Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierCine.Tv.Industry

Atomos met la main sur Timecode Systems

Par Cine.Tv.Industry

Atomos, le fabriquant australien de moniteurs/enregistreurs de tournage, vient d’acquérir le fabricant anglais Timecode Systems de modules de synchronisation et de transmission HF pour les tournages multi-caméras. Objectif : permettre aux réalisateurs et vidéastes de s’y retrouver facilement dans la synchronisation des images et des sons mélangeant des caméras numériques ou DSLR avec des appareils type action caméra (Go Pro, DJI, Sony…) et enregistreurs audio (Sound Device.)

Les solutions de synchronisation de Timecode Systems sont notamment utilisées par les diffuseurs BBC, ITV et NBC Universal. Elles ont été mises en œuvre sur de grosses productions cinéma comme Avengers : Age of Ultron, James Bond Spectre, Mary Poppins et Hell Boy. Elles sont également présentes dans les stades de La Ligue nationale de hockey (NHL) aux Etats-Unis et au Canada, mais aussi sur des compétions de la NASCAR et par Red Bull pour la captation de ses événements sportifs. Les avancées technologiques de Timecode Systems sont intégrées dans un certain nombre de solutions logicielles, dont l’application Adobe Prelude Live Logger (annotation des séquences sur le tournage) et le logiciel Autopano de Kolor pour l’assemblage de vidéos 360VR.

L’application logicielle BLINK Hub avec BLINK RF permettent de superviser à distance la synchronisation des équipements et de vérifier les niveaux de batterie et des cartes-mémoires sur un plateau Tv, cinéma ou sur le terrain.

Timecode Systems commercialise notamment UltraSync ONE, un petit module de synchronisation HF sans fil, jusqu’à 200 mètres. Il est super compact, léger, doté d’un écran Oled, économique et facile à utiliser dans le cadre d’un tournage muli-caméras, avec des caméras numériques ou des reflex DSLR, pour des captations SD/HD ou en VR 360°.

  • Autonomie de 20 à 40 heures
  • Dimensions 55mm x 44mm x 17mm et poids 39g
  • Diversité d’antennes interne astucieusement dissimulées
  • Tous les modes de synchronisation : timecode, gen/word clock
  • Génère un time-code maître ou configurer en esclave
  • Brouillage ou esclave d’une source LTC externe
  • Gamme de synchronisation HF jusqu’à 200 mètres
  • Connexion au concentrateur BLINK Hub via les transmetteurs :pulse ou :wave pour la surveillance et le contrôle à distance.
UltraSync ONE, module de synchronisation HF sans fil, jusqu’à 200 mètres.

Le protocole de synchronisation sans fil Timecode Systems sera disponible à terme sur toute la gamme de produits Atomos, mais aussi sous la forme d’un SDK gratuit pour les fabricants tiers. Le module AtomX Sync pour les moniteurs de la série Ninja V et de la série Neon sera le premier produit Atomos à intégrer la technologie Timecode Systems.

L’enregistreur et moniteur Ninja V d’Atomos

Videomenthe au cœur du contrôle qualité de Deluxe Media Paris

Par Cine.Tv.Industry

Deluxe est un groupe américain employant 7500 collaborateurs, implanté dans 38 régions du monde, spécialisé dans la création, la transformation, la localisation (doublage, sous titrage, audiodescription…) et la distribution de contenus audiovisuels pour des studios de cinéma, sociétés de production, diffuseurs et chaînes de télé, les plateformes vidéo et agences de pub. Pour la France, Deluxe a choisi le système Eolementhe afin d’assurer le contrôle qualité de ses fichiers médias et la conformité du contenu envoyé à ses clients.

Fred Taieb Deluxe France

Fred Taieb, Deluxe Media Paris, Director Audio Services France

Portail collaboratif de création de workflows et d’échange de fichiers média dans le cloud, Eolementhe (développé par la société française Videomenthe) propose le transcodage, le contrôle qualité, la correction de niveaux audio, l’insertion de métadonnées, le sous-titrage multilingue, la livraison des fichiers PAD… au sein d’une même interface graphique conviviale. Videomenthe Eolementhe

« Notre priorité, c’est la qualité technique et artistique, et le respect de l’intégrité du contenu initial, explique Frédéric Taieb, Directeur Audio Services de Deluxe France. Outre les besoins fonctionnels, nous avions deux impératifs : la sécurité du contenu et la maîtrise de notre budget. Eolementhe nous permet de répondre aux critères de nos clients en termes de qualité de fichiers, tout en nous assurant un environnement sécurisé. Autre point notable : le workflow étant entièrement réalisé dans le cloud, nous bénéficions d’un modèle financier souple et évolutif».

