Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierHardware

Le possible easter egg du Power Mac 4400

Par Pierre Dandumont

Depuis quelques années, je cherche les images cachées dans les ROM des vieux Mac (là par exemple). Et sur Twitter, une personne a publié des images… avec une photo que je connaissais pas.

Vu le texte (Tanzania Team), je me suis dit que ça venait du Power Mac 4400 ou d’un clone (c’est le nom de code de la carte mère). Bingo : mon dossier avec les ROMs des Mac ne contenait pas celle du 4400. Après une extraction rapide, j’ai bien trouvé la même image. Je suppose qu’elle est aussi dans les ROM des clones basés sur la même carte mère (Motorola, Power Computing, etc.) mais je n’ai pas trouvé de dump des ROM.

Tanzania Team

Par contre, je n’ai pas trouvé comment afficher l’image. Je n’ai pas de Power Mac 4400 et MacKido, qui liste une bonne partie des easter egg de ce type, n’a pas le Power Mac 4400 dans sa liste. J’ai cherché un peu, mais je n’ai pas trouvé de référence à cet easter egg sur Google.

Si quelqu’un a la méthode pour afficher l’image, ça m’intéresse (si je trouve un jour un 4400).

Jouer à Doom sur un lecteur Blu-ray, c’est possible

Par Pierre Dandumont

Récemment, je suis tombé sur un projet intéressant : Blu-Play. Le site explique comment lancer des jeux sur des Blu-ray et il existe même un portage de Doom qui fonctionne sur une console, un lecteur de Blu-ray ou VLC.

L’idée est simple : utiliser les fonctions Java des menus des Blu-ray pour lancer de vrais programmes. Selon les créateurs, ça fonctionne sur les consoles équipées en Blu-ray (PlayStation 3, PlayStation 4, Xbox One), sur les lecteurs de salon et les logiciels de lecture pour PC, de VLC à PowerDVD. La liste est assez longue. Sur le site, ils expliquent comment coder des programmes, les pièges à éviter, les commandes disponibles (une console avec une manette fonctionnera évidemment mieux).

La partie intéressante, évidemment, ce sont les quelques logiciels disponibles. Ils fournissent des jeux et une personne a même porté Doom. Il faut télécharger l’ISO (ou les fichiers) et les graver. Comme j’ai un graveur de Blu-ray (un UJ-260), j’ai juste acheté quelques BD-RE (réinscriptibles). Si vous avez une Xbox One, on peut aussi graver sur un DVD. Astuce pour Doom : j’ai juste utilisé Burn pour graver un « DVD » en UDF et ça passe sur les lecteurs de Blu-ray (et bizarrement pas sur mes PlayStation). A noter que Doom est open source.

Dans VLC


Dans VLC

Maintenant, les tests.

Doom sur des lecteurs Blu-ray

J’ai d’abord testé sur un Sony BDP-S490 européen, mon lecteur de secours. La croix de la télécommande permet le déplacement, l’avance rapide permet de tirer, c’est jouable. Il faut 87 secondes pour charger le jeu. Dans le jeu « Ukko’s Journey », c’est fluide, avec entre 45 et 55 fps. Ensuite, avec un BDP-S370 américain, qui sert pour les Blu-ray zonés. Il est plus ancien et ça se voit : le jeu tourne à moins de 15 fps. C’est assez flagrant avec Doom, le jeu est plus lent et charge plus lentement (117 secondes). Vient ensuite le cas de mon Samsung, un vieux BD-ES5000. Ukko fonctionne lentement (vers 15 fps) et le jeu ne semble pas recevoir les commandes rapides, je suppose que ça vient de la télécommande. Avec Doom, c’est pire : il faut des plombes pour lancer le jeu (165 secondes), et il réagit mal. La touche pour avancer reste enfoncée, par exemple.

