Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierPanasonic Vidéo Pro – Le blog en français

[Wiki] H265/HEVC, le codec d’enregistrement du futur?

Par Sébastien François

Tout le monde connait le H264 qui a permis de compresser nos films pour faire tenir de la 4K sur une simple carte SD. Oui mais voilà, le Codec est désormais supplanté par le H265 (HEVC) qui promet d’être deux fois plus efficace. On le retrouve même déjà au coeur des caméras récentes (CX350, EVA1… ) et des hybrides (GH5, S1..). Mais quels sont ses avantages pour le futur?

Ce bon vieux H264 (ou Mpeg4 AVC) a tenu le haut du pavé pendant plus de 15 ans. Et pour cause, il permettait de diviser le poids de nos images de manière révolutionnaire par rapport au mpeg2 et autres ancêtres de la compression vidéo. C’est surtout grâce à lui que les plateformes comme Youtube ont explosé. Et pour cause. Réduire la taille des vidéos est en enjeu absolument majeur pour l’enregistrement (espace de stockage) tout comme pour la diffusion: il serait bien difficile d’envoyer des films en Prores HQ sur nos téléphones via le réseau 4G. Et a fortiori, avec l’augmentation des résolutions d’images: la HD demande 4X plus d’informations que la SD, tout comma le 4K en réclame 16X plus! Ajoutez à cela qu’on peut désormais tourner en 50P au lieu des 25 et vous obtenez des débits nécessaires encore multipliés par 2.

Un point sur ce qu’est un Codec

Bref, le Codec est un des éléments fondamentaux dans la conception des caméras et pour la diffusion de contenu. Le Codec (pour COmpresseur/DECompresseur), c’est un peu la moulinette mathématique qui va permettre de faire en sorte qu’une vidéo qui nécessiterait un débit de données de 800 Mbps n’en ait plus besoin que de 50 à qualité visuelle égale. Comment ce miracle est-il possible?

  1. Sans rentrer dans les détails trop techniques, le Codec va d’abord analyser une image, et grâce à de savants algorithmes, il va la découper suivant une grille et éliminer tout ce qui est redondant par des opérations de prédiction. Autrement dit, si 50 pixels sont identiques, il n’en gardera q’un seul et indiquera que les 50 pixels environnants sont les mêmes.
  2. Ensuite, s’agissant d’un film, il ne va enregistrer qu’une seule image entières toutes les X images (souvent 12). Dans l’intervalle, le Codec sera capable de ne garder que ce qui a changé entre temps. Dans la cas d’une interview statique, par exemple, et pour schématiser, le Codec va détecter que le fond ne change pas: il ne s’occupera donc que de l’interviewé. Le gain est donc spectaculaire.

H264 motion detection

Comme on le voit sur cette illustration: le Codec ne va détecter que ce qui change d’une image à l’autre. Souce: Cambridge University.

Oui, mais voilà, plus le Codec est performant, plus il nécessite de puissance à l’encodage et surtout au décodage lors des opérations de montage. C’est pourquoi, même en 2019, de nombreux utilisateurs utilisent des Proxy pour travailler et simplifier les calculs. C’est la contrepartie de cette compression intense.

Mais alors pourquoi changer de Codec et passer au H265?

On l’a vu, après plus de 15 ans, le H264 est implanté partout. Il est montable, diffusable… Alors pourquoi le mettre à la retraite? A cela plusieurs raisons. A commencer par le fait que nos besoins évoluent:

  • On veut tourner en 4K (a minima)
  • On passe petit à petit au HDR (High Dynamic range)
  • On souhaite avoir un sous échantillonnage des couleurs en 10 bits (pour le Color Grading et les nouveau displays). Et déjà, des constructeurs comme Panasonic proposent de la 6/8K!
  • Bref, tous ces nouveaux besoins dépassent très largement, la norme H264 qui ne prend pas en charge ces fonctionnalités: le H264 ne sait en effet pas aller au-delà de la 4K et ne supporte pas l’espace colorimétrique HDR (BT2020).

h.265-vs-h.264

Surtout, qui dit augmentation des besoins, dit une fois de plus, augmentation de la quantité d’informations à enregistrer lors des tournages. Et le principal avantage du H265, c’est qu’il arrive à être 2X plus performant que son prédécesseur. Autrement dit, à qualité égale, un film pèse 2X moins lourd. C’est ce qui permet par exemple à la EVA1 ou à la CX350 d’offrir de la 4K 10bits en 50p pour un débit de 150Mbps! Mieux, pour toutes les caméras PTZ (UE150 etc) qui peuvent streamer le signal en IP, la réduction du débit nécessaire permet d’envisager de faire passer de la 4K via une simple connexion internet classique.