2015-07-03 10.19.46

Muriel Le Bellac et son équipe de Videomenthe ont travaillé avec celle de Deluxe France pour établir les paramètres de la plateforme, et notamment les autorisations de traitement propres à chaque utilisateur. Des test-plans de contrôle qualité ont également été créés puis chargés sur la plateforme Eolementhe, utilisable par des opérateurs, technique ou non.

La vérification des fichiers passe par l’outil Baton d’Interra Systems, et la fonction « Pause sur le workflow » permet d’intégrer des étapes de vérification éditoriale et technique des fichiers, afin de faciliter le travail d’équipe.

Thierry Drilhon (Euromedia) nommé Président de la Chambre de Commerce & d’Industrie Franco-Britannique

Par Cine.Tv.Industry

Euromedia_Thierry Drilhon

Le conseil d’administration de la Chambre de Commerce & d’Industrie Franco-britannique vient de nommer Thierry Drilhon Président de la Chambre avec effet immédiat.

«Je suis très honoré  de cette nomination et suis conscient  des enjeux pour nos deux pays à ce moment clé de notre histoire. Je continuerai avec la même passion le travail remarquable entrepris par Olivier Campenon et toute l’équipe de la Chambre pour faire entendre la voix des entreprises et contribuer ainsi à construire des relations commerciales fortes et pérennes entre nos deux nations » a-t-il déclaré.

Agé de 53 ans, Thierry Drilhon est diplômé de l’EAD Paris et de l’université de Stanford aux USA, il intervient comme Senior Advisor du fonds Francisco Partners et est Administrateur des sociétés Beijaflore, Synapscore et Tiaré Groupe. Il était également Vice-Président de la Chambre.

Il prend la présidence de la Chambre à un moment clé de ses 145 ans d’existence, exactement deux ans après le Référendum historique qui aboutira à la sortie de l’Union Européenne du Royaume Uni.

Le Président sortant, Olivier Campenon, a œuvré pendant ses deux années de mandat pour rapprocher les communautés franco-britanniques dans ce contexte nouveau et pour représenter avec fermeté la position et les intérêts des entreprises pendant les discussions à Londres et à Bruxelles. Le conseil d’administration a tenu à le remercier vivement pour son engagement sans faille tout au long de son mandat.

SON PARCOURS

Thierry Drilhon met au service de la Chambre son expérience d’une longue carrière internationale. Après avoir exercé des fonctions exécutives chez DIGITAL (11 ans), MICROSOFT (5 ans), il rejoint CISCO en 2000 comme CEO France puis Vice-Président Europe puis enfin, au niveau mondial, Senior Vice- Président Corp. en charge des Partenariats et Alliances et membre du Comité Exécutif.

Euromedia Car B40 UHD_8

Ces 5 dernières années, il pilote, en tant que Chairman et CEO, la transformation du groupe EUROMEDIA pour en faire le leader européen du Broadcasting au travers d’une profonde transformation, d’acquisitions (8) et de cessions mais aussi d’un renouvellement de l’actionnariat, avec l’entrée du fonds PAI, permettant ainsi de soutenir le développement du groupe. Il a développé durant toutes ces années un important savoir-faire en termes de leadership direct ou par influence.

EUROMEDIA a atteint des résultats record en 2017 avec un Ebitda de 72 millions d’Euros pour 360 millions de Chiffre d’Affaires.

Adepte d’une vision “Francoptimiste”, il est l’un des cofondateurs des “Etats de la France” qui réunit depuis 12 ans des dirigeants de grandes entreprises pour établir un bilan de conjoncture Economique, Politique, Sociale et Internationale.

Passionné par les sujets d’éducation, il donne des conférences au MBA d’HEC depuis près de 10 ans.

Didier Huck remplace Didier Diaz à la présidence de la FICAM après 2 ans de mandat

Par Cine.Tv.Industry

« It’s a Man’s, Man’s world »

Mr. Didier HUCK / TECHNICOLOR

Didier Huck, nouveau président de la FICAM

Didier HUCK, Directeur des relations institutionnelles et RSE de la société Technicolor – Mikros, a été élu président de la FICAM, la Fédération des Industries du Cinéma, de l’Audiovisuel et du Multimédia, le 19 juin 2018. Un nouveau Comité Directeur de personnalités issues de l’univers des Industries de la Création a été désigné par les entreprises adhérentes.

