Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Terry McCarthy Appointed as American Society of Cinematographers CEO

Par Ignite Strategic Communications

The American Society of Cinematographers (ASC) has named Terry McCarthy as CEO of the organization. In this newly created role, McCarthy is responsible for all business matters relating to the Society, including events, educational efforts, and publishing. With more than 30 years of experience in journalism, McCarthy is a four-time Emmy® winner and recipient of ...

The post Terry McCarthy Appointed as American Society of Cinematographers CEO appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE.

Facebook : comment créer des pubs en réalité augmentée

Par Bastien L
facebook pub réalité augmentée tutoriel

Les publicités mobiles interactives en réalité augmentée sur Facebook peuvent être très bénéfiques pour votre entreprise. Découvrez comment créer votre première pub AR pour le réseau social…

Depuis le mois de septembre 2019, les entreprises peuvent créer des publicités mobiles interactives en réalité augmentée pour Facebook. Ces pubs d’un genre nouveau peuvent encourager les utilisateurs à découvrir vos produits, et ainsi les inciter à l’achat de façon plus convaincante.

Ces publicités AR présentent aussi l’avantage de favoriser le partage. Les utilisateurs peuvent notamment prendre des photos ou des vidéos à partager avec leurs amis via le réseau social. Il est donc possible de toucher encore plus de consommateurs grâce à ce format novateur.

Comment créer votre première pub AR pour Facebook

Afin d’utiliser les pubs Facebook en réalité augmentée, vous devrez au préalable créer votre propre effet AR sur le Spark AR Hub. Cependant, vous pouvez aussi nouer un partenariat avec un producteur de réalité augmentée via le Spark AR Partner Network de Facebook. Celui-ci se chargera de créer votre effet.

Une fois l’effet créé et téléchargé sur Spark AR Hub, quelques clics suffisent pour créer votre publicité depuis l’Ads Manager. Vous devez créer une vidéo invitant les utilisateurs de Facebook sur mobile à utiliser votre effet.

Rendez-vous tout d’abord dans le Facebook Ads Manager (gestionnaire de publicités), et cliquer sur le bouton vert ” + créer ” . Choisissez un objectif, et cliquez sur ” Continuer “.

Choisissez ensuite l’audience, les placements et le budget, puis continuez. Dans la rubrique ” Format “, cliquez sur ” image seule ou vidéo “.

Téléchargez votre vidéo. Dans la checkbox près de ” ajouter une expérience instantanée “, choisissez ” ajouter une expérience AR “. Cliquez sur ” utiliser un template ” pour ouvrir la fenêtre ” ajouter une expérience AR “.

Choisissez l’effet que vous souhaitez utiliser dans le menu déroulant. Seuls les effets approuvés par Spark AR peuvent être utilisés. Ajoutez ensuite l’URL du site web et l’appel à l’action, puis confirmez.

Dans le menu déroulant ” texte superposé “, choisissez l’action à laquelle vous souhaitez inviter les internautes pour lancer votre expérience AR. Il ne vous reste plus qu’à prévisualiser votre publicité AR. Si le résultat vous convient, vous pouvez valider l’opération.

Gardez à l’esprit que vous pourrez mettre à jour votre effet après publication. Si vous souhaitez mesurer l’impact de votre publicité AR, vous pouvez consulter le temps moyen passé par les internautes sur votre expérience ou encore le nombre de partages.

Cet article Facebook : comment créer des pubs en réalité augmentée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Fin de partie pour Windows 7

Par Shadows

Hier se terminait officiellement la fin du support de Windows 7, après 10 ans de bons et loyaux services. Microsoft en a profité pour lancer une dernière salve de correctifs.

Autrement dit, si vous possédez une machine encore sous Windows 7, elle deviendra non sécurisée au fur et à mesure de la découverte et de l’exploitation de nouvelles failles non corrigées. Un changement d’OS, par exemple vers Windows 10 ou Linux, est donc recommandé.

A noter toutefois : un programme payant permet d’étendre le support de 3 ans supplémentaires. Destinée aux entreprises, cette offre “Extended Security Updates” de Microsoft a évidemment un coût :
– la première année, 25$ par mois/machine pour Windows 7 Enterprise, 50$ pour Windows 7 Pro ;
– la seconde année, 50 et 100 dollars respectivement ;
– la troisième année, 100 et 200 respectivement.

Autant dire que cette offre, si elle peut s’avérer utile pour des entreprises mal préparées, fait vite grimper la facture. Acheter une licence Windows 10 ou mettre à jour son parc informatique peut donc s’avérer plus judicieux.
Quel que soit votre choix, considérez dès à présent vos machines sous Windows 7 comme pouvant être compromises : y placer des données sensibles est fortement déconseillé.

Rappelons enfin que notre partenaire Progiss propose notamment, via la boutique 3DVF.fr, des stations de travail sous Windows 10. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les contacter par téléphone au 01 49 89 07 90 ou par mail : info@progiss.com
Notez également que l’équipe Progiss est à votre disposition pour vous proposer des présentations des logiciels de la boutique, que ce soit dans leurs locaux (Villepinte, à côté de Paris) ou dans les vôtres.

L’article Fin de partie pour Windows 7 est apparu en premier sur 3DVF.

Varjo illustre le potentiel de la réalité virtuelle dans le monde du travail

Par Pierrick LABBE
Varjo

L’entreprise finlandaise Varjo, spécialisée dans les casques pensés pour l’univers professionnel, a présenté une démonstration plutôt séduisante à l’occasion du CES 2020.

La réalité virtuelle et augmentée est souvent pensée à travers le filtre du divertissement, jeux films… mais quels sont les usages que l’on peut imaginer dans le monde professionnel.

Le « Workspace » conçu par Varjo

L’entreprise, qui compte aujourd’hui 150 employés, a connu une croissance rapide, en se focalisant sur les petites entreprises avec des coûts limités. Le CES 2020 a permis de voir comment l’entreprise envisage de remplacer les écrans physiques de nos ordinateurs par des équivalents virtuels. Si le résultat peut encore clairement être amélioré, l’usage de l’entreprise dans le domaine de la réalité augmentée, avec une définition de haut niveau, un FOV grand, des caméras couleurs et la calibration très précise de Varjo permet d’avoir un résultat bluffant. On peut ainsi retrouver face à soi l’équivalent de l’écran de notre ordinateur et pouvoir tout lire, même les petites informations.

