Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 5 juin 2020Vos flux RSS

Un week-end riche en courts animés et 360° avec We Are One

Par : Shadows

Nous vous l’avions annoncé : le festival en ligne We Are One a débuté en ligne le 29 mai, avec de nombreux projets disponibles temporairement sur la chaîne officielle de l’évènement grâce à des partenariats avec une vingtaine de festivals du monde entier.

Si vous ne vous y êtes pas déjà plongés, et comme le festival se termine le 7, nous ne saurions trop vous recommander de profiter de ce week-end pour explorer les contenus proposés : courts-métrages, longs-métrages, interviews, documentaires, … Vous y trouverez forcement de quoi satisfaire vos envies. Des playlists vous aideront à y voir plus clair.

Voici en particulier les contenus animés :

Sélection animée du Festival d’Annecy – public adulte

  • Shannon Amen de Chris DAINTY, produit par l’ONF – Avant-première en ligne (jamais diffusé en ligne)
  • Le Cortège de Pascal BLANCHET, et Rodolphe SAINT-GELAIS, produit par l’ONF – Avant-première en ligne (jamais diffusé en ligne)
  • Black Barbie de Comfort ARTHUR, produit par BLUEMOON PRODUCTIONS – Avant-première en ligne (jamais diffusé en ligne)
  • The Battle of San Romano de Georges SCHWIZGEBEL, produit par STUDIO GDS – Présentation spéciale (normalement sur accès payant, visionnage spécial gratuit dans le cadre de We Are One)
  • Mémoire d’une minute de Joan GRATZ, Christopher HINTON, Paul DRIESSEN, Theodore USHEV, Dennis TUPICOFF, Janet PERLMAN, Marv NEWLAND, Jim BLASHFIELD, Bill PLYMPTON et Diane OBOMSAWIN, produit par GRATZFILM – Avant-première mondiale (inédit)
  • Dew Line de Joanna PRIESTLEY, produit par PRIESTLEY MOTION PICTURES

Sélection animée du Festival d’Annecy – pour toute la famille

  • Bird Karma de William SALAZAR produit par DREAMWORKS ANIMATION
  • Bilby de Liron TOPAZ, Pierre PERIFEL, SANS JP, produit par DREAMWORKS ANIMATION
  • Marooned de Andrew EREKSON, produit par DREAMWORKS ANIMATION

Guadalajara International Film Festival – contenus animés

  • 32-RBIT, par Victor Orozco Ramírez
  • Cerulia, par Sofía Carrillo
  • The Cats, par Alejandro Ríos

We Are One – contenus animés

  • Passenger, par Isobel Knowles et Van Sowerwine
  • Crow : The Legend, par Erin Darnell
  • Minotaur, par Munro Ferguson
  • Extravaganza, par Ethan Shaftel

Tokyo International Film Festival – contenus animés

  • Genius MParty : Happy Machine, par Masaaki Yuasa

Festival de Sundance

  • Nutag – Homeland, par Alisi Telengut

Les Quatre saisons de Léon – Festival d’Annecy

Cette collection rassemble les 4 films suivants : L’Hiver de Léon de Pierre-Luc GRANJON et Pascal LE NÔTRE, Le Printemps de Mélie de Pierre-Luc GRANJON, L’Été de Boniface et L’Automne de Pougne de Pierre-Luc GRANJON et Antoine LANCIAUX, produits par FOLIMAGE, l’ONF, TPS TELETOON DIVERTISSEMENT SUBSÉQUENCE INC. et distribués par Folimage – Avant-première en ligne mondiale (déjà diffusé dans un nombre de territoires restreints)

L’article Un week-end riche en courts animés et 360° avec We Are One est apparu en premier sur 3DVF.

Utopia : voyage imaginaire dans l’oeuvre de Le Corbusier

Par : Shadows

Découvrez Utopia, projet qui nous vient tout droit du studio créatif Optical Arts basé à Londres. Une visite poétique au coeur d’un mausolée imaginaire de Chandigarh, la ville indienne dont le plan a été pensé par l’architecte Le Corbusier.

