Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Comment Houdini a donné vie à un projet VR célébré par la critique, Minimum Mass

Par : Shadows

L’artiste Sunny Teich, spécialisée dans les FX, présente en vidéo son travail sur le court en réalité virtuelle Minimum Mass. Nous vous avions déjà proposé une interview autour de ce projet ambitieux porté par Raqi Syed et Areito Echevarria, qui mêle amour, deuil et trous noirs.

En tant qu’utilisatrice de Houdini, Sunny Teich a mis en place différents effets comme la destruction d’éléments, la matière sombre ou encore le « Vide », un des lieux du court.
Comme elle l’indique dans la vidéo, un des enjeux était le temps réel : il fallait donc que les éléments créés sous Houdini puissent être suffisamment légers pour que les performances restent suffisantes.

L’article Comment Houdini a donné vie à un projet VR célébré par la critique, Minimum Mass est apparu en premier sur 3DVF.

CES 2021 : LG engage l’humain virtuel Reah Keem comme présentatrice

Par : Joarson
Reah Keem

LG Electronics met en avant l’influence virtuelle de Reah Keem pour présenter ses innovations futuristes lors du premier CES 2021 entièrement numérique.

Une femme d’une vingtaine d’années, portant un sweat à capuche rose avec le slogan « Stay Punk Forever », est apparue lors de l’événement principal du Consumer Electronics Show en ligne de LG Electronics le 11 janvier. S’exprimant en anglais, « Reah Keem » s’est présentée en tant que compositrice et DJ.

Reah Keem : un personnage commercial virtuel

Le Consumer Electronics Show (CES), qui se tient chaque année à Las Vegas, a été mis en ligne en 2021 en raison de la pandémie COVID-19. Quelque 2 000 entreprises, dont des développeurs d’IA et d’Internet of things (IoT), ont participé à la plus grande exposition d’électronique au monde. La plupart ont présenté au public un aperçu des changements innovants que l’avenir apporterait.

Reah Keem, un humain virtuel, a joué un rôle essentiel dans la session principale de LG en faisant la promotion des produits de l’entreprise tels que des ordinateurs portables et un robot autonome. Cette chanteuse de 23 ans, qui possède des comptes sur les médias sociaux avec plus de 5 000 adeptes, est l’idée de LG qui cherche à offrir de nouvelles formes de création de contenu aux concepteurs du monde entier.

Reah Keem : un concept idéal en ces temps de pandémie

L’entreprise technologique sud-coréenne a déclaré au début du mois que les technologies de réalité croisée (XR) permettront la création de nouveaux contenus pour la réalité virtuelle. Ces technologies, basées sur l’IA et englobant un large éventail de matériels et de logiciels, sont à la tête de la nouvelle tendance mondiale qui est touchée par la pandémie.

Comme de nombreuses personnes restent chez elles pour éviter la propagation de la maladie infectieuse, elles consomment davantage de contenu. Les services de pointe tels que Netflix et le service de médias sociaux YouTube sont devenus extrêmement populaires. Certains choisissent ces canaux pour communiquer entre eux et atténuer le sentiment de solitude.

Dans cette optique, la sélection de l’annonceur virtuel de LG arrive à point nommé, car elle a su tirer parti des possibilités créatives qu’offre un événement entièrement numérique. Le besoin de collaboration en personne a été évité, car la société d’électronique a présenté la technologie d’apprentissage approfondi qui rend Reah Keem encore plus humain.

Cet article CES 2021 : LG engage l’humain virtuel Reah Keem comme présentatrice a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Le créateur de Tilt Brush quitte Google pour un mystérieux projet VR

Par : Joarson
créateur Tilt Brush

Le co-créateur de “Tilt Brush”, Patrick Hacket, quitte Google pour un projet de VR “très spécial” avec le studio “Space Pirate Trainer”

Patrick Hackett a annoncé aujourd’hui qu’il quittait Google après près de six ans passés dans l’entreprise. Son prochain projet sera une collaboration de VR avec I-Illusions, le studio à l’origine du classique Space Pirate Trainer de VR.

Créateur Tilt Brush : un nouveau projet prometteur avec le studio I-Illusions

Les co-créateurs de Tilt Brush, Patrick Hackett et Drew Skillman, ont rejoint Google au début de l’année 2015 après que la société ait acquis le duo et leur application. Tous deux sont restés au studio depuis.

Google a officiellement lancé l’application artistique VR en 2016, ce qui a été très bien accueilli par les créateurs et les gribouilleurs. L’application a finalement été diffusée sur Oculus PC, Oculus Quest, WMR et PSVR, et a même fait l’objet d’un caméo récurrent sur The Tonight Show.

Hackett a annoncé aujourd’hui qu’il quittait Google après près de six ans passés dans l’entreprise. Faisant allusion à la suite des événements, il a déclaré : “La semaine prochaine, je commence à travailler avec Dirk Van Welden et l’équipe I-Illusions sur un projet de VR très, très spécial“.

