Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hier3dvf.com - Actualité quotidienne

Maman : plongée dans un foyer dysfonctionnel, par Ugo Bienvenu et Kevin Manach

Par : Shadows

Miyu Distribution a mis en ligne Maman, court-métrage réalisé par Ugo Bienvenu et Kevin Manach en 2013. Un projet qui met en scène les trois membres d’une famille dans son quotidien. Dans un style 2D crayonné, le duo de réalisateurs se concentre sur l’ambiance, pesante.

Papa repasse. Enfant range. Maman expire.

Directors: Ugo Bienvenu and Kevin Manach
Production : Miyu Productions
Screenplay : Ugo Bienvenu amd Kevin Manach
Editing: Ugo Bienvenu and Kevin Manach
Sound effects: Nicolas Fioraso
Mixage: Lionel Guenoun
Sound Editing: Arthur Lesueur
Maman

Entre révolutions et frustrations, Douglas Trumbull se dévoilera le 5 juillet

Par : Shadows

Le 5 juillet prochain sera diffusé sur France 2 le documentaire Trumbull Land, de Grégory Wallet. Un film de 50 minutes qui nous fait plonger dans l’intimité de Douglas Trumbull, réalisateur et pionnier des effets spéciaux.

Images de l’article tirées du documentaire Trumbull Land – Grégory Wallet / Vivement Lundi ! / TCM Cinéma

Des effets à la réalisation

Séquence visionnaire de 2001, L’Odyssée de l’Espace, cité futuriste de Blade Runner, vaisseau brumeux pour Rencontres du 3ème Type : Trumbull évoque ici les projets qui ont fait sa renommée, grâce à une ingéniosité et un sens visuel uniques. Et pour les personnes connaissant déjà les secrets de ces films, le plaisir reste entier face à un Trumbull manifestement très fier et qui sort de ses archives photos, documents de travail.

Outre son travail de spécialiste des effets spéciaux, le documentaire détaille aussi sa carrière de cinéaste : Silent Running, créé grâce à Easy Rider qui avait prouvé au studio que laisser carte blanche aux réalisateurs (mais avec un budget serré) pouvait s’avérer très lucratif ; Brainstorm, ensuite, film de SF explorant l’enregistrement des souvenirs et l’au-delà. Un second projet marqué par la mort tragique de l’actrice Natalie Wood avant la fin du tournage et dans des circonstances encore mystérieuses. Ce décès compliquera évidemment la finalisation du film, le studio voulant jeter l’éponge ; Trumbull réussira finalement à boucler le montage mais en sortira traumatisé par la mort de Wood, qui était une amie proche. Se sentant par ailleurs déconsidéré par le système hollywoodien qui voyait en lui un faiseur d’effets et pas un réalisateur à part entière, Trumbull préfèrera quitter Los Angeles et son industrie.

Un personnage contrasté

Dernier aspect principal du personnage mis en avant : les expérimentations de Trumbull autour de nouveaux effets spéciaux et systèmes de projection. L’inventeur du Showscan compte bien révolutionner la manière dont nous voyons les films. En parallèle, il est revenu à son amour de la réalisation et présente dans le documentaire quelques travaux autour d’un futur film.

Rêveur, imaginatif, frustré par le système, fasciné par les OVNIs, aidé par le hasard de certaines rencontres, fier : Grégory Wallet dresse ici un portrait fort mais intimiste de Douglas Trumbull, alternant les séquences contemporaines et les plongées dans le passé. A 78 ans, Trumbull reste un homme passionné qui n’a pas dit son dernier mot.

Pour en savoir plus

Trumbull Land, diffusion sur France 2 le 5 juillet dans l’émission Histoires Courtes (3e partie de soirée). Le film devrait ensuite être proposé en replay.
Note que le documentaire était déjà passé sur TMC Cinéma sous le nom Douglas Trumbull, l’illusioniste du cinéma : il s’agit ici de sa première diffusion en clair.
Le documentaire est une coproduction Vivement Lundi ! / TCM Cinéma avec la participation de France 2, du CNC (aide au programme), de la Région Bretagne, de la Procirep et de l’Angoa.

