Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

⁣ ⁣⁣ ⁣#repost @desilence_⁣ ⁣__________________⁣ ⁣⁣ ⁣Estamos...




⁣⁣
⁣#repost @desilence_⁣
⁣__________________⁣
⁣⁣
⁣Estamos encantados de formar parte de este proyecto con estos súper profesionales! Un placer @brodasbros.official !⁣
⁣⁣
⁣#Repost @brodasbros.official⁣
⁣・・・⁣
⁣Estreno oficial del trailer Around the world de Brodas Bros.⁣
⁣A parte ya os podemos desvelar muchas ciudades a las que iremos, aunque tendréis que esperar un poco para saber las fechas exactas.⁣
⁣Nos veremos en: Thuir, Leioa, Eibar, L’Hospitalet, Sabadell, Montornès del Vallès, Terrassa, Gavà, Barakaldo, Navalcarnero, Manresa, Guetxo, Vilanova, San Sebastián, Castellar del Vallès, Vic… Busca tu ciudad en la lista y si nos falta la tuya no desesperes que queda mucho por descubrir.⁣
⁣@bertaponsbrodasbros @claraponsbrodasbros @llucfruitosbrodasbros @markitus_marccarrizo @polfruitos ⁣
⁣Escenografía visual: @desilence_ .⁣
⁣.⁣
⁣.⁣
⁣.⁣
⁣#brodasbros #arountheworld #arountheworldbrodas #danza #dansa #hiphop #led #hiphopshow #locking #popping #house #freestylehiphop #traveldancer #visualscenography #millumin #unrealengine #visualist #visuals #visualart #dance #dancer #videodesign
https://www.instagram.com/p/B8wRCeqpaVX/?igshid=sc3y5d6fa0hr

⁣ ⁣⁣ ⁣#repost...




⁣⁣
⁣#repost @paolo.morvan⁣
⁣__________________⁣
⁣⁣
⁣Scenography made for @beyond_nights with @julesbouit & @kw.an.za at @transbolyon⁣
⁣⁣
⁣BEYOND [Dissidence] - 13/12/19⁣
⁣@terence_fixmer ⁣
⁣@angelkarel ⁣
⁣@is.tigkeit ⁣
⁣@morpheusproduction X @thatmeltedguy_ ⁣
⁣Picture @rob_le_rob⁣
⁣⁣
⁣#scenography #scenographie #event #design #stagedesign #party #music #techno #technomusic #deep #mapping #light #lightray #structure #evenementiel #concert #dance #istigkeit #terencefixmer #angelkarel #lyon #clubtransbo #wood #woodstructure #led #millumin #neonlights (at Club Transbo)
https://www.instagram.com/p/B8wQR9CpsGb/?igshid=ao9vafinbu60

With New FOR-A HVS-2000 Switcher and ClassX Graphics, WLVT-TV Improves Production Workflows and On-Air Look

Par Pipeline Communications

Cypress, CA, Feb. 19, 2020 – FOR-A Corporation of America today announced PBS39/WLVT‑TV, part of Lehigh Valley Public Media based in Bethlehem, Penn., upgraded its control room last August with a FOR-A HVS-2000 HANABI video production switcher and ClassX broadcast graphics system. The new equipment has improved the on-air look of the station’s original programming ...

The post With New FOR-A HVS-2000 Switcher and ClassX Graphics, WLVT-TV Improves Production Workflows and On-Air Look appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Houston Livestock Show And Rodeo™ Saddles Up With Pliant® Technologies’ CrewCom®

Par D Pagan Communications

HOUSTON, FEBRUARY 19, 2020 — When Jason Martin, coms A1, and Dave Cheramie, coms A2, were tasked with integrating a new, modern intercom system for the Houston Livestock Show and Rodeo at NRG Stadium, the duo found a solution to meet all of their production needs with Pliant Technologies’ CrewCom wireless intercom system. For the ...

The post Houston Livestock Show And Rodeo™ Saddles Up With Pliant® Technologies’ CrewCom® appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Ironlights, sans doute le meilleur du jeu de mêlée en réalité virtuelle

Par Pierrick LABBE
Ironlights

Les jeux de combats, ont parfois du mal à s’adapter à la réalité virtuelle. Qu’il s’agisse du poids de vos armes ou de vos mouvements face à l’adversaire. Cependant, Ironlights règle une partie de ces difficultés.

Le jeu n’est bien sûr pas parfait à 100% , mais il trouve sa solution, son approche, qui se révèle particulièrement efficace à l’heure de nous procureur un sentiment d’immersion particulièrement avancé pour ce type de jeu de combat en mêlée.

Les secrets d’Ironlights

Nous vous avions déjà parlé d’Ironlights à plusieurs reprises bien entendu parce que ce jeu s’est vite révélé une très bonne surprise. Il propose une version multijoueur en ligne, mais aussi en LAN. Le plus séduisant dans ce qu’il propose c’est sans doute qu’il ne s’agit encore que d’un jeu en version bêta alors qu’il semble particulièrement abouti. Autant vous le dire tout de suite, au premier abord, il faut souvent un petit temps d’adaptation puisque les mécaniques ne sont pas les mêmes que celles auxquelles il faut vous habituer. Tout d’abord parce que le jeu se déroule en slow-motion et il faudra donc aussi vous y habituer.

Si cela peut sembler surprenant, le résultat est au final plus immersif que ne le serait un mouvement classique. Aussi, à chaque combat, votre arme disparaît et il faudra donc en « prendre » une autre dans votre dos. Si le concept peut sembler étrange, vous apprendrez rapidement à l’apprécier. Surtout, le fait que votre arme explose à l’impact fait disparaître le besoin d’un retour haptique. La version bêta d’Ironlights est à tester de toute urgence. La version finale sortira au printemps 2020 sur les casque PC VR et l’Oculus Quest.

Cet article Ironlights, sans doute le meilleur du jeu de mêlée en réalité virtuelle a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

RE – TEXTURED Festival

Par Marco Savo

London, 2 – 4 April 2020

RE-TEXTURED is a multi-venue, multi-sensory festival for London and the UK.

The festival explores the relationship between experimental electronic music, modernist and industrial architecture and light and visual art, and is brought to you by the team behind Krankbrother.

Krankbrother Director Danny Clancy says: “RE-TEXTURED at Tobacco Dock is our most ambitious show to date. It’s one of the few buildings in London that allows us to fulfill our ambitions across light, sound and visual art, it’s unique structures, rooms and history have inspired us to push the edge a little more.”

RE – TEXTURED

London, Various locations

info@re-textured.com

Website

Facebook / Instagram

The post RE – TEXTURED Festival appeared first on Audiovisualcity.