Didier Diaz n’aurait pas souhaité se représenter pour un second mandat selon nos informations. La FICAM a tenu à le remercier chaleureusement pour son engagement durant ces deux ans.
Pour son premier mandat, Didier HUCK sera entouré par 10 personnalités issues de l’univers des Industries de la Création, toutes élues par les entreprises adhérentes de la FICAM.

Le nouveau Comité Directeur de la FICAM se décompose ainsi :

Présidence de la Fédération : Didier HUCK, Directeur des Relations institutionnelles et RSE TECHNICOLOR MIKROS,

Vice-Présidence Fiction Télévision : Pascal MOGAVERO, DG ECLAIR,
Vice-Présidence Flux Télévision : Olivier GERRY, Secrétaire Général AMP VISUAL TV (Titulaire) et Alain RAPPOPORT, Président PLANIMONTEUR (Suppléant)

Vice – Présidence Long Métrage : Didier DIAZ, Président TRANSPALUX,

Vice-Présidence Animation Effets Visuels : Jacques BLED, Président ILLUMINATION MAC GUFF,

Présidence Déléguée Commission Sociale : Sidonie HUART, DG WAYMEL POSTPRODUCTION (Titulaire) et Olivier BINET, DG Tapages & Nocturnes (Suppléant),

Présidence Déléguée Commission Innovation, Recherche & Développement et Technique : Pascal BURON, Directeur Général Adjoint TSF,

Présidence Déléguée Commission Observatoire Métiers et Marchés : Christophe MASSIE, PDG ORFEO,

Présidence Déléguée Administration et Juridique : Alexandre TAIEB, DG DUBBING BROTHERS.

Technicolor (cession) : le groupe français vend son activité licence de brevets à l’américain InterDigital

Par Cine.Tv.Industry
  • InterDigital s’engage à acheter la quasi-totalité du portefeuille de brevets de Technicolor
  • La transaction valorise l’activité à environ 475 millions de dollars US, avec un paiement initial de 150 millions de dollars US
  • Accord de soutien financier pour la recherche permettant aux laboratoires de R&I de Technicolor de développer des programmes collaboratifs de recherche avec les laboratoires d’InterDigital
  • Une transaction qui conclut le recentrage de Technicolor sur ses activités opérationnelles

Technicolor a annoncé jeudi 1er mars 2018 un accord exclusif avec InterDigital (une entreprise américaine de R&D dans le domaine des technologies mobiles) par lequel la société s’engage irrémédiablement à acquérir les activités de Licences de Brevets de Technicolor.

L’accord inclut la vente de la quasi-totalité du portefeuille de brevets de Technicolor (une activité lucrative qui avait assuré presque tous les bénéfices de Technicolor au début des années 2010), excepté les brevets liés à l’activité terminaux mobiles, un petit nombre de brevets pour des technologies naissantes et certains brevets associés à des groupes de brevets. L’accord comprend également les intérêts de Technicolor dans le programme commun de licences avec Sony dans les domaines de la télévision numérique et des écrans d’ordinateurs et certains contrats portant sur des redevances. Un petit nombre de contrats, notamment ceux liés aux groupes de brevets tels que MPEG LA et HDMI seront conservés par Technicolor. Les équipes en charge des Licences de Brevets chez Technicolor seront intégrées par InterDigital qui bénéficiera ainsi de leur expertise et de leur savoir-faire uniques.

Technicolor Bill Merritt & Frederic Rose

William « Bill » Merritt, Pdg d’InterDigital et Frédéric Rose, Pdg de Technicolor.

Technicolor percevra un paiement initial de 150 millions de dollars US, auquel s’ajoutent 42,5% des flux de trésorerie futurs de l’activité d’InterDigital dans le domaine des Licences de produits électroniques grand public estimés prudemment par Technicolor  à une valeur (actuelle) nette d’environ 215 millions de dollars US.

Dans le cadre de cette transaction, Technicolor et InterDigital vont également conclure un accord de licences de concession perpétuelle qui permettra à Technicolor de pleinement exploiter ses activités restantes et de s’appuyer sur les brevets existants et à venir. Cet accord confèrera à Technicolor un niveau de protection de propriété intellectuelle identique à celui d’aujourd’hui.

