Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierRéalité-Virtuelle.com

BigScreen va proposer des projections en 3D en VR du film Titanic

Par Pierrick LABBE
BigScreen Titatnic 3d réalité virtuelle

Titanic, le grand classique de James Cameron, est sorti sur les écrans de BigScreen la semaine de la Saint Valentin en Amérique du nord. Sa sortie dans d’autres pays se fera prochainement.

Sorti en 1997, le film est rapidement devenu un phénomène battant tous les records dans les cinémas, récoltant 11 oscars et de très nombreux prix. L’histoire d’amour, et surtout le naufrage du célèbre paquebot, ont bouleversé des millions de spectateurs. En 2012, à l’occasion du centenaire du terrible naufrage, une version 3D du film a été réalisée donnant un relief particulier à certaines scènes particulièrement impressionnantes du long métrage. L’application qui vous offre une salle de cinéma en réalité virtuelle, BigScreen, a ajouté ce grand classique à sa liste de diffusion.

Voir ou revoir Titanic en 3D avec BigScreen

Qu’il s’agisse du romantisme de l’histoire d’amour entre Rose et Jack, des impressionnantes scènes du naufrage ou bien encore la scène du malheureux homme qui chute et se fracasse contre les immenses pales d’hélice du paquebot, on a tous une bonne raison de voir ou de revoir Titanic et qui plus est en 3D. Lors de la semaine de la Saint Valentin, BigScreen a proposé le grand classique dans ses salles en réalité virtuelle. Malheureusement, uniquement en Amérique du nord pour le moment. L’application a d’ailleurs publié une vidéo amusante pour cet événement.

La plateforme qui propose de regarder des films comme si vous étiez dans une salle de cinéma en utilisant un casque de réalité virtuelle assure toutefois qu’elle travaille à proposer davantage de films à travers le monde. Un peu de patience est donc nécessaire pour revoir Titanic en 3D depuis votre salon. Notez toutefois qu’il s’agit de la version complète de 195 minutes. Si vous utilisez un Oculus Quest, assurez vous qu’il est bien chargé avant de vous lancer dans la projection de ce grand classique.

Cet article BigScreen va proposer des projections en 3D en VR du film Titanic a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Star Wars : Vader Immortal a bien faillit être totalement différent

Par Pierrick LABBE
Star Wars : Vader Immortal

La série épisodique Star Wars : Vader Immortal a rencontré un large succès et a été très appréciée des fans. Pourtant, l’expérience a bien faillit être très différente de celle que vous connaissez…

Le premier épisode de la trilogie Star Wars en réalité virtuelle est sorti au printemps dernier et les deux suivants sont sortis dans les mois suivants. La série, exclusive à l’Oculus Quest, a rencontré un grand succès notamment du fait de l’immersion dans un personnage de la saga Star Wars. Pourtant, la trilogie en réalité virtuelle avait été pensée, à l’origine, de manière totalement distincte comme l’a révélé le réalisateur de la série lors d’une interview.

Star Wars : Vader Immortal aurait dû être une histoire à la troisième personne

Dans une vidéo du making of de Star Wars : Vader Immortal, le réalisateur de la série Ben Snow a révélé que la série était à l’origine davantage une expérience passive dans laquelle les joueurs n’incarnaient pas du tout un personnage. Le réalisateur affirme, qu’à l’origine, l’expérience devait être narrative et vue à la troisième personne. Quelques mois plus tard, Ben Snow explique que : « Nous avons donc en quelque sorte mis Vader Immortal, ou ce qui est devenu Vader Immortal en attente, puis nous nous sommes concentrés sur cette expérience interactive ».

Le réalisateur ajoute ensuite, après avoir pris du recul avec le projet : « Vous savez quoi ? Les gens vont en profiter davantage s’ils ne sont à regarder à la troisième personne. Ils sont en réalité virtuelle, c’est vraiment décevant de rester en VR et de regarder deux autres personnes avoir une conversation autour de vous. Nous voulons que vous en fassiez partie ». L’équipe a donc travaillé à un nouveau pitch ou les utilisateurs vivraient l’expérience à la première personne dans la peau d’un personnage pour devenir ce qu’est désormais Star Wars : Vader Immortal.

