Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierRéalité-Virtuelle.com

Ce prof de maths donne ses cours en VR dans Half-Life : Alyx

Par Sitraka R
Gameplay Half-Life: Alyx

Alors que les extraterrestres envahissent la Terre dans Half-Life : Alyx, ce prof a trouvé le moyen d’apprendre les maths à ses étudiants avec le jeu.

Entre les fusillades, les zones souterraines à faire frémir et énigmes à résoudre, Half-Life : Alyx ne manque pas de surprises. Toutefois, un lot de marqueurs, une vitre sale et une éponge magique disposés dans un coin du jeu semblent particulièrement fasciner les premiers joueurs. Si la plupart d’entre eux vont les utiliser pour réaliser des « œuvres d’art » sur la vitre, un professeur astucieux a trouvé une occasion pour capter l’attention de ses élèves.

Les cours de maths via Half-Life : Alyx pendant le confinement

Dans une vidéo postée sur YouTube, Charles Coomber passe donc environ 15 minutes à expliquer le vocabulaire relatif aux angles. Dans la séquence (visible ci-dessous), on le voit utiliser les marqueurs et l’éponge pour illustrer ses propos.

D’après la description disponible, la vidéo fait partie d’une série baptisée « Homeschooling Week » (semaine d’école à la maison). Le site VR Room spécule qu’il s’agit d’une réponse au confinement imposé par l’épidémie de Covid-19.

Bien évidemment, des solutions plus adaptées existent pour enseigner grâce à la VR. Vous pouvez découvrir ici comment la réalité virtuelle révolutionne l’éducation. Toutefois, la solution proposée par ce professeur de math a un grand avantage qui n’est autre que Half-Life : Alyx.

En effet, un nom aussi connu que Half-Life incitera très certainement plus les jeunes à s’intéresser à ce qu’il fait. Ce ne sera pas forcément le cas pour des plateformes mieux pensées, mais aux noms inconnus pour bon nombre d’élèves. En tout cas, malgré le côté improvisé de l’affaire, le cours du professeur Coomber est plus qu’intéressant.

Half-Life Alyx est d’ores et déjà disponible en vente sur Steam au prix de 44,99 euros. Et comme de plus en plus de joueurs découvriront le jeu dans les prochains jours, attendez-vous à retrouver d’autres utilisations insolites de ces marqueurs.

Cet article Ce prof de maths donne ses cours en VR dans Half-Life : Alyx a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Virtual Piano permet désormais d’apprendre sur un vrai piano

Par Pierrick LABBE
Virtual Piano

Virtual Piano est l’une des toutes premières applications qui utilise le suivi des mains de l’Oculus Quest pour apprendre à jouer au piano avec un casque de réalité virtuelle.

Sorti il y a quelques semaines, l’application permettait d’apprendre à jouer du piano… sans véritable instrument. L’application utilise, pour cela, le système de reconnaissance des mouvements des mains et des doigts lancé sur l’Oculus Quest il y a peu. Seul hic, les doigts ne rencontraient pas la résistance d’un véritable piano et le résultat était un peu curieux. Il est désormais possible de synchroniser l’application avec un vrai piano pour apprendre à jouer.

Virtual Piano peut se synchroniser avec un vrai piano

La dernière mise à jour de Virtual Piano, baptisée VRtuos permet désormais de synchroniser l’application avec un vrai piano ou, au moins un clavier de synthétiseur. L’application n’émet plus de note dans ce cas puisque c’est évidemment le vrai piano qui prend la relève. L’application vous permet donc d’apprendre à jouer un vrai morceau en vous indiquant quelle touche presser et à quel moment. Même si le résultat n’est pas parfait selon les premières personnes à l’avoir testé, le résultat est encourageant.

Il vous faudra dans un premier temps calibrer votre piano avec VRtuos. L’application propose une gamme variée de tailles de claviers. Il ne vous reste ensuite qu’à sélectionner la musique que vous souhaitez apprendre. Il est possible d’ajuster la vitesse pour que l’apprentissage se fasse en douceur. Il est aussi possible de télécharger n’importe quel fichier MIDI à Virtual Piano.