L’article Entre révolutions et frustrations, Douglas Trumbull se dévoilera le 5 juillet est apparu en premier sur 3DVF.

Annecy 2020 : les Gobelins animent l’Afrique

Par : Shadows

Comme chaque année, l’école des Gobelins a créé pour le Festival d’Annecy une série d’animations. Le focus initial de cette édition étant un hommage à l’Afrique (une thématique reportée à l’édition 2021, pour lui donner la place qu’elle mérite), les différents projets s’inspirent donc de ce continent.

Du Maroc à Lagos, des années 70 à l’afrofuturisme, les films nous proposent comme chaque année une grande diversité de thèmes et de styles.

  • Marché des Lumières :

Exploration d’un marché nord-africain abstrait qui représente la diversité et le sens de la communauté. Dans le désert du Sahara, le dernier rayon de soleil révèle un marché de nuit avec ses boutiques chargées de nourriture, de vêtements, de bijoux. Le désert devient alors une ville animée, riche de mille trésors.

  • Awoko 70’s :

La naissance de l’afrobeat à Lagos au Nigéria, dans les années 70. Le film suit la diffusion d’un tube d’afrobeat de l’enregistrement, au petit matin, dans un studio, en passant par les ventes de vinyles et de cassettes partout dans la ville, jusqu’au soir où la musique se danse fiévreusement.

  • Ubuntu :
  • Kinshasa 2100 :

L’avenir de Kinshasa à travers une vision futuriste, en hommage aux artistes kinois : Chéri Samba, Pierre Bodo, Chéri Cherin, Moké.

  • Channel Fez :

Le film est un zapping télé présentant différents programmes inspirés du paysage télévisuel du Maroc. Le programme principal est un générique d’une série animée. Le générique met en scène une famille excentrique vivant de nombreuses aventures, s’inspirant des codes narratifs et visuels d’une sitcom marocaine.

  • Nosy Mena :

Un jeune homme rattrape un train en marche à Madagascar. Nous le suivons à travers les wagons et découvrons avec lui la diversité des passagers, des marchandises et des paysages. Il trouve sa place sur le rebord d’une fenêtre et observe des enfants assis sur le toit, symbole d’avenir.

L’article Annecy 2020 : les Gobelins animent l’Afrique est apparu en premier sur 3DVF.

Red Carpet : entre clip et peintures

Par : Shadows

Alexandre Delalleau et Benjamin Gommard dévoilent le clip du titre Red Carpet de Karol Senami. Le projet a été réalisé en deux semaines seulement sous Cinema4D, Redshift et Realflow.

Sur le plan artistique, le duo s’est beaucoup appuyé sur l’incrustation d’images au sein de tableaux.

KAROL social networks
◾ Instagram : https://instagram.com/karol.chomage
◾ Facebook : https://www.facebook.com/karol.senami
A film by Alexandre Delalleau & Benjamin Gommard
◾ https://www.instagram.com/alexandrede…
◾ https://www.instagram.com/mybluesuede…
Color Grading : Paul Bouvier
◾https://www.instagram.com/la_trempette/
Mastering : Antoine Citrinot
Huge thanks to Gabriel, Florent, Rémi, Nicolas, Max, Liliane & Lahiru.

L’article Red Carpet : entre clip et peintures est apparu en premier sur 3DVF.

Moai : les élèves de MoPA nous emmènent sur l’Ile de Pâques

Par : Shadows

Karim Diouf, Marine Dieval, Diego Maggiore et Baptiste Tassin, élèves de 4ème année à MoPA, présentent un très court-métrage qui saura vous dépayser. Le quatuor nous fait quelques révélations sur l’origine et le sens des mystérieux Moai de l’Ile de Pâques…

L’article Moai : les élèves de MoPA nous emmènent sur l’Ile de Pâques est apparu en premier sur 3DVF.

Un moteur de jeu dans votre navigateur : gadget ou révolution ?

Par : Shadows

L’équipe du moteur de jeu libre et gratuit Godot vient d’annoncer une belle surprise : grâce au sponsoring de la fondation Mozilla (également responsable de Firefox), l’éditeur de Godot 4.0 va être accessible directement dans un navigateur web, sous forme d’application HTML.

