Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

PC / Windows version beta

Par bazik
After several weeks of work, you can finally test the first PC version of Bazik.


We also need some VJ Software to have some visuals at our performances so here goes the Bazik software for PC. I have nothing against Windows, but I assure you adapt a Windows application is not the easiest thing in the world. There is more work to do, but the essential is there : an app for easily visualize his music during a show, a concert or dj set, Windows compatible.

Spout and GLSL preset are coming soon.

Download and feedback, please use the forum board.

http://bazik-vj.com/support/forum/#/discussion/103/pc-windows-version-beta

Canon Rayo S1

Par pico
Projector type: 
854x480, 100 lumens

Canon's first pico projector, the Rayo S1, is a WVGA (854x480) 100 lumens DLP pico projector that is based on Android OS. The Rayo S1 features built-in Wi-Fi and Bluetooth, 4GB Of internal storage, a USB host reader and an onboard touchpad. The battery lasts for 2 hours.

Canon Rayo S1 photo

Canon says it will start shipping the Rayo S1 in May 2019 for around $259.99.

Displuvium – Simulating natural and rigged meteorological phenomena

Par Filip Visnjic
Displuvium – Simulating natural and rigged meteorological phenomena
Created by Fragmentin, ‘Displuvium‘ is an artistic research that examines the human desire to control our natural environment, particularly meteorological phenomena. The installation, developed with Designer Renaud Defrancesco, takes the form of a pool filled with water and placed directly on the ground. On the water surface, the visitor can observe rainfall:

Quelques objets en vente: MO5, Sharp pc1251 + imprimante et Sound Blaster AWE32

Par greg

Avant, j’avais la maladie de la collectionnite… je voulais ouvrir mon musée de la micro-informatique, à partir du Sinclair ZX 80 jusqu’aux tous premiers PC… Mais tout cela prend de la place et comme je voyage beaucoup, je pense qu’il est temps de commencer à me séparer de tout cela. Bon, la première fournée est … Continuer la lecture de Quelques objets en vente: MO5, Sharp pc1251 + imprimante et Sound Blaster AWE32

Quelques objets en vente: MO5, Sharp pc1251 + imprimante et Sound Blaster AWE32

Par greg

Avant, j’avais la maladie de la collectionnite… je voulais ouvrir mon musée de la micro-informatique, à partir du Sinclair ZX 80 jusqu’aux tous premiers PC… Mais tout cela prend de la place et comme je voyage beaucoup, je pense qu’il est temps de commencer à me séparer de tout cela. Bon, la première fournée est … Continuer la lecture de Quelques objets en vente: MO5, Sharp pc1251 + imprimante et Sound Blaster AWE32

Hands-on Review: the Blackmagic Pocket Cinema Camera 6K

Par Lewis McGregor

In this hands-on review, we'll evaluate the Blackmagic Pocket Cinema Camera 6K for how it holds up next to its predecessor, the Pocket 4K.

Massive Updates to the BMPCC4K Are Finally Here

Par Lewis McGregor

After a long wait since the initial reports, we finally get a new update that completely reenergizes the Pocket 4K with plenty of new features.

A Midi Fighter 64 Rigged Into An MPC Live, Plus Whitney Houston

Par Dan White

What happens when you combine three great things? In today’s featured routine video, Carl Rag is back with an amazing new live remix performance. He’s taking on Whitney Houston’s “How Will I Know”, and chopping it up on the Akai MPC Live, with a Midi Fighter 64 in tow as well. Watch the routine below: […]

The post A Midi Fighter 64 Rigged Into An MPC Live, Plus Whitney Houston appeared first on DJ TechTools.

Choisir une carte CardBus pour un PowerBook, et les limites de l’USB 2.0

Par Pierre Dandumont

Récemment, j’ai eu une question par mail au sujet d’un de mes PowerBook Wallstreet. En effet, j’utilise une carte CardBus avec deux ports USB (1.1) et la personne me demandait si installer une carte USB 2.0 était possible. La réponse n’est pas évidente : oui… et non.

Commençons par la réponse oui. Sous Mac OS X, avec un Jaguar à jour (10.2.8), les cartes qui contiennent une puce Opti ou une puce NEC devraient fonctionner nativement. La première fonctionne en USB 1.1, la seconde généralement en USB 2.0. Les cartes Via fonctionnent mal et demandent dans le meilleur des cas un pilote, donc c’est à éviter. Sous Mac OS X, les cartes USB 2.0 fonctionnent bien en USB 2.0. Une carte comme celle-ci, qui ne dépasse pas du connecteur, fonctionne a priori (ma carte n’est pas exactement ce modèle là).

Une carte USB 1.1


Une carte USB 2.0 (chipset NEC)


Une carte Cardbus vers ExpressCard avec un lecteur de cartes

Maintenant, la réponse non. Sous Mac OS 9, les cartes ne fonctionnent pas en USB 2.0. L’OS ne supporte pas la norme et quelle que soit la carte, vous allez rester bloqué en USB 1.1 (12 Mb/s, donc en gros des débits pratiques de l’ordre de 1 à 1,5 Mo/s quand tout va bien). Sur un Wallstreet (et plus généralement sur les Mac qui n’ont pas d’USB nativement), vous allez devoir installer les pilotes USB, qui sont disponibles sur le site d’Apple. Une fois la mise à jour « USB Adapter Card Support 1.4.1 » installée, les cartes USB devraient fonctionner.