Cet article Virtual Piano permet désormais d’apprendre sur un vrai piano a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Be Earth, une expérience en réalité virtuelle sur le changement climatique

Par Pierrick LABBE
Be Earth expérience en réalité virtuelle changement climatique Davos

Be Earth est une expérience en réalité virtuelle développée par XR Impact avec le financement d’Oculus, Sida et réalisée en collaboration avec les Nations Unis et des experts climatiques.

Pour beaucoup de personnes, le changement du climat n’est guère visible au quotidien. En utilisant de lointains souvenirs, il est possible de noter des différences. Il est vrai que ce changement est progressif mais qu’il affecte ponctuellement certaines régions du monde de façon dramatique et soudaine. Même si les images des journaux télévisés nous en donne un aperçu, cela reste lointain et beaucoup se sentent peu concernés. Cette expérience en réalité virtuelle vous transporte dans la forêt amazonienne pour vivre en immersion les ravages causés par le dérèglement climatique.

Be Earth vous sensibilise au changement climatique

Cette expérience s’intitule Be Earth # 13 et vise à en apprendre davantage aux utilisateurs sur le changement climatique. L’expérience a fait sa première lors de la réunion annuelle du Forum économique mondial à Davos, en Suisse. Cependant, il sera également mis à disposition gratuitement. L’expérience transporte le spectateur vers la forêt amazonienne où le changement climatique a un impact clair et présent et invite les participants à incarner la terre et à en apprendre davantage sur le changement climatique, à prendre des mesures et à assumer leurs responsabilités personnelles pour aider à mettre fin au réchauffement climatique.

Le titre complet, Be Earth # 13, fait référence aux 17 objectifs de développement durable des Nations Unies, dont le treizième traite justement de l’action climatique. Cette expérience est la première d’une plate-forme VR prévue, avec d’autres expériences qui traitent de certains des 16 autres objectifs. Comme mentionné précédemment, l’expérience sera également publiée gratuitement à un moment donné. Aucune date n’a été avancée pour le moment pas plus que les plates-formes de sortie ou les casques pris en charge. Pour ceux qui pourraient vivre à Davos, en Suisse ou de passage, vous pourrez découvrir le projet au salon Equality de l’hôtel Davos Panorama du 21 janvier  jusqu’au 24 janvier.

Cet article Be Earth, une expérience en réalité virtuelle sur le changement climatique a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

La réalité virtuelle peut empêcher la création de souvenirs visuels

Par Bastien L
vr souvenirs visuels réalité virtuelle

La réalité virtuelle pourrait empêcher la formation de souvenirs visuels, et donc se révéler inutile pour le secteur de l’éducation. C’est ce que révèle une étude menée par des chercheurs japonais…

La réalité virtuelle est de plus en plus utilisée dans le domaine de l’éducation. Cependant, l’efficacité réelle de cette technologie sur le plan pédagogique reste encore difficile à déterminer.

C’est pourquoi une équipe de chercheurs japonais a décidé de mener une expérience à ce sujet. Plus précisément, cette étude visait à mesurer les différences de rétention de mémoire visuelle entre la réalité virtuelle active et passive.

Pour rappel, la VR active réagit aux actions de l’utilisateur et lui permet donc d’interagir de façon ” subjective ” avec l’environnement virtuel. La VR passive quant à elle n’offre qu’un point de vue et ne prend pas en compte les mouvements de l’utilisateur.

L’expérience a été menée auprès de 40 participants, dont la moitié utilisant un casque VR actif et la seconde un casque VR passif. Chaque participant a dû visionner une vidéo tournée dans un musée et présentant 10 oeuvres de Peter Paul Rubens et 10 oeuvres de Nicolas Poussin.

Les participants ont ensuite été invités à compléter une série de tests de mémoire, immédiatement après le visionnage puis deux semaines plus tard. Lors du test effectué immédiatement après l’expérience, les résultats étaient similaires pour les deux groupes.

En revanche, deux semaines plus tard, les souvenirs du groupe ” actif ” étaient largement atténués par rapport au groupe “passif “. La conclusion des chercheurs est que la réalité virtuelle active pourrait empêcher un individu de former de puissants souvenirs visuels.

La VR active moins efficace que la VR passive pour l’apprentissage ?

