Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Terramux: un Shader pour planète procédurale pour Blender 2.8

Par greg

Michael Arenander propose gratuitement Terramux son Shader pour planète procédurale pour Blender 2.8. Il est possible de lui laisser un pourboire au moment du téléchargement. C’est en Common Creatives (CC-by), vous pouvez donc l’utiliser librement dans vos projets, le modifier, etc à condition de citer l’auteur d’origine. Cliquez sur la photo pour l’agrandir:    

Terramux: un Shader pour planète procédurale pour Blender 2.8

Par greg

Michael Arenander propose gratuitement Terramux son Shader pour planète procédurale pour Blender 2.8. Il est possible de lui laisser un pourboire au moment du téléchargement. C’est en Common Creatives (CC-by), vous pouvez donc l’utiliser librement dans vos projets, le modifier, etc à condition de citer l’auteur d’origine. Cliquez sur la photo pour l’agrandir:    

PROMO CANON : LE MOIS DU PLEIN FORMAT

Par Andrea

Jusqu’à 300€ remboursés sur une sélection d’appareils et optiques Canon

Canon vous propose une nouvelle offre promotionnelle : profitez d’une réduction immédiate allant jusqu’à 300€ TTC sur une sélection d’appareils et optiques plein format, dès maintenant et jusqu’au 31 mars 2019. La promotion est cumulable avec l’opération permanente « Créez votre kit » vous permettant ainsi de bénéficier d’une réduction allant jusqu’à 450€ !

Voir la liste des produits éligibles :

Produit Remise Client (€ TTC)
CANON EOS 5D MARK IV 300 €
CANON EOS 6D MARK II 200 €
CANON EOS 6D MARK II+24-105 IS STM 200 €
CANON EF 24-70/2,8 L USM II 250 €
CANON EF 70-200/2,8 L IS III USM 250 €
CANON EF 24-105/4 L IS USM II 125 €
CANON EF 100-400/4,5-5,6 L IS II USM 300 €
CANON EF 24-70/4 L IS USM 200 €
CANON EF 100/2,8 MACRO L IS USM 125 €
CANON EF 16-35/2,8 L USM III 300 €
CANON EF 16-35/4 L IS USM 100 €
CANON EF 70-200/4 L IS II USM 150 €
CANON EF 35/1,4 L USM II 250 €
CANON EF 85/1,4 L IS USM 125 €

L’article PROMO CANON : LE MOIS DU PLEIN FORMAT est apparu en premier sur TRM.

WOWOTO A5 Pro

Par pico
Projector type: 
854x480, 500 lumens
Buy now link: 
Buy now at Amazon.com

The WOWOTO A5 Pro is a 500 lumens DLP 850x480 Android-based pico projector that features an internal media player and HDMI connectors.

WOWOTO A5 Pro photo

The WOWOTO A5 Pro is now shipping for $249.

CINEMOOD Portable Movie Theater

Par pico
Projector type: 
35 lumens, max image 150"
Buy now link: 
Buy now at Amazon.com

The CINEMOOD is a cube-shaped 35-lumens pico projector that is aimed specifically for kids - with low blue light output and 25 videos and show episodes pre-loaded.

CINEMOOD Portable Movie Theater photo

The CINEMOOD is now shipping for $299.99.

[PROMO CANON] C’est le moment de s’équiper en hybride plein format !

Par TRM Antoine

Si vous étiez en réflexion pour acquérir un hybride plein format Canon, nul doute que vous n’hésiterez plus.

Que votre choix se porte sur le Canon EOS R, ou le dernier Canon EOS RP, vous pouvez profiter dès aujourd’hui des superbes offres Canon.

Depuis aujourd’hui (et jusqu’au 30 juin 2019), Canon vous fait bénéficier de son offre de lancement pour le Canon EOS RP.

Offre de lancement sur le Canon EOS RP

Recevez jusqu’à 200 € de remboursement pour l’achat d’un Canon EOS RP et d’un des objectifs mentionnés ci-dessous :

EF 24-105mm f/3.5-5.6 IS STM : 170€

RF 35mm f/1.8 Macro IS STM : 80€

EF 70-300mm f/4-5.6 IS II USM : 100€

EF 24-70mm f/4 L IS USM : 150€

EF 70-200mm f/4L IS II USM : 130€

EF 16-35mm f/4 L IS USM : 130€

RF 24-105mm f/4 L IS USM (1) : 200€

(1) Les objectifs RF 24-105mm f/4 L IS USM inclus dans les packs CANON avec un EOS RP ne sont pas éligibles.[PROMO CANON] C'est le moment de s'équiper en hybride plein format !

 

Remise immédiate sur le Canon EOS R

Si vous êtes plutôt tenté par un Canon EOS R, vous pouvez toujours bénéficier d’une remise immédiate de 250€ TTC sur trm.fr (avec le code EOSR250) ou en boutique, pour l’achat d’un Canon EOS R nu ou en kit avec le 24-150.

[PROMO CANON] C'est le moment de s'équiper en hybride plein format !

*Valable jusqu’au 27 avril 2019

Bénéficiez également de 50€ de remise supplémentaire (soit une remise totale de 300€ TTC) pour l’achat simultané d’une optique Canon RF 35 mm f/1,8 Macro IS STM. (Valable uniquement en magasin, jusqu’au 27 avril 2019).

Si vous hésitez encore entre les 2, vous pouvez consulter ci-dessous le comparatif.

[PROMO CANON] C'est le moment de s'équiper en hybride plein format !

L’article [PROMO CANON] C’est le moment de s’équiper en hybride plein format ! est apparu en premier sur TRM.

Time-lapse: le mode d’emploi complet

Par Sébastien François

Prendre une photo toutes les X secondes, assembler toutes les images pour en faire un film qui accélère l’action? Facile. En théorie. On va donc vous expliquer ici comment, et même pourquoi produire de bons time-lapses pour dynamiser ou enrichir vos productions: matériel, technique, conseils.

Un time-lapse, pour résumer, c’est la technique qui consiste à prendre une photo à un intervalle de temps régulier afin d’en faire un film. Ce qui va produire une sorte d’accéléré pour montrer ce que l’on ne verrait pas à l’oeil nu en restant planté au même endroit.
Mais, la première question est la suivante: ça sert à quoi?

Les utilisations du Time-lapse

  • Avant tout, un time-lapse sert à montrer ce qu’il est impossible d’observer à vitesse réelle: si l’on prend l’exemple classique des nuages dans le ciel, vous ne verrez pas leur évolution car ils se déplacent bien trop lentement. Avec un time-lapse, oui.
  •  Accélérer une action qu’il aurait été impossible de filmer à vitesse réelle sous peine de lasser le public. Une impression 3D de plusieurs heures va se faire en quelques secondes et afficher l’objet final. Il en va de même pour la construction d’un immeuble sur un 1 an: à raison d’une image par jour, la construction va pousser comme un champignon. On peut aussi montrer le lever et le couché du soleil, le déplacement des étoiles…
  • A dynamiser un film, tout simplement. Vous avez l’habitude de jouer sur les ralentis ou le Time-remapping (maitrise de la vitesse de lecture entre accélération et slow-motions), pourquoi ne pas introduire aussi des time-lapses pour provoquer des ruptures de rythme? On le voit dans cet exemple de la présentation de la caméra AG-CX350 puisqu’on alterne en vitesse réelle, ralentis légers, vrais slow-mo et time-lapses:
  • A faire des effets de styles, comme les « trainées de phares de voitures » que l’on voit dans les scène urbaines, ce qui n’est, encore un fois pas visible à l’oeil nu.

D’abord, un peu de Maths

Alors avant de commencer la pratique, il faut faire 2-3 petits calculs. On l’aura compris, prendre une photo toutes les X secondes signifie tout d’abord faire un peu de maths pour prévoir la durée du résultat final, une fois transformé en film.
– Le premier paramètre à prendre en compte, c’est la cadence d’image de votre film. Autrement dit, on doit anticiper la cadence d’image du montage final (voir notre article sur les cadences d’image): communément, il peut s’agir de 24/25 ou 50 images par secondes (fps). Il faudra donc prendre 24/25/50 « photos » pour produire 1 seule seconde de film.

– Le second paramètre, c’est le fameux intervalle entre chaque prise de vue. Est-ce que je prends une image toutes les 2 secondes? Ou toutes les minutes? Pour aider à faire ce choix, tout va dépendre de la scène et du déplacement des objets qu’elle montre. Mais on peut dégager quelques règles:

Un sujet très mobile (véhicule…): intervalle de 1 à 2 secondes
Un sujet un plus plus lent (piétons…): intervalle: de 2 à 3 secondes
Tout ce qui est encore plus lent (la course du soleil etc): de 5 secondes à plusieurs minutes.

Bien sûr, tout ceci n’est que purement indicatif, mais l’idée est là. Donc, pour obtenir ma séquence et raisonner mathématiquement, je vais dire que je veux un plan de 10 secondes, qui sera diffusé à une cadence de 25 images par secondes (fps) avec un intervalle de 3 secondes. J’applique donc la formule suivante pour connaitre le nombre de photos à prendre.

Les formules :

(Durée du plan en secondes) X (Cadence d’images finale)
= Nombre N de photos à prendre.

GH5-Timelapse-menuEt si vous n’être pas équipés d’une caméra, ou d’un hybride qui intègre la fonction « Interval Rec » ou « Time-Lapse » (comme chez Panasonic), vous allez ensuite appliquer la formule suivante pour savoir combien de temps patienter avant la fin du time-lapse.

