Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hier3dvf.com - Actualité quotidienne

Je sors acheter des cigarettes, un court doux-amer d’Osman Cerfon

Par Shadows

” Jonathan, douze ans, cohabite avec sa soeur, sa mère et aussi des hommes. Ils ont tous la même tête et nichent dans les placards, les tiroirs, le poste de télévision… “

Via ce pitch pour le moins atypique, le réalisateur Osman Cerfon nous propose de plonger au coeur d’un foyer agité et de suivre le jeune Jonathan, que l’absence de figure paternelle hante manifestement.

Le court-métrage est nominé pour les prochains César dans la catégorie Meilleur Court-Métrage Animé, et sa mise en ligne n’est que temporaire : ne tardez donc pas à le visionner.

Produit par Emmanuel-Alain Reynal and Pierre Baussaron – Miyu Production
Préachat Canal+ l CNC – Aide avant réalisation l CICLIC – aide à la production l
Région Auvergne Rhône-Alpes – aide à la production l Département de la Drôme –
aide à la production lValence Romans Agglo l Procirep-Angoa – Aide à la production
Casting : Sophie Laine Diodovic
Layout – Lucrèce Andreae
Décors : Darshan Fernando
Animation :
Capucine Latrasse
Rémi Schaepman
Quentin Marcault
Valentin Stoll
Stagiaires Animation :
Nan Huang
Mathilde Roy
Alexis Godard
Elie Martens
Ambre Texeira
Paul Wasilewski
Compositing : Mathieu Brisebras
Montage : Albane Du Plessix
Catherine Aladenise
Montage son : Pierre Sauze
Conseiller musical : Adélie Prod – Nathanaël Bergese
Studio enregistrement voix : Entreprise
Studio mixage son : Miroslav Pillon
Laboratoire : Média Solution
Assistante de production : Louna Colleuille
Musiques :
« MONTAGUES AND CAPULETS »
Interprété par Berliner Philharmoniker, Claudio Abbado
℗ 1997 Deutsche Grammophon GmbH, Berlin
Avec l’aimable autorisation d’Universal Music Publishing Film & TV
« STABAT MATER DOLOROSA »
Interprété Rinaldo Alessandrini
Composé par Giovanni Battista Pergolesi (Extrait de l’album « Stabat Mater»)
℗ 2004 naïve, une division de Believe
Avec l’aimable autorisation de Believe

L’article Je sors acheter des cigarettes, un court doux-amer d’Osman Cerfon est apparu en premier sur 3DVF.

The Irishman : comment ILM a rajeuni Robert De Niro et Al Pacino sans maquillage ni crème antirides

Par Shadows

Netflix a mis en ligne une vidéo visible plus bas sur les coulisses du film The Irishman de Martin Scorcese, qui met en scène Robert De Niro, Al Pacino, et Joe Pesci.

Etant donné que le film se déroule sur une longue période, rajeunir les acteurs était indispensable. Or, comme l’explique le réalisateur dans le making-of, les techniques de maquillage classique deviennent difficiles d’emploi étant donné l’âge de Robert De Niro, Al Pacino, et Joe Pesci.
Le superviseur des effets visuels Pablo Helman a alors tenté de le convaincre d’utiliser les effets visuels, mais Scorcese voulait à tout prix éviter les contraintes techniques telles que les marqueurs, qui auraient pu selon lui entraver la performance des acteurs. Helman et ILM ont donc cherché une approche spécifique.

Un premier test du workflow retenu fut alors mis en place en 2015 avec Robert De Niro. Le résultat étant satisfaisant, ILM s’est attelé au perfectionnement du concept, à la fois du côté prise de vue et post-traitement.

Concrètement, la caméra principale est entourée de deux caméras témoin infrarouge (ce qui permet d’éliminer les ombres et d’avoir plusieurs points de vue).

En ce qui concerne le rajeunissement, l’équipe explique avoir passé beaucoup de temps sur la recherche de références mais n’a pas cherché spécifiquement à recréer des versions plus jeunes des acteurs : il s’agissait plutôt de créer des versions jeunes… Des personnages du film.
A partir de 7 minutes 30, ILM revient sur plusieurs technologies utilisées : Medusa (capture des visages et expressions FACS), FLUX (capture de la performance filmée sur le plateau pour en créer une version 3D).
Un autre point intéressant abordé vers 10 minutes 30 : pour ILM, animer les visages à la main n’aurait pas permis d’obtenir une performance aussi convaincante et détaillée.