Il est difficile d’expliquer ce phénomène avec exactitude. Selon les chercheurs, l’explication la plus probable est que les sujets actifs passent moins de temps à observer les tableaux puisqu’ils étaient en mesure de regarder ailleurs.

Il est aussi possible que la VR active représente une charge cognitive plus importante pour le cerveau, et l’empêche donc de former des souvenirs visuels efficacement. Pour cause, la réception sensorielle nécessite des ressources cognitives qui ne peuvent donc pas être exploitées pour ” encoder ” le contenu du film.

Par conséquent, la réalité virtuelle pourrait s’avérer inefficace pour l’éducation. La prochaine étape pour les chercheurs sera toutefois de déterminer avec plus de précision la façon dont la VR active peut perturber la formation de souvenirs visuels, et si certains autres types d’apprentissages peuvent au contraire être stimulés par cette technologie…

Cet article La réalité virtuelle peut empêcher la création de souvenirs visuels a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Comment l’enseignement immersif peut révolutionner l’éducation ?

Par Loic D
éducation VR enfants

Avec le progrès technologique, les appareils numériques sont plus que jamais mis au profit de la transmission des connaissances dans le secteur de l’éducation et de la formation. Depuis quelques années, la réalité virtuelle (tout comme la réalité augmentée) est considérée comme la prochaine étape de l’évolution de l’éducation et de la formation. En effet, la combinaison de la réalité augmentée et de la VR est vouée à porter l’éducation au niveau supérieur en offrant notamment un potentiel énorme pour non seulement développer l’assimilation des connaissances, mais également la créativité et l’imagination en transformant la façon dont le contenu éducatif est diffusé.

La réalité virtuelle peut être utilisée pour améliorer l’apprentissage et l’engagement des élèves. L’enseignement et l’éducation immersive via la VR peuvent transformer la façon dont le contenu éducatif est diffusé. Ce concept repose sur la création d’un monde virtuel, réel ou imaginaire, qui permet aux utilisateurs non seulement d’y pénétrer, mais aussi d’interagir avec lui. Être immergé dans ce que l’on apprend motive davantage à vouloir comprendre.

Voici quelques propriétés qui rendent la réalité virtuelle dans l’éducation si intéressante.

Un meilleur ancrage dans un lieu virtuel ou réel

Lorsque les élèves lisent quelque chose, ils veulent souvent en faire l’expérience. Avec la réalité virtuelle, ils ne se limitent pas aux descriptions de mots ou aux illustrations de livres, ils peuvent explorer le sujet et voir comment les choses sont organisées.

Grâce au sentiment de présence que procure la VR, les étudiants peuvent en apprendre davantage sur un sujet en le vivant, en se plongeant à l’intérieur de cette sphère de manière virtuelle. Les expériences de réalité virtuelle font qu’il devient difficile de faire la distinction entre le réel et le virtuel. La VR crée un sentiment d’immersion totale dans un lieu précis, une époque spécifique, une autre réalité. La perception d’être dans un autre lieu est complètement occultée au moment de l’immersion permise par la VR renforçant l’ancrage dans un lieu totalement virtuel. Ce sentiment engage l’esprit d’une manière qui est remarquable.

Plutôt que de découvrir Paris à travers des livres, les casques VR permettent de transporter les élèves dans la capitale en leur permettant de s’y rendre et de l’explorer jusque dans les moindres détails.

Mieux apprendre par la pratique

C’est un fait bien connu, les gens apprennent mieux en pratiquant les choses. Ainsi, les cas pratiques ont progressivement intégré les programmes éducatifs ces dernières années. Cependant, la mise en pratique des connaissances, les mises en situation tendent à rester insuffisantes dans l’éducation moderne. Cela fait que les élèves se concentrent sur les aspects théoriques plutôt que sur l’application pratique des connaissances.

La réalité virtuelle dans l’éducation fournit une nouvelle expérience dans l’enseignement et l’apprentissage. Avec l’éducation VR, les élèves sont invités à découvrir par eux-mêmes les choses et les concepts étudiés. Les élèves ont l’occasion d’apprendre en pratiquant, en interagissant davantage plutôt qu’en lisant ou en apprenant de manière passive. Ceci est aussi utile dans le domaine de la formation technique, de la formation professionnelle dans l’informatique pour les apprentis techniciens en dépannage PC ou encore dans les filières scientifiques comme la médecine où la VR offre des possibilités extrêmement intéressantes dans l’apprentissage de l’anatomie ou encore la chirurgie.