Un avenir incertain pour Titlt Brush

Dirk Van Welden est à la tête d’I-Illusions, le studio qui a créé le classique Space Pirate Trainer en VR. Bien qu’Hackett collabore avec le studio, il maintient “Je serai à nouveau indépendant, donc j’aimerais savoir si vous avez un projet radical sur lequel vous voulez collaborer”, indiquant qu’il ne rejoint pas directement l’équipe.

Google ayant renoncé à ses ambitions en matière de VR en 2018, la société a récemment annoncé qu’elle fermerait Poly, son site d’hébergement de modèles 3D qui servait également de dépôt pour le stockage et le partage de contenu réalisé avec Tilt Brush.

Bien que Tilt Brush lui-même continuera à fonctionner à perpétuité, il n’est pas certain que l’application soit activement développée au-delà des besoins de maintenance, bien que M. Hackett déclare : “J’ai laissé Tilt Brush entre de bonnes mains avec un plan solide pour l’avenir. Restez à l’écoute”.

Drew Skillman, l’autre co-fondateur de Tilt Brush, continue de travailler chez Google mais a depuis longtemps changé de projet, selon son profil LinkedIn.

Cet article Le créateur de Tilt Brush quitte Google pour un mystérieux projet VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Une bourse Epic Games pour la collaboration en VR : le futur de vos réunions ?

Par : Shadows

Theia Interactive annonce avoir reçu une des fameuses bourses d’Epic Games (les Epic MegaGrants) pour poursuivre son travail de R&D sur le travail collaboratif en réalité virtuelle.

Theia travaille en effet sur BigRoom, une solution s’appuyant sur l’Unreal Engine. Le but : proposer un produit qui permettra aux utilisateurs VR et desktop d’interagir, passer en revue des concepts et designs, explorer et éditer des projets créés sous Unreal.
De quoi montrer à un client, un partenaire ou à la hiérarchie d’un groupe l’avancée d’un projet en temps réel, sans contact physique et sans déplacement, mais aussi sans imposer le port d’un casque VR à toute l’équipe.

Le projet est encore en beta fermée, et la bourse permettra d’accélérer le développement via une recherche renforcée et de nouvelles embauches.

Rappelons enfin que Theia avait déjà reçu une bourse Epic MegaGrant. Elle avait débouché sur la commercialisation d’Optim, un outil proposant une version simplifiée et rapidement utilisable du moteur Unreal.

L’article Une bourse Epic Games pour la collaboration en VR : le futur de vos réunions ? est apparu en premier sur 3DVF.

David Dauphin, gère 46 licences Vectorworks Spotlight chez Novelty

Par : admin

Vectorworks Spotlight, logiciel de CAO DAO et de rendering qui ajoute par plugin le calcul de charge et un visualiseur à ses fonctions de base, est utilisé dans le groupe Novelty à hauteur de 46 licences regroupées sur un serveur réseau. Lire la suite

L’article David Dauphin, gère 46 licences Vectorworks Spotlight chez Novelty est apparu en premier sur SoundLightUp..

TikTok met en place son premier effet AR alimenté par LiDAR

Par : Joarson
TikTok AR

La technologie AR arrive maintenant sur TikTok pour plus d’effets réalistes

TikTok a suivi le concept de Snapchat, qui a été l’une des premières applications à exploiter le LiDAR Scanner pour la reconnaissance vocale de l’iPhone 12 Pro. L’application de vidéo sociale a confirmé aujourd’hui qu’elle a lancé son tout premier effet alimenté par LiDAR pour aider ses utilisateurs à sonner la nouvelle année.

TikTok : le début de nombreux effet AR à venir

Ce premier effet AR sur TikTok comprend une boule de sonnerie, similaire à celle qui tombe à Times Square au réveillon du Nouvel An. Après un compte à rebours, la boule tombe et explose pour remplir la pièce de confettis, ainsi que d’un « 2021 » flottant dans l’air.

« Pour sonner 2021, nous avons sorti notre premier effet AR sur le nouvel iPhone 12 Pro, en utilisant la technologie LiDAR qui nous permet de créer des effets qui interagissent avec votre environnement – en faisant le lien visuellement entre le monde numérique et le monde physique. Nous sommes impatients de développer d’autres effets innovants en 2021 ! », a déclaré TikTok sur Twitter.

Snapchat, l’un des premiers à avoir adopté cette technologie, avait d’abord utilisé le nouveau scanner LiDAR pour faire pousser des fleurs et des herbes dans la pièce qui entoure l’utilisateur. Dans ce même contexte, l’effet de TikTok vise à utiliser la compréhension de la pièce par LiDAR afin de faire atterrir les confettis de manière plus réaliste après l’explosion de la balle.

Fonctionnement de la technologie LiDAR en AR

La prise en charge du LiDAR, ou détection et télémétrie par la lumière, a été introduite en l’automne 2020 sur les nouveaux modèles phares de l’iPhone 5G, l’iPhone 12 Pro et le 12 Pro Max. Cette technologie aide l’iPhone à mieux comprendre le monde qui vous entoure, en mesurant le temps que met la lumière à atteindre un objet dans l’espace et à se réfléchir.