Cet article Star Wars : Vader Immortal a bien faillit être totalement différent a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Sundance 2020 : des expériences VR et AR très originales

Par Pierrick LABBE
Sundance 2020 : des expériences VR et AR très originales

Au festival de Sundance, l’expérience New Frontier ressemble désormais à un show dans le show. Cela passe notamment par des expériences plutôt particulières en réalité augmentée ou virtuelle.

Premier élément marquant de cette nouvelle édition, des expériences et films en réalité virtuelle et augmentée plus longs et aussi plus intimistes, pensés pour une ou deux personnes. Une goutte d’eau par rapport à la taille de l’événement qui garantit de longues attentes.

Breathe avec Magic Leap au Sundance 2020

Breathe vous propose de faire une expérience à quatre personnes qui rentrent dans un espace vide. Des capteurs estiment comment vous respirez et permettent ensuite de le visualiser dans l’air face à vous, dans un nuage de lumière, qui va se mélanger à ceux des autres utilisateurs. Une expérience qui est aussi narrative avec toute une histoire sur l’air, et l’écosystème de la Terre. Une expérience Sundance 2020 parfaitement dépaysante mais aussi adapté à un événement de ce type.

The Book of distance en réalité virtuelle

Randall Okita livre une expérience très personnelle avec les détails sur la vie de son grand-père, qui était un immigrant japonais, arrivé au Canada adolescent. Il a été interné pendant la deuxième guerre mondiale dans une expérience traumatisante parfaitement mise en image à travers un système de vignettes et des petites interactions qui collent parfaitement à la réalité virtuelle. La définition même de l’empathie.

Metamorphic : un monde surréaliste en VR au Sundance 2020

Vous êtes une figure d’apparence humaine qui explore un univers  surréaliste aux couleurs pastels. Un autre utilisateur fait de même jusqu’à ce que les deux utilisateurs se rencontrent enfin. D’autres expériences en réalité virtuelle et en réalité augmentée ont aussi été présentées durant l’édition 2020 du festival de films Sundance.

Cet article Sundance 2020 : des expériences VR et AR très originales a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

BigScreen met le cinéma d’horreur à l’honneur

Par Pierrick LABBE
Big Screen semaine films horreur

A l’occasion d’une semaine spéciale, Bigscreen va diffuser uniquement des films dédiés à la thématique de l’horreur avec, entre autre, les films Cloverfield, Ring ou encore Wold War Z.

Depuis le 7 février et jusqu’au vendredi 14, c’est l’occasion de revoir vos plus grands classiques de terreur à travers la célèbre application de salle de cinéma en réalité virtuelle.

BigScreen, le cinéma d’horreur à prix réduit

L’idée est donc de montrer quatre films d’horreur pendant cette semaine. World War Z en 3D, The Ring,  Cloverfield ou encore Cloverfield 10 Lane. A chaque fois, vous pouvez acheter votre « ticket » de cinéma virtuel pour 3,99 dollars. Pour rappel, l’application Big Screen s’efforce de recréer en réalité virtuelle, une expérience comme vous étiez au cinéma, mais sans avoir besoin de bouger votre salon. Il suffit d’enfiler votre casque de réalité virtuelle. Si vous voulez avoir le planning complet des prochaines semaines, tout est détaillé dans ce visuel, parfait pour prévoir vos séances au cinéma.

De nouvelles fonctionnalités sont désormais au programme, notamment afin de pouvoir inviter plus facilement des amis dans votre salle de ciné, mais aussi pouvoir créer votre propre salle virtuelle et choisir les horaires de diffusion plutôt que de vous adapter à ce que propose la plateforme. Bigscreen veut aussi pouvoir proposer des films plus récents, du contenu sportif, des films d’animation… Enfin, côté technique, l’audio, le vidéo et le streaming devraient aussi bientôt considérablement s’améliorer. Il faudra toutefois s’armer de patience puisque la plupart de ces modifications ne devraient pas arriver avant la fin de l’année. En attendant, les fans d’horreur vont pouvoir se régaler…

Cet article BigScreen met le cinéma d’horreur à l’honneur a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Réalité virtuelle et projecteurs : les deux sont-ils réconciliables ?

Par Loic D
vr et videoprojecteur une

Ces dernières années, la réalité virtuelle (VR) a évolué de manière considérable. Mais contrairement à ce que l’on pourrait croire, la VR n’est pas quelque chose de récent. 