Un meilleur engagement émotionnel

La VR est une sorte de simulation sensorielle qui permet de transporter dans le temps et dans l’espace. En plongeant littéralement la personne dans une dimension virtuelle, la VR cherche à la faire davantage réagir au niveau émotionnel. Les réactions émotionnelles vis-à-vis des expériences que nous vivons sont réputées pour leur puissant pouvoir pour stimuler la mémoire. La réalité virtuelle dans l’éducation facilite ainsi non seulement l’engagement des élèves, mais leur capacité à mémoriser les choses.

La VR au service de la créativité

La réalité virtuelle lorsqu’elle est mobilisée au profit de l’éducation, a le pouvoir de développer l’imagination des sujets, mais également leur créativité en les plongeant dans différentes réalités différentes. Dans d’autres termes, la VR possède l’énorme pouvoir de développer le muscle de l’imagination des élèves.

Développer la mémoire visuelle

Beaucoup de gens utilisent davantage leur mémoire visuelle pour apprendre, la réalité virtuelle est vraiment utile pour ce type d’individus. Au lieu de lire des choses, les élèves voient en fait ce qu’ils apprennent. Être capable de visualiser des fonctions ou des mécanismes complexes les rend plus faciles à comprendre.

La VR s’affirme progressivement comme un outil pédagogique offrant des potentialités extraordinaires. L’utilisation de la technologie VR dans les processus d’apprentissage tend à faire émerger un concept disruptif particulièrement intéressant dans la sphère éducative.

Ainsi à travers l’immersion éducative, la réalité virtuelle est vouée à révolutionner l’expérience éducative en proposant une méthode pédagogique plus engageante. Cette nouvelle technologie appliquée à l’éducation tend peu à peu à redéfinir les contours et les trajectoires de développement de la formation et de l’apprentissage à distance, de l’exploration technique et scientifique, mais aussi de l’expérimentation au sens général.

Cet article Comment l’enseignement immersif peut révolutionner l’éducation ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Titans Of Space Plus VR : la meilleure application éducative sur Quest

Par Pierrick LABBE
Titans Of Space Plus VR

Les applications éducatives sur Oculus Quest ne sont pas légion. L’arrivée de Titans Of Space Plus VR bouleverse la donne avec ce qui est sans doute la meilleure expérience immersive pour connaître l’astronomie.

Voici sans doute l’application éducative la plus convaincante et complète en réalité virtuelle et tout particulièrement sur Oculus Quest. Cette application, créée par un amateur pendant son temps libre, devrait être utilisée dans les écoles tant elle facilite l’apprentissage des planètes, des étoiles et de notre univers de manière générale. Présentations…

Titans Of Space Plus VR : pour savoir ce qui se passe en dehors de la Terre

Dans notre univers, les distances et les tailles des planètes, étoiles et galaxies sont un phénomène difficile à appréhender tant il dépasse les valeurs que nous connaissons. Titans Of Space Plus VR reprend toutes les connaissances astronomiques que l’humanité a accumulé et la traduit, en 3 dimensions et de manière immersive qu’aucun autre support que la réalité virtuelle pourrait offrir. L’application vous offre un voyage guidé à 360 degrés dans l’Espace et vous permet de bien appréhender les échelles et distances avec un professeur volant qui vous explique notre univers.

Notez que Titans Of Space Plus VR prend en considération plusieurs éléments pour votre confort pendant l’expérience comme, par exemple, si vous êtes dans une position assise ou debout et vos préférences d’interaction. Cette expérience accessible devrait être vécue au moins une fois et la demi-heure passée en immersion vaut bien plus qu’une visite dans un planétarium. L’application éducative était déjà disponible sur SteamVR mais la version Oculus Quest sortie aujourd’hui dépasse les autres. Fait intéressant, c’est un amateur qui a développé l’application éducative en réalité virtuelle pendant 6 années pendant son temps libre.