En plus d’améliorer les capacités d’apprentissage automatique et les cadres de développement de l’iPhone, cette technologie permet de vivre des expériences de réalité augmentée (AR) plus immersives.

TikTok a décrit l’effet comme étant capable d’établir un pont visuel entre les mondes numériques et physiques, grâce à la façon dont les effets de l’AR interagissent avec l’environnement de l’utilisateur. Il est disponible dans le monde entier, à l’exception de quelques pays sélectionnés.

Cet article TikTok met en place son premier effet AR alimenté par LiDAR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

“The Dream”, un show virtuel de “cartographie du ciel”

Par : admin

Maxin10sity s'est associé à Modern Enterprises pour réaliser une émission virtuelle de “cartographie du ciel” de Seattle qui a été vue dans le monde entier. Magnifique ! Lire la suite

L’article “The Dream”, un show virtuel de “cartographie du ciel” est apparu en premier sur SoundLightUp..

Marché des casques VR / AR : les prédictions pour 2021

Par : Joarson
VR / AR 2021

Cette année, l’utilisation de la VR / AR sera à son apogée lors du le Consumer Electronics Show 2021 (CES). Le salon professionnel annuel de l’industrie technologique sera un événement exclusivement virtuel pour la première fois de son histoire.

Au lieu d’accueillir plus de 120 000 personnes dans les halls du Las Vegas Convention Center, l’événement 2021 sera diffusé en direct et à la demande, avec des stands d’exposants « virtuels ».

VR / AR 2021 : les estimations en chiffre

Selon les analyses de l’International Data Corporation (IDC), les dépenses mondiales en matière de VR / AR devraient s’accélérer pour sortir de la pandémie en 2021. La part du marché passerait ainsi d’un peu plus de 12 milliards de dollars en 2020 à 72,8 milliards de dollars en 2024.

Les appareils représenteront les deux tiers de toutes les dépenses en VR d’ici 2024. Cependant, le manque de matériel de VR grand public chez les grandes entreprises technologiques comme Facebook ou Apple réduira l’intérêt des utilisateurs pour la VR à court terme.

L’AR sera un domaine d’innovation plus important en 2021 que la VR, car les réseaux sociaux comme Snapchat favorisent l’utilisation de l’AR par le biais de jeux et autres applications. Au total, 90,9 millions de personnes aux États-Unis utiliseront l’AR au moins une fois par mois en 2021 sur des appareils comme les smartphones, tablettes, ordinateurs, lunettes et casques.

Les changements et améliorations prévus pour 2021

L’intégration de la technologie LiDAR dans les nouveaux iPhones d’Apple encourage d’autres constructeurs à adopter cette technologie dans leurs smartphones. Une base croissante d’appareils équipés de la technologie LiDAR contribue à son tour à stimuler le développement d’applications de AR qui offrent une interactivité accrue dans tous les domaines.

Par ailleurs, Facebook a le pouvoir de marché nécessaire pour améliorer la croissance de l’utilisation de la VR / AR, mais une enquête antitrust sérieuse va probablement entraver l’introduction de nouveaux produits tels que les lunettes intelligentes qui devaient être lancées en 2021.

L’adoption de la RA par les entreprises continue de s’accélérer en raison de la persistance de la pandémie de coronavirus, ce qui met en évidence la valeur de cette technologie pour les applications de formation et de maintenance sur le terrain.

Cet article Marché des casques VR / AR : les prédictions pour 2021 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Billie Eilish joue en streaming avec 48 x Esprite

Par : admin

Le gril du XR Studio supportait 48 x Esprite Robe, le tout dernier projecteur profile à Led, “Transferable Engine”, de Robe utilisés par Tony Caporal l’éclairagiste de Billie Eilish. Lire la suite

L’article Billie Eilish joue en streaming avec 48 x Esprite est apparu en premier sur SoundLightUp..

Honeywell : le géant industriel américain lance un simulateur VR pour les usines

Par : Joarson
Honeywell VR

Le simulateur de terrain immersif d’Honeywell intègre la VR pour fournir des formations détaillées aux techniciens.

Honeywell a annoncé l’introduction d’une solution de formation industrielle avancée qui combine la technologie immersive 3D avec la simulation sur terrain. Le but étant de créer un environnement d’apprentissage collaboratif pour les opérateurs d’usine et les techniciens de terrain.

Honeywell VR : une approche efficace pour les techniciens de terrain

Le simulateur de terrain immersif d’Honeywell est un outil de formation basé sur la réalité virtuelle (VR) et la réalité augmentée (AR). Il intègre un jumeau numérique de l’usine physique afin de fournir aux travailleurs une formation ciblée, à la demande et basée sur les compétences.

“Face à une technologie de plus avancée, les opérateurs requièrent de programme de formation et de développement techniques solides qui définissent avec précision les environnements du monde réel”, a déclaré Pramesh Maheshwari, vice-président et directeur général des solutions et services de cycle de vie chez Honeywell Process Solutions.