Pokémon Go : les Oeufs Obscurs arrivent avec la prochaine mise à jour

Par Bastien L
pokémon go oeufs obscurs

Le code de la prochaine mise à jour de Pokémon Go révèle l’arrivée imminente d’une importante nouveauté. Les ” Shadow Eggs ” ou ” Oeufs Obscurs ” contenant des Pokémon obscurs devraient être introduits par le biais d’un nouvel événement Team GO Rocket…

Depuis le mois de juillet 2019, la Team GO Rocket a envahi le monde de Pokémon Go. Les sbires de cette sinistre organisation occupent les PokéStops, et les dresseurs doivent les vaincre en combat de Pokémon pour libérer ces emplacements stratégiques.

Après avoir vaincu un membre de la Team GO Rocket, il est possible pour le joueur de capturer l’un de ses monstres. Cependant, ces Pokémon sont ” Obscurs “ et doivent être purifiés à l’aide de poussière d’étoile. Les Pokémon obscurs se distinguent par une apparence maléfique et une aura ténébreuse.

Initialement, seuls quelques Pokémon dont les starters de première génération étaient disponibles en version ” Shadow “. Par la suite, ce phénomène s’est étendu à quelques Pokémon de différentes générations.

En février 2020, lors d’un événement de recherche spécial, les joueurs ont aussi eu l’occasion de capturer le chien légendaire Raikou en version obscure. Cependant, jusqu’à présent, il s’agissait des seules opportunités de capturer des Pokémon obscurs.

Néanmoins, une nouvelle vague de monstres corrompus pourrait déferler dans un avenir proche. C’est ce que révèle les données de la prochaine mise à jour du jeu pour Android, analysées par les dataminers.

Pokémon Go : les bébés Pokémon disponibles en version Obscure ?

Avec cette mise à jour, le contenu de PoGo s’étoffera des ” Oeufs Obscurs “. En faisant éclore ces oeufs d’un genre nouveau, les dresseurs pourront obtenir des Pokémon obscurs sans avoir à vaincre de sbire de la Team GO Rocket. Il est probable que de nouveaux monstres puissent ainsi être obtenus en version Shadow, et notamment les bébés Pokémon…

Le code de la mise à jour révèle aussi des modifications dans les statistiques des Pokémon obscurs et purifiés. Les Pokémon Shadow profiteront ainsi de statistique d’attaque et de défense accrues, tandis que les Pokémon Purifiés profiteront d’un bonus d’attaque lors d’un combat contre un monstre obscur.

En outre, l’apparition des Shadow Eggs pourrait s’accompagner d’un nouvel événement Team GO Rocket. Les dresseurs devront combattre de nombreux membres de la Team, et devront donc s’en remettre au bonus d’attaque des monstres purifiés pour relever ce défi…

Cet article Pokémon Go : les Oeufs Obscurs arrivent avec la prochaine mise à jour a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Colorfront Blows The Lederhosen Off 4K/6K/8K HDR at HPA 2020

Par Ron Prince

Colorfront (www.colorfront.com) – the Academy, Emmy and HPA Award-winning developer of high-performance dailies and transcoding systems for motion pictures, broadcast, OTT and commercials – will showcase the powerhouse capabilities of its products to enable color-consistent 4K/6K/8K SDR/HDR acquisition-to-post workflows during the 2020 HPA Tech Retreat, 17-20 Feb, Rancho Mirage, CA. The company will also participate ...

The post Colorfront Blows The Lederhosen Off 4K/6K/8K HDR at HPA 2020 appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Produc’Son, 30 ans de fidélité

Par admin

30 ans, ça se fête !

Producteur de spectacle et prestataire technique, Produc’Son a fêté ses 30 ans d’existence lors d’une exceptionnelle soirée de gala au Stade de la Meinau. Elle a réunit 250 clients, artistes, médias et partenaires dans un agréable moment de convivialité.
Avec plus de 200 opérations par an, Produc’Son exploite en toute autonomie son propre parc d’équipement aussi bien dédié aux shows, festivals et tournées d’artistes qu’à l’événementiel.

Fidèle à JBL depuis le début, Produc’Son détient actuellement des systèmes line array VTX-A8 et VTX-V20, avec des subwoofers B18 et G28, des retours de scène VTX-M20 et VTX-M22, une amplification Crown VRack 4.
Mais aussi des enceintes VRX932LA, VRX928LA, VRX918S, SRX812P et EON One compact, des consoles Soundcraft Vi de tout format, des écrans vidéo StarPanel de Starway avec traitement vidéo RGBlink Venus X1, sans oublier les Orion et les Vega, plus les VL2600 de Vari-Lite.

Du beau monde pour du gros son avec par côté 3 subs B18 en montage cardioïde surmontés par quatre VTX-A8 et le tout complété pour le champ proche par des VRX928LA sur pied.

“Cette soirée, organisée au Stade de la Meinau, nous a permis d’affirmer notre engagement fort et historique auprès du Racing Club de Strasbourg Alsace, de nos clients et partenaires, » conclut Pascal Riehl le directeur de Produc’Son.
« Merci à Freevox pour son soutien permanent autour de ses marques que nous utilisons quotidiennement depuis de nombreuses années et qui ont largement contribué au succès de nos réalisations.”

(crédit photo : Marc Gandner) : Six retours de scène VTX-M20 ou 22, une Vi4 Soundcraft…même les artistes se sont régalés !

D’autres informations sur le site Produc’Son et sur le site Freevox

L’article Produc’Son, 30 ans de fidélité est apparu en premier sur SoundLightUp..

Un pavé numérique avec trackball pour Mac… et inutilisable sur un Mac moderne

Par Pierre Dandumont

Dans ma longue liste des trucs en ADB, j’ai un périphérique qui semble intéressant : un pavé numérique avec un trackball intégré. Mais comme le trackball testé l’année dernière, c’est inutilisable sur un Mac moderne.

Commençons par le trackball, donc. Il est physiquement identique au modèle dont je parle plus haut, avec une bille bleue et deux boutons. Et surtout, il a le même problème : le bouton de droite est le classique « clic gauche forcé » (une pression active le clic gauche et le garde enfoncé) et le clic gauche… envoie deux clics. Avec mon adaptateur ADB vers USB, il détecte un clic gauche et un clic droit enfoncé. Pas très pratique, et même inutilisable sur un Mac moderne (et sûrement sur une station NeXT). Ça ne devait pas poser de soucis à l’époque parce que Mac OS ne gérait pas le clic droit avant la version 10.

Le pavé numérique, lui, est mécanique. Il propose les touches classiques (chiffres, Enter, +, -, etc.) avec en plus une touche tabulation. Une touche shift en bas du pavé fait office de touche Fn : elle active une second fonction. Ne vous fiez pas aux inscriptions undo, cut ou paste, le pavé envoie juste des commandes F1, F2, etc.