La technologie H265

Le Codec H265 (HEVC High efficienty Video Codec), réussit cette performance essentiellement grâce à 2 technologies:

  • La première consiste à ne plus découper une image suivent une grille fixe composée de carrés de 16×16 pixels. Mais d’adapter cette grille suivant ce qui se passe à l’image. Autrement dit, si un fond est uni, là ou le H264 va utiliser 20 « carrés » identiques, le H265 n’en utilisera qu’un seul, d’où le gain d’espace et surtout, le découpage s’adapte en permanence pour matcher avec les mouvements à l’écran.

HEVCversusH264

  • La seconde technologie consiste à disposer d’une trousse à outils de « prédiction » bien plus développée pour « imaginer ce qui va se passer » d’une image à l’autre: 32 pour le H265 contre seulement 9 pour le H264. Si on prend l’exemple simple d’un véhicule qui se déplace dans le cadre de gauche à droite, le Codec H265 va se « douter » qu’entre 2 images le véhicule ne va pas subitement reculer! Il va donc prédire la vitesse de déplacement des pixels qui composent le véhicule. En revanche, dans le cas des feuilles d’un arbre battu par le vent, le Codec va plutôt associer l’animation à un mouvement pendulaire.

H265 prediction copie

Et la post-production dans tout ça?

C’est ici que l’histoire est encore délicate, tout comme pour le H264 à ses débuts. A l’heure où nous écrivons ces lignes, toutes les dernières versions des logiciels de montage supportent le H265. Mais attention, n’espérez pas encore monter de manière fluide sur une machine qui n’embarque pas de décodage matériel. En effet, le décodage matériel, c’est un morceau de votre processeur (CPU) ou de votre carte graphique (GPU) qui est spécialement dédié au décodage du format. Sans lui, c’est le seul processeur qui va effectuer les calculs et il le fera très lentement. L’heure est donc encore au montage par Proxy ou au transcodage. Mais la situation devrait très vite évoluer car le H265 s’impose petit à petit dans toutes puces informatiques.
H265 post prod

Au tournage, faut-il choisir le H265(HEVC)?

La réponse est mixte. Si vous désirez tourner en 10 bits HDR en utilisant des cartes SD standards, oui. A 150Mbps chez Panasonic, vous obtenez le meilleur ratio qualité d’image/possibilité d’étalonnage. Il en va de même pour les tournages longs (documentaires) ou l’espace de stockage constitue une problématique car vous ne pouvez pas décharger les cartes facilement. En revanche, vous devez envisager au préalable le fait que la post-production sera un peu moins fluide. Le H265 est tout à fait montable nativement en « cut » (suivant la puissance de votre machine), mais si vous effectuez par exemple un multicam, vous serez obligé d’utiliser des proxy ou de transcoder les rushes. Mais une chose est sûre, le H265 est bel et bien le format du futur.

 

L’article [Wiki] H265/HEVC, le codec d’enregistrement du futur? est apparu en premier sur Createinmotion.

#EVA1: le Firmware ALL-I annoncé, et plein d’autres améliorations dans cette v2.0

Par Webmaster Panasonic

Ce firmware, on l’attendait depuis la sortie de l’EVA1, et il sera disponible fin mars. Cette mise à jour majeure offre un nombre conséquent de nouvelles fonctionnalités: le support du Codec ALL-I (intra-Frame) à 400Mbps, la sortie en RAW, et plusieurs nouveautés tels que le Time-Lapse ou un nouveau Codec entrelacé pour les applications TV.
Côté ALL-I (422 10 bits), la caméra supportera les formats suivants:
o 4K / UHD jusqu’à 30p @400Mbps
o 2K / HD jusqu’à 60p @200Mbps
o 2K / HD jusqu’à 30p @100Mbps
– ALL-Intra codecs en HFR
o 4K / UHD~30p @400Mbps
o 2K / HD~120p @400Mbps

Concernant la sortie RAW de la caméra, qui sera désormais active via la prise SDI/6G:
• 5.7K RAW jusqu’à 30p
• CROP 4K RAW jusqu’à 60p
• CROP 2K RAW jusqu’à 240p

Enfin, le Codec entrelacé implémenté aura les caractéristiques suivantes:
• FHD (1920×1080) – ALL-Intra 100Mbps 10-bit 422 @59.94i/50i
• FHD (1920×1080) – LongGOP 50Mbps 10-bit 422 @59.94i/50i

La sortie HDMI sera aussi capable de sortir toutes les informations présentes sur le LCD embarqué (peaking etc..).
Il sera aussi possible de contrôler l’Iris et le Focus via des matériels tiers et même d’asservir le zoom pour les optiques Canon compatibles.