L’idée est simple, déployer du content 3D à l’extérieur de votre écran, dans le monde autour de vous. Une avancée rendue possible grâce à ce que Varjo nomme « Bionic Display », avec un affichage de très haute résolution au centre de l’écran et plus limité sur les rebords. Mais la fusion entre les deux est vraiment invisible au niveau du rendu proposé par Varjo. L’équivalent de l’œil humain, déployé dans l’univers du travail en réalité virtuelle. Quoi qu’il en soit la démonstration du fabriquant finlandais est impressionnante et nous laisse présager ce que sera la VR dans le futur pour le travail.

Cet article Varjo illustre le potentiel de la réalité virtuelle dans le monde du travail a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Eric Bergeron réagit à sa mise en examen pour viol

Par Shadows

Dimanche dernier, nous vous informions de la mise en examen d’Eric “Bibo” Bergeron, réalisateur de films d’animation tels que La Route d’Eldorado, Gang de Requins, Un Monstre à Paris.
Comme nous l’expliquions alors, cette mise en examen est liée à la production du film Un Monstre à Paris (sorti en 2011). Durant la fabrication du film, des faits de harcèlement sexuel et viol auraient abouti au suicide de la victime.
Nous avons par ailleurs appris, via Le Film Français, que la mise en examen a eu lieu le 2 janvier “pour viol”.

Nous avons été contactés ce matin par l’avocat qui conseille Eric Bergeron : il nous a transmis un bref communiqué expliquant la position de son client, que nous reproduisons donc ci-dessous en intégralité.

Monsieur Eric BERGERON tient à préciser qu’il conteste l’intégralité des faits qui lui sont
reprochés et entend indiquer qu’il rétablira son honneur devant le justice entaché par
les graves accusations dont il fait l’objet.

A cet titre, il souhaite bénéficier comme chaque justiciable de la présomption
d’innocence

L’article Eric Bergeron réagit à sa mise en examen pour viol est apparu en premier sur 3DVF.

Dust3D, nouvel outil de modélisation gratuit

Par Shadows

Nous l’avions brièvement cité dans notre article sur les bourses Epic Games Megagrants, mais il méritait d’être mis en lumière spécifiquement : voici Dust3D, un nouveau logiciel de modélisation 3D.

Gratuit, multiplateformes, il propose notamment un dépliage UV automatique, du rigging automatique, le support des matériaux PBR ou encore des fonctions de posing. Du côté export, FBX et glTF sont notamment supportés.

Encore en version beta, Dust3D peut être téléchargé sur le site officiel. Le soutien financier d’Epic Games devrait lui permettre de se développer rapidement dans les mois à venir, n’hésitez donc pas à garder un oeil sur ce produit !

L’article Dust3D, nouvel outil de modélisation gratuit est apparu en premier sur 3DVF.

Eric “Bibo” Bergeron mis en examen

Par Shadows

Le réalisateur Eric Bergeron, dit Bibo, a été mis en examen avec contrôle judiciaire suite à une garde à vue qui a eu lieu fin 2019.

Nous tenons ces informations d’une source proche du dossier dont nous préférons protéger l’identité. Cette même source nous a confirmé que cette mise en examen serait directement liée à la production du film Un Monstre à Paris (sorti en 2011 et réalisé par Bergeron). Durant la fabrication du film, des faits de harcèlement sexuel et viol auraient abouti au suicide de la victime.
A ce stade, nous ne connaissons pas l’intitulé précis de la mise en examen d’Eric Bergeron.

Si cette affaire éclate au grand jour après tant d’années, il faut savoir qu’elle est évoquée de longue date dans le milieu de l’animation. Elle avait par exemple été abordée lors d’une soirée autour du Sexisme dans les Studios organisée par Les Femmes s’Animent en 2017, sans que les faits ne puissent être discutés avec précision. La présomption d’innocence et le silence de témoins potentiels ont évidemment empêché des discussions plus ouvertes.
Plus récemment et dans le cadre d’offres d’emplois autour du film d’animation Charlotte, sur lequel Eric Bergeron était initialement annoncé comme réalisateur, plusieurs personnes avaient dénoncé son association au projet, faisant parfois ouvertement référence au mouvement #MeeToo. Eric Bergeron aurait d’ailleurs été remplacé en octobre dernier sur ce rôle de réalisateur.

Nous vous tiendrons évidemment informés des suites de l’affaire.

Publication initiale le 12/01.
Mise à jour du 13/01 :
Si des victimes de faits similaires à ceux évoqués ici nous lisent, rappelons que des associations peuvent vous aider. Citons par exemple l’AVFT (Association européenne contre les Violences faites aux Femmes au Travail) qui propose ressources, conseils, écoute et suivi.

Mise à jour du 14/01 : le conseil juridique d’Eric Bergeron nous a fait parvenir un communiqué dans lequel son client nie en bloc les accusations.

Si vous souhaitez témoigner ou réagir concernant cette affaire, vous pouvez (outre via les commentaires) nous écrire directement sur contact@3dvf.com . Nous protègerons bien évidemment votre anonymat si vous le désirez.

L’article Eric “Bibo” Bergeron mis en examen est apparu en premier sur 3DVF.

Bourses Epic Games : déjà 13 millions distribués sur le pactole de 100 millions

Par Shadows

Nous avons déjà eu l’occasion d’évoquer plusieurs bourses issues du fameux Epic Games Megagrants, un programme de l’éditeur Epic Games visant à aider développeurs d’outils, projets innovants et autres projets de jeux sortant des sentiers battus et liés à l’Unreal Engine. En s’appuyant sur le trésor de guerre accumulé grâce à Fortnite, Epic Games cherche donc à renforcer la communauté 3D autour de son produit.

L’éditeur annonce avoir dépassé le cap des 13 millions de dollars déboursés, sachant que le compteur global grimpera jusqu’à 100 millions. Il reste encore donc un stock plus que confortable de bourses.

Epic Games profite de cette annonce pour publier la liste des projets qui ont reçu une bourse (ou plutôt, ceux pour lesquels cette bourse a été officialisée). Nous ne saurions trop vous conseiller d’y jeter un oeil : on y trouve des projets ambitieux comme le mystérieux Towers qui n’est pas sans rappeler The Legend of Zelda : Breath of The Wild par son style, l’outil Iliad de la société française Praxinos, ou encore l’outil de modélisation Dust3D avec système de rigging automatique.

