Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Un petit pas pour l’homme, un bond de géant avec NVIDIA RTX

Par Shadows

A l’occasion du cinquantenaire de la mission Apollo 11 et des premiers pas humains sur la Lune, NVIDIA a mis à jour sa démo d’alunissage.

Initialement dévoilée en 2014, la démo en question entendait casser certains arguments complotistes. L’idée était de recréer les premiers pas lunaires avec un éclairage réaliste, et d’expliquer au passage les supposées incohérences des images de la NASA (causées en réalité par la diffusion, le sol lunaire inégal et l’exposition). Sur le plan technique, une méthode d’illumination globale par voxels (VXGI) était utilisée.

Pour 2019, c’est sans surprise la technologie RTX qui fait son apparition dans la démo. De quoi améliorer encore le réalisme, des ombres douces aux reflets.

Voici le résultat, avec tout d’abord une présentation vidéo en compagnie de Buzz Aldrin, suivie d’une déclinaison de la démo pour le SIGGRAPH : le public pouvait s’immerger dans la scène via de la motion capture (une IA se chargeant d’analyser le flux vidéo pour déterminer la pose) et des techniques de production virtuelle. Le tout, évidemment, en temps réel.

L’article Un petit pas pour l’homme, un bond de géant avec NVIDIA RTX est apparu en premier sur 3DVF.

Marshall Electronics Brings Next Generation Miniature and Compact Cameras into Focus at IBC 2019

Par D Pagan Communications

TORRANCE, CA, AUGUST 8, 2019 – Marshall Electronics, a leading provider of professional cameras, monitors, and accessories for broadcast production, will be showcasing the latest additions to its award-winning line of miniature and compact cameras at IBC 2019 (Stand 12.D20).   Marshall Electronics’ next generation camera line greatly improves upon nearly every feature that has ...

Magewell Heading to IBC2019 with Rapidly-Expanding Portfolio for Evolving Production and Distribution Workflows

Par Write Turn Communications

Recently-announced capture, conversion and streaming solutions to make European debuts at the show alongside established offerings August 8, 2019 — Nanjing, China: Magewell has amped up its product lines over the past year, as the award-winning video interface innovator expands its portfolio with more solutions that help video production and AV professionals maximize the benefits ...

Production Virtuelle : un guide gratuit fait le point

Par Shadows

A l’occasion du SIGGRAPH, Epic Games a dévoilé un guide sur la production virtuelle. Intitulé The Virtual Production Field Guide, il est gratuit et en anglais.

Le livret se veut relativement accessible, et vise notamment à évangéliser les réalisateurs. On y trouvera une description des workflows et techniques (murs de LED, repérages de lieux en VR, etc) de façon à disposer d’une vue d’ensemble de la production virtuelle. Le guide propose aussi un retour sur des projets ayant utilisé cette méthode. Plus loin, le livret s’intéresse à la façon dont tel ou tel département peut profiter de la production virtuelle. Enfin, des interviews complètent l’ensemble avec par exemple le réalisateur Kenneth Branagh, le superviseur Ben Grossman, le directeur de la photographie Bill Pope.

L’intérêt d’Epic Games autour de la production virtuelle est évidement : cette approche s’appuie sur le temps réel et l’éditeur a tout intérêt à vanter les mérites de cette technique. Reste que le guide sera une excellente base pour maîtriser les enjeux principaux de la production virtuelle.

L’article Production Virtuelle : un guide gratuit fait le point est apparu en premier sur 3DVF.

ZBrush Summit : découvrez le programme complet

Par Shadows

Pixologic a dévoilé dans la nuit le programme de son prochain ZBrush Summit. Comme les années précédentes, l’évènement mêlera concours de sculpture, conférences de haut niveau et possibles annonces autour du logiciel.

En pratique, le ZBrush Summit se divise en deux grandes parties :
– un « sculpt-off », tournoi de modélisation qui sera à suivre en ligne et en direct le 26 septembre ;
– des présentations, workshops, revues de portfolios les 27, 28 et 29. Cette partie sera accessible physiquement chez Gnomon School à Hollywood et une grande partie sera retransmise en ligne.

Le programme complet des présentations est donc désormais disponible en ligne. Au menu : de la visualisation scientifique avec Newt Studios, du jeu vidéo avec Ubisoft Montpellier, des jouets avec Hasbro, de la sculpture organique avec Maria Panfilova, des créatures et du hard surface avec Tippett Studios… Sans oublier un « Pixologic Presents » le 27 qui devrait donner un aperçu du futur de ZBrush.
Sans surprise, Pixologic essaie une fois de plus de varier les sujets et techniques. Seul regret : une conférence prévue par MPC sur Le Roi Lion et qui ne sera pas retransmise en ligne.