Le simulateur immersif de terrain offre une visite virtuelle et fluide pour familiariser les travailleurs avec l’usine. Il intègre des profils qui représentent les membres de l’équipe virtuelle. La plate-forme du simulateur, qui intègre des modèles 3D flexibles, évolue avec l’utilisateur au fur et à mesure que les opérations de l’usine changent.

Un programme de formation qui contribue à la production de l’entreprise

Honeywell a développé le simulateur VR/AR de façon à répondre aux besoins pédagogiques spécifiques et les membres de l’équipe de projet et les experts en la matière de l’usine peuvent facilement créer des modules de formation personnalisés.

La plateforme VR d’Honeywell transforme la formation de la main-d’œuvre numérique actuelle, en permettant aux employés d’apprendre par la pratique tout en augmentant la rétention des connaissances. Cela permet de minimiser les situations qui peuvent entraîner des arrêts de fonctionnement et en améliorant les compétences dans divers domaines.

Le programme de gestion des compétences d’Honeywell, qui comprend la formation sur simulateur, s’appuie sur des décennies d’expérience des travailleurs utilisant des systèmes de contrôle et de sécurité intégrés. Honeywell a intégré cette expérience dans des offres de pointe basées sur les compétences qui améliorent les performances et la sécurité des travailleurs.

Cet article Honeywell : le géant industriel américain lance un simulateur VR pour les usines a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

DiGiCo en force à la Bellevue Baptist Church de Memphis

Par : admin

Intégrateur partenaire de longue date, Paragon 360, basé à Springfield, dans le Missouri, installe trois consoles Quantum7 et une SD12 DiGiCo et créé un véritable hub de mixage audio pour Bellevue Baptist Church, le plus grand lieu de culte de Memphis. Lire la suite

L’article DiGiCo en force à la Bellevue Baptist Church de Memphis est apparu en premier sur SoundLightUp..

Elation Mondrian, un profile Artiste LED de 950 W

Par : admin

Elation nous propose son gros Profile, avec 950 W de leds blanches, un module de découpe à rotation infinie, et un système de mixage à double trichromie : des atouts sérieux pour le marché du spectacle. Lire la suite

L’article Elation Mondrian, un profile Artiste LED de 950 W est apparu en premier sur SoundLightUp..

Haut les cœurs, 2021 est là

Par : admin

Si vous lisez cet édito c'est que 2020 a plié sa cape. On y avait pourtant tous cru aux bons vœux de l'année passée à base de santé de fer, belles affaires et futur radieux qu'on s'échange presque par habitude. Pour 2021 on va faire ça mieux, d'accord ? Lire la suite

L’article Haut les cœurs, 2021 est là est apparu en premier sur SoundLightUp..

Khamsin joue Turandot au centre Kaohsiung de Taïwan

Par : admin

Pour la reprise de Turandot au centre des arts de Taïwan, M. Chien-hao Kuo, concepteur lumière, a remplacé tous les automatiques à décharge de la conception originale par des Khamsin Ayrton. Lire la suite

L’article Khamsin joue Turandot au centre Kaohsiung de Taïwan est apparu en premier sur SoundLightUp..

Les JDC Line impliqués dans le show virtuel de Glass Animals

Par : admin

Cassius Creative utilise des JDC Line GLP, pour le concert virtuel unique de Glass Animals. Quand le confinement a démarré, l’équipe lumière du groupe, Cassius Creative, a été appelée par Simon Lutkin, le directeur de production, pour produire un spectacle accessible uniquement en ligne. Lire la suite

L’article Les JDC Line impliqués dans le show virtuel de Glass Animals est apparu en premier sur SoundLightUp..

ECS GLKD-HTI : une carte mère demi Mini-ITX ?

Avec la carte mère ECS GLKD-HTI, la marque EliteGroup ne révolutionnera pas les performances du monde PC. Construite autour de puces Intel Gemini Lake, son potentiel en terme de calcul n’est pas spécialement intéressant aujourd’hui.

ECS GLKD-HTI

Ce qui est étrange sur cette solution, c’est son format. La ECS GLKD-HTI ne mesure que 17 cm de long sur 8.5 cm de large soit… la moitié du format Mini-ITX standard. Un choix étonnant qui s’explique probablement plus par un besoin d’un des clients de la marque qui finit par aboutir à la production de ce format que d’une nouvelle proposition sur le marché. En effet, la très grande majorité des boitiers ne sera pas compatible avec cette solution. Faute des éléments nécessaires au montage des entretoises de support correspondant.

Cela dit, l’objet pourrait être intéressant pour construire des machines sur mesures et en particulier des solutions orientées réseau ou stockage. Je ne suis pas sur toutefois que la ECS GLKD-HTI réponde actuellement à ce cahier des charges : Avec un port SATA 3.0 et un emplacement M.2 2280 SATA 3.0 seulement, même si la solution propose 4 ports USB 3.0, je vois assez mal l’avantage à construire un NAS avec ce type de matériel. Idem pour la connexion réseau, on retrouve un port Ethernet Realtek 8111H Gigabit et un slot M.2 pour un module Wifi, c’est maigre pour piloter une solution serveur.