Enfin, la page officielle des Megagrants vous permettra d’en savoir plus sur ce programme et, peut-être, de postuler pour vos projets en cours.

Ci-dessous : aperçus vidéo d’une partie des projets ayant reçu une bourse.

L’article Bourses Epic Games : déjà 13 millions distribués sur le pactole de 100 millions est apparu en premier sur 3DVF.

De nouveaux tutoriels Houdini signés Jean-Yves Arboit

Par Shadows

Jean-Yves Arboit, formateur et créateur de CGItrainer, a mis en ligne une série de vidéos autour de Houdini. Elles abordent des sujets variés qui pourront intéresser les utilisateurs de niveau débutant et intermédiaire.

L’article De nouveaux tutoriels Houdini signés Jean-Yves Arboit est apparu en premier sur 3DVF.

CES 2020 : Nreal présente Android en réalité augmentée

Par Pierrick LABBE
Nreal CES 2020

A l’occasion du grand salon américain, l’entreprise chinoise Nreal a annoncé pouvoir afficher vos applications classiques dans votre environnement avec ses lunettes de réalité augmentée.

A l’heure actuelle, Apple a plutôt une longueur d’avance sur Android dans le domaine de la réalité augmentée. Cependant, le constructeur chinois pourrait bien contribuer à changer les choses.

Quelle date pour les lunettes de Nreal ?

L’entreprise a été lancée en 2017 avec l’objectif de commercialiser des lunettes de réalité augmentée légère et efficaces, avant les autres géants du marché. Leur premier modèle, nommé Nreal Light possédait une vraie différence avec ce que l’on voit habituellement. La puissance n’est pas dans les lunettes, mais dans un petit pack connecté ou sur votre téléphone Android. Reste qu’il faut que ce dernier soit plutôt récent. Nreal exige en effet au moins la puce Snapdragon 855. Au programme, on trouve donc par exemple le Samsung Galaxy S10, le Pixel 4, le One Plus 7 ou encore le Galaxy Note 10. Les modèles plus récents ne devraient pas avoir de problèmes.

Leur kit développeur a été ouvert à la précommande à partir du mois de novembre, pour un prix de 1.200 dollars. A terme, les lunettes devraient être vendues autour de 500 dollars. Les premières livraisons sont attendues au printemps 2020 mais leur mise à jour logicielle annoncée au CES 2020 rend les choses beaucoup plus intéressantes puisque « Nebula », c’est son nom, pourrait concrètement augmenter n’importe quelle application, comme Messenger ou encore Whatsapp mais aussi les jeux , les mails ou encore Netflix. Plusieurs applications pourraient être utilisées en même temps et les lunettes se souviendraient de ce que vous avez utilisé dans une pièce en particulier.

Cet article CES 2020 : Nreal présente Android en réalité augmentée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Overnight Batch Render : dormez, il s’occupe du rendu

Par Shadows

Spline Dynamics dévoile son nouveau produit : Overnight Batch Render, un plugin de rendu pour 3ds Max.

Cet outil vise les personnes effectuant du rendu sur une unique machine. Il permet de gérer multiples fichiers et caméras en votre absence : parfait, par exemple, pour lancer des rendus pendant la nuit.

Payant mais très abordable, ce plugin est aussi disponible en version d’essai 10 jours.

L’article Overnight Batch Render : dormez, il s’occupe du rendu est apparu en premier sur 3DVF.

Un nouvel outil de poils et plumes pour les adeptes de Cinema 4D

Par Shadows

Après deux ans de développement et une année de beta-test, l’outil de cheveux, plumes et poils Ornatrix débarque sous Cinema 4D.

Déjà disponible pour 3ds max et Maya, le produit propose un ensemble d’outils avancées : cheveux procéduraux, outils de grooming, fonctions dédiées pour les plumes et feuilles. Du côté du rendu, V-Ray, Redshift et Octane Render sont supportés.

La page produit vous donnera plus de détails, et vous permettra de télécharger une démo.

L’article Un nouvel outil de poils et plumes pour les adeptes de Cinema 4D est apparu en premier sur 3DVF.

Migrants : une épopée spatiale contemplative signée Paul Chadeisson

Par Shadows

Paul Chadeisson dévoile son nouveau court-métrage : Migrants. Concept artist freelance de métier, il nous propose ici de plonger dans un scénario d’anticipation : dans un futur indéterminé, la terraformation de Mars a débuté. Le court, assez contemplatif, nous propose quelques images de cette entreprise titanesque en compagnie d’un des “nettoyeurs”, les personnes chargées d’accomplir ce projet pour les générations futures.

Sound Design & music by Antoine Babary
Written by Stéphane Beauverger
Production design & Art by Paul Chadeisson
Planet matte painting by Florent Lebrun
Voice by Jabob Philips

Ne manquez pas également de jeter un oeil au portfolio de Paul Chadeisson : ce dernier a notamment travaillé sur la série Love, Death & Robots, Blade Runner Black Out 2022, le film Mute.

L’article Migrants : une épopée spatiale contemplative signée Paul Chadeisson est apparu en premier sur 3DVF.

France 4 : fin de partie le 9 août pour un acteur majeur de l’animation

Par Shadows

Sa mort était déjà programmée, mais on connaît désormais sa date de décès : c’est le 9 août prochain que s’éteindra la chaîne France 4.
Comme nous l’avons déjà indiqué, cette évolution aura un profond impact sur le secteur de l’animation : la chaîne est un gros diffuseur de séries animées, et donc un client majeur pour les studios français. Malgré l’annonce d’une plateforme mobile nommée Okoo pour la remplacer, la fin de la chaîne TV risque fort d’être durement ressentie. Reste à voir si les nouveaux acteurs du marché, tels que les services de streaming (dont Disney+ qui s’apprête à débarquer en France) sauront combler en partie ce vide.

Les prochains évènements majeurs de l’animation, tels que le Festival d’Annecy en juin ou les RADI-RAF en fin d’année, seront sans nul doute l’occasion d’avoir de plus amples informations sur la manière dont l’industrie va évoluer. Nous aurons donc l’occasion de reparler de l’impact de la fin de France 4.

L’article France 4 : fin de partie le 9 août pour un acteur majeur de l’animation est apparu en premier sur 3DVF.