Il est possible de s’enregistrer pour être tenu au courant des annonces. L’accès aux retransmissions en ligne est gratuit. Enfin, le décalage horaire n’est pas un souci : Pixologic proposera des enregistrements après coup, que nous aurons l’occasion de relayer.

L’article ZBrush Summit : découvrez le programme complet est apparu en premier sur 3DVF.

Inaugural Rise Awards Announces Shortlist

Par Denise Williams

Rise, the award-winning advocate group for gender diversity within the broadcast manufacturing and services sector, is pleased to reveal the shortlist for its first ever Rise Awards. The judges saw a stellar selection of global nominations from women in a variety of roles across the industry in several categories including: Business, Engineer, Marketer/PR, Rising Star, ...

Infinite Laurel & Hardy Hologram

https://i.vimeocdn.com/video/803838135_960.jpg960540urn:ebu

Holotronica are now creating chimera holograms, and we are working in unique ways with the medium. Contact us to find out more: holotronica.com/contact

Cast: Holotronica

Live Paintmapping Ozora 2019 - Microbes & other Shamanic Beings

https://i.vimeocdn.com/video/803971291_960.jpg960540urn:ebu

This is our second Live Paintmapping at O.Z.O.R.A. Festival 2019 featuring jonathan Ouisse, J-A Dupont, Jumu Monster, ilhack and Wally Pearce. The composition is a tribute to Cesar E. Giraldo Herrera’s book Microbes & other Shamanic Beings.

Cast: Jacques-André Dupont

Primestream To Highlight Solutions for Removing Limits and Unleashing Media Creativity at IBC2019

Par Denise Williams

At IBC2019, Primestream will present a series of new and improved features and functions within its comprehensive toolset to help customers deal with increasingly complex issues including changes to technology, workflow and business opportunities. Primestream’s overarching system seamlessly combines all of its proven technologies to enable flexible workflows that address the unique opportunities and challenges ...

VJYourself! // Interactive Dance Installation

https://i.vimeocdn.com/video/765091881_960.jpg960540urn:ebu

VJYourself! it’s an interactive dance installation, a magic mirror of the XXIst century or a Eadweard Muybridge crazy live machine. Audience dances with theirselves in the past, repeated, composed and choreographed by time and repetition effects. A real-time software developed with Openframeworks by Playmodes Studio.

Music: Bump by Ramacod.

VJYourself is permanently installed at WNDR Museum in Chicago.

Cast: Playmodes Studio

Tags: playmodes, playmodes studio, installation, interactive, openframeworks, vj, capture, vjyourself and vjyourself!

From Tiny Lavaliers To Award Winning Headsets – DPA Microphones Has Something To Suit Everyone At IBC 2019

Par whitenoise

Hot on the heels of its recent Red Dot Design Awards success, DPA Microphones will be showcasing its incredible 6000 series of Subminiature Microphones at this year’s IBC exhibition in Amsterdam (Booth 8.D70). Since its launch in 2018, DPA’s 6000 series has continued to astonish end users and reviewers because it is so small and ...

Otu & Volàtil en Sónar Festival 2019 · Nuestro TOP 10 de la 26ª edición

Par volatil

Ya han pasado casi dos semanas desde nuestra aventura en la 26ª edición de Sónar Festival. Nos ha dado tiempo de leer crónicas, artículos de opinión y resultados generales. 20.000 asistentes menos que en la edición anterior. Tal como aclamaba la última nota de prensa que recibimos “Un Sónar global, intercultural, femenino, queer y radical. 105.000 asistentes procedentes de más de 120 países».

Aquí va nuestra crónica de la parte más visual de la edición 2019. Fácil, sencilla, directa y sin rodeos, ¿vale? Hemos decidido compartir nuestro TOP 10. QUEREMOS DEJAR MUY CLARO QUE EL ORDEN NO ES IMPORTANTE,  todos serían el TOP1, se trata de seguir apoyando la escena visual, ese es nuestro objetivo. 

Pero antes queremos hacer una pequeña reflexión. Esta edición ha sido especial por muchas razones. Y aunque se presentaron muchos baches, la organización supo mantener la cabeza bien alta y demostrar su alto grado de profesionalidad como en todas sus ediciones anteriores.

1 – El cambio de fecha. Después de un cuarto de siglo teniendo lugar el tercer finde de junio, este año, como sabéis, se realizó un mes más tarde por intereses comerciales y económicos de Fira Barcelona.

2 – La huelga de «riggers» y el poco apoyo que ha recibido el festival por parte de l’Ajuntament o de la propia Fira dejó mucho que desear.