ECS GLKD-HTI

La carte peut embarquer 1 barrette de DDR4 SoDIMM en simple canal et propose une connectique assez basique : une sortie HDMI 1.4a, deux ports jacks audio sur le backpanel. Des broches internes proposent un port Série, un connecteur LVDS et un connecteur pour des enceintes. 

sans aucun doute le cahier des charges d’une solution sur mesures pour un besoin industriel, sans trop d’intérêt pour un particulier. On remplacera aisément ce type de solution par une carte mère de NUC d’Intel ou en désossant un MiniPC classique proposant plus de connectique. Reste que le format est original et pourrait amener à des évolutions. En ajoutant un slot de DDR4, une connectique plus orientée vers des usages spécifiques avec un port Ethernet en plus ou des SATA en série, ce type de carte pourrait ouvrir la voie à de nouveaux usages.

Source : ECS

ECS GLKD-HTI : une carte mère demi Mini-ITX ? © MiniMachines.net. 2021.

La Porte de Bourgogne dans le flux d’Anolis

Par : admin

La ville de Bordeaux a choisi Anolis pour son nouveau projet d’éclairage de la très belle Porte de Bourgogne. Le conseil municipal tenait à ce que La Porte de Bourgogne soit un “portail de communication” très visible et accueillant sous un bel éclairage. Lire la suite

L’article La Porte de Bourgogne dans le flux d’Anolis est apparu en premier sur SoundLightUp..

Le Reverb G2 en test : que vaut le nouveau casque VR de HP en pratique ?

Par : Shadows

L’équipe d’ETR a publié un test du Reverb G2 de HP. L’une des forces majeures de ce casque de réalité virtuelle est son affichage, avec 2160 × 2160 pixels par oeil : de quoi, en théorie, proposer une sensation de piqué nettement supérieure à la concurrence.

La vidéo cherche justement à éprouver le casque : effet screendoor, contraste, champ de vision, test de netteté, ETR ne se contente pas de recopier les fiches marketing mais vérifie en situation concrète, à l’aide d’un laboratoire maison, les capacités de l’engin.

La conclusion : un affichage « un cran nettement au-dessus » de la concurrence, avec une définition et une netteté qui différencient clairement le produit.
En revanche, le suivi des contrôleurs est « dans la moyenne », proche de ce que propose par exemple un Oculus Quest 2. Les manettes suffiront donc aux usages courants, mais pas forcément aux adeptes des jeux très rapides. Une solution (moyennant un coût supplémentaire) existe cependant pour allier le meilleur du marché : utiliser des manettes Valve Index et un casque Reverb G2. C’est justement ce que propose une seconde vidéo, visible plus bas.

Notez enfin que le Reverb G2 est proposé dans la boutique 3DVF.fr (540,00 €HT / 648.00 € TTC), mais qu’il est victime de son succès : les commandes ne pourront pas être livrées avant le mois de février. Pour plus de précisions à ce sujet ou sur le Reverb G2 en général, n’hésitez pas à contacter notre partenaire Progiss, par téléphone au 01 49 89 07 90 ou par mail : info@progiss.com.

0:00 : Unboxing
3:05 : Caractéristiques techniques du HP Reverb G2
3:46 : Screendoor, Couleurs et Contrastes
5:05 : Lens Glare
5:53 : Déformations et Sweet Spot
6:27 : Performances requises
7:38 : Fluidité
8:02 : Champ de vision (FOV)
9:30 : Le nouveau test de netteté
10:49 : Résultats du test de netteté
11:29 : Test du microphone et annonce WebTV
13:02 : Tracking des contrôleurs dans Tilt Brush
17:19 : Mon gros kiff : Half Life Alyx
18:10 : Les simulations aériennes, spatiales et automobiles
19:08 : Regarder des vidéos / films
19:25 : Les jeux de tir
19:45 : Les compatibilités avec les jeux et les performances
20:18 : Windows MR (Mixed Reality)
21:06 : Simplicité d’utilisation
21:48 : Le confort
22:45 : Le Reverb G2 et les lunettes
22:57 : Le Reverb G2 dans l’obscurité
23:40 : Le son
23:58 : Synthèse et Conclusion

L’article Le Reverb G2 en test : que vaut le nouveau casque VR de HP en pratique ? est apparu en premier sur 3DVF.

Voyage coloré au Manoir de Longleat avec Chauvet

Par : admin

Dans les jardins du Manoir de Longleat, Zeal Live a créé un fantastique parcours lumineux long de deux kilomètres, avec des projecteurs Chauvet Professional et Iluminarc. Lire la suite

L’article Voyage coloré au Manoir de Longleat avec Chauvet est apparu en premier sur SoundLightUp..

Arbane groupe a absorbé la marque APG

Par : admin

ARBANE GROUPE a annoncé juste avant Noël l’absorption juridique de la marque APG sous la marque d’entreprise ARBANE GROUPE, dernière étape de la fusion globale des marques. Lire la suite

L’article Arbane groupe a absorbé la marque APG est apparu en premier sur SoundLightUp..