En effet, elle existe depuis 1930. À cette période, elle a été initiée par Antonin Artaud. Pour offrir une expérience encore plus probante aux personnes souhaitant tester la réalité virtuelle, l’idée d’utiliser des projecteurs peut être étudiée. Nous pouvons alors nous poser la question suivante : est-ce que la réalité virtuelle et les projecteurs sont réconciliables ? Et pourquoi ?

Qu’est-ce que la réalité virtuelle ?

La réalité virtuelle, ou « virtual reality » est un procédé visant à reproduire le monde réel ou un univers créé. Sa finalité est de vous permettre de vous immerger dans ce monde créé de manière numérique.

Pour pouvoir tester la réalité virtuelle, il vous faut utiliser un équipement spécifique à savoir : un casque de réalité virtuelle, des gants, des vêtements et autres. Ces équipements permettent d’avoir une expérience plus réelle, car elles influent sur les sensations liées à la réalité virtuelle.

En premier lieu, un projecteur est un appareil optique. Comme son nom l’indique, il permet de projeter des images sur un écran ou sur un mur. Il existe trois types de projecteurs à savoir : le vidéoprojecteur, le rétro projecteur et le pico projecteur. Tous les projecteurs fonctionnent de la même manière. Nous avons une matrice et une lampe. La lampe vient ensuite projeter l’image de la matrice à travers un chemin optique.

Les avantages et inconvénients des projecteurs

Le principal avantage serait de projeter et d’expérimenter la réalité virtuelle par le biais d’un vidéoprojecteur ce qui permettrait d’avoir une expérience collective. En effet, un vidéoprojecteur ne requiert pas de casque. De plus, la taille de l’image que renvoie un projecteur permet à beaucoup de monde de regarder, sans être gêné visuellement. Le vidéoprojecteur est aussi l’outil de prédilection des cinéphiles. La taille de l’image qu’il renvoie donne un « effet cinéma ». Est-ce applicable avec la réalité virtuelle ?

Le premier inconvénient du vidéoprojecteur est sans doute le bruit qu’il fait. Lorsque votre vidéoprojecteur est en marche, le ventilateur qui sert à le refroidir fait beaucoup de bruit, ce qui pourrait gêner votre expérience.

Le deuxième inconvénient est la chaleur qu’il dégage. Elle ne présente aucun danger pour votre santé, mais peut rapidement se propager dans toute la pièce. Néanmoins, plus la pièce est lumineuse et plus votre vidéoprojecteur va chauffer : favorisez donc les pièces sombres !

Les avantages et inconvénients de la réalité virtuelle

Le premier avantage de la réalité virtuelle est qu’elle offre à l’utilisateur une expérience hors du commun, permettant à ce dernier de se retrouver dans un monde parallèle. En fait, c’est comme si vous visitiez réellement un autre endroit.

Le deuxième avantage est que la réalité virtuelle peut être utilisée dans divers domaines. Elle est aujourd’hui présente dans le domaine de l’éducation, de l’architecture, mais aussi dans le domaine militaire. Elle est souvent utilisée pour pré-visualiser un projet.

Le premier inconvénient de la réalité virtuelle est le prix élevé. La réalité virtuelle fait appel à beaucoup de fonctionnalités avancées et récentes, ce qui explique son coût. Cela limite les personnes pouvant l’acquérir.

Le deuxième inconvénient de la réalité virtuelle est qu’elle transporte les personnes dans un autre monde. C’est tellement réel que parfois, les utilisateurs préfèrent rester déconnectés de la réalité.

Les futures possibilités et évolutions de la réalité virtuelle

La société « Lightform » a mis en vente un projecteur capable de donner une expérience probante dans la réalité virtuelle. Les projecteurs que cette société a conçus capturent la lumière et la superficie d’un espace pour y projeter des objets animés.

Pour le moment, ces projecteurs ne peuvent pas encore projeter des films en réalité virtuelle. Cependant, au cours de ces prochaines années, « Lightform » et d’autres firmes comptent bien révolutionner le domaine de la réalité virtuelle. Cela sera fait par l’amélioration des accessoires, de la capacité des projecteurs et autres.

Pour répondre à notre précédente question : est-ce que la réalité virtuelle et les projecteurs sont réconciliables ? 