(N nombre de photos à prendre) X Intervalle choisi
= Durée du shoot en secondes

Timelpase_appDans notre exemple, il nous faudra donc prendre 250 images (10 secondes x 25 i/s) et patienter 250 x 3 secondes (durée de l’intervalle). Soit 750 secondes, soit, 750 : 60 = 12 minutes 30. Voilà, pour le calcul de base. Évidemment, il peut se faire à l’inverse: « je sais que la course du soleil avant la nuit prend 3h et je fixerai un intervalle de 10 secondes ». Il me faudra donc: (3600 seondes (1 heure) x 3 heures)/10 = 1080 images. Le plan va donc durer: 1080/25 (cadence d’image) = 43 secondes environ.

Et pour les plus feignants, il y a même des applications comme celle-ci (pour iOS) et celle-là (pour Android)

Ensuite, un peu de matériel…

Franchement, côté matériel c’est assez simple: un bon time-lapse, c’est avant tout un DSLR, un hybride ou une caméra qui sait prendre une photo toutes les X secondes. Et même si ce n’est pas le cas, il suffit d’acheter un « intervallomètre » 01_intervallometerà raccorder sur la prise Remote de l’appareil pour qu’il en soit capable. C’est l’intervallomètre qui décidera donc de la prise d’une photo toutes les x secondes. Dans le cas de Panasonic, la fonction est intégrée depuis bien longtemps et surtout, les appareils savent assembler les images pour en faire un film en interne sans avoir besoin de monter: vous obtenez directement la vidéo.

Pour le reste, un time-lapse, c’est surtout un plan qui ne bouge absolument pas (sauf dans le cas d’un motion time-lapse) afin d’éviter le moindre tremblement d’image : vous n’aurez alors besoin que:
Avalon-Universal-PRO-Tripod– D’un trépied costaud (ou n’importe quelle support vraiment stable). Même le vent peut faire trembler un plan et ruiner votre prise de vue si le support n’est pas stable, surtout avec des optiques lourdes en longue focale.
– D’une « power bank » (batterie USB – voir notre article sur les accessoires) si vous prévoyez que la prise de vue va durer plusieurs heures. Elle vous permettra d’alimenter votre appareil tout le temps nécessaire.
– D’un filtre ND variable (ou d’un jeu de filtres ND). Comme nous allons le voir après, pour obtenir des effets de trainées, on est obligé de choisir un temps de pose très très bas (voire de plusieurs secondes). Et donc, même la nuit, il faudra peut-être mettre un filtre Neutre pour abaisser la quantité de lumière et conserver ce Shutter très lent.

Le temps pour composer et raconter: le choix de l’intervalle et du Shutter

Everest – A Time Lapse Film – II from Elia Saikaly on Vimeo.

Vous avez compris les maths, vous avez compris qu’il faut assez peu de matériel? Place maintenant à la réflexion. Intellectuellement, il vous faut discerner deux choses: le cadre bien sûr (mais ça vous savez faire) et ensuite la priorité que vous donnerez aux sujets mobiles ou immobiles de votre scène. Et là, c’est d’abord le choix de l’intervalle qui va jouer.
Prenons un exemple. Vous avez prévu de tourner le déchargement d’un énorme container d’un bateau sur un quai. Déchargement qui prendra 1 bonne heure. Dans votre scène vous allez avoir la grue qui porte le container et les dizaines d’ouvriers et de véhicules qui vont s’agiter pour le recevoir.

  • Si vous optez pour un intervalle très grand (de l’ordre de 15 secondes), votre plan final mettra en valeur le cheminement du container (car le mouvement est très très lent) au détriment des ouvriers/véhicules qui vont scintiller, apparaitre et disparaitre: en 15 secondes, ils auront parcouru bien du chemin.
    timelapse – discharging a container ship from Andre Freyboth on Vimeo.
  • Si vous optez pour un intervalle plus court (1-2 secondes), ce sont eux, à l’inverse qui vont être mis en valeur comme des fourmis qui s’agitent, à l’inverse du container qui va sembler presque immobile.

Tout est donc affaire de choix et de priorité dans la composition. Place ensuite à l’esthétique et c’est là que le shutter prend toute son importance. C’est lui va qui déterminer le « motion-blur » ou flou de mouvement. Là encore, prenons un autre exemple. Vous filmez tout simplement une rue passante.

  • Avec un shutter rapide (1/50ème de seconde par exemple) vous allez accroitre le sentiment de passage, car les passants vont tous être presque nets et sembler courir et courir encore dans cette rue.
  • Au contraire, avec un shutter très lent (1 seconde), ils vont tous s’estomper pour ne laisser que des trainées diffuses. Vous allez dans ce cas là, privilégier la rue et les bâtiments.
    GH1 Timelapse test with intervalometer from Arthur Kulcsar on Vimeo.

En pratique: le Manuel, le Manuel et encore le Manuel

Un time-lapse étant un assemblage de photos, tout écart entre deux images va sauter au yeux et scintiller. Vous devez donc tuer tous les automatismes de votre caméra.
Pourquoi? Parce que même si vous ne le percevez pas, dans n’importe quelle scène, d’une seconde à l’autre, il y a toujours un changement. Pour comprendre, imaginez que vous soyez en Autofocus sur la scène de rue que nous avons évoquée: chaque nouvelle photo sera mise au point sur un piéton différent. Donc, si vous engagez un automatisme (Ouverture -Iris-, Shutter, ISO…), ce micro changement sera perçu par la caméra qui va donc faire varier un paramètre et adapter ses réglages.
Manual Mode
Au final, vous ne pourrez pas exploiter le résultat. Le seul bémol concerne peut être la Balance des Blancs. Comme la mesure s’effectue différemment (sur un global et sans changement brutaux), ce paramètre peut parfois être laissé en automatique. Quoi qu’il en soit, la procédure à respecter est la suivante:

  1. Je bascule mon appareil en 100% manuel: focus, ouverture, shutter, Iso (Gain)… Je paramètre mon appareil en Live-View, Constant preview afin de voir l’incidence des réglages. Dans le cas d’une caméra, c’est inutile: elle le fait toute seule. Dans le cas d’un DSLR, privilégiez aussi les optiques manuelles: le relèvement du miroir provoque souvent un décalage de l’exposition de quelques millisecondes, ce qui sera visible à la fin.
  2. Une fois que j’ai choisi mon cadre, que j’ai verrouillé mon trépied, je prends une photo de test afin de vérifier totalement la qualité de la photo et de détecter des défauts. Dans le cas d’une caméra, je lance un enregistrement de quelques images pour vérifier les mêmes paramètres. J’ajuste les paramètres si besoin.
  3. Je prépare l’enregistrement du time-lapse (intervalle, shutter…) et je le lance.

Et en post-production?

On ne va pas ici développer les techniques avancées de post-production en RAW etc, mais une fois votre time-lapse réalisé, se pose à vous deux cas de figure. Soit votre caméra a déjà généré le film (cas des GH4/5S, CX350 etc…) dans la résolution souhaitée, soit vous avez enregistré les X images sous forme de photos sur votre carte mémoire. Dans ce dernier cas:

  1. Importez toutes les photos dans un dossier sur votre machine
  2. Dans votre logiciel de montage: importez les images sous forme de « séquence d’image »: elle sera lue comme un film à raison d’une photo par image. Ou alors, si votre logiciel ne supporte pas cette fonctionnalité, indiquez que chaque photo ne doit durer qu’un frame lors de son importation: en les glissant sur votre time-line vous aurez donc un film.
    import-as sequence
  3. Pour une utilisation plus poussée, vous pouvez acquérir un logiciel spécialisé comme LrTimelapse en conjugaison avec Adobe Lightroom. Ce type d’application réservée aux professionnels va permettre d’assembler, de corriger toutes les incohérences d’une images à l’autre et même de jouer sur le format RAW des photos si votre appareil en est capable.

Effet Holy grail, Tilt-Shift, Motion Time-Lapse, Hyperlapse… C’est quoi?

Pour conclure, on va évoquer brièvement différentes techniques dérivées du time-lapse.

1. L’effet Holy grail pour les levers et les couchers de soleil

Cette technique consiste à tourner un time-lapse de la nuit au jour et vice versa. Oui mais voilà, on l’a vu, comme on reste en Manuel, l’exposition va changer de la pénombre au plein soleil. Alors comment faire? Le plus simple, c’est de découper le time-lapse en 4 sections. Dans le cas d’un coucher de soleil, vous lancez la prise en étant légèrement surexposé et dès que vous commencez à être sous-exposé, vous faites une pause et vous réajustez l’exposition. Vous relancez ensuite le second time-lapse. Et ainsi de suite jusqu’à la nuit noire. Au montage, vous ferez se chevaucher les 4 time-lapses avec un simple fondu.

Wellington South Coast New Zealand – Day to Night Time-lapse from Mark Gee on Vimeo.

2. Le Tilt-Shift

Cet effet consiste à prendre des time-lapse d’un point de vue très en hauteur. Avec cette technique les humains tout en bas, vont ressembler à de petites personnages semblables à des jouets. On rajoute aussi du flou en haut de la scène et on sature les couleurs. Le mieux est de voir cet exemple en image:

A (Little) London Christmas – A Tilt Shift Timelapse from Media Hog Productions on Vimeo.

3. Motion time-lapse et hyperlapse

Le motion time-lapse va nécessiter un slider et une tête motorisée qui va bouger d’une position A à une position B dans l’intervalle de temps. Si vous devez prendre 250 photos, le logiciel du slider (qui pilote aussi l’appareil en général) va découper son mouvement en 250 positions et ne bougera qu’entre chaque photo. L’hyperlapse quant à lui, c’est la technique qui consiste à se déplacer entre chaque image tout en gardant un cadre stable. C’est assez dur à maîtriser, mais les nouvelles caméras de sport ou 360° commencent à embarquer nativement cette fonctionnalité.