On voit bien les touches pressées

Sur un Mac portable des années 90, ça pouvait être pas mal : certains préféraient le trackball au trackpad, le pavé numérique simplifiait évidemment la frappe des chiffres, et la prise ADB dispose d’un connecteur femelle pour chaîner l’accessoire avec un autre périphérique. C’est une solution courante, que certains préfèrent à un câble amovible et des prises sur le périphérique lui-même.

La double prise

C’est dommage que la partie trackball ne soit pas utilisable sur les appareils modernes, malheureusement.

La beta du navigateur Google Chrome 81 supporte la réalité augmentée

Par Pierrick LABBE
Chome 81 beta AR

C’est une très bonne nouvelle pour ceux qui ne sont pas chez Apple. La réalité augmentée s’apprête à faire un bond de géant avec la beta du navigateur Chrome 81 ainsi que sur Android.

La première beta de la version 81 de Google Chrome, disponible sur Android, Mac, Linux et Windows va désormais apporter le support de WebXR, l’interface qui permet de créer des applications AR et VR sur un appareil qui fonctionne avec Google Chrome .

Chrome 81 embrasse la réalité virtuelle et augmentée

C’est une prise en charge que Google avait promis depuis désormais un moment, mais qui se faisait encore attendre. Désormais, avec cette beta de Chrome 71, c’est (presque) là pour tout le monde. Cette nouvelle fonctionnalité s’appuie donc sur des mises à jour déjà lancées depuis plusieurs mois mais aussi des nouveautés. C’est le cas de la nouvelle API Hit Test, qui facilite le placement d’objets virtuels dans des environnements réels, sur une surface ou sur d’autres objets.

WebXR était déjà arrivé depuis Chrome 79 mais se limitait jusque-là à la réalité virtuelle. Cette nouvelle version Chrome 81 touche donc aussi à la réalité augmentée. Bonne nouvelle aussi pour ceux qui avaient déjà pris leurs habitudes pour ce qui est de la VR, les changements sont minimes, tout se joue au niveau des propriétés quand vous créez un objet. Vous ne devriez donc pas être dépaysés au niveau de l’interface. C’est sans doute du côté de la publicité que le potentiel est le plus intéressant pour l’instant comme l’a déjà montré 8th Wall.

Cet article La beta du navigateur Google Chrome 81 supporte la réalité augmentée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Green Acres Upgrades Broadcasts to Reach Global Audiences

Par News Feed

AJA Ki Pro Ultra, HELO, FS1 and Mini-Converters help facilitate HD production workflows Green Acres Baptist Church in Tyler, Texas, uses television, cable, online and OTT broadcasts of worship programming to reach global audiences. The scope of Green Acres’ broadcast team includes 11 fulltime and one part-time staff member across video, audio and lighting, in ...

The post Green Acres Upgrades Broadcasts to Reach Global Audiences appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Deluxe Toronto Takes “The Expanse” into HDR for Season Four

Par News Feed

The fourth season of fan-favorite sci-fi series “The Expanse” ventures into new territory, both on-screen and off. Along with introducing new locations, and spaceships, the latest season was finished in HDR for the first time and is being released via Amazon Prime Video. Contributing to the series’ fresh look and feel this season, Deluxe Toronto ...

The post Deluxe Toronto Takes “The Expanse” into HDR for Season Four appeared first on NAB Show News | 2020 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

How to Create Dynamic and Fun Line Boil Animations

Par Jason Boone

In this tutorial, I'll show you how to create simple, frame-by-frame animations using the line boil technique in Adobe After Effects. 

[WorkShop] Quelle caméra Blackmagic correspond à mon besoin ? 🤔

Par TRM Antoine
Jeudi 27 février, l’équipe de Blackmagic Design sera chez TRM pour vous proposer un WorkShop “Quelle caméra Blackmagic correspond à mon besoin ?

Cet atelier aura pour but de vous présenter la gamme actuelle de caméras cinéma numérique Blackmagic Design, leurs technologies et de vous donner des conseils sur leurs utilisations et leurs applications.

Il sera également question de workflow incluant DaVinci Resolve, qui soutient la demande croissante de production en HDR.

Les thèmes abordés

  • L’état actuel du marché de la production, ses défis et ses opportunités
  • Les technologies essentielles de l’ URSA Mini Pro 4.6K G2, Pocket Cinema Camera 4K et 6K
  • Quelle caméra est la meilleure option pour différents types de production ?
  • Comment Blackmagic Design continue d’évoluer et de développer sa technologie de caméra ?
  • Meilleures pratiques et conseils opérationnels pour les caméras Blackmagic
  • Comment Blackmagic RAW et DaVinci Resolve se combinent pour atteindre des valeurs de production incroyablement haut de gamme

 

 

Infos pratiques du Caméra & Café

Durée : de 10 à 13h
Date : jeudi 27 février 2020
Lieu : boutique TRM, 55 rue Carnot 91200 Boulogne
Métro : Billancourt (Ligne 9)

Retrouvez-nous dans un cadre agréable et convivial à Boulogne-Billancourt pour inspirer vos projets futurs.

 

 

L’article [WorkShop] Quelle caméra Blackmagic correspond à mon besoin ? 🤔 est apparu en premier sur TRM.

Changer la langue d’une application sous iOS 13

Par Pierre Dandumont

De temps en temps, sous iOS, des applications arrivent avec une traduction française perfectible ou plantent en français. Ou, tout simplement, je voudrais le terme original (en anglais) plutôt que la traduction. Jusqu’à iOS 12 (inclus), la seule solution consistait à passer tout l’OS en anglais. Mais iOS 13 offre la possibilité de le faire application par application.

Avant de commencer, il faut ajouter une seconde langue à iOS. Dans Réglages -> Général -> Langue et région, il faut Ajouter une langue… dans Ordre préféré des langues. Vous pouvez rester en français, mais il faut ajouter l’anglais (par exemple). C’est une étape obligatoire, sinon la suite ne fonctionne pas.

Une fois que c’est fait, dans Réglages, vous pouvez descendre dans la liste, choisir une application (pour l’exemple Crossy Road) et changer la Langue préférée. Vous aurez ensuite la liste des langues prises en charge dans l’application (pas besoin de les ajouter dans la première étape). Crossy Road en propose par exemple onze en plus du français et de l’anglais.


Attention, certaines applications ne proposent pas le choix de la langue… parce qu’elles sont uniquement en français (ici EDF & Moi). Enfin, plus exactement parce qu’elles n’existent que dans une seule langue.