Mac OS 9 voit la clé USB


La carte prend un logo USB sur le bureau

Dans mon cas, j’ai testé avec une carte à base d’Opti (donc USB 1.1), une carte à base de NEC en USB 2.0 et un adaptateur CardBus vers ExpressCard qui contient une puce NEC. Il permet d’utiliser un lecteur de cartes ou une carte mémoire en ExpresCard, pour peu que la carte utilise la partie USB de l’ExpressCard.

Donc pour résumer : l’USB 2.0 ne fonctionne pas sous Mac OS 9, mais il fonctionne sous Mac OS X. Et dans les deux cas, je vous recommande une carte à base de NEC.

Et à la question « Comment déterminer la puce utilisée ? », je ne peux pas réellement répondre. Sur une carte PCI, la solution la plus simple consiste à regarder. Sur une CardBus, il faut croire le vendeur s’il l’indique, ou tester. Techniquement, on peut aussi récupérer les identifiants une fois la carte en main, mais c’est un peu inutile : si vous avez la carte, vous savez forcément si elle fonctionne… ou pas.

Canard PC Hardware (hors-série) 13 est en kiosque : Montez votre PC

Par Pierre Dandumont

Comme d’habitude, un petit post pour vous parler de mon vrai travail. Le dernier hors-série de Canard PC Hardware, l’édition 2020 de « Monter son PC », est en kiosque.

Dans ce magazine, vous apprendrez à monter un PC (si). Nous vous conseillons le matériel à acheter et les pièges à éviter avant le montage, mais aussi les erreurs qui peuvent survenir après le montage. La partie principale, dans laquelle vous verrez mes mains, se concentre sur le montage, avec différents types de processeurs, système de refroidissements, périphériques de stockage, etc. Nous avons essayé d’être assez exhaustif sur les différents types de composants modernes. Dans la fin, il y a quelques pages sur les réglages de l’UEFI, l’installation de Windows 10 et l’installation de GNU/Linux. Désolé, ça ne parle pas de macOS dans ce magazine mais si vous montez un hackintosh, ça peut servir tout de même.

Vous trouverez un peu plus de détails sur le site, et le magazine est en kiosque pour 6,9 €. Et si jamais vous n’êtes pas en France ou que vous ne le trouvez pas, il est aussi sur la boutique.

Les sons cachés de Wolfenstein 3D avec le PC Speaker

Par Pierre Dandumont

En lisant le site de Fabien Sanglard (spécifiquement le Black Book sur Wolfenstein 3D), je suis tombé sur un truc intéressant : le jeu proposait un mode audio caché avec des sons de meilleure qualité sur le haut-parleur système (PC Speaker).

J’en parle un peu par nostalgie : j’ai découvert Wolfenstein 3D sur une machine sans carte son, avec les bruits du haut-parleur système. Par défaut, il propose différents types de périphériques audio, avec différents types de son. Le jeu date du début des années 90, avant la standardisation des API, donc il y a plusieurs implémentations.

Premièrement, du PCM, avec du 8 bits à 7 000 Hz en mono. Ca fonctionne sur les premières Sound Blaster et sur le Disney Sound Source, une carte son externe en bus parallèle. Pour schématiser, à l’époque, il fallait interrompre le code principal, envoyer les données audio au périphérique audio, et revenir au code principal. Dans le premier cas, avec la Sound Blaster, la charge sur le processeur est faible, la carte son dispose de fonctions DMA (Direct Memory Access) qui permettent de transférer les données en arrière-plan et le code audio fonctionne à 140 Hz. Donc 140 fois par seconde, le jeu s’occupe du son. Avec la carte Disney Sound Source, le code envoie environ 10 octets à chaque itération, donc il fonctionne à 700 Hz. La carte externe dispose en effet d’un tampon de 16 octets qui doit être alimenté en permanence pour obtenir du son. Assez logiquement, le processeur a plus de travail.

Les options

Maintenant, parlons du haut-parleur. Techniquement, il ne fonctionne qu’avec des ondes carrées, mais on peut jouer sur la fréquence pour obtenir… un peu mieux que de simples beep. Dans ce mode, le code audio fonctionne à 140 Hz (donc 140 interruptions par seconde). C’est assez moche, mais c’est mieux que rien.

Maintenant, la partie intéressante : le PCM sur le haut-parleur. Ce mode caché, reprend les effets sonores 8 bits / 7 000 Hz, mais comme le haut-parleur n’est pas réellement un DAC, on est sur du 1 bit. Le code transforme donc le 8 bits en 1 bit, ce qui donne un résultat… pas si mauvais. Mais il a un défaut, ce qui explique que le jeu ne le propose pas : il n’y a pas de tampon, donc le code audio doit être appelé 7 000 fois par seconde. Et sur les CPU de l’époque, c’était visiblement trop. Pour rappel, la norme était plutôt un 286 à 12 MHz qu’un 486 à 66 MHz. Dixit le Black Book, la fonction a été cachée parce qu’elle cause des saccades sur les petites machines.