Roland Greil contrôle son kit lumière à distance avec GrandMA3

Par : admin

Pour le concert de Purple Schulz dont toutes les disciplines étaient commandées à distance depuis plusieurs sites, Roland Greil, a choisi une grandMA3 pour contrôler son kit lumière. Lire la suite

L’article Roland Greil contrôle son kit lumière à distance avec GrandMA3 est apparu en premier sur SoundLightUp..

Holotron : un exosquelette de VR pour le bas du corps

Par : Joarson
Holotron

L’exosquelette de l’Holotron VR, actuellement sous forme de prototype beaucoup moins attrayant, pourrait un jour s’installer dans votre maison.

La technologie du VR commence peu à peu à s’installer dans notre quotidien pour nous faire vivre des expériences visuelles et auditives presque similaires à la réalité. Pendant ce temps, des scientifiques passent déjà au niveau supérieur avec un prototype qui immergera tous nos autres sens dans le monde virtuel.

Holotron : le VR vers un tout autre niveau

L’immersion physique dans le VR n’est pas un problème facile à résoudre. Pour avoir vraiment l’impression d’habiter physiquement un monde virtuel, le monde virtuel doit être capable d’exercer des forces sur notre corps lorsque nous agissons contre lui.

Lorsque vous marchez, le sol doit vous supporter par une force de réaction. Lorsque vous frappez un mur, votre main doit s’arrêter. Lorsque vous poussez contre quelque chose, vous devez sentir la résistance. De ce fait, un exosuit de VR doit parfaitement mesurer la force que vous exercez, tout en exerçant une force appropriée en sens inverse. C’est d’autant plus difficile lorsque ce système d’action et réaction doit se faire sur n’importe quelle partie du corps.

Dans ce domaine, une société allemande tente de reproduire la simple expérience physique de la marche avec l’Holotron, un exosquelette pour le bas du corps. Le Dr Marcel Reese déclare qu’il a créé le prototype du premier système fonctionnel de retour de force et d’équilibre lorsque vous marchez en VR.

Une technologie assez “lourde” pour le moment

L’Holotron commence par vous suspendre au sol, ce qui signifie qu’il peut décider où se trouve le sol dans le monde virtuel, sous quel angle et comment il se déplace. Il vous permet également de ressentir un certain fac-similé de mouvement physique lorsque vous sautez ou que vous êtes projeté en l’air.

Vos jambes sont placées dans un cadre solide recouvert de moteurs et de capteurs. Selon M. Reese, le cadre fonctionne avec une faible latence pour suivre les mouvements de vos jambes, tout en fournissant une résistance et une force de mouvement lorsque cela est nécessaire.

Cette technologie serait-elle vraiment l’évolution future de la VR vers une immersion totale dans un univers virtuel ? En attendant, l’immersion par simple sensation visuelle et auditive prouve déjà leur efficacité avec les casques disponibles actuellement, comme l’Oculus Quest et Quest 2.

Cet article Holotron : un exosquelette de VR pour le bas du corps a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Le 1er système KARA II au monde est en France, au 6MIC

Par : admin

SMAC et outil de diffusion et d'accompagnement des musiques actuelles à Aix-en-Provence, le 6MIC choisit L-Acoustics et le tout 1er système KARA II pour diffuser un programme exceptionnel dans un bâtiment qui l'est tout autant en s'intégrant dans le paysage naturel. Lire la suite

L’article Le 1er système KARA II au monde est en France, au 6MIC est apparu en premier sur SoundLightUp..

Fable Studio dévoile deux IA qui peuvent vous parler

Par : Joarson
fable studio

Fable Studio a annoncé deux nouveaux êtres virtuels conversationnels en IA. Beck et Charlie seront capables de discuter comme s’ils étaient de vraies personnes.

Les nouveaux personnages sont un mélange de narration et d’intelligence artificielle, un mariage dont Fable est le pionnier. La société est convaincue que les êtres virtuels vont devenir un énorme marché, car les gens cherchent de la compagnie et du divertissement en cette période difficile de la pandémie.

Fable Studio : un défi de création d’êtres virtuels

Fable Studio a commencé comme une entreprise de divertissement de réalité virtuelle et a remporté un Emmy Award pour son projet VR, Wolves in the Walls. La société a dépassé le cadre de la VR et s’est concentrée sur des êtres virtuels, comme Lucy, la fillette de 8 ans qui a été le premier personnage IA nouvelle génération du studio.

Aujourd’hui, Fable retire Lucy de la VR et laisse les gens lui parler via le web. La société prévoit déjà une liste de nouvelles personnes virtuelles d’IA après avoir lancé Lucy en test alpha le mois dernier. Ces personnages sont des tremplins vers le métavers, l’univers des mondes virtuels qui sont tous interconnectés, comme dans des romans tels que Snow Crash et Ready Player One.

Edward Saatchi, le PDG de Fable Studio, a déclaré qu’après le lancement de l’alpha de Lucy, la société a reçu l’intérêt de sept milliards de dollars des organismes de propriété intellectuelle, afin de créer des êtres virtuels à partir de leurs personnages.

