Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Hier — 15 février 2020Vos flux RSS

Apple Quick Look permet le shopping en réalité augmentée sur iPhone

Par Bastien L
apple ar quick look

Apple Quick Look permet désormais de visionner des produits en réalité augmentée depuis n’importe quelle appli native iOS pour iPhone ou iPad, et de passer directement à l’achat. Plusieurs grandes entreprises ont commencé à profiter de cette nouvelle fonctionnalité…

Il existe déjà de nombreuses applications mobiles permettant de visualiser des meubles dans son appartement via la réalité augmentée. On peut notamment citer IKEA Place, Wayfair, Houzz ou DecorMatters.

À vrai dire, il s’agit sans doute pour l’instant du principal cas d’usage de la réalité augmentée pour le grand public après le jeu vidéo. Cependant, par le passé, il était nécessaire de télécharger une application pour profiter de cette fonctionnalité.

En 2018, Apple a donc décidé de simplifier les choses avec une fonctionnalité directement intégrée à iOS pour iPhone et iPad : Quick Look. Celle-ci permet tout simplement de lancer une visualisation en réalité augmentée depuis n’importe quelle appli iOS native comme Safari, Messages ou Mail.

Il suffit au vendeur de fournir un modèle 3D au format USDZ, afin que le rendu puisse être affiché dans le monde réel grâce à Apple ARKit. L’utilisateur peut donc ensuite visualiser le meuble dans son environnement réel, afin de décider s’il souhaite l’acheter.

Apple Quick Look intéresse les géants du retail

Jusqu’à présent, Quick Look permettait uniquement de visualiser les produits. Désormais, les développeurs peuvent ajouter un bouton personnalisable. Celui-ci peut notamment permettre de passer directement à l’achat en lançant Apple Pay.

S’ils le souhaitent, les vendeurs peuvent aussi utiliser ce bouton pour lancer d’autres actions comme une discussion avec le service client ou l’affichage d’une liste des boutiques physiques proposant le produit à proximité.

En outre, l’ajout de l’audio spatialisé à Quick Look permet désormais aux modèles 3D d’émettre du son de façon réaliste en fonction de leur emplacement dans la pièce. Ceci permet par exemple de vérifier si une enceinte sera bien placée, ou si un jouet ne sera pas trop bruyant dans le salon.

À travers cette mise à jour, Apple stimule le développement du shopping en réalité augmentée. Or, il pourrait s’agir d’une excellente nouvelle pour les commerçants. Selon le CEO de Houzz, les utilisateurs sont 11 fois plus enclins à faire un achat lorsqu’ils utilisent les outils AR. De même, Build.com estime que les chances qu’un produit soit renvoyé sont réduites de 22% après un essai en réalité augmentée;

Plusieurs grands retailers ont déjà commencé à déployer leurs implémentations Quick Look. C’est le cas de Home Depot, Wayfair, Bang & Olufsen ou encore 1-800-Flowers. Dans un avenir proche, le shopping en réalité augmentée pourrait donc se démocratiser…

Cet article Apple Quick Look permet le shopping en réalité augmentée sur iPhone a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

À partir d’avant-hierVos flux RSS

Virtual Tour Pro : une solution clés en mains pour vos visites virtuelles

Par Shadows

Découvrez Virtual Tour pro, logiciel édité par 3DVista. A première vue, un produit assez classique, qui permet de créer des vues 360° interactives avec système de hotspots.

L’intérêt du produit vient évidemment du support de technologies en vogue : vidéo 360° avec hotspots dynamiques, panoramas statiques mais en relief, HDR adaptatif sont gérés. Il est même possible d’intégrer des cartes, vidéos, modèles 3D. En revanche, il n’est pas possible de se déplacer comme on le ferait, par exemple, avec un projet Unreal : il faudra passer par le système de hotspots et sauter de panorama en panorama.
Le tout peut être visualisé sur PC, tablette, smartphone mais aussi en réalité virtuelle.

Le site officiel vous donnera plus de détails ; un ensemble de projets d’exemples vous donnera par ailleurs une bonne idée des capacités et limitations de l’outil. Nous avons eu l’occasion de tester ces exemples sur Oculus Quest : en dehors de quelques soucis spécifiques à cette plateforme (en ouvrant un exemple dans un onglet, si le hotspot ouvre un lien dans un nouvel onglet, la navigation s’en trouve perturbée), l’expérience est satisfaisante et les performances également.

L’article Virtual Tour Pro : une solution clés en mains pour vos visites virtuelles est apparu en premier sur 3DVF.

Une application WebXR permet de voir l’évolution de l’épidémie de coronavirus

Par Pierrick LABBE
coronavirus évolution épidémie VR

Une application WebXR vous permet de voir comment l’épidémie de coronavirus apparue en Chine à la fin du mois de décembre et qui se propage comme une véritable trainée de poudre. 

C’est la maladie dont on attend parler tous les jours ou presque. Le virus qui a désormais fait plusieurs centaines de mort et dont des cas ont été diagnostiqués dans une vingtaine de pays inquiète. Mais comment prendre l’ampleur de l’épidémie ?

Coronavirus, une carte effrayante

A l’heure actuelle, c’est bien entendu la Chine qui concentre la majorité des cas d’infection au coronavirus. On parle de plus de 20.000 personnes contaminées. L’Empire du Milieu mise sur la quarantaine et des restrictions de voyage pour limiter la propagation. Cependant, ces efforts semblent être insuffisants. Cette carte imaginée par le diplômé du MIT et stratégiste XR, Michael DiBenigno, permet de voir l’évolution du virus, jour après jour, jusqu’au 4 février à l’heure actuelle. Les informations sont sensiblement les mêmes que celles partagées par le Wall Street Journal récemment, qui collecte ces données auprès du centre John Hopkins, du Lancet et de Associated Press.

On apprécie la visualisation de l’application qui permet de voir comment l’épidémie de coronavirus se répand tout en le corrélant efficacement avec une timeline. Si on peut en profiter sur smartphone ou PC, c’est bien sur un casque de réalité virtuelle (tous ou presque) ou en réalité augmentée avec les dispositifs Microsoft Hololens ou Magic Leap 1 par exemple que vous pourrez vraiment voir l’ampleur de la crise. Essayez toutefois de ne pas vous alarmer trop en voyant les signaux se rapprocher de vous…

Cet article Une application WebXR permet de voir l’évolution de l’épidémie de coronavirus a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Apple crée un système de capture de vidéo VR / AR sous plusieurs angles

Par Bastien L
apple ar système streaming angles

Apple a déposé un brevet pour un système permettant la capture de vidéos sous de multiples angles. Cette innovation pourrait permettre le streaming de contenu en réalité virtuelle ou augmentée…

D’ici quelques années, lorsque les lunettes AR seront accessibles au grand public, il est fort probable que les plateformes telles que YouTube et Twitch proposent des vidéos en réalité virtuelle augmentée.

Sous doute dans l’optique d’anticiper cette nouveauté, Apple vient de déposer un brevet pour un système permettant le streaming de vidéos VR / AR sous de multiples angles. Plutôt que d’observer une vidéo sous un angle fixe, les spectateurs pourraient ainsi visionner la scène de différents points de vue.

Pour ce faire, Apple imagine un système permettant d’enregistrer plusieurs streams séparés. Ce système capturerait la scène à la fois depuis le perspective du caméraman, mais aussi des données additionnelles horodatées permettant au spectateur de changer d’angle.

Ces données seraient utilisées pour recréer la scène en utilisant les mêmes modèles 3D et l’audio positionnel intégré. Il serait ainsi possible de visionner la vidéo avec un casque de réalité mixte, ou même de changer d’angle de vue sur un écran 2D classique.

Apple pense déjà au futur du streaming à l’ère des lunettes AR

Apple suggère aussi d’utiliser ce système pour ajouter ou retirer certains éléments du stream, tels que la température, la luminosité, ou les participants. Le but de la Pomme est de créer des enregistrements VR / AR pouvant être facilement stockés et expérimentés de multiples façons.

Un plugin web pourrait par exemple présenter une vidéo classique, pouvant ensuite se transformer en contenu interactif si l’utilisateur clique dessus. Le système pourra être utilisé pour des publicités d’un genre nouveau, mais aussi pour le streaming de jeux en réalité augmentée su Twitch par exemple.

Le brevet a été déposé en août 2019, mais vient tout juste d’être publié. On ignore quand cette technologie pourrait effectivement voir le jour, mais elle pourrait accompagner le lancement des futures lunettes AR d’Apple

Cet article Apple crée un système de capture de vidéo VR / AR sous plusieurs angles a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Retard au décollage pour « Oculus for Business » toujours pas prêt

Par Pierrick LABBE
Oculus Business

Cela fait désormais plusieurs mois que le programme « Oculus for Business » devrait avoir vu le jour. Il reste cependant toujours indiqué comme étant « prochainement disponible ». Explications.

Annoncé en avril 2019 pour la première fois, la plateforme pour entreprise d’Oculus était un programme ambitieux de casques de réalité virtuelle optimisés pour le monde du travail, avec des logiciels spécifiques, un support avancé et des garanties techniques. Il devait être lancé à l’automne 2019. Force est de constater un retard à l’allumage.