Cet article Titans Of Space Plus VR : la meilleure application éducative sur Quest a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Industry Simulator VR forme les techniciens à gérer des catastrophes

Par Gwendal P
numi industry simulator vr barrage

Industry Simulator VR est un simulateur de situations catastrophiques destiné à la formation des techniciens. Modulable, il peut s’adapter à de nombreux environnements différents.

Comment gérer une situation d’urgence catastrophique ? Numix tente d’apporter une solution avec un simulateur de réalité virtuelle pour environnements à haut risque. En effet, Industry Simulator VR permet de tester les comportements humains. Et cela, lorsqu’ils sont confrontés à du stress, et doivent prendre des décisions rapidement. Tout cela, dans l’idée de former aux bons gestes et aux bons réflexes les techniciens présents sur ce genre de sites.

Il est très difficile de reproduire un scénario catastrophe sur un barrage hydroélectrique ou dans une centrale nucléaire. Cela coûtera forcément très cher et ne pourra jamais atteindre un niveau de réalisme complet, à moins de vraiment tout détruire. Pour néanmoins proposer des entraînements adaptés pour ces situations, la réalité virtuelle est aujourd’hui l’outil le plus pertinent. Industry Simulator VR est un moteur de simulation modulable qui offre une personnalisation complète en fonction des besoins. En outre, il est possible de créer une infinité de scénarios catastrophes, d’observer les réactions et d’apprendre de ses erreurs.

EDF a déjà adopté Industry Simulator VR

Industry Simulator VR a été conçu comme un « monde ouvert » qui peut être modifié. Ainsi, de nombreux éléments et fonctionnalités peuvent être ajoutés. Cela permet de proposer un service sur mesure en relation avec l’activité professionnelle. Après les différentes sessions, un rapport est établi donnant des informations sur les actions entreprises, qu’elles aient eu un impact positif ou négatif. Le bilan final permet de tirer des conclusions quant à l’aptitude des techniciens à gérer de tels événements. Il met également le doigt sur les points à améliorer.

La société EDF est parmi les premières à avoir adopté cette solution. Industry Simulator VR leur a fourni une expérience de grande crue sur un barrage. Les personnes qui participent à cette formation doivent appliquer les consignes en cas de crue et identifier les potentiels imprévus en temps réel.

Numix sera présent au CES de Las Vegas 2020 pour présenter son simulateur. L’entreprise étoffe actuellement son offre afin de proposer une solution complète et générique qui puisse convenir au plus grand nombre de situations.

Cet article Industry Simulator VR forme les techniciens à gérer des catastrophes a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

L’Université du Colorado mise sur la réalité virtuelle dans le domaine biomédical

Par Pierrick LABBE
Université Colorado réalité virtuelle biomédical

Dans le monde de l’éducation, l’investissement dans la réalité virtuelle reste encore un peu trop limité. Cependant, la « Colorado State University », vient de déployer tout un nouveau laboratoire dédié à l’enseignement en biomédical.

Le laboratoire, conçu pour accueillir 100 étudiants en même temps, permet de faire fonctionner des logiciels conçus sur mesure pour travailler sur des corps humains en réalité virtuelle.

Colorado State University, la réalité virtuelle au service du biomédical

Le lieu, nommé « Laboratoire d’entraînement en réalité immersive » fait partie d’une nouvelle unité dédiée à l’éducation dans le domaine de la santé et de l’enseignement biomédfical. On y trouve au total 100 casques de réalité virtuelle, regroupés par blocs de quatre qui permettent à un enseignant et plusieurs élèves de travailler en groupe. Ensemble, ils peuvent visualiser des images anatomiques 3D complexes dans un espace virtuel partagé. Le laboratoire s’inscrit dans un projet plus large d’éducation à l’anatomie qui permet d’explorer des modèles classique et ensuite de réaliser un diagnostic dans le laboratoire en réalité virtuelle.

Les étudiants travaillent ensuite aussi sur des cadavres bien réels. Ils pourront donc s’entraîner sur une dissection en réalité virtuelle avant de passer aux travaux pratiques. Le travail se révèle alors plus intuitif et peut aussi permettre une connaissance plus poussées des détails du corps humain. Du côté des équipements pour l’enseignement biomédical, on trouve 100 ordinateurs HP avec leurs casques Samsung Odyssey + et des systèmes de câbles rétractables pour une question de gestion de l’espace. La réalité virtuelle est un outil de plus en plus utilisé pour la formation et les résultats sont souvent meilleurs qu’un apprentissage classique.