Dernier point, si vous voulez changer la langue de l’interface d’une application préinstallée (Safari, Santé, etc.), la seule solution consiste à changer la langue de l’OS, dans le même menu que la première étape. Le changement prend quelques seconde, durant lesquelles l’appareil est inutilisable, et il est effectif sur l’ensemble des applications.

Retroquest, la console qui reprend le design de la Pippin

Par Pierre Dandumont

Sur Amazon (au Japon), j’ai vu récemment une console rétro un peu particulière : la Retroquest. Elle reprend en effet le look de la Pippin, ce qui est plutôt inhabituel.

Cette console contient a priori un émulateur, et de ce que j’ai compris, elle est livrée avec des ROMs sur une carte SD… La manette livrée ne reprend pas le design de celle de la Pippin, c’est une simple copie d’une manette de Super NES, en USB. Ca pourrait être marrant de mettre une manette Elecom



Visuellement, c’est nettement plus petit que la Pippin, vu la taille des ports USB en face avant. Il n’y a évidemment pas de lecteur optique, et moins de boutons que sur la vraie console. Le reste est une copie basique de la forme de la console : le dessus est strié alors qu’il sert à refroidir la console sur la vraie, il n’y a que deux boutons qui semblent cheap et la fiche technique indique qu’à l’arrière, on devrait trouver du HDMI et du micro-USB. Question couleur, c’est sombre, alors que la Pippin Atmark japonaise a été vendue essentiellement avec une livrée beige.






Si j’arrive à en trouver une, je la commande.

Si vous ne voulez pas passer à zsh sous macOS Catalina

Par Pierre Dandumont

Avec macOS Catalina, Apple abandonne le shell Bourne-Again (bash) pour le Z Shell (zsh). Mais la transition peut poser quelques petits désagréments visuels.

Alors, je ne vais pas parler du choix du shell, c’est assez subjectif, même si zsh est plus moderne. Mais je vais parler de la façon de gérer la transition. Par défaut, Apple va imposer zsh lors d’une nouvelle installation, mais laisser bash activé lors d’une mise à jour… avec un petit message.

Le message

The default interactive shell is now zsh.
To update your account to use zsh, please run `chsh -s /bin/zsh`.
For more details, please visit https://support.apple.com/kb/HT208050.

Il renvoie vers une page de support qui explique bien le problème, mais si vous n’avez pas pris la peine d’aller la lire, elle explique comment forcer zsh par défaut. Soit dans l’interface de macOS, soit – plus simple – avec une ligne de commande :

chsh -s /bin/zsh

Vous pouvez remplacer /bin/zsh par /bin/bash si vous voulez revenir au bash après une installation propre de macOS Catalina.

L’autre commande intéressante est celle qui permet de faire disparaître le message, si vous voulez garder le bash. Il faut éditer le fichier ~/.bash_profile (avec la commande nano ~/.bash_profile par exemple) et ajouter cette ligne.

export BASH_SILENCE_DEPRECATION_WARNING=1

Doom sur un appareil photo

Par Pierre Dandumont

Tout a commencé avec cette vidéo de LGR : il montre un appareil photo Kodak qui lance Doom. Je trouvais ça intéressant, et en regardant les sites liés, j’ai découvert un truc : il existe pas mal de modèles capables de le faire et – mieux – le vieil appareil de mes parents est dans la liste. Une fois ce dernier récupéré, j’ai donc tenté.

Mais comment ça marche ? En fait, une société (FlashPoint) proposait à la fin des années 90 un système d’exploitation pour les appareils photo, Digita. L’idée était de proposer des applications et des scripts pour les appareils, pour uniformiser les interfaces. Les scripts permettent des choses intéressantes pour automatiser les photos, et ajouter des fonctions. Ils ont l’avantage de fonctionner sur tous les appareils compatibles avec Digita OS (ou presque), et on trouvait des choses assez intéressantes. Sur les modèles Kodak avec une interface série, il était par exemple possible d’acheter un kit GPS et pour ceux qui avaient un récepteur série, il était possible de le faire manuellement. Ca semble terriblement banal avec nos smartphones, mais dans les années 90, c’était incroyable. Pour les applications, c’est un peu plus compliqué, parce que tous les appareils n’ont pas les mêmes composants, mais il était tout de même possible de lancer pas mal de choses.

Digita OS

Les appareils

La liste est assez courte : quelques Kodak (DC220, DC260, DC265 et DC290), deux Minolta (EX Zoom 1500 et EX Wide 1500), deux Pentax (EL-200 et EL-2000) et quelques modèles HP, qui sont soit des clones de Minolta, soit des clones de Pentax (618, 912, C500). Mon modèle est un HP 618, clone d’un Pentax. A l’époque, le fabricant vendait des appareils photo en bundle avec des imprimantes, en reprenant des modèles de sociétés spécialisées en photo. Cette page donne les caractéristiques techniques : les Kodak utilisaient un PowerPC MPC823 à 66 MHz (un modèle embarqué) avec 6 à 16 Mo de RAM et un écran en 288×216. Ils géraient l’audio (11 kHz). Les Pentax et les copies HP se basaient sur des CPU ColdFire (une architecture RISC dérivée des 68000 de Motorola) à 90 MHz, avec 16 Mo de RAM, un écran en 288×216 et la gestion du son (pas dans Doom). Enfin, les Minolta avaient un CPU DCAM (un SoC MIPS) à 54 MHz avec un écran en 360×240, 16 Mo de RAM mais pas d’audio.

L’appareil


Les boutons n’offrent pas nécessairement la meilleur ergonomie pour les jeux

Les différences entre les CPU font que les applications doivent être proposées pour chaque architecture, ce qui complexifie un peu les choses. Sur ce site, vous trouverez donc un lecteur MP3 pour les modèles de Kodak, Doom pour les 3 architectures et des portages de MAME (un émulateur de jeux d’arcade) pour les 3 architectures. Je me suis penché sur Doom, mais MAME fonctionne a priori pas trop mal avec le son, même si les CPU restent assez faibles.

Doom

Vous aurez besoin d’une carte Compact Flash de quelques Mo et sûrement d’un adaptateur secteur. Dans mon cas, le compartiment pour les piles est cassé, donc j’ai utilisé un adaptateur secteur (9V). Il suffit ensuite de copier les fichiers sur la carte, avec l’application dans un dossier system et le .wad à la racine. Ca doit fonctionner avec Doom et Doom 2, et a priori d’autres WAD. Une fois que c’est en place, il suffit d’aller dans les menus, de choisir les applications et de le lancer. L’appareil s’éteint, et au second allumage… Doom démarre. Les commandes sont un peu bizarresn, avec un D-PAD et des boutons pas très adaptés, mais ça fonctionne. Le jeu se dirige avec la croix, les boutons de zoom servent à tirer et ouvrir les portes et l’ensemble est assez fluide et c’est jouable dans l’absolu.

