Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierHardware

Minisforum Deskmini DMAF5 : la révolution MiniPC va commencer

Le Deskmini DMAF5 est un MiniPC qui ressemble à beaucoup d’autres. Un boitier compact de 12 cm de large comme de profondeur pour 5.1 cm d’épaisseur. Une machine d’apparence très classique avec une intégration habituelle. Un peu trop habituelle même comme on le verra plus tard.

Ryzen 5 3550H

Ce qui change la donne ici, c’est l’équipement interne de la machine. L’emploi d’un processeur AMD Ryzen 5 3550H. Une puce quadruple coeurs et octuple threads cadencée de 2.1 à 3.7 GHz. Un circuit qui embarque également un chipset Radeon Vega 8 lui même cadencé à 1.2 GHz. Ce processeur offre des performances plus que convaincante. Il permet de piloter tous les usages d’un PC familial classique. Bureautique et surf bien sûr mais également jeu 3D, création 2D, montage vidéo et conception comme impression 3D. Mieux, ce type de processeur s’avère très confortable dans ces usages ce qui lui permettra de remplacer totalement un PC moyen tour classique. Non pas un PC de joueur ou une station sur mesure évoluée mais plutôt le PC de supermarché ou la machine qui reste en place chez vous pour les usages du quotidien.

Ryzen 5 3550H
Avec cette base de compétence, le Deskmini DMAF5 propose deux formules de mémoire et de stockage : 8 Go de DDR4-2400 sur  un slot de mémoire vive (sans gestion double canal donc) ou 16 Go de même type sur les deux slots. Accompagnant cette mémoire vive on retrouvera un stockage SSD SATA 3.0 en format M.2 2280. Une déception pour cet engin qui aurait gagné a choisir une version PCIe NVMe plus rapide. Un second emplacement 2.5″ SATA 3.0 est également accessible pour faire évoluer la machine.

Mais ce n’est pas tout, l’engin propose un module Wifi M.2 2230 au format 802.11AX ou Wifi6 pour des débits ultra rapides. Associé à un module Bluetooth 5.0 cette carte Wifi est également complétée par non pas un mais deux ports Ethernet Gigabit. La machine pourra donc piloter deux réseaux filaires indépendants.

Deskmini DMAF5

Le reste de la connectique comporte une sortie HDMI 2.0 et un DisplayPort, les deux étant capables d’afficher un signal UltraHD à 60 Hz sans problème. Le Deskmini DMAF5 propose également une sortie USB Type-C avec prise en charge d’une sortie vidéo DisplayPort pouvant sortir le même type de signal. Le MiniPC pourra donc facilement piloter trois écrans 4K. Quatre ports USB 3.1 Type-A sont également présents ainsi qu’un port jack combinant casque et micro. Un petit microphone est également présent à l’avant ainsi qu’un capteur infrarouge, le bouton de démarrage et une petite LED témoin d’activité. L’engin fonctionne sous Windows 10 Pro.

Deskmini DMAF5

Cette machine est importante car elle marque un changement, une bascule en terme de performances sur un MiniPC “noname”. Cela fait longtemps qu’Intel propose des NUC avec ce niveau de performances ou des solutions encore supérieures avec ses Skull Canyon ou ses Hades Canyon. Malheureusement les tarifs de ces engins les rendent difficilement accessibles. L’arrivée de ce type de processeur Ryzen devrait donc changer la donne.

Le modèle 8/256 Go du Deskmini DMAF5 sera mis en vente en financement participatif sur Indiegogo à partir de 399$ pour les premiers modèles, probablement assez peu de pièces pour les “early bakers” avant d’augmenter de tarif. La version 16/512 Go sera proposée à 529$ dans les mêmes conditions. Cela n’est pas spécialement donné mais avec la performance annoncée, cela serait un investissement ayant beaucoup de sens.

Pardon pour la bande son

Pourtant, il ne faut pas acheter ce Deskmini DMAF5, du moins pas dans ces conditions.

Je m’en vais maintenant tempérer nos ardeurs. Si sur le papier le Deskmini DMAF5 est une super machine, le mode de financement et les tarifs demandés, en plus de sa réalisation techniques, ne me satisfont pas.