Le projet a été rendu en 4K, n’hésitez donc pas à le visionner en pleine résolution et plein écran. Nous vous invitons également à faire un tour sur la page du projet chez Optical Arts ; l’équipe du court y explique son choix d’une vue en coupe pour explorer le bâtiment jusqu’à découvrir la tombe cachée en son coeur. Outre la collaboration avec un architecte afin de proposer un bâtiment crédible et fonctionnel, il a fallu intégrer la lettre « U » au coeur de l’architecture pour la frame finale. Le tout, en conservant un ensemble lisible malgré les détails et la complexité. Créé sous Houdini, le projet a évidemment demandé plusieurs itérations ; une approche procédurale a facilité le travail sur la géométrie très changeante du projet.

Creative Direction & Production: Optical Arts
Art Direction & Design: Fabrice Le Nezet
Architect: Gabriel Hill at Waugh Thistleton Architects
Audio: Sonjay Prabhakar
3D Team: Valentine Arles, Luke Howell, Ollie Harris
Animation: Pascale Bories
Style Frames: Liam Waters

L’article Utopia : voyage imaginaire dans l’oeuvre de Le Corbusier est apparu en premier sur 3DVF.

À partir d’avant-hierVos flux RSS

Thomas Desrosiers (Chirac Design) reprend le flambeau sur Mass Hysteria

Par : admin

Mass Hysteria, groupe de rock Métal français fondé en 1993 compte déjà neuf albums à son actif. Pour une des dates de la tournée “Maniac”, au Zénith de Paris, nous avons rencontré Thomas “Prince” Desrosier, éclairagiste du groupe et membre du collectif Chirac Design. Lire la suite

L’article Thomas Desrosiers (Chirac Design) reprend le flambeau sur Mass Hysteria est apparu en premier sur SoundLightUp..

Suppressions d’emplois, réorientation et démission chez Magic Leap

Par : Shadows

Lancée en 2010, la société Magic Leap promettait de révolutionner le secteur de la réalité virtuelle/augmentée/mixte. Sa promesse : un système permettant de mêler images virtuelles et réel de façon particulièrement réaliste.
Avec une campagne de communication efficace, elle a su créer des attentes énormes et multiplier les levées de fonds : plus de deux milliards de dollars auprès d’investisseurs variés, dont Alphabet (maison mère de Google).

10 ans plus tard, la révolution annoncée n’a pas eu lieu. Le Magic Leap One dévoilé en 2017 et au prix élevé, n’a pas eu l’impact commercial espéré.

Magic Leap annonce désormais se recentrer sur le secteur professionnel : la fin d’ambitions grand public sonne comme un échec cuisant. Pour expliquer ce revirement, le communiqué évoque notamment la crise actuelle qui a rendu les investisseurs frileux : moins de capitaux, moins d’investissements à long terme. Magic Leap, qui affirme garder toute sa confiance dans son propre potentiel à long terme, choisit une approche focalisée sur « les opportunités de chiffre d’affaire à court terme », et donc les entreprises.

Ce revirement s’accompagne de licenciements. Si Magic Leap préfère pudiquement ne pas en révéler le nombre, Bloomberg indique qu’il s’agit de 1000 personnes environ, soit la moitié des effectifs. A noter, la suppression d’une centaine de postes liés à l’animation : rappelons en effet que Magic Leap produisait du contenu de type divertissement pour ses propres produits, et avait un partenariat avec Weta Workshop. Les studios dédiés, chez Weta comme chez Magic Leap, sont donc supprimés.

Enfin, suite à ces multiples annonces, le fondateur Rony Abovitz annonce désormais qu’il quitte son poste. Il assurera la transition le temps de trouver un nouveau CEO. Son rôle futur est incertain : l’annonce évoque un possible rôle de conseiller au sein de l’équipe dirigeante.

L’article Suppressions d’emplois, réorientation et démission chez Magic Leap est apparu en premier sur 3DVF.