Berlin Hyperlapse from b-zOOmi on Vimeo.

 

 

 

L’article Time-lapse: le mode d’emploi complet est apparu en premier sur Createinmotion.

Q2VKPT, un jeu en lancer de rayons

Par Norina

Q2VKPT est l’un des premiers jeux jouables utilisant la technologie de Raytracing Temps-réel, c’est à dire en faisant du lancer de rayons et en simulant efficacement un éclairage entièrement dynamique en temps réel, avec les mêmes techniques modernes que celles utilisées dans l’industrie du cinéma (voir le guide pratique de Disney sur le traçage des chemins).  … Continuer la lecture de Q2VKPT, un jeu en lancer de rayons

Q2VKPT, un jeu en lancer de rayons

Par Norina

Q2VKPT est l’un des premiers jeux jouables utilisant la technologie de Raytracing Temps-réel, c’est à dire en faisant du lancer de rayons et en simulant efficacement un éclairage entièrement dynamique en temps réel, avec les mêmes techniques modernes que celles utilisées dans l’industrie du cinéma (voir le guide pratique de Disney sur le traçage des chemins).  … Continuer la lecture de Q2VKPT, un jeu en lancer de rayons

Pourquoi passer au clavier programmable ?

Par Sébastien François

Monter un film, ça signifie maitriser des tonnes de raccourcis clavier. Il existe bien des accessoires pour les rendre plus clairs, mais il y mieux: les claviers programmables. Pourquoi? Parce que vous pouvez les personnaliser pour autant de fonctions que vous le désirez. Et les utiliser partout et pour tout.

J’ai découvert les claviers programmables quand j’ai du réaliser un Live avec un mélangeur vidéo contrôlé exclusivement par un Macbook Pro. Problème pour moi qui suis habitué aux vrais « panneaux de commandes » avec de vrais gros boutons, je ne me voyais pas appuyer pendant des heures sur Shift + 1, Shift +2…. à chaque changement de caméra. J’ai donc investi dans un petit clavier programmable: le Stream Deck d’Elgato.Il suffit de le connecter à une machine pour qu’il devienne une sorte de deuxième clavier, à la différence que chaque touche est un mini écran LCD et que vous pouvez lui affecter n’importe quelle action.
Dans mon cas, je me suis contenté de mémoriser les raccourcis du mélangeur et j’ai « baptisé » mes touches du nom de mes cadreurs (et j’ai inséré leur photo!)… Et faire ma réalisation exactement comme avec un vrai panneau de contrôle.
streamdeck as mixer
Mais évidemment, ce type de périphérique ne se cantonne pas à cet utilisation marginale. Ils sont surtout utiles quand on monte.

Programmables contre personnalisés

Si l’on considère que le montage d’un film va nécessiter des milliers de frappes de raccourcis clavier à 2 ou 3 touches, on mesure immédiatement l’intérêt de se munir de ce type d’accessoire. Il existe bien sûr des claviers traditionnels qui sont physiquement personnalisés pour tel ou tel logiciel, ou encore des « skins »: les raccourcis sont directement indiqués via des couleurs ou des signes.
logickeyboard-adobe-premiere-pc-slim-black-1-39
Mais cela veut dire que vous ne pouvez pas utiliser vos propres raccourcis et que si l’éditeur du logiciel change ces raccourcis, vous pourrez jeter le clavier. Autre problème, on oublie parfois certaines combinaisons de touche parce qu’on les utilise moins souvent. Du coup, on perd donc du temps. Le programmable, de son côté, élimine toutes ces contraintes.
streamdeck general

Le Stream Deck, comment ça marche?

C’est pourquoi, utiliser un Stream Deck montre tout son intérêt. L’idée, est assez simple, les 15 touches affichent ce que vous voulez (images, texte) et peuvent être affectées à n’importe quelle action: un raccourci clavier, mais aussi le lancement d’une application, la saisie automatique d’une phrase enregistrée et même plusieurs raccourcis successifs avec un timing entre chaque frappe… Les possibilités sont presque infinies. Surtout, vous n’êtes pas limités aux 15 touches puisque le Stream Deck stocke aussi des dossiers. Autrement dit, vous pouvez très bien avoir un écran d’accueil d’où vous lancez vos applications, presser la touche « dossier » de Premiere Pro pour accéder à un autre « clavier » qui ne regroupera que les raccourcis de ce logiciel.

streamdeck_01Vous pouvez créer un dossier pour toutes vos applications et switcher d’un clavier à l’autre. C’est magique. Dans mon cas et sur Première Pro, le plus fatiguant est de passer d’une fenêtre à l’autre: panneau Montage, panneau Projet, Panneau Options d’effets… Tout comme il pénible d’utiliser systématique CTRL + K pour couper les plans sous la tête de lecture.

streamdeck_02
J’ai donc affecté un maximum d’actions « pénibles » au Stream Deck, ce qui me permet de monter sans quasiment quitter la souris.
Les utilisateurs de Photoshop seront eux aussi ravis de regrouper tout leurs outils via ce clavier… Voilà en tout cas pour le principe, mais c’est à vous de trouver le configuration qui convient à vos utilisations

.

Et dans le détail?

La programmation d’un clavier peut faire peur. Rassurez-vous, vous n’avez aucune ligne de code à écrire! Ce clavier (ou un autre) est toujours contrôlé par un petit logiciel ultra simple.

streamdeck & softwarestreamdeck_software

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A son ouverture, il montre les 15 touches à l’écran. Il suffit  ensuite de procéder comme suit:
1. Sélectionnez la touche désirée
2. Choisissez dans la liste déroulante à droite le type d’action à affecter: elle est longue comme le bras, mais ce qui va nous intéresser en professionnel, ce sont les rubriques Stream Deck (pour créer un dossier par exemple) et Système (pour les raccourcis clavier ou le lancement d’une application).
3. On glisse/dépose l’action sur la touche.
4. On donne un titre (et c’est drôle parce que le texte s’écrit en même temps sur le vrai clavier!)
5. On rentre la combinaison de touche à affecter (ou l’action)
6. Et de manière optionnelle, vous pouvez aller chercher une image pour la mettre sur la touche, ou piocher dans la banque d’icône en ligne de l’éditeur.
C’est fini!
7. Cerise sur le gâteau, le Stream Deck peut se prêter. En effet, vous pouvez enregistrer des Profils pour chaque utilisateur. Et il marche aussi bien sur Mac & PC.

L’essayer c’est l’adopter

Alors oui, on peut vivre aisément sans ce type de périphérique. Mais c’est un peu comme passer de 1 à 2 écrans: on ne revient plus en arrière tant le confort est important. Surtout, c’est un périphérique nomade et encore plus utile avec un ordinateur portable dont l’espace est restreint (pas de pavé numérique par exemple). A recommander donc. Notez aussi que nous avons utilisé le Stream Deck dans cet exemple, mais qu’il est existe des dizaines de références avec plus ou moins de touches et plus ou moins de fonctions.

https://www.elgato.com/fr/gaming/stream-deck

L’article Pourquoi passer au clavier programmable ? est apparu en premier sur Createinmotion.

AAXA P7 Mini

Par pico
Projector type: 
1920x1080, 600 lumens, max image 120"
Buy now link: 
Buy now at Amazon.com

The AAXA P7 Mini projector offers a portable Full-HD (1920x1080) LED projector with a high brightness of 600 lumens. It includes a large 10,000 mAh battery that can last for 90 minutes (450 lumens). It also includes a built-in media player.

AAXA P7 Mini photo

The AAXA P7 mini is now shipping for $399.99.

Mise à jour 3.0 de la caméra cinéma Panasonic EVA1

Par Andrea

La nouvelle mise à jour 3.0 de l’EVA1 est désormais disponible. Grâce à elle, la caméra supporte l’enregistrement interne 4K/50p 10 bits et le pilotage à distance en liaison filaire, soit au RCP de CyanView ou à l’application EVA ROP depuis smartphone et tablette, ce qui ouvre un nouveau domaine d’application, la captation live multicam et bien plus encore.

Parmi les principales améliorations :

1. Côté enregistrement

La caméra enregistre du 4K/50P (ou 60P) en 4:2:0 10bits grâce à l’intégration codec H265 (HEVC). Cet encodage est environ deux fois plus efficace que le H264 à débit identique avec plus de précision de l’image. La Panasonic AU-EVA1 peut enregistrer dans ces modes à 200 Mbps (50/60P), et 150 Mbps en 25/24P.

2. Côté studio

Panasonic supporte désormais les adaptateurs USB/Lan de fabricants tiers. Ceci permet d’intégrer plusieurs caméras EVA1 en plateau et de les contrôler via le CyanView le panneau de contrôle déporté Cy-RCP.

3. Côté utilisateur

L’accès d’un mode à l’autre a été simplifiée et peuvent être assignés à une ou plusieurs touches USER. Cette mise à jour permet de capturer des images fixes en mode Playback afin de créer des vignettes de projet par exemple.
La caméra EVA1 sait dès maintenant utiliser 2 presets pour la balance des blanc automatique (ATW), tout comme un indicateur de focus fait son apparition sur la panneau LCD. Enfin, vous monitorerez l’image en SDR quand lors d’un tournage en HLG.

Accéder au lien de téléchargement : https://eww.pass.panasonic.co.jp/pro-av/support/content/download/EN/ep2main/soft/upgeva1_e.htm

L’article Mise à jour 3.0 de la caméra cinéma Panasonic EVA1 est apparu en premier sur TRM.

