Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

⁣ ⁣⁣ ⁣#repost @raio__⁣ ⁣__________________⁣ ⁣⁣ ⁣Video Mapping...




⁣⁣
⁣#repost @raio__⁣
⁣__________________⁣
⁣⁣
⁣Video Mapping del espectáculo L.U.X de RAIO, cubos!! 🇬🇧3D Projection mapping from show L.U.X by RAIO, dynamics Cubes!! @ayuntamientovll @renault_esp @avsistemas @cover.club @alfonsolosco #madmapper #resolume #millumin #3dprojectionmapping #audiovisuales #videomapping #encendidodeluces #mappingprojection #mapping3d #blender #foley #moog #makenoise0coast #animationnodes
https://www.instagram.com/p/B7N6bZcpuO-/?igshid=2mj6gal6zhxt

AMD officialise les Ryzen 4000 et annonce leur futur succès

Par Pierre Lecourt

Si les Ryzen font parler d’eux, si AMD a déjà largement redoré son blason de challenger face à Intel, la marque est encore loin derrière en terme de ventes. Les solutions AMD ont beau être, à prix égal, largement plus performantes que les puces Intel dans la plupart des cas, l’inertie du public comme celle des constructeurs ainsi que la capacité de production des deux entités donnent toujours un large avantage à Intel. La donne pourrait changer avec les Ryzen 4000.

Si le marché des puces de bureau a clairement tourné à l’avantage des puces AMD ces derniers trimestres, le monde du portable a toujours été un peu moins prioritaire pour la marque. L’enjeu était de taille et la tâche complexe pour le marketing d’AMD, en poussant en avant d’abord les solutions pour PC de bureau, la marque visait d’abord ceux qui construisent leurs machines pièce par pièce ainsi que les assembleurs classiques. Ceux qui pouvaient vraiment tirer parti de la capacité des puces et qui hésiteraient moins à tester un nouveau processeur. Le grand public ne peut pas vraiment parier sur l’achat d’un portable quand il s’agit d’un investissement conséquent. Séduire les experts a donc été une stratégie d’entrée sur le marché pour les puces Ryzen.

La mayonnaise a rapidement pris et de quelques machines proposées sous AMD Ryzen au début de leur production, on trouve désormais des offres de tous types et en particulier des solutions haut de gamme. Les aficionados du tournevis qui montent leurs PC ont suivi le mouvement et se sont emparés de cette offre. AMD peut désormais compter sur une véritable foule de passionnés et de fans pour mettre sa marque et ses puces en avant. Ce travail mené vers le public a permis à AMD de prendre le temps de travailler son architecture et de l’optimiser au mieux. L’offre a ainsi pu glisser du terrain des PC de bureau vers des solutions plus mobiles et a mené à cette solution présentée aujourd’hui : Ryzen 4000.

La gamme de processeurs AMD Ryzen 4000 est destinée aux portables. Il s’agit de la première gamme de puces compatibles x86 à sortir en 7 nanomètres sur le marché. Le concepteur n’hésite pas à frapper fort avec des promesses alléchantes. AMD indique que cette gamme double ses performances par watt par rapport à la précédente tout en baissant sa consommation de 20%. Le tout en proposant de meilleures performances graphiques. 

2020-01-07 12_45_56-minimachines.net

AMD indique que ses partenaires devraient proposer de nouvelles solutions de ce type dès ce premier trimestre et plus de 100 machines portables différentes mises sur le marché en 2020. Ce chiffre est important et montre clairement que le vent a tourné en faveur d’AMD. La marque va avoir enfin une représentation très grand public pour ses puces Ryzen. 100 systèmes ce sont autant de machines mises en démonstration en magasin, autant de solutions que les commerciaux des grandes marques de PC vont devoir vendre pour tenir leurs objectifs. Ce n’est plus un “à côté” pour les constructeurs de portables, c’est un élément à prendre en compte. Intel pouvait compter sur sa force marketing pour continuer à être plus visible que l’offre d’AMD sur le secteur mobile, avec un déploiement aussi large de solutions concurrentes, cela ne sera simplement plus possible.

AMD Ryzen 4000U : La gamme de puces 15 watts qui va faire de l’ombre à Intel.

La gamme AMD Ryzen 4000U fonctionnant dans un TDP de 15 watts est constituée de 5 puces même si la gamme complète de ces solutions mobiles comprend en réalité 7 processeurs.

  • Ryzen 5 4300U : 4 coeurs et 4 threads de 2.7 à 3.7 GHz associés à un Radeon Vega 5
  • Ryzen 5 4500U : 6 coeurs et 6 threads de 2.3 à 4 GHz associés à un Radeon Vega 6
  • Ryzen 5 4600U : 6 coeurs et 12 threads de 2.1 à 4 GHz associés à un Radeon Vega 6
  • Ryzen 7 4700U : 8 coeurs et 8 threads de 2 à 4.1 GHz associés à un Radeon Vega 7
  • Ryzen 7 4800U : 8 coeurs et 16 threads de 1.8 à 4.2 GHz associés à un Radeon Vega 8

Deux autres puces viennent clairement se positionner face à l’offre Celeron et Pentium d’Intel en reprenant les appellations “Silver” et “Gold” du fondeur. Ces puces estampillées Athlon fonctionnent également dans cette enveloppe thermique de 15 watts et les constructeurs pourront donc imaginer des châssis évoluant facilement de l’entrée de gamme Athlon jusqu’au Ryzen 8. C’est un point important car il va permettre aux fabricants de rentabiliser plus aiséments leurs designs en fabricant un châssis unique pour un public très large. 

  • Athlon Silver 3050U : 2 coeurs et 2 threads de 2.3 à 3.2 GHz associés à un Radeon Vega 2
  • Athon Gold 3150U : 2 coeurs  et 4 threads de 2.4 à 3.3 GHz associés à un Radeon Vega 3

2020-01-07 12_46_37-minimachines.net

2020-01-07 12_47_11-minimachines.net

Cette gamme Ryzen 4000 est donc la troisième génération de puces mobiles de la marque, elle est développée autour de l’architecture Zen 2. AMD indique qu’une puce comme le Ryzen 7 4800U offre de meilleures performances en mono coeur comme en multi coeurs qu’un processeur Intel Core i7-1065G7 de génération Ice Lake pour un prix inférieur. Avec 8 coeurs et 16 threads, on peut s’attendre à d’excellentes performances en multi coeurs également. 

Pour le moment, on a peu d’informations sur les tarifs de cette gamme mais certains constructeurs commencent à dévoiler des engins qui exploiteront les deux options : Intel et AMD. C’est le cas de Lenovo qui prépare un Ideapad identique équipé des deux gammes de puces. Les IdeaPad 14 sont annoncés sous la gamme Ryzen 4000 à partir de 850$ au premier trimestre 2020. Leurs concurrents sous processeurs Intel Ice Lake débuteront à… 1210$.

Cela sans compter l’énorme avantage posé par les solutions Radeon Vega en terme de calcul 3D. Certains pourront s’étonner de la baisse du nombre de coeurs Vega des puces sur les Ryzen 4000 par rapport à la gamme précédente. Le Ryzen 7 4800U n’embarque que 8 coeurs Vega quand le haut de gamme précédent en proposait 11. AMD indique avoir optimisé ses coeurs pour qu’ils délivrent 59% de performances en plus. Le reste est une affaire de chausse pied, il faut faire des choix pour faire entrer tous ces éléments dans une enveloppe de 15 watts de TDP.

Il faudra clairement tester les performances de ces puces sur le terrain avec des machines constructeurs pour y voir tous les avantages réels et les éventuels défauts de la gamme. Les éventuels problèmes de chauffe ou de throttling et les performances globales réelles au quotidien. Mais sur le papier, cette gamme AMD Ryzen 4000 pourrait être un véritable renouveau pour certaines machines. Sur le marché du portable bien sûr mais également sur celui du MiniPC. 

AMD Ryzen 4000H : La gamme 45 watts pour les portables plus costauds

Plus courte, cette gamme ne comprend pour le moment que deux puces dont la promesse est claire. Proposer les performances d’une machine de bureau dans un engin portable. Bon, on ne va pas se mentir, c’est la promesse des deux concepteurs de puces depuis des décennies… On retrouve donc deux puces : 

  • Ryzen 5 4600H : 6 coeurs et 12 threads de 3 à 4 GHz associés à un Radeon 6
  • Ryzen 7 4800H : 8 coeurs et 16 threads de 2.9 à 4.2 GHz associés à un Radeon 7

Avec 8 coeurs et 16 threads dans cette enveloppe de 45 watts, la puce est sur les starting-blocks pour venir se positionner sur de nombreux ordinateurs portables destinés aux joueurs mais également sur des machines de travail. Asus a annoncé un Zephyrus G14, sa gamme gaming la plus fine mais également le porte étendard de son savoir faire en terme de design, équipée d’un Ryzen 7 4800H d’ici le second trimestre cette année.

AMD indique tout simplement que cette puce, la plus performante de sa gamme Ryzen 4000, dépasse l’ensemble des processeurs Intel de même TDP comme le Core i7-9750H mais qu’il est également devant une solution comme le Core i7-9700K et ses… 95 watts de TDP. 

Là encore, il faudra juger sur pièces les annonces d’AMD qui peut très bien choisir ses résultats pour les orienter dans son sens. Une chose est sûre pour le moment, le ratio performances/prix sera encore pour un temps à l’avantage d’AMD. Intel peut réagir en baissant le prix de ses processeurs et ainsi venir contrer Ryzen 4000 sur ce terrain mais si les puces ne se battent pas dans la même cours niveau performances, il se pourrait bien qu’AMD deviennent un véritable obstacle pour le futur d’Intel sur ces segments.

AMD officialise les Ryzen 4000 et annonce leur futur succès © MiniMachines.net. 2020.