Cet article L’Université du Colorado mise sur la réalité virtuelle dans le domaine biomédical a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Toyota : la réalité virtuelle pour l’apprentissage des robots domestiques

Par Pierrick LABBE
Toyota réalité virtuelle formation robots domestiques

Le constructeur japonais, Toyota, forme ses robots domestiques avec la réalité virtuelle. Un concept simple mais très efficace. Explications sur cet usage peu banal de la VR.

Au Japon, comme dans de nombreux pays modernes, la population est de plus en plus âgée et la proportion de personnes dépendantes, du fait de leur grand âge, ne cesse de croître. Un robot domestique, propre à effectuer différentes tâches ménagères, est une bonne solution pour prolonger l’autonomie des séniors et que ceux-ci puissent rester dans leur domicile plus longtemps. L’apprentissage de ces robots est toutefois problématique du fait que chaque maison est différente. Aussi, Toyota a eu l’idée d’utiliser la réalité virtuelle afin de former ces robots à des environnements variés. Explications…

Des robots domestiques formés avec la réalité virtuelle

Du fait de la taille des pièces, de leur aménagement, du mobilier présent et d’éventuelles différences de hauteur, chaque maison a une configuration différente et unique. Il est donc techniquement impossible de créer une programmation unique pour des robots ménagers. Toyota a donc eu l’idée d’utiliser des opérateurs dotés d’un casque de réalité virtuelle et dont les images projetées sont celles des caméras du robot.

Ceux-ci sont alors à même de mapper la pièce, les meubles et la disposition des éléments comme, par exemple, de la vaisselle. A partir de ces informations le robot peut s’adapter en créant un algorithme spécifique à un nouvel environnement et offre ainsi une grande flexibilité d’adaptation. Notez toutefois que ces robots ne sont encore que des prototypes et aucune commercialisation n’est prévue pour le moment.

Cet article Toyota : la réalité virtuelle pour l’apprentissage des robots domestiques a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

En Nouvelle-Zélande, la VR pour lutter contre le chômage des maoris

Par Pierrick LABBE
Nouvelle-Zélande maoris formation VR

En Nouvelle-Zélande, les entreprises de construction optent pour la réalité virtuelle afin de former de nouveaux employés maoris face aux réalités du travail.

En France, Pôle Emploi propose aussi de faire des formations. L’idée néo-zélandaise est la même mais avec une sérieuse touche de technologie. Des entreprises avec le ministère du Développement social misent sur la réalité virtuelle comme l’outil de demain.

Nouvelle-Zélande : la réalité virtuelle pour acquérir des compétences

C’est un programme pilote qui s’avère particulièrement prometteur pour lutter face à un taux de chômage de 7,7 % dans le pays. Si c’est le plus faible depuis des années, c’est l’intégration des plus jeunes qui pose désormais problème. Dans le même temps, il y a un véritable problème de personnel dans le domaine de la construction. L’idée est donc de leur permettre d’acquérir ces compétences en ayant recours à la formation en réalité virtuelle.

Ils apprendront à conduire une pelleteuse, mais aussi à conduire un camion et comprendre que deux personnes doivent travailler ensemble dans un esprit de collaboration pour pouvoir résoudre leur problème”, explique James Coddington, un des responsables de la formation.

En temps normal, il faut 5 à 7 jours pour former quelqu’un dans l’industrie de la construction. La Nouvelle-Zélande avec ce programme estime pouvoir réduire ce temps à simplement 45 minutes. L’idée est désormais de proposer cette technologie dans le secteur rural. A terme, cette initiative sera aussi étendue à d’autres secteurs qui recherchent aussi du personnel. Un projet amené à croître au pays des kiwis et qui pourrait inciter d’autres pays à se tourner aussi vers la réalité virtuelle.