L’activation et le test

Pour l’activer, il faut modifier manuellement le fichier de configuration, en passant la valeur de l’offset 0x01D2 à 01. Si vous n’avez pas compris, vous n’avez jamais modifié de sauvegardes avec un éditeur hexadécimal dans les années 90. Plus sérieusement, une personne propose les fichiers modifiés là. Il y a une vieille vidéo qui montre le résultat, mais j’ai essayé de faire quelque chose de mieux.

A la base, je voulais tester sur un vrai PC, mais je me suis retrouvé devant un problème : mon seul PC rétro n’a pas de boîtier et donc pas de haut-parleur PC. J’ai donc d’abord testé dans DOSBox avec Boxer (attention, ça ne fonctionne pas sous Catalina). Une fois le jeu intégré, ça fonctionne assez bien. Je comptais vous faire une vidéo direct, mais j’avais la flemme d’installer les outils pour enregistrer la sortie son interne.

Ensuite, j’ai essayé sur une machine sur laquelle je pouvais capturer l’audio directement : un Power Mac avec une carte DOS. En effet, la carte DOS redirige les effets du haut-parleur PC directement sur la partie audio du Mac. Ce n’est pas exactement ce que ça donne avec un vrai haut-parleur de PC, mais c’est déjà assez représentatif du gain. Là, j’ai juste fait une capture en direct de la sortie casque de la machine. Pour l’entendre, c’est à partir de 1 minute et 48 secondes.

Comme vous pouvez l’entendre, c’est nettement meilleur et on peut même presque comprendre l’allemand des nazis. Sur la carte avec un 486 à 66 MHz, ça ne change pas réellement la fluidité du jeux. Avec Boxer, en limitant les performances manuellement, ça semble un peu plus saccadé quand on descend sur des paramètres très bas (équivalent à un 286), mais c’est peut-être tout à fait subjectif. Et en testant, je suis revenu 30 ans en arrière (ou presque)…

Canard PC Hardware 43 est en kiosque

Par Pierre Dandumont

Comme tous les trois mois, une petite news pour vous annoncer que Canard PC Hardware est en kiosque. Il s’agit du numéro 43, et il parle d’ampoules connectées, de Wi-Fi 6 et de Google Stadia (notamment).

Bon, pour le Wi-Fi 6, ça n’a pas tellement d’intérêt pour les Mac : Apple ne propose pas encore de Mac avec cette norme, et la seule carte réellement disponible est un modèle Intel, une marque qu’Apple ne prend pas en charge. Ca peut servir avec les iPhone récents… si vous pensez qu’atteindre plus de 1 Gb/s avec un smartphone va changer votre vie (non). Mais au moins vous verrez ce qu’il est possible de faire en Wi-Fi avec un PC. Même chose pour Stadia, ça n’a pas tellement d’intérêt, et le service de Google ressemble à une bêta, vous le découvrirez dans le magazine.

Par contre, le dossier sur les ampoules connectées pourrait vous intéresser, vu les statistiques sur les tests que je poste ici. J’ai testé énormément de modèles, des kits ZigBee, Wi-Fi, Bluetooth, des systèmes HomeKit, d’autres non, etc. Dans le reste du magazine, vous trouverez les rubriques habituelles, des guides d’achat pour les composants d’un PC, des tests de déodorants, d’une manette à 180 €, de disques durs externes, etc. Si vous aimez le rétro, il y a un guide pour bien choisir les composants d’un PC dédié à une année précise, avec les pièges à éviter, et vous trouverez même un dossier sur la préservation de la musique dans les jeux vidéo (toute une histoire).

Comme d’habitude, le magazine est en kiosque, et uniquement en kiosque. Et si jamais ça vous plaît, il est même possible de s’abonner !

MPC One: Standalone, $699, and what the MPC Touch should have been?

Par Dan White
Akai MPC One

Has there ever been a totally standalone MPC that’s been priced under $1,000? The MPC Touch that was released five years ago seemed like it was going to be the winner – but it still required a computer. With this new MPC One, Akai hopes to create a no-computer-needed piece of hardware that wins over […]

The post MPC One: Standalone, $699, and what the MPC Touch should have been? appeared first on DJ TechTools.

Prix miraculeux et histoires à dormir debout, les nouveaux escrocs en ligne

Par Pierre Lecourt

Vous êtes vous déjà fait accosté par un escroc dans la rue ? Un type qui commence par vous demander l’heure et qui, très jovial et sympathique, vous explique qu’il est PDG d’une grosse boite de confection. Souvent, il prend un accent Italien ou Espagnol, roule dans une belle voiture et fait très propre sur lui. Au bout d’un moment, il vous confie qu’il est sur place pour un salon quelconque et qu’il doit rentrer au pays. Et là, il vous propose une bonne affaire.

2020-01-22 14_59_42-minimachines.net

Il ouvre son coffre et vous montre une caisse d’habits neufs, sous leurs protections plastiques transparentes. Des manteaux, pantalons, chemises… Des trucs qui semblent impeccables. Il vous propose une remise folle, parce que vous lui êtes sympathique. Le coup de foudre. De moins 70% à moins 80% sur tout. La veste à 100€ tombe à 30€. Le pantalon est à 20€. Le blaser à 50€. Si vous achetez, vous devez le payer en espèces parce que c’est plus simple. Le gars se fait pressant, il doit repartir au plus vite.