Le Bébé Yoda en réalité augmentée arrive (presque) sur le Magic Leap

Par Pierrick LABBE
Bébé Yoda sur Magic Leap One

Bébé Yoda, la véritable star de la série Mandalorian sur Disney+, fascine de nombreux fans, plus encore que le personnage central. Autant dire qu’on a envie de continuer à le voir.

Du côté de Disney, il y a eu un retard à l’allumage (assumé) afin de ne pas spoiler le personnage. Les fans auront ainsi le droit aux jouets dans quelques mois. Vous pouvez cependant tout de même en profiter via les lunttes de réalité mixte, Magic Leap One. Explications.

Un bébé Yoda en réalité augmentée

C’est le développeur indépendant Brandon Rosado qui rend cela possible grâce à une expérience incroyable, mais bien entendu non officielle, du personnage de « Bébé Yoda » sur le Magic Leap. Il en a fait profiter ses fans sur les réseaux sociaux. Pour donner vie à cette expérience, il s’est appuyé un modèle 3D créé par le studio multimédia Pixel Urge, basé dans le Connecticut, aux Etats-Unis. On y trouve aussi le berceau flottant et sa petite tasse pour boire. Le berceau vous suit comme Mando dans la série, mais vous pouvez aussi sortir le bébé pour qu’il soit à vos côtés.

Enfin, Star Wars oblige, il a aussi concocté une petite animation à base d’un sabre laser. On l’avoue, on adore le résultat et on espère que cela donnera des idées à Disney, notamment quant au très bon usage du hand tracking du Magic Leap One. Pour l’instant, l’application « Bébé Yoda » sur Magic Leap One est malheureusement impossible à trouver, n’étant pas officielle. Mais on aimerait bien que cela change rapidement.

Cet article Le Bébé Yoda en réalité augmentée arrive (presque) sur le Magic Leap a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

SideQuest reçoit plusieurs démonstrations de suivi des mains sur Quest

Par Pierrick LABBE
SideQuest applications avec suivi des mains Oculus Quest

Plusieurs développeurs ont fait la preuve ont publié sur SideQuest des jeux et d’applications qui utilisent le suivi des mains sans contrôleur après la sortie du kit de développement logiciel pour Oculus Quest la semaine dernière.

Alors que l’Oculus Quest a reçu une mise à jour il y a quelques semaines avec une prise en charge bêta du suivi manuel sans contrôleur, il n’est actuellement implémenté qu’en tant que fonctionnalité expérimentale à utiliser dans quelques fonctionnalités Oculus. Avec la sortie du SDK, les développeurs sur Quest peuvent éventuellement mettre à jour leurs applications et leurs jeux pour prendre en charge le suivi manuel sans contrôleur comme méthode de saisie. Facebook, cependant, a également déclaré que les premiers jeux et applications avec la fonctionnalité devraient arriver sur l’Oculus Store au début de 2020. Pourtant, certains petits développeurs ont fait des applications et des jeux concept qui utilisent le nouveau SDK de suivi manuel.

SideQuest : des démonstrations du suivi des mains sur Quest intéressantes

Il convient de noter que ces expériences ne sont pas des applications ou des jeux à part entière, mais simplement de petits projets expérimentaux qui visent à montrer le potentiel de ce que pourraient être les applications et les jeux de suivi des mains à l’avenir. Par exemple, Might of the Gods: Sun Shard vous voit utiliser de manière amusante vos mains à l’échelle de Dieu pour feuilleter et détruire les petites figures chétives qui courent vers vous dans un cadre de civilisation ancienne. Bien que ce ne soit peut-être pas le gameplay ou l’expérience le plus approfondi, cela ressemble à une excellente démonstration de ce à quoi pourraient ressembler les jeux de suivi des mains lorsque les développeurs passent plus de temps à pousser le SDK plus loin.

De même, VirtualPiano fait exactement ce qu’il dit et vous fournit un piano virtuel pour bricoler en utilisant le suivi de main de l’Oculus Quest. Cela étant dit, la précision limitée et le manque de rétroaction haptique sur le piano signifient que vous ne risquez pas de sortir des morceaux doux de Debussy de si tôt. L’application de démonstration fournie avec le SDK à titre d’exemple pour les développeurs peut également être installée via SideQuest. Cette démo vous permet de déplacer un petit train autour d’une piste, en la contrôlant avec des boutons sur lesquels vous pouvez appuyer avec vos doigts avec un suivi manuel.

Ces applications sont disponibles gratuitement sur la boutique SideQuest, car ce sont des applications qui ne sont pas approuvées ou disponibles sur la boutique officielle d’Oculus. En attendant que la fonction de suivi des mains sans contrôleur quitte la version bêta, vous pouvez également consulter notre liste d’applications Oculus Quest qui prévoient de prendre en charge la fonctionnalité de suivi des mains l’année prochaine, y compris certaines applications et certains jeux populaires.

Cet article SideQuest reçoit plusieurs démonstrations de suivi des mains sur Quest a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Comment afficher la vue d’Oculus Quest sur un téléviseur

Par Pierrick LABBE
Vue Oculus Quest sur télévision téléviseur

Voici une technique qui permet à d’autres personnes de pouvoir voir ce que vous voyez dans votre Oculus Quest en regardant un écran de téléviseur. Un tutoriel simple et complet.

La réalité virtuelle est frustrante pour ceux qui n’y sont pas plongés. Vous pouvez voir les réactions un peu curieuses d’une personne utilisant un casque de réalité virtuelle mais, si vous ne savez pas ce qu’elle voit, cela reste frustrant. Sur un casque compatible PC VR ou un casque PlayStation VR, il est possible de visualiser sur l’écran mais ce n’est pas le cas avec l’Oculus Quest qui est un casque autonome et ne nécessite ni PC ni console de jeux. Voici une technique qui vous permet cependant d’afficher la vue de l’Oculus Quest sur une télévision. Parfait pour partager des moments en réalité virtuelle avec des amis ou sa famille.

La technologie Cast pour le partage sur téléviseur de la vue du Quest

Pour pouvoir partager la vue du Quest sur un téléviseur, vous pouvez utiliser la technologie Cast de Google qui est intégrée au Quest. Oculus prend actuellement en charge les appareils connectés suivants pour le casting du Quest – Chromecast, Chromecast Ultra, NVIDIA Shield TV et Google Home Hub. Les Chromecasts sont de simples dongles HDMI qui vous permettent de « diffuser » des services vidéo et musicaux comme YouTube, Netflix, Spotify et maintenant Oculus sur votre téléviseur. Ils n’utilisent pas de télécommande, votre téléphone fait office de contrôleur.