La réponse est sans équivoque : oui ! La réalité virtuelle nous permet de nous projeter dans un monde imaginaire, comme si nous y étions. Les projecteurs, quant à eux, offrent aux familles et au groupe d’amis, une expérience à faire en groupe

Ainsi, l’alliance de la réalité virtuelle et des projecteurs donne la possibilité d’expérimenter cette innovation en groupe. Les projecteurs permettent entre autres de créer une image agrandie de la réalité virtuelle, permettant à chacun de voir la même chose, et ainsi de vivre une expérience particulièrement immersive.

Mais il va falloir attendre quelques années pour que les technologies soient plus matures et que la baisse des prix rende cette expérience abordable pour nos portefeuilles.

Cet article Réalité virtuelle et projecteurs : les deux sont-ils réconciliables ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Spaced Out : une expérience en réalité virtuelle dans une piscine

Par Bastien L
spaced out vr

L’expérience Spaced Out vous propose de vous plonger simultanément dans la réalité virtuelle et dans l’eau d’une piscine. Un cocktail surprenant, qui se révèle particulièrement apaisant…

Présentée lors du Sundance Film Festival qui prend place cette semaine à Park City, dans l’Utah, Spaced Out est une expérience en réalité virtuelle créée par le Français Pierre “Pyaré” Friquet.

Inspirée par les premiers pas de l’Homme sur la lune, l’expérience comprend notamment des extraits audio des archives d’Apollo 11 tels que les sons électroniques et la respiration des astronautes durant leurs conversations sur la surface lunaire.

Les images, quant à elles, reprennent des motifs de lune issus de la culture pop. Jusqu’à présent, rien de fondamentalement original. Il existe déjà plusieurs applications proposant de revivre l’alunissage d’Apollo 11 en VR.

Cependant, si Spaced Out tire son épingle du jeu, c’est tout simplement parce qu’il s’agit de l’une des premières expériences de réalité virtuelle sous-marine. L’utilisateur est suspendu par une ceinture dans une piscine, et peut se déplacer dans cet environnement virtuel cosmique tout en nageant dans le monde réel.

Le casque Divr, créé par Ballast VR, est indispensable pour pouvoir se plonger dans cette expérience. Cet appareil combine un casque de réalité virtuelle avec un tuba pour permettre de s’immerger dans la VR et dans l’eau simultanément.

Spaced Out provoque des effets inattendus sur le corps humain

Or, après avoir conçu ce casque, Ballast VR a fait plusieurs découvertes aussi inattendues qu’intéressantes. Tout d’abord, il s’avère qu’utiliser un casque VR sous l’eau peut activer le ” réflexe d’immersion chez les mammifères ” ou ” mammalian diving response “ en anglais.

Ce phénomène est une réaction physiologique involontaire du corps, qui survient lorsque celui-ci est plongé dans une eau plutôt fraiche ou froide. Ce réflexe naturel permet d’optimiser la respiration et le fonctionnement du corps pour pouvoir rester sous l’eau plus longtemps.

Cette réaction se traduit par une succession de comportements physiologiques : ralentissement du rythme cardiaque, constriction des vaisseaux sanguins pour transférer le sang dans le coeur ou le cerveau…

Dans la nature, ce réflexe peut vous sauver en cas de plongeon dans un lac gelé. Cependant, dans une piscine avec un casque VR sur la tête, son effet est avant tout relaxant et permet d’avoir les idées plus claires.

Une autre surprise constatée par Ballast est que la VR sous-marine semble être une solution miracle au problème du ” Motion Sickness “. Alors que la réalité virtuelle peut conférer une sensation de nausée sur la terre ferme, ces symptômes ne semblent pas survenir sous l’eau. Pour l’heure, nul n’est capable d’expliquer cette différence…

En combinant ces effets bénéfiques à l’atmosphère relaxante de Spaced Out, il en résulte une expérience apaisante et relaxante qui donnerait presque l’illusion de flotter dans un autre monde. Selon ses propres dires, l’objectif de l’artiste est justement de conférer ” une sensation d’exploration dans un monde inconnu et impossible à atteindre “.

