensations et aux rêves : tel est le cinéma intégral auquel se sont attachés certains cinéastes. ».

Projection
☐ ☆ ✇ Le journal du lapin

Quelques petits FAIL pendant des tests

Par Pierre Dandumont — 20 septembre 2019 à 08:00

Je déménage bientôt et j’en profite pour terminer des tests et essayer des trucs avant, éventuellement, de m’en débarasser (ou de ranger ça au fond d’une caisse). Et aujourd’hui, petit florilège de trucs… ratés. Des erreurs, des essais, du matériel qui ne fonctionne pas. Parce que forcément, ça arrive.

Une Voodoo 3 foireuse

D’abord, une Voodoo 3 qui ne fonctionne pas. C’est a priori une 3 3000 (vu l’AGP et la sortie TV). Je l’ai eu dans un lot en bonus, sans radiateur. J’ai monté un radiateur de chipset qui traînait, mais rien. Au démarrage, j’ai de la neige et Windows 98 ne reconnaît pas trop la carte quand je démarre avec une PCI en même temps.

La Voodoo 3 et son radiateur de chipset

Deux cartes “combo”

Même chose, deux cartes qui étaient dans un lot. C’est un truc un peu bizarre : ce sont des cartes ISA équipée de deux ports COM (et le contrôleur qui va avec) et d’un contrôleur VGA. C’est un HM86171, un truc bas de gamme de chez bas de gamme des années 90. Une des deux cartes n’a même pas la puce. Impossible d’afficher un truc avec les deux cartes.

Les deux cartes


Le “GPU”

Un scanner à main

J’ai eu dans un lot (avec la carte graphique SCSI), un scanner à main SCSI. C’est un Omniscan de chez Caere. Et je n’ai pas trouvé les pilotes. Franchement, je ne suis même pas certain que ça marche sur Mac. Et comme j’ai déjà un vieux scanner à main, je n’ai pas investigué des heures.

Le scanner


SCSI en DB-25


Le capteur

Un câble DFP

j’avais déjà parlé de mon écran et de mes cartes graphiques avec du DFP. Mon câble DFP vers DFP semblait défectueux, donc j’ai commandé un second sur eBay un jour. En voulant tester (plusieurs semaines plus tard), je me suis rendu compte que la prise n’était pas la bonne. Ca ressemble à du DFP mais ce n’est pas du DFP, c’est moins large. Du coup, franchement, je ne vais pas aller plus loin. L’écran fonctionne avec un DVP vers DVI, la sortie de ma carte S3 Savage 4 fonctionne aussi avec des adaptateurs, mais je n’ai pas de câble DFP vers DFP fonctionnel. Pas très grave.

Le gris foncé a une prise plus petite


Un écran PanelLink

C’est une sorte de double fail, ici. J’avais parlé il y a quelques mois d’une GeForce japonaise achetée parce que je pensais (dixit quelques sites) qu’elle avait de l’OpenLDI. Mais en fait non, c’est une connectique numérique propriétaire. Je pensais à une prise Fujitsu et j’ai donc acheté un écran au Japon (vraiment pas cher, à cause de la connectique particulière, justement). Sauf que… ce n’est pas la même connectique. La prise fait la même taille, mais le détrompeur n’est pas le même. Quelques recherches plus tard, je me suis rendu compte que la carte en question nécessite un écran NEC avec un connecteur proche. Il existe même un adaptateur DVI (le DVI-NF30). Au passage, je comprends enfin la raison de la présence de la prise Molex sur la carte graphique : elle permet visiblement d’alimenter l’écran directement; comme en ADC.

Deux prises presque identiques. Mais ça ne rentre pas.


L’écran (qui ne fonctionne pas)

On trouve les écrans NEC pour vraiment pas cher au Japon (1 000 ¥, moins de 10 €) mais bon, je ne vais pas acheter un second écran que je jetterais ensuite juste pour un test. Et ce sont des écrans impossibles à réutiliser facilement, avec une dalle en 1 280 x 768.

Un des écrans (F17-W21 ou W22)


La prise, qui semble la bonne

Une S3 Virge pour Mac

Si vous connaissez le monde PC, la S3 Virge est une carte courante, peu onéreuse. Et Formac a lancé à l’époque des S3 Virge pour Mac dans la gamme ProMedia. j’avais deux cartes, avec une ROM amovible, donc j’ai tenté de récupérer la ROM pour la mettre sur une carte PC, pour voir. Premier truc à savoir, la ROM Mac (comme souvent) fait 512 kbits (64 ko) contre 256 kbits en PC. J’ai donc acheté des puces sur eBay, essayé de lire la ROM des cartes Mac – qui ne sont évidemment pas dans le même format physique – et ensuite brûlé une copie dans une ROM adaptée. En dehors des erreurs à cause des EPROM en chinoisium, ça n’a pas fonctionné. Pas grand chose à dire de plus.