[PROMO CANON] EOS C300 MII & EOS C200

Par TRM Antoine

C’est le moment de renouveler votre équipement !

Du 1er février au 28 février 2019, c’est le mois du cinéma chez Canon. Profitez d’une remise exceptionnelle pour l’achat simultané d’une caméra Canon EOS C300 Mark II ou d’une Canon EOS C200 et d’un ou plusieurs accessoire(s).

promo canon fevrier 2019

 

Pour profiter de l’offre, contactez-nous ou rendez-vous directement en magasin

Offre limitée à 3 produits par client. Cumulable avec l’offre “Créez votre kit”.

L’article [PROMO CANON] EOS C300 MII & EOS C200 est apparu en premier sur TRM.

Jornadas A/V B12 Gallery Ibiza & SO.

Par volatil

La Galería B12 acogió en Ibiza, durante un fin de semana, una propuesta liderada por el colectivo Visuals For The Masses, del que ya te hemos hablado, y esperamos hayas escuchado, ya que se trata de un potente podcast colaborativo con profesionales del sector visual de todo el mundo. De la mano de este colectivo, tuvieron lugar las primeras jornadas sobre artes visuales y visualistas con la idea de que se celebren de forma mensual.

Para la inauguración, el viernes 11 de enero, tuvo lugar una masterclass de la mano de Gnomalab (Juanjo Fernández). La jornada de networking continuó con una comida junto al colectivo Visuals For The Masses y una mesa redonda sobre Show Running en Clubs. Participaron grandes profesionales como Pedro Comesaña (3DLight), Ivi (Improbable Films), Gus (vídeos de Amnesia), Masha (Icemash), Karlos Molina (Dj), Danny Lloyd (DJ), Elimaginario (diseñador visual de Music On y uno de los organizadores de la cita) y otros miembros de Visuals For The Masses.

El sábado 12 tuvo lugar una sesión muy especial en B12 Ibiza con una nueva edición de la fiesta So en la que los asistentes pudieron disfrutar de una instalación de láser y visuales creada por Elimaginario y A.P patrocinada por Pirolaser FX. Las visuales corrieron a cargo de Gnomalab y Elimaginario.

Welcome atmosphere_Daze Tie A/V set up.
Live A/V Karlos Molina + Danny Lloyd + Gnomalab + El Imaginario.
Instalación Visual_El Imaginario + A.P. + Pirolaser FX

La entrada Jornadas A/V B12 Gallery Ibiza & SO. aparece primero en Vjspain Comunidad Audiovisual, Mapping, Vj, Diseño Interactivo.

AG-CX350: Nouvelle caméra Panasonic ultra polyvalente

Par Sébastien François

4K, NDI|HX, enregistrement 4:2:2 10 bits, streaming sans fil, stabilisation optique… Voilà ce que propose la nouvelle bête du tournage de chez Panasonic. Un camescope vraiment bon à tout faire pour un tarif ultra compétitif: il est annoncé à 3850 euros HT et pèse à peine plus de 2Kg.

« Engineered to impress », voilà le slogan qui définit cette nouvelle caméra et que l’on pourrait traduire par « conçu pour impressionner ». Effectivement, le rapport prix/fonctionnalités est tout à fait favorable à cette nouvelle machine qui vise à toucher un large marché: certes les pros de l’ENG ou du documentaire sont directement concernés, mais ce qui est plus original, c’est la connectivité offerte par cette CX350. Elle devrait lui permettre de viser un public bien plus large.
En effet, la caméra embarque un terminal LAN et elle est compatible NDI|HX, RTMP/RTSP. Via un dongle Wifi, elle est aussi capable de streamer directement sans fil à la patte vers les principales plateformes (Facebook, YouTube etc..). Le support du NDI|HX lui permet de s’insérer dans un système de production Live à l’aide d’un simple câble Ethernet qui va transporter l’audio, la vidéo, mais aussi le Tally… On peut aussi contrôler la caméra à distance via ce protocole qui se paramètre quasi automatiquement. Pour mieux comprendre les possibilités offertes, il suffit de regarder ces schémas de connexions possibles:
diagramm_CX350

Du coup, ces possibilités décuplent les utilisations possibles de la caméra pour les captations, les conférences et globalement tout ce qui se déroule en direct. Mieux, une mise à jour permettra aussi d’insérer directement une clé 4G/5G afin d’envoyer les images depuis n’importe quel endroit de la planète (à condition d’avoir du réseau, bien sûr). Bien vu, donc.

Des formats d’enregistrement, en veux-tu? En voilà

Autre aspect très novateur de la machine, la quantité pléthorique des formats d’enregistrement disponibles. On imagine que le constructeur a intégré la dernière version de son « Venus Engine ». Pour résumer, la CX350 enregistre aussi bien du 4:2:2 10 Bit en 4K(UHD) avec le codec All-I à 400 Mbps (comme sur l’EVA1), mais plus original, elle propose tout aussi bien du H264 et surtout du H265 (HEVC). Ce dernier constitue actuellement ce qui se fait de mieux en terme de ratio poids de fichiers/qualité d’image. On peut donc choisir le Codec ALL-I (cartes UHSII/V60 obligatoires) en cas de grosse post-production, ou le HEVC jusqu’à 50P pour tourner très très longtemps. Bien entendu, de nombreux débits sont disponibles. La liste des formats d’enregistrement parle d’elle même:
CX350 recording formats

On note aussi une nouveauté: le mode VFR (Variable Frame Rate) est désormais disponible en 4K jusqu’à 60P. On peut ainsi jouer sur la cadence d’image très facilement en cours de tournage pour faire des time-lapse ou des ralentis. Un mode Super-Slo est aussi disponible en FHD et permet d’enregistrer jusqu’à 120 images par seconde, sans crop.

Côté image: nouveau capteur, HDR, HLG, stabilisation 5 axes, Focus intelligent…

ag-cx350_5_lens_2_high_res

La CX350 est équipée d’une nouveau capteur MOS d’1 pouce. Il offre plus de 15 millions de pixels et surtout, il n’existe désormais plus aucun crop dans l’image. La caméra dispose de différentes courbes de Gamma, dont le HDR (High Dynamic Range) et surtout le HLG (Hybrid Log Gamma). Le constructeur annonce une sensibilité de F13 (en PAL). On retrouve bien sûr la stabilisation optique 5 axes que Panasonic maitrise mieux que personne. De manière plus traditionnelle, les 3 bagues de contrôle sont présentes. En revanche, l’optique couvre une plage de 24.5-490 mm, soit une des meilleurs grand angle du marché associé à un zoom de 20X. En activant le iZoom (système sans perte), on peut même pousser jusqu’à 24X en UHD et 32X en HD! Enfin, le Focus Intelligent est sensé être bien plus rapide que les générations précédentes et le tracking est amélioré.

En résumé
ag-cx350_3_cover_high_res

On le sait, les camescopes de poing sont un peu moins tendance qu’avant, avec la montée en puissance des DSLR et autres hybrides. Pour autant, travaillant avec les deux types de machines, je trouve qu’il est extrêmement agréable de « retrouver » un vraie caméra: pas besoin de se soucier des optiques, pas besoin de rajouter mille accessoires. On dégaine, on shoote et on ne se prend plus la tête avec le son puisque tout est intégré.
Panasonic dévoile une machine plus compacte et plus légère que les précédentes DVX200 / UX180 et qui embarque une tonne de fonctionnalités parmi lesquelles on retiendra  la richesse des formats d’enregistrement et la connectique complète: elle va du SDI en passant par le LAN (NDI), le HDMI et l’USB pour y brancher de futurs dongle sans fil. Et tout ça pour un prix public inférieur à 4000 euros HT. C’est donc une machine faite pour durer dans la temps, très solide et qui devrait trouver un public de « run & gun », mais aussi une cible plus large qui va du Vlogger jusqu’aux productions de Live.

Les spécifications complètes

La brochure

La page produit chez Panasonic

L’article AG-CX350: Nouvelle caméra Panasonic ultra polyvalente est apparu en premier sur Createinmotion.

Processing Community Day y convocatoria abierta para presentar proyectos – 26 enero

Par volatil

El próximo sábado 26 de enero tendrá lugar en Madrid el Processing Community Day en Medialab Prado. Un evento impulsado por Processing foundation. Como ya debes saber, Processing es una plataforma de software gratuita y de código abierto para aprender a codificar en el contexto de las artes visuales, creada por Casey Reas y Ben Fry. Se complementa con una versión web, llamada p5.js, creada por Lauren McCarthy. Hasta la fecha, Processing y p5.js son utilizados por una comunidad mundial de artistas, programadores, educadores y estudiantes. El objetivo de este proyecto es enseñar a todos los interesados cómo programar y hacer que el trabajo creativo con código sea accesible para diversas comunidades, especialmente aquellas que de otra manera no tendrían acceso a estas herramientas y recursos.

Además de talleres, charlas y networking han abierto convocatoria para presentación de sketches en la fachada de LED de Medialab, mediante la plataforma de programalaplaza.  Convocatoria abierta hasta el 25 de enero, cualquiera es libre de participar, ya que al ser por web, se puede hacer desde casa. El día del evento se podrán ver todos los trabajos en loop y se grabará un vídeo en el que se mencionará a los creadores.

¿Quieres participar? Entra aquí, selecciona «comienza a programar», crea tu “sketch” en p5.js y selecciona la  convocatoria Processing Community Day. Tendrás la oportunidad de verlo en los 14.5 x 9.5 metros de la fachada digital junto a otros trabajos enviados desde todo el mundo.