L’article The Irishman : comment ILM a rajeuni Robert De Niro et Al Pacino sans maquillage ni crème antirides est apparu en premier sur 3DVF.

The Irishman : comment ILM a rajeuni Robert De Niro et Al Pacino sans maquillage ni crème antirides

Par Shadows

Netflix a mis en ligne une vidéo visible plus bas sur les coulisses du film The Irishman de Martin Scorcese, qui met en scène Robert De Niro, Al Pacino, et Joe Pesci.

Etant donné que le film se déroule sur une longue période, rajeunir les acteurs était indispensable. Or, comme l’explique le réalisateur dans le making-of, les techniques de maquillage classique deviennent difficiles d’emploi étant donné l’âge de Robert De Niro, Al Pacino, et Joe Pesci.
Le superviseur des effets visuels Pablo Helman a alors tenté de le convaincre d’utiliser les effets visuels, mais Scorcese voulait à tout prix éviter les contraintes techniques telles que les marqueurs, qui auraient pu selon lui entraver la performance des acteurs. Helman et ILM ont donc cherché une approche spécifique.

Un premier test du workflow retenu fut alors mis en place en 2015 avec Robert De Niro. Le résultat étant satisfaisant, ILM s’est attelé au perfectionnement du concept, à la fois du côté prise de vue et post-traitement.

Concrètement, la caméra principale est entourée de deux caméras témoin infrarouge (ce qui permet d’éliminer les ombres et d’avoir plusieurs points de vue).

En ce qui concerne le rajeunissement, l’équipe explique avoir passé beaucoup de temps sur la recherche de références mais n’a pas cherché spécifiquement à recréer des versions plus jeunes des acteurs : il s’agissait plutôt de créer des versions jeunes… Des personnages du film.
A partir de 7 minutes 30, ILM revient sur plusieurs technologies utilisées : Medusa (capture des visages et expressions FACS), FLUX (capture de la performance filmée sur le plateau pour en créer une version 3D).
Un autre point intéressant abordé vers 10 minutes 30 : pour ILM, animer les visages à la main n’aurait pas permis d’obtenir une performance aussi convaincante et détaillée.

L’article The Irishman : comment ILM a rajeuni Robert De Niro et Al Pacino sans maquillage ni crème antirides est apparu en premier sur 3DVF.

Wonder Woman 1984 : cap sur la nostalgie pour DC

Par Shadows

Wonder Woman est de retour. Exit l’époque sombre du premier conflit mondial, place à la nostalgie colorée des années 80. C’est d’ailleurs sur cet aspect que se concentre la bande-annonce, tout en esquissant la présence de deux adversaires : Max Lord et Cheetah. On notera par ailleurs le retour surprenant d’un personnage du premier opus : alors que les rumeurs d’un reboot complet de l’univers DC se font tenaces, la refonte ne semble donc pas à l’ordre du jour dans ce film, du moins pas au début de son scénario.

Réalisé par Patty Jenkins, Wonder Woman 1984 sortira le 3 juin prochain. Double Negative, Framestore, Method Studios font partie des studios d’effets visuels impliqués dans le projet.

L’article Wonder Woman 1984 : cap sur la nostalgie pour DC est apparu en premier sur 3DVF.

RenderMan 23 disponible : une mise à jour survitaminée pour le moteur de Pixar

Par Shadows

Pixar lance officiellement RenderMan 23, nouvelle version majeure de son moteur de rendu. Au menu, plusieurs avancées majeures :

– Le support natif d’USD (Universal Scene Description), la technologie open source développée par Pixar qui promet d’améliorer pipelines, collaboration et gestion des scènes ; USD était d’ailleurs LE mot clé phare du SIGGRAPH cet été chez les éditeurs ;
– Le support de Houdini 18 et de ses dernières avancées, en particulier l’outil de look-dev Solaris ;
– Une meilleure interactivité, avec la possibilité de mettre à jour facilement résolution et viewport ;
– Un look-dev plus rapide avec le mode Interactive Refinement ;
– une amélioration des APIs et plateformes de développement, avec par exemple la mise à jour du support de la VFX Reference Platform ;
– Un compositing amélioré avec l’ajustement interactif des LPEs et AOVs.

Pour plus de détails, on se rendra sur le site officiel. La mise à jour est gratuite pour les clients avec maintenance. La version gratuite à usage non commercial a elle aussi été mise à jour.