Commençons par le fait que l’engin soit distribué sur Indiegogo. Pour bien comprendre mon propos, outre le fait que Indiegogo est une plateforme problématique, il faut bien comprendre qui est Minisforum. Il s’agit, comme beaucoup d’autres marques de ce type, d’une sous marque revendeur “fabless”. Cela veut dire qu’ils ne fabriquent rien, ils se contentent de piocher dans le catalogue mis à disposition par des fabricants OEM et de choisir les composants a intégrer. En clair ils partent sur une solution prémâchée par un tiers qui va fabriquer le produit, choisissent le montant de mémoire vive, de stockage, la carte wifi a embarquer et, parfois, la forme de la coque. Le fabricant leur donne alors un prix qu’ils vont prendre en compte avant de proposer leur machine à la vente. Minisforum appartient à BESTSTAR TECH, une société de Hong Kong qui détient également une autre marque que l’on connait bien : Kodlix.

Ce type de fonctionnement n’a rien d’anormal ou de particulier, c’est même la règle pour nombre de marques de MiniPC : Vorke, Beelink, Chuwi, Kodlix, T-Bao, Hystou, Partaker, Nvisen et bien d’autres. La grande question est donc liée non pas à leur mode de fonctionnement mais au pourquoi un recours au financement participatif ? La réponse est simple, trouver de l’argent auprès des internautes plutôt que de devoir contracter un emprunt auprès d’une banque pour financer le lancement de la production chez le  vrai fabriquant. Est-ce là l’innovation promise par le système de financement participatif ? Non, loin de là, cela se rapproche au mieux à un achat groupé. En faisant ce choix d’Indiegogo la marque Minisforum fait disparaitre tout risque financier. Est-ce qu’en échange la marque fait un vrai cadeau aux participants ? Pas vraiment. La baisse de prix à 399/529$ pour les premiers acheteurs n’est pas énorme1.

Qu’est ce que gagne l’internaute en échange ? Outre le risque de commande sur Indiegogo et de ne jamais être livré ? Zéro SAV, les acheteurs en financement participatif sont des investisseurs et non pas des clients, la marque n’a pas a leur fournir le moindre suivi logiciel ou materiel. Dès réception de leur machine le contrat est rempli. Même si l’engin ne fonctionne pas ou pose de gros soucis techniques dans le futur.

Deuxième raison pour laquelle il ne faut pas acheter ce Deskmini DMAF5 en financement participatif ? Son prix en magasin sera probablement identique et disponible au même moment que la livraison des premiers PC réservés via Indiegogo. Cette règle se retrouve à chaque fois confirmée sur ce marché particulier. Quand le MiniPC est enfin disponible pour ceux qui le réservent avec un financement de ce type, il est également en stock en magasin… Au même prix voir très souvent moins cher à l’achat direct pour son lancement grâce à des codes promos. Les “investisseurs” n’ont donc aucun avantage a avancer leur argent. Il arrive même que des clients lambdas soient finalement livrés en même temps ou avant les “bakers”.

Ceci pour une bonne raison, le but de ce type de campagne de financement est plus marketing et financier qu’autre chose. La marque veut promouvoir son MiniPC et elle sait très bien l’effet viral que peut avoir ce type de système sur le marché. Dans le même temps elle récupère des informations pertinentes sur l’attrait de l’engin pour le public. Si le financement participatif marche fort, ils auront un argument de poids a faire valoir aux revendeurs pour qu’ils pré-commandent également de plus grosses quantités de machines. Ces grosses quantités sont plus faciles a livrer que d’assurer la livraison de centaines de colis à des adresses différentes à travers le monde. L’usine livre donc en premier les revendeurs…

Enfin, je ne suis pas sûr de la pertinence du produit ni de sa rareté à moyen terme. Pas sûr non plus que Minisforum ait fait les meilleurs choix ni qu’il ait le meilleur tarif pour cet engin.

Comme je vous le disais Minisforum ne fabrique pas ces PC, si ils apparaissent aujourd’hui sur le marché, c’est parce que la solution est apparue chez un fabriquant. En d’autres termes TOUTES les marques de MiniPC ont dans les mains un catalogue présentant des cartes mères avec un AMD Ryzen 5 3550H embarqué. Ils pourront choisir des solutions en 8 ou 16 Go de DDR, opter pour un stockage NVMe ou faire les mêmes choix que le Deskmini DMAF5. Voire, peut être, proposer le même boitier. Seulement au moment ou les engins seront tous disponibles en magasin, la concurrence fera son travail et les marques proposeront alors soit plus de compétences, soit plus de stockage soit… un meilleur tarif. Il est donc possible que ce Deskmini DMAF5 se retrouve à la traîne au moment de sa réelle disponibilité.