Oculus Quest 2 : vers une version 2 du casque autonome de Facebook ?

Par Pierrick LABBE
OOculus Quest 2 année 2020

Alors que l’on a fait le point sur l’année 2019 et que l’on se projette sur celle de 2020, la question de l’Oculus Quest 2 se pose. Facebook sortira-t-il un nouveau casque autonome ?

Bien que Facebook n’ait jamais donné aucun chiffre de ventes de l’Oculus Quest, tout porte à croire qu’il s’agit d’un véritable succès commercial pour le géant des réseaux sociaux. L’approvisionnement n’a pas pu être à la hauteur et le casque autonome a connu deux périodes de rupture de stock. La première peu après son lancement et la seconde tout récemment, peu avant noël avec un réapprovisionnement prévu… en février. Par ailleurs, les studios interrogés parlent tous d’énormes ventes de jeux en réalité virtuelle pour le casque autonome. Un très gros succès qui marque le début de la réalité virtuelle mainstream. Aucun doute donc que Facebook songe déjà à son successeur…

Une annonce de l’Oculus Quest 2 dès 2020 ?

Dans un article consacré à une rétrospective de l’année 2019 et une projection sur l’année 2020, nos confrères américains du journal spécialisé dans la réalité virtuelle, Road to VR, ont évoqué l’Oculus Quest 2 et la question de la date de son annonce. Oculus est très certainement déjà en train de plancher à une version 2 de son casque autonome à succès. Mark Zuckerberg l’avait d’ailleurs sous-entendu lors de sa conférence Oculus Connect 6. La question est donc de savoir quand il sera annoncé.

Il aura fallut trois ans entre le Rift et le Rift S. Si l’on compte sur un tel écart, il faudra patienter 2022 pour sa sortie et sans doute 2021 pour son annonce. Les choses sont cependant différentes avec un marché nettement plus grand public qu’en 2016 et il est possible que l’Oculus Quest 2 soit annoncé dès 2020.  La filiale de Facebook pourrait, par exemple, doter son prochain casque autonome d’un processeur comme le Snapdragon XR2 qui a été récemment annoncé par Qualcomm. Il est vrai que le Snapdragon 835 utilisé actuellement dans le Quest est assez ancien et limité.

Une version 2 ou une version haut de gamme ?

Il faudrait cependant pour cela que le prix d’un tel casque doté d’un processeur nettement plus puissant reste abordable. En effet, le Quest est vendu au prix très raisonnable de 400 dollars ce qui a beaucoup participé à son attrait. Oculus a, par ailleurs, beaucoup travaillé sur le logiciel de son casque en proposant notamment le suivi des mains pour remplacer les contrôleurs ou bien encore l’Oculus Link, un câble et un logiciel permettant de connecter le casque à un PC puissant et ainsi utiliser la puissance de l’ordinateur pour utiliser des jeux destinés à l’Oculus Rift S.

Si Facebook ne présente pas d’Oculus Quest 2 cette année, il est toutefois possible que le constructeur propose un autre casque autonome, plus puissant et doté d’un meilleur affichage qui soit haut de gamme et viendrait compléter la gamme Oculus Go et Oculus Quest avec un produit aux caractéristiques nettement améliorées mais plus cher. Peu de chances en tout cas d’une annonce majeure lors du CES 2020, la filiale de Facebook préférant réaliser ses annonces lors de ses événements Oculus Connect. L’année 2020 semble en tout cas prometteuse pour la réalité virtuelle et Oculus continuera très certainement à être l’un des principaux leaders de cette technologie.

Cet article Oculus Quest 2 : vers une version 2 du casque autonome de Facebook ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Test des interrupteurs Friends of Hue de NodOn

Par Pierre Dandumont

C’est un problème que j’avais déjà évoqué : quand on s’équipe avec des ampoules connectées (Hue, mais pas que), le problème des interrupteurs se pose vite. J’avais expliqué mon problème il y a quelques mois, en montrant une solution : les modèles Friends of Hue, plus spécifiquement les Vimar, assez onéreux (comptez 65 à 70 €). Depuis, NodOn a sorti un modèle vendu moins cher.

Le NodOn vaut seulement 35 €, ce qui semble un peu plus abordable. La conception de base est la même que tous les autres interrupteurs Friends of Hue un mécanisme EnOcean à énergie cinétique, avec quatre boutons. En gros, il faut pousser de façon assez forte, ce qui va générer l’énergie nécessaire à la communication. J’ai le Vimar dans mon bureau, ça fonctionne dans 95 % des cas, et de temps je dois poussez plus fort/une seconde fois. Truc à savoir aussi, les boutons s’enfoncent mais reprennent la position initiale : la programmation s’effectue donc en double : une action pour le haut, une action pour le bas.

L’interrupteur

Le NodON fonctionne comme le Vimar : ça se configure dans l’application Hue, puis il suffit de l’ajouter à HomeKit (si on veut). Maison donne accès aux boutons, on peut programmer ce qu’on veut, c’est efficace.




En fait, le problème de l’interrupteur NodOn, c’est un peu la qualité. Il arrive dans une pauvre enveloppe matelassée, sans accessoires, avec un flyer mal imprimé. Et si la partie externe de l’interrupteur (sa structure) est dans un plastique correct (vaguement brillant), les boutons sont dans un plastique plus granuleux, qui fait un peu bas de gamme. Par rapport au Vimar, qui vaut le double, la différence de qualité reste notable. Ce n’est pas horrible, je ne parle pas de chinoisium qui va casser en cas de forte pression, mais tant visuellement qu’au toucher, le NodOn est un cran en-dessous. Au passage, aussi, il y a du double-face 3M sous les interrupteurs, mais dans une zone un peu enfoncée : donc impossible de les coller au mur directement.

L’emballage cheap


On voit (un peu) la différence de qualité

Reste que pour 35 €, c’est assez honnête : ça remplace bien les télécommandes Philips Hue.

Things to Check When Adobe Premiere Pro Is Lagging

Par Charles Yeager

In this walkthrough, we'll look at how to optimize your editing workflow — and which settings to check if Premiere Pro is running slow.

Cybermonday VR 2019 : les bons plans Oculus, HTC Vive, PSVR

Par Bastien L
cyber monday vr 2019

Après le Black Friday, place au Cyber Monday ce 2 décembre 2019. Découvrez tous les bons plans pour les casques VR Oculus, HTC Vive et PlayStation VR.

Au cours du Black Friday 2019, vous avez pu faire le plein de bonnes affaires et vous procurer les meilleurs casques de réalité virtuelle et jeux VR au meilleur prix. Bonne nouvelle : une nouvelle vague de bons plans déferle à l’occasion du Cyber Monday ce 2 décembre 2019. Voici les meilleures offres à saisir sans plus attendre.

Les meilleures offres Oculus pour le Cyber Monday 2019

Lors du Black Friday, vous avez pu vous procurer l’Oculus Rift S ou l’Oculus Go à petit prix. Malheureusement, l’Oculus Quest quant à lui n’a pas fait l’objet d’une telle promotion et ce n’est toujours pas le cas pour le Cyber Monday.

Néanmoins, sur son Store, Oculus propose pour toute la journée des bundles regroupant plusieurs jeux Rift ou Quest pour des tarifs nettement inférieurs au prix d’achat individuel. L’occasion de faire le plein de bons jeux si vous venez de craquer pour l’un de ces deux casques.

Avec un prix réduit à hauteur de 50%, le pack Rift Grand Essentials est le plus intéressant. Il regroupe les jeux The Climb, Onward, Defector, Job Simulator, Gorn et Seeking Dawn sur Oculus Rift S pour un prix de 59,99 euros au lieu de 120 euros à l’accoutumée.

De son côté, le bundle Oculus Originals Essentials pour Quest ou Rift se focalise sur les exclusivités. Les cinq jeux qu’il regroupe sont proposés pour un prix de 86,62 euros au lieu de 119,95 euros, soit une réduction à hauteur de 27%. Il rassemble les jeux Robo Recall, Dead and Buried II, Shadow Point, Face Your Fears 2 et Journey of the Gods.

Pour les fans de jeux d’arcade, le pack Arcade Essentials est proposé pour 58 euros au lieu de 84,95 euros soit un discount de 31%. On y retrouve les jeux Space Pirate Trainer, Thumper, Fruit Ninja, Acron : Attack of the Squirrels, et Pinball FX2 VR. Le bundle Action Essentials quant à lui vous propose de faire le plein d’action avec les jeux Superhot VR, Sairento VR, Creed : Rise to Glory, Drunkn Bar Fight et Ninja Legends. Il est disponible pour 89,99 euros au lieu de 109,95 euros soit une réduction de 18%.

Si vous souhaitez profiter de la VR entre amis, le pack Multiplayer Essentials est fait pour vous. Il regroupe les jeux Racket Fury : Table Tennis VR, Drop Dead, Dance Central, Sports Scramble et OrbusVR. Son prix est de 99,99 euros au lieu de 134,95 euros.

La réalité virtuelle, c’est aussi du sport et le bundle Fitness Essentials vous permettra de faire de l’exercice tout en vous amusant. On y retrouve les jeux BoxVR, Dance Central, Creed : Rise to Glory et Knockout League pour un prix de 89,99 euros au lieu de 109,96 euros.

Les bons plans HTC Vive pour le Cyber Monday 2019

Si vous souhaitez vous procurer un casque HTC Vive pour le Cyber Monday, sachez que les offres de promotions proposées sur la boutique officielle du constructeur pour le Black Friday sont encore disponibles aujourd’hui. Vous pouvez donc vous procurer un casque HTC Vive Cosmos, Vive Pro ou Vive Pro EYE pour un prix réduit à hauteur d’un maximum de 350 euros. L’adaptateur sans fil officiel Vive est également disponible en promotion.