Le PDG de Magic Leap Rony Abovitz quitte ses fonctions

Par : Gwendal P
Hologrammes Rony Abovitz 5 ans realite

Rony Abovitz va quitter ses fonctions de PDG de Magic Leap. Il dit avoir pris cette décision en accord avec le comité de direction de la boîte. Il devrait cependant rester au sein de la société dans un rôle différent.

Dans un message concis posté sur le site du constructeur, le PDG de Magic Leap Rony Abovitz annonce qu’il quitte ses fonctions. Si certains l’avaient peut-être vu venir depuis un moment, cette annonce reste malgré tout une surprise. Le fabricant de lunettes de réalité augmentée ne connaît ainsi pas de répit ces derniers mois. En effet, son activité a des allures de montagnes russes avec des déclarations-chocs qui s’enchaînent.

Rony Abovitz commence son message par rappeler que pour renouer (ou simplement nouer) avec le succès, Magic Leap a redirigé ses efforts vers une plateforme destinée aux entreprises. Cela leur a alors permis de recevoir de nouveaux investissements et d’être dans un élan positif pour conclure des partenariats avec des sociétés. Il poursuit en notant que la prise de ces décisions a dégagé un élément très clair et qu’un changement dans son rôle était devenu nécessaire.

Rony Abovitz reste confiant pour l’avenir de Magic Leap

Après des discussions avec le comité de direction de Magic Leap, il a été décidé qu’il était temps pour un nouveau PDG de prendre le relais. Il aura pour tâche d’aider à commercialiser leur nouvelle offre destinée aux entreprises. Rony Abovitz précise que la phase de recrutement a déjà commencé et que plusieurs candidats ont été passés en revue. Il est en revanche encore trop tôt pour avoir droit à un nom ou quelconque autre information.

Rony Abovitz rappelle ensuite que Magic Leap a démarré dans son garage, il y a neuf ans de cela, en 2011. Il a accompagné sa société pendant tout ce temps, et se dit fasciné par tout ce qu’elle a été capable d’accomplir. En outre, il est impatient de voir tout ce qu’elle va créer dans les décennies à venir. Il reste donc confiant sur l’avenir de son ex-entreprise. Il croit fermement que le talent de ses équipes est suffisant pour faire de Magic Leap une référence dans le milieu.

Quant à son avenir personnel, pour le moment il indique simplement qu’il continue en tant que PDG juste le temps d’assurer la transition avec son successeur. Rony Abovitz explique enfin qu’il discute avec le comité de direction pour définir son prochain rôle, peut-être au sein de ce comité. En effet, il semble vouloir quand même continuer l’aventure avec son bébé.

Cet article Le PDG de Magic Leap Rony Abovitz quitte ses fonctions a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Yamaha System Designers Conference : L’immersif à pas de géant

Par : admin

La dernière édition du System Designers Conference, cet indispensable rendez-vous annuel organisé par Yamaha cette fois-ci à Prague, a laissé percevoir ce que pourrait être le son en salle de demain. Ça nous a donné envie de rêver à l'outil improbable, imparable et inutilisable ! Lire la suite

L’article Yamaha System Designers Conference : L’immersif à pas de géant est apparu en premier sur SoundLightUp..

~ n o w w w w w w w w w w w w w w w w w w w w w w w w ~

https://i.vimeocdn.com/video/893715962_960.jpg960540urn:ebu

Find the full real-time application, the live stream and the contextual frame work here:
nowwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww.org/

This real-time online installation deals with the examination of concepts focused on how to generate, describe and modulate the very moment of “now”. Embedded in a contextual framework spanning from 1972 (-48 years / longest year ever / World3 [The Limits to Growth / Club of Rome]), to 1996 (-24 years / It’s all coming back to me now / The Long Now Foundation), to 2020 (-/+ 0 years / real-time installation), to 2044 (+24 years / expected [by World3] peek death rates), this installation adopts this narrative to a durational, experimental sonic arrangement, using several small, digital and physical applications, that work together, feed and support each other to generate a constant audio stream lasting exactly one year. A 5 second long recording of the word now from Celine Dion’s 1996 hit “It’s All Coming Back To Me Now” (money note at 5:09) is the main source of this sonic arrangement and is stretched in real-time to a duration of 31556952 seconds. This sonically magnifies the sound in between sounds and creates enormously slow oscillating harmonics.