3 – La asistencia del fundador y creador de esta plataforma online, que empezó como un foro para Vj’s de habla hispana y se ha convertido en un amplificador de proyectos audiovisuales. Sí, Óscar Testón vino a Barcelona y vivimos esta experiencia juntos. Óscar tiene una mirada muy cultivada sobre el mundo de las visuales y las conversaciones después de cada show han sido súper enriquecedoras.

Y ya sin más preámbulos, nuestro TOP 10. ¡Allá vamos!

Top 1 – Empezamos por Desilence, dúo de Barcelona formado por Tatiana Halbach y Soren Christensen y que desde 2005 han ido llegando cada vez más y más lejos con todos sus proyectos. Sus visuales para Desert son belleza y magnífico tratamiento del color. Formas no figurativas sincronizadas con la música a la perfección.

Top 2 – Seguimos con Ouchhh talento directo a los sentidos desde Istanbul. El escenario del auditorio del sónar (Sónar Complex) vibró con la fuerza del dúo de psych-afro-tech-avant-rock español Za! La parte visual mantuvo la tensión logrando una experiencia multidisciplinar que conectó ciencia, arte y tecnología. Ouchhh es un estudio new media formado por varios creativos de diferentes disciplinas que trabaja en los campos de la inteligencia artificial y el arte a partir de datos. Te hablamos de ellos la crónica del Mira 2017.

Top 3 – No podíamos faltar al show de Los Voluble porque iríamos a todos los bolos que hacen. Porque son auténticos, puros y directos. Es que ya solo con el título “Flamenco is not a crime”, te despiertan la curiosidad y las ganas de ir a verles. Como viene siendo habitual: vanguardia, política y flamenco con mucho ritmo, clase y talento. Han creado su propio lenguaje audiovisual para denunciar o hacernos pensar sobre temas como la religión, la política y la actualidad.

Top 4 – Uno de los directos que más ilusión nos hacía de esta edición de Sónar Festival era el de Hamill Industries.  El sábado a las 14h en el auditorio y contra-programados por lo que viene siendo “la siesta”, nos ofrecieron una fiesta en toda regla. Sincronía de luces, imágenes y láser acompañada por unas buenas atmósferas. Una pena ese día la potencia de sonido en el auditorio que desmereció el show.

Top 5 –  De nuestro formato preferido, la Dome, en el espacio Sónar360 byMediapro, y dentro de la programación del Sónar+D, elegimos el show de Alba G. Corral junto al músico Alex Augier, el único espectáculo en directo en este espacio. Quizá por la magia del directo o por sus palabras antes de empezar la proyección, logramos meternos hasta el fondo dentro de ese mundo de escenarios generativos.

Top 6 – Lo de Daito Manabe es otra historia. Si ibas a ver el show sin saber nada del proceso creativo, la sensación era de decepción. Pero si te explican que “dissonant imaginary” es el nuevo proyecto en forma de show tecnológico y sonoro creado junto al doctor Yukiyasu Kamitani. Y si además, descubres que el procedimiento de toma de señales del cerebro (a partir de un scanner y un proceso de resonancia magnética) y posterior análisis y decodificación del Dr. Kamitani son utilizados por Manabe para crear un espectáculo visual y sonoro que puede marcar un antes y un después en la relación que se establece entre música y cerebro, la cosa cambia.

Top 7 – Max Cooper. Con su potencia y contundencia en directo. Como única apreciación se echaba de menos la figura de un vj en escena, ya que la propuesta visual que le acompaña es muy potente y eso hace pensar que parte de su show visual está enlatado… (upsss!!).

Top 8 – Joanie Lemercier nos mostraba su nueva obra «Nebulae» en la Dome con la música de Joshua Sabin (Subtext label). Un ejercicio de formas geométricas a su más puro estilo que sacaban partido al formato Dome, haciendo flotar de una escena a otra. Gran sorpresa nos llevamos al inicio de su set ya que empezó con imagen figurativa. Algo que en Lemercier nos sorprende.

Top – 9 – Mención especial a los directos de Nicola Cruz y SEBASTIAN. Del primero hemos descubierto que las visuales fueron obra de Fidel Eljuri, un artista visual de Quito al que le hicimos una entrevista súper interesante en 2016.

Top – 10 – Lo de SEBASTIAN fue muy grande. Su música, una mezcla de Justice y 2ManyDjs provoca en el público eso que pocos consiguen, que todos salten sin parar. Las visuales, muy simples, letras y colores. Me costó encontrar al autor pero lo logré, tras investigar un poco el Instagram del artista, que es ni más ni menos del director de cine Gaspar Noe. ¿Qué no te lo crees? Pues mira. No estaba proyectando ahí en directo pero le ha hecho parte del contenido para su show seguro.