 

La entrada Processing Community Day y convocatoria abierta para presentar proyectos – 26 enero aparece primero en Vjspain Comunidad Audiovisual, Mapping, Vj, Diseño Interactivo.

Le Must-Have des accessoires qui simplifient les tournages

Par Sébastien François

En tournage, on monte, on démonte, on transporte, on installe, on bricole. Le tout dans un temps record. Nous avons sélectionné ici 10 accessoires qui rendent la vie plus simple et la production plus efficace. Et ceci, pour quelques euros seulement.

1- Sans semelle au pied

01_RabbitKeyVous cherchez toujours votre pièce de 10 cents pour détacher vos semelles (camera plates) qui ne sont jamais universelles? Vous en avez marre des gros tournevis? Voici une paire de solutions qui vont vous éviter de fouiller vos poches et vous arracher les cheveux. La première est à acheter au Etats-Unis sur Adorama ou B&H. Elle s’appelle « Rabbit Key RBTK01 ». L’idée est si simple qu’on se demande pourquoi elle n’a pas été copiée. C’est tout simplement une clé de voiture dont l’embout plat s’adapte à toutes les vis Kodak (1/4 – 1/3). Vous l’attachez à votre trousseau et c’en est fini de chercher de la monnaie.
On peut s’en procurer ici pour moins de 10$

01_TompouceL’autre solution pour se défaire des semelle, c’est de se tourner vers un mini tournevis prévu à cet effet comme le Tom Pouce Akor. Il peut lui aussi être fixé à un set de clés. Bien que moins discret, il offre une meilleure prise en main et un meilleure couple de serrage. Vous en trouverez chez Cineboutique pour un peu moins de 25 euros. Ou encore ici
Enfin, une dernière solution peu onéreuse est de remplacer toutes les vis Kodak par les mêmes, mais avec un anneau intégré, comme le montre cette image:
01_vis kodak avec anneauDu coup, vous n’aurez plus besoin du moindre outil pour fixer vos périphériques. Ce type de visserie peut se trouver chez Smallrig par exemple, en vente sur Amazon.

2- Les câbles sans galère

02_Velcro strapsL’enfer des câbles, vous connaissez? L’art de les enrouler sans les emmêler, de les stocker proprement pour leur prochaine utilisation demande presque un diplôme… Mais heureusement, il existe un accessoire génial qui devrait être disposé sur chaque câble. Il s’agit tout simplement de Velcro sous forme de bandes trouées (Velcro Straps). Il suffit de les fixer à poste à l’extrémité de chaque câble. Ce dernier enroulé, il suffit ensuite de refermer la boucle pour maintenir le tout sans le moindre nœud. Ces Velcro existent dans toutes les tailles: des gros pour maintenir les rouleaux BNC/XLR de 50 mètres, jusqu’au plus fins pour attacher une simple alimentation USB. Et surtout ça ne coûte presque rien. En vente absolument partout.

3- Du côté de la trousse à outils: les 3 font la paire

Pour l’outillage de base, on va pas transiger. En production légère, l’essentiel se résume à trois « outils ». Le premier, c’est le fameux Leatherman, le second, c’est le Gaffer et le troisième, c’est le jeu de clés hexagonales/Torks.  En effet, les besoins en vidéo sont assez vastes, mais le champ d’outillage est assez réduit pour dépanner toutes les situations de tournage, tant que vous n’êtes pas chef déco ou électro.
D’abord, achetez un Leatherman. C’est un outil universel proche du couteau Suisse, mais sous forme de pince repliable et verrouillable. Il permet de couper, de visser… Bref, c’est l’accessoire à avoir toujours dans une poche pour régler toutes les situations. Certes, ce n’est pas donné, mais ça se garde toute une vie. Dans la gamme du constructeur, nous préférons personnellement le modèle Surge, le plus complet pour la vidéo ou à défaut, le modèle Wave+, moins encombrant.
03_leatherman

Et si l’on ne devait garder qu’une seule chose, ce serait le gaffer selon moi. Ce scotch a la particularité d’être découpable à la main, de ne laisser aucune trace quand on l’enlève tout en étant ultra solide. Ses utilisations sont presque infinies puisque vous l’utiliserez tout autant pour plaquer des câbles au sol, tout comme pour fixer des accessoires, ou encore pour maquiller des éléments de décor. Des dizaines de groupes existent sur Facebook pour montrer les réalisations les plus folles de ce fameux « scotch » pas ordinaire. Attention cependant à la qualité: le Gaffer est souvent imité mais rarement égalé. Il existe dans tous les coloris (dont le vert pour les Chromakey), mais le plus polyvalent reste tout de même le noir. 03_gaff_tape

Enfin, pour l’outillage, je garderai en dernier lieu, le jeu de clés hexagonales/Tork03_hexa_keyss, mais sous forme de couteau repliable et léger: l’immense majorité des périphériques vidéos (trépieds, cages etc), sont fixés avec de la visserie de ce type. Il est donc indispensable d’avoir un jeu de clés pour resserrer ou démonter. Vous pouvez trouver ce type d’accessoires dans les boutiques cinéma, mais aussi et surtout dans les magasin de sport: les vélos utilisent la même visserie et l’accessoire devient alors nettement plus abordable.

4- Un peu de lumière, mais pas trop

En tournage, on est très souvent sans lumière d’appoint. Un peu problématique quand il s’agit de « buller » (faire le niveau) d’un pied pendant une captation, ou de réparer une connexion. Il y a donc les adeptes de la lampe frontale façon spéléologie, de la Maglite genre NYPD, mais le plus utile selon nous, c’est la lampe de poche qui dispose tout simplement d’un habillage en caoutchouc/silicone, ou alors de la lampe stylo. Pourquoi? Parce que la lampe frontale n’est pas discrète, ni orientable quand on est dans un environnement de conférence par exemple. La Maglite pourrait convenir, mais le problème, c’est qu’elle est en métal et que pour disposer de ses deux mains, on est tenté de la tenir avec ses dents! Nous vous recommandons donc les lampes stylos ultra légères qui disposent d’un revêtement qui n’abîmeront pas le sourire, comme celle là.
04_Pen_Light

Au pire, vous pouvez toujours utiliser le fameux Gaffer pour entourer le corps de la lampe et préserver votre dentition sur des lampes torches « normales ».

5- Cachez ce micro-cravatte (lavalier mic) que je ne saurais voir…

05_Garfield_MicPoser un micro cravate est une chose assez simple si vous décidez de le laisser apparent. Les choses se corsent quand vous voulez le cacher, et notamment sur les dames qui portent souvent des hauts très fins ne permettant pas de fixer correctement la griffe du HF. On peut alors utiliser une fois de plus du Gaffer disposé en « amortisseur » ou alors, ces deux accessoires qui vont éliminer les frottements. Le premier est un simple mini tube de mousse dans lequel vous insérez la capsule du micro: il s’agit du Garfield Hush Lav.

Le second est selon moi plus intéressant puisqu’il s’agit d’un set de fixations en silicone. Hide-a-mic permet d’insérer des capsules Senken dans des « étuis » pourvus de fixations: T-Shirt, soutien-gorge, cravate… L’isolation contre les frottements est meilleure et surtout, le sujet peut le fixer seul sans que vous ayez à intervenir. Une nouvelle version baptisée « Flex » est encore plus astucieuse puisqu’il s’agit d’un support que l’on peut coller directement sur le peau sans plus se soucier des vêtements.
05_Hide_a_ mic05_b_flex

6- L’acier contre le sable

Autre problème de tournage: lester les pieds de lumières, les girafes et les grues pour éviter les accidents. La réponse traditionnelle consiste à utiliser les sacs de sable ou des bouteilles d’eau bricolées. Sauf qu’il faut du sable ou de l’eau sur place, ce qui n’est pas toujours le cas. Si vous êtes en panne, ou tout simplement en studio, préférez les poids d’haltérophilie.
06_weights-02Pourquoi? Parce qu’ils ne sont pas chers et que surtout, le diamètre du trou central s’adapte totalement à nos pieds lumière et autre grues. Mieux, vous pouvez aussi choisir la masse emportée, de 0,5 Kg à 5Kg en général et vous pouvez aussi les empiler en fonction du support à lester.06_weights
Vous trouverez ces articles dans toutes les boutiques de sport ou en ligne.
Il existe une version luxe et 100% cinéma de ces poids, chez Manfrotto.
06_manfrottocounterweight
Le fabricant propose des contrepoids qui on la particularité d’être équipés d’une pince intégrée. On peut ainsi les fixer n’importe où. Super pratique, mais assez cher.

7- Nettoyage express

07 dry dusterVous disposez sans doute d’un kit de nettoyage pour optique (pinceau, soufflette…). Indispensable, mais pour effectuer un nettoyage express (et notamment extérieur) de vos périphériques (caméras, pieds…), nous avons toujours avec nous une bombe d’air sec. La pression à la sortie permet de chasser la poussière sans toucher à l’appareil. Attention cependant, nous vous déconseillons de l’utiliser sur un capteur car si l’air va chasser la poussière, cette dernière se collera ailleurs dans la caméra et pourra revenir. Mais pour tout le reste, passez à l’air sec, pour quelques euros seulement.