The CTM Radio Lab is an initiative by Deutschlandfunk Kultur – Radio Art/Klangkunst and CTM Festival, in collaboration with ORF musikprotokoll im steirischen herbst festival, Ö1 Kunstradio, Goethe-Institut, and The Wire magazine

Tags: now, celinedion, unity and real-time

Holymage Showreel

https://i.vimeocdn.com/video/899476193_960.jpg960540urn:ebu

Holymage Showreel : Video design, Projection mapping, Immersives experiences.
Many thanks to all our partners, agencies and clients.
Music : Worakls / By the brooks - Album Orchestra
Thanks to Hungry music; hungrymusic.fr

Tags: show, video, video-mapping, design, cheval, projection-mapping, spectacle, chantilly, history, culture, horse, holymage, immersive, histoire, immersif and experience

Gnoumagbée Camara, environment artist

Par : Shadows

Découvrez les travaux de Gnoumagbée Camara, jeune artiste 3D en recherche de stage. Issue de la formation ATI à Paris VIII, elle utilise Unreal Engine, Blender ou encore Substance Designer et souhaite s’orienter vers des projets typés environment artist ou généraliste 3D.

Au-delà de ce stage, elle recherche également une entreprise pour une alternance d’un an en tant qu’artiste 3D, à partir d’octobre.

L’article Gnoumagbée Camara, environment artist est apparu en premier sur 3DVF.

Incoming : invasion enfantine dans un court-métrage Bellecour Ecole

Par : Shadows

Tiffanie Quequet, Ruben Garnes Pérard, Jean Baptiste Kasparian, Laury Morosi, Elisa Seignez, Matias Barrière dévoile Incoming, un court-métrage mettant en scène une jeune femme assaillie par des bébés suite à la réception d’un SMS…

Plusieurs élèves (Valentin Auboiron, Sybilia Chavonet, Marie Bérénice Forsans, Coline Landy, Clarisse Magand, Antoine Ly, Lola Gateau) ont également participé au film en réalisant des concepts.

Sound Design : Thomas Kubler, Hugo Williame, Benoît Griesbach

L’article Incoming : invasion enfantine dans un court-métrage Bellecour Ecole est apparu en premier sur 3DVF.

Polygon Labs Unveils Ipsum 2.0 Integrated with Epic Games’ Unreal Engine 4 and Pixel Streaming

Par : Jump

New York, USA – 26th May 2020 – Polygon Labs, an innovative studio pushing the boundaries of interactive data applications and visual branding, has today announced the latest version of its data aggregation and visualization platform for broadcast news, sports, weather and branding, Ipsum 2.0. This significant update includes integration with Epic Games’ powerful real-time ...

The post Polygon Labs Unveils Ipsum 2.0 Integrated with Epic Games’ Unreal Engine 4 and Pixel Streaming appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Magewell Expands Recording and Live Streaming Capabilities in Ultra Stream Encoders

Free firmware update adds new recording modes for internal and USB storage, RTSP protocol support, and more May 26, 2020 — Nanjing, China: Magewell has released a new upgrade for its award-winning Ultra Stream family of live streaming encoder hardware that further enhances the devices’ exceptional ease of use and versatility. Available in all new ...

The post Magewell Expands Recording and Live Streaming Capabilities in Ultra Stream Encoders appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Magic Leap lève 350 millions de dollars et suspend ses licenciements

Par : Gwendal P
magic leap one offre 500 ml1

Malgré des ventes de son casque très décevantes, Magic Leap garde la confiance des investisseurs. Le fabricant vient ainsi de lever 350 millions de dollars et en profite pour mettre un terme à ses licenciements.

