Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hier3dvf.com - Actualité quotidienne

PPI, un nouveau mode de paiement original pour RealityCapture

Par Shadows

Le logiciel RealityCapture est un des outils de scan 3D et photogrammétrie les plus réputés du marché, mais son tarif est positionné en conséquence : il faut compter plusieurs milliers d’euros pour une licence perpétuelle. Une offre de licence mensuelle est aussi proposée, mais elle est par définition limitée dans le temps et reste imparfaite pour un usage peu fréquent.

A l’occasion de sa mise à jour de septembre, le logiciel se dote désormais d’une nouvelle option qui répond à ce problème : PPI, ou Pay-per-input. Le concept : vous pouvez installer et utiliser le logiciel gratuitement et comme bon vous semble, et c’est lors de l’export du modèle que vous paierez, en fonction du nombre de photos d’entrée et de leur résolution, ou du nombre de points scannés au laser. Un avantage de l’approche est donc de ne payer qu’après avoir reconstruit un modèle, et en sachant précisément ce que l’on achète.

Plus intéressant : il ne s’agit pas d’un paiement lié à un export unique, mais à l’ensemble des assets d’entrée. Ce qui signifie que si vous payez pour, par exemple, l’export d’un modèle issu de 500 photos et d’une session de LiDAR, vous pourrez indéfiniment retravailler et ré-exporter ces mêmes données d’entrée.

Précisons également que la même mise à jour apporte aussi le support des images 16 bits/HDR en entrée mais aussi lors de la création de textures.

Mise à jour du 11/09 : compléments sur le modèle économique

Comme nous le signale un lecteur en commentaire, en parallèle de cette nouvelle offre, l’éditeur a annoncé la fin de son offre « Promo », qui permettait de disposer d’une licence de 3 mois pour 100€, avec toutefois une limite de 2500 photos et 50 Megapixels par image.
Or, avec le système de crédits introduit via PPI, 100€ permet de disposer de 10 000 crédits, soit le paiement du traitement de 2000 images de 20 megapixels, ou de 3333 images de 12 megapixels.

Autrement dit : si vous utilisiez la licence Promo au maximum de ses capacités, le prix que vous deviez payer pour trois mois correspond désormais à un scan unique. Un scan que vous pourrez certes traiter et exporter indéfiniment, mais un scan unique.
La fin de cette offre Promo sera donc clairement une mauvaise nouvelle pour ses adeptes.

L’article PPI, un nouveau mode de paiement original pour RealityCapture est apparu en premier sur 3DVF.

❌