8- De l’énergie pour tous

08_ravpower bankAutre must-have lors des tournages, la banque d’énergie (power bank). Avec la généralisation des tablettes et autre téléphones pour contrôler les caméras, les drones ou plus globalement, tout ce qui est connecté, on tombe très vite en panne. La banque d’énergie est bonne à tout faire: recharger un iPad ou un ordinateur, alimenter une convertisseur HDMI/SDI, et même alimenter une caméra en continu jusqu’à 10h. Le tout est d’en choisir une grosse (plus de 25000 mAh) et d’investir dans un set d’adaptateurs USB vers DC afin de la raccorder à tous les types de périphériques (et pas seulement l’informatique, donc). Vous en aurez pour moins de 50 euros et vous ne serez plus jamais en panne.
usb_to_dc

9- Élastiques magiques

On adore cet accessoire. Les Think Tanks Red Whips, sont des élastiques réglables qui ressemblent beaucoup aux sandows que l’on trouve dans le monde la voile. Vous les portez comme des bracelets sans être donc encombrés et vous pouvez alors fixer n’importe quoi: un câble le long d’une grue, une power bank sur un pied… Vous pouvez aussi les utiliser pour ranger les câbles, comme les Velcro. Bref, pour moins de 10 euros les 10, vous auriez tort de vous en priver.
09 Bungees red whisps

10- Les filtres anti-casse et les Vari-ND

L’optique est l’élément le plus fragile lors d’un tournage: une seule rayure et vous retournerez à la case SAV. Et vous gâcherez votre shooting. Il faut donc équiper tous les cailloux d’un filtre de protection à visser en fonction de son diamètre. En cas de dommage, c’est cette « vitre » qui sera à changer, et non pas votre précieux objectif. N’hésitez pas à rechercher ces accessoires auprès des fabricants renommés (Hoya, Tiffen…): la qualité de ce filtre de protection doit être sans faille pour ne pas gâcher les qualités optiques de votre machine.10_hoya_filtre_protecteur_pro1_digital
Autre filtre à posséder absolument (et qui peut se visser sur celui de protection), le Vari-ND (filtre neutre variable). Ceci, même si vous tournez avec un caméra qui dispose de filtres neutres intégrés. L’idée, consiste à faire varier la quantité de lumière en le tournant afin de ne pas toucher au shutter. L’avantage, c’est que le fait de le faire tourner permet de régler cette quantité de lumière ultra précisément et non pas par « pas » prédéfinis (1/4, 1/16….) (steps). Vous pourrez donc conserver l’ouverture de votre choix et le shutter aussi. Là encore, il faut taper dans les marques et y mettre le prix afin d’obtenir de la qualité. Mais vous pourrez les garder toute votre vie.

 

 

L’article Le Must-Have des accessoires qui simplifient les tournages est apparu en premier sur Createinmotion.

Canon Rayo S1

Par pico
Projector type: 
854x480, 100 lumens

Canon's first pico projector, the Rayo S1, is a WVGA (854x480) 100 lumens DLP pico projector that is based on Android OS. The Rayo S1 features built-in Wi-Fi and Bluetooth, 4GB Of internal storage, a USB host reader and an onboard touchpad. The battery lasts for 2 hours.

Canon Rayo S1 photo

Canon says it will start shipping the Rayo S1 in May 2019 for around $259.99.

Firmware v2.0 pour les Sony Z190 et Z280

Par Andrea

Sony vient d’annoncer la mise en ligne du firmware 2.0 pour les Sony PXW-Z280 et PXW-Z190. Exploitez toutes les fonctions de diffusion de vos caméras !

Firmware 2.0 pour la PXW-Z190

Nouvelles fonctionnalités et améliorations :

1. Prise en charge de la licence de mise à jour RESEAU (CBKZ-SLNW1)
2. Prise en charge de la licence de mise à jour MPEG HD (CBKZ-SLMP)
3. Prise en charge de la diffusion QoS Dual Link à l’aide de deux modems USB utilisés simultanément
4. Prise en charge de la diffusion QoS HEVC
5. Prise en charge des appels Intercom avec la série PWS-110RX1A
6. Résolution d’un problème causé par certaines cartes mémoire d’un autre fournisseur non reconnues par la caméra
7. Amélioration de la stabilité opérationnelle. *CBKZ-SLNW1 est nécessaire

Téléchargez le nouveau firmware V2.0 de la PXW-Z190 : https://pro.sony/fr_FR/product-resources/software/software-pxw-z190-v2

Firmware 2.0 pour la PXW-Z280

Nouvelles fonctionnalités et améliorations :

1. Prise en charge de la diffusion QoS Dual Link à l’aide de deux modems USB utilisés simultanément
2. Prise en charge de la diffusion QoS HEVC
3. Prise en charge des appels Intercom avec la série PWS-110RX1A
4. Prise en charge du mode « Pure » en mode ATW
5. Réduction du niveau de bruit en mode HD
6. Amélioration de la stabilité opérationnelle

Téléchargez le nouveau firmware V2.0 de la PXW-Z280 : https://pro.sony/fr_FR/product-resources/software/software-pxw-z280-v2

L’article Firmware v2.0 pour les Sony Z190 et Z280 est apparu en premier sur TRM.

Découvrez l’actualité de LiveU en 2018 !

Par Andrea

LiveU est le leader de la révolution du direct vidéo qui fournit des solutions de streaming en direct et de contribution pour la TV, les mobiles, ainsi que les médias en ligne et les réseaux sociaux.

LiveU est directement impliqué dans la couverture des événements qui font la une dans le monde entier. Qu’il s’agisse d’une conférence de presse présidentielle, d’un tournoi international de sport, ou d’une actu imprévue et immédiate, les unités portables LiveU sont prêtes à l’emploi et fournissent de la vidéo en direct de très haute qualité.

Petit retour sur les plus grands événements couverts cette année grâce à la technologie proposée par LiveU.

Jeux Olympiques d’hiver en Corée du Sud

LiveU a fourni les unités 4K HEVC aux diffuseurs de plus de 40 pays pour couvrir l’édition 2018 des Jeux olympiques hivernaux de Pyeongchang. Grâce à sa technologie de transmission 4K HEVC, les clients ont suivi les progressions des athlètes en leur offrant une couverture en coulisses avec une qualité d’image et une fiabilité inégalées. Regardez la vidéo ici.

Mariage du Prince Harry et de Meghan Markle

Le LU600 HEVC e été utilisé par la chaîne de TV Sky News pour retransmettre en direct et en UHD/4K le Mariage Royal, permettant à des millions de personnes d’y assister à distance. https://hubs.ly/H0fRDdy0

TRANSMISSION LIVEU PENDANT LE MARIAGE ROYAL

Sommet de Singapour : accord Trump-Kim

En direct depuis le sommet entre la Corée du Nord et les États-Unis, au cours duquel le Président américain et le dirigeant de la Corée du Nord se sont rencontrés pour la première fois, des unités compactes LiveU étaient en action au premier rang pour retransmettre ce moment historique en direct aux spectateurs du monde entier.

Coupe du Monde de la FIFA en Russie

Grâce à la technologie de pointe HEVC les utilisateurs de LiveU venus de 40 pays ont délivré plus de 15 000 heures de retransmission vidéo pendant la Coupe du Monde de la FIFA.

LIVEU TRANSMISSION FIFA

Sauvetage des jeunes Thaïlandais dans la grotte

La technologie de LiveU a assuré une couverture permanente durant le sauvetage d’un groupe d’adolescents coincés au fond d’une grotte inondée de Tham Luang. David Foster, photographe et vidéaste de Jaiyen Digital Media a été mandaté pour couvrir cette opération. Il a expliqué «  au fin fond d’une grotte, il est impossible d’obtenir une couverture satellite. Avec l’assistance technique de LiveU, et en utilisant une connexion RMTP vers le studio TV, et au moyen de 3 cartes SIM, nous avons pu mettre en place deux unités LiveU Solo et retransmettre des directs simultanément depuis deux endroits différents; les performances des Solo ont été exceptionnelles avec un délai minimum pour l’envoi vers la chaîne de TV et étaient au même niveau que les unités broadcast. »

2018 a été une année exceptionnelle pour LiveU et les retransmissions en Live. Les nouveaux produits lancés tels que le LU600 4K HEVC annoncé au NAB à Las Végas et le LU300 HEVC qui a reçu le prix du meilleur produit à l’IBC à Amsterdam, ainsi que le désormais célèbre LiveU Solo ont permis de couvrir la transmission de nombreux événements majeurs de la planète.

L’article Découvrez l’actualité de LiveU en 2018 ! est apparu en premier sur TRM.

The Piqo Projector

Par pico
Projector type: 
1920x1080, 200 lumens, max image 240"

The Piqo Projector is an Android-based projector that features a Full-HD 200 lumens projector, 16 GB of internal memory and 5 hours of video playback.

Piqo Projector photo

The Piqo Projector is available currently through a crowdfunding campaign, it is supposed to start shipping in May 2019 and will cost $700 (current early-bird price is set at $329). For more information, click here.

Chartres en Lumières – 2017

Par yannickkohn


Chartres en lumières

Septembre 2018, Chartres – France



This is the first time Pixel n’Pepper had the chance of creating an interactive installation for children and parents. They chose the Origami theme to create small 3D paper scenes. ​​​​​​​Using a touch screen of 42 inches, the user was able to choose between 4 different themes in which he could select different animations and apply them to the facade of the Chapel Ste Foy, which was divided into 5 zones. The players could also play with 3D objects such as a planet, a giant squid or a lion, and make them move in real-time, or change their textures and colors.