Enfin, six objectifs Sigma ART seront désormais supportés:
• 12-24 F4 DG HSM
• 24-70 F2.8 DG OS HSM
• 14mm F1.8 DG HSM
• 30mm F1.4 DC HSM
• 85mm F1.4 DG HSM
• 135mm F1.8 DG HSM

Cette mise à jour sera gratuite. Pour rappel, depuis sa sortie, l’EVA1 est aussi capable de supporter les optiques PL via l’adaptateur de Wooden Camera
Vous pouvez aussi vous abonner à notre chaine Youtube pour obtenir les dernière informations.

#EVA1, une sélection de rushes, de tests et de réalisations

Par Webmaster Panasonic

L’EVA1 se répand de plus en plus et avec elle, de très belles réalisations indépendantes. Pour ceux qui recherchent des exemples de rushes tournés dans toutes les conditions possibles, nous avons créé une playlist et une chaine spéciale sur YouTube. Vous pouvez vous y abonner et c’est ici.

Autre exemple de réalisation, celle de Philip Bloom avec « The telescope » qui montre, entre autres,  les qualités de la caméra en basse lumière.

Camerimage 2017: les VariCam en guest-star

Par Webmaster Panasonic

Panasonic a l’honneur de parrainer la 25e édition du festival International du Film Camerimage, en Pologne, et d’aider les chefs opérateurs du monde entier à répondre aux exigences élevées de leur métier.
Panasonic présentera au Camerimage 2017 la VariCam LT compacte, ainsi que la VariCam Pure, qui produit des images RAW non compressées 4K en 120 ips.
Plusieurs réalisations tournées sur les caméras de la gamme VariCam ont déjà été diffusées en 2017, notamment The Moorside et Little Boy Blue d’ITV Studios au Royaume-Uni, et plus récemment The Deuce pour HBO, grâce au rendu caractéristique et réaliste de la VariCam. La VariCam est aussi populaire chez Netflix, avec entre autres les productions Orange is the New BlackMaster of NoneThirteen Reasons Why et The OA, toutes tournées avec des caméras de la gamme VariCam.
Découvrez Camerimage 2017 et l’implication de Panasonic via ce petit film réalisé par l’AFC, avec Luc Bara:

Camerimage 2017 – Interviews avec nos partenaires from AFC on Vimeo.

Panasonic organisera deux masterclass durant la semaine. L’un de ces ateliers sera l’occasion de découvrir en avant-première, The Forgiven, qui a été tourné sur une VariCam LT et sera présenté par le chef opérateur William Wages (ASC) et le réalisateur Roland Joffe.
En collaboration avec nos partenaires et les meilleurs professionnels créatifs de l’industrie, dont des chefs opérateurs et réalisateurs de renom, nous organiserons des cours magistraux tout au long du festival :
1. Varicam Experience | Première de « The Forgiven »

William Wages (ASC), chef opérateur de « The Forgiven », « Sun Records » et « Into the West »
Roland Joffe, réalisateur de « The Forgiven » et des productions oscarisées « The Killing Fields » et « The Mission »
Date :  Jeudi 16/11/2017 de 17:30 à 19:00
Lieu : MCK – Orzel Cinema ul. Marcinkowskiego 12 | 85-056 Bydgoszcz

2. Varicam Experience | Netflix
Date : Mardi 14/11/2017 de 17:30 à 19:00
Lieu : MCK – Orzel Cinema ul. Marcinkowskiego 12 | 85-056 Bydgoszcz

Vous pourrez aussi découvrir sur place la nouvelle EVA1.
Pour plus d’informations, c’est ici.

Découvrez l’#EVA1 sur le SATIS!