L’application (le second fichier vient de macOS, les gens sous Windows comprendront…)


Doom sur la sortie vidéo

La seconde étape a été d’utiliser la sortie vidéo. L’appareil photo a une sortie analogique, mais je n’avais pas de câble, donc j’ai choisi la technique la plus simple : un adaptateur jack 2,5 mm mâle vers 3,5 mm femelle suivi d’un câble AV quelconque (celui d’un iBook). Ensuite, j’ai tenté : comme le brochage peut différer mais que le câble propose trois RCA en sortie, il suffit d’essayer de trouver la bonne sortie. Ici, la vidéo passait sur la prise RCA rouge. Sur mon modèle, Doom ne propose pas le son, par contre.

Premier exemple, j’ai filmé directement l’appareil. Il n’y a pas de son.

Second exemple, j’ai enregistré directement la sortie vidéo de l’appareil, en analogique.

Une des touches permet aussi de faire des captures d’écran, mais je ne sais pas laquelle.

Une capture, en PCX

Une souris ADB… en bois

Par Pierre Dandumont

Quand je vois une souris ou un périphérique ADB, je ne résiste pas toujours. Et la Sanwa Supply MA-408MAC m’a tapé dans l’oeil : cette souris ADB est en bois.

Assez massive, elle tient bien en main. Le bois semble de bonne qualité, et c’est plutôt joli. La souris propose une prise ADB, et deux boutons. Il ne faut évidemment pas s’emballer : comme dans pas mal de souris de ce type, il ne s’agit pas d’un vrai second bouton. Le bouton de droite n’est en effet qu’un pis-aller : son activation bloque le clic comme si le bouton de gauche était enfoncé. Une seconde pression le libère. C’est assez courant dans les souris ADB et pratique pour du glisser/déposer, mais c’est tout. Pour le reste, la souris est un peu lente sur un ordinateur moderne, la faute à une sensibilité généralement faible dans les systèmes avec une boule. Ce n’est pas horrible de lenteur comme certains modèles, (elle est a priori « 400 dpi ») mais ça reste compliqué si vous avez un écran en haute définition : c’est plutôt pensé pour du 640 x 480 ou du 800 x 600 que pour du 2 560 x 1 440.




Le cache est en plastique…


La boîte

Le Fuffee Mug utilise la chaleur pour alimenter un écran qui sert à rien

Par Pierre Lecourt

Un mug avec un écran à encre électronique, voilà ce qu’il manquait à toute une génération d’utilisateurs. Ceux en manque de maximes débiles et  qui n’ont pas la chance de traîner sur Linkedin tous les matins pour déguster la laborieuse prose des génies qui y partagent leurs fabuleuses leçons de vie.

Le Fuffee Mug n’a qu’un intérêt, celui d’embarquer une technologie permettant de récupérer une partie de la chaleur dégagée par la boisson qu’il contient pour afficher des données sur son écran à encre numérique. A vrai dire rien de vraiment nouveau, on sait faire cela depuis un bon moment. Jean-Charles Peltier a découvert comment récupérer du courant à partir d’une source chaude en… 1834.

FU

Seulement JC n’avait pas l’esprit start-up et n’a donc pas eu le bonne idée de fabriquer un Mug qui pourrait afficher en gros “N’engueulez pas le pas Patron, la patronne s’en charge” directement sur un Fuffee. L’objet surfe sur une vague verte en insistant largement sur le fait qu’il est “battery-free”. Mon mug actuel l’est tout autant, il contient plus, est moins lourd et n’a aucune chance de se transformer un jour en un nouveau support de publicité.

Le pitch de la marque est assez clair “En exploitant l’énergie thermique d’un café, Fuffee devient un mug et une plateforme sociale sans piles qui vous permettra de coopérer avec diverses marques et services. Vous ressentirez quelque chose de différent à chaque fois  que vous boirez votre Fuffee”.1

FU

Dire que l’on est un produit vert en ajoutant une électronique inutile à un objet aussi simple qu’un Mug me parait un peu compliqué quand même. Mais si c’est pour gâcher mon café en m’apostrophant avec une publicité débile sur un énième nouveau support… Avec un message relayé en Bluetooth via mon smartphone qui pourrait tout aussi bien l’afficher lui même ? Ça c’est clairement une incitation au crime.

FU FU FU !

Je trouve cependant l’idée de base excellente et on peut imaginer des usages à cette relation chaleur – énergie pour un affichage à encre numérique. Nul besoin d’une source de chaleur permanente puisque l’écran continuera à afficher ses données même si la température redescend. Pour une station météo, un affichage d’informations importantes ayant une durée de vie assez longue, ce type d’interface est à réfléchir. On pourrait même imaginer un système de récupération de chaleur directement intégré à nos ordinateurs – qui en génèrent pas mal – pour afficher des données de cette manière.

Le Fuffee Mug est lancé à 69$, combien coûterait le même produit sans le mug pour des usages plus intelligents ?

Le Fuffee Mug utilise la chaleur pour alimenter un écran qui sert à rien © MiniMachines.net. 2020.

Asus rajeunit les composants de son VivoStick

Par Pierre Lecourt

Vous vous souvenez des Asus VivoStick ? Des MicroPC sous la forme d’une clé qui se branche via une prise HDMI directement au dos d’un écran. Ces machines ont eu leur heure de gloire il y a quelques années mais ont depuis quasiment disparu des offres constructeur. Intel a abandonné ses Compute Stick et MeLE ne donne pas de suite à ses PC Stick

VivoStick

Reste un survivant donc, le VivoStick TS10-B174D qui passe d’un Windows 10 classique à une version Pro. Un indice suffisamment clair sur la destination de cet engin. Ce type de solution a simplement disparu des offres classiques de la marque mais doit continuer de trouver un public professionnel pour des usages en tant que client léger par exemple. Des PC que l’on associe simplement à un clavier, un lecteur de code barre et un écran pour devenir des machines que vous pourrez croiser dans les  allées d’une grande surface de bricolage par exemple.

VivoStick
Pas besoin de performances folles donc et le nouveau modèle conserve logiquement le même processeur Intel Atom x5-Z8350, une solution surtout choisie pour son excellent rapport performances consommation. La puce lancée en 2016 a un SDP de 2 watts  qui convient très bien à ce type de format.

Le nouveau VivoStick aura donc droit à 4 Go de mémoire vive et 64 Go de stockage eMMC. Suffisamment pour piloter plus confortablement une application au sein de Windows 10 Pro. On garde les mêmes fonctionnalités que le précédent modèle avec un Wifi5, du Bluetooth 4.0, des ports USB 3.0 et USB 2.0, un port jack audio 3.5 mm et un port MicroUSB pour alimenter le tout.