Minisforum

Enfin, et c’est peut être ce qui me chagrine le plus, le choix d’implantation de ce Deskmini DMAF5 me fait avancer a reculons. Le constructeur propose des fonctions très intéressantes comme un accès facilité aux composants en faisant simplement sauter le couvercle de l’engin. On pourra donc aller trifouiller mémoire et stockage sans jouer du tournevis. C’est une très bonne idée pour les particuliers, moins pour les pros qui préfèrent en général des machines aux composants mieux protégés. Mais cela pose quelques questions.

DeskMini DMAF5
La première est : “Pourquoi personne n’y a pensé plus tôt ?”. La réponse est simple. La puce Ryzen 5 dégage 35 watts de TDP et ce mode de mise à jour oblige a placer le processeur sous la carte mère, totalement à l’envers. Ce qui va augmenter considérablement l’effort nécessaire au ventilateur pour refroidir l’ensemble. Vu qu’on n’ouvre pas tous les jours son MiniPC il aurait été préférable de placer la trappe sous la machine et de basculer le processeur au dessus. Pour parfaire ce choix, le recours à un capot supérieur en métal ajouré avec un système d’antennes externes aurait été parfait.

Deskmini DMAF5

Pour compenser ce choix, la marque a donc employé un système de dissipation de portable assez élaboré avec un dissipateur en aluminium, un heatpipe et une distribution de chaleur du processeur Ryzen vers les ailettes. Le tout ventilé par une solution typique des portables orientés jeu. Très bien sauf que ces solutions ont toujours été pensées pour fonctionner dans l’autre sens, le ventilateur vers le haut et le processeur en dessous. 

ventilation de portable

Autre question ? Pourquoi livrer un engin pareil tout en castrant sa bande passante avec une seule barrette de mémoire vive quand un des gros avantage de cette puce est sa gestion du double canal ?

Sur le papier cet engin est vraiment intéressant et il augure un avenir radieux pour le format. Avec ce Ryzen 5 3350H et un système double canal, ce type de MiniPC sera une vraie aubaine pour beaucoup. Pour autant je vous encourage vraiment a laisser le temps faire son travail. Après les vacances au mieux ou en fin d’année au pire, on devrait voir une vraie concurrence sur ce type d’engin. Il sera alors temps de faire des choix et de trouver la perle rare… Mais je doute que ce premier jet soit le meilleur. C’est juste une excellente nouvelle théorique.

Beaucoup des captures d’écran de ce billet sont issues de la vidéo que TechTablets vient de publier. Je vous encourage a la regarder en détail pour avoir un avis technique complet sur l’engin.

Minisforum Deskmini DMAF5 : la révolution MiniPC va commencer © MiniMachines.net. 2020.

Minisforum Deskmini UM300 : Un MiniPC sous Ryzen 3 3300U

Le Deskmini UM300 reprend la même recette technique que le Minisforum Deskmini DMAF5. Un engin présenté en Juin dernier et déjà sous processeur AMD Ryzen. Si le nouveau venu est moins performant avec une puce Ryzen 3 3300U, il est également plus aboutit sur d’autres postes en proposant par exemple deux slots de mémoire vive.

Minisforum Deskmini UM300

Le Minisforum Deskmini UM300 propose le même châssis à ouverture “facile”, une solution qui permet de débloquer le capot supérieur d’un geste pour  accéder aux composants évolutifs.

Minisforum Deskmini UM300    Minisforum Deskmini UM300

On retrouve alors un emplacement SSD M.2 2280 au format SATA, un emplacement pour un stockage 2.5″ SATA également et deux slots de mémoire vive DDR4 pour un traitement double canal.

Minisforum Deskmini UM300

C’est une grosse différence par rapport au précédent modèle qui embarquait certes une puce Ryzen 5 3550H mais uniquement un seul slot de mémoire vive. Ce n’est pas pour le montant de mémoire embarqué que cela change la donne mais bien pour la plus large bande passante proposée par le double canal des deux barrettes qu’il sera possible d’embarquer ici.

