Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierLe journal du lapin

Canard PC Hardware 44 est en kiosque

Je profite du World Backup Day (oui, c’est aujourd’hui) pour vous parler du numéro 44 de Canard PC Hardware. La raison ? Il parle de sauvegardes.

Comme tous les trimestres, Canard PC Hardware est en kiosque. Si vous êtes abonné, vous l’avez peut-être déjà reçu, mais dans le cas contraire, il est disponible chez votre revendeur préféré. Vos marchands de journaux ont le droit d’être ouverts et quand ils le peuvent matériellement, ils le sont, donc vous y trouverez votre magazine. Mais restez prudents : respectez les consignes sanitaires, évitez de multiplier les sorties, groupez vos courses à faire.

Le magazine, donc. Il propose deux gros dossiers thématiques. Le premier porte sur la sauvegarde. Comment faire ? Sur quoi ? A quelle fréquence ? Bon, si vous avez un Mac… vous utilisez Time Machine, mais tout le monde n’utilise pas macOS ou iOS. Le second dossier porte sur l’accessibilité pour les personnes avec un handicap physique. Et plus spécifiquement dans les jeux vidéo : comment ils jouent, avec quoi, etc. J’en ai profité pour tester et expliquer comment fonctionne la manette de Microsoft et les accessoires de Logitech.

Dans la suite, Oni et moi avons testé des cartes graphiques, des processeurs (32 coeurs, mieux que le Mac Pro !), une brosse à dents connectée, du Wi-Fi 6, etc. On parle aussi du bug de l’an 2000 et de celui de l’an 2020, de Windows que vous ne connaissez pas, etc.

Si vous n’êtes pas abonné (Comment ? Pourquoi ?), il est donc en kiosque. Et normalement bientôt en ligne exceptionnellement.

Le Power Mac « surprise » que j’avais raté

Je vais vous raconter une anecdote sur un Mac que j’ai récupéré il y a longtemps, et dans lequel j’avais raté une petite surprise intéressante.

Il y a un moment, j’avais acheté un Pioneer MPC GX1 au Japon. C’est basiquement un Power Mac 6100 dans un boîtier différent. J’avais noté l’absence de cache de niveau 2, et quand je l’avais reçu, j’avais enlevé la carte vidéo (une carte AV) et son coude pour le connecteur PDS. Comme le 6100 est un format pizza box, il y a des riser pour les cartes d’extension. J’avais bien noté que le riser était différent de celui que j’avais, mais c’est tout.

Plusieurs mois plus tard, je tombe sur un blog sur une personne qui aime les pizza box (je vous invite à aller lire si vous aimez les vieux ordinateurs). Et dans le post sur le Power Mac 6100, je me suis rendu compte d’une chose : le riser avec son radiateur du GX1 n’était pas un riser. C’est une carte d’extension avec un processeur G3. Mind Blown.

La carte

J’ai donc profité du confinement pour installer la carte dans mon Power Mac 6100. La carte contient un PowerPC 750 (G3) avec 512 ko de cache de niveau 2. Je ne connaissais pas le modèle avant de l’installer, c’est un CPU à 215 MHz (ça dépend un peu du Mac) avec une mémoire cache à la moitié de la fréquence (107 MHz). Dans un Power Mac 6100 sur un bus à 33 MHz, le CPU est significativement bridé, tant par la mémoire que le bus. Pour rappel, dans les Power Mac G3, il fonctionne avec un bus dont la fréquence varie de 66 à 100 MHz selon les modèles, avec de la SDRAM à 66 ou 100 MHz.

Du PDS


Le G3, dans le coin, est très petit

L’installation nécessite plusieurs choses. Physiquement, il faut enlever la mémoire cache du PowerPC 601 pour éviter de la faire chauffer – ce qui explique l’absence de la barrette dans le Pioneer -. Le format de la carte empêche aussi l’installation d’une carte DOS, qui a besoin d’un riser différent. Pour la partie logicielle, il y a quelques utilitaires pour afficher les données sur le CPU, et une extension à installer. Bonne nouvelle, le CPU vient de chez Newer Tech et OWC a encore les pilotes en ligne en 2020.


215 MHz


512 ko de cache à 107 MHz

J’ai fait quelques benchs pour vérifier ce que ça donne. La base est un G3 à 300 MHz dans un Power Mac G3, donc avec une carte mère bien plus adaptée. En entier, on a ~50 % des performances d’un G3 à 300 MHz pour ~70 % de sa fréquence : la carte mère limite énormément. En FPU, c’est corrélé à la fréquence. On voit surtout le gain par rapport au PowerPC 601 à 66 MHz : le CPU est 4,2x plus rapide (pour seulement 3,2x la fréquence). Les gains sur l’architecture, même avec une carte mère bien limitée, sont donc importants. Et il existe des cartes avec un G3 encore plus rapide (333 MHz sur ce type de carte mère).

Le G3


Le 601 d’origine

Malgré tout, je vais rester sur mon PowerPC 601, pour une raison simple : j’utilise régulièrement la carte DOS. Mais j’installerais peut-être le G3 dans le Pioneer.

❌