VivoStick

Le nouveau modèle d’Asus est, pour le moment, prévu pour une sortie à la fin du mois au Japon. Aucune info sur une éventuelle sortie en Europe. Je ne suis de toutes façons pas persuadé que le marché soit si large que cela. A moins qu’une nouvelle puce reprenne le flambeau des Atom Cherry Trail avec des TDP très bas et un tarif abordable, il n’y a pas de raison que le marché se replonge dans ce type de format.

Sources :  AnandTechHermitage AkihabaraKakaku et Lilipting

Asus rajeunit les composants de son VivoStick © MiniMachines.net. 2020.

Fritzi : conte révolutionnaire et rideau de fer s’animeront cet automne

Par Shadows

Découvrez la bande-annonce (pour le moment non disponible en VF) du film Fritzi, réalisé par Ralf Kukula et Matthias Bruhn. Destiné aux 9 ans et plus, ce film d’animation se focalise sur une jeune fille à la rentrée des classes 1989 afin de mettre en scène les bouleversements politiques de cette époque. Le projet se veut d’ailleurs ouvertement “historiquement fidèle”, avec de nombreux détails authentiques.

A la rentrée des classes 1989, Fritzi est bouleversée car sa meilleure amie Sophie a fui l’Allemagne de l’Est avec sa famille, lui laissant en garde son petit chien Sputnik. Fritzi décide alors de ramener Sputnik à Sophie, en traversant clandestinement la frontière très surveillée. C’est une aventure très dangereuse pour une petite fille de 12 ans et son chien dans un pays en pleine transformation.

Le long-métrage est une coproduction internationale associant Balance Film, TrickStudio Lutterbeck GmbH, Doghouse Films, Artémis Productions, MAUR film, MDR, KiKA, NDR, WDR, ARTE, RTBF (Télévision belge), VOO & Be tv, Shelter Prod, DEMA CREATIVE PRODUCTION.

A noter, sur le plan technique, les outils Golaem ont été employés pour créer les foules de manifestants, comme l’indique l’éditeur.

Côté français, c’est Septième Factory qui se charge de la distribution en salles. La sortie française est d’ores et déjà fixée au 14 octobre prochain.

L’article Fritzi : conte révolutionnaire et rideau de fer s’animeront cet automne est apparu en premier sur 3DVF.

Compal Armer : un prototype de portable double écran pour graphiste

Par Pierre Lecourt

Comment vendre des machines ? Comment vendre à nouveau des PC ? La réponse est sous le nez des constructeurs depuis tant et tant d’années que je suis toujours étonné de voir à quel point ils sont aveugles. Le Compal Armer est peut être le début d’un soulèvement de paupière de ce côté là avec une orientation d’usage vraiment très spécialisée.

portable lambda

N’importe quel PC commercial vendu aujourd’hui est capable de faire le B-A-BA que l’on demande à un PC : Surfer sur internet, réaliser un CV, faire sa compta, lire un film… Que votre machine coûte 300 ou 1000€ ne changera pas grand chose au service rendu. On l’a vu avec la hausse des expéditions de PC à la toute fin de l’année 2019, c’est la disparition du support de Windows 7 qui a forcé le marché à se renouveler. Sinon quel intérêt de racheter un PC portable pour des usages basiques en 2020 ? Par rapport à une machine déjà existante ? Découvrir un engin plus léger ? Plus fin ? Plus confortable à l’usage ? C’est probablement vrai. Les machines d’aujourd’hui sont plus agréables esthétiquement parlant. Elles proposent un meilleure ratio encombrement écran et un poids beaucoup agréable au quotidien. Les PC de bureau n’ont pas spécialement évolué sur ce point et se contentent souvent d’être soit plus rapides, soit moins encombrants1.

Le souci du marché actuel, c’est que la totalité des constructeurs se concentre sur des machines classiques. Des solutions qui n’ont pour elles que de permettre de mettre à jour des PC qui tombent en panne ou qui deviennent obsolètes logiciellement à cause d’une décision comme celle de Microsoft. L’intérêt de passer d’un PC sous Core i3 de 2010 à un PC sous Core i3 en 2020 n’est pas très clair pour l’utilisateur moyen. Il aura plus d’intérêt à acheter un nouvel écran, à faire évoluer la mémoire et remplacer un disque dur par un SSD qu’à changer toute sa machine.

L'attaque des clones

Pire, tous ces constructeurs qui se battent pour le même gros gâteau qu’est le PC classique ne trouvent rien de mieux que de proposer des copies de copies. Des engins qui techniquement se ressemblent absolument tous et qui, quand ils présentent une nouveauté technique, se font rapidement rattraper par les concurrents. Les exemples des charnières 360° ou des bordures fines sont suffisamment éclairants sur ce point. Pas besoin de changer de machine, pas de nécessité de le faire. On passe son tour. On attend le suivant. Pendant ce temps-là, tout le monde sert la même soupe technique. On y piochera par un coup du sort en cas d’obligation de changement ou au gré des bonnes affaires que l’on peut croiser.

ASUS RoG Huracan G21

Reste deux secteurs en croissance et, devinez quoi, ce sont des secteurs spécialisés. L’industrie a d’abord découvert que vendre des machines de jeux avait du sens. Les gammes Alienware de Dell ou Republic Of Gamer de Asus ont, par exemple, fait leur apparition et attiré pas mal de public. Même topo chez Gigabyte avec ses Aorus ou Acer avec les Predator. Tout le monde a embrayé bien sur et on a eu des solutions chez HP ou Lenovo aussi bien que chez MSI ou autres. Avec ces machines très orientées jeu, le public avait une raison de mettre à jour sa machine. Ce secteur a logiquement été le premier à s’intéresser à son public car ce dernier est très sensible à l’argument de la performance. Un nouveau processeur ? Une nouvelle carte graphique ? Une technologie d’affichage innovante, ces éléments suffisent à “ringardiser” la série précédente. Quoi de mieux pour pousser le marché à s’auto renouveler.

ConceptD-500_CT500-51A_01

Ont suivi les machines de “créateurs”. Des engins pensés pour assumer des performances lourdes avec un maximum de stabilité. On a vu apparaître des solutions de plus en plus grand public et la quasi totalité des constructeurs s’orienter vers ce marché lui aussi en nette croissance. 

Point commun entre ces deux types d’engins ? Leur spécialisation. 