Oculus for Business : une solution séduisante de la filiale de Facebook

C’est un programme qui avait clairement le potentiel pour attirer les entreprises pour son lancement prévu en à l’automne 2019. Annoncé à un tarif de 1.000 dollars par casque, avec l’Oculus Quest et une préparation pour un lancement à grande échelle dans une entreprise, « Oculus for Business » semblait taillé pour réussir. Cependant, si le site officiel semble prêt et définitivement opérationnel, on ne trouve pourtant encore que mention des partenaires pour le lancement et une mention selon laquelle le programme sera « bientôt disponible ». Des mois d’incertitude qui se révèlent particulièrement frustrants pour les entreprises.

Du côté de Facebook ce n’est pas vraiment plus clairs sur les délais auxquels il faut désormais s’attendre pour la sortie d’Oculus for Business. « Nous avons récemment terminé la beta avec un groupe fermé d’utilisateurs et le feedback a été extrêmement positif. Durant le mois de février, nous allons continuer à le déployer vers un nombre croissant de consommateurs, dans leur ordre initial d’achat et alors que le matériel devient disponible ». Pas vraiment rassurant quant à la capacité d’investissement d’Oculus pour les professionnels.

Cet article Retard au décollage pour « Oculus for Business » toujours pas prêt a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Le Français LYNX lance le 1er casque autonome de réalité mixte

Par Bastien L
lynx r1 casque réalité mixte autonome france

La startup Française LYNX, basée à Paris, dévoile son premier produit : le LYNX-R1. Il s’agit du premier masque de réalité mixte autonome sur le marché, et du premier casque équipé de la puce Qualcomm Snapdragon XR2…

En fin de semaine dernière, la startup française LYNX MIXED REALITY teasait le lancement de son premier casque : le LYNX-R1. Dans le cadre de la SPIE Photonics West de San Francisco, l’appareil vient enfin d’être dévoilé.

Grâce à un partenariat entre LYNX et le géant Qualcomm, cet appareil est équipé du système sur puce (SoC) de dernière génération Snapdragon XR2 spécialement conçu pour la réalité mixte. Par rapport à la précédente version, XR premium, les performances du CPU et du GPU ont été multipliées par deux. La résolution est multipliée par six, la bande passante vidéo par quatre, et les performances du processeur IA par 11.

En comparaison avec le Snapdragon 835, embarqué par l’Oculus Quest, la puissance est quasiment doublée. Cette puce est couplée à 6Go de RAM, et 128Go d’espace de stockage.

L’affichage est assuré par deux écrans LCD 1600×1600 avec un taux de rafraichissement à 90Hz et des lentilles ” 4-fold catadioptric freeform prisms ” d’un genre nouveau. Le champ de vision circulaire s’élève à 90°.

Autant dire que ce casque est un véritable concentré de performances. Cependant, au-delà de sa fiche technique, le LYNX-R1 se distingue par son caractère novateur.

LYNX-R1 : la France tient son champion sur le marché des casques XR

Grâce à un total de six caméras, cet appareil permet de voir le monde réel sans aucune latence à travers la visière du casque. Les éléments virtuels photo-réalistes viennent quant à eux se superposer sur ces images du monde réel.

Plusieurs casques pour PC ultra haut-de-gamme proposent déjà cette technologie de ” video-see-through “, à l’instar du XTAL VRGineers XTAL tarifé à 5000 dollars ou du Varjo XR-1 à 10 000 dollars. Cependant, le LYNX-R1 est bel et bien le premier casque autonome doté de cette fonctionnalité.

Ce masque de réalité mixte embarque par ailleurs des fonctionnalités de suivi de position de l’utilisateur avec une liberté de mouvement à six degrés, mais aussi un suivi du mouvement de ses yeux via le Eye-tracking. Un module 5G permettra aussi une connectivité mobile inégalée.

Le LYNX-R1 ne se destine pas au grand public, mais exclusivement aux professionnels. Il devrait notamment trouver sa place dans les secteurs comme l’aéronautique, l’automobile ou la chirurgie, mais aussi pour des cas d’usage comme la formation immersive et l’assistance à distance.

En réalité, un prototype du LYNX-R1 est déjà utilisé en France. Le Pr Patrick Nataf, chef de service de chirurgie cardiaque à l’Hôpital Bichat, l’utilise notamment pour préparer ses opérations et consulter les dossiers médicaux de ses patients en bloc opératoire.

De même, la SNCF se sert de cet appareil à des fins d’assistance à distance en temps réel de ses techniciens en cas de problèmes de défaillances techniques. Par ailleurs, des programmes militaires de fond ont déjà fait appel à LYNX en France et aux États-Unis.

Ce premier coup d’éclat français dans l’industrie des casques de réalité mixte est le fruit des efforts de Stan Larroque : jeune ingénieur français autodidacte de 25 ans. Après avoir commencé à travailler sur des prototypes de casque 3D pendant ses études, le jeune homme a obtenu le Trophée des Ingénieurs du Futur 2018 après 3 ans de R&D. Il s’est ensuite entouré d’une équipe de 10 experts qui ont accepté de quitter de grandes entreprises pour l’aider à réaliser ses ambitions.

Les précommandes pour le LYNX-R1 sont ouvertes dès à présent, et la commercialisation est prévue pour le second semestre 2020. Le prix est fixé à 1499 dollars.

Cet article Le Français LYNX lance le 1er casque autonome de réalité mixte a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Secret Oops : un jeu multijoueur en réalité augmentée pour Apple Arcade

Par Bastien L
secret oops apple arcade

Un nouveau jeu intitulé ” Secret Oops ” va venir étoffer le catalogue de jeux vidéo du service Apple Arcade. Il s’agit d’un jeu vidéo multijoueur coopératif en réalité augmentée.

Le service de jeu vidéo par abonnement Apple Arcade s’enrichit d’un nouveau jeu en réalité augmentée. Après Spek, Rosie’s Reality et Possesions, il s’agit du quatrième jeu AR disponible sur la plateforme.

Intitulé ” Secret Oops “, ce nouveau titre est développé par le studio MixedBag. Il s’agit d’un jeu d’action coopératif, dans lequel les joueurs utilisent la réalité augmentée pour aider l’espion le plus stupide du monde à fuir ses ennemis.

L’action prend place alors que de nombreuses mallettes confidentielles disparaissent partout dans le monde. L’agence S.P.Y., tenue par des pigeons, envoie son meilleur agent pour mener l’enquête : l’Agent Spécial Charles.

Secret Oops : aidez l’espion le plus stupide du monde à accomplir sa mission

Charles est le meilleur espion du monde, mais il est totalement stupide. Il tombe dans tous les pièges qui lui sont tendus : caméras de sécurité, pièges mortels, robots gardes…

Le joueur doit donc l’aider en plaçant le plateau de jeu virtuel, puis en utilisant la réalité augmentée pour tourner autour et interagir avec le monde virtuel, parler et coopérer avec les joueurs afin de mettre en oeuvre le plan parfait et l’exécuter. Une coopération parfaite est nécessaire pour le succès, et la communication est la clé.

Ce jeu multijoueur repose sur le framework Apple ARkit 3 pour les fonctionnalités de réalité augmentée. Les graphismes quant à eux sont basés sur l’interface Metal 2.

Dès son lancement, le jeu proposera deux mondes différents et 35 nivaux jouables par un à quatre joueurs maximum. Au fil des mois, de nouveaux mondes, niveaux et mécaniques de jeu seront ajoutés…

Cet article Secret Oops : un jeu multijoueur en réalité augmentée pour Apple Arcade a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Phiar lance la beta de son application de navigation AR sur iPhone

Par Pierrick LABBE
Phiar app navigation iPhone

L’entreprise Phiar propose désormais de s’inscrire pour la beta privée qui va être lancée cette semaine. Entre 25 et 50 personnes seront choisies. On fait les présentations de cette future application de navigation pour iPhone.

En 2019, Google voulait déjà nous pousser à utiliser la réalité augmentée pour nous déplacements dans l’espace physique. L’entreprise de Redwood City en Californie relève désormais le défi pour les transports en voiture.

Phiar, une approche séduisante de la réalité augmentée au volant

Une vidéo de démonstration, filmée par Phiar avec un iPhone X a été publiée et nous donne une sérieuse idée de ce que l’on pourra voir. L’application permet de voir les éléments classiques d’un point de vue de la circulation, qui donne une ambiance à mi-chemin entre le gaming et le GPS. Des logos indiquent par exemple où il faut aller où encore les virages à venir. L’application devrait aussi fonctionner de nuit et dans des conditions compliquées de conduite comme la pluie.

On voit aussi qu’une petite carte est proposée, tout comme le niveau de la batterie et l’heure d’arrivée estimée à la fin de votre trajet. On a aussi une bonne idée de l’usage de l’intelligence artificielle qui utilise notamment le « machine learning » et la vision par ordinateur pour pouvoir reconnaître les autres éléments qui sont présents dans le champ de vision. Selon ce que l’on peut voir, il faut au minimum avoir un iPhone 7 pour participer à la beta et utiliser l’application. L’entreprise Phiar a levé 3 million de dollars en financement pour lancer son application.

Cet article Phiar lance la beta de son application de navigation AR sur iPhone a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Spatial lève 14 millions $ pour sa plateforme de collaboration pro en VR et AR

Par Bastien L
spatial vr ar collaboration

Spatial annonce une nouvelle levée de fonds à hauteur de 14 millions de dollars. Cette somme va lui permettre de poursuivre le développement de sa plateforme dédiée à la collaboration professionnelle en VR / AR…

Si la réalité virtuelle est le futur du travail, il est impératif de pouvoir collaborer au sein des environnements virtuels. C’est pourquoi la startup Spatial développe une plateforme de communication cross-device multi-utilisateurs.