À propos de Beck et Charlie

Aujourd’hui, Lucy est rejointe par Charlie et Beck. Les personnages sont propulsés par le Fable Wizard, un outil d’IA qui donne vie aux personnages par le biais de visuels, de dialogues, de voix et d’animation.

Beck est un athlète de classe mondiale qui doit se rendre aux Jeux olympiques de Tokyo en 2021 pour représenter le Canada dans l’équipe d’aviron. Elle s’est entraînée pendant quatre ans pour se préparer à Tokyo, mais elle a été déçue de devoir repousser l’événement en raison de la pandémie.

Charlie est plus introvertie. C’est une musicienne et poète française qui vit à Paris et qui trouve sa voix. Elle a étudié l’histoire de l’art.

« Nous sommes très heureux de présenter ces personnages », a déclaré Jessica Shamash, directrice de création de Fable, dans une interview. « Nous travaillons sur eux depuis un certain temps déjà. Et nous avons en fait quelques autres personnages, mais ce sont les premiers que nous voulions présenter. » 

Cet article Fable Studio dévoile deux IA qui peuvent vous parler a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Pokémon Go : le Covid-19 constitue un enjeu existentiel

Par : Joarson
pokemon go covid-19

Niantic, le développeur de Pokémon Go, affirme que l’impact du Covid-19 est devenu un enjeu existentiel au développement de leur célèbre titre.

Pokémon Go était prêt à donner le coup d’envoi de la Battle League, qui encourage les joueurs à quitter la maison et à se rencontrer. Mais à l’extérieur, Covid-19 commençait à s’imposer. « Je me souviens d’avoir eu l’impression qu’il n’y avait aucune chance que cela se produise », explique Veronica Saron, responsable du marketing produit chez Niantic.

Pokémon Go : le Covid-19 ne fait qu’augmenter les défis de Niantic

Pokémon Go n’est pas comme la plupart des jeux. La plupart des titres populaires de cette année, comme Animal Crossing ou Among Us, conviennent parfaitement à un moment sur le canapé. Pour Pokémon Go, la base du gameplay consiste à se lever, sortir et socialiser dans la vraie vie.

Malheureusement pour la firme, cela ne fonctionnera pas en cas de pandémie. En effet, Pokémon Go a un point de pression unique : une obligation morale envers ses joueurs de les garder en sécurité. Même à l’extérieur, les grands rassemblements peuvent toujours représenter une menace pour la santé.

Par ailleurs, Pokémon Go a toujours eu une responsabilité envers la sécurité de ses joueurs, surtout après une liste d’accidents liés à son nom. Dans ce cadre, le Covid-19 s’ajoute seulement sur la liste des enjeux. Il est éthiquement douteux d’encourager l’un de vos joueurs à sortir, alors que les recommandations sanitaires le proscrivent officiellement.

Des mises à jour régulières pour s’adapter à la situation actuelle

Au départ, Niantic a modifié ses exigences en matière de marche et a changé ses règles concernant les Pokémon et les raids légendaires. « Pour nous, la marche est en quelque sorte la base du jeu. Cela nous a duré peut-être deux semaines et demie, trois semaines », affirme Slemon.

Niantic, qui quelques semaines auparavant avait lancé des mises à jour de Pokemon Go locales pour s’adapter à la covid-19, s’est concentré sur les changements dans le monde entier. De ce fait, la société prévoit de conserver en permanence un grand nombre des changements qu’il a apportés au jeu cette année, comme les raids à distance.

Cette année, le jeu a célébré son plus grand festival de Go, bien qu’il ne soit disponible qu’en ligne. « Nous avons apporté toutes les modifications que nous avons apportées au jeu en sachant que nous serions dans un monde où la pandémie serait présente pendant un certain temps », explique M. Slemon. 

Cet article Pokémon Go : le Covid-19 constitue un enjeu existentiel a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

La série P+ de NEXO accueille P15 et L18

Par : admin

On a l'esprit de famille chez Nexo ou bien on adore les Dalton. Après P8, P10 et P12, la firme de Plailly propose la coaxiale et polyvalente P15, et complète aussi par le haut son offre de subs avec le L18. Lire la suite

L’article La série P+ de NEXO accueille P15 et L18 est apparu en premier sur SoundLightUp..

PAR leds Cameo Flat Pro G2, RGBWA et IP65

Par : admin

Cameo ajoute la série de PAR led Flat Pro G2 pour l’extérieur à son catalogue. Classés IP65 ces 3 projecteurs multisources à leds RGBWA conjuguent un encombrement minimal et un fonctionnement silencieux pour une grande polyvalence d’applications. Lire la suite

L’article PAR leds Cameo Flat Pro G2, RGBWA et IP65 est apparu en premier sur SoundLightUp..

Rec Room VR : une importante levée de fonds pour soutenir le développement du jeu.

Par : Joarson
rec room VR

Rec Room Inc. mobilise un investissement de 20 millions de dollars dans la série C et croise 2 millions d’utilisateurs annuels de VR

Suite à son expansion sur de nouvelles plateformes de VR et non-VR, le monde virtuel social Rec Room connaît une croissance importante. Aujourd’hui, la société à l’origine du projet a annoncé qu’elle avait levé un investissement de 20 millions de dollars en série C pour soutenir sa population croissante.