Toute la combine de l’escroc est là, vous parler, beaucoup, abreuver votre cerveau en permanence d’informations, plus ou moins utiles tout en alternant avec des blagues et souvent des contacts physiques pour détourner votre concentration. Un appui sur l’épaule, une pression sur le poignet, enfermer votre main dans la sienne. Un art hypnotique destiné à vous manipuler, vous empêcher de réfléchir. Parce qu’en prenant un peu de recul, tout cela est une fable évidemment. Le type est aussi Italien que je suis Chinois. Il achète des habits bas de gamme qui lui reviennent à une misère mais qui paraissent correctement coupés dans des tissus synthétiques façon flanelle ou soie. De quoi faire illusion… quelques minutes. D’où son empressement très perceptible et sa volonté de ne pas sortir les habits de leurs housses en plastique. 

Si vous payez, il prendra l’argent, enfournera ses “précieux habits” dans un sac de supermarché et gardera ses housses avant de démarrer en trombe. Si vous refusez, l’escroc perdra immédiatement son visage jovial, remontera en voiture et partira à la recherche d’un autre gogo à plumer. C’est là tout le problème de ces gens. Leur méthode est efficace et ce type d’escroquerie (et bien d’autres du même genre) fonctionnent mais cela reste de l’artisanat. C’est lent, il faut attaquer les pigeons un par un, il y a beaucoup de temps perdu pour une rentabilité pas forcément folle au final. 

2020-01-22 15_00_39-minimachines.net

Et puis le Web est arrivé. Et tout a changé pour ces escrocs

Au lieu de passer des heures en maraude dans une voiture à la recherche du candidat idéal. Risquer au passage un contrôle de police. Il vaut mieux pour un escroc investir son temps dans la création d’une autre histoire. Une histoire en ligne. Bétonner un site web pour toucher un maximum de monde et ainsi se remplir les poches facilement et sans risques. 

Pour le type en voiture avec les fringues en synthétique, le web lui a permis de devenir un commerçant tout à fait “respectable”. Grâce au Dropshipping. La méthode dont je vous ai déjà parlé de vente sans stock. On trouve un fournisseur capable de livrer directement ses clients en pantalons de “flanelle 100% Pétrochimie” et on raconte une seule fois son histoire de “design Italien”. Dans le meilleur des cas, on paye un mannequin et un photographe, sinon on compte sur les images produites par le fournisseur.

Le plus dur sera de trouver des moyens de faire connaitre son site web. Mais pour cela, on peut compter sur la large participation d’influenceurs moins regardants sur les produits que sur les virements vers leur compte en banque mais aussi sur la bienveillance de sites comme Facebook, Instagram, Youtube et autres pour délivrer le message pile poil à sa cible contre quelques piécettes. 

Une fois le site lancé, l’argent rentre tout seul, les colis sont envoyés par le fournisseur et si les gens crient un peu trop parce que, quand même, c’est coupé comme un goret et le cachemire semble avoir été fabriqué au Polyamidistan. Et bien ce n’est pas très grave, on ferme le site. On change le nom de domaine et on relance l’histoire avec un nouveau logo.

2018-09-26 15_47_37-minimachines.net

Mais depuis peu, c’est de pire en pire sur le web. Il y a eu un rush sur le financement participatif avec des histoires qui ont du faire rêver les escrocs de toute la planète. On se souvient par exemple du Mi MiniPC qui a réussi à lever 1.3 million de dollars avec une histoire abracadabrante de MiniPC vendu des clopinettes sur Indiegogo. Rien n’a jamais été livré, évidemment. Le gars a simplement disparu dans la nature avec son pseudonyme et la photo d’un inconnu en guise de bio. Indiegogo a bien reçu son pourcentage au passage mais le gars derrière cette histoire s’est gentiment payé une belle retraite en échange d’une fiche produit, de quelques images et d’une petite demie heure quotidienne de présence sur les commentaires  de sa page pendant quelques mois. Pas mal pour un résultat de centaines de milliers de dollars de bénéfices sans rien livrer et, évidemment, net d’impôts.

Et il y a eu bien d’autres histoires du même genre car c’est là tout l’intérêt du web pour les escrocs. Au lieu de traiter les pigeons un à un, on balance du grain à la volée et ils rappliquent par milliers. Avec leur sens inné de la mauvaise affaire et la peur maladive de passer à côté, on peut les plumer de manière très efficace en ligne. 

D’autres histoires croustillantes existent. Il y a quelques jours Stéphane Marty de la chaîne vidéo Deus Ex Silicium a publié une nouvelle vidéo. Un examen approfondi d’une puce censée limiter l’action des ondes électro magnétiques.  Si vous ne connaissez pas la chaîne de Stéphane, c’est un ingénieur en Micro-électronique qui publie des vidéos d’information et à but pédagogique. Il connait son métier et dispose d’une ribambelle d’appareils professionnels pour effectuer mesures et analyses. C’est un contenu expert et très enrichissant qu’il nous livre régulièrement. 