Les Chromecasts

Le Chromecast se vend généralement 30 $ tandis que le Chromecast Ultra se vend autour de 70 $. La principale différence entre le Chromecast ordinaire et l’Ultra est que l’Ultra prend en charge la 4K. Le Quest n’est pas un appareil 4K, mais si vous avez un téléviseur 4K, il est préférable de se procurer l’Ultra pour d’autres applications.

La technologie Nvidia Shield TV

Le Nvidia Shield TV est un boîtier de télévision fonctionnant sous Android TV, qui intègre Chromecast Ultra. C’est le seul boîtier TV sur lequel Quest peut lancer.

Comment diffuser le contenu Quest sur un téléviseur :

Pendant que le Quest est porté par quelqu’un, ouvrez l’application Oculus sur le smartphone auquel le Quest est connecté. Appuyez sur l’icône Cast en haut à droite de l’application. Choisissez le téléviseur sur lequel vous souhaitez diffuser, définissez la qualité vidéo sur Élevée, puis cliquez sur Diffuser. La personne utilisant le casque Quest verra désormais une invite en VR lui demandant si elle est sûre de vouloir diffuser. Dites-lui d’accepter cette invite.

Après quelques secondes, vous devriez maintenant voir et entendre la vue du Quest sur le téléviseur. Vous devriez peut-être baisser le volume car la personne utilisant le casque l’entendra, et il y a quelques secondes de retard ce qui est extrêmement désagréable.

Notez que la diffusion peut parfois réduire les performances.

Vous pouvez donc désormais avoir la vue de l’Oculus Quest sur votre téléviseur et donc partager avec vos amis ou votre famille. Avec cette technique, la réalité virtuelle devient moins égoïste et devient même une activité géniale à partager entre amis. Voir la réaction d’autres personnes en réalité virtuelle peut parfois être véritablement hilarant surtout lorsqu’il s’agit de jeux d’horreur en VR.

Cet article Comment afficher la vue d’Oculus Quest sur un téléviseur a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Marié à un hologramme… jusqu’à ce qu’une actualisation les sépare

Par Pierrick LABBE
hologramme mise à jour sépare

Le japonais qui s’était marié à un personnage hologramme en novembre 2018 va perdre celle-ci… à cause d’une actualisation de système prévue le 31 mai 2020.

Le mariage insolite entre Akihiko Kondo, un japonais de 36 ans et Hatsune Miku, un personnage virtuel généré par ordinateur avait fait grand bruit à l’époque soulevant moqueries, enthousiasme et incompréhension. Cependant, lors de la cérémonie, nul ne lui a dit « jusqu’à ce qu’une mise à jour vous sépare ». En effet, l’homme devrait perdre sa femme virtuelle lors d’une actualisation système prévue fin mai 2020. C’est un peu ballot !

La femme hologramme disparaitra suite à une mise à jour système

Akihiko Kondo est un grand fan d’animes et de bande dessinée de type manga. Il avait épousé en grande pompe Hatsune Miku, une chanteuse virtuelle de 16 ans aux cheveux de couleur turquoise. Ce personnage virtuel, représenté sous la forme d’un hologramme, est très célèbre au Japon. Même si ce mariage n’est évidemment pas reconnu par les autorités, une véritable cérémonie avait été organisée. Akihiko avait dépensé plus de 17.600 dollars pour cette cérémonie de mariage pendant laquelle il avait, de manière symbolique, passé une alliance au doigt d’une peluche représentant sa bien-aimée. La presse était venue en nombre pour suivre cette information pour le moins assez insolite.

Cependant, selon une information relayée par RPP, l’hologramme fonctionne sur un équipement Gatebox qui aura besoin d’un nouveau système à partir de cette date pour continuer à fonctionner. L’entreprise Crypton Future Media qui fabrique ces ordinateurs a promis à Akihiko une nouvelle machine de type GTBX-100 mais son épouse virtuelle disparaitra. Une nouvelle installation sur un nouvel ordinateur rebootera le personnage. Interrogé par la presse, le jeune homme a indiqué qu’il continuera avec le nouvel hologramme mais n’est pas sûr de se remarier. Pas sûr cependant qu’un nouveau mariage à chaque nouvelle mise à jour soit une bonne solution.

Cet article Marié à un hologramme… jusqu’à ce qu’une actualisation les sépare a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Unity ajoute des outils d’interaction pour la réalité virtuelle et augmentée

Par Pierrick LABBE
Unity

Le célèbre moteur de jeu, Unity, a publié un aperçu en version bêta de « XR Interaction Tookit », des outils qui gèrent certaines interactions de base pour la réalité virtuelle et augmentée.

C’est le moteur de jeu multiplateforme le plus utilisé dans l’industrie du jeu-vidéo mais aussi des applications en réalité virtuelle et en réalité augmentée qui se sont développées ces 3 dernières années. A la différence des jeux classiques, les interactions dans la réalité virtuelle et la réalité augmentée sont différentes. Aussi, le moteur 3D vient de proposer des outils permettant d’intégrer très facilement ces interactions.

Des outils Unity d’interaction pour la VR et l’AR

Comme la plupart des fonctionnalités Unity en option, le « XR Interaction Tookit » est téléchargé et activé à partir du gestionnaire de packages. La nouvelle boîte à outils du moteur offre actuellement les 4 fonctionnalités suivantes :

Sélection et manipulation d’objets (AR et VR)

Cela permet à l’utilisateur de pointer un laser sur des objets, de les sélectionner et de saisir l’objet directement ou à distance. Avec un objet saisi, l’utilisateur peut le faire pivoter ou le lancer. Ce comportement est configurable.

Interaction UI (VR)

Le même type de pointeur laser utilisé pour la sélection d’objets peut également être utilisé pour les interactions avec l’interface utilisateur. Cela signifie que le système intégré Unity UI auquel les développeurs sont déjà habitués peut être utilisé en VR.

Téléportation et tournage instantané (VR)

Cela permet aux développeurs d’ajouter rapidement la téléportation et la rotation instantanée à leurs applications. La locomotion «fluide» n’est pas intégrée, mais c’est beaucoup plus facile à ajouter pour un développeur.