Ce logiciel permet la collaboration au sein d’espaces 3D sur des appareils VR et AR. Ainsi, les utilisateurs peuvent travailler ensemble sans avoir besoin d’être au même endroit dans le monde réel. Chaque participant est représenté sous la forme d’un avatar 3D pouvant être généré à partir de photos 2D.

Cette solution est pensée pour prendre en charge le plus grand nombre d’appareils et de plateformes logicielles possible, afin de permettre à tous les utilisateurs de casques VR / AR de collaborer.

Spatial veut supprimer le besoin de se réunir pour travailler en collaboration

Aujourd’hui, Spatial annonce une levée de fonds à hauteur de série A à hauteur de 14 millions de dollars. Au total, la startup a donc levé 22 millions de dollars depuis sa fondation.

Les principaux investisseurs de cette nouvelle levée sont WhiteStar Capital, iNovia et Kakao Ventures. Parmi les participants, on compte aussi le co-fondateur d’Instagram, Mike Krieger, et le fondateur de Zynga, Mark Pincus.

La solution de Spatial était présentée lors du CES 2020 de Las Vegas début janvier, et a manifestement convaincu les investisseurs présents sur le salon. Reste à savoir si les entreprises sont prêtes à adopter ce logiciel VR / AR plutôt que des plateformes plus traditionnelles comme Slack ou Klaxoon.

Par ailleurs, Spatial devra faire face à plusieurs concurrents et non des moindres. Rappelons que Facebook compte également remplacer votre bureau par la VR, au même titre que le Finlandais Varjo et son UI Workspace

Cet article Spatial lève 14 millions $ pour sa plateforme de collaboration pro en VR et AR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

La révolution de l’industrie par PTC à l’aide de la réalité augmentée

Par Gwendal P
compte rendu webinaire PTC Vuforia

Laurent Germain, expert IoT et réalité augmentée (AR) chez PTC a animé un webinaire sur l’importance de l’intégration de l’AR dans l’activité des entreprises. En effet, grâce à la suite de solutions Vuforia, celles-ci ont à leur disposition les outils essentiels pour les aider.  

PTC peut compter sur plus de 30 ans d’expérience dans le domaine de la conception numérique en 3D assistée par ordinateur. C’est pourquoi cette société est leader dans ce domaine et que 6000 clients lui font confiance. Elle possède également une forte présence dans l’IoT. En réunissant ces deux univers au cœur de sa stratégie, PTC aide les entreprises à tirer pleinement parti de la convergence des mondes physique et numérique et révolutionne la maintenance, la formation et le support après-vente grâce à l’AR

La réalité augmentée pour révolutionner la formation

La réalité augmentée superpose des données numériques au monde physique. Elle agrémente la réalité d’une couche d’informations supplémentaires. Ces informations sont utiles dans le cadre de l’ingénierie, de la vente et plus particulièrement du service après-vente. Ainsi, plus besoin de longs manuels difficiles à comprendre. Ils sont remplacés par des animations en 3D beaucoup plus claires. Dans le même esprit, c’est tout le secteur de la formation qui profite de cette technologie. Elle permet aussi de favoriser la collaboration instantanée entre un expert et un apprenti. Toutefois, celle-ci reste lourde et compliquée à mettre en place.

Ayant bien compris les enjeux et les apports de l’AR, PTC a développé sa suite de logiciels Vuforia. Cette solution clé en main a pour but de faciliter certaines activités clés de l’entreprise. De ce fait, les possibilités offertes sont très nombreuses. En outre, l’intégration des données de l’IoT permet de créer des expériences en réalité augmentée qui changent la donne. Avec son interface pensée pour tous, et sa simplicité d’utilisation, Vuforia se place comme l’outil de référence.

La continuité numérique en ligne de mire

Avec Vuforia Studio, Vuforia Engine, Vuforia Chalk et Vuforia Expert Capture, PTC met l’AR au service des entreprises. Assistance à distance, traçabilité de la qualité, documentation technique ou encore animations de montage et démontage en 3D numérique sont parmi les innovations offertes par ces logiciels. De plus, l’intégration native à leur plateforme IoT Thingworx rend le tout instantané et fluide. Les organisations qui les utilisent déjà ont constaté une augmentation de l’efficacité de leur personnel. Les opérateurs bénéficiant d’instructions en réalité augmentée sur tablette peuvent être jusqu’à 30% plus rapides dans l’exécution de leurs tâches et 90% plus précis comparés aux utilisateurs s’appuyant sur une documentation classique. C’est le cas chez Boeing.

Et PTC ne compte pas s’arrêter là. En effet, l’entreprise travaille déjà sur des projets importants comme le fait de pouvoir créer le jumeau numérique d’une usine offrant ainsi un accès direct aux informations de tous les équipements et un monitoring en temps réel. Ici encore, la réalité augmentée permet une économie des ressources et un gain de temps précieux pour ce qui concerne les activités de maintenance, d’entretien et de sécurité. Tout cela s’inscrit dans le cadre de la continuité numérique, point essentiel de l’industrie 4.0.

Pour aller plus loin

Ne manquez pas le 3 mars prochain le workshop Vuforia Studio et Engine au Pavillon Immersif à Paris. Ce sera l’occasion d’essayer ces outils afin de les découvrir plus en profondeur.

Cet article La révolution de l’industrie par PTC à l’aide de la réalité augmentée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

ShinjukuVR : Benjamin Bardou nous propose une promenade cyberpunk

Par Shadows

L’artiste Benjamin Bardou nous dévoile ShinjukuVR, une promenade au coeur de l’arrondissement Shinjuku de Tokyo.
Disponible à la fois sous forme d’expérience VR (HTC Vive) et d’aperçu vidéo, le concept mêle photogrammétrie et effets de particules pour créer des visuels surprenants.

Plus largement, nous explique Benjamin Bardou, cette expérimentation s’inscrit dans son projet Megalopolis, qui vise à explorer le thème de la mémoire au sein des villes modernes via différentes déclinaisons (court-métrage, réalité virtuelle, etc). L’aspect non-linéaire de l’oeuvre globale, précise Benjamin Bardou, est entièrement assumé puisqu’il évoque l’expérience du citadin.
Dans ce cadre, la photogrammétrie est à voir comme une sorte de restitution mémorielle, avec tous les défauts que cela implique (trous, approximations).

On pourra consulter sur le site de Benjamin Bardou d’autres éléments issus de cette démarche artistique.

L’article ShinjukuVR : Benjamin Bardou nous propose une promenade cyberpunk est apparu en premier sur 3DVF.

Une séquence iconique de Spider-Man: New Generation recréée et animée en VR

Par Shadows

Dan Frank a dévoilé un ambitieux projet : à l’aide de Quill, un outil de création 3D en réalité virtuelle, il a mis en scène un double de la fameuse séquence du saut dans le vide du film Spider-Man : New Generation.

On trouvera plus bas un making-of qui couvre l’ensemble des coulisses : création des personnages et environnements, animation, travail de caméra.

L’article Une séquence iconique de Spider-Man: New Generation recréée et animée en VR est apparu en premier sur 3DVF.

Apple veut cartographier votre bout des doigts et votre visage

Par Pierrick LABBE
Apple brevets bout des doigts

Apple a déposé de nouveaux brevets destinés à améliorer la façon dont un utilisateur peut toucher et interagir avec des objets en réalité virtuelle ou augmentée.

Un autre brevet déposé aux Etats-Unis vise à étudier comment un casque pourrait être ajusté afin de mieux correspondre à la forme de la tête du porteur.

Apple veut améliorer l’expérience utilisateur

On le sait, Apple prépare bien des équipements à court ou moyen terme. La firme de Cupertino ne veut toutefois pas aller trop vite afin de s’assurer qu’ils seront bien reçus  par le public. Or, une grande partie de l’équation se joue en fait sur la qualité de l’expérience et l’utilité réelle d’une nouvelle technologie. La marque à la pomme vient de déposer deux brevets intéressants. Le premier est destiné à l’interaction avec des objets dans un espace virtuel. « Dans les systèmes de réalité virtuelle, des gants à retour de force peuvent être utilisés pour contrôler des objets virtuels. Les téléphones cellulaires peuvent avoir des écrans tactiles et des vibreurs qui sont utilisés pour créer un retour haptique en réponse à une entrée tactile. De tels appareils peuvent ne pas être pratiques pour un utilisateur, peuvent être encombrants ou inconfortables, ou peuvent fournir un retour inadéquat » explique ainsi le document.

Apple propose donc des capteurs minces pouvant être portés au doigt. L’autre brevet concerne la capacité à localiser et manipuler des objets. Apple sait que les casques actuels sont destinés à être remplacés par des lunettes, mais en attendant ils sont conçus pour s’adapter au plus grand nombre et ne sont donc pas forcément idéaux pour tout le monde. Apple imagine donc que les casques portent des capteurs similaires à ceux du Face ID pour scanner le visage de l’utilisateur. Un module d’ajustement facial personnalisé pourrait ensuite être utilisé pour ajustement le dispositif sur le visage.