Ces différents casques sont offerts avec un an d’abonnement gratuit à la plateforme Viveport Infinity, vous permettant d’accéder à un vaste catalogue de jeux vidéo en illimité. En temps normal, cet abonnement vous coûterait la somme de 119 euros.

Par ailleurs, que vous soyez possesseur de casque Oculus Rift, HTC Vive, Valve Index ou tout autre appareil compatible Steam, rappelons que les soldes d’automne prennent fin le 3 décembre 2019 sur la plateforme de Valve. De nombreux jeux VR de qualité sont proposés à prix réduit tels que Arizona Sunshine, Fallout 4 VR, Skyworld ou A Fisherman’s Tale.

Les promos PSVR

Plusieurs jeux sont disponibles à prix réduit sur le PlayStation Store pour le Cyber Monday 2019. Parmi les meilleurs titres, on peut citer Astro Bot proposé avec un discount de 30%, ou bien Moss et Firewall Zero Hour avec un prix réduit à hauteur de 50%.

En outre, si vous ne possédez pas encore la PlayStation 4 Pro, sachez qu’elle est disponible en promotion sur Amazon. Le prix affiché est de 289,99 euros au lieu 399,99 euros en temps normal pour la version 1To. Une offre à saisir si vous comptez vous procurer la PS4 et le PSVR !

Cet article Cybermonday VR 2019 : les bons plans Oculus, HTC Vive, PSVR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

The Secrets of Making Money as a Documentary Filmmaker

Par Jourdan Aldredge

Here are some insightful tips on how to pitch and sell yourself, land the best gigs, and actually get paid for documentary film work.

Listes des gagnants du concours des 15 du Mag du LeCollagiste

Par LeCollagiste

Merci à tous pour votre participation et vos messages d’encouragement au concours des 15 ans du Mag du LeCollagiste, une participation de masse pour ses 15 ans avec pas moins de 17 licences de logiciels dédiés à l’image live à gagner. Félicitation aux gagnants.

Merci aux partenaires du LeCollagiste, Millumin, HeavyM, Smode, Resolume, Blendy Dome VJ et Lumings

Et les gagnants sont :

Millumin

Millumin

 

 

Les gagnants sont :

 

Samy Barras

Sylvie Deschenes

Nicolas Siegel

HeavyM

HeavyM

 

 

les gagnants sont :

HeavyM + Kit Olga

Roiel Benitez

HeavyM

Anais Machard

Smode

 

 

les gagnants sont :

Tomi Patissier

Laurent Martin

Resolume

 

 

les gagnants sont :

Resolume Avenue

Pierre Fossey

Jérémie Gaston-Raoul

Resolume Arena

William Pezet

Blendy Dome VJ

 

les gagnants sont :

Andrade Octavio

Edouard Peyre

Terence Leroy Beaulieu

Lumings

 

les gagnants sont :

 

Nicolas Richard

Renaud Avisse

Pierre Le Quéau

Nicolas Claisse

Concours LeCollagiste 15 ans

Les gagnants seront contactés directement par les éditeurs de logiciels pour leurs remises de prix. Winners will be contacted directly by software publishers for their awards presentations.

Thank you all for your participation and your messages of encouragement to the 15 years of the Mag du LeCollagiste contest

Listes des gagnants du concours des 15 du Mag du LeCollagiste est un billet de LeCollagiste VJ.
LeCollagiste VJ - Mag du LeCollagiste, actu sur la culture VJING, Vidéo Mapping, info video et high tech.

Concours Blendy Dome VJ : 15 ans Mag du LeCollagiste

Par LeCollagiste
15 ans Mag LeCollagiste

5éme jour du concours des 15 ans du Mag LeCollagiste, aujourd’hui il y a 3 licences de Blendy Dome VJ à gagner. Pour participer et avoir une chance de gagner une licence, remplissez le formulaire ci-dessous.

Translation, Übersetzung, Traducción, Tradução, Conversione, Vertaling, Tłumaczenie, перевод

Blendy Dome VJ

Choisissez bien votre concours, un nom et mail valide pour la totalité du concours et tentez de gagner une licence.

Tirage au sort le 25 novembre 2019

Blendy Dome VJ

Blende Dome VJ est une application de VidéoMapping Fulldome 360°, il réalise des distorsions pour projeter sur des surfaces incurvées avec 6 projecteurs.

• Concours Millumin le 19 novembre 2019
• Concours HeavyM le 20 novembre 2019
• Concours Smode le 21 novembre 2019
• Concours Resolume le 22 octobre 2019

Concours Blendy Dome VJ le 23 octobre 2019
• Concours Lumings le 24 novembre 2019

Concours Blendy Dome VJ : 15 ans Mag du LeCollagiste est un billet de LeCollagiste VJ.
LeCollagiste VJ - Mag du LeCollagiste, actu sur la culture VJING, Vidéo Mapping, info video et high tech.

The Rules of Cinema Vérité Documentary Filmmaking

Par Jourdan Aldredge

Learn the origin of the term cinéma vérité, the vérité tradition, and tips for creating your own cinéma vérité documentary projects.

El 27 de noviembre se presenta en Casabanchel-Madrid “Visualist, Those Who See Beyond”

Par volatil

«Visualist» es un documental que narra una gran historia que debía ser contada y que tras sus recientes y ovacionadas participaciones en festivales como Signal Festival de Praga, La Semana Internacional de Cine de Valladolid Seminci (hicimos un resumen del debate), el festival BIME PRO en Bilbao, o el MIRA Festival en Barcelona, llega el próximo miércoles 27 de noviembre al centro de reflexión, creación e innovación Casabanchel en Madrid (C/ Santiago Estévez, 26,) que contará con el pase del documental presentado por sus directores Pedro Pantaleón y Manuel Cid, y que además se completará con una mesa redonda – debate entre el equipo del documental y el público asistente. Al finalizar, todos los asistentes podrán disfrutar de un cóctel y pica pica.

“Visualist, Those Who See Beyond”, reivindica el papel de figuras como la del videojockey y nos acerca a artistas como Joanie Lemercier, uno de los primeros vj en experimentar y crear conceptos creativos nuevos nunca antes vistos, en sus inicios con el sello visual Antivj; o 1024 Architecture, pioneros en crear estructuras para la cultura clubbing o en realizar mappings arquitectónicos. O artistas multidisciplinares como Herman Kolgen quién con el preciosismo de sus live cinema, sus impactantes producciones y sus piezas futuristas, ha dimensionado la relación del público con el concepto de show AV, como lo han hecho sobrepasando los límites audiovisuales con el avance de la tecnología, artistas como Daito Manabe, Zach Lieberman o Myriam Bleau, una de las experimentadoras que trabaja la luz a través de objetos, haciéndola casi tangible, más relevantes.

Más allá del show en vivo, y profundizando en el amplio abanico de posibilidades que ofrecen esta nuevas disciplinas artísticas, a través de los testimonios de todos estos creadores, “Visualist, Those Who See Beyond” expone y sienta las bases de lo que reivindica como el nuevo lenguaje audiovisual, proponiendo el Visual Art como el formato artístico del futuro. Y es que siendo una forma de arte urbano nacida de las profundidades del underground y de la cultura del club, con su paso e importancia a los eventos más mainstream, su trascendencia ha llegado ya lugares más «ortodoxos» como los museos y galerías de arte, y actualmente su papel como canal de expresión artística crece exponencialmente siendo el nuevo vínculo artístico de la sociedad/público con el lenguaje audiovisual.

La música es el otro gran hilo conductor, ya que en gran medida, todo este movimiento artístico audiovisual se gestó en los clubs de música electrónica. La BSO ha sido compuesta por Rubén Kielmannsegge, productor de música electrónica, pionero del nu-jazz en España, DJ en salas de toda Europa y ganador, junto a Chop Suey, de un Premio Goya a la Mejor Canción Original por su trabajo en la película Mi Vida Sin Mí de Isabel Coixet (2011). El diseño de sonido y mezcla corre de la mano de Sergio Testón, técnico especializado en postproducción de audio para cine y TV, nominado en 2017 al Premio Goya al Mejor Sonido por su trabajo en la película Ozzy,de Alberto Rodríguez.

“A nivel personal, hacer este documental ha sido toda una experiencia pero sobre todo un aprendizaje. Era un reto contar la historia de este nuevo mundo audiovisual, debido a la escasez de información existente sobre algo que podemos considerar muy reciente. Después de estar años vinculado a la escena de club, quería mostrar el arte que hay más allá de la música. De lo que paradójicamente todo el mundo ve, pero de los que pocos saben lo que hay detrás. Esta es la historia del videojockey, de cómo evoluciona y de cómo ha sentado las bases de un nuevo lenguaje audiovisual basado en la experiencia y que no tiene límites.” – señala Manuel Cid, co-director del documental, quien además añade – “Gracias a Oscar Testón, la persona detrás de Vjspain, pudimos agrandar el proyecto e ir muchos más lejos. Yo desconocía hasta donde llegaba el trabajo de estos artistas: live cinema, instalaciones, mappings, creaciones que parten de códigos… sin duda, es una historia que debía ser contada.”

Terminamos el artículo con dos declaraciones de sus directores.

“Tras un largo proceso de investigación, realizamos las primeras entrevistas a artistas como Robert Henke, Joanie Lemecier o 1024 Architecture. Artistas de renombre a los que se sumarían muchos otros de diferentes partes del mundo. Pedro y yo viajamos a sus estudios con nuestro equipo para conocer más acerca de su trabajo, sus trucos y su manera de entender el arte. Para nosotros fue genial sentir que querían participar en nuestra obra y realmente nos hizo ser conscientes del gran valor de nuestra película. Todos nos recibieron con tremendas ganas de hablar acerca de su trabajo… Creo que, por ejemplo, los VJ de grandes artistas como Richie Hawtin o Moderat, también están deseando que se hable de su parte. Una parte fundamental del show”. – Explica Manuel Cid, co-director del documental.