Le fabricant de casques de réalité augmentée Magic Leap donne aujourd’hui des nouvelles plus rassurantes à son compte. En effet, alors que nous vous annoncions il y a quelque temps que la société n’était pas au mieux. Son PDG Rony Abovitz avait dit être contraint de devoir se séparer d’une partie de ses équipes. C’était là la conséquence de ventes catastrophiques, bien loin du million visé. Puis la crise du Coronavirus n’a rien arrangé. Pourtant, comme nous l’apprend Business Insider, Magic Leap a réussi à lever 350 millions de dollars.

Cette somme provient d’investisseurs qui accompagnent déjà Magic Leap depuis un moment, mais également de nouvelles têtes. Elle permet au fabricant de mettre en pause sa phase de licenciement. Rony Abovitz aurait d’ailleurs envoyé une note à tous ses employés fin avril leur annonçant qu’il espérait un rapide retour à la normale. Il n’est cependant pas précisé combien de personnes ont été obligées de partir avant cela. Ce nouvel apport financier est néanmoins une bonne nouvelle pour ceux qui sont encore là.

Une démarche orientée vers les entreprises

Si, jusqu’à présent, Magic Leap n’a pas réussi à vendre son casque, la société a toutefois réussi à donner confiance aux investisseurs. Elle a ainsi récolté au cours de son existence plus de 2,6 milliards de dollars. En outre, cet argent vient de grands groupes comme Google, Alibaba, du fonds d’investissement public d’Arabie Saoudite, ou encore d’AT&T. Pour l’instant les retours ne sont pas flagrants. Or, il s’agit probablement d’une des dernières chances de l’entreprise.

C’est pour cela que Magic Leap a opéré un changement dans sa façon de faire. Le fabricant a décidé ces derniers mois de se concentrer uniquement sur les professionnels, notamment avec le lancement de Magic Leap Entreprise Suite en décembre dernier. Puis, pendant le confinement mis en place un peu partout à travers le monde, il a décidé d’offrir quatre appareils Magic Leap 1 pour une période d’essai de 45 jours. À voir si cette nouvelle stratégie fonctionnera. En tout cas, les investisseurs ont l’air d’y croire.

Cet article Magic Leap lève 350 millions de dollars et suspend ses licenciements a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Memorium : un voyage dans l’au-delà

Par : Shadows

Philippe Giai-Miniet et Fabrice Mathieu dévoilent Memorium, un court-métrage qui nous invite à suivre le parcours d’un homme dans l’eau-delà. Si son parcours évoque tout d’abord certaines légendes classiques sur la mort, la suite de son chemin révèlera une toute autre vision…

Au niveau technique, Memorium a essentiellement été tourné sur fond vert, de façon à pouvoir mêler les prises de vue de l’acteur à des décors créés par Marc Giai-Miniet. On notera aussi des éléments 2D et 3D (certains décors miniatures ont d’ailleurs été remodélisés pour faciliter la production).

Voici par ailleurs un aperçu des maquettes utilisées :

Un Film de Philippe Giai-Miniet & Fabrice Mathieu.

– Réalisation : Fabrice Mathieu

– Scénario : Philippe Giai-Miniet & Fabrice Mathieu

– Rôles : Philippe Giai-Miniet.

– Directeur de la photographie : Vincent Valade.

– Image & Montage : Fabrice Mathieu.

– Etalonnage : Steve Morel.

– Mixage 5.1 : Marc-Gilbert Lachin.

– Photographie des « Boîtes » : Benoît d’Amiens d’Hébécourt (memoiredumoment.com), Sylvie Giai-Miniet.

– Costume du Psychopompe : Michel Blancard & Monika Mucha (« Les Ailes de Nuit »).

– Décors Plateau : Daniel Baillargeon.

– Musiques : Alexandre Azaria « L’Auberge Rouge ».
Roque Baños « The Machinist ».
John Debney « The Relic ».
Philip Glass « Secret Window ».
Christopher Young « Child’s Game ».

– « Making of » du tournage : Arnaud Hottier.

– Story-board : Véronique Hubert.

– Infographistes 2D : Sylvie Giai-Miniet, Fabrice Mathieu, Steve Morel, François Vergnères.