Sa dernière vidéo montre donc en détail un “appareil” aux vertus extraordinaires. Comme il le dit lui même, si la puce E-Chip de I+Like était réellement fonctionnelle, elle vaudrait au moins à ses créateurs une intense réflexion de la communauté scientifique sur leur découverte. Au final, je vous laisse le découvrir en détail dans la vidéo, la solution n’a absolument aucun effet scientifiquement mesurable. La marque joue à fond sur l’effet placebo du dispositif et enrobe le tout d’un énorme charabia pseudo-scientifique pour embobiner le visiteur. La fin de la vidéo ne laisse pas trop de doute quand à la pertinence du produit. 

Incroyable, suite à ma vidéo d’hier sur la puce anti-ondes électromagnétiques, le CEO de la société a envoyé par e-mail à tous ses clients le communiqué ci-dessous pour les rassurer. La personne qui m’avait envoyée la puce vient de le recevoir. Le texte est juste grandiose ! ☺️ pic.twitter.com/rFUO0snNOU

— Deus Ex Silicium (@dexsilicium) January 21, 2020

 

 

 

 

 

Que fait une société normale quand quelqu’un explique que sa technologie, son gagne pain, est une vaste fumisterie ? Elle vous attaque en justice. Amène des experts à la barre et expose l’efficacité de son produit en démontrant, publications scientifiques à l’appui, que l’objet produit bien les effets escomptés de manière fiable et mesurée. 

Que fait la société I+Like face à une vidéo mettant en cause le sérieux de leur produit ? Expliquant que tout cela n’est qu’une grotesque supercherie ? Elle tente de noyer le poisson avec une interprétation de charabia digne des plus grands bonimenteurs de foire. Une manière de colmater les brèches face au mécontentement des pigeons qui comprennent d’un coup qu’on leur a vendu un bidule inefficace et surtout hors de prix.

2020-01-22 12_44_52-minimachines.net

Exceptionnelle cette dérive sur le web ? Pas du tout. Il y a quelques jours Brice m’a envoyé des informations concernant un quadricoptère soit disant “révolutionnaire”. Le XDroneHD. Il s’agit d’un produit lambda, connu sur le marché asiatique comme un drone entrée de gamme et proposé sur leur page comme un modèle haut de gamme. Vendu normalement 199.98€ il est remisé de 50% pour l’achat de 1 pièce et peut tomber beaucoup plus bas si vous en achetez 2 ou 3 d’un coup. 

2020-01-22 12_41_21-minimachines.net

Jusque là rien d’anormal, vous pouvez très bien vendre en France un produit trois ou cinq fois son prix si vous trouvez un client d’accord pour payer ce tarif. La page web use de tout ce qu’il faut d’artifices pour vous convaincre de l’urgence de l’achat avec des rappels de l’offre spéciale ayant lieu “aujourd’hui”, des frais de port offerts, des défilés de pseudos clients achetant en ce moment même l’engin…

2020-01-22 12_41_12-minimachines.net

Tout cela a le même rôle que le charabia du vendeur de fringues dans son coffre de voiture. Vous faire perdre de vue le réel : Que vaut réellement ce quadricoptère, d’où vient t-il, qui va me livrer ? Pourquoi autant de cadeaux ? Moins vous réfléchirez entre le moment où vous arrivez sur le site web et le moment où vous allez payer, mieux ce sera pour le vendeur.

2020-01-22 13_14_36-minimachines.net

Car avec une recherche de 5 minutes on finit par tomber sur la source de cet achat. Il s’agit évidemment de Dropshipping et le fameux Xdrone est en réalité un produit Eachine qui sera expédié dans le meilleur des cas par un revendeur comme Banggood depuis la Chine pour une trentaine d’euros sans frais de port ou depuis AliExpress. Le prix demandé par XDrone est donc très élevé et le prix de base de 199.98€ est totalement fantaisiste. Le choix de ce modèle est lié à sa grande ressemblance au Mavick Pro de DJI, un quadricoptère performant et vendu beaucoup beaucoup plus cher. Si le Eachine E58 proposé ici est beaucoup plus petit, Tout cela reste néanmoins totalement légal. 

Ce qui l’est moins, beaucoup moins, c’est la publicité faite par cette marque pour son drone. C’est ce qui a fait tiquer Brice. Il est tombé sur cette vidéo au travers de ses déambulations en ligne. L’histoire est délirante, elle raconte comment un soit-disant “Didier Médard” se serait fait virer de chez un grand fabricant de drones – aucune marque n’est mentionnée mais le logo DJI est clairement visible – après s’être rebellé contre la course au profit des dirigeants de la marque.

2020-01-22 13_20_04-minimachines.net

On a ici une belle histoire d’escroc bonimenteur : Entre complotisme et ingénierie, les ingrédients pour expliquer la bonne affaire sont excellents. Un internaute peu au courant du marché qui se fera servir cette vidéo par Youtube depuis une de ses chaînes habituelles pourra tomber facilement dans le panneau. 

2020-01-22 13_19_45-minimachines.net

Sauf que là, c’est totalement illégal. Cette pub montée avec des images vidéos libres de droit et quelques tournages repiqués à droite ou à gauche, raconte une histoire farfelue. Elle mélange des vues du Eachine E58 et du Mavic Pro et joue clairement sur la ressemblance des deux produits pour tromper le consommateur.