“Habiendo trabajado como videojockey en salas y festivales nacionales y siendo fan y seguidor del trabajo de todos los artistas que forman el line up de la película, echaba en falta un documental que los reuniera. Diez años he tardado en llevar a cabo esta idea, hasta que conocí a Manu y pude hacerlo realidad. Dirigir este proyecto ha sido todo un privilegio; viajar, conocerlos a todos, adentrarme en sus estudios, entrevistarlos y dar vida a Visualist”- Asegura Pedro Pantaleón, co-director del documental.

“A nivel personal, hacer este documental ha sido toda una experiencia pero sobre todo un aprendizaje. Era un reto contar la historia de este nuevo mundo audiovisual, debido a la escasez de información existente sobre algo que podemos considerar muy reciente. Después de estar años vinculado a la escena de club, quería mostrar el arte que hay más allá de la música. De lo que paradójicamente todo el mundo ve, pero de los que pocos saben lo que hay detrás. Esta es la historia del videojockey, de cómo evoluciona y de cómo ha sentado las bases de un nuevo lenguaje audiovisual basado en la experiencia y que no tiene límites.” señala Manuel Cid, co-director del documental, quien además añade –  “Gracias a Oscar Testón, la persona detrás de Vjspain, pudimos agrandar el proyecto e ir muchos más lejos. Yo desconocía hasta donde llegaba el trabajo de estos artistas: live cinema, instalaciones, mappings, creaciones que parten de códigos… sin duda, es una historia que debía ser contada.”

La entrada El 27 de noviembre se presenta en Casabanchel-Madrid “Visualist, Those Who See Beyond” aparece primero en Vjspain Comunidad Audiovisual, Mapping, Vj, Diseño Interactivo.

Le Mag du LeCollagiste à 15 ans, LeCollagiste’s Mag in 15 years

Par LeCollagiste
15 ans Mag LeCollagiste

Le Mag du LeCollagiste a été créé en 2004 et fête ses 15 ans cette année (5478 jours), une date de plus à mes nombreux autres anniversaires (LeCollagiste plasticien est né en 1986, LeCollagiste Vj en 1999, 20 ans de scène, etc …)

Le Mag du LeCollagiste est riche d’une histoire nourrie par l’image live, 15 ans de culture VJing, de terrain, de rencontre, de festival, d’échange avec des artistes VJ et performeurs internationaux, des studios, des développeurs de logiciels Vjing et VidéoMapping et fabricants de matériel vidéo et VJing, d’expérimentation, de recherche et de développement, de veille technologique, de curation VJing.

Merci à vous qui suivez le Mag du LeCollagiste depuis le début, et aux nouveaux venus, ce mag est fait pour vous avec passion afin de partager les expériences et les connaissances de la culture VJing VidéoMapping et au-delà. 15 ans, c’était hier, et toujours la niak.

Célébrons ensemble les 15 ans, le Mag du LeCollagiste et ses partenaires vous proposent six concours en six clics et vous offrent des licences pour les logiciels Millumin, HeavyM, Smode, Blendy Dome VJ, Lumings ou Resolume.

15 ans Mag du LeCollagiste

Concours LeCollagiste du 18 au 24 novembre 2019 (inclus)

Lancement du concours le 18 novembre 2019

• Concours Millumin le 19 novembre 2019
• Concours HeavyM le 20 novembre 2019
• Concours Smode le 21 novembre 2019
• Concours Resolume le 22 octobre 2019
• Concours Blendy Dome VJ le 23 octobre 2019
• Concours Lumings le 24 novembre 2019

Choisissez bien votre concours, un nom et mail valide pour la totalité du concours et tentez de gagner une licence.

Tirage au sort le 25 novembre 2019

Pour participer au concours, laissez un commentaire sur le formulaire chaque jour, partagez ce billet sur vos réseaux, une seule participation pour tout le concours, choisissez bien votre logiciel.

15 ans Mag du LeCollagiste

Le Mag du LeCollagiste à 15 ans, LeCollagiste’s Mag in 15 years est un billet de LeCollagiste VJ.
LeCollagiste VJ - Mag du LeCollagiste, actu sur la culture VJING, Vidéo Mapping, info video et high tech.

Nina Verhagen

Par Nina Verhagen

film-aestheticNina Verhagen a twenty-one-year-old translating student. I’m a writer and a film enthusiast.

Fascinated by music, video, photo, and film- I dive into everything regarding audiovisual that interests me or sparks my interest. Same thing.

Social media is amazingit is a way to connect and speak to people all over the world. One image can go through so many countries. It’s fascinating!

The post Nina Verhagen appeared first on Audiovisualcity.

Adobe Offers Look into the Editing of “Terminator: Dark Fate”

Par Jourdan Aldredge

From Adobe Max, the filmmakers behind Terminator: Dark Fate give a master class in editing the mega-blockbuster movie franchise.

La semaine prochaine, grand concours des 15 ans du Mag LeCollagiste

Par LeCollagiste
15 ans LeCollagiste

Une brève rapido pour vous annoncer que la semaine prochaine je lance un concours pour les 15 du Mag du LeCollagiste en partenariat avec Millumin, HeavyM, Smode, Lumings, Blendy Dome VJ et Resolume.

 

6 jours de concours en 6 clics et pas moins de 17 licences et autres friandises en cadeaux.

 

À la semaine prochaine, rendez-vous le 18 novembre 2019 ici même.

 

15 ans Mag LeCollagiste

 

Translation, Übersetzung, Traducción, Tradução, Conversione, Vertaling, Tłumaczenie, перевод

15 ans Mag du LeCollagiste
Du 18 au 24 novembre 2019

LeCollagiste

 

La semaine prochaine, grand concours des 15 ans du Mag LeCollagiste est un billet de LeCollagiste VJ.
LeCollagiste VJ - Mag du LeCollagiste, actu sur la culture VJING, Vidéo Mapping, info video et high tech.

« Ojo 500 », le casque de réalité virtuelle d’Acer enfin lancé

Par Pierrick LABBE
Acer Ojo 500

Après un délai d’un an, le casque de réalité virtuelle Windows Mixed Reality lancé par Acer arrive enfin dans les boutiques. On fait les présentations de ce modèle Ojo 500 qui s’est fait attendre.

C’est en novembre 2018 qu’il devait initialement être lancé. ACER avait tout préparé, avant de repousser discrètement la date de sortie de son casque orienté vers les professionnels. On vient finalement d’avoir le droit à un lancement pour le moins discret… un an après la date annoncée.

« Ojo 500 » pensé pour les entreprises

Le casque lancé par Acer n’est pas vraiment à la pointe des nouvelles technologies. Côté techniques la proposition est simple, un double affichage LCD pour une résolution totale de 2880 x 1440 pixels, à 90 Hz. Soit la même configuration que le modèle précédent lancé en 2017. Quel intérêt donc de lancer un tel casque ? L’offre est avant tout pensée pour les entreprises. Avec un affichage détachable, un strap détachable pour la tête, l’audio intégré, un ajustement manuel IPD et même des logos customisables, l’idée, avec le Ojo 500 est donc de séduire des entreprises qui veulent un casque prêt à servir, déjà testé par le passé et qui a fait ses preuves.

L’an dernier, le Ojo 500 avait été annoncé à un prix de départ de 500 euros en Europe et 400 dollars eaux Etats-Unis. Cependant, il semble avoir baissé un peu puisque les magasins en ligne d’Acer le vendent désormais à 450 euros ou 400 livres pour le Royaume-Uni. On sait qu’Acer prévoyait aussi une version haute-résolution de son casque, mais pour l’instant rien n’a été dévoilé sur le sujet.

Cet article « Ojo 500 », le casque de réalité virtuelle d’Acer enfin lancé a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Top 25 des meilleurs jeux et expériences pour l’Oculus Quest

Par Pierrick LABBE
Meilleurs jeux sur Oculus Quest

Voici la liste des 25 meilleurs jeux pour l’Oculus Quest et les meilleures expériences à profiter sur ce casque. Une sélection d’immanquables pour le casque autonome de la filiale de Facebook.

Sorti il y a un peu plus de six mois, l’Oculus Quest a relancé, a lui seul, l’intérêt des consommateurs pour la réalité virtuelle. Il est vrai que ce casque de réalité virtuelle autonome a énormément de qualités qui plaisent. Les ventes de l’Oculus Quest sont d’ailleurs très supérieures aux attentes, preuve du succès de ce périphérique qui offre une réalité virtuelle mainstream. Le succès d’un tel casque s’accompagne aussi d’un catalogue particulièrement fourni. Lancé avec un catalogue de 50 applications, celui-ci a rapidement gonflé ces derniers mois avec l’adaptation de nombreux titres majeurs de la réalité virtuelle.

Meilleurs jeux et applications pour l’Oculus Quest

Pour vous aider à choisir les meilleurs titres pour tirer parti de votre casque, voici une liste concoctée par nos confrères du journal « Upload VR ». Cette sélection des meilleurs jeux et applications couvre un large spectre de genres de jeux en réalité virtuelle.

25. Raccoon Lagoon : un jeu très relaxant

Jusqu’à ce que Nintendo s’intéresse sérieusement à la réalité virtuelle, Raccoon Lagoon est probablement ce qui se rapproche le plus d’Animal Crossing avec un casque de réalité virtuelle. Dans cet adorable jeu de mode de vie sur une île, vous explorez des lieux idylliques et effectuez des tâches pour créer un groupe de créatures incroyablement mignonnes. Le plein soutien de la coopération en fait un excellent point de départ pour ceux qui souhaitent vivre une expérience de réalité relaxante plus relaxante.