L’annonce explique que la version web a été rendue possible grâce aux dernières avancées des standards du web, et a plusieurs avantages théoriques :

  • une barrière d’entrée plus faible pour les nouvelles personnes utilisant le moteur, puisqu’il deviendra possible de tester l’éditeur sans rien installer ;
  • l’éditeur web étant lui-même conçu comme un jeu Godot, ses améliorations se retrouveront aussi dans le support de l’export HTML5 pour les projets créés avec Godot ;
  • enfin, la fin de l’installation rend possible un usage dans des cas où l’installation d’un logiciel est exclu, comme sur des tablettes ou ordinateurs appartenant à une école : de quoi s’implanter plus facilement dans le secteur de l’éducation.

Attention, il s’agit bien ici d’une option : l’équipe Godot est très claire sur ce point, l’éditeur natif reste à l’ordre du jour et restera le coeur du produit.

Enfin, une démonstration est d’ores et déjà accessible en ligne. Il vous faudra disposer d’un navigateur reposant sur Chromium ou de Firefox Nightly pour accéder à ce prototype. L’annonce donne quelques conseils d’usage et liste les limitations actuelles, ainsi que les améliorations à venir.

Dans l’ensemble, cette nouvelle nous semble positive pour Godot. N’ayant pas vocation à être un compétiteur frontal de Unity ou Unreal, il doit trouver des atouts alternatifs pour se faire une place. Cette version web pourrait bien en être un, et pourra faciliter les ateliers de découverte ou game jams autour du produit.

L’article Un moteur de jeu dans votre navigateur : gadget ou révolution ? est apparu en premier sur 3DVF.

Simulez une épidémie de coronavirus avec des outils 3D

Par : Shadows

Pour comprendre les épidémies, les épidémiologistes utilisent notamment des simulations et outils mathématiques complexes. Si ces outils nécessitent évidemment des compétences élevées, un simulateur de foules peut permettre, de façon très simplifiée, de mettre en images la diffusion d’une maladie.

C’est justement ce que nous propose l’équipe du simulateur de foules Golaem, avec un tutoriel pas à pas. Bien évidemment, pour les besoins de la démonstration, le taux de contagion a été fortement accentué : on voit dans la vidéo une transmission quasi systématique lorsqu’une personne saine approche un malade, alors que dans la réalité une personne malade ne transmettait le COVID-19 qu’à 3,3 personnes en moyenne au début de l’épidémie en France, et à 0,5 avec le confinement (données de l’Institut Pasteur).

Au-delà du sujet d’actualité, ce type de simulation pourra évidemment avoir d’autres usages dans vos projets : par exemple pour mettre en scène un virus zombie.

Rappelons enfin que comme Golaem dispose d’une version d’apprentissage gratuite, vous pouvez suivre ce tutoriel sans posséder de licence payante.

L’article Simulez une épidémie de coronavirus avec des outils 3D est apparu en premier sur 3DVF.

Wild Love : les marmottes se vengent dans un court gore et humoristique

Par : Shadows

Découvrez Wild Love, court-métrage de fin d’études de Paul Autric, Quentin Camus, Léa Georges, Maryka Laudet, Zoé Sottiaux, Corentin Yvergniaux (promotion 2018 de l’Ecole des Nouvelles Images). Après avoir remporté de nombreux prix en festival, le film arrive enfin en ligne.

En pleine montagne, un couple de randonneurs amoureux tue accidentellement une marmotte. Le clan de cette dernière, furieux, réclame vengeance…

Oscillant entre gore sanglant et humour noir, Wild Love nous propose un mélange atypique mais efficace.

Musique originale : Nicolas Cornil
Montage son : Lucie Krencker
Distribution : Miyu

L’article Wild Love : les marmottes se vengent dans un court gore et humoristique est apparu en premier sur 3DVF.

Dragon Viper : une collaboration reptilienne entre Simon Gomez et Kurtis Dawe

Par : Shadows

Les artistes Simon Gomez (freelance basé à Paris) et Kurtis Dawe (Character Artist chez EA Vancouver) ont chacun apporté leur savoir-faire pour créer Dragon Viper, une créature peu avenante dotée d’un regard perçant et de dents acérées.

