Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierAudio Video 3D Art

Paris, Annecy, Montpellier : Ubisoft se syndicalise

Par : Shadows

Le STJV (Syndicat des Travailleurs et Travailleuses du Jeu Vidéo) annonce coup sur coup la création de trois nouvelles sections syndicales chez Ubisoft :

  • Le 13 juillet, une première section est officialisée chez Ubisoft Paris. Elle dispose d’une adresse mail : ubisoftparis@stjv.fr.
  • Le 15 septembre, annonce de la création d’une section chez Ubisoft Annecy (qui a notamment développé le jeu Steep), joignable sur ubisoftannecy@stjv.fr.
  • aujourd’hui, enfin, a été annoncée le lancement d’une section chez Ubisoft Montpellier. Elle est joignable via ubisoftmontpellier@stjv.fr.

On peut sans doute voir dans ces annonces la conséquence directe des révélations ayant eu lieu depuis le début de l’été sur de multiples problèmes internes graves (dont des cas de harcèlement sexuel, moral).

Des évolutions importantes

Ces créations s’accompagnent par ailleurs de changements très concrèts pour les personnes des studios concernés :

  • la section syndicale dispose de la capacité d’informer les personnes salariées, ce qui permet par exemple à celles-ci d’être mieux informées de leurs droits ;
  • un espace dédié doit par ailleurs être accordé aux personnes travaillant dans le studio, ce qui leur permettra d’échanger et de s’organiser face à d’éventuels nouveaux problèmes internes.

Le STJV précise par ailleurs que ces différentes sections se tiennent « prêtes à apporter leur soutien et assistance aux collègues qui en auraient besoin ».
Notez qu’il n’est pas nécessaire de faire partie du STJV pour bénéficier d’une aide.

Un succès pour le STJV, une évolution claire pour l’industrie

La naissance du STJV en 2017 a été suivie peu après d’une grève remarquée : celle d’employés du studio Eugen Systems, avec le soutien du STJV. Nous avions évoqué la grève de son lancement à sa fin, la situation étant exceptionnelle : ce type de mouvement est rarissime dans le jeu vidéo français.
Si les grévistes n’ont finalement pas obtenu les revendications affichées (certains ont même été licenciés par la suite), cette affaire semblait indiquer un tournant dans le secteur.

Les annonces du STJV de sections chez Ubisoft poursuivent ce mouvement. De quoi, on peut le supposer, déclencher la création d’autres sections dans un avenir proche.

Et ailleurs ?

Créé à Paris, le STJV concrétise ici ses intentions d’être « présent sur tout le territoire national ». Si vous faites partie de l’industrie du jeu vidéo et que vous souhaitez rejoindre le syndicat, il est possible d’y adhérer en ligne, ou de contacter l’organisation.

L’article Paris, Annecy, Montpellier : Ubisoft se syndicalise est apparu en premier sur 3DVF.

❌