Cet article Apple veut cartographier votre bout des doigts et votre visage a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Octi lance le premier réseau social en réalité augmentée

Par Bastien L
octi réseau social réalité augmentée

Octi a créé le tout premier réseau social en réalité augmentée. Cette application cherche à donner aux jeunes accros aux réseaux l’envie de renouer avec les relations humaines dans le monde réel…

La startup Octi vient de dévoiler le premier réseau social en réalité augmentée. Le fonctionnement est très simple. Après avoir ouvert l’application, il suffit de filmer une personne à l’aide du smartphone pour lui envoyer une demande d’ajout.

Une fois la requête acceptée, différents éléments virtuels apparaitront autour de la personne. Ces éléments numériques auront été choisis par cette dernière. Il peut s’agir de vidéos, de chansons, de photos et autres contenus multimédias.

L’utilisateur peut aussi ajouter des effets et des stickers sur le profil de la personne qu’il filme, et vice versa. Un ami Octi pourra par exemple vous faire porter un chapeau ou vous associer à une chanson.

Cette application repose sur la reconnaissance faciale, basée sur un réseau de neurones artificiels en périphérie du réseau. Comprenez par là que l’intelligence artificielle traite les images filmées par le smartphone directement sur l’appareil, plutôt que de les transférer sur le Cloud.

Cette approche ” Edge Computing ” permet d’économiser des ressources, de gagner du temps et de préserver la confidentialité. Pour une reconnaissance faciale encore plus rapide, Octi effectue une recherche parmi les amis des amis de l’utilisateur plutôt que sur l’ensemble de sa base de données. Ainsi, un utilisateur peut être identifié en seulement 20 millisecondes.

Octi veut donner aux jeunes l’envie de se rencontrer dans le monde réel

Le principal objectif d’Octi est de donner envie aux jeunes de renouer avec une vie sociale dans le monde réel. Contrairement aux réseaux sociaux les plus populaires, cette application AR incite les utilisateurs à se rencontrer en face à face. Il est possible de consulter le profil de ses amis à distance, mais l’expérience est optimisée pour des interactions dans le monde réel.

La startup a levé un total de 12 millions de dollars auprès de Live Nation, Anheuser-Busch InBev, Peter Diamandis’ Bold Capital Partners, Human Ventures, I2BF, Day One Ventures, Tom Conrad, Scott Belsky et Josh Kushner.

À l’avenir, elle compte étoffer son réseau social en réalité augmentée de nombreuses fonctionnalités et autres jeux en laissant notamment les développeurs tiers créer des outils et du contenu. Octi est disponible dès à présent sur iOS, et la version Android devrait être lancée dans le courant de l’année.

Cependant, Octi risque de s’attirer les foudres de Facebook. Actuellement, la firme de Mark Zuckerberg s’apprête à lancer Horizon : un réseau social en réalité virtuelle. Cependant, la firme américaine prépare aussi des lunettes de réalité augmentée et compte probablement lancer une version AR de Facebook…

Cet article Octi lance le premier réseau social en réalité augmentée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

[webinaire] 60 minutes pour tout savoir de la réalité augmentée dans l’industrie

Par Gwendal P
vuforia webinaire une

Ne manquez pas le webinaire de Laurent Germain le 28 janvier prochain. Cet expert IoT et réalité augmentée (AR) parlera des dernières innovations technologiques de PTC et comment celles-ci sont déterminantes pour aider les entreprises à se développer.

Laurent Germain, expert IoT et réalité augmentée chez PTC, animera un webinaire le 28 janvier prochain intitulé « Exploitez tout le potentiel de la réalité augmentée avec Vuforia ». Ce séminaire a pour objectif d’apporter les outils nécessaires aux entreprises afin de les aider à intégrer l’AR à leur activité, en toute simplicité. L’axe principal sera l’utilisation du logiciel Vuforia qui est la solution la plus adaptée à cette fin. Laurent Germain explique comment tout cela fonctionne.

De Pro-Engineer à Vuforia, PTC offre des expériences révolutionnaires

Depuis 1985, la société PTC a mis au point des technologies qui sont rapidement devenues indispensables aux professionnels. Cela a commencé par leur logiciel de conception 3D assistée par ordinateur, Pro-Engineer. Depuis quelques années déjà, l’entreprise s’est tournée vers l’Internet of Things (IoT), et la réalité augmentée. Ainsi, PTC a développé une double expertise qui lui permet de tirer parti de la convergence des univers numérique et physique. En effet, l’IoT permet de récupérer les données physiques de différents produits grâce aux capteurs qu’ils embarquent. L’AR, quant à elle, offre un affichage numérique qui se superpose au réel et apporte de nombreuses informations. La fusion de ces deux mondes est aujourd’hui devenue un atout précieux pour stimuler la compétitivité des entreprises.

La réalité augmentée, combinée à l’IoT, offre des applications riches et variées dans divers secteurs qu’il s’agisse de la conception, la maintenance, la formation ou l’assistance. Les clients peuvent, par exemple, disposer de manuels en AR comprenant des procédures de montage, d’entretien ou démontage. Grâce à l’AR,le savoir et les compétences sont transmis plus facilement et plus efficacement dans le cadre d’un besoin ponctuel ou d’un apprentissage plus approfondi. L’AR est un formidable moyen de rendre des informations pertinentes accessibles au plus grand nombre.

Vuforia repose sur trois piliers fondamentaux

C’est tout cela que propose PTC avec sa suite de solutions Vuforia, chacune spécialisée dans un domaine spécifique. Ainsi, Vuforia Studio permet de créer des expériences de réalité augmentée sans développement. Vuforia Chalk réunit techniciens d’atelier et experts pour faciliter l’assistance à distance. Vuforia Expert Capture propose de créer des instructions en réalité augmentée. Sans oublier Vuforia Engine qui met à disposition l’API de Vuforia pour développer de nouvelles applications en AR. Au service des techniciens, ces outils les aident à mieux accomplir leurs tâches.

Pour obtenir de tels résultats, Vuforia se base sur trois piliers majeurs. Tout d’abord le « Model Target » qui permet au logiciel de reconnaître un objet par sa visualisation. C’est ce que l’on appelle la reconnaissance de formes. Puis la gestion de toutes les données 3D recueillies. Et enfin la réalité augmentée pour afficher par superposition ces mêmes données. En effet, c’est en construisant sur ces fondements que PTC est devenu leader en IoT et en AR.

La présentation de Laurent Germain sera suivie d’une session de questions/réponses. Alors, n’attendez plus, inscrivez-vous sans plus tarder à ce webinaire qui aura lieu le mardi 28 janvier à partir de 14 h.

À propos de Laurent Germain

Diplômé de l’école polytechnique de Montréal, ingénieur en informatique industrielle, Laurent Germain est consultant avant-vente chez PTC.

Il a commencé sa carrière en 1995 chez Computervision, puis PTC France sur les solutions de gestion de données techniques (PLM, Windchill), en assurant auprès d’un large panel de clients industriels la définition de la valeur ajoutée et la promotion de ces solutions innovantes.

Depuis 2015, il se consacre aux solutions d’Internet des objets (IoT, ThingWorx) et de réalité augmentée (Vuforia) qui assurent la continuité numérique du produit tout au long de son cycle de vie depuis sa conception jusqu’à son démantèlement, en passant par son exploitation.

Cet article [webinaire] 60 minutes pour tout savoir de la réalité augmentée dans l’industrie a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Apple : la réalité augmentée sera la technologie majeure de cette décennie

Par Bastien L
tim cook réalité augmentée dix ans

Dans le cadre d’un voyage en Irlande, le CEO d’Apple, Tim Cook, a de nouveau exprimé son enthousiasme quant à la réalité augmentée. Selon lui, cette technologie sera l’une des plus marquantes au cours des dix années à venir…

Pour célébrer les 40 ans de présence d’Apple en Irlande, le CEO Tim Cook est actuellement sur place afin de recevoir une récompense. Pour l’occasion, le chef d’entreprise a accordé un entretien à Martin Shanahan, le CEO d’IDA Ireland : l’agence responsable des investissements étrangers dans le pays.

Ensemble, les deux hommes ont discuté du futur. Curieux de connaître son point de vue, Shanahan a notamment demandé à Cook quelles seront selon lui les principales innovations technologiques au cours des cinq à dix années à venir.

Une fois de plus, le CEO d’Apple a exprimé tout son engouement à l’égard de la réalité augmentée. Selon lui, cette technologie est sans l’ombre d’un doute ” the next big thing “. Il prédit que cette technologie ” va envahir nos vies entières “.

Apple voit la réalité augmentée comme la ” next big thing “

D’ailleurs, Tim Cook raconte avoir rendu visite la veille à un studio de développement nommé War Ducks et basé à Dublin. Ce studio rassemble 15 personnes et développe des jeux en réalité augmentée.

Toutefois, au-delà du jeu vidéo, Cook estime que la réalité augmentée peut révolutionner bien des aspects. Il cite notamment la possibilité d’afficher un produit en réalité augmentée pour l’observer tout en en discutant.

Selon lui, l’un des grands points forts de la réalité augmentée par rapport à la VR est que cette technologie n’est pas isolante. Au contraire, elle permet de rassembler les gens et d’enrichir une discussion plutôt que de ” se substituer à la connexion humaine “.