Le modèle avait été créé par Kurtis Dawe il y a déjà un certain temps : il s’était lancé dans la modélisation il y a plus de deux ans, et avait par la suite vendu des versions en résine via Kickstarter.
Plus récemment, Simon Gomez lui a proposé d’en faire une version texturée, qu’il a pu finaliser durant le confinement, notamment à l’aide du logiciel Mari. Le résultat est particulièrement réussi, et on appréciera le soin du détail dont on fait preuve les deux artistes.

L’article Dragon Viper : une collaboration reptilienne entre Simon Gomez et Kurtis Dawe est apparu en premier sur 3DVF.

Golaem : mise à jour et présentations en direct pour l’outil de foules

Par : Shadows

L’équipe du simulateur de foules Golaem annonce une mise à jour de son produit, ainsi que la tenue de présentations en ligne.

Ces dernières seront en anglais et mêleront présentations et tutoriels. Il est possible de s’inscrire sur le site officiel. Une démarche logique dans un contexte d’annulations à répétition d’évènements.

En ce qui concerne la mise à jour, la nouvelle version 7.3, elle propose trois avancées principales : elle “permet d’importer les personnages Golaem dans n’importe quel logiciel grâce à un nouveau plugin procédural pour USD”, propose “un workflow innovant pour créer facilement des variations de morphologies, ainsi que des outils de scattering.”

L’équipe nous a envoyé un communiqué de presse qui détaille davantage ces nouveautés :

En couplant le concept de Golaem Vignettes, le Layout Editor, et de nouveaux plugins pour différents formats de fichiers et outils de création de contenu (USD, Houdini, Unreal, Katana, 3dsMax), les personnes Golaem sont de plus en plus utilisés hors du département Crowd. Ils deviennent un format d’échange de donnée pour les personnages animés, les voitures, les arbres… tout au long du pipeline.
Les nouveaux features dans Golaem 7.3 illustrent cette vision et simplifient les interactions avec le département FX, ainsi que l’utilisation de Golaem pour la création d’environnements et le set dressing.

Plugin procédural USD
Golaem inaugure un plugin procédural pour le format USD de Pixar, permettant de charger efficacement les personnages Golaem dans le pipeline USD, les rendant ainsi directement utilisables dans de nombreux outils de création de contenu comme Houdini, Katana, etc.
Couplé avec le Layout Editor, cela fait de Golaem Layout un outil puissant et versatile pour peupler des scènes, disponible partout sans nécessiter d’importants efforts d’intégration.
On peut ainsi voir comment RodeoFX utilise ce plugin pour charger des caches Golaem dans Houdini et ajouter des vêtements avec Vellum par dessus dans cette vidéo de David Raymond, Lead Crowd à Rodeo FX dans cette vidéo :

Le plugin procédural Golaem pour USD est disponible pour USD Standalone, Houdini et Katana. Le code
du procédural a été open-sourcé pour les studios qui désirent le compiler eux-mêmes.

Variations De Morphologies
En plus des variations de géométrie et de shading, le tout avec un contrôle artistique offert par le Layout Editor, Golaem 7.3 ajoute la variation morphologique des personnages.
Ainsi, un artiste peut définir pour un personnages différentes morphologies (petit, grand, maigre, gros…) en choisissant des plages d’échelles pour chaque bone. Il est ensuite possible de controller la distribution des ces morphologies dans la foules et même de les mixer entre elles pour obtenir des variations dans la population, tout en conservant un contrôle artistique tout au long du processus de création.
Les personnages générés sont ainsi beaucoup plus divers et ont l’air plus naturels.