Placement d’objets (AR)

Cette fonctionnalité, pour ARKit d’Apple et ARCore de Google, permet aux utilisateurs de smartphones de glisser pour placer des objets virtuels sur des plans du monde réel.

Pas besoin de réinventer la roue avec Unity

L’objectif de « XR Interaction Tookit » semble être de faire en sorte que les développeurs n’aient pas besoin de « réinventer la roue » pour de simples interactions en réalité virtuelle et augmentée. Pour les nouveaux développeurs, cela signifie moins de temps sur les bases, et ce temps peut ensuite être utilisé pour créer l’expérience réelle. Bien sûr, les développeurs de projets plus importants peuvent utiliser un cadre plus avancé tel que VRTK, bien que VRTK n’ait pas encore de fonctionnalités d’interface utilisateur.

Pour les utilisateurs finaux, puisque Unity alimente la majorité des applications XR, cela pourrait se traduire par plus de cohérence et de normalisation pour les interactions fondamentales VR & AR. Si vous savez comment sélectionner, saisir et « locomoter » dans une application VR, cela devrait être transféré à d’autres, similaire à la façon dont les schémas de contrôle des jeux sur console ont finalement été standardisés au fil du temps ce qui devrait aussi arriver bientôt pour la réalité virtuelle et augmentée.

Cet article Unity ajoute des outils d’interaction pour la réalité virtuelle et augmentée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Pink Floyd : une expérience en réalité augmentée est disponible

Par Pierrick LABBE
Pink Floyd expérience en réalité augmentée

Pour la sortie du coffret The Later Years de Pink Floyd, une expérience en réalité augmentée est sortie. Elle vous permet de vous plonger dans l’univers du groupe dans votre environnement.

Après le coffret « The Early Years » sorti en 2016 et regroupant les enregistrements du groupe entre 1965 et 1972, un nouveau coffret vient de sortir et est baptisé The Later Years. Ce coffret comprend 5 CD, 6 Blue-Ray et 5 DVD et reprend l’œuvre du groupe britannique sur la période 1987 à nos jours avec des Live, des vidéos et autres surprises. Certains morceaux ont été remixés pour l’occasion comme, par exemple, Sorrow que vous pouvez découvrir dans la vidéo ci-dessous. Pour le lancement de ce nouveau coffret, une expérience en réalité augmentée sur smartphone est disponible et à découvrir ci-dessous.

Plongez dans l’univers de Pink Floyd en réalité augmentée

L’expérience proposée n’est pas une application à télécharger mais se lance depuis un site internet. Pour en profiter, il suffit de se rendre sur la page ici avec son smartphone ou bien encore de scanner le code QR ci contre. Après avoir autorisé le site web à utiliser la caméra de votre téléphone, il vous suffira de pointer celle-ci dans votre environnement (de préférence en extérieur) et d’appuyer sur l’écran.

Un élément 3D sorti de l’univers de Pink Floyd apparaitra dans votre environnement. Vous pourrez ainsi vous en approcher ou même tourner autour pour le voir sous toutes les coutures. Différents éléments issus d’albums sont disponibles ainsi que des extraits de chanson. C’est au studio britannique Draw & Code que l’on doit cette expérience en réalité augmentée.

Cet article Pink Floyd : une expérience en réalité augmentée est disponible a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Star Wars : The Rise of Skywalker, des filtres en réalité augmentée sur Messenger

Par Pierrick LABBE
Star Wars réalité augmentee filtre Messenger

Ces dernières semaines, c’est The Mandalorian qui volait l’attention quand on parlait de Star Wars. Cependant, l’arrivée de Star Wars : The Rise of Skywalker a quelque peu changé la donne.Messenger propose des filtres en réalité augmentée.

Pour l’occasion, une très large campagne de publicité a donc été lancée, y compris sur les réseaux sociaux. Lucasfilm et Disney ont multiplié les approches, comme le dévoile ce petit bonus en réalité augmentée sur Facebook Messenger.

Star Wars : The Rise of Skywalker, des effets en réalité augmentée sur Facebook Messenger

Ce n’est pas vraiment une surprise que Facebook fasse partie de la stratégie marketing de Star Wars pour ce nouveau film The Rise of Skywalker. On a déjà eu le droit à des goodies il y a quelques jours, sous forme de thèmes et de stickers. Deviner que la réalité augmentée constituerait la prochaine étape n’avait donc rien d’insensé. Preuve, qu’il s’agit bien de Jedis et pas de Siths (qui sont toujours deux), on trouve cette fois trois effets dans le carrousel de Facebook Messenger avec des effets en réalité augmentée pour ceux qui voudraient enrichir leurs appels et stories.

On trouve donc un premier visuel qui joue sur l’hyperespace, quand les utilisateurs ouvrent la bouche avec un effet de zoom plutôt sympa. Le second effet vous met aux commandes d’un X-Wing, les vaisseaux de la résistance, comme Poe Dameron, avec uniforme et le casque. Là encore, ouvrir votre bouche déclenchera un petit effet. Enfin, le dernier effet, vous invitera à choisir entre la Force et le Côté Obscur, entre devenir un Jedi ou un Sith. Un avant goût avant de découvrir Star Wars : The Rise of Skywalker au cinéma

Cet article Star Wars : The Rise of Skywalker, des filtres en réalité augmentée sur Messenger a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Oculus dévoile le meilleur de la réalité virtuelle en 2019 avec ses Awards

Par Pierrick LABBE
Oculus Awards 2019 primés

Quels sont les produits qui ont le plus de succès sur l’Oculus Store en 2019 ? Alors que la filiale de Facebook lance des offres pour nouvelles, c’est aussi l’occasion de révéler les plus grands succès de ces derniers mois avec les Awards d’Oculus.

Grâce au lancement de l’Oculus Quest et à l’importance perpétuelle de la plateforme Rift,  Oculus occupe une place de poids dans l’écosystème de la réalité virtuelle. Cependant, quelles sont les meilleures applications primées ?

Awards 2019 : meilleure application pour l’Oculus Quest

En ce qui concerne l’Oculus Quest, l’application payante considérée comme le plus grand succès de l’année est sans trop de surprise Beat Saber. Du côté des applications gratuites, c’est Youtube qui décroche la palme. Un choix qui aura tout de même été plutôt compliqué, puisque l’équipe d’Oculus précise avoir eu un très large panel pour choisir alors que le casque est seulement sorti en mai dernier. Les Awards 2020 s’annoncent sans aucun doute très prometteur.