24. Wands : des duels de sorciers

La réalité virtuelle ne manque pas d’aventures envoûtantes, mais Wands est probablement le meilleur endroit pour obtenir quelque chose de Harry Potter sur Oculus Quest. Dans ce jeu de duel magique, vous pouvez personnaliser votre ensemble de mouvements et les affronter dans des batailles spectaculaires. Ajoutez du support JcJ et vous avez l’un des jeux de magicien les plus robustes de la réalité virtuelle et l’un des meilleurs jeux de Oculus Quest.

23. Fujii : une exploration paradisiaque sur Oculus Quest

Fujii est peut-être un peu léger sur le contenu, mais il est difficile de nier que les interactions du jeu et la conception environnementale sont de premier ordre. Cela offre un paradis virtuel dans lequel vous réveillez de beaux biomes en explorant et en découvrant une gamme hypnotique d’animaux sauvages. C’est fini avant que vous ne vous perdiez vraiment, mais vous pouvez le revisiter à loisir et faire pousser vos propres plantes.

22. Orbus Reborn : un très bon MMO sur Quest

La recherche d’un MMO en réalité virtuelle à gros budget se fait désirer mais, entre-temps, Orbus VR est un bon endroit pour vous mettre en appétit. Orbus VR est également revenu récemment pour peaufiner son interprétation traditionnelle du genre avec des résultats agréables. C’est l’un des seuls endroits de la réalité virtuelle à se rencontrer en ligne, à choisir sa propre classe, puis à passer au niveau supérieur avec des heures de contenu avec un jeu croisé de casques PC complets.

21. BoxVR : pour faire de l’exercice de manière ludique

Le succès de Beat Saber a inévitablement invité de nombreux imitateurs, mais BoxVR se distingue par son engagement en matière de divertissement et de remise en forme. Dans ce jeu de boxe rythmé entraînant une dépendance, tu peux faire le suivi des calories, définir des objectifs et même créer des listes de lecture pour continuer à travailler aussi longtemps que tu le souhaites. De plus, le mode multi-joueurs en ligne ajoute une touche de compétition bienvenue. Si vous cherchez à perdre du poids avec VR, c’est l’un des meilleurs endroits pour le faire.

20. Dreadhalls : un excellent transfuge du Gear VR

Dreadhalls pourrait gagner le prix du plus ancien jeu de réalité virtuelle de l’Oculus Quest. Ce scarefest, généré de manière procédurale, a été lancé pour la première fois dans les premiers jours de Gear VR, mais n’a rien perdu de son intérêt sur le casque autonome de Facebook. Explorez des labyrinthes obscurs en quête d’évasion, évitez la mort par des monstres et attendez-vous à sauter et à crier beaucoup. Du plaisir pour toute la famille…

19. Thumper : la pression à son maximum

Thumper n’a peut-être pas été conçu initialement pour l’Oculus Quest, mais son mélange convaincant d’atmosphère angoissante et d’aspects visuels le rend tout aussi puissant que lorsqu’il a été lancé pour la première fois sur PlayStation VR. Vous devez éviter les destructions lorsque vous accélérez sur une trajectoire définie à une vitesse alarmante, en vous efforçant de ne pas succomber à un sentiment effrayant de peur lorsque la pression monte. C’est l’un des meilleurs jeux sur Oculus Quest.

18. Journey of the Gods : du Zelda sur Oculus Quest

Oculus lui-même a décrit le Voyage des Dieux comme une aventure semblable à celle de Zelda et nous ne pouvons pas penser à une meilleure façon de le dire. Cela n’a peut-être pas l’échelle d’une épopée Nintendo, mais il capture l’esprit vif et l’invention avec des résultats satisfaisants. Que vous massacriez des monstres avec une épée ou que vous invitiez le pouvoir des dieux à modifier des paysages, Journey of the Gods présente est un excellent jeu de Quête en réalité virtuelle.

17. Robo Recall Unplugged : un excellent jeu de tir

Nous ne pensions pas que le brillant jeu de tir d’Epic Games serait un jour capable d’atteindre l’objet de sortir sur Oculus Quest. Pourtant, l’expérience de base reste entièrement intacte ici. Ce jeu de vagues d’ennemis très complet vous permet de jouer à votre guise et de vous amuser dans le massacre de robots. Graphiquement, cela ne correspond évidemment pas à l’original sur PC, mais c’est tout de même une réussite qui prouve que la plate-forme est capable de jeux de réalité virtuelle à grande échelle.

16. Construction Apex : une adaptation ambitieuse réussie

Apex Construct doit être l’un des ports les plus ambitieux de PC VR et PSVR à l’Oculus Quest, offrant une campagne complète construite autour de la satisfaction qui découle du fait de tirer avec un arc et des flèches en réalité virtuelle. Les jeux Fast Travel ont réussi la conversion avec style, en offrant une version complète des fonctionnalités d’une aventure amusante, sinon spectaculaire, qui vous donne un aperçu de ce à quoi ressemble un très bon jeu de réalité virtuelle.

15. Rec Room and VRChat : le meilleur du social sur Oculus Quest

Il existe de nombreux espaces de réalité sociale, mais peu d’entre eux peuvent rivaliser avec Rec Room et VRChat en termes d’accessibilité et de contenus. Rec Room propose non seulement un mélange agréable d’activités allant du sport aux quêtes coopératives, mais offre également à la communauté les outils nécessaires pour se divertir. Et VRChat lui-même est un centre tentaculaire de possibilités et vous pouvez les explorer avec des amis sur d’autres casques et même créer vos propres mondes et avatars. C’est comme si nous étions au plus près du Ready Player One jusqu’à présent. De plus, les deux applications sont totalement gratuites !

14. Face Your Fears II : l’un des meilleurs jeux d’horreur sur Quest

Si la réalité virtuelle est bonne, elle effrayera sûrement vos amis. Face Your Fears II a été spécialement conçu à cet effet, proposant un certain nombre de scénarios effrayants auxquels vous pouvez oser faire face. De plus, Face Your Fears II est une preuve convaincante que la meilleure réalité virtuelle ne doit pas signifier des expériences de longue durée qui cochent toutes les cases. Des applications plus courtes et plus précises peuvent souvent avoir un impact plus important.

13. Racket: NX est un mélange de flipper et de tennis

Racket: NX est unique parce qu’il imagine un sport qui ne serait pas possible dans la vie réelle. C’est comme jouer au tennis en solo avec un flipper. Chaque fois que vous frappez la balle, elle rebondit autour de vous en 360 ° et crée une dépendance insensée avec ses haptiques satisfaisantes et son excellent son. C’est l’un des rares jeux de réalité virtuelle où vous pouvez passer du temps à peaufiner une véritable compétence, comme vous le feriez dans la vie réelle. C’est aussi une excellente expérience pour la première fois qui incarne les avantages de l’échelle de la pièce sans fil.

12. Keep Talking And Nobody Explodes : le grand classique

Environ quatre ans après sa première sortie en réalité virtuelle, Keep Talking And Nobody Eexplodes reste l’un des moyens les plus instantanés et les plus efficaces d’afficher la réalité virtuelle lors de fêtes et de rassemblements. Un joueur met un casque pour désamorcer une bombe. D’autres se réfèrent à un manuel gratuit détaillant les étapes nécessaires pour survivre. Les joueurs doivent travailler ensemble, en communiquant à chaque étape pour obtenir un résultat sûr. C’est frénétique, ridicule, chauffé et essentiel dans toute bibliothèque de réalité virtuelle. Cela en fait l’un des meilleurs jeux de l’Oculus Quest.

11. Acron : un jeu collaboratif avec des amis

Acron est un jeu en réalité virtuelle pas comme les autres. Les joueurs de VR deviennent un arbre qui doit jeter des graines et d’autres armes sur les écureuils pour les empêcher de voler leurs noix. La torsion? Ces écureuils sont en réalité d’autres joueurs, qui se joignent aux smartphones via une application gratuite travaillant ensemble pour distraire l’utilisateur de la réalité virtuelle et réclamer leur prix. C’est un concept gagnant qui se traduit de manière transparente en une expérience de réalité virtuelle multi-joueurs locale et fluide.

10. Job Simulator : un autre grand classique

Il existe une raison pour que Job Simulator reste l’une des expériences de réalité virtuelle les plus référencées depuis son lancement en 2016. Son mélange finement réglé d’interactions engageantes et d’environnements en bac à sable en fait le lieu idéal pour présenter la réalité virtuelle à d’autres. C’est une expérimentation virtuelle stupide, libératrice et véritablement magique. Attendez-vous à ce que le lancement de Vacation Simulator sur Oculus Quest soit tout aussi important.

9. Virtual-Virtual Reality : une excellente expérience narrative sur Oculus Quest

Virtual-Virtual Reality se sent en avance sur son temps. C’est une expérience de réalité virtuelle axée sur la narration qui jette un regard satirique sur l’avenir dans lequel nous nous trouvons en achetant ces nouveaux casques. Plus vous plongez dans son monde tordu, plus ce récit édifiant devient révélateur. Un élément essentiel de la narration de la réalité virtuelle au début.

8. The Exorcist: Legion VR vous plongera dans la terreur absolue

Wolf & Wood était la solution idéale pour un jeu VR Exorcist. La série « A Chair in a Room » du studio recherchait une marque de peurs psychologiques plus décourageante que celle de nombreux jeux d’horreur moins chers. Il applique cette logique à cette série inquiétante en cinq parties qui porte bien son nom. Exorcist VR est une terreur policière méthodique que vous ne voudrez pas rater… si vous êtes assez courageux.