Rappelons qu’Apple prépare ses propres lunettes de réalité augmentée. Initialement prévu pour 2020, cet appareil est désormais attendu pour 2023…

Cet article Apple : la réalité augmentée sera la technologie majeure de cette décennie a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Cleopatra: un livre pour enfants combine réalité virtuelle et réalité augmentée

Par Pierrick LABBE
A Case of The Missing Cleopatra

« A Case of The Missing Cleopatra » est une expérience innovante pour les enfants qui permet d’expérimenter de nouvelles façons de raconter une histoire. On fait les présentations.

Sortir le livre de ses pages. A l’heure des réseaux sociaux et des nouvelles technologies, conserver l’attention des plus jeunes ressemble parfois à un défi pour la littérature. Cependant, cet ouvrage mise sur une approche différente et véritablement moderne et utilisant la réalité augmentée et la réalité virtuelle pour rendre la lecture immersive.

A Case of The Missing Cleopatra : aider à retrouver Cléopâtre

Selon les premières images qui ont été publiées sur les  réseaux sociaux et les sites spécialisés, avec A Case of The Missing Cleopatra, les enfants auront pour objectif d’utiliser le téléphone ou la tablette de leurs parents afin d’activer du contenu interactif en réalité augmentée. Un cardboard VR, fourni avec cette expérience, permet aussi aux enfants de se plonger dans la réalité d’un environnement égyptien, parfaitement reconstitué en réalité virtuelle. L’objectif des enfants sera de réussir à retrouver Cléopâtre qui a disparu. Les éléments en VR et AR seront utilisés pour que les enfants cherchent des indices sur sa disparition et ce qui a pu lui arriver.

Le livre A Case of The Missing Cleopatra a été mis en vente au mois de décembre dernier et coûte 29 euros, tout compris, avec le cardboard VR mais aussi l’accès à l’application qui permet d’interagir avec le contenu sur iOS et Android. Seul problème, cette expérience qui a été réalisée en partenariat avec l’entreprise éducative Musemio et une technologie italienne ne semble pas être disponible en français. Il faudra donc assurer la traduction ou bien s’assurer que vos enfants comprennent tout.

Cet article Cleopatra: un livre pour enfants combine réalité virtuelle et réalité augmentée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Moon Rider : le jeu WebVR cumule plusieurs milliers de joueurs quotidiens

Par Bastien L
moon rider web vr

Le jeu Moon Rider, disponible sur WebVR, cumule plusieurs milliers de joueurs quotidiens. La preuve, s’il en fallait une, que la réalité virtuelle sur navigateur web peut connaitre un réel succès…

Avec le standard WebVR et le framework A-Frame, l’industrie de la réalité virtuelle cherche à faciliter l’accès à la VR tout en remédiant au problème de la fragmentation du marché. Aujourd’hui, le succès du jeu Moon Rider se révèle très encourageant.

Lancé en mai 2019, ce simple jeu de rythme en réalité virtuelle s’inspire de Beat Saber et d’autres titres similaires. Cependant, ce jeu se distingue par sa simplicité d’accès.

Développé avec A-Frame, Moon Rider peut être lancé sur n’importe quel casque VR depuis un simple navigateur web. Nul besoin de le télécharger et de l’installer depuis une boutique d’applications spécifique.

C’est cette simplicité qui a permis au jeu de fédérer un grand nombre de joueurs. Selon l’un de ses créateurs, Diego Marcos, Moon Rider compte aujourd’hui entre 2000 et 3000 joueurs actifs au quotidien avec une durée de session moyenne de 45 à 60 minutes et un taux de rétention de 50%.

Moon Rider est actuellement le plus grand succès de WebVR

Il s’agit donc clairement du jeu WebVR le plus populaire à ce jour. À travers ce projet totalement open source, les développeurs voulaient prouver ” que le web et A-Frame sont désormais aptes à délivrer du contenu VR de qualité “.

Pour lancer Moon Rider sur un casque pour PC, lancer un navigateur compatible WebVR comme Firefox. Visitez ensuite la page ” moonrider.xyz ” et pressez le bouton ” Enter VR ” pour lancer le jeu sur votre appareil. De même, vous pouvez lancer le jeu depuis le navigateur web de l’Oculus Quest.

Si ce jeu est actuellement le plus grand succès de WebVR, d’autres projets impressionnants ont été développés avec A-Frame. On peut citer l’outil de création artistique Supercraft, ou encore l’application de Social VR Mozilla Hubs. À l’avenir, le nombre d’applications WebVR ambitieuses et convaincantes devrait se multiplier à mesure que davantage d’internautes s’intéressent à ce standard…

Cet article Moon Rider : le jeu WebVR cumule plusieurs milliers de joueurs quotidiens a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

[TEST] VRNRGY Power Pack : donnez un second souffle à votre Quest

Par Gwendal P
test powerpack une

Depuis sa sortie il y a quelques mois, l’Oculus Quest a récolté un franc succès. En effet, ce casque autonome offre de nombreuses possibilités, et par-dessus tout, une liberté accrue par rapport aux autres casques du marché. Pas de câbles ni d’ordinateur nécessaire, le Quest se suffit à lui-même. Cela veut également dire qu’il fonctionne à l’aide d’une batterie. Or, l’utilisateur peut rapidement être frustré s’il est forcé d’interrompre sa partie ou une quelconque vidéo en plein milieu. Pour éviter une telle mésaventure, il existe des solutions pratiques et abordables. Nous testons ici l’une d’entre elles : le Power Pack de VRNRGY.

  • marque : VRNRGY
  • modèle : Power Pack pour Oculus Quest 
  • catégorie : Batterie externe
  • capacité : 7 000 mAh
  • autonomie : Jusqu’à 6h en jeu, 8h pour de la vidéo
  • prix : 58,99 euros
  • disponibilité : disponible

Unboxing

La petite boîte qui accueille le Power Pack est très simple, mais stylée. Elle contient la batterie, les sangles de fixation, la notice d’utilisation en anglais, ainsi que des câbles USB. S’y trouve également un adaptateur micro-USB vers USB-C. 

Design et ergonomie du Power Pack

Le Power Pack de VRNRGY est très compact. Il se fixe à l’arrière de l’Oculus Quest, sur l’arceau souple qui sert à maintenir le casque sur la tête. Livré avec ses propres straps, la manipulation pour l’attacher est très rapide, même si la brève notice n’est qu’en anglais. Le câble qui relie la batterie au casque est à la bonne taille pour ne pas gêner. Il sait également se faire discret pour ne pas déranger l’esthétique générale, même si ce n’est vraiment pas le plus important. 

Les sangles d’attache sont en néoprène respirant. Le Power Pack n’est pas directement au contact du crâne puisqu’un cache, partie intégrante des sangles, fait l’interface entre les deux. Ainsi, ce complément au casque n’est pas gênant, même après de longues sessions de VR. Le poids de la batterie quant à lui est contrebalancé, ou plutôt contrebalance celui du casque. Dans l’ensemble le niveau de confort est bon et le port de ce pack supplémentaire n’est pas désagréable. Nous apprécions particulièrement le côté pratique des sangles et la conception qui s’intègre directement à l’Oculus Quest sans bricolage particulier.

À l’arrière du Power Pack se trouvent les deux entrées USB pour la recharge et la connexion au casque. En outre, une rangée de quatre diodes bleues informe de l’état de charge de la batterie.

Utilisation du Power Pack

Rien de bien sorcier dans l’utilisation de cette batterie externe. Il suffit de l’installer, de la brancher (après avoir bien vérifié que le Quest est chargé à fond), et voilà ! Dans le casque, la jauge de batterie indique que le casque est en charge. Sa propre batterie rentre en jeu seulement quand celle du Power Pack s’est vidée. 

Cela donne une autonomie totale de l’ordre de 6h pour des sessions de jeu. C’est trois fois plus que la durée de vie normale de la batterie du casque autonome d’Oculus. Cette nouvelle période de jeu est suffisante pour satisfaire la plupart des gamers. Ils ont ainsi moins l’inquiétude de voir leurs parties s’interrompre en plein milieu d’un moment crucial. La capacité des batteries de 7 000 mAh aurait pu être revue à la hausse pour atteindre au moins 10 000 mAh et donc proposer une expérience de jeu encore plus longue. Cela aurait cependant pu rendre l’ergonomie du produit moins agréable. Au contraire, l’équilibre est ici bien trouvé entre confort et plaisir.

De plus, il est possible d’allonger encore plus l’autonomie du Quest en remplaçant les batteries du Power Pack. Le modèle spécifique qui s’intègre dans le boîtier de VRNRGY est disponible à l’achat séparément. Cela permet alors de s’approcher des 10 heures de jeu.  

Conclusion

L’autonomie de l’Oculus Quest est un des problèmes du casque et cela peut vite devenir frustrant. C’est pourquoi l’ajout d’une batterie externe est recommandée, si ce n’est nécessaire. Bien sûr il est possible d’acheter un produit lambda et de bricoler quelque chose soi-même. En revanche, il faut s’attendre à un résultat bancal et peu pratique. Le gros avantage du Power Pack de VRNRGY et sa configuration étudiée pour le Quest. Il s’intègre facilement et procure même un confort accru à l’expérience générale. Profitant d’un bon rapport qualité/prix, cet accessoire est indispensable pour les gamers VR invétérés. 