Les activités opérationnelles de Technicolor ont versé environ 15 millions d’euros de redevances à l’activité Licence de Brevets en 2017, mais certains conflits d’intérêts ont commencé à émerger entre les deux divisions. Sur la base de ces chiffres, Technicolor a évalué la valeur de cet accord à 108 millions de dollars US.

Accord de soutien financier pour la recherche
Technicolor et InterDigital vont conclure un accord de coopération en matière de recherche. Les laboratoires d’Interdigital et la Recherche & Innovation de Technicolor développeront, au sein de cet accord, des programmes collaboratifs de recherche dans les domaines du codage vidéo, de la Maison Connectée et des technologies immersives. Les deux sociétés bénéficieront d’une force d’innovation commune de premier plan pour continuer à développer des technologies de pointe. L’objectif est de transformer cet accord en un partenariat de long terme.

Pendant toute la durée de la coopération, InterDigital versera à Technicolor 5 millions de dollars US par an. InterDigital investira 5 millions de dollars US supplémentaires par an dans les projets de R&D internes alignés avec les priorités de la coopération.

Recentrage sur les activités opérationnelles principales

Cette transaction conclut le recentrage stratégique de Technicolor sur ses activités opérationnelles. Le groupe simplifie ainsi sa structure et allouera son capital et ses ressources à ses activités opérationnelles principales (Services Entertainment et Maison Connectée). Technicolor utilisera le produit de la vente pour se désendetter.

Commentant la transaction, Frédéric Rose, DG de Technicolor a déclaré : « Cet accord va nous permettre de nous concentrer pleinement sur nos activités opérationnelles et contient un accord de coopération pour la recherche qui s’appuie sur l’expertise de nos équipes R&D. Je suis convaincu qu’InterDigital, en tant que leader mondial dans le domaine des licences, est le bon partenaire. Nous allons bénéficier de son expertise soutenue par une R&D spécialisée pour continuer à collecter à l’avenir les revenus provenant de l’activité de Licences de Brevets. Enfin, j’ajoute que rejoindre InterDigital constitue sans aucun doute une belle opportunité pour nos employés en Licences de Brevets qui pourront continuer à y développer leur expertise incomparable. »

William J. Merritt, PDG d’InterDigital a ajouté : « Technicolor est depuis longtemps un des leaders mondiaux de la recherche dans des domaines technologiques clés ; personne ne les égale dans le domaine des technologies vidéo. Pour les clients d’InterDigital dans le mobile, la combinaison de ces technologies se traduira par une plus grande valeur ajoutée et un éventail plus large de technologies. Cela constitue la base d’une collaboration et de relations plus étroites et plus efficaces. Cette transaction permet également d’élargir les marchés auxquels nos produits s’adressent. L’un des bénéfices clefs est l’accord de recherche entre Technicolor et InterDigital fondé sur un respect mutuel pour leurs capacités de recherche. Nous sommes très optimistes quant aux résultats de cette collaboration. »

La transaction devrait être finalisée à la mi-2018, après que les conditions de clôture habituelles et les conditions relatives au consentement des partenaires de Technicolor soient remplies.

💾

Derby County Football Club (UK) : investissement massif en moyens de production Blackmagic pour diffuser ses matchs sur Internet

Par Cine.Tv.Industry

Le club de football anglais Derby County Football Club (DCFC) vient d’investir dans les équipements Blackmagic. Une décision inédite lui permettant de retransmettre ses propres matchs de ligue anglaise de football (EFL) sur sa plateforme web RamsTV en streaming live pour ses supporters à l’étranger (en dehors du Royaume-Uni et de l’Irlande).

Derby County vs Reading. SkyBet EFL Championship. Pride Park Sta

Le club de foot anglais dispose de ses propres moyens de production Blackmagic Design pour le streaming.

Le DCFC est devenu le premier club du championnat d’Angleterre à utiliser ses propres moyens techniques de tournage et de diffusion sur sa chaîne Internet RamsTV sous l’impulsion du responsable broadcast, Matt Reeder, et du directeur de la technologie Stuart Fisher. Des interviews et commentaires d’avant et d’après rencontres (sur le terrain et en plateau) sont également disponibles de manière gratuite, les matchs étant eux soumis à un abonnement mensuel (14€) ou en Pay-per-view.