– Infographistes 3D : Josselin Couëslan, Julien Meunier, Collectif « Clockworks Studio » (Vincent Coccina, Matthieu Fons, Cham Mucha).

– Production : Théâtre du Mantois (Jérôme Imard, Eudes Labrusse, Anne Souty), Studio La Bouée Bleue (Philippe Percebois, Vincent Valade).

– Tous nos remerciements à : Alysse Buridan, Sylvie Fonseca, Marc & Sylvie Giai-Miniet, Armelle Mathieu, Dominique Passe-Coutrin, Muriel Schwob et à L’AMSAV (Aides et soins à domicile, Olivier Courtois et Françoise Ducros).

– Ce film a reçu le soutien de la Communauté d’Agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines (Marie-Noèle Pistora & Cécile Santander).

L’article Memorium : un voyage dans l’au-delà est apparu en premier sur 3DVF.

CALL FOR DREAMS @ CANNES AVIFF ART FILM FESTIVAL 21-22.5.2020 ONLINE CLIP

https://i.vimeocdn.com/video/895861610_960.jpg960540urn:ebu

“Call For Dreams” takes part in official selection of Cannes Art Film Festival and will be streaming free here https://bit.ly/2LDNrIV during May 21-22
Don’t miss ✨no registration. share.

In the scene: Oleg Levin, Olga Kurkulina, Mami Shimazaki
Music: Greenmachine

Storage for Cloud-based Workflows

Tom Coughlin, Coughlin Associates, Inc., www.tomcoughlin.com The outbreak of COVID-19 resulted in the cancellation of the 2020 NAB show as a physical event in Las Vegas.  Instead, various vendors who would have had exhibits and presented on digital storage systems and software for various media and entertainment applications moved to a Virtual Event, starting in ...

The post Storage for Cloud-based Workflows appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Dejero to Deliver Historic Footage of Return to Human Space flight from American Soil

  Dejero will provide critical transmission and worldwide IP video distribution of NASA and SpaceX launch from Kennedy Space Center   Waterloo, Ontario, May 20, 2020 — Dejero, an innovator in cloud-managed solutions that provide Emmy® award winning video transport and Internet connectivity while mobile or in remote locations, has joined a consortium of technology ...

The post Dejero to Deliver Historic Footage of Return to Human Space flight from American Soil appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

AVCity interviews Weirdcore

Par : Marco Savo

1.YOU HAVE A VERY VARIED, YET DISTINCTIVE AESTHETIC THAT CAN BE EASILY RECOGNIZED, BUT AT THE SAME TIME, A LITTLE DIFFICULT TO CLASSIFY! WHAT WERE YOUR EARLY GRAPHIC INFLUENCES/INSPIRATIONS AND WHAT ELEMENTS OR EXPERIENCES HAVE BEEN KEY TO THE DEVELOPMENT OF YOUR STYLE?

 

Hi guys! Thank you for your questions and your interest in my work. Let’s get started! Here my main influences:

In the 80s: whilst growing up in France, I was very inspired by the vast amount of Japanese anime on TV, especially the Cobra series (funny that it was just on kids TV back then in France, where it would be rated 12 or 15 here in UK now) and films like Videodrome, Nightmare on Elm Street, Evil Dead 2, 2001, The Thing, Altered States, Blazing Saddles, Monty Python films and such like.

Weirdcore_Audiovisual_Artist_Interview1

In the later 80’s & 90’s whilst living in different parts of the UK during my student years, I was really into rave graphics and visuals like
Stakker Humanoid and FSOL.

I was massively into MTV’s Aeon Flux series and non verbal films like Baraka, Koyananskatsti, Atlantis and such like. The Day Today  / Brass eye have been quite important as well in terms of absurdity and “OTT-ness”, especially the Brass eye Infographics. Then in late 90’s & early 00s once I moved to London I was massively into Ryoji Ikeda / Dumb Type / Semi-conductor Films / Ukawa.

In terms of key experiences, I’d say it was seeing Daft Punk live multiple times in the mid 90’s & their Audiovisual show in the 1997 tour. That was definitely the main experiences that pushed me to do what I do in the audiovisual world.