 

Points positifs

  • Batterie externe étudiée pour l’Oculus Quest
  • Session de 6h de jeu
  • Équilibre le poids du casque

Points négatifs

  • On aurait préféré une batterie 10 000 mAh

Cet article [TEST] VRNRGY Power Pack : donnez un second souffle à votre Quest a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Facebook : comment créer des pubs en réalité augmentée

Par Bastien L
facebook pub réalité augmentée tutoriel

Les publicités mobiles interactives en réalité augmentée sur Facebook peuvent être très bénéfiques pour votre entreprise. Découvrez comment créer votre première pub AR pour le réseau social…

Depuis le mois de septembre 2019, les entreprises peuvent créer des publicités mobiles interactives en réalité augmentée pour Facebook. Ces pubs d’un genre nouveau peuvent encourager les utilisateurs à découvrir vos produits, et ainsi les inciter à l’achat de façon plus convaincante.

Ces publicités AR présentent aussi l’avantage de favoriser le partage. Les utilisateurs peuvent notamment prendre des photos ou des vidéos à partager avec leurs amis via le réseau social. Il est donc possible de toucher encore plus de consommateurs grâce à ce format novateur.

Comment créer votre première pub AR pour Facebook

Afin d’utiliser les pubs Facebook en réalité augmentée, vous devrez au préalable créer votre propre effet AR sur le Spark AR Hub. Cependant, vous pouvez aussi nouer un partenariat avec un producteur de réalité augmentée via le Spark AR Partner Network de Facebook. Celui-ci se chargera de créer votre effet.

Une fois l’effet créé et téléchargé sur Spark AR Hub, quelques clics suffisent pour créer votre publicité depuis l’Ads Manager. Vous devez créer une vidéo invitant les utilisateurs de Facebook sur mobile à utiliser votre effet.

Rendez-vous tout d’abord dans le Facebook Ads Manager (gestionnaire de publicités), et cliquer sur le bouton vert ” + créer ” . Choisissez un objectif, et cliquez sur ” Continuer “.

Choisissez ensuite l’audience, les placements et le budget, puis continuez. Dans la rubrique ” Format “, cliquez sur ” image seule ou vidéo “.

Téléchargez votre vidéo. Dans la checkbox près de ” ajouter une expérience instantanée “, choisissez ” ajouter une expérience AR “. Cliquez sur ” utiliser un template ” pour ouvrir la fenêtre ” ajouter une expérience AR “.

Choisissez l’effet que vous souhaitez utiliser dans le menu déroulant. Seuls les effets approuvés par Spark AR peuvent être utilisés. Ajoutez ensuite l’URL du site web et l’appel à l’action, puis confirmez.

Dans le menu déroulant ” texte superposé “, choisissez l’action à laquelle vous souhaitez inviter les internautes pour lancer votre expérience AR. Il ne vous reste plus qu’à prévisualiser votre publicité AR. Si le résultat vous convient, vous pouvez valider l’opération.

Gardez à l’esprit que vous pourrez mettre à jour votre effet après publication. Si vous souhaitez mesurer l’impact de votre publicité AR, vous pouvez consulter le temps moyen passé par les internautes sur votre expérience ou encore le nombre de partages.

Cet article Facebook : comment créer des pubs en réalité augmentée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Mark Zuckerberg annonce la révolution de la réalité augmentée d’ici 10 ans

Par Bastien L
facebook lunettes ar révolution

Selon Mark Zuckerberg, CEO de Facebook, la réalité augmentée pourrait représenter une véritable révolution technologique pour nos sociétés. Or, d’après ses prédictions, cette révolution aura lieu d’ici la fin des années 2020…

Depuis maintenant dix ans, Mark Zuckerberg, le créateur et CEO de Facebook, profite de la nouvelle année pour se fixer publiquement un défi à relever. Cette année toutefois, à l’aube de 2020, le célèbre entrepreneur a préféré dévoiler ses prédictions pour la prochaine décennie.

Dans un billet publié sur Facebook, Zuckerberg annonce notamment ” des lunettes de réalité augmentée révolutionnaire qui redéfiniront notre rapport à la technologie “ au cours des années 2020.

Selon lui, ” la plateforme technologique des années 2010 était le téléphone mobile “. Il estime que ceci restera le cas pendant une majeure partie de la décennie, mais que le smartphone cèdera sa place aux lunettes AR avant qu’elle s’achève.

Mark Zuckerberg pense que la réalité augmentée peut transformer la société

Même s’il reconnaît que ” la plupart des premiers appareils semblent encombrants et contraignants “, il est persuadé que les lunettes AR seront ” les plateformes technologiques les plus sociales et humaines que nous ayons jamais créées “.

D’après ses prévisions, la réalité augmentée pourrait notamment permettre de remédier à des problèmes sociaux tels que le coût de l’immobiliser ou les inégalités géographiques. Grâce à cette technologie, n’importe qui pourra accéder à n’importe quel emploi depuis chez lui.

Nous pourrons donc vivre là où nous le souhaitons, et travailler à distance comme si nous étions sur place. Une possibilité également mise en lumière par Microsoft et son système Holoportation

Jusqu’à présent, depuis le rachat d’Oculus en 2014, la réalité virtuelle est la seule technologie immersive explorée par Facebook. Cependant, la firme a confirmé à plusieurs reprises qu’elle développe des lunettes de réalité augmentée qui pourraient être lancées entre 2023 et 2025. De fait, la révolution annoncée par Mark Zuckerberg pourrait être le fruit des efforts de sa propre entreprise

Cet article Mark Zuckerberg annonce la révolution de la réalité augmentée d’ici 10 ans a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

TEGway va lancer son kit de développement haptique de températures

Par Pierrick LABBE
TEGway retour haptique températures

C’est la bonne petite surprise du CES 2020 pour ceux qui ont pu le tester. Un kit de retour haptique TEGway qui se concentre sur les températures. Le lancement officiel sera pour le mois de mars.

Ce modèle est déjà en développement depuis plusieurs années. Quand on parle de retour haptique, il s’agit souvent de la force mais les températures permettent aussi de favoriser complètement l’immersion en jouant avec le chaud et le froid.

TEGway va bientôt lancer son prototype pour les développeurs

En 2017, un premier modèle avait déjà été présenté aux spécialistes, avec l’ambition de montrer sa versatilité. En misant sur un système particulièrement flexible, l’entreprise voulait montrer qu’il serait possible de l’intégrer à des contrôleurs VR classiques. A l’occasion du CES 2020, l’entreprise semble avoir changé son fusil d’épaule. TEGway propose directement un prototype d’un kit de développement pour la réalité virtuelle. On trouve donc deux gants, deux avants-bras et un casque qui se met sur la tête permettant aussi des fluctuations de température au niveau du visage. Ainsi, l’immersion est pensée pour être complète.

L’ensemble semble plutôt prêt à la commercialisation, soigné au niveau du design, avec des petites batteries et pas de câbles. Une petite démonstration rudimentaire a été présentée au CES 2020 avec le HTC Vive. L’occasion de voir un adversaire vous lancer des boules de feu ou de neige. Une sensation de force est aussi au rendez-vous pour un résultat qui est très séduisant. On en redemande au plus vite. Le lancement du kit TEGway pour les développeurs se fera en mars.

Cet article TEGway va lancer son kit de développement haptique de températures a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Le Français NextMind dévoile son interface cerveau-machine au CES 2020

Par Bastien L
nextmind ces 2020

La startup NextMind était présente au CES 2020 pour dévoiler son interface cerveau-machine à 400 dollars. Un système qui pourrait être intégré aux futurs casques VR pour détecter les intentions de l’utilisateur à partir de ses ondes cérébrales…

À l’instar du HTC Vive Pro Eye ou du nouveau Pico Neo 2 Eye, la prochaine génération de casques VR embarquera la technologie de Eye Tracking pour déterminer ce que l’utilisateur regarde dans la réalité virtuelle ou deviner ses intentions.

Cependant, la startup parisienne NextMind estime que cette technologie ne suffit pas à interpréter les intentions de l’utilisateur. C’est la raison pour laquelle elle estime que son électroencéphalogramme non invasif pourrait être intégré aux futurs casques VR.

NextMind veut intégrer sa BCI aux futurs casques VR

Présenté lors du CES 2020, ce dispositif s’attache à l’arrière du crâne à l’aide d’un simple bandeau. Huit électrodes capturent ensuite les ondes cérébrales du cortex visuel.

Les données sont ensuite transmises au PC via Bluetooth, et des algorithmes de Machine Learning analysent et classent ensuite ces ondes en temps réel pour déterminer sur quel élément visuel l’attention du porteur est focalisée.

Sur le stand de NextMind au CES, une démo en réalité virtuelle était proposée avec un casque HTC Vive. L’utilisateur devait focaliser son attention sur un flash lumineux jusqu’à ce que le système s’en aperçoive.

NextMind prévoit de lancer le kit de développement de son interface cerveau-machine dans le courant du deuxième trimestre 2020 pour les développeurs. Le grand point fort de cette solution ” made in France ” par rapport aux autres interfaces ” BCI ” comme celle de Neuralink est un prix de seulement 400 dollars…

Cet article Le Français NextMind dévoile son interface cerveau-machine au CES 2020 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

CES 2020 : Nreal présente Android en réalité augmentée

Par Pierrick LABBE
Nreal CES 2020

A l’occasion du grand salon américain, l’entreprise chinoise Nreal a annoncé pouvoir afficher vos applications classiques dans votre environnement avec ses lunettes de réalité augmentée.