Cet article En Nouvelle-Zélande, la VR pour lutter contre le chômage des maoris a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

RoboCo est une expérience en réalité virtuelle pour apprendre la robotique

Par Pierrick LABBE
RoboCo

RoboCo es une expérience amusante et didactique. Elle permet d’apprendre aux petits et aux grands à construire des robots destinés à nous faciliter la vie quotidienne. Explications…

Nous pensons tous que la robotique fait partie de l’avenir de l’humanité. Les progrès sont fulgurants tout comme la recherche. Malheureusement, les applications pratiques dans nos maisons se font toujours attendre. Nul robot qui nous prépare nos repas, fait la vaisselle, le repassage, etc. pendant que nous sommes plongé dans la réalité virtuelle. Tant que les robots ne sont pas autonomes et capables de se créer eux-mêmes, il faudra un humain derrière. C’est que ce propose cette expérience amusante, apprendre à créer des robots fonctionnels.

RoboCo : un apprentissage ludique de la robotique

Développé par Filament Games, un studio indépendant basé au Wisconsin, RoboCo vous laisse perdre dans un entrepôt avec une boîte à outils de gadgets et de pièces mécaniques que vous pouvez utiliser pour construire le robot de vos rêves. Le jeu en réalité virtuelle propose deux modes différents. Un monde ouvert où vous pouvez créer ce que vous souhaitez ainsi qu’un mode campagne. Dans ce second mode, des défis vous seront donnés comme, par exemple créer un robot serveur pour un restaurant (comme vous pouvez le voir dans le trailer ci-dessus).

L’aspect didactique est évidemment présent dans RoboCo mais la partie ludique n’a pas non plus été oubliée. Voir votre robot commettre des erreurs est assez hilarant et vous forcera à améliorer celui-ci pour qu’il devienne totalement fonctionnel. L’expérience n’est pas encore commercialisée mais des démonstrations ont été faites. Il faudra patienter l’an prochain pour voir le jeu apparaitre sur Steam.

Cet article RoboCo est une expérience en réalité virtuelle pour apprendre la robotique a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Une expérience VR prépare à l’attaque d’un tireur sur son lieu travail

Par Jason Filankembo
tireur

Les sociétés Pixvana et Alexo ont développé une expérience VR pour apprendre à réagir en cas d’attaque d’un tireur sur son lieu de travail.

361. C’est le nombre de tueries de masse qu’ont connu les Etats-Unis depuis le début de l’année selon Mass Shooting Tracker. Celles-ci ont causé la mort de 430 personnes (chiffres au 18 septembre 2019). Un bilan dramatique qui a poussé Pixvana et Alexo a commercialisé une expérience en réalité virtuelle très particulière. “The Active Shooter Training Experience” préparera les utilisateurs à réagir si leur lieu de travail se fait attaquer par un tireur.

Le fondateur d’Alexo Drew Hancock comme instructeur

Pixvana est une boîte spécialisée dans les formations d’employés en réalité virtuelle. Toutefois, l’expérience annoncée hier est clairement d’un tout autre calibre. La vidéo de formation en VR met en avant le fondateur d’Alexo, Drew Hancock. L’homme est policier à Seattle et superviseur du SWAT. Il a plus de 25 ans d’expérience. Sa société Alexo est experte dans l’entraînement tactique en cas de violence au travail.

Fort de son expérience, Hancock est en mesure d’enseigner efficacement des stratégies de prise de décision et de simuler des tactiques de sauvetage des employés. Des questionnaires interactifs pendant et après le programme permettent de s’assurer que les employés sont préparés en cas de rencontre avec un tireur.

Les tactiques enseignées dans The Active Shooter Training Experience sont des protocoles créés par Alexo. Ils se nomment “OODA” (Observer, Orienter, Décider, Agir) et ABC (Eviter, Barricader, Combattre). Drew Hancock regrette que de telles formations soient nécessaires. Il estime qu’elles le sont pour toutes les entreprises, quelle que soit leur taille. 

Rachel Lanham, directrice des opérations chez Pixvana, estime que la réalité virtuelle “est l’avenir de l’apprentissage et du développement en milieu professionnel, y compris concernant la sécurité au quotidien”.

L’expérience est disponible pour les entreprises partout dans le monde à cette adresse. Un investissement supplémentaire permet aux entreprises de compléter le programme avec un contenu sur mesure. Celui-ci correspondra à l’emplacement spécifique de l’organisation, ainsi qu’à la disposition du lieu et son secteur d’activité.

Cet article Une expérience VR prépare à l’attaque d’un tireur sur son lieu travail a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

❌