7. I Expect You To Die : devenez un espion sur Oculus Quest

« Je m’attends à ce que vous mourriez », de Schell Games, lancé il y a des années, proposait une poignée de niveaux qui permettaient de créer une grande évasion avec un style de réalité virtuelle. Depuis lors, le développeur avait ajouté encore plus de niveaux gratuitement, faisant de la version Oculus Quest, arrivée en mai 2019, la meilleure version à ce jour. C’est un volet extrêmement plaisant conçu spécifiquement pour la réalité virtuelle.

6. Accounting+ : un univers délirant

La réalité virtuelle n’est ni plus étrange ni plus irréelle que Accounting +, et nous l’entendons très bien. Ce mashup fou des esprits de Rick et Morty et Crows, est une exploration surprenante et erratique de la présence de personnages dans la réalité virtuelle. Dans Accounting +, des créatures grotesques vous crient dessus et des abominations amicales sont anéanties par accident. C’est effrayant, maladroit, hilarant et bien d’autres choses que la plupart des jeux de réalité virtuelle n’ont pas. Cela en fait l’un des meilleurs jeux de l’Oculus Quest.

5. Moss : un jeu de plateforme à la troisième personne très réussi

Moss est un autre jeu qui pourrait ne pas sembler un choix naturel pour l’Oculus Quest. Ce jeu de plateforme à la troisième personne établit un lien puissant entre le joueur et le protagoniste qui alimente le gameplay innovant et le joyeux sens de la découverte. Si vous n’avez pas de casque PlayStation VR ou PC, c’est le meilleur exemple de la raison pour laquelle la réalité virtuelle n’est pas obligée d’être la première personne pour réussir.

4. Red Matter : la meilleure adaptation sur Oculus Quest

De manière générale, de nombreux développeurs ont fait un très bon travail en apportant leurs jeux VR pour PC et consoles à l’Oculus Quest. Cependant, personne n’a réussi à le faire aussi bien que Red Matter, qui brille absolument sur la plate-forme. Dans cet intrigant mystère, vous vous rendez sur une planète extra-terrestre pour enquêter sur une base ennemie abandonnée au beau milieu d’un conflit de science-fiction de style guerre froide. Cependant, le développeur Vertical Robot place l’immersion avant tout, créant une expérience dans laquelle vous pouvez vraiment vous perdre.

3. Beat Saber : la grosse révélation

Beat Saber trouve sa forme la plus naturelle sur Oculus Quest. Un jeu sans fil qui élimine les barrières entre vous et la musique en vous faufilant dans une liste de plus en plus longue de pistes. Beat Saber est un jeu puissant, énergique et le plus addictif de la réalité virtuelle. Ne vous attendez pas à ce que ce statut change de sitôt.

2. Star Wars: Vader Immortal Episode I + II : pour les fans de Star Wars

Star Wars: Vader Immortal est un exemple fascinant d’expérience de réalité virtuelle qui se situe entre le jeu et la narration interactive. Son histoire est une leçon de la « vie vivante » autoproclamée par le développeur ILMxLAB, qui s’efforce de faire en sorte que vous vous sentiez comme un personnage dans une galaxie très éloignée. Vous vous sentirez vraiment en présence du seigneur des ténèbres et brandissant un vrai sabre laser.

1. Superhot VR : sans doute le meilleur jeu sur Quest

Voici une autre victoire pour Superhot VR. Cela témoigne de la puissance de ce jeu de tir en réalité virtuelle même aujourd’hui. Une puissante combinaison de mouvements de réalité virtuelle, de combats et de flair cinématographique que d’autres ne peuvent que reproduire. Mieux encore, le manque de câbles de Quest et son port de premier ordre en font le meilleur moyen de jouer sans doute le meilleur jeu en réalité virtuelle. Détrôner Superhot VR sera difficile.

Êtes-vous d’accord avec cette liste des meilleurs jeux et applications pour Oculus Quest? Faites-nous savoir dans les commentaires ci-dessous !

Cet article Top 25 des meilleurs jeux et expériences pour l’Oculus Quest a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Resumen de la mesa redonda sobre ‘Visualist’ en Valladolid: Seminci Transmedia 2019

Par volatil

Después del estreno en Signal Festival de Praga, Visualist’ sigue de gira. Su estreno a nivel nacional fue en Seminci, la Semana Internacional de cine de Valladolid. La siguiente parada será el festival BIME PRO, que nos hizo un hueco en su programación de conferencias. Pedro Pantaléon dará una charla el miércoles 30 mientras muestra algunos fragmentos seleccionados del documental.

Volvamos a Seminci, llevamos ya tres años siendo mediapartner de una sección del festival que aborda temas relacionados con la visuales. Ya os contamos que incluyó en 2017 un ciclo de Live Cinema en su programación y generó también un espacio de debate para explorar el alcance de la práctica del Live Cinema, a demás de directos audiovisuales como el de Marta Verde & NegrøNegrø o Hector de la Puente. El año pasado ya empezó a hablarse de la «comunicación transmedia» y la «Realidad Virtual», con una mesa de debate en la que participó la visualista catalana Xarlene. También hubo directos audiovisuales como el de Los Voluble. Todo ello en el Teatro Zorrilla y  coordinado por bit:LAV.

Este año, apuestan por el formato fulldome y además de ser mediapartner, formamos parte de su programación, con la proyección de Visualist, Those who see beyond y una mesa redonda, en la que Oscar Testón y Pedro Pantaleón expresarían su visión sobre este nuevo arte que tantas etiquetas recibe: visuales, vjing, directos A/V, comunicación A/V, Live Cinema o el término más moderno «Creative coder», de esto y de muchos otros temas se habló en esta mesa redonda, que tuvo lugar de 18h a 21h, con la impulsora del Festival de Cine Ccvad, Virginia Diez, que moderó la mesa redonda sobre la creación transmedia.

Fue en la Sala Experimental del Teatro Zorrilla, con la presencia de uno de los directores del documental, Pedro Pantaleón; el productor del documental y creador de la revista digital Vjspain.Com, Oscar Testón-Otu; la responsable del laboratorio AvLab, Manuel Prados de Medialab-Prado, Alberto de Espacio Tangente y Virginia Díez como moderadora. Entre el público, Manu Cid (co-director del documental), Rubén G. Kielmannsegge (productor musical y responsable de la música de «Visualist», entre muchas otras cosas) y Marta Verde (artista visual que aparece en ‘Visualist’).

En este caso entrevistamos a Pedro Pantaléon y Manu Cid, para que nos cuenten cómo fue la experiencia y qué temas se abordaron en la mesa redonda. Empezamos por Pedro.

¿Cómo fue la aventura de viajar a Valladolid a estrenar el documental en territorio nacional?
Oscar, Rubén, Manu y yo salimos juntos de Madrid y llegamos a Valladolid. Quedamos con Teresa de bit:LAV, que nos llevó al Teatro Zorrilla para hacer las pruebas técnicas. Después no dieron las acreditaciones y un libro con toda la programación. Nos hizo mucha ilusión aparecer en ese libro.

¿Cómo reaccionó el público a la proyección del documental?
La sala estaba llena, la gente se reía en los momentos en los que se tenían que reír. El público respondió muy bien, tuvo muy buena acogida. Virginia, la moderadora de la mesa redonda nos presentó y se inició el debate.  A mi derecha tenía Alberto que era es responsable del Espacio Tangente de Burgos, a mi izquierda tenía a Oscar, y junto a Oscar los responsables de MediaLab pro. Expliqué qué fue lo que nos motivó a hacer el documental y mi trayectoria como Videojockey.

¿Qué temas salieron? ¿Qué preguntaba el público?
Se habló del origen del Videojockey, cómo surge, cómo han llegado a exponer en museos, todo giraba entorno al hilo argumental del documental. Un señor nos hizo una pregunta muy buena. ¿Qué tipo de formación habían recibido los artistas que salían en el documental para poder llegar a hacer esas obras? Le parecía curioso que todos hicieran cosas tan diferentes. Las respuestas hacían referencia a la tecnología y al auto-aprendizaje de cada artista y eso explica por qué cada uno elige un camino distinto. Se habló de la comunicación transmedia, me hace gracia porque cuando yo estudié en la universidad ya se hablaba de esta palabra aunque aún no existía, 15 años después ya es una realidad.

Queríamos saber más, así que también entrevistamos a Manu Cid, el co-director de ‘Visualist’ que en esta ocasión participó desde el público.

¿Qué temas destacarías de los que se hablaron en la mesa redonda? 
Se habló de la necesidad de hacer este documental para dar a conocer esta escena que está tan en la sombra. Se estuvo hablando del tema de las etiquetas, que en realidad no tienen mucho sentido pero sirven para identificar lo que hacen cada uno de estos artistas. Y ahí saqué el tema  de cómo podíamos llamar a este «nuevo arte» de una forma más global, porque quizá si le ponemos una única etiqueta, si lo englobamos bajo un mismo concepto, quizá ese concepto, terminaría impulsando la escena de algún modo. ¿Cómo podríamos englobar todo esto para que llegara a más gente? Ahí cada uno daba su opinión. Salió muchas veces el nombre de “Creative Coder”, que sería lo más avanzado o lo más puntero ahora mismo. Otro tema interesante que salió fue la influencia de todo este desarrollo tecnológico en la sociedad. Tendemos a asociar la tecnología y la inteligencia artificial a cosas no necesariamente buenas. Se habló de la posibilidad de ser esclavos de esa misma tecnología.

¿Y el papel de la mujer en un sector mayoritariamente masculino?
Se habló del papel de la mujer, ahí Marta Verde dio su opinión, dijo que es un sector en el que hay más hombres que mujeres, aunque también se defendió la idea de que cada vez hay más mujeres y se mencionó a Xarlene y a Alba G. Corral.