Outils De Scattering
Golaem 7.3 inclut un nouveau type d’outil de population permettant de distribuer des personnages, des arbres, des pierres, des bâtiments… plus naturellement, afin de répondre à la demande des utilisateurs souhaitant utiliser Golaem dans le cadre du set dressing.
Cette nouvelle méthode de scattering est accompagnée de nouveaux features comme le peuplement progressif (fall-off), l’agrégation (clustering), la décimation selon la pente ou la distance à un objet, l’alignement sur la normale au terrain, etc.
Afin de rendre le workflow encore plus agréable, un aperçu de la géométrie des objets placés a aussi été ajouté, et les capacités d’instancing de Golaem ont été renforcées afin de supporter l’instancing intra-personnages (par exemple pour les feuilles d’un arbre).

Animation de Fur par le Skinning
Depuis son introduction dans la version 6.4, la déformation de fur le long d’un mesh a été utilisée avec succès pour des cheveux courts et des manteaux dans des projets d’envergure tels que La Famille Adams, Le Mans 66, ou la saison 2 de Perdus dans l’espace.
Golaem 7.3 va plus loin et permet de réellement skinner la fur sur le personnage et ainsi obtenir une déformation plus réaliste suivant l’animation.
Couplé avec la simulation de physique dans Golaem, il est même possible de simuler une approximation de dynamique sur la fur pour un coût de calcul réduit, comme dans la vidéo de démonstration de ce feature.
Ce nouveau workflow est toujours compatible avec la majorité des plugin de simulation de fur et peut aussi être utilisé avec des plugin propriétaires s’ils ont la capacité d’exporter leur setup initial comme des courbes Alembic.

Outil de retouche d’animation en mode Layout
Golaem 7.3 améliore le noeud Rig de Golaem Layout, qui émule un rig IK/FK Maya par dessus n’importe quel personnage Golaem. Ce rig peut être utilisé par les animateurs pour retoucher l’animation d’un personnage dans Maya et les promouvoir sans avoir à sortir du pipeline de crowd.
Ce nouvel outil permet aux studios de construire des librairies de Population Vignettes Golaem afin que leurs équipes de Layout et animateurs puisse facilement peupler rapidement des scènes et rapidement adapter facilement l’animation aux besoins créatifs.

Dernier point, Golaem 7.3 ajoute aussi le support de Maya 2020.

Pour plus de détails, on se rendra sur le site officiel. Rappelons que l’éditeur propose une version d’apprentissage gratuite dans sa rubrique téléchargement : un bon moyen de tester le produit avant de l’acheter.

L’article Golaem : mise à jour et présentations en direct pour l’outil de foules est apparu en premier sur 3DVF.

Une bande démo qui sort des sentiers battus pour Remembers

Par : Shadows

Le studio Remembers, lancé il y a une paire d’années par Ugo Bienvenu et Félix de Givry, dévoile sa nouvelle bande démo. L’occasion d’admirer le style visuel de l’équipe.

L’article Une bande démo qui sort des sentiers battus pour Remembers est apparu en premier sur 3DVF.

Mamoru Oshii (Ghost In The Shell, Avalon) revient avec une série vampirique

Par : Shadows

Ichigo Animation a lancé le site officiel de la série animée Vladlove, dévoilant au passage quelques informations.

Conçue et créée par Mamoru Oshii (bien connu pour avoir réalisé les films animés Patlabor et Ghost In The Shell, mais aussi des projets live comme Avalon), la série se présente comme un conte léger mêlant vampires et écolières. Le ton sera celui de la comédie.

Voici le synopsis :

Mitsugu Bamba est une écolière qui aime beaucoup donner son sang, à tel point qu’elle se rend à la banque de sang locale malgré la présence d’une infirmière peu avenante. Un jour, Mitsugu y rencontre une jolie jeune fille semblant venir d’un autre pays ; elle est si pâle qu’elle semble sur le point de s’évanouir. Elle commence soudain à vandaliser les lieux, avant de perdre conscience. Mitsugu la ramène alors chez elle…

Produite par DRIVE et Production I.G., la série comptera 12 épisodes prévus pour l’automne. Oshii est Executive Director / Producer, et sera épaulé par le réalisateur Junji Nishimura. A noter également, la présence de Kenji Kawai dans l’équipe en charge de la musique.

L’article Mamoru Oshii (Ghost In The Shell, Avalon) revient avec une série vampirique est apparu en premier sur 3DVF.

❌