It was like a “smack in the face”. So bold, minimal and sync-ed to the music, it totally blew me away. I remember thinking back then, I wanted to blow people away in the same way someday.

  • Weirdcore_Audiovisual_Artist_Interview9

2. IN YOUR WORK WE CAN SEE A BIG VARIETY OF IMAGE PROCESSING RESULTS, DOES THIS EXPERIMENTATION GO HAND IN HAND WITH AN EXPERIMENTATION OF THE TOOLS YOU USE TO CREATE THE VISUALS AS WELL?

 

Good question, that I’m not sure how to answer as I don’t really think about it in that way. I’d say I very much differentiate my live & studio work. To me, my live visuals are technically made in similar ways to how my friends make music.

I position myself in the same category as lighting/laser designers, in a sense that I’m there merely complementing/enhancing the audio experience. As in my studio work I very much try to recreate the kinda vibe of an anime intro or 80s music video, which in my opinion were far more entertaining. For me, it’s all about visual impact and entertaining the audience.

  • Weirdcore_Audiovisual_Artist_Interview2

3. HOW WOULD YOU DEFINE “AUDIOVISUAL ART” AND HOW DO YOU POSITION YOURSELF IN THIS SPECIFIC CULTURE?

 

This is a tricky question for me, as I find it hard to categorize anything I see on my computer screen or at a party as art. For me it’s more like graphics or entertainment. Call me old fashioned but for it to be Art is has to be in an art context (whatever that is), and as my work isn’t in galleries or such like (yet) i don’t really consider myself as an artist.

Actually I find the words art/artists are used way too sparingly in this day and age, so I’m not really sure as to where I fit in all this. I’d rather not think about it and just carry on doing my thing & let other people define me as they see fit…

  • Weirdcore_Audiovisual_Artist_Interview5
  • Weirdcore_Audiovisual_Artist_Interview6

4. YOUR CAREER DEVELOPED ACROSS DIFFERENT FIELDS AND MEDIA SUCH AS ADVERTISING, FASHION, ELECTRONIC MUSIC, VIDEO CLIPS, AND SO ON. CAN YOU TELL US ABOUT THE CONCEPTUAL AND AESTHETIC LINKS CONNECTING ALL YOUR VERY DIVERSE PROJECTS??

 

I’m very much into specific/custom made/location-based designs. My ideas tend to be finding a way to best fit the “where” and “what”. My concepts are very driven by discussions (or lack of) with the artist/clients, which is why my work tends to vary in style (or quality, if the client/artist has too little input or dictates too much)

5. YOU HAVE WORKED WITH MANY DIFFERENT MUSICIANS AND SINGERS THROUGHOUT THE YEARS. COULD YOU DESCRIBE YOUR CREATIVE PROCESS OF VISUALIZING A SOUNDSCAPE AND THE DIFFERENCE BETWEEN WORKING WITH ABSTRACT CONTENTS LIKE ELECTRONIC MUSIC AND THE MORE EXPLICIT NARRATIVE OF POP AND HIP HOP CULTURE?

 

Firstly I figure the possibilities and limitations and work within those boundaries, then I discuss with artist/client to figure a rough direction to aim for, it then it generally snowballs from there.

I generally try to deliver what the artist/client & target audience wants, but not necessarily what they expect, so I tend to avoid the obvious options.

I don’t think I approach a project that differently depending on what genre of music it is. I just try and do whatever feels right for that category of music, BUT the workflow is vastly different depending of the type of artists they are.

Some artist are way more approachable than others regardless their music genres and when I can bounce ideas back and forth with them that is when I can go deep into what they truly want and get the best results. I can’t say the same when there’s a sea of management/label/producers between me and the artist.

It’s fair to the results are far more fruitful when I work with artists who don’t take themselves too seriously as I’m not a yes-man nor my specialty is making people like prim & proper.

READ MORE ABOUT THE AUDIOVISUAL ARTIST

The post AVCity interviews Weirdcore appeared first on Audiovisualcity.

❌