Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

RG-CT7800 : un MiniPC sous processeur Zhaoxin KX-U6780A

Par Pierre Lecourt

Cette minimachine de la société de réseau Chinoise Ruijie Networks s’appelle le RG-CT7800. Il ressemble à une solution classique à mi chemin entre l’offre Intel NUC et les proposition d’Asus en matière de MiniPC. En interne, il cache une petite surprise puisqu’il embarque un processeur Zhaoxin KX-U6780A. Une solution conçue et développée en Asie, compatible x86 et capable aussi bien de faire tourner un Windows classique qu’une solution Linux.

2018-09-25 16_44_50-minimachines.net

Cette puce a un défaut majeur, elle est largement moins performante que celles proposées par ses concurrents. Les processeurs Zhaoxin ne sont pas au niveau des propositions d’Intel ou d’AMD sur le marché. Mais ils ont l’avantage pour un pays comme la Chine d’offrir une alternative à ces deux solutions. Un point important puisque le gouvernement US mène la guerre aux fabricants Chinois en leur interdisant certains accès aux technologies d’entreprises américaines. On peut voir dans ces processeurs Zhaoxin une solution de repli en cas de blocage commercial de l’administration Trump. La solution employée ici est donc née d’une volonté gouvernementale.

Zhaoxin

Un partenariat entre Zhaoxin et l’entreprise VIA Technologie ainsi que le gouvernement de Shanghai. Si les performances sont en berne, les efforts déployés sont importants et les puces continuent d’évoluer rapidement année après année. Je doute que le but de ces solutions soit de concevoir des processeurs aussi puissants que ceux proposés par AMD ou Intel, arriver à un niveau suffisant pour faire tourner très correctement un PC classique sera sans doute leur cheval de bataille. L’objectif de ce type de solution étant de pouvoir équiper son armée, son administration et tous les postes clé d’un Pays sans compter sur le commerce international et ses règles. En cas de refus de l’administration US de laisser la Chine employer des puces Intel ou AMD, le gouvernement aura une solution de recours.

Ruijie Networks

Il est probable que le gouvernement Chinois fasse pression sur les fabricants locaux pour qu’ils emploient ces puces dans leurs machines, d’où la naissance de ces MiniPC RG-CT7800. Le fait qu’il emploie un processeur KX-U6780A permet de rentabiliser son long et coûteux développement même si il n’est pas au niveau d’un Core ix ou d’un Ryzen. Il s’agit d’une puce gravée en 16 nanomètres et fonctionnant sur 8 coeurs cadencés à 2.7 GHz. La puce propose 8Mo de mémoire cache L2 développe 70 watts de TDP et sait gérer un assez grand nombre de fonctions modernes : Mémoire double canal, PCIe 3.0, USB 3.1 et même une prise en charge du DirectX 11. 

Le MiniPC propose donc un niveau très correct de performances dans un châssis assez compact. 2.4 litres d’encombrement qui permettent de loger 8 Go de mémoire vive et 256 Go de SSD. L’engin fait tourner UOS, pour Unity OS, un système d’exploitation GNU/Linux créé sur mesures. Il est probable que ce MiniPC n’intéressera aucun Européen, à moins d’être collectionneur, et on peut se poser légitimement la question de l’ajout de systèmes de surveillance directement dans chaque puce qui serviront de porte dérobée au gouvernement Chinois. D’un autre côté, on peut se poser la même question au sujet des processeurs Intel et AMD pour une autre agence de gouvernement.

Sources : Tom’s Hardware et Liliputing

RG-CT7800 : un MiniPC sous processeur Zhaoxin KX-U6780A © MiniMachines.net. 2020.

❌