Qu’est ce qui pourrait motiver un musicien, un graphiste, un vidéaste, un photographe ou autre à acheter un PC ? A  choisir la marque X plutôt que la marque Y ? La spécialisation de leurs machines. Alors ok, le marché est plus petit. On ne vise plus qu’une seule part du gros gâteau. Mais, en contrepartie, le premier à tenter ce nouveau segment bénéficiera d’une meilleure visibilité. Imaginez un portable avec un vrai lecteur de cartes mémoire aux performances garanties, un écran extrêmement bien calibré et un système de jupe adaptable comme pare-soleil. Si le matériel interne suit, cet engin intéressera sans doute beaucoup les photographes. Qu’ils soient amateurs ou professionnels. D’autant que cette machine saura mener à bien l’ensemble des autres opérations que l’on demande à un PC.

BlackMagic

Une interface de contrôle vidéo signée BlackMagic

Même histoire avec un PC livré en proposant de multiples entrées et sorties audio pour un musicien ou un podcasteur. Idem avec une machine proposant une “Jog Wheel” ultra plate à la place d’un pavé numérique pour un monteur vidéo etc etc…

Cela n’empêche pas pour le constructeur de se baser sur le même matériel au niveau des composants de base. La carte mère, le processeur, la mémoire et le stockage peuvent être identiques. Il faut juste prévoir un port spécialisé permettant de recevoir  une carte son d’un côté, une solution graphique dédiée à la vidéo ou la photo de l’autre et bien entendu proposer des coques capables d’accepter chaque connectique spécialisée.

Je reste persuadé que l’avenir du marché info sera basé sur les capacités techniques spécifiques de chaque engin. La poussée de solutions comme les Chromebooks montre bien que la plupart des utilisateurs n’ont plus besoin d’un niveau de performances élevé pour leur usage quotidien. Des solutions de streaming de données pour le jeu vont également réduire le besoin d’un PC haut de gamme personnel. Pour peu que les offres de calcul déportés pour le rendu 3D, le montage vidéo et autre se démocratisent à leur tour, les fabricants vont devoir repenser toute leur approche du matériel.

Compal Armer

Ce nouveau prototype de Compal va totalement dans ce sens. Le Compal Armer est pour le moment une pure fiction mais il présenterait un réel intérêt à l’usage pour un graphiste en déplacement. L’idée de base est de proposer un portable de 13″ au format classique avec un écran tactile proposant une prise en charge de stylet actif et un clavier traditionnel. 

L’engin pourra donc répondre à tous les besoins d’un utilisateur classique. On ne connait pas exactement quels composants la marque prévoit à l’intérieur de ce type de produit mais on peut se douter qu’il s’agira d’une solution largement capable de faire tourner les outils du quotidien si elle est assez puissante pour lancer des logiciels de retouche d’images.

Ce qui différencie le Compal Armer des autres machines à écran tactile, c’est la présence d’une seconde zone d’affichage tactile qui se place devant le clavier. Une zone qui prendra la place du pavé tactile pour permettre un usage classique mais qui proposera également de quoi piloter des applications dédiées. La charnière particulière du dispositif fait en sorte que l’écran du haut puisse venir coiffer le clavier pour  se poser devant le second écran.

Compal Armer

Pour du montage vidéo, pour de la retouche d’images ou du dessin, pour de la musique ou autre, ce type de dispositif proposera une interface compacte et confortable. L’absence de clavier étant compensée par l’organisation de raccourcis précis sur le deuxième affichage. Palettes, brosses, outils divers pourraient prendre place pour un graphiste. Boutons, potentiomètres et autres interfaces virtuelles seraient appréciées par un musicien. Molette de défilement, raccourcis de montages et autres seraient utiles à un monteur vidéo.

Compal Armer

Je ne suis pas spécialement fan des solutions double écran en règle générale mais même dans un usage normal, ce système pourrait avoir un intérêt en intégrant des notifications ou des informations dédiées comme un calendrier ou autre directement sur le repose poignet.

Encore une fois, il ne s’agit d’un concept, Le Compal Armer fait partie du bouillonnement d’idées que le fabricant ODM a proposé à l’IF Design cette année. Sans que l’on sache si un partenaire de la marque s’y intéressera un jour ni même si l’engin est réellement réalisable. Dans tous les cas, il semble urgent que les constructeurs lèvent un peu le nez de leurs formules de PC classiques pour se poser la question de machines plus originales. Plus spécialisées, moins grand public peut-être mais capables de trouver plus sûrement un public.

Compal Armer : un prototype de portable double écran pour graphiste © MiniMachines.net. 2020.

La réalisatrice et peintre Marie Larrivé s’expose à la Galerie Miyu

Par Shadows

Nous avons déjà eu l’occasion d’évoquer les travaux de Marie Larrivé, artiste issue des Arts Décoratifs. Son travail de réalisatrice l’a en effet amenée à travailler sur plusieurs courts-métrages et clips en stop-motion ou animation 2D.

Dès aujourd’hui et jusqu’au 23 février, Marie Larrivé expose un autre pan de son travail : vous pouvez découvrir ses peintures à la Galerie Miyu, située à Paris et entièrement centrée sur les auteurs de cinéma d’animation. En outre, des projections-rencontres sont prévues au même endroit avec la réalisatrice les 22 et 23 février à 16 heures : l’approche se veut informelle et ne nécessite pas d’inscription. L’occasion, donc, de découvrir l’univers de Marie Larrivé dans sa globalité.

Pour plus d’informations, on se rendra sur le site de la Galerie Miyu, située au 4 rue d’Enghien, 75010 Paris.

L’article La réalisatrice et peintre Marie Larrivé s’expose à la Galerie Miyu est apparu en premier sur 3DVF.

Ciné Court Animé, du 16 au 22 mars à Roanne : films, rencontres, colloque

Par Shadows

Dans quelques semaines se tiendra le festival international du court métrage d’animation de Roanne.

Au menu de cet évènement : 220 films, 6 compétitions, près de 70 séances, 4 expositions mais aussi de multiples rencontres avec des réalisateurs.
Le prochain colloque de NEF Animation sera par ailleurs organisé durant le festival, sur le thème « Images fixes & Images animées – Livres illustrés, bandes dessinées et courts métrages d’animation» .

On trouvera sur le site officiel du festival les tarifs et la liste des séances : de quoi préparer efficacement votre venue.

L’article Ciné Court Animé, du 16 au 22 mars à Roanne : films, rencontres, colloque est apparu en premier sur 3DVF.

Comment vendre de la merde en ligne en une magnifique leçon

Par Pierre Lecourt

Comment vendre un produit pourri facilement sur internet ? C’est pas si facile en réalité. Il y a toujours la possibilité de faire un très joli site et de raconter une “belle” histoire. Mais cela demande du savoir faire, d’investir un minimum en compétences, en argent et en temps. Et puis surtout il faut également faire connaitre ce site ce qui n’est pas des plus simple. 