Un dispositif de production en direct multi-caméras reposant sur différents modèles de caméras Blackmagic : des Studio Camera 4K, des Micro Studio Camera 4K et des URSA Mini 4.6K. Ce dispositif a été pensé par Peter Knowles, ancien footballeur et consultant broadcast. « Le Derby County souhaitait mettre le paquet sur la diffusion en ligne pour satisfaire ses 300 000 supporters du monde entier », commence-t-il. « Matt et Stuart souhaitaient mettre en place un workflow de diffusion digne des plus grands clubs de foot. »

RamsTv

Interviews, plateaux télé disponibles sur RamsTV.

Les matchs à domicile sont pour le moment capturés par onze canaux de caméras, mais l’installation continue de s’enrichir pour répondre aux besoins de la chaîne. « Le club dispose désormais d’une régie dédiée où il est possible d’enregistrer des images des présentateurs à l’avance avec trois caméras de studio 4K Blackmagic Design. Nous avons également installé deux caméras à l’entrée principale et une URSA Mini 4.6K sur la ligne de touche. De cette façon, nous pouvons réaliser des interviews avant et après les matchs sur le terrain. »

« De plus, nous avons installé des récepteurs radio sur la ligne de touche et à l’entrée du stade pour capturer l’arrivée des équipes. Une Micro Studio Camera 4K fixe permet en outre de filmer la formation des équipes et la séance d’échauffement des joueurs », ajoute Knowles.

AC - 097

L’installation repose sur un réseau fibre optique monomode 24 cœurs et sur une grille de commutation Smart Videohub 40×40 qui gère les signaux dans tout le stade.

« Notre installation vidéo a permis de répondre à tous les besoins du club, particulièrement au cours des premiers mois, où il fallait s’habituer à toutes ces nouveautés », continue-t-il. « Nous pouvons donc désormais monter rapidement les signaux entrants et les différentes sources, et avoir ainsi une grande marge de manœuvre. En plus des onze canaux, nous disposons d’appareils permettant de diffuser des images au ralenti et d’incruster les bandeaux d’information à l’écran. »

NEP Europe (tournage) : de nouveaux moyens de production pour le sport et l’événementiel en Espagne

Par Cine.Tv.Industry

NEP SuisseNEP Europe, le prestataire en moyens de production (cars-régie, équipes de tournage, moyens HF, media center, studios de télé, postproduction…) pour le sport et l’événementiel, annonce l’ouverture de son bureau de Barcelone, afin de renforcer sa présence sur le marché espagnol. NEP Espagne proposera ses prestations de tournage aux producteurs et broadcasters afin de couvrir les rencontres sportives, festivals de musique et grands événements en direct et en streaming. Ce nouveau bureau renforce la présence européenne du groupe qui est déjà implanté au Royaume-Uni, en Suède, Suisse, Pays-Bas, Belgique, Irlande, Allemagne.

NEP Tomàs Ferreres

Tomàs Ferreres dirigera le bureau NEP Espagne

NEP a engagé deux « vétérans » du secteur pour mener les opérations de production et son développement en Espagne : Tomàs Ferreres, directeur du bureau ; et Joel Mestre, responsable de la production. Tomàs Ferreres a passé plus de 15 ans chez Red Bull, tout d’abord comme responsable européen du département postproduction où il a gérer les dispositifs du championnat du monde UCI de Mountain Bike, Hard Enduro Series et les World Series de Beach Volley, puis à la production exécutive des sports et de l’événementiel notamment les compétitions d’improvisation Red Bull Batalla de Gallos et Reto Arkano 24h, le festival de musique Primavera Sound, et le concours des tours humaines (castells), tradition de la culture catalane.

NEP Joel Mestre

Joel Mestre, responsable de la production NEP Espagne

Joel Mestre, 20 ans d’expérience, a débuté sa carrière chez Endemol Espagne, où il a participé à la réalisation d’émissions de télé réalité comme Operación Triunfo, un Star Academy ibérique diffusé par TVE. Il rejoint ensuite l’Euro Ligue de Basket comme superviseur de la production et responsable des partenariats. Puis la société Red Bull Media House, qui regroupe les activités de communication de la marque, en tant que responsable de la production broadcast. Il a notamment travaillé chez Red Bull sur le rallye Dakar, les eGames events dont la finale FIFA Ultimate Team Championship 2018 à Barcelone.

« Nous sommes enthousiaste d’accueillir Tomàs et Joel à la tête de NEP Espagne, indique Paul Henriksen, président NEP Europe et Media Solutions. Leur expertise dans le broadcast et le streaming ainsi que leur expérience à gérer de grands événements en sport et divertissement est un grand plus. Ils forment une équipe puissante à même de proposer des services très pointus et des solutions innovantes pour nos clients ».

❌