Minisforum Deskmini UM300

Pour le reste on retrouve une configuration classique avec une carte Wifi6 Intel AX200 proposant également du Bluetooth 5.1 ainsi qu’une assez large connectique. A l’avant du châssis on découvre un double microphone pour piloter un assistant virtuel sous Windows 10, un port USB Type-C 3.1 Gen2 avec prise en charge vidéo, deux autres ports USB 3.1 Type-A dont un avec une fonction de charge PC éteint pratique pour alimenter un smartphone ou une camera. un port jack combinant entrée micro et sortie casque et le bouton de démarrage de l’engin.

Minisforum Deskmini UM300

L’arrière du Deskmini UM300 est assez complet et ressemble là aussi à la machine précédente. On peut supposer qu’elles partagent le même châssis et qu’elles mesurent la même taille : 5.1 cm de haut pour 12 cm de côté. On retrouve donc deux USB 3.1 Type-A, une sortie HDMI 2.0 et un DisplayPort ce qui permettra de piloter trois sorties écran en UltraHD. Deux ports Ethernet Gigabit sont présents pour piloter deux réseaux Ethernet distincts. Un port Antivol Kensington Lock est également intégré.

Le châssis étant identique, le positionnement technique est le même avec la présence d’un ventilateur sous l’engin et donc du processeur AMD Ryzen 3 3300U et de ses 15 watts de TDP. Cette puce est un quadruple coeurs avec autant de threads qui fonctionne de 2.1 à 3.5 GHz avec 6 coeurs VEGA à 1.2 GHz et embarque 6 Mo de cache. Une puce performante pour les usages classiques de bureautique, web et autres mais également capable de taquiner un peu de 3D, de décompresser de l’UltraHD sans soucis sur de multiples écrans en parrallèle et adaptée à un usage complet d’un PC familial.

A noter que pour avoir pas mal discuté pendant mes vacances avec des spécialistes du refroidissement pour machines portables, mes appréhensions concernant le positionnement du processeur sous l’engin se révèlent plutôt infondées. Cela dépend évidemment du materiel embarqué pour refroidir le processeur mais le positionnement sous la carte mère n’est pas forcément un obstacle majeur dans la qualité de la dissipation globale de la machine. Celle-ci est bien gérée désormais même si, évidemment, il est préférable de faire jouer les lois de la physique à notre avantage en positionnant les éléments les plus générateurs de chaleur en haut de la machine. Cela n’affecte en réalité que peu le fonctionnement de l’engin, de l’ordre de quelques degrés Celsius tout au plus. Le principal étant que le dimensionnement de la solution de ventilation soit suffisant pour que l’ensemble puisse “encaisser” les watts dégager par la puce. Le seul bémol de ce genre de solution étant que la puce ainsi embarquée n’aura pas les moyens de se refroidir passivement. Autrement dit, ce type de construction, avec un processeur de ce genre, laissera toujours en marche la ventilation. Celle-ci pourra être faible, lente et quasiment inaudible même l’oreille collée sur le MiniPC, mais elle sera toujours active.

Minisforum Deskmini UM300

Ce Minisforum Deskmini UM300 est donc un engin assez complet, assez sympathique dans cette finition plus claire, et capable de piloter la plupart des applications classiques : Traitement de texte, tableur, retouche d’image, montage vidéo léger, web et même quelques jeux grâce à son processeur graphique Radeon Vega 6. Il est également bien fournit en connectique et plutôt discret. Livré avec un adaptateur VESA il pourra se connecter au derrière d’un écran facilement ou sur un meuble pour être quasiment invisible.

Reste son positionnement tarifaire avec des prix allant, pour le moment, de 351 à 422€ suivant son équipement interne. Le premier prix concerne une version 8/128 Go et le dernier un modèle en 16/512 Go. Toutes sous Ryzen 3 3300U. Pour voir tous les modèles disponibles chez Banggood, suivez ce lien. Je surveillerais évidemment l’évolution de son tarif dans les semaines à venir.

Minisforum Deskmini UM300 : Un MiniPC sous Ryzen 3 3300U © MiniMachines.net. 2020.

❌