Problème, cette vidéo et les publicités reprenant cette marque sont très difficiles à prendre en compte pour un éventuel contrôle. Les autorités ne peuvent pas vraiment passer leur temps à surfer en ligne jusqu’à tomber sur ce genre de vidéo. Le site de vente du quadricoptère n’affiche rien d’illégal de son côté, rien qui puisse être facilement remarqué car évidemment répréhensible. Tout l’argumentaire bidon est visible via des publicités stockées via Instagram, Youtube ou Facebook. La vidéo ci dessus n’est pas référencée par Youtube, elle n’apparaît nulle part comme spécifiquement liée au site. En cas de doute d’une surveillance un peu trop proche des autorités ou le signalement de leur activité comme avec cet article, il sera possible de mettre en pause toutes les campagnes de publicité et de faire disparaitre ces éléments en quelques minutes (j’ai évidemment fait une sauvegarde).

Le vrai problème est donc lié au format de ces arnaques. Quand l’escroc en voiture travaillait avec sa méthode artisanale, il n’avait finalement pas beaucoup de temps libre. A vrai dire, il aurait pu se trouver un vrai boulot vu le temps passé et les conditions de vie générées par son système de vente à la sauvette. Mais pour des escrocs qui sévissent en ligne, la donne est toute autre. Une fois le site de quadricoptère terminé, il reste beaucoup de temps libre alors que l’argent commence à rentrer dans les caisses. Qu’en faire ? Il faut certes gérer l’aspect publicitaire de l’affaire et répondre aux pigeons clients. Mais une fois cela fait ? 

Et bien on lance un autre produit avec un autre site employant la même recette. Comme cette fameuse “colle” révolutionnaire créée par un soit disant dentiste Français et un “ingénieur en chimie”  qui reprend les mêmes ingrédients. Le duo “Yves Belair” et “Christophe Broutin” qui découvrent une colle révolutionnaire UV-Fix. La publicité n’hésite pas à se rapprocher d’une autre marque connue qui est Bondic et qui propose le même genre de produit tout à fait légalement. Elle raconte une histoire de découverte farfelue et propose d’aller cliquer sur leur site pour faire l’affaire du siècle. Même méthodes, même escroc.

2020-01-22 14_10_09-minimachines.net

 

Et que découvre t-on sur ce site ? Une présentation identique à celle du quadricoptère… Mieux encore, elle est répétée dans toutes les langues grâce aux outils de traduction automatisés de Google… On nous propose ici une jolie remise encore une fois avec une colle à 29.99€ le tube au lieu de 59.98€… 39.99€ pour trois tubes, wow ! Bonne affaire !

2020-01-22 14_12_39-minimachines.net

Sauf quand on considère le prix de l’objet en Chine, soit 1.84€ pièce frais de port compris… La bonne affaire laisse tout de même une jolie marge à notre ami le “dentiste”…

Qui est derrière ces deux produits, qui emploie ces méthodes de vente peu scrupuleuses avec l’accord des régies publicitaires de Youtube et consorts ? La société MDE Commerce Ltd située à Malte. Une probable société écran quelconque qui doit s’abriter derrière les lois du pays et un système de domiciliation opaque pour cacher cette activité illégale.

2020-01-22 14_22_53-minimachines.net  2020-01-22 14_23_09-minimachines.net  2020-01-22 14_23_33-minimachines.net

Que faire pour se prémunir de ces escrocs ?

Malheureusement pas grand chose. Le nombre de site et de produits vendus de cette manière est délirant. Montres connectées, électroménager, accessoires auto et j’en passe, ce sont des dizaines de produits qui sont ainsi proposés avec des tarifs mirobolants et des réductions délirantes. 

Le problème est que le public pour qui sont destinés ces produits est un public de pigeons. La plupart des internautes seront vigilants et comprendront en quelques clics qu’il s’agit bien de mauvaises affaires. Mais comme pour les scams par email vous proposant de recevoir des millions de dollars en cadeau, il suffit que ça tombe sur la bonne personne au bon moment pour que l’arnaque fonctionne. Une mamie à qui sont petit-fils a parlé de quadricoptère, un papi qui ne sait pas comment réparer ses lunettes. Une personne seule à qui on promet la lune. Ou des gens fragiles psychologiquement à qui on promet une réduction d’ondes via un achat en ligne depuis un ordinateur ou un smartphone.

La meilleure méthode reste à se demander si on achèterait ce type de produit à un gars sortant de sa voiture et ouvrant son coffre pour vous les vendre à la sauvette. Si cela ne vous parait pas très clair, passez votre chemin. Si vous êtes plus expérimenté, vous pouvez faire une recherche rapide par l’image du produit pour tomber en quelques clics sur le vrai tarif de l’objet. Si vous avez peur que quelqu’un de votre entourage se fasse avoir par ce type de produit, n’hésitez pas à les encourager à vous envoyer un email ou à vous passer un coup de fil. Apprenez leur à faire une recherche par image ou une capture d’écran qu’ils pourront partager avec vous.

Il semble malheureusement assez difficile pour les autorités de lutter contre ce type d’arnaques mais vous pouvez également les signaler à la DGCCRF.

Prix miraculeux et histoires à dormir debout, les nouveaux escrocs en ligne © MiniMachines.net. 2020.

A Shortage in NAND Flash Memory Could Raise SSD Prices

Par Alejandro Medellin

With the possibility of an increase in price in SSDs due to the incident at the NAND manufacturing plant, the time to buy an SSD is now.