Par Webmaster Panasonic

Le SATIS démarre aujourd’hui. Au programme, 50 conférences et 40 ateliers. Parmi ceux-là, celui de Panasonic. La présentation de la toute nouvelle caméra Panasonic EVA1 aura lieu lors du workshop Panasonic les 8 novembre (16h à 17h) et 9 novembre (14h45 à 15h45) au docks Pullman.
Vous découvriez le premier film réalisé en EVA1 et assisterez à la démonstration de cet outil performant qui vous permettra de réaliser des images d’exception. Dotée d’un nouveau capteur Super 35mm 5,7K, double ISO natif (800 ISO / 2500 ISO, et de 14 diaph de dynamique, cette caméra est idéale pour la fiction, pour les prises de vue au poing, sur drone, gimbal ou machinerie légère.
Plus d’informations ici.
L’accès au salon est gratuit. il suffit de s’inscrire sur place.

#EVA1: disponible chez vos revendeurs, nouveau firmware, nouvelles images et manuel en français

Par Webmaster Panasonic

L’EVA1 est arrivée chez tous nos revendeurs: vous pouvez donc venir découvrir en vrai notre toute dernière caméra cinéma compacte dotée d’un nouveau capteur Super 35mm 5,7K, double ISO natif (800 ISO / 2500 ISO, et de 14 diaph de dynamique!

En attendant, les images des premiers utilisateurs commencent à pleuvoir sur la toile. Regardez par exemple ce teaser de Hot Rod Cameras qui montre l’étendue des capacités de l’EVA1:

Si vous avez la chance de posséder la caméra, veuillez télécharger le dernier firmware qui rectifie quelques bugs: c’est ici.

Vous pouvez aussi télécharger le manuel en français ici.

Des HE40/UX180 au Kenya, en plein nature

Par Webmaster Panasonic

Pour la première fois, des caméras PTZ Panasonic ont été utilisées pour filmer la migration des animaux au Kenya. “Wildearth” production et “LiveSafari” TV ont en effet utilisé des HE40H et des UX180 pour la production. Les avantages, côté PTZ:
– La robustesse
– La longueur de focale énorme
– La possibilité d’alimenter les caméras et de les contrôler via un seul câble.
– La qualité d’image.
On vous laisse découvrir le témoignage:

Côté UX180:
– La qualité en 4K
– Le grand angle
– La robustesse
– Et la longueur de focale
ont été déterminants dans le choix du matériel:

Pour en savoir plus sur les HE40, c’est ici. Et pour les UX180, c’est par là.

#AV-HLC100, le nouveau mélangeur compatible NDI présenté en vidéo

Par Webmaster Panasonic

Julien Dulaurent nous présente toutes les fonctionnalités du nouveau mélangeur vidéo AV-HLC100. Ce mélangeur permet, entre autres, de piloter directement les caméras PTZ, mais aussi de récupérer l’audio et même de streamer directement la réalisation vers les plateformes en ligne (Facebook…). La norme NDI apporte l’interopérabilité des équipements.

#UX180/90: un look cinéma pour vos images, en 2mns et en vidéo

Par Webmaster Panasonic

Nouveau tuto sur la série de caméras UX180/90: il s’agit d’apprendre à donner un rendu plus cinématographique à vos images. Vous apprendrez:
– A utiliser les courbes Cine_D pour obtenir une image « plate » avant étalonnage.
– A vous servir du couple ouverture/longueur de focale pour réduire la profondeur de champ.
– A paramétrer la fonction Focus Transition pour faire le point automatiquement entre deux valeurs.

Plus d’informations sur ces camescopes 4K baroudeurs ici.

#360°: la nouvelle caméra expliquée en vidéo et en 1mn

Par Webmaster Panasonic

Julien Dulaurent, ingénieur systèmes chez Panasonic, nous explique les fonctionnalités de la nouvelle caméra Panasonic 360°, présente sur IBC.
On retiendra principalement que:
– La caméra est composée de 4 objectifs et sort un flux 4K assemblé en direct via un boitier déporté.
– Le boitier dispose de plusieurs connectiques et peut envoyer un signal 4K non compressé via une prise HDMI
– L’ensemble peut être contrôlé à distance via une prise réseau ou en Wifi grâce à une tablette.

Pour en savoir plus sur cette caméra AW-360, c’est ici

#EVA1: en vidéo et en français, l’interview de Luc Bara

Par Webmaster Panasonic

L’EVA1, on n’arrête pas d’en parler. Mais pour ceux qui sont allergiques à l’anglais, voici le tour complet de la caméra dans notre langue, commenté et expliqué par Luc Bara, le chef de produits Cinéma pour l’Europe.

❌