Le casque Divr est déjà utilisé par différentes expériences VR au sein de parcs aquatiques aux États-Unis, en Allemagne ou encore en Colombie. En revanche, pour l’heure, l’expérience Spaced Out n’a été diffusée qu’au Sundance Fesival et on ignore quand elle sera à nouveau proposée pour une autre occasion…

Cet article Spaced Out : une expérience en réalité virtuelle dans une piscine a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

La Reine des Neiges 2 : Disney va présenter un film en VR au Sundance

Par Bastien L
myth frozen tale vr disney

Dans le cadre du festival Sundance 2020, Disney va présenter son deuxième court-métrage en réalité virtuelle. Ce film intitulé ” Myth ” est basé sur l’univers de ” La Reine des Neiges “…

Lors de l’avant-première mondiale de “ La Reine des Neiges 2 “, organisée à Los Angeles en novembre 2019, Disney avait présenté un court-métrage en réalité virtuelle intitulé ” Myth : A Frozen Tale. Basé sur l’univers de “ La Reine des Neiges “, il s’agit du second court-métrage VR du géant américain de l’animation.

Cependant, deux mois après cette diffusion, Myth n’est toujours pas disponible pour le grand public. Néanmoins, les visiteurs du prestigieux festival Sundance auront la chance de découvrir cette expérience lors de la prochaine édition. Celle-ci prendra place du 24 janvier au 2 février à Park City, dans l’Utah.

L’an dernier, Disney avait déjà présenté son tout premier court-métrage VR, intitulé ” Cycles, au Sundance. Le réalisateur Jeff Gipson avait d’ailleurs révélé qu’un autre projet VR ” top secret ” avait été approuvé par la firme.

Ce second court-métrage est également réalisé par Gipson, épaulé cette fois par Nicholas Russell. Selon ce dernier, cette approbation est la preuve que ” Disney a la volonté d’explorer les possibilités offertes par la réalité virtuelle pour le futur “.

La Reine des Neiges 2 : Disney déterminé à explorer la réalité virtuelle

Il convient de souligner que Myth est le second court-métrage en VR de Disney, mais le premier à se baser sur l’une de ses franchises populaires. Et ce n’est pas n’importe quelle franchise, puisque ” La Reine des Neiges 2 ” est le film d’animation le plus lucratif de tous les temps avec 1,3 milliard de dollars de recettes au 6 janvier 2020.

Si Disney fait désormais du streaming sa priorité absolue avec la plateforme Disney +, il est clair que la réalité virtuelle est aussi une technologie à laquelle s’intéresse le géant. Auparavant, plusieurs jeux VR ont été produits avec The Void en se basant sur les univers de Star Wars, Marvel Avengers ou encore Les Mondes de Ralph.

De même, le studio Pixar avait créé un projet basé sur le film Coco en partenariat avec Oculus en 2017. Si ” Myth ” est récompensé lors du Sundance, on peut s’attendre à ce que les projets Disney en réalité virtuelle se multiplient

Cet article La Reine des Neiges 2 : Disney va présenter un film en VR au Sundance a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

L’usage de la VR dans le cinéma comme pour le Roi Lion devait augmenter

Par Pierrick LABBE
Roi Lion VR

Le remake live action du Roi Lion avait été une véritable étape dans le domaine de l’usage de la réalité virtuelle pour la réalisation d’un film. Son succès devrait ouvrir de nouvelles portes à l’avenir.

C’est Rob Legato, un des superviseurs sur l’usage des effets spéciaux dans le film de Disney qui s’est prononcé sur le sujet, montrant son enthousiasme et son optimisme.

Une technologie utilisée pour le Roi Lion qui étend les possibilités

Quels sont les bénéfices de la réalité virtuelle d’un point de vue de la réalisation d’un film ? C’est ce qu’a expliqué Rob Legato qui a participé aux effets spéciaux du Roi Lion dans une interview à nos confrères du magazine Cinema Blend. C’est vraiment génial de partager une idée avant de la concrétiser. Même en termes artificiels, c’est comme, « Vous savez quoi ? Permettez-moi de vous montrer autre chose. Je vais déplacer les arbres ici; que pensez-vous de cela ? ». Et cela ne vous coûte vraiment rien, et vous pouvez expérimenter et continuer à répéter et à améliorer.

Au cours du tournage du Roi Lion, Favreau et ses équipes ont régulièrement réalisé des sessions de réalité virtuelle afin d’évaluer comment était la scène qu’ils allaient filmer. Le réalisateurs l’avait déjà décrit comme un « Jeu de réalisation de cnéma VR multijoueur ». Legato, qui a participé avant à des projets de cinéma comme Titanic et Avatar, semble en tout cas avoir été bluffé par le résultat. Pour lui il ne s’agit pas que d’une tendance. « Je pense que cela va durer. C’est génial et c’est parti pour rester. C’est un outil très puissant ».