Capcom présente les technologies de son moteur de jeu propriétaire, RE Engine

Par Shadows

En octobre dernier, Capcom (Resident Evil, Monster Hunter) organisait une conférence au cours de laquelle l’entreprise a présenté ses dernières innovations techniques. Si l’utilisation de Houdini/Houdini Engine a été évoquée, c’est le moteur de jeu maison, le RE Engine, qui a occupé la majorité de la présentation.

Voici les vidéos enregistrées à cette occasion. Le tout est en japonais, mais il est possible d’avoir des sous-titres approximatifs via l’interface Youtube : activez les sous-titres puis avec la roue dentée sélectionnez “traduction automatique” dans la rubrique sous-titres.

On pourra en particulier jeter un oeil aux sessions 3-1 (rigging modulaire), 3-2 (retargeting, synchronisation de personnages), 3-3 (animation procédurale, motion matching) et 4-1 (physique, animations secondaires).

Via GameAnim.

L’article Capcom présente les technologies de son moteur de jeu propriétaire, RE Engine est apparu en premier sur 3DVF.

PIDS 2020 : pour Lego, Mikros MPC sort un lapin blanc de son chapeau VFX

Par Shadows

A l’occasion du Paris Images Digital Summit, le directeur créatif Franck Lambertz est revenu sur un projet récemment géré par les équipes Mikros MPC Advertising : le spot Rebuild the World pour LEGO. Un projet créé en collaboration avec le collectif de réalisateurs Traktor, Stink Films et l’agence BETC. Il s’agissait d’un projet atypique à double titre : d’abord, LEGO n’avait pas fait de film généraliste sur sa marque en général depuis plusieurs décennies. Ensuite, malgré une agence de communication interne chez LEGO, l’entreprise a choisi d’externaliser cette campagne.

Avant toute chose et si vous ne l’avez pas déjà vu, voici le projet finalisé, qui met en avant la force créative des enfants qui réinventent le monde qui les entoure :

On l’imagine sans mal, le projet a nécessité de faire face à plusieurs défis, à commencer par le fameux lapin. Sa couleur blanche (choisie par les réalisateurs) risquait de le rendre peu lisible dans son univers très coloré, il a donc fallu rajouter une sous-couche de poils gris afin de mieux souligner ses mouvements et de ne pas le perdre de vue. En pratique, les équipes de Mikros MPC ont combiné Yeti et Houdini pour gérer le poil, un duo qu’ils maîtrisent bien. Plus globalement, d’ailleurs, Franck Lambertz a souligné l’expertise du studio sur ce genre de problématique qui nécessite toujours un travail étroit entre métiers (grooming, modélisation, rig, lookdev) afin d’avoir la certitude que le résultat final colle à l’intention.

Côté animation, l’objectif était d’avoir un animal photoréaliste mais expressif ; les oreilles ont du coup été un élément important, de même que le posing des moments clés : les animateurs ont su utiliser un nombre réduit de détails. Afin de ne pas réinventer la roue, l’équipe est allée chercher des références, par exemple du côté de chez Pierre Lapin (nous avions eu l’occasion de vous proposer une interview autour de ce film).

Autre défi : la carotte transportée par le personnage qui passe d’une démarche à quatre ou deux pattes suivant la scène : il a fallu trouver différentes astuces pour conserver cet objet de façon naturelle.

Franck Lambertz a souligné la difficulté du processus d’animation, qui commence nécessairement par du blocking, la mise en place d’intentions et seulement ensuite, en affinant l’animation, les subtilités de jeu créent l’émotion. Le problème étant alors que quand le réalisateur comprend que le résultat ne correspond pas à son attente, 5 jours de travail sont à jeter. D’où la nécessité du dialogue permanent avec le réalisateur, à qui l’on doit également faire comprendre la manière dont avancera l’animation.

Outre ce lapin, le reste du projet a lui aussi été l’occasion de faire preuve de créativité. Dès le tournage, props géants et costumes imprimés reprenant les motifs Lego ont été employés ; les prises de vue ont été effectuées au Chili, et ont nécessité un toilettage numérique, notamment pour supprimer des câbles. “Un vrai petit bonheur”, a indiqué ironiquement Franck Lambertz. Est venu ensuite un gros travail de création, parfois rendu plus complexe par des imprévus. Le supermarché visible vers la 48ème seconde du making-of a ainsi refusé d’être dédommagé pour les jours de tournage, et a préféré rester ouvert. Résultat : même si les clients ont bien voulu attendre pour le tournage du plan, ils restent clairement visibles à l’entrée. Il a donc fallu refaire tout l’édifice en post-production, alors que le décor du rez-de-chaussée était censé être réel.

Pour les séquences aériennes, autre surprise : il était initialement question d’utiliser des vues tournées au drone et de n’avoir que quelques bâtiments 3D à ajouter, mais l’équipe s’est rapidement rendue compte que tout l’univers devrait être fait en 3D.

Les fans de LEGO pourront noter dans le spot de nombreuses références : un bâtiment inspiré d’un musée LEGO au Danemark, les canetons aux poses variées visibles à 1min18 dans le making-of qui sont directement issus d’un pack de LEGO permettant, à partir d’une dizaine de pièces, de créer plus de 100 millions de variations.