Le top pour la plateforme Rift

En ce qui concerne le Rift, et donc la réalité virtuelle pour PC, on trouve deux casques : Rift et Rift S. Là encore, plus de détails, et une volonté perpétuelle de repousser les limites sont au programme. Cependant, la meilleure application payante est… encore Beat Saber. Du côté des gratuits, c’est VR Chat qui décroche la palme. Une petite visite sur l’Oculus Store vous permettra aussi de découvrir quelle est le meilleur joueur multijoueur de 2019 ou encore quelle est la meilleure application de streaming . Il faut le dire, Oculus propose de multiples catégories.

Cet article Oculus dévoile le meilleur de la réalité virtuelle en 2019 avec ses Awards a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Titans Of Space Plus VR : la meilleure application éducative sur Quest

Par Pierrick LABBE
Titans Of Space Plus VR

Les applications éducatives sur Oculus Quest ne sont pas légion. L’arrivée de Titans Of Space Plus VR bouleverse la donne avec ce qui est sans doute la meilleure expérience immersive pour connaître l’astronomie.

Voici sans doute l’application éducative la plus convaincante et complète en réalité virtuelle et tout particulièrement sur Oculus Quest. Cette application, créée par un amateur pendant son temps libre, devrait être utilisée dans les écoles tant elle facilite l’apprentissage des planètes, des étoiles et de notre univers de manière générale. Présentations…

Titans Of Space Plus VR : pour savoir ce qui se passe en dehors de la Terre

Dans notre univers, les distances et les tailles des planètes, étoiles et galaxies sont un phénomène difficile à appréhender tant il dépasse les valeurs que nous connaissons. Titans Of Space Plus VR reprend toutes les connaissances astronomiques que l’humanité a accumulé et la traduit, en 3 dimensions et de manière immersive qu’aucun autre support que la réalité virtuelle pourrait offrir. L’application vous offre un voyage guidé à 360 degrés dans l’Espace et vous permet de bien appréhender les échelles et distances avec un professeur volant qui vous explique notre univers.

Notez que Titans Of Space Plus VR prend en considération plusieurs éléments pour votre confort pendant l’expérience comme, par exemple, si vous êtes dans une position assise ou debout et vos préférences d’interaction. Cette expérience accessible devrait être vécue au moins une fois et la demi-heure passée en immersion vaut bien plus qu’une visite dans un planétarium. L’application éducative était déjà disponible sur SteamVR mais la version Oculus Quest sortie aujourd’hui dépasse les autres. Fait intéressant, c’est un amateur qui a développé l’application éducative en réalité virtuelle pendant 6 années pendant son temps libre.

Cet article Titans Of Space Plus VR : la meilleure application éducative sur Quest a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Valve met à jour SteamVR pour préparer la venue de Half-Life : Alyx

Par Pierrick LABBE
Valve prépare Steam VR Half-Life Alyx

Valve se prépare pour le lancement de Half-life : Alyx et l’afflux de nouveaux joueurs qui est espéré par la même occasion. Cela passe notamment par une nouvelle mise à jour de SteamVR.

Half-Life : Alyx est le jeu qui s’annonce sans aucun doute comme la plus grosse sortie en termes de gaming pour la réalité virtuelle de cette période. Autant dire que l’entreprise américaine ne veut pas faire d’erreurs et se doit de tout préparer avant la sortie du jeu.

Valve met à jour SteamVR pour qu’il soit plus facile d’usage pour les joueurs

Valve a donc déployé la mise à jour 1.9.12 qui était jusque-là en beta et concerne désormais tous les utilisateurs qui vont actualiser leur logiciel ou le télécharger. L’objectif affiché de Valve est d’en faire une plateforme plus facile à prendre en main et plus agréable pour les utilisateurs. On s’éloigne donc de l’approche destinée aux développeurs qui dominait jusque-là l’outil. Cela commence donc par une modernisation visuelle du menu de paramétrages, avec des détails qui ne sont pas forcément pertinents qui sont dissimulés.

Il est encore possible d’y accéder bien entendu via le sous-menu détaillé. La plupart des paramètres peuvent désormais être modifiés depuis le casque ou bien à l’extérieur. Cela veut dire qu’il ne sera plus nécessaire de le modifier pour faire des petites modifications, comme la résolution, l’audio ou la gestion du mouvement. Le dashboard de SteamVR a aussi eu le droit à une mise à jour avec des améliorations pour la vue sur plusieurs écrans. Valve précise que ces modifications ne sont pas encore terminées mais la sortie de Half-Life : Alyx se prépare bien.

Cet article Valve met à jour SteamVR pour préparer la venue de Half-Life : Alyx a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Black Ink passe en version 2020 : quoi de neuf ?

Par Shadows

L’éditeur Bleank annonce le lancement de Black Ink 2020, nouvelle version majeure de sa solution de peinture numérique.

La principale avancée est sans conteste le nouveau layer editor, qui gère davantage de calques et propose un nouveau système nodal. De quoi travailler de façon non destructive avec des fonctions puissantes.

En pratique, on peut désormais utiliser un nombre “illimité” de calques et ces derniers peuvent faire jusqu’à 64 000 pixels de côté.

Outre ces avancées, Black Ink 2020 propose de nouvelles brosses, une meilleure gestion de la colorimétrie ou encore la possibilité de faire une recherche dans les préférences.

La mise à jour est gratuite pour les personnes disposant déjà d’une licence. Rappelons enfin que Black Ink est compatible Windows et est proposé à un tarif relativement abordable pour ce type de produit.

L’article Black Ink passe en version 2020 : quoi de neuf ? est apparu en premier sur 3DVF.

Praxinos lance son outil Iliad en beta

Par Shadows

C’est avec une fierté non dissimulée que la société française Praxinos lance Iliad, son plugin Unreal Engine permettant de créer et éditer des textures 2D directement dans le moteur de jeu. L’outil propose en prime un puissant éditeur de brosses qui permet de créer des outils classiques mais aussi plus exotiques (symétrie, textures bouclables automatiques, etc).
Vous pouvez télécharger Iliad sur la marketplace officielle du moteur.

Pour se faire une idée approfondie du produit, outre les vidéos officielles, on pourra se plonger dans la longue présentation qui avait eu lieu sur la chaîne Twitch officielle d’Unreal Engine (début de la présentation de l’outil vers 8 minutes 40).
N’oubliez pas également que nous vous avions proposé une interview de Praxinos centrée sur son fonctionnement atypique en SCOP (coopérative).