A l’heure actuelle, Apple a plutôt une longueur d’avance sur Android dans le domaine de la réalité augmentée. Cependant, le constructeur chinois pourrait bien contribuer à changer les choses.

Quelle date pour les lunettes de Nreal ?

L’entreprise a été lancée en 2017 avec l’objectif de commercialiser des lunettes de réalité augmentée légère et efficaces, avant les autres géants du marché. Leur premier modèle, nommé Nreal Light possédait une vraie différence avec ce que l’on voit habituellement. La puissance n’est pas dans les lunettes, mais dans un petit pack connecté ou sur votre téléphone Android. Reste qu’il faut que ce dernier soit plutôt récent. Nreal exige en effet au moins la puce Snapdragon 855. Au programme, on trouve donc par exemple le Samsung Galaxy S10, le Pixel 4, le One Plus 7 ou encore le Galaxy Note 10. Les modèles plus récents ne devraient pas avoir de problèmes.

Leur kit développeur a été ouvert à la précommande à partir du mois de novembre, pour un prix de 1.200 dollars. A terme, les lunettes devraient être vendues autour de 500 dollars. Les premières livraisons sont attendues au printemps 2020 mais leur mise à jour logicielle annoncée au CES 2020 rend les choses beaucoup plus intéressantes puisque « Nebula », c’est son nom, pourrait concrètement augmenter n’importe quelle application, comme Messenger ou encore Whatsapp mais aussi les jeux , les mails ou encore Netflix. Plusieurs applications pourraient être utilisées en même temps et les lunettes se souviendraient de ce que vous avez utilisé dans une pièce en particulier.

Cet article CES 2020 : Nreal présente Android en réalité augmentée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Les articles et sujets les plus consultés sur l’année 2019 du site

Par Pierrick LABBE
Articles réalité virtuelle plus lus 2019

L’année 2019 a été très riche en actualités, sorties et annonces. L’année se terminant, il est temps de faire le point sur les articles les plus lus et les thèmes les plus consultés. Tour d’horizon.

Voici un exercice auquel de nombreuses rédactions de journaux réalisent chaque fin d’année et qui est souvent riche en enseignements… et aussi en surprises. Consulter les visites de l’année écoulée pour mieux cerner les centres d’intérêt et les attentes des lecteurs. Nous nous y sommes pliés nous aussi et les résultats sont parfois surprenant. Comme vous le savez, notre magazine est spécialisé dans la réalité virtuelle, mixte et augmentée et est, de très loin, le journal en ligne de référence sur le sujet, ce qui nous donne un très bon aperçu de vos centres d’intérêt dans le domaine. Voici les sujets les plus consultés en 2019 et les articles les plus lus de l’année sur le site realite-virtuelle.com.

Les sujets réalité virtuelle et augmentée les plus consultés sur l’année 2019

Nous nous sommes focalisés sur les 100 pages les plus consultées sur l’année 2019 (en excluant bien sûr la page principale du site) et nous avons classifié par sujets celles-ci pour avoir une idée de vos centres d’intérêt. Première grosse surprise, le sujet Pokémon Go est, de loin, le plus recherché et consulté du site. Cela confirme l’intérêt toujours vivace du jeu en réalité augmentée de Niantic.

Ensuite, nos différents Top sont les plus recherchés notamment en ce qui concerne les jeux, vidéos et applications. Ensuite, autre surprise de taille, c’est le porno en réalité virtuelle qui termine le podium notamment le comparatif des meilleurs sites de vidéos porno en VR. On retrouve ensuite des articles d’actualité divers (dont vous pourrez consulter la liste ci-dessous), nos comparatifs notamment celui des casques de réalité virtuelle et enfin nos différents dossiers.

Les articles d’actualité VR et AR les plus consultés cette année sur le site

Voici les articles d’actualité qui ont été les plus lus cette année sur le site de realite-virtuelle.com. Entre sujets Pokémon Go, des actualités insolites, drôles ou loufoques, des annonces importantes et des surprises, voici les 15 articles les plus consultés sur l’année.

A l’image des sujets les plus consultés de l’année, c’est un article Pokémon Go qui a été le plus lu de l’année. Il évoquait une fuite révélant la sortie des formes galariennes.

Pokémon Go : une fuite révèle l’arrivée des formes Galariennes

Le second article le plus lu concerne une information assez insolite avec cette streameuse chinoise de 60 ans qui utilisait un filtre de réalité augmentée pour paraitre jeune et jolie et séduire son auditoire.

La streameuse sexy était une femme de 60 ans déguisée via un filtre AR

L’annonce de la sortie l’an prochain du jeu de combat aérien, Ace Combat 7 VR complète le podium des articles d’actualité les plus consultés de l’année 2019 sur le site.

Ace Combat 7 VR : la nouvelle bombe du PSVR dispo sur PC en 2020 ?

Le mariage entre un japonais et un hologramme avait fait le buzz fin 2018. L’annonce de la fin de cette relation due à une… actualisation logicielle a aussi fait le buzz cette année.

Marié à un hologramme… jusqu’à ce qu’une actualisation les sépare

L’annonce de la sortie d’une expérience en réalité virtuelle basée sur le film « How to Train Your Dragon » de Dreamworks a aussi attiré votre curiosité cette année.

Dreamworks dévoile Dragons : Flight Academy, une nouvelle expérience

Lorsque le nouveau CEO de HTC a annoncé ne plus tenter de lutter contre Oculus sur le marché de la réalité virtuelle grand public a été très lue.

HTC Vive abandonne le combat contre Oculus sur le marché de la VR

L’annonce de la sortie du second casque de réalité virtuelle du géant HP a attisé votre intérêt pour les casques compatibles Windows Mixed Reality.

HP Reverb : le nouveau champion des casques Windows VR

Autre sujet très insolite qui a cartonné cette année 2019, les expériences menées sur des vaches avec des casques de réalité virtuelle pour augmenter la production et la qualité du lait.

La Russie équipe ses vaches de casques VR pour produire plus de lait

On retrouve ensuite parmi les articles d’actualité les plus lus sur l’année 2019 l’annonce de Virtual Desktop sur Oculus Go et Samsung Gear VR.

Virtual Desktop sur Oculus Go : utilisez votre PC dans la VR

Autre gros centre d’intérêt mis à jour par cette étude, c’est l’annonce du casque Iris exclusivement pensé pour regarder du porno en réalité virtuelle qui vous a particulièrement intéressé.

Iris : le meilleur casque pour regarder du porno en réalité virtuelle

Autre sujet lié à la réalité augmentée qui vous a particulièrement intéressé cette année est la sortie d’une expérience liée au groupe Pink Floyd en AR.

Pink Floyd : une expérience en réalité augmentée est disponible

Début 2019, nous vous parlions de l’augmentation des ventes de casques VR et d’une future star, l’Oculus Quest.

Les ventes de casques VR ont bondit en 2018, l’Oculus Quest le succès 2019 ?

La sortie mainte fois repoussée du casque Pimax 8K vous a particulièrement intéressé.

Pimax : le calendrier se précise pour les casques de VR 8 K

L’annonce de la sortie d’une expérience basée sur la très célèbre série britannique Doctor Who a aussi été particulièrement consultée cette année.

Doctor Who : Edge of Time, la petite expérience british qu’il vous faut

Enfin, quinzième article d’actualité le plus lu cette année 2019 a été l’annonce anticipée de la sortie de l’Oculus Rift S grâce à un curieux qui s’est penché sur le code d’Oculus.

Oculus Rift S : un nouveau casque VR PC avec caméras embarquées

Toute l’équipe de realite-virtuelle.com vous souhaite une très bonne année 2020 et espère continuer à attirer autant votre curiosité et vous informer encore mieux pendant cette nouvelle année…

Cet article Les articles et sujets les plus consultés sur l’année 2019 du site a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Le Bébé Yoda en réalité augmentée arrive (presque) sur le Magic Leap

Par Pierrick LABBE
Bébé Yoda sur Magic Leap One

Bébé Yoda, la véritable star de la série Mandalorian sur Disney+, fascine de nombreux fans, plus encore que le personnage central. Autant dire qu’on a envie de continuer à le voir.

Du côté de Disney, il y a eu un retard à l’allumage (assumé) afin de ne pas spoiler le personnage. Les fans auront ainsi le droit aux jouets dans quelques mois. Vous pouvez cependant tout de même en profiter via les lunttes de réalité mixte, Magic Leap One. Explications.

Un bébé Yoda en réalité augmentée

C’est le développeur indépendant Brandon Rosado qui rend cela possible grâce à une expérience incroyable, mais bien entendu non officielle, du personnage de « Bébé Yoda » sur le Magic Leap. Il en a fait profiter ses fans sur les réseaux sociaux. Pour donner vie à cette expérience, il s’est appuyé un modèle 3D créé par le studio multimédia Pixel Urge, basé dans le Connecticut, aux Etats-Unis. On y trouve aussi le berceau flottant et sa petite tasse pour boire. Le berceau vous suit comme Mando dans la série, mais vous pouvez aussi sortir le bébé pour qu’il soit à vos côtés.

Enfin, Star Wars oblige, il a aussi concocté une petite animation à base d’un sabre laser. On l’avoue, on adore le résultat et on espère que cela donnera des idées à Disney, notamment quant au très bon usage du hand tracking du Magic Leap One. Pour l’instant, l’application « Bébé Yoda » sur Magic Leap One est malheureusement impossible à trouver, n’étant pas officielle. Mais on aimerait bien que cela change rapidement.