Credit

  • Production Company : Pixel n’Pepper / Creative Director : Nathanaelle Picot
  • Modeling : Franck Poterlot / Programing : Florence
  • Technical Director : Gael Picquet / 3D Graphists : Cyril Delapeyre
  • Music by Loïc Masson

Videomenthe au cœur du contrôle qualité de Deluxe Media Paris

Par Cine.Tv.Industry

Deluxe est un groupe américain employant 7500 collaborateurs, implanté dans 38 régions du monde, spécialisé dans la création, la transformation, la localisation (doublage, sous titrage, audiodescription…) et la distribution de contenus audiovisuels pour des studios de cinéma, sociétés de production, diffuseurs et chaînes de télé, les plateformes vidéo et agences de pub. Pour la France, Deluxe a choisi le système Eolementhe afin d’assurer le contrôle qualité de ses fichiers médias et la conformité du contenu envoyé à ses clients.

Fred Taieb Deluxe France

Fred Taieb, Deluxe Media Paris, Director Audio Services France

Portail collaboratif de création de workflows et d’échange de fichiers média dans le cloud, Eolementhe (développé par la société française Videomenthe) propose le transcodage, le contrôle qualité, la correction de niveaux audio, l’insertion de métadonnées, le sous-titrage multilingue, la livraison des fichiers PAD… au sein d’une même interface graphique conviviale. Videomenthe Eolementhe

« Notre priorité, c’est la qualité technique et artistique, et le respect de l’intégrité du contenu initial, explique Frédéric Taieb, Directeur Audio Services de Deluxe France. Outre les besoins fonctionnels, nous avions deux impératifs : la sécurité du contenu et la maîtrise de notre budget. Eolementhe nous permet de répondre aux critères de nos clients en termes de qualité de fichiers, tout en nous assurant un environnement sécurisé. Autre point notable : le workflow étant entièrement réalisé dans le cloud, nous bénéficions d’un modèle financier souple et évolutif».

2015-07-03 10.19.46

Muriel Le Bellac et son équipe de Videomenthe ont travaillé avec celle de Deluxe France pour établir les paramètres de la plateforme, et notamment les autorisations de traitement propres à chaque utilisateur. Des test-plans de contrôle qualité ont également été créés puis chargés sur la plateforme Eolementhe, utilisable par des opérateurs, technique ou non.

La vérification des fichiers passe par l’outil Baton d’Interra Systems, et la fonction « Pause sur le workflow » permet d’intégrer des étapes de vérification éditoriale et technique des fichiers, afin de faciliter le travail d’équipe.

Promotions JVC décembre 2018

Par Andrea

Profitez des promotions exceptionnelles JVC valables jusqu’au 31 décembre 2018 !

1. Pour tout achat d ‘un caméscope GY-LS300CHE, le zoom Olympus EZ1240 OFFERT

PROMO JVC GY-LS300CHE

2. Un Micro JVC QAN0067-003 OFFERT pour l’achat d’une caméra GY-HM170E ou GY-HM180E ou GY-HM250E

promo jvc Micro JVC QAN0067-003 OFFERT

3. La caméra de production IP PTZ robotisée KY-PZ100 (blanche ou noire) est à 2 493,00 € HT au lieu de 2 995,00 € HT

promo caméra de production IP PTZ robotisée KY-PZ100

4. Pour l’achat d’un moniteur DT-G17E ou DT-G21E ou DT-G24E ou DT-G27E, bénéficiez d’un sonde de calibration X-rite i1Display

promo jvc achat moniteur

 

 

 

L’article Promotions JVC décembre 2018 est apparu en premier sur TRM.

Optoma LV130

Par pico
Projector type: 
800x480, 300 lumens, max image 80"
Buy now link: 
Buy now at Amazon.com

The Optoma LV130 is a high-brightness (300 lumens) DLP WVGA projector that has a large 6,700 mAh battery (for up to 4.5 hours operation). The LV130 supports HDMI input (MHL 2.2).

Optoma LV130 photo

The Optoma LV130 is now shipping for $385.

Les offres promo Black Friday 2018 de Sony

Par Andrea

OFFRE N° 1 : BLACK FRIDAY CASHBACK

Du 23 novembre 2018 au 28 novembre 2018 inclus, Sony vous rembourse jusqu’à 400€ sur un sélection de produits

Black Friday Cashback Sony

Liste des produits concernés :

Modèle Montant remboursé
HXR-NX5R 150
HXR-NX100 300
PXW-X70 300
PXW-X70 / 4K 300
PXW-FS5 350
PXW-FS7 400

Début de la promotion (produit acheté après cette date, date de facturation) : 23/11/2018
Fin de la promotion (produit acheté avant cette date, date de facturation) : 28/11/2018
Date limite pour réclamer un remboursement en ligne : 31/12/2018
Offre non cumulable avec d’autres promotions, sauf l’offre Boitiers Plein Format Optiques SONY Hiver 2018 et la promo  Cashback Sony UWP-D Dual Channel 
Quantité limitée par client final : 3 caméras

Comment participer ?

  1. Achetez un produit éligible dans les délais promotionnels
  2. Scannez dans la facture
  3. Prenez une photo du numéro de série de votre produit
  4. Préparez vos coordonnées bancaires. Vous trouverez des informations sur les formats IBAN et BIC dans la FAQ. Veillez à ne pas insérer d’espaces
  5. Cliquez ici pour réclamer et compléter le formulaire de participation
  6. Vous recevrez pendant le processus :
  • Un code d’enregistrement commençant par 147770… (13 chiffres)
  • Un e-mail de confirmation indiquant que votre demande est conforme ou doit être soumise à nouveau avec des informations complémentaires ou est rejetée
  • Si votre demande est conforme, vous recevrez ensuite une confirmation que le remboursement sera prochainement effectué sur votre compte.

Pour plus d’informations, consultez la FAQ dédiée à la promo “ Black Friday Cashback » de Sony.

OFFRE N° 2 : 2 SONY PSZ-HC2T achetés = le 3ème OFFERT

L’offre a été prolongée jusqu’au 31 décembre 2018 ! PROFITEZ VITE

sony 2 PSZ-HC2T achetés le 3ème OFFERT

 

L’article Les offres promo Black Friday 2018 de Sony est apparu en premier sur TRM.

Resolume 6 Tutorial: LED Stage Mapping

Par docoptic
https://youtu.be/evwRGc4DCQg This tutorial demonstrates the process of video mapping on LED panels in Resolume. We discuss how LED processors are designed and how you can use the Advanced Output to display content onto the exact portions of an LED video signal. We show you how to properly resize and

This tutorial demonstrates the process of video mapping on LED panels in Resolume. We discuss how LED processors are designed and how you can use the Advanced Output to display content onto the exact portions of an LED video signal. We show you how to properly resize and position the slices from Input Selection to match LED processor specifications. When mapping onto a stage with multiple LED panels, we show how a 4 screen LED setup would work by using a photo as a guide and roughly matching the stage configuration. Lastly, we provide examples for using the Slice Transform effect to display content onto specific LED screens or panels.

The post Resolume 6 Tutorial: LED Stage Mapping appeared first on DocOptic.

Resolume 6 Tutorial: Structure Mapping

Par docoptic
https://youtu.be/G2RigLJhEjM This tutorial demonstrates projection mapping on a poylgonal structure in Resolume. We show you how to set up an input map on the 5 faces of a pentagon stage by creating an ideal model which is then aligned to the actual structure with a projector. Some of the concepts w

This tutorial demonstrates projection mapping on a poylgonal structure in Resolume. We show you how to set up an input map on the 5 faces of a pentagon stage by creating an ideal model which is then aligned to the actual structure with a projector. Some of the concepts we go over are using a photo as a guide to get the correct proportions of each pentagon face, how to use the Advanced Output tools efficiently, using math in Resolume’s interface to get precise angles, and how to ensure that content is displayed in the middle of an object. We also cover how the Slice Transform effect can be used to trigger content on specific faces of the pentagon.

→ Next Lesson: LED Stage Mapping

The post Resolume 6 Tutorial: Structure Mapping appeared first on DocOptic.

Resolume 6 Tutorial: Projection Mapping Basics

Par docoptic
https://youtu.be/ZB6Ql0Fvle0 This tutorial goes over the basics of projection mapping in Resolume. We provide a hands-on demonstration showing how to set up your composition and create slices for a stage of four squares. We cover the Advanced Output tools and how to use them, input mapping via Input

This tutorial goes over the basics of projection mapping in Resolume. We provide a hands-on demonstration showing how to set up your composition and create slices for a stage of four squares. We cover the Advanced Output tools and how to use them, input mapping via Input Selection, projection mapping on your physical stage using Output Transformation, and using the Slice Transform effect to project onto specific parts of a stage. We also go over how to use effects creatively to alter the look of our projected visuals.

→ Next Lesson: Structure Mapping

The post Resolume 6 Tutorial: Projection Mapping Basics appeared first on DocOptic.

Premiere Pro ’19 et Adobe Rush : un bon millésime ?

Par Sébastien François

Entre Final Cut Pro X désormais bien installé et Resolve qui monte en puissance, Premiere Pro doit réagir. Et chaque année, le logiciel évolue, avec cette fois-ci, de bonnes surprises. Mais l’arrivée de Premiere Rush, d’outils de corrections audio « faciles », ou l’amélioration des fonctions d’étalonnage seront-ils suffisants pour donner un nouveau souffle à ce logiciel si mythique?