Cet article L’usage de la VR dans le cinéma comme pour le Roi Lion devait augmenter a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

BigScreen ouvre une salle de cinéma en réalité virtuelle

Par Pierrick LABBE
BigScreen cinéma réalité vituelle

Vous avez envie d’aller voir un film comme si vous étiez au cinéma, mais sans avoir à vous déplacer ? C’est là que BigScreen pourrait vous intéresser. On fait les présentations de ce nouveau service.

C’est un nouveau service qui devrait attirer le grand public. L’application permet, en collaboration avec la Paramount, de voir des films populaires avec des amis ou des proches à travers un casque de réalité virtuelle.

BigScreen, de la startup au service

On connaît désormais BigScreen depuis plusieurs années puisqu’il s’agit initialement d’une start-up fondée par Darshan Shankar en 2014. Cependant, son application sociale a bien évolué avec désormais un vrai service qui permet d’avoir une expérience en réalité virtuelle très semblable à un cinéma. L’offre de l’application est entre 4 et 5 dollars par film et se lancera dès l’année prochaine dans le cadre d’un partenariat avec Paramount Pictures dans un premier temps. Ce sera l’occasion pour les spectateurs de découvrir des films récents et populaires en 2D ou 3D.

Le programme annoncé par BigScreen est de quatre nouveaux films par semaine avec des diffusions pendant une semaine à partir du vendredi à chaque fois. Les diffusions commenceront toutes les 30 minutes, afin de permettre aux utilisateurs d’en profiter sans avoir à être disponible à une heure trop précise. Voici les quatre premiers films annoncés par BigScreen :

  • Indiana Jones et les Aventuriers de l’Arche Perdue.
  • Ghost in the Shell
  • Transformers: Dark of the Moon,
  • Star Trek

D’ici quelques jours, nous aurons aussi le droit à de nouveaux films sur BigScreen

  • Terminator Genisys
  • Transformers : Into Darkness
  • I Love You, Man

Cet article BigScreen ouvre une salle de cinéma en réalité virtuelle a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Le dernier chapitre de « Wolves in the Wall » est disponible

Par Pierrick LABBE
Wolves in the Wall

L’incroyable expérience en réalité virtuelle « Wolves in the Wall » s’était déjà dévoilée, en partie, l’an dernier. La suite vient désormais de débarquer et elle se révèle incontournable.

Il existe des projets qui vous prennent à cœur pour leur capacité à nous faire percevoir de multiple émotions, à nous proposer une expérience réellement immersive. Cette série de films en réalité virtuelle est, sans aucun doute, à ranger dans cette catégorie. La réalité virtuelle, avec la possibilité de regarder à 360 degrés et en 3D offre des perspectives aux nulles autres paraitre.

Wolves in the Wall, une expérience maîtrisée

L’an dernier, les deux premiers épisodes de Wolves in the Wall avaient été lancés sur le casque Oculus Rift. Les utilisateurs, pour beaucoup fans, étaient aussi restés sur leur faim. En cause ? Un incroyable cliffangher à la fin du second. Fable Studio, les anciens développeurs de Story Studio (l’équipe d’Oculus), ont lancé le 3e et dernier épisode de leur saga. Difficile de ne pas reconnaître qu’ils s’approchent de la perfection.

Si on pouvait déjà craindre les « Wolves in the Wall » d’une façon métaphorique, après les premiers épisodes, ils prennent désormais vie d’une façon terrifiante et parfaite. Que vous l’acceptiez ou non, vous vous attacherez à Lucy, l’héroïne de l’histoire et ne serez sans doute pas capable de lui dire que vous ne la croyez pas. L’œuvre en réalité virtuelle est adaptée d’un livre pour enfants de Neil Gaiman et Dave McKean. Une nouvelle preuve qu’il n’y a pas d’âge pour profiter d’une très bonne expérience en réalité virtuelle.

Cet article Le dernier chapitre de « Wolves in the Wall » est disponible a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

La Reine des Neiges 2 : Disney installe un film VR sur le Hollywood Boulevard

Par Bastien L
disney myth frozen tale

Afin d’accompagner la sortie du film d’animation ” La Reine des Neiges 2 “, Disney a produit un court-métrage en réalité virtuelle basé sur l’univers de la licence et intitulé ” Myth : A Frozen Tale “. Avec cet ambitieux projet, le géant américain du divertissement confirme son enthousiasme à l’égard de la VR…

Depuis maintenant plusieurs années, Disney s’intéresse de près à la réalité virtuelle. Le géant américain a collaboré avec The VOID autour d’expériences tirées des sagas Star Wars et Avengers ou encore du film Les Mondes de Ralph. De plus, la firme a déjà produit deux courts-métrages en réalité virtuelle : Cycles en 2018, et A Kite’s Tale en 2019.