Doom sur des consoles

Etape suivante, sur des consoles. D’abord, une PlayStation 3 sortie de son carton. C’est un modèle fat (pas la première, la 40 Go). Assez bizarrement, Doom ne se lance pas, mais bien le second disque. Ukko fonctionne à plus de 60 fps la majorité du temps. Sur une PlayStation 4 Slim, même problème : Doom ne se lance pas, et Ukko est rapide (plus de 200 fps).

PS3


PS4

Doom avec VLC

Alors, VLC est un peu particulier, parce que je n’ai pas trouvé comment modifier les commandes facilement. Ukko tourne bien (et rapidement : plus de 100 fps) alors que Doom se charge mais je ne peux pas jouer. Les commandes répondent uniquement dans les menus et je ne sais pas comment retourner en arrière, par exemple. Disons que le jeu se lance, en tout cas.

J’ai fait une vidéo avec tous les exemples pour montrer ce que ça donne. La première montre juste le résultat de Doom sur un lecteur Sony, la seconde tous les résultats.

Dans tous les cas, c’est assez amusant de voir ce qu’il est possible de faire avec une machine virtuelle Java. Et ça montre aussi que les performances demeurent extrêmement variables.

Mise à jour d’un PowerBook 1400 (bis) : une carte graphique 16 bits

Par Pierre Dandumont

Il y a quelques semaines, j’expliquais que j’avais testé une carte graphique pour PowerBook 1400 mais que la carte ne fonctionnait pas. Mais j’ai trouvé sur eBay le second modèle de carte graphique compatible, une ViewPowr 1400/16.

Cette carte s’insère au même endroit que la carte Apple, sur un connecteur NuBus interne, et propose la même sortie vidéo : un connecteur issu des PowerBook 1×0. Elle possède deux différences par rapport à la carte Apple. Premièrement, elle peut afficher des images en milliers de couleurs (16 bits), contre 256 couleurs (8 bits) avec la Apple. A l’heure des écrans 30 bits, ça fait sourire, mais c’était un argument de vente. Deuxièmement, elle est nettement plus large que la carte Apple. En pratique, elle rentre mais bloque le troisième connecteur RAM, il est donc impossible d’empiler les modules.

La carte


Elle est (beaucoup)- plus large que la Apple (à gauche)


Elle prend un emplacement RAM

La carte fonctionne sans pilotes, en tout cas sous Mac OS 9.1 sur mon PowerBook 1400. Au démarrage, elle affiche le logo de Newer Technology (qui vendait la carte) avec une référence à Focus Enhancements, qui est visiblement à l’origine de la technologie. La carte affiche directement du 640 x 480 (67 Hz, Mac oblige) en 16 bits. On peut descendre le nombre de couleurs, mais pas modifier la définition. A l’époque, la sortie vidéo servait essentiellement à connecter le Mac sur un projecteur, et éventuellement sur un moniteur : les Mac portables ne pouvaient pas, comme maintenant, proposer la même puissance qu’un Mac fixe. Reste que la carte a une définition limitée (plus faible que le 800 x 600 de l’écran du PowerBook 1400), empêche l’utilisation de certains modules de RAM et utilise un connecteur propriétaire et daté. Pour le connecter, j’ai dû utiliser un « PowerBook » vers DA15 (le connecteur Apple) puis un second vers le DB15 classique (VGA).

Le logo au démarrage


640 x 480 @ 67 Hz


Reconnue directement

Un prototype d’iPhone 4S sur eBay

Par Pierre Dandumont

Vu sur eBay, un prototype d’iPhone 4S, en DVT. C’est un iPhone 4S sous SwitchBoard et pour une fois, il n’est pas vendu trop cher.

La face arrière indique des XXX pour le numéro de série, et le menu de démarrage n’est évidemment pas la classique grille d’icônes. L’appareil est en bon état, et le vendeur en demande 350 $ (quand vous lirez ces lignes, il aura été vendu).


Notez les XXX


❌