… That is the question. Le grand mérite de Premiere Pro, outre son âge, c’est essentiellement d’être rationnel, de fonctionner à peu près partout et de savoir tout monter en natif. Oui, mais voilà, depuis des années, on a vu la concurrence arriver avec des innovations certes déroutantes (la logique de FCPX ou le système nodal de Resolve), mais diablement efficaces en termes de productivité. Pendant ce temps-là, Adobe s’est contenté d’ajouter toujours plus de formats et a saupoudré chaque nouvelle version de quelques évolutions, plus que de révolutions. Il a fallu attendre 2017 pour pouvoir créer des titres directement dans la fenêtre Programme et … 2019 pour pouvoir changer la police d’un modèle de titre ! Pour autant, les développeurs semblent cette fois-ci avoir pigés qu’il fallait faire un peu mieux pour se maintenir à flots. On a donc affaire à un logiciel qui se simplifie un peu et qui surtout voit ses fonctionnalités se développer. Voilà ce qu’il faut retenir.

Adobe corrective correction

La short-list des nouveautés

  • La révision du panneau Lumetri qui se voit doté d’un correcteur sélectif de couleur après la fonction d’auto-matching entre deux plans (2018).
  • Les nouveaux outils ultra simples pour réparer l’audio (reverb, souffle…) avec de simples curseurs.
  • La possibilité de changer les polices des « motion graphic templates » directement dans Premiere. Ainsi que le support des images vectorielles (ce qui évite de perdre de la résolution quand on zoome).
  • Les supports des outils VR se développent.
  • L’arrivée d’Adobe Rush, un logiciel de montage sur tablette/téléphone/Mac/PC: il s’agit d’un programme d’une simplicité absolue, mais qui est capable de transmettre tout un montage via le réseau… et d’être repris par Premiere.
  • Une fonction auto-save qui sauve tous les projets ouverts (et pas simplement celui qui est actif).
  • Et, ça peut sembler anecdotique, mais quand on appuie sur ESC, on désélectionne tous les éléments de la time-line…

Premiere Rush CC, ça sert à quoi ?

Adobe rush splash

Premiere Rush, c’est une nouvelle application qui s’inscrit en amont ou indépendamment de Premiere Pro. L’idée, c’est de coller à la tendance du tout téléphone et de pouvoir monter ultra facilement depuis un périphérique nomade : ordinateur portable, mais aussi iPhone, iPad (et bientôt Android)… Bref, ça marche partout, sur tout et surtout, après avoir suivi le tutoriel d’une minute, je crois qu’un enfant saurait s’en servir. Surtout, le logiciel est connecté au Cloud. Autrement dit, un journaliste peut maquetter son travail sur place, pendant que le monteur récupère et affine le montage sur Premiere Pro à distance. Premiere Rush est aussi capable de travailler tout seul et bien sûr, de publier sur tous les réseaux sociaux. Testé sur un iPad Air plutôt ancien, ça marche sans difficulté. Sans être fondamentale, cette application montre qu’Adobe offre des outils de plus en plus orientés vers la possibilité de collaborer à distance, mais aussi qu’il peut s’adresser à de parfaits débutants. Plutôt réussi donc. On peut même envisager, à termes et à l’aube de la 5G, d’utiliser Rush comme passerelle avec des images 4K, par exemple.
Rush interface

Lumetri: améliorations salutaires

Lumetri, c’est le panneau spécifique d’étalonnage (color grading) de Premiere Pro. Au départ, il était un peu en avance sur son temps, mais il a très vite été surpassé par les fonctions de Resolve. Adobe semble l’avoir compris et apporte des fonctionnalités salutaires. Dans la dernière version, on avait déjà eu droit à « l’auto-matching » des plans (on sélectionne un plan de référence et le second est automatiquement étalonné pour lui correspondre), et cette fois-ci Adobe ajoute enfin la correction sélective par couleur. Qu’est-ce que ça veut dire ? Que l’on peut se dispenser de la pénible correction sélective secondaire TSL (HSL) (efficace, mais dure à manipuler) pour n’agir que sur une plage de couleurs ou de luminance. Exemple, je sélectionne une couleur et je peux en changer la teinte, la luminance, la saturation. En tout, ce sont donc 6 outils qui sont ajoutés.

 

PPRO_Lumetri_02

Ici, on a simplement joué sur « teinte contre teinte » (Hue Vs Hue) pour changer la couleur du passage piéton. Puis on a joué sur « saturation contre saturation » (Sat Vs Sat) pour renforcer le rouge du bus.

PPRO_Lumetri

Ici, j’ai ajusté les skin tones avant d’empiler un autre effet Lumetri pour faire ressortir le débardeur.

D’autre part, on peut enfin « stacker » (empiler) les Lumetri en leur donnant un nom particulier pour ne pas se perdre. On peut ainsi créer des « sets » de préconfigurations qui seront fort utiles pour l’étalonnage en série (skintones/sky/Shadows…). Malheureusement, il demeure impossible d’attribuer les préconfigurations enregistrées à un seul projet : elles s’ajoutent de manière globale et il faut donc fréquemment « nettoyer » les Presets. Car évidemment, on crée ces « sets » en général pour un usage unique.

Les outils de nettoyage audio: la vraie bonne idée

L’audio, c’était à la fois un des points faibles et un des points forts de Premiere Pro. Faible, parce que rien n’y était ergonomique mais aussi un point fort, parce que quand on souscrit à l’offre Creative Cloud, on a aussi droit à Audition, After Effects, etc. et Audition est un logiciel extrêmement puissant. Problème, cela demande la maîtrise des deux logiciels et ça n’a presque rien à voir. Du coup, Adobe a introduit un panneau « Amélioration audio essentielles » (Essential Sound Repair). Et c’est réussi puisque tout y est en effet « essentiel » et contrôlable par de simples curseurs sans avoir besoin de la moindre compétence. On sélectionne l’audio, on choisit s’il s’agit d’un dialogue, de musique, etc. et ensuite, libre à vous de corriger le bruit de fond, le souffle, la reverb… En ajustant les glissières. Facile et efficace pour un résultat instantané. J’adore aussi la fonction d’ajustement automatique du volume qui permet d’harmoniser les différents dialogues. Le seul inconvénient, c’est que le traitement semble rallonger le temps d’export des films. D’autre part, pourquoi ? Mais alors pourquoi, sur l’audio, Adobe ne rajoute-il pas un bouton de lecture en boucle sur une durée paramétrable ? Pour caler l’audio, il faut entendre et réentendre. Du coup, la seule solution est de mettre un point In et un Out dans la fenêtre Programme et d’activer la lecture en boucle dans le Programme. Perte de temps.

PPRO_Audio_essential_repair

le panneau permet d’ajuster très simplement l’intensité et le type de réparation.

Titrage et motion design: du bon et du moins bon

Le panneau des « objets graphiques essentiels » (Essential graphics pannel) est apparue en 2017. Personnellement, même si elle permettait enfin « d’écrire un texte » dans la fenêtre Programme, je ne l’ai jamais trouvée ergonomique: les paramètres y sont limités, il y a doublon avec les Options d’effets, la gestion des bibliothèque est calamiteuse, tout autant que la gestion des fichiers Templates (*.mogrt) entre Premiere et After Effects. Exemple, vous achetez des templates « mogrt », mais vous ne pouvez pas les modifier directement dans After Effects, si vous désirez changer des paramètres comme la police de caractère. Pire, ces Templates utilisant très souvent des « expressions » en anglais, si vous avez un After en allemand ou en français, il y a de fortes chances que ces Templates ne marchent pas, Adobe n’ayant toujours pas trouver le moyen d’uniformiser les expressions d’une langue à l’autre. Bref, c’est indispensable et à peu près utilisable, mais ce n’est pas heureux. Sur cette version, on progresse: la police est enfin modifiable, Premiere prend en charge les fichiers vectoriels, et l’interface se rationalise. Donc, c’est mieux. Pour autant, pourquoi avoir attendu si longtemps pour changer de police alors que c’est juste le paramètre le plus basique pour coller à la charte graphique d’un client ?

PPRO_EG01

Dans After Effects, on peut enfin rajouter la police de caractère comme Propriété modifiable

…Ce qui permet à Premiere d’avoir enfin des titres vraiment personnalisables

Et pour conclure: les perfs ? le bilan ?

Je monte sur Premiere depuis la version 5.1. Je ne l’ai pas quitté car malgré ses défauts, il demeure une sorte de mixeur géant qui, édition après édition, progresse et prend -presque- tout en charge, quelle que soit la machine. Sur ma machine de test (un PC avec 64 Go de RAM, mais qui a 3 ans), les performances de cette nouvelle version sont à peu près équivalentes à l’ancienne (2018) mais avec plus de robustesse : sur le montage d’une conférence de 3h30, je n’ai eu aucun souci. En revanche, le traitement de l’audio réclame un peu plus de temps puisque naturellement, on va se servir des nouveaux outils. Bref, je suis assez satisfait, mais je reste toujours un peu sur ma faim : j’aimerais une  gestion des données plus transparente (quand on duplique un élément, il s’y ajoute toujours l’attribut « copié01 » plutôt qu’une simple numérotation, on passe sa vie à chercher des sources de presets…), une ouverture plus simple aux plugins tiers (comme pour FCP X et Resolve…). Bref, que Premiere soit réellement relifté.
Reste que Premiere Pro, inscrit dans la suite Adobe avec Photoshop/After/Audition, est absolument capable de tout faire et que dans ce domaine, il est un peu le seul : ailleurs, il faut exporter, remplacer, ou utiliser des EDL et des XML: Resolve a intégré Fusion au sein de la même interface, mais on reste encore loin des possibilités offertes ici en termes de montage « pur ». Bref, Premiere Pro reste une référence qui semble sur la voie de la modernisation avec l’arrivée de Rush.
Mais s’il vous plait, faites vite.

L’article Premiere Pro ’19 et Adobe Rush : un bon millésime ? est apparu en premier sur Createinmotion.

❌