¿Qué otro tema destacarías?
Otra cosa interesante que salió es que, a diferencia de otras disciplinas artísticas, los visualistas tienen backgrounds muy diversos. Arquitectos, matemáticos, ingenieros, y esto es algo que lo hace más interesante, rico, esto es algo que lo desconoce mucha gente.

¿Se habló de la evolución de la figura del Vj?
Realmente el videjockey lleva existiendo mucho tiempo, pero los shows actuales le dan más protagonismo. Aunque hay que tener claro que las visuales no son estrictamente necesarias, que dependen de la intención del directo y del espacio en el que se está trabajando.

Otro tema que surgió es “si siempre el Vj está detrás del músico, es el que sigue la música y pone las visuales” ¿Existe la posibilidad de que sea al revés? Teniendo en cuenta que el Vj es una figura que ha crecido y ha evolucionado subordinada a la figura del DJ y eso es lo que probablemente ha hecho que esté siempre en segundo plano. Se habló de la posibilidad de invertir esa idea. Oscar Testón comentó que lo había intentado, que había hecho una sesión en la que él ponía las visuales y el músico tenía que seguirlo a él, pero que había sido muy complicado.

¿Y la definición de VJ fue un tema del debate?
Hubo algunas intervenciones sobre qué es un Vj. Pedro dijo que para él un VJ es un visualista que trabaja con su propio material, graba y edita sus propias visuales para usarlas en sus sets o instalaciones, no para que «alguien» se le descargue de internet y lo use en beneficio propio. Yo se lo rebatí porque en realidad mientras tu tengas un discurso, tu puedes coger material ya creado, es algo que se ha hecho siempre, tanto en Live Cinema como en Vjing. Para Matt Black es el rey del Sample y sus obras siempre se han basado en usar muestras de creaciones de otros artistas tanto de vídeo como de audio, aunque luego haya desarrollado las suyas a partir de ellas.

¿Hacia dónde va todo esto? ¿Cuál es el futuro?
Una de las preguntas que se lanzaron fue «hacia dónde va todo esto», ¿cuáles son los límites?. Y ahí nadie tenía una respuesta clara, igual que el propio documental. Yo hice una intervención explicando que en los últimos festivales que he ido, como el LEV Matadero de la semana pasada, en el que hubo un espacio dedicado a la Realidad Virtual, en Seminci Transmedia que este año ha tenido mucho contenido relacionado con Realidad Virtual y en la última edición del Sónar Barcelona también hubo mucha presencia de VR e Inteligencia Artificial. ¿Quizá vamos hacia allí? Aunque al final, lo que yo pienso es que la realidad virtual es una de las muchas posibilidades a las que está abierto el mundo digital.

La entrada Resumen de la mesa redonda sobre ‘Visualist’ en Valladolid: Seminci Transmedia 2019 aparece primero en Vjspain Comunidad Audiovisual, Mapping, Vj, Diseño Interactivo.

A Guide to Shooting Interviews as a One-Person Crew

Par Jourdan Aldredge

Need to shoot an interview for a film, documentary, or corporate video project? Here's a step-by-step guide on making sure you get quality footage.

⁣ ⁣⁣ ⁣#repost...




⁣⁣
⁣#repost @rodrigotamariz_musicmapping⁣
⁣__________________⁣
⁣⁣
⁣Sketch with #videomapping and #synchronizeddance produced and created by Rubén Martín, Stephanie Bouchard and Rodrigo Tamariz Music & Mapping. #Imaginart.⁣
⁣⁣
⁣For Heart Ibiza - Cirque du soleil & Hermanos Adriá.⁣
⁣———-⁣
⁣Sketch con videomapping y danza sincronizada producido y creado por Rubén Martín , Stephanie Bouchard y Rodrigo Tamariz Music & Mapping. Imaginart.⁣
⁣⁣
⁣Para Heart Ibiza - Cirque du soleil & Hermanos Adriá. ⁣
⁣@stephaniebouchard_d13⁣
⁣@rumartinur⁣
⁣ @cirquedusoleil #hermanosadria⁣
⁣#innovandoespectaculos @millumin2 ⁣
⁣#imaginart⁣
⁣#visuals #mappingme ⁣
⁣@heartibiza (at Ibiza, Spain)
https://www.instagram.com/p/B3_k6ymJeYn/?igshid=1t3aqvev3aoww

Crónica del estreno de ‘Visualist’ & nuestro Top 6 de obras del Signal Festival 2019

Par volatil

El Festival de la luz de Praga, Signal Festival, llegó a su 7ª edición, más maduro, más contundente y con varias propuestas que nos llamaron la atención. El año pasado cubrimos el festival y realizamos una pequeña pieza de vídeo resumiendo nuestra experiencia. Esta vez era distinto, íbamos a presentar el documental «Visualist, Those Who See Beyond” en el cine Svetozor, un referente del cine de culto e independiente en Praga. Tuvimos la suerte de ver todas las instalaciones de esta edición (más abajo destacamos las que más nos gustaron) y descubrir Praga con otros ojos, en equipo. Un equipazo formado por los directores del documental (Pedro Pantaleón & Manu Cid), el productor Oscar Testón, Rubén G. Kielmannsegge (productor musical y responsable de la música de «Visualist», entre muchas otras cosas), Sergio Testón (responsable de la post-producción de sonido) y una servidora, Paula Taboada (Volàtil), liderando las redes sociales y gestionando la comunicación del docu.

El cine Svetozor resultó ser la localización ideal para este estreno mundial. Una sala acogedora de unas 50 butacas y con espectadores que venían, en su gran mayoría, del sector visual, «arte digital». El director del Festival, Martin Posta, integrante también de la selección de artistas que aparecen en el documental, hizo una presentación a la altura de nuestras expectativas y a la altura del film. Manu Cid explicaba que el documental pretendía ser una declaración de intenciones y Pedro Pantaléon presentó a cada uno de los del equipo, comentando qué función teníamos cada uno. Después de ver la pieza, la rueda de preguntas tocó temas como el criterio de selección de artistas entrevistados, qué artistas fue imposible entrevistar, aprendizajes que salieron de su realización o la relación entre sus directores. Conocimos a varios artistas como Gonzalo Soldi de HUB Studio y terminamos de cañas con él y Martin Posta.

Este año el «about» de la web del festival era claro y contundente con el tema que abordaba. Citamos una parte: «Revolución. Estamos en el umbral de la cuarta revolución industrial. Cada minuto, la inteligencia artificial, la nanotecnología, la biotecnología, la movilidad autónoma y la impresión 3D transforman el mundo que nos rodea. Sin embargo, la revolución también se percibe como un cambio en el sentido amplio de la palabra. Mejora, transformación, en términos generales o simplemente personales. Cambio de la sociedad o revolución de los descubrimientos y métodos científicos.

Desde sus inicios, el Signal Festival ha experimentado una revolución. Partiendo del espectáculo de videomapping y el diseño de luces, ha crecido hasta convertirse en un festival de arte digital respetado y un evento de arte / tecnología que actualmente pertenece a los más importantes de la República Checa.

Y sin más preámbulos, pasamos a destacar las 6 obras que más nos impactaron. No necesariamente en este orden.

El estudio Nohlab nos sorprendió con un vídeomapping lleno de texturas y absolutamente sincronizado, dando como resultado una pieza sólida e intensa que te atrapaba desde el minuto 1. La fachada de la iglesia de Saints Cyril and Methodius parecía tener vida propia.

Mapping 3D de la mano de Skilzstudio. Su pieza ‘Evolution’ cuenta la historia del deseo humano de un futuro mejor. El estudio cuenta con guionistas, directores de arte, ilustradores, diseñadores de movimiento y modeladores 3D, y generalmente muestra una fuerte estética del color, la accesibilidad de la audiencia y una historia sólida.

Foto: Pedro Pantaleón (Refractivo)

Los rusos Dreamlaser nos impactaron con una instalación no apta para epilépticos. Este estudio especializado en instalaciones audiovisuales de gran formato y espectáculos multimedia, ha recorrido todo el mundo realizando proyectos artísticos. Dentro del edificio Kooperativa Gallery, un recorrido circular se veía interrumpido por un juego de lásers que aparecían, desaparecían y se movían con cierta agresividad, poniendo a los espectadores en estado de alerta o peligro. La instalación se dividía en 4 partes, diferenciadas por el sonido, la música y un juego de espejos.

Foto: Pedro Pantaleón (Refractivo)

La instalación Big Light nos explotó la cabeza a todos. A ver cómo explicamos esto. Los artistas Federico Díaz, Rafani, JM Ledgard, Dmitry Nikitin, Jan Hladil, Petr Pufler, Jonáš Rosůlek y Alan Tois fueron llamados para realizar una tarea difícil: ayudar a comprender y presentar un nuevo descubrimiento, un hallazgo inesperado de una serie de artefactos barrocos escondidos debajo del patio de Invalidovna del barrio Karlín y en el archivo militar local. Robots que descubren capas de tierra, humo de incienso, láser, ruidos y sonidos por el grupo de arte Rafani.

Foto: Pedro Pantaleón (Refractivo)

Adam Cigler & Petr Vacek (CZ) presentaron Reflection, una pieza que consiste en espejos móviles que reflejan y transforman el mundo. El espectador que se acerca al escenario iluminado se convierte en parte de la obra de arte. Estos dos jóvenes arquitectos exploran la interconexión sinérgica de las nuevas tecnologías y el proceso creativo del arte.

Foto: Pedro Pantaleón (Refractivo)

Memo Akten es un artista, científico y matemático apasionado de Estambul. Está interesado en la mezcla de naturaleza, ciencia, tecnología, ética, tradición y religión. Se inspira en la física, la biología molecular y evolutiva, la ecología, la neurociencia, la antropología, la sociología y la filosofía. Su pieza, localizada en el Museo de la Música de Praga, combinaba un juego de luces con unas proyecciones que interactuaban con ellos y con la música.