À présent, Disney s’apprête à franchir un cap avec un nouveau court-métrage intitulé Myth : A Frozen Tale. Il s’agit d’un court-métrage en réalité virtuelle visant à accompagner la sortie du film La Reine des Neiges 2 diffusé hier soir en avant-première au Dolby Theatre du Hollywood Boulevard.

Avec cette production, Disney passe à l’étape supérieure en ce qui concerne la VR. Tout d’abord, comme le souligne le réalisateur Jeff Gipson, il s’agit du tout premier film en réalité virtuelle présenté sur le Hollywood Boulevard. Un symbole fort pour le cinéma VR dans son ensemble.

La Reine des Neiges 2 : le court-métrage VR le plus ambitieux de Disney jusqu’à présent

Deuxièmement, cette expérience exploite les technologies immersives les plus récentes pour proposer une aventure inoubliable. Les spectateurs pourront ainsi s’asseoir dans un siège Positron Voyager Chair : un pod capable d’effectuer des rotations à 360 degrés et de secouer à la verticale et vers l’arrière à 35 degrés.

Dernier point fort : il s’agit du premier court-métrage VR de Disney à exploiter des personnages et des décors basés sur l’une de ses licences les plus populaires. À travers cette expérience, les spectateurs sont plongés dans une histoire racontée par une mère à son enfant. On y retrouve le style artistique, la forêt enchantée et les créatures élémentaires présentées dans La Reine des Neiges 2. La bande originale a toutefois été composée spécialement pour l’occasion.

Compte tenu de la popularité de la franchise ” La Reine des Neiges “, Disney va pouvoir attirer un public très large et très différent de celui séduit par les précédentes expériences développées avec The Void autour de Star Wars et Marvel Avengers. On peut en déduire que l’entreprise américaine est désormais pleinement confiante à l’égard de la réalité virtuelle et de son potentiel pour le cinéma grand public. Après cette avant-première, la firme devrait annoncer davantage de lieux et de dates de diffusion pour ” Myth : A Frozen Tale

Cet article La Reine des Neiges 2 : Disney installe un film VR sur le Hollywood Boulevard a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

« Agent Emerson » un thriller en VR sera lancé au mois de novembre

Par Pierrick LABBE
Agent Emerson

« Agent Emerson » est un thriller filmé à la première personne à 360°. Il sera lancé sur Oculus et tous les casques de réalité virtuelle pour PC le 22 novembre. On fait les présentations.

Il n’y a pas de la place que pour des jeux dans le domaine de la réalité virtuelle. C’est en tout cas la conviction profonde derrière ce film en réalité virtuelle. Le trailer se révèle plus que séduisant comme vous pouvez le voir ci-dessous.

Agent Emerson, pensé par la VR

Vous vous souvenez sans doute de « Hardcore Henry », sorti en 2015 et qui était un film filmé entièrement à la première personne. C’est ce que l’on nous propose ici avec « Agent Emerson »,  bonus inclus d’une vision à 360°. Ce film en réalité virtuelle, qui met en scène Lyndsy Fonseca et Tony Denison, vous proposera une expérience de 15 minutes, pensée pour ceux qui ont une très forte affinité pour la réalité virtuelle.

On peut s’imaginer que le réalisateur de « Agent Emerson », Ilya Rozhkov, aura caché quelques surprises pour les spectateurs à l’intérieur des scènes. Plusieurs visionnages seront donc nécessaires pour en prendre la mesure. L’histoire est celle d’Emerson, un agent de la CIA qui se retrouve le sujet d’un programme expérimental. Son corps est entièrement contrôlé à distance par un général. Avec l’aide d’une autre agente, il va devoir lutter pour reprendre le contrôle de son corps et se battre dans le bâtiment. Pour ceux qui ont une PlayStation VR, ne craignez rien, la déclinaison pour le casque de Sony ne devrait pas tarder.

Cet article « Agent Emerson » un thriller en VR sera lancé au mois de novembre a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

❌