No queremos terminar el artículo sin mencionar la instalación de Onionlab, un espacio interactivo e inmersivo de luz e imagen controlada por los movimientos de los visitantes. La experiencia de Onionlab para Desigual invita a encontrarse con el artista interior. Nos perdimos la combinación de proyección, lasers, cámaras, reconocimiento del movimiento, gráficos en tiempo real, sensores biométricos, proyección envelope y luces LED. Y es que entre una cosa y otra al final, no pudimos verla. Ojalá se repita pronto y ahí estaremos.

Cerramos la crónica con esta declaración de Otu (Oscar Testón). 

«Ha sido un placer vivir la experiencia del Sónar, no sólo por la cantidad de oferta cultural que te ofrece el festival, sino por la calidad de la gente que te encuentras. Viejos compañeros que ves tras años y te emocionas al volver a compartir unas horas o días y sobre a mis cercanos que me aguantaron carros y carretas. El año que viene prometo ir al Sónar noche».

La entrada Otu & Volàtil en Sónar Festival 2019 · Nuestro TOP 10 de la 26ª edición aparece primero en Vjspain Comunidad Audiovisual, Mapping, Vj, Diseño Interactivo.

NUGEN Audio Highlights Loudness Toolkit’s Netflix-Ready Workflows at IBC 2019

Par D Pagan Communications

AMSTERDAM, AUGUST 1, 2019 – NUGEN Audio’s Netflix compliance is making quite a splash with post-production audio teams across the globe. Among the many Netflix-focused solutions is its Loudness Toolkit 2.8, which will be presented at IBC 2019 (Pod F.P37). The company will also feature its Halo Upmix solution for stereo to 5.1, 7.1 and ...

Solaris, Karma : l’avenir de Houdini dévoilé au SIGGRAPH

Par Shadows

L’éditeur SideFX présenté les avancées de son logiciel Houdini à l’occasion du SIGGRAPH. Pas de lancement pour le moment, mais une annonce : Solaris.

Lighting, lookdev, layout

Concrètement, Solaris apporte un nouveau context dans Houdini : les LOPs ou lighting operators. Ce système va permettre à Houdini de proposer un support natif de la technologie USD (Universal Scene Description) développée par Pixar et disponible en open source.

A la clé : de nouveaux workflows dans Houdinis centrés sur le lookdev, le layout et le lighting.

Mantra remplacé ?

En complément, SideFX annonce Karma, un nom à retenir : il s’agit d’un nouveau moteur de rendu compatible USD. On imagine qu’à terme, il pourrait bien remplacer totalement l’actuel Mantra.

Les détails

L’éditeur a donné quelques détails concrets :

– La géométrie amenée dans les LOPs devient USD, et les données USD restent USD au sein des LOPs ;
– Solaris fournit un éditeur viseul pour le travail avec USD ;
– Solaris gère une grande variété de tâches de lookdev, layout, lighting ;
– Solaris est un nouveau Context dans Houdini Core, Fx, Indie et Apprentice, pas une application séparée ;
– Un nouveau moteur de rendu compatible USD est annoncé pour Solaris/USD : SideFX Karma Render ;
– Ce nouveau moteur de rendu travaille avec Hydra pour un IPR (rendu photoréaliste interactif) rapide ;
– Il s’agira d’un moteur de rendu CPU, une version GPU étant prévue pour une future mise à jour ;
– Solaris peut travailler avec d’autres moteurs de rendu compatible Hydra, comme RenderMan.

Autre information utile, Solaris devrait faire partie de Houdini 2019, prévi pour la fin de l’année. Karma Render sera disponible en même temps, en beta.

Voici pour finir la conférence complète de SideFX en vidéo :

L’article Solaris, Karma : l’avenir de Houdini dévoilé au SIGGRAPH est apparu en premier sur 3DVF.

Sketchfab poursuit sa quête de grandeur

Par Shadows

Comme de nombreuses autres entreprises, Sketchfab a profité du SIGGRAPH pour annoncer ses derniers projets.

L’an passé, la plateforme d’hébergement de modèles 3D avait dévoilé MASSIVE, un produit développé en collaboration avec Iconem (spécialiste de la numérisation du patrimoine) et le CNRS. L’idée était d’utiliser LOD automatique et streaming de données pour permettre l’affichage de modèles particulièrement lourds : typiquement, une ville en 3D ou un site archéologique complet.

Pour 2019, Sketchfab n’annonce malheureusement pas encore la sortie du produit, qui reste en beta fermée. En revanche, il y a du nouveau du côté des textures : le LOD fonctionne également sur ces dernières. Couplée au support des textures 16k, cette avancée permet d’obtenir un niveau de détail visuel nettement amélioré.

Autre avancée technique : l’équipe Sketchfab explique travailler sur une version Web Assembly (WASM) de son viewer 3D. A la clé, des gains de performance notables, mais Sketchfab se garde pour le moment