Au final, le projet représente deux semaines de tournage au Chili, 55 plans tous truqués, 4 mois de post-production et un mois de préparation, un pipeline ACES et 25 artistes. Un projet ambitieux, donc, et un défi pleinement relevé pour Mikros MPC Advertising.

Pour en savoir plus, on se rendra sur la page du projet, qui donne quelques détails supplémentaires et propose les crédits complets.

L’article PIDS 2020 : pour Lego, Mikros MPC sort un lapin blanc de son chapeau VFX est apparu en premier sur 3DVF.

Nvisen Y-MU-01 : un MiniPC évolutif sous Core i7-8565U (Maj 269.06€)

Par Pierre Lecourt

Mise à jour : Le Barebone est disponible à moins de 270€ avec un code promo en suivant ce lien.

Billet original du 10 Juillet 2019 : Ce n’est pas le MiniPC le plus économique que l’on ait croisé. A 382.30€, il se pose plutôt dans la fourchette haute du genre. Mais ce tarif peut s’expliquer facilement puisque le Nvisen Y-MU-01 est plutôt très correctement équipé. 

2019-07-10 14_31_35-minimachines.net

Il propose pour commencer un Core i7-8565U, une puce quatre coeurs et huit threads fonctionnant de 1.8 à 4.6 GHz avec 8 Mo de cache. Lancée au troisième trimestre 2018, elle fait partie de la galaxie des processeurs Whiskey Lake et embarque donc un circuit graphique Intel UHD 620. Cette puce performante affiche un TDP de 15 watts qu’il faudra donc dissiper activement. Le boitier est percé de part en part pour laisser circuler l’air au coeur de l’engin

2019-09-23 13_30_51-minimachines.net

La puce du Nvisen Y-MU-01 peut gérer jusqu’à 64 Go de DDR4 et cela tombe plutôt bien car l’engin propose, et c’est assez rare, deux slots SoDIMM de mémoire à ce format. Il est livré par défaut avec 8 Go de mémoire vive mais pourra monter facilement à 16 ou 32 Go.

2019-07-10 14_31_42-minimachines.net

Le stockage est composé par défaut de 128 ou 256 Go au format M.2. il sera secondé par un emplacement 2.5″ SATA standard pour ajouter un disque mécanique ou un second SSD. Aucune image de la connectique arrière n’est proposée, la fiche technique indique cependant que l’engin dispose d’une sortie HDMI 2.0 et d’une sortie DisplayPort pour gérer deux affichages en UltraHD.

2019-09-23 13_31_30-minimachines.net2019-09-23 13_31_20-minimachines.net

L’ensemble propose en tout quatre ports USB 3.0, deux ports USB 2.0, un port Ethernet Gigabit, un module Wifi4 et du Bluetooth 4.0 et des prises casque et micro. Le Nvisen Y-MU-01 mesure 13.6 cm de large pour 12.5 cm de profondeur et 4.3 cm d’épaisseur. 

2019-07-10 14_31_46-minimachines.net

En l’état et malgré une promo avec le code BGqui font baisser le tarif de l’engin à 363€ dans le panier, cela reste une solution au tarif un peu trop élevé. Aussi je ne vous la recommande pas spécialement pour le moment. Mais l’engin est intéressant à surveiller. Parce qu’il est évolutif et qu’il embarque un processeur performant, cela pourrait être une belle surprise.

Découvrez le meilleur tarif du Nvisen Y-MU-01

Nvisen Y-MU-01 : un MiniPC évolutif sous Core i7-8565U (Maj 269.06€) © MiniMachines.net. 2020.

Canard PC Hardware 44 est en kiosque

Par Pierre Dandumont

Je profite du World Backup Day (oui, c’est aujourd’hui) pour vous parler du numéro 44 de Canard PC Hardware. La raison ? Il parle de sauvegardes.

Comme tous les trimestres, Canard PC Hardware est en kiosque. Si vous êtes abonné, vous l’avez peut-être déjà reçu, mais dans le cas contraire, il est disponible chez votre revendeur préféré. Vos marchands de journaux ont le droit d’être ouverts et quand ils le peuvent matériellement, ils le sont, donc vous y trouverez votre magazine. Mais restez prudents : respectez les consignes sanitaires, évitez de multiplier les sorties, groupez vos courses à faire.

Le magazine, donc. Il propose deux gros dossiers thématiques. Le premier porte sur la sauvegarde. Comment faire ? Sur quoi ? A quelle fréquence ? Bon, si vous avez un Mac… vous utilisez Time Machine, mais tout le monde n’utilise pas macOS ou iOS. Le second dossier porte sur l’accessibilité pour les personnes avec un handicap physique. Et plus spécifiquement dans les jeux vidéo : comment ils jouent, avec quoi, etc. J’en ai profité pour tester et expliquer comment fonctionne la manette de Microsoft et les accessoires de Logitech.

Dans la suite, Oni et moi avons testé des cartes graphiques, des processeurs (32 coeurs, mieux que le Mac Pro !), une brosse à dents connectée, du Wi-Fi 6, etc. On parle aussi du bug de l’an 2000 et de celui de l’an 2020, de Windows que vous ne connaissez pas, etc.

Si vous n’êtes pas abonné (Comment ? Pourquoi ?), il est donc en kiosque. Et normalement bientôt en ligne exceptionnellement.

❌