Rappelons enfin que Progiss, partenaire de 3DVF, est revendeur exclusif de RenderMan en France. Vous pouvez donc retrouver le moteur de rendu dans la boutique 3DVF.fr. En cas de question, n’hésitez pas à les contacter par téléphone au 01 49 89 07 90 ou par mail : info@progiss.com.
Notez également que l’équipe Progiss est à votre disposition pour vous proposer des présentations des logiciels de la boutique, que ce soit dans leurs locaux (Villepinte, à côté de Paris) ou dans les vôtres.

L’article RenderMan 23 disponible : une mise à jour survitaminée pour le moteur de Pixar est apparu en premier sur 3DVF.

The Bird & the Whale : un conte peint signé Carol Freeman

Par Shadows

De nombreux courts-métrages arrivent temporairement en ligne ces derniers jours, en raison de l’approche des Oscars. Voici l’un d’entre eux, réalisé par Carol Freeman : The Bird & The Whale.

La réalisatrice nous invite ici à suivre une jeune baleine qui a du mal à trouver sa voix. Ses explorations l’amèneront à croiser le chemin du seul survivant d’un naufrage : un petit oiseau en cage. Tous deux lutteront pour survivre dans une mer hostile…

Carol Freeman s’est appuyée sur une technique désormais rarement employée : la peinture sur verre. La fabrication s’est faite au sein du studio Paper Panther, une entité indépendante basée à Dublin et spécialisée dans la stop-motion.

Written & Directed by Carol Freeman
Original Music by Chris McLoughlin
Produced by Jonathan Clarke
Paint-on-Glass Carol Freeman, Ciara Nolan, Caitlyn Rooke, Svetlana Sobcenko, Katie Sherlock, Kristina Yee, Chris McLoughlin
Animation & Technical Supervisor Eimhin McNamara
2D Animation Manuel Galiana, Santiago Lopez Jover, Kenneth Ladekjaer, Anne Lou Erambert, Alessandra Sorrentino, Ciara Nolan
Post Production Supervisor Chris McLoughlin
Compositing Carol Freeman, Katie Sherlock, Ciara Nolan, Eimhin McNamara
Colourist Matt Branton
Post Production Facility Windmill Lane
Post Production Sound Facilities Paul Lynch – Studio 4
Executive Producer for
the Irish Film Board Emma Scott
Executive Producer for RTÉ Pauline McNamara
Shorts Co-ordinator for the Irish Film Board Jill McGregor
CONTACT
carol@paperpanther.ie
thebirdandthewhale.com
paperpanther.ie

L’article The Bird & the Whale : un conte peint signé Carol Freeman est apparu en premier sur 3DVF.

Slim présente sa nouvelle bande démo de réalisateur

Par Shadows

Slimane Aniss alias Slim nous présente sa nouvelle bande démo en tant que réalisateur. Il a eu l’occasion de travailler sur des projets variés, tels que des publicités ou des cinématiques (28 séquences pour le jeu Ghost Recon Wildlands). Plus récemment, il a dirigé pour Andarta Pictures le teaser de la série Ewilan’s Quest, pitchée au Cartoon Forum 2019.

L’article Slim présente sa nouvelle bande démo de réalisateur est apparu en premier sur 3DVF.

Diablo IV annoncé : Blizzard signe une cinématique macabre et somptueuse

Par Shadows

Blizzard Entertainment a officiellement annoncé l’arrivée son prochain jeu vidéo : Diablo IV. Ce nouvel opus de la licence mythique se situera quelques décennies après le troisième volet et mettra en scène Lilith, créature dont l’invocation est au coeur de la cinématique dévoilée par le studio.
Les équipes internes de Blizzard ont fait ici un travail d’une grande qualité : le soin apporté à chaque détail est manifeste. En coulisses, RenderMan et Houdini, entre autres, ont été utilisés.

En ce qui concerne le jeu lui-même, Blizzard promet une redéfinition de l’expérience de jeu : exit les temps de chargement entre niveaux, place à un monde ouvert découpé en régions aux ambiances variées. La campagne devrait par ailleurs mettre la linéarité de côté pour s’adapter à ce nouveau fonctionnement.

Diablo IV sera disponible sur PC et consoles à une date encore non déterminée.

L’article Diablo IV annoncé : Blizzard signe une cinématique macabre et somptueuse est apparu en premier sur 3DVF.

❌