L’article Praxinos lance son outil Iliad en beta est apparu en premier sur 3DVF.

Technicolor et son ancien PDG Frédéric Rose devront faire face à la justice

Par Shadows

Quelques jours après l’annonce de la fermeture de MPC Vancouver, la maison mère Technicolor est mise en examen aux côtés de Frédéric Rose, son ancien PDG. La mise en examen et la fermeture ne sont pas liées, mais sonnent comme une fin d’année assez peu positive pour le groupe.

L’affaire judiciaire, initialement révélée par nos confrères de La Lettre A et Variety, est liée à la fermeture du groupe de prost-production Quinta Industries qui avait fait faillite en 2011 puis avait été rachetée par Technicolor en 2012.
Quinta Communications, la société mère de Quinta Industries, avait alors déposé une plainte qui débouche enfin sur une mise en examen, après 7 ans d’enquête.

De quoi est suspecté Technicolor ? Tout simplement d’avoir favorisé la faillite de Quinta Industries de façon à pouvoir racheter les biens de l’entité à prix cassés. Technicolor a d’ailleurs à l’époque déboursé 700 000€ environ pour mettre la main sur Quinta (Technicolor possédait déjà 17,5% du capital) alors que l’entreprise était valorisée 36 millions d’euros.
En parallèle, Technicolor aurait aussi caché ses intentions de lancer son studio de post-production Technicolor Entertainment Services France. Enfin, le groupe est soupçonné d’avoir dissimulé d’autres informations : en prenant des parts au sein de Quinta, Technicolor avait l’interdiction contractuelle de négocier avec son concurrent Deluxe. Technicolor serait passé outre cette interdiction, ce qui aurait nui aux chances de Quinta de sortir de la faillite.

Face à ces accusations, Technicolor préfère ne pas réagir, se contenant d’indiquer que le groupe ne commente pas les affaires en cours.

Pour l’heure, on retiendra que Technicolor et Frédéric Rose sont mis en examen pour escroquerie et abus de confiance. Outre la plainte au pénal, Quinta Communications a lancé une plainte civile et réclame pas moins de 60 millions d’euros de dommages et intérêts.

L’article Technicolor et son ancien PDG Frédéric Rose devront faire face à la justice est apparu en premier sur 3DVF.

Microsoft améliore encore sa plateforme « Altspace VR »

Par Pierrick LABBE
Altspace VR mise à jour événements

« Altspace VR », la plateforme sociale en réalité virtuelle de Microsoft, vient de connaître un sérieux coup de pinceau. L’objectif semble être de mettre l’accent sur l’organisation d’événements. On fait le point.

L’application du géant des logiciels faisait partie des précurseurs en lançant une plateforme sociale dans le monde de la réalité virtuelle. Avant même la sortie du premier casque grand public, l’entreprise avait déjà levé 10 millions de dollars, avant d’être racheté par Microsoft.

« Altspace VR », une plateforme plus professionnelle

A la différence de d’autres plateformes qui étaient initialement sur une niche peu ou prou similaire, « Altspace VR » n’a pas réussi à faire exploser les chiffres, laissant VRChat, Rec Room et les autres caracoler en tête. Cependant, l’application s’est fait une place dans un domaine bien particulier : les événements hébergés par des créateurs. De simple salon de chat en réalité virtuelle, la plateforme a donc fait le choix des événements virtuels quand d’autres privilégiaient le cinéma ou le gaming.

Ces dernières années, on a pu voir, entre autre, des personnalités comme Reggie Watts, Bill Nye… Mais désormais, « Altspace VR » vise à simplifier énormément le processus. Le menu de l’application est donc largement repensé afin de permettre de chercher plus facilement des événements. On trouve aussi des panneaux publicitaires géants qui permettent de mettre en avant des rendez-vous. Les utilisateurs peuvent les mettre à profit pour les ajouter à leurs agendas ou même s’y rendre directement. Enfin, une mise en place de catégories, permet de classifier un peu plus les rendez-vous et les organiser.

Cet article Microsoft améliore encore sa plateforme « Altspace VR » a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Abound Labs : le scan 3D devient un jeu d’enfant

Par Shadows

L’entreprise Abound Labs a mis en ligne un aperçu vidéo de sa future application de scan 3D ; l’outil permet de numériser et texturer des surfaces en temps réel à l’aide d’un iPhone récent.

Voici le résultat :

Progress update on our capture app. Still a little glitchy and has plenty to fix (e.g. loop closure, floating fragments) but it's coming together. pic.twitter.com/ylXBU8NJbd

— Abound Labs (@aboundlabs) December 16, 2019

Si certains éléments sont perfectibles, le résultat est très prometteur. Abound Labs précise que la portée est de 4 mètres, avec un traitement 100% local sur le téléphone et la possibilité d’exporter le tout aux formats OBJ ou USDZ.

L’application, encore non publique, devrait sortir l’an prochain. En coulisses, Abound Labs s’appuie sur son propre SDK, justement spécialisé dans la capture spatiale.

D’autres vidéos mises en ligne récemment montrent notamment les maps de profondeur générées :

Latest depth maps produced by the Abound SDK. pic.twitter.com/f57uNjIXc8

— Abound Labs (@aboundlabs) December 16, 2019

Tim Field, fondateur d’Abound Labs, avait par ailleurs montré cet été quelques idées intéressantes : isolation des humains via ARKit, utilisation du mapping spatial pour créer une démo physique.

People segmentation & depth using #ARKit3 pic.twitter.com/xLzr7ty1bZ

— Tim Field (@nobbis) June 4, 2019

A demo from my last talk: occlusion, physics, and shadows for mobile AR using spatial mapping from @aboundlabs. pic.twitter.com/hWTdGFS0wb

— Tim Field (@nobbis) May 26, 2019

Vous l’aurez compris : si pour l’heure Abound Labs propose surtout un SDK pour les développeurs qui souhaitent incorporer du mapping spatial dans leurs application, l’entreprise a manifestement des idées intéressantes en tête, et mérite donc d’être suivie. Nous aurons évidemment l’occasion d’en reparler lors de futures annonces.

L’article Abound Labs : le scan 3D devient un jeu d’enfant est apparu en premier sur 3DVF.

❌