Cet article Le Bébé Yoda en réalité augmentée arrive (presque) sur le Magic Leap a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Teslasuit Glove : les nouveaux gants haptique pour la réalité virtuelle

Par Pierrick LABBE
Teslasuit Glove

Les Teslasuit Glove sont des gants haptiques très attendu que l’on pourra découvrir officiellement à l’occasion du CES 2020. Au programme, un dispositif haptique, un exosquelette des électrodes pour une offre complète.

L’idée vous l’aurez bien entendu deviné est de reproduire la sensation du toucher de la façon la plus fidèle possible. Mais attention, ce n’est pas vraiment pour votre prochaine séance de jeu vidéo…

Teslasuit Glove sort le grand jeu

C’est la dernière étape d’une combinaison intégrale au retour haptique déjà imaginée par Teslasuit. Avec les gants haptiques Teslasuit Glove, les utilisateurs auront donc la reproduction du toucher et verront des informations biométriques être recueillies. Le produit, qui sera officiellement présenté au CES 2020 à Las Vegas au début du mois de janvier, sera ensuite commercialisé à partir du 3E ou 4e trimestre de l’année 2020. On y trouve différente technologie : système haptique et retour de force, mais aussi l’exosquelette et les neuf électrodes sur chaque doigt permettent de créer à la fois une résistance et des vibrations, simulant une interaction réelle avec des objets physiques.

Le système Teslasuit Glove permet aussi de capturer les mouvements du poignet et des doigts. Enfin, un capteur surveille en permanence votre rythme cardiaque afin de voir comment vous interagissez avec l’espace virtuel et détecter vos stress et autres émotions fortes. Attention toutefois, niveau budget, il faudra compter environ 5.000 dollars la paire de gants, l’objectif est avant tout celui du milieu médical, pour de la rééducation. Pour le grand public et les jeux, il faudra encore patienter.

Cet article Teslasuit Glove : les nouveaux gants haptique pour la réalité virtuelle a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Marié à un hologramme… jusqu’à ce qu’une actualisation les sépare

Par Pierrick LABBE
hologramme mise à jour sépare

Le japonais qui s’était marié à un personnage hologramme en novembre 2018 va perdre celle-ci… à cause d’une actualisation de système prévue le 31 mai 2020.

Le mariage insolite entre Akihiko Kondo, un japonais de 36 ans et Hatsune Miku, un personnage virtuel généré par ordinateur avait fait grand bruit à l’époque soulevant moqueries, enthousiasme et incompréhension. Cependant, lors de la cérémonie, nul ne lui a dit « jusqu’à ce qu’une mise à jour vous sépare ». En effet, l’homme devrait perdre sa femme virtuelle lors d’une actualisation système prévue fin mai 2020. C’est un peu ballot !

La femme hologramme disparaitra suite à une mise à jour système

Akihiko Kondo est un grand fan d’animes et de bande dessinée de type manga. Il avait épousé en grande pompe Hatsune Miku, une chanteuse virtuelle de 16 ans aux cheveux de couleur turquoise. Ce personnage virtuel, représenté sous la forme d’un hologramme, est très célèbre au Japon. Même si ce mariage n’est évidemment pas reconnu par les autorités, une véritable cérémonie avait été organisée. Akihiko avait dépensé plus de 17.600 dollars pour cette cérémonie de mariage pendant laquelle il avait, de manière symbolique, passé une alliance au doigt d’une peluche représentant sa bien-aimée. La presse était venue en nombre pour suivre cette information pour le moins assez insolite.

Cependant, selon une information relayée par RPP, l’hologramme fonctionne sur un équipement Gatebox qui aura besoin d’un nouveau système à partir de cette date pour continuer à fonctionner. L’entreprise Crypton Future Media qui fabrique ces ordinateurs a promis à Akihiko une nouvelle machine de type GTBX-100 mais son épouse virtuelle disparaitra. Une nouvelle installation sur un nouvel ordinateur rebootera le personnage. Interrogé par la presse, le jeune homme a indiqué qu’il continuera avec le nouvel hologramme mais n’est pas sûr de se remarier. Pas sûr cependant qu’un nouveau mariage à chaque nouvelle mise à jour soit une bonne solution.

Cet article Marié à un hologramme… jusqu’à ce qu’une actualisation les sépare a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Unity ajoute des outils d’interaction pour la réalité virtuelle et augmentée

Par Pierrick LABBE
Unity

Le célèbre moteur de jeu, Unity, a publié un aperçu en version bêta de « XR Interaction Tookit », des outils qui gèrent certaines interactions de base pour la réalité virtuelle et augmentée.

C’est le moteur de jeu multiplateforme le plus utilisé dans l’industrie du jeu-vidéo mais aussi des applications en réalité virtuelle et en réalité augmentée qui se sont développées ces 3 dernières années. A la différence des jeux classiques, les interactions dans la réalité virtuelle et la réalité augmentée sont différentes. Aussi, le moteur 3D vient de proposer des outils permettant d’intégrer très facilement ces interactions.

Des outils Unity d’interaction pour la VR et l’AR

Comme la plupart des fonctionnalités Unity en option, le « XR Interaction Tookit » est téléchargé et activé à partir du gestionnaire de packages. La nouvelle boîte à outils du moteur offre actuellement les 4 fonctionnalités suivantes :

Sélection et manipulation d’objets (AR et VR)

Cela permet à l’utilisateur de pointer un laser sur des objets, de les sélectionner et de saisir l’objet directement ou à distance. Avec un objet saisi, l’utilisateur peut le faire pivoter ou le lancer. Ce comportement est configurable.

Interaction UI (VR)

Le même type de pointeur laser utilisé pour la sélection d’objets peut également être utilisé pour les interactions avec l’interface utilisateur. Cela signifie que le système intégré Unity UI auquel les développeurs sont déjà habitués peut être utilisé en VR.

Téléportation et tournage instantané (VR)

Cela permet aux développeurs d’ajouter rapidement la téléportation et la rotation instantanée à leurs applications. La locomotion «fluide» n’est pas intégrée, mais c’est beaucoup plus facile à ajouter pour un développeur.

Placement d’objets (AR)

Cette fonctionnalité, pour ARKit d’Apple et ARCore de Google, permet aux utilisateurs de smartphones de glisser pour placer des objets virtuels sur des plans du monde réel.

Pas besoin de réinventer la roue avec Unity

L’objectif de « XR Interaction Tookit » semble être de faire en sorte que les développeurs n’aient pas besoin de « réinventer la roue » pour de simples interactions en réalité virtuelle et augmentée. Pour les nouveaux développeurs, cela signifie moins de temps sur les bases, et ce temps peut ensuite être utilisé pour créer l’expérience réelle. Bien sûr, les développeurs de projets plus importants peuvent utiliser un cadre plus avancé tel que VRTK, bien que VRTK n’ait pas encore de fonctionnalités d’interface utilisateur.

Pour les utilisateurs finaux, puisque Unity alimente la majorité des applications XR, cela pourrait se traduire par plus de cohérence et de normalisation pour les interactions fondamentales VR & AR. Si vous savez comment sélectionner, saisir et « locomoter » dans une application VR, cela devrait être transféré à d’autres, similaire à la façon dont les schémas de contrôle des jeux sur console ont finalement été standardisés au fil du temps ce qui devrait aussi arriver bientôt pour la réalité virtuelle et augmentée.

Cet article Unity ajoute des outils d’interaction pour la réalité virtuelle et augmentée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Pink Floyd : une expérience en réalité augmentée est disponible

Par Pierrick LABBE
Pink Floyd expérience en réalité augmentée

Pour la sortie du coffret The Later Years de Pink Floyd, une expérience en réalité augmentée est sortie. Elle vous permet de vous plonger dans l’univers du groupe dans votre environnement.

Après le coffret « The Early Years » sorti en 2016 et regroupant les enregistrements du groupe entre 1965 et 1972, un nouveau coffret vient de sortir et est baptisé The Later Years. Ce coffret comprend 5 CD, 6 Blue-Ray et 5 DVD et reprend l’œuvre du groupe britannique sur la période 1987 à nos jours avec des Live, des vidéos et autres surprises. Certains morceaux ont été remixés pour l’occasion comme, par exemple, Sorrow que vous pouvez découvrir dans la vidéo ci-dessous. Pour le lancement de ce nouveau coffret, une expérience en réalité augmentée sur smartphone est disponible et à découvrir ci-dessous.

Plongez dans l’univers de Pink Floyd en réalité augmentée

L’expérience proposée n’est pas une application à télécharger mais se lance depuis un site internet. Pour en profiter, il suffit de se rendre sur la page ici avec son smartphone ou bien encore de scanner le code QR ci contre. Après avoir autorisé le site web à utiliser la caméra de votre téléphone, il vous suffira de pointer celle-ci dans votre environnement (de préférence en extérieur) et d’appuyer sur l’écran.

Un élément 3D sorti de l’univers de Pink Floyd apparaitra dans votre environnement. Vous pourrez ainsi vous en approcher ou même tourner autour pour le voir sous toutes les coutures. Différents éléments issus d’albums sont disponibles ainsi que des extraits de chanson. C’est au studio britannique Draw & Code que l’on doit cette expérience en réalité augmentée.

Cet article Pink Floyd : une expérience en réalité augmentée est disponible a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

❌