Rec Room : de la petite application sociale de VR à une large communauté multiplateforme

Ce qui a commencé en 2016 comme une petite application sociale de VR sur PC s’est depuis lors développé pour prendre en charge non seulement toutes les grandes plateformes de VR, mais aussi Xbox, PlayStation et iOS.

Associez cette large accessibilité à des outils intégrés qui permettent aux créateurs de créer et de partager leurs propres expériences virtuelles, et vous obtenez la recette d’un monde virtuel florissant.

Avec plus de quatre millions d’expériences créées par les utilisateurs, Rec Room est sur le point de devenir son propre marché grâce à l’introduction récente par le studio d’une monnaie de jeu qui permet aux créateurs d’être payés pour les biens qu’ils créent.

Rec Room : une mobilisation qui a porté ses fruits

Sur cette lancée, la société Rec Room Inc. a annoncé qu’elle avait levé un investissement de 20 millions de dollars dans la série C pour soutenir sa croissance continue.

Le lancement a été mené par le groupe Madrona Venture, avec la participation des investisseurs existants DAG, First Round, Index et Sequoia. Selon TechCrunch, cela porte à environ 50 millions de dollars le total des investissements levés par l’entreprise.

Avec son récent lancement sur Xbox, Rec Room a atteint un nouveau sommet de quelque 35 000 utilisateurs simultanés de l’application, et 10 millions de membres au total, selon la société.

Bien que les utilisateurs de la VR représentent probablement une minorité des utilisateurs globaux, Rec Room connaît toujours un énorme succès, la société revendiquant quelque 2 millions d’utilisateurs uniques de la VR pour la seule année 2020.

“Oculus a été un partenaire formidable pour nous avoir aidé à développer la VR”, a déclaré la société à Road to VR, signalant probablement que Quest et Quest 2 ont été un point clé de la croissance de l’utilisation de la VT par Rec Room. Le temps total passé dans l’application par les utilisateurs de la VR a augmenté de quatre fois par rapport à la même période l’année dernière, d’après la société.

Cet article Rec Room VR : une importante levée de fonds pour soutenir le développement du jeu. a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Bébé Yoda : faites vivre la mascotte de The Mandalorian chez vous grâce à l’AR et Google Search

Par : Joarson
bébé yoda AR

Grogu, plus connue sous le nom de Bébé Yoda, s’invite sur votre bureau ou votre chambre en cette période de vacances grâce à la technologie de l’AR.

Google a ajouté Grogu à ses résultats de recherche en réalité augmentée, de sorte qu’une simple frappe rapide peut déposer une version AR du petit bonhomme dans votre maison ou sur votre bureau.

Bébé Yoda : une simple recherche sur Google pour voir le mignon personnage en AR

Les recherches « Grogu », « The Child », « The Mandalorian » ou encore « Baby Yoda » sur votre mobile ou dans l’application Google renvoient le panneau de connaissances habituel sur un résumé du personnage dans Wikipédia.

Mais, après une récente mise à jour de Google, vous pouvez maintenant cliquer sur « Voir en 3D » pour visualiser un modèle. Et mieux encore, vous pouvez maintenant cliquer sur « Voir dans votre espace » pour faire apparaître un Bébé Yoda en AR, juste devant vous.

Les interactions se limitent à des zooms avant et arrière, mais cette nouvelle option constitue déjà une expérience très fun pour les utilisateurs d’Android. D’autant plus que le modèle AR de Bébé Yoda respecte en détail ce qui fait sa popularité : son apparence toute mignonne.

Bébé Yoda AR : le début d’un projet entre Google et Disney ?

Google a récemment ajouté 50 nouveaux animaux dans ses résultats de recherche AR, dont des hippopotames, des zèbres et des girafes. L’entreprise a développé sa ménagerie numérique au fil du temps, mais Grogu est de loin l’inclusion la plus originale et la plus appréciée depuis les dinosaures.

Pour rappel, ce Bébé Yoda n’est pas la première figure de Star Wars que Google intègre dans ses produits AR. L’entreprise s’est déjà associée à Disney auparavant pour l’application The Mandalorian AR Experience, conçue pour utiliser l’ARCore de Google.

Et même avant cela, le géant américain proposait des autocollants Star Wars exclusifs sur le Pixel 2 dans sa fonction Playground, qui a été malheureusement abandonnée.

Ces récents accords entre Google et Disney nous laissent optimistes quant à l’amélioration de Grogu en AR ainsi que d’éventuels ajouts d’autres personnages de la célèbre licence.

En tout cas, il est clair que Google lance petit à petit l’AR grand public grâce à l’inclusion de figure populaire, même si ce n’est que pour le fun des utilisateurs pour le moment. Qui sait, peut-être qu’un jour, vous pourriez parler avec votre Bébé Yoda an AR.

Cet article Bébé Yoda : faites vivre la mascotte de The Mandalorian chez vous grâce à l’AR et Google Search a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

❌