La entrada Crónica del estreno de ‘Visualist’ & nuestro Top 6 de obras del Signal Festival 2019 aparece primero en Vjspain Comunidad Audiovisual, Mapping, Vj, Diseño Interactivo.

Estreno en España del documental “Visualist” · Seminci Transmedia 22 de octubre

Par volatil

El documental «Visualist» sigue de gira. Después de su premier en Signal Festival de Praga, llega a Valladolid para su estreno en España. Después de la proyección, tendrá lugar una mesa redonda con sus directores y otras figuras representativas de la cultura audiovisual nacional para debatir sobre algunos de los temas que aborda el film. ¿Qué es el arte AV o arte audiovisual? El documental lo presenta como un formato artístico sólido, diverso y profundo que surgió de la escena de club y logró atravesar las puertas cerradas de las mejores galerías del mundo. Un formato que pertenece al futuro.

Robert Henke

La Semana Internacional de cine de Valladolid Seminci, incluyó bajo la sección “Seminci TRANSMEDIA” en su 62ª edición un ciclo de Live Cinema en su programación de la mano de bit:LAV, el año pasado sumaron una de las caras más innovadoras del cine actual: la realidad virtual. Este año, para la 64 SEMINCI, bit:LAV se atreve también con un nuevo escenario y un nuevo formato: el Fulldome en el Planetario del Museo de la Ciencia.

El ciclo dará comienzo el día 22 de octubre de 2019 con el estreno en España del documental Visualist, Those who see beyond de Manuel Cid y Pedro Pantaleón, que estarán acompañados en una posterior mesa de debate moderada por Virgina Díez, impulsora y co-directora del Festival de Cine Creative Commons de Valladolid (ccVAD).

Herman Kolgen

En este debate también participará Óscar Testón – OTU, productor del documental y creador de la revista digital Vjspain.com; Patricia Dominguez Larrondo, responsable del Laboratorio audiovisual AVLab de Medialab-Prado; Manuel Prados Sánchez, artista y productor cultural, coordinador del Laboratorio de Realidades Sintéticas y Agencia_RV en Medialab-Prado y AlHuerto, impulsor del festival de artes visuales y sonoras DUAL CLUB que tiene lugar en el Espacio Tangente, centro de creación contemporánea independiente de Burgos.

Te dejamos a continuación la programación por horas de las actividades de Seminci Transmedia 2019.

ESTRENO VISUALIST & MESA DE DEBATE
¿Dónde? Sala Experimental – Teatro Zorrilla Plaza Mayor, 9, Valladolid
¿Cuándo? 22 Octubre 18h – 21h

-Proyección documental: Visualist, Those who see beyond, Pedro Pantaleón, España
-Mesa de debate: Creación transmedia: nuevas narrativas y lenguajes vinculados al arte audiovisual.

REALIDAD VIRTUAL
Sala Experimental – Teatro Zorrilla Plaza Mayor, 9, Valladolid
23, 24 Octubre 11h-13h 17h-20h
25 Octubre 17h-20h
CROW The Legend VR (Inglés) EEUU 2018 18’
ZERO Days VR (Inglés) EEUU 2017 22’
Dinner Party VR (Inglés) EEUU/ Puerto Rico 2018 14’
Kinoscope VR (Inglés) Francia 2017 10’
La Fuga L. 360º VR (Español) México 2018 7’
Perdido en el Tiempo VR (Español) España 2018 16’
El Sueño de la Hija del Jaguar VR (Español) EEUU / México 2019 8’

FULLDOME
Planetario – Museo de la Ciencia, Av. de Salamanca, 59, Valladolid
24, 25 Octubre 18h

Sacred Geometry, Darklight Studio
IMMERSIVE, Jeremy Oury
end(O), Alba G Corral & Alex Augier
GENESIS, Gnomalab
SPHERE, Mickaël Le Goff & Robert Koch
Latent Space, Monocolor
Bio Inspire, VOID

De nuevo bit:LAV acerca a la ciudad de Valladolid las propuestas tecnológicas más novedosas y ofrece nuevas formas de entender la creación fílmica. Porque hoy, para el cine, no existen los límites de la pantalla.

La entrada Estreno en España del documental “Visualist” · Seminci Transmedia 22 de octubre aparece primero en Vjspain Comunidad Audiovisual, Mapping, Vj, Diseño Interactivo.

⁣ ⁣⁣ ⁣#repost @labnove⁣ ⁣__________________⁣ ⁣⁣ ⁣RIDE (Movie...




⁣⁣
⁣#repost @labnove⁣
⁣__________________⁣
⁣⁣
⁣RIDE (Movie 2018, Italy)⁣
⁣⁣
⁣The main scene of the movie was shot in the Piedicastello galleries, Trento. Inside, two triangle-shaped mirrors have been placed, joined by a mounted American, to which 5 projectors have been attached in a vertical position.⁣
⁣⁣
⁣Director: @jacoporondinelli ⁣
⁣Production: @luckyred; @tim.vision ⁣
⁣Distribution: Lucky Red⁣
⁣⁣
⁣Software: @millumin2 ⁣
⁣In collaboration with @jack_de_luca_visual⁣
⁣.⁣
⁣.⁣
⁣.⁣
⁣.⁣
⁣.⁣
⁣#rideilfilm #luckyred #timvision #cinema #videomapping #scenography #director #rideordie #bike #downhill #trentino #trento #galleriepiedicastello #tunnel #museum #labnove #milano
https://www.instagram.com/p/B3rP8YWprRz/?igshid=1a0f4n27myjmi

The Secret to Motion Blur in Adobe Premiere Pro

Par Jason Boone

When shooting video or creating animations and motion graphics, motion blur is one of the fundamental elements that creates realism in an image.

TAMI – An intuitive approach to the learning of trigonometry

Par franzel
TAMI – An intuitive approach to the learning of trigonometry
TAMI (Tangible Mathematics Interface) is an interface that facilitates the learning of the basics of trigonometry. Comprised of a tabletop display and a series of physical controllers, users can manipulate mathematical parameters and see the results on-screen in real-time.

Premiere Pro Quick Tip: How to Create Proxies

Par Robbie Janney

Is your computer having a hard time handling high-res video files? Let's take a look at how you can work with proxies in Premiere Pro.

Estreno mundial de “Visualist, Those Who See Beyond” el 13 de octubre en Signal Festival Praga

Par volatil

Estamos muy felices de comunicar que por fin el documental “Visualist, Those Who See Beyond” se estrenará el próximo domingo 13 de octubre en el Signal Festival de Praga. La nueva sección Signal Cinema pretende acercar a los espectadores películas de los artistas digitales o audiovisuales más importantes del mundo. Esta sección se inaugura con el estreno mundial de “Visualist”, siendo el pistoletazo de salida de la esperada fase de distribución.

Desde que terminamos el rodaje hace un año y nos metimos en la fase de edición (en este artículo os lo contábamos a través de una entrevista a sus directores), hemos necesitado otro año más para trabajar en distintas versiones de guiones y en pruebas de edición ya que contábamos con cerca de 24 horas de entrevistas que al final hemos resumido en 1 hora y 10 minutos. Ha sido un gran reto y un proceso complicado que nos ha obligado a dejar fuera de la pieza contenido de gran calidad que no se ajustaba a las necesidades del guión.

1024 Architecture

La luz ha sido una energía vivificante desde tiempos ancestrales. Inspira a artistas, transforma el carácter de objetos materiales o de los espacios donde se exponen. Visualist nos trae los retratos de artistas de todo el mundo, para quienes la luz es una especie de materia prima y el principio subyacente de la creación. De Madrid a Berlin, de New York a San Francisco. De los Conciertos de Chemical Brothers o Moderat a las videoinstalaciones de Richie Hawtin, pasando por los excéntricos proyectos de Gmunk, los videoclips de OK Go, las performances audiovisuales de Daito Manabe, proyectos audiovisuales experimentales y exposiciones en pequeñas galerías. Desde el underground y la escena alternativa hasta gigantescos eventos mainstream para cientos de miles de personas.

Richie Hawtin (Ali M Demirel)

Visualist es una historia sobre la historia del arte audiovisual. Y quizás sobre el futuro. Persigue a aquellos que no solemos ver, sencillamente porque están ocultos en la oscuridad de sus propias proyecciones. Pioneros digitales, artistas que trabajan perfectamente con tecnología AV y que constantemente anhelan probar nuevas herramientas y métodos.

Instalación Sikka Ingentium (Daniel Canogar)

A través de las declaraciones de los artistas que forman esta pieza (Daito Manabe, Herman Kolgen, Joanie Lemercier, 1024 Arquitectura, Myriam Bleau, Robert Henke, Pfadfinderei, Gmunk, Alba Corral, Alex Augier, Daniel Canogar, Adam Smith, Zach Lieberman, Merrill Aldighieri, Angel Molina, Itaru Yasuda, Matt Black, Light Surgeon, Martin Posta, Playmodes, Skullmapping, Mr. Beam, Ali M. Demirel, Hamill Industries, Marta Verde y Steve Giralt) entenderemos que la tecnología AV es una forma de expresión artística.

El valor artístico de la fotografía o el cine ha sido cuestionado en el pasado, aunque hoy en día sean consideradas innegables disciplinas artísiticas. Así es como el documental Visualist presenta el arte audiovisual. Como un formato artístico sólido, diverso y profundo que surgió de la escena de club y paulatinamente atravesó las puertas cerradas de las mejores galerías del mundo. Un formato que pertenece al futuro.

Soft Revolvers (Myriam Bleau)

Herman Kolgen

La entrada Estreno mundial de “Visualist, Those Who See Beyond” el 13 de octubre en Signal Festival Praga aparece primero en Vjspain Comunidad Audiovisual, Mapping, Vj, Diseño Interactivo.

❌