2020-01-22 12_44_52-minimachines.netLes jolies pages bidons des vendeurs en Dropshipping

L’escroc en puissance a souvent plus vite fait d’acheter des campagnes de pub, de vendre un produit bidon pendant quelques semaines ou quelques mois et de passer à autre chose. S’il doit vraiment investir beaucoup de temps et de savoir faire… autant vendre un meilleur produit. Et le faire durer longtemps, ce sera plus rentable.

Proposer un mauvais produit très rentable sur une plateforme de e-commerce, une “Marketplace”, semble être une alternative intéressante. On profite de la notoriété d’un site comme Amazon ou la Fnac pour vendre ses produits bidons. On paye certes quelques frais mais qui sont largement compensés par la visibilité naturelle de ces sites.

Seul souci, les produits sont alors notés par les internautes qui les reçoivent. Dès lors les produits vraiment mauvais, ceux qui ne fonctionnent pas correctement ou simplement inutiles, se font rapidement descendre en flèche. Les internautes mécontents jouant alors le rôle de juges. Cela empêche d’autres internautes de se faire avoir et permet de “passer ses nerfs” en découvrant que l’on a été abusé par une description un peu trop enthousiaste.

Un gros malin a cependant trouvé la parade. En mettant les juges que sont les internautes dans sa poche. Cette vidéo du “LockpickingLawyer”1 vient d’être publiée et montre comment un vendeur de produits bas de gamme a réussi à contourner le système. C’est à la fois efficace et probablement très rémunérateur.

2020-02-19 16_13_48-Window

Le produit s’achète sans négociation entre 4.9 et 8.9$ en Chine…

La combine est assez simple. La première phase consiste à trouver un produit qui “présente  bien” et qui doit être le moins cher possible. Si il concerne une catégorie de produits peu concurrentiels sur la marketplace que vous visez, c’est encore mieux. Ici, il s’agit d’un petit coffret à clés que l’on va placer à l’extérieur de la maison pour avoir sous la main de quoi ouvrir la porte principale en cas d’oubli. C’est donc un produit sensible puisqu’il permettra à un voleur qui l’identifie de pénétrer facilement chez vous.

Ce petit coffret est livré avec un mécanisme à code qui vient bloquer une barre de métal qui empêche son ouverture. Comme vous pouvez le voir dans la vidéo, un simple bout de métal suffit à faire pression sur la barre et permet de sentir la bonne combinaison même sans la connaitre. On pourra donc ouvrir ce coffret avec un minimum de doigté ou d’entrainement préalable.

2020-02-19 15_49_36-Window

Mais la serrure n’est pas le plus important ici. Ce qui est vraiment grave c’est la méthode employée par le vendeur pour continuer à proposer ce produit très entrée de gamme sur un secteur aussi sensible. Que ferait un internaute moyen qui aurait déboursé 22$ pour un produit de ce type normalement ? En considérant que c’est plus ou moins le même genre de matériel qu’il aurait pu trouver en grande surface ? Soit il laisse un avis moyen et deux ou trois étoiles sur la plateforme pour informer les autres internautes. Soit il demande un remboursement du produit. Il peut également faire les deux. Dans tous les cas, cela met rapidement fin aux ventes d’un produit médiocre.

La parade est donc de proposer une ristourne importante pour le produit sous la forme d’un bon d’achat ou d’un remboursement via PayPal. Un bon d’achat de 10$ est ainsi proposé par le vendeur sous la forme d’une carte glissée dans chaque boitier. L’acheteur qui découvre le produit, le prend en main et l’ouvre, à la bonne surprise de voir que son achat à 22$ va être quasiment remboursé de moitié immédiatement.

2020-02-19 15_49_47-Window

Seulement, il y a quelques conditions pour bénéficier de cette offre, juste ce qu’il faut pour anéantir tout le  système de notation d’Amazon.
Afin de recevoir ce bon d’achat de 10$, il faut :
– Donner une note de 5 étoiles au produit avec un commentaire positif.
– Envoyer un email à une adresse “bidon” (@outlook.com)

Cet email doit comprendre une capture d’écran ou un lien vers votre commentaire, votre numéro de commande et indiquer si vous préférez un remboursement via Paypal ou un bon d’achat.

Il est bien précisé qu’il est absolument interdit de mentionner le fait que votre avis et votre note sont commandités en échange d’une rémunération. Si vous le faites vous ne recevrez pas vos 10$. C’est logique puisque cela va contre la politique des plateformes que de payer pour une notation des produits.

2020-02-19 16_07_57-Window

Et voilà ! Le nombre d’internautes qui vont mordre à l’hameçon et demander les 10$ explose, votre produit devient rapidement le mieux noté de sa catégorie puis le plus vendu. Vous arrivez en haut de page et, comme vous n’êtes pas le moins cher, passez pour le produit le plus sérieux et la meilleure affaire sur le site. Le bilan des opérations est très bon pour le vendeur. Son produit ne doit coûter que 3 ou 4 $, la mise en place et la gestion est entièrement réalisée par Amazon. Les commandes affluent et même si vous remboursez 10$ par commande, il vous reste à chaque fois une marge confortable à ne rien faire.

2020-02-19 16_08_06-Window

Notez que la carte est neutre, sans rapport avec le produit lui même. Il est possible que cette méthode touche des dizaines de produits différents et que de nombreux internautes se mettent à noter des matériels médiocres de cette manière pour se faire rembourser en partie. Vous pouvez donc changer de produit, relancer l’opération et continuer à gagner de l’argent avec des matériels qui, vendus dans des conditions normales, ne pourraient pas partir au prix demandé.

Ici, la publicité nécessaire à la visibilité du produit est payée par les internautes avec… leur propre argent. On touche, en quelque sorte, au sublime.

Comment vendre de la merde en ligne en une magnifique leçon © MiniMachines.net. 2020.

Doggie Corgi : un peu de détente entre chiens, ASMR et animation

Par Shadows

Le studio Goindol, basé en Corée du Sud, s’est lancé ces derniers mois dans un sympathique projet de vidéos relaxantes mettant en scène plusieurs chiens : un corgi et ses amis. Boucles d’animation, sons d’ambiance, la série de vidéos surfe sur la mode de l’ASMR (ces sons censés provoquer de douces sensations de détente). Les décors soignés sont également au coeur du charme de l’ensemble.

En voici une petite sélection ; on trouvera sur la chaîne Youtube davantage de contenus, mais aussi des timelapses montrant la création des décors.

L’article Doggie Corgi : un peu de détente entre chiens, ASMR et animation est apparu en premier sur 3DVF.

❌