La carte PC


La ROM PC


Les cartes Mac (2 et 4 Mo)


Une ROM Mac

Le bouton tactile des écrans Apple

J’étais tombé sur cette page qui explique qu’il est possible de désactiver le bouton tactile des écrans Apple pour éviter les pressions intempestives. Je n’ai pas de machine sous Mac OS 9 avec du DVI, et les autres sont sous Tiger (au minimum). Avec trois écrans ADC, la manipulation ne fonctionne pas sous Tiger (et après). Deux écrans (un 15 pouces et un 22 pouces) n’affichent pas l’option, le dernier (un 20 pouces) l’affiche en permanence.

J’ai fini pour cette semaine avec les échecs, mais bon, ça m’a appris quelques trucs, c’est déjà ça.

☐ ☆ ✇ Réalité-Virtuelle.com

4 jeux phare confirment un lancement canon sur l’Oculus Quest

Par Pierrick LABBE — 20 septembre 2019 à 06:00
Ventes Oculus Quest

Les studios derrière 4 jeux phare en réalité virtuelle ont évoqué leurs ventes sur Oculus Quest. Des chiffres qui montrent un énorme succès du casque autonome de la filiale de Facebook.

Oculus n’a jamais communiqué de chiffres sur les ventes de l’Oculus Quest. Mark Zuckerberg avait, devant les actionnaires de Facebook, évoqué de très bonnes ventes expliquant ainsi les problèmes d’approvisionnement qui ont suivi le lancement du casque. Aussi, nos confrères américains du site « Upload  VR » ont interrogé les studios ayant lancé un jeu phare sur d’autres plateforme avant de l’adapter au Quest. Les résultats laissent vraiment percevoir un très gros succès commercial de l’Oculus Quest.

Richie’s Plank : plus de ventes en une semaine

Toast VR qui a lancé la géniale expérience terrifiante, Richie’s Plank, n’ont pas souhaité donner de chiffres exact mais ont expliqué : « Je ne peux pas partager nos données spécifiques, mais je peux dire que nous avons vendu plus d’exemplaires de Richie’s Plank Experience sur Quest au cours de sa première semaine que nos ventes totales sur Oculus Rift durant les deux premières années ».

Le studio a par ailleurs précisé qu’au bout d’un mois les ventes sur Oculus Quest dépassaient celles de tous les autres casques réunis. Un lancement véritablement canon donc qui a, en un mois, doublé le chiffre d’affaires du jeu. Les développeurs ont toutefois précisé que l’adaptation sur le Quest avait demandé plus d’efforts que sur les autres supports.

The Exorcist: Legion VR, des ventes qui dépassent les attentes

Le célèbre jeu d’horreur en réalité virtuelle, The Exorcist: Legion VR, a lui aussi connu un véritable succès après son adaptation sur l’Oculus Quest. « Le lancement de The Exorcist: Legion VR sur Oculus Quest a dépassé nos attentes et a continué de nous surprendre même quelques mois après sa sortie. Il se comporte presque aussi bien que d’autres plates-formes établies telles que PlayStation ».

Le studio a, par ailleurs, salué la communication avec les équipes d’Oculus concernant le type de contenu convenant le mieux à ce casque autonome. Le groupe précise que les autres plateformes ne disposent pas d’une telle ligne de communication aussi ouverte de d’une vision claire du type de contenus qu’ils souhaitent voir.

Acron : très optimiste quand au potentiel de l’Oculus Quest

Resolution Games est le studio derrière plusieurs jeux de réalité virtuelle, dont Bait !, Angry Birds et leur dernier titre multi-joueurs multi-plateformes, Acron. Le studio a expliqué : « nous pouvons confirmer que Quest est une plate-forme très saine pour nous en termes de téléchargements et de ventes et que nous sommes très optimistes quant au potentiel de marché créé par le dispositif ».

Le groupe ajoute : « C’est sur Quest que nous voyons le plus de téléchargements pour Angry Birds VR: Isle of Pigs et Acron: Attack of the Squirrels ! ».

I Expect You To Die prédit un million d’Oculus Quest vendus

Le studio derrière l’immanquable I Expect You To Die assure aussi de très bonnes ventes : « Nous sommes heureux d’annoncer que, depuis le lancement de Quest, il s’agit de notre plateforme la plus vendue, semaine après semaine ». Schell Games a qui l’on doit le jeu collaboratif mais aussi Until You Fall avait, par la voix de son fondateur, Jesse Schell, prédit, en janvier que Facebook vendrait au moins un million d’Oculus Quest en 2019.

Cet article 4 jeux phare confirment un lancement canon sur l’Oculus Quest a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

☐ ☆ ✇ Renderosity Magazine

Interview with Composer, Hamilton Altstatt, on Original Music for Avengers: Endgame Trailers

Par Nick Charles — 20 septembre 2019 à 04:30
Meet Hamilton Altstatt, a composer/sound designer whose tracks were used in the Avengers: Endgame trailers. Hamilton, a 'Professor of Practice' at Clemson University, where he teaches composition and...
☐ ☆ ✇ 3Dnatives

Conductive Origami, un projet qui combine impression 3D, textile et lumière

Par Mélanie R. — 20 septembre 2019 à 00:01

L’évolution des matériaux dans l’impression 3D ne permet pas seulement des améliorations dans l’Industrie au sens large ; c’est également un moyen pour les artistes et les stylistes d’explorer l’art et de découvrir les possibilités offertes par ces technologies. C’est […]

❌