Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Des HE40/UX180 au Kenya, en plein nature

Pour la première fois, des caméras PTZ Panasonic ont été utilisées pour filmer la migration des animaux au Kenya. “Wildearth” production et “LiveSafari” TV ont en effet utilisé des HE40H et des UX180 pour la production. Les avantages, côté PTZ:
– La robustesse
– La longueur de focale énorme
– La possibilité d’alimenter les caméras et de les contrôler via un seul câble.
– La qualité d’image.
On vous laisse découvrir le témoignage:

Côté UX180:
– La qualité en 4K
– Le grand angle
– La robustesse
– Et la longueur de focale
ont été déterminants dans le choix du matériel:

Pour en savoir plus sur les HE40, c’est ici. Et pour les UX180, c’est par là.

Scénographie permanente avec des kits Olga en club

Par : severine

  Aelion Project éclaire la nuit avec Olga et HeavyM   Vous avez déjà entendu parler du studio de design visuel Aelion Project, . . .

The post Scénographie permanente avec des kits Olga en club appeared first on blog.

Hello Kinki

Par : HeavyM

« Hello Kinki » est le nouvel événement organisé, tous les vendredi, dans le centre de Bologne (Italie) par Hello Events dans l’un . . .

The post Hello Kinki appeared first on blog.

Origami Lion

Par : HeavyM

Libère la force du lion en video mapping.

The post Origami Lion appeared first on blog.

Combien peut-on installer de versions de Mac OS X sur un Mac ?

Combien de versions différentes de Mac OS X peut-on installer sur un Mac officiellement ? Une question que je me suis posé, et j’ai testé.

Pour le calcul, j’omets les bêta et les bidouilles qui permettent d’installer une version antérieure ou ulttérieure à ce qu’Apple annonce, même si c’est possible. On va jouer sans tricher.

Pour le nombre maximal, on va directement exclure les PowerPC : au mieux, vous pourrez installer six versions différentes de Mac OS X, et uniquement dans un cas particulier : le Power Mac G4 « QuickSilver » de juillet 2001 avec un CPU à 867 MHz. C’est le seul modèle qui a été lancé sous Mac OS X 10.0 et qui accepte Mac OS X Leopard (10.5).

Maintenant, les Mac Intel. Pas mal de modèles supportent sept ou huit versions de Mac OS X. Les MacBook Blanc de 2009 et 2010, par exemple, sont arrivés sous Snow Leopard (10.6) et supportent macOS High Sierra (10.13). Ou les MacBook Pro de 2007 (si vous en avez un qui fonctionne encore) : de Mac OS X Tiger (10.4) à OS X El Capitan (10.11).

Mais plusieurs modèles supportent encore plus d’OS. Premièrement, les Mac Pro de 2010 : de Mac OS X Snow Leopard (10.6) à macOS Mojave (10.14). En fait, les Mac Pro 2009 offrent même mieux, en trichant (une fois flashés en 2010) : de Mac OS X Leopard à Mojave. Mais dans les deux cas, il faut une modification matérielle, au moins une nouvelle carte graphique. Sinon, dans les MacBook Pro et MacBook Air, les versions de 2012 supportent officiellement (et sans modifications) neuf versions de Mac OS X. De Mac OS X Lion (10.7) à macOS Catalina (10.15).

J’ai justement un MacBook Air de 2012 sous la main et j’ai installé chaque OS sur un SSD de 500 Go. Une fois le SSD partitionné correctement, il n’y a pas trop de problèmes (mais il y en a).

Bon, il y a partition de restauration

Catalina voit tout le monde


La suite

Mon premier problème est d’ordre matériel, parce que j’ai effectué une petite modification. La carte Wi-Fi a été remplacée par une version 11ac et Mac OS X Lion ne prend pas en charge la carte en question.

Pas de Wi-Fi sous Lion

Le second défaut est d’ordre pratique : comme macOS s’installe en APFS à partir de High Sierra (10.13), les anciens OS ne voient tout simplement pas les systèmes récents. Pour démarrer sur macOS High Sierra depuis la section Démarrage des Préférences Système, je dois d’abord redémarrer sous macOS Sierra (10.12). Mais pour redémarrer sous macOS Sierra (10.12), il faut d’abord redémarrer sous OS X Yosemite (10.10). En fait, l’OS passe par Core Storage à partir de Yosemite, mais Apple a modifié quelque chose avec macOS Sierra qui empêche l’OS d’être vu. Les anciens systèmes voient bien la partition, mais ne proposent pas de démarrer dessus. En pratique, pour passer de Lion à Catalina, il faut donc d’abord rebooter sous Yosemite, puis sous Sierra et enfin sous Catalina.

Lion voit jusque 10.11


Yosemite voit jusque 10.12


Sierra voit jusque 10.15

Dans l’Utilitaire de disques

Pour mémoire, je crois que le pire dans les Mac Intel est le premier MacBook Air : il support Mac OS X Leopard, Snow Leopard et Lion, et c’est tout. Trois OS.

La clé USB Apple pour installer OS X Lion

Quand Apple a sorti OS X Lion, en 2011, c’était le premier OS en téléchargement uniquement. Et aussi le premier qui n’arrivait pas sur un DVD. Mais Apple, avec cet OS, avait aussi prévu une clé USB. Petite présentation pas loin de 10 ans plus tard.

La version Mac App Store d’OS X Lion valait 24 € à l’époque, alors que la clé USB – en France – était vendue 60 €. Elle arrivait dans un petit carton, assez fin et de la taille d’un boîtier de CD. La clé USB elle-même est la même que celle fournie avec les MacBook Air de 2010 pour réinstaller Mac OS X Snow Leopard : très fine, elle peut s’insérer dans les deux sens… mais ne fonctionne que dans un seul. Ce n’est pas encore de l’USB-C… Physiquement, c’est un modèle USB 2.0 de 8 Go, mais elle ne contient que ~4 Go de données et émule en fait un lecteur optique. L’OS voit la clé comme un disque optique, elle est donc en « lecture seule » et il n’est pas possible de modifier son contenu. Enfin, presque : en modifiant le firmware, il est possible de l’utiliser comme une simple clé USB, ce que j’avait fait avec la version du MacBook Air.

Snow Leopard vs. Lion


Le texte change


Le carton, format CD


Elle est vue comme un graveur


8 Go, mais l’ensemble n’est pas utilisé


Une jolie icône

La build de la clé USB est la 11A511s, différente de la 11A511 de la version classique. Je ne connais pas les différences exactes (ni même s’il y en a). L’installation par la clé USB installe a priori le même système que si vous étiez passé par le Mac App Store, avec toutefois une petite différence. Si jamais vous tentez de réinstaller l’OS à partir de la partition de restauration, ça ne fonctionnera pas. L’installeur se connecte en effet à Internet et au Mac App Store pour vérifier si vous avez le droit de réinstaller OS X Lion… et comme vous ne l’avez pas acheté sur le Mac App Store, ça ne marche pas. En 2020, vous aurez juste une erreur, mais je suppose qu’à l’époque, le message devait être différent. La seule solution consiste à démarrer sur la clé USB, qui permet logiquement une réinstallation sans accès à Internet.

Une jolie icône


La partition demande de se connecter à Internet


Et vérifie si vous avez acheté Lion sur le Mac App Store


Si vous avez installé l’OS par clé USB, vous aurez ce message (en 2020)


Depuis la clé, pas besoin de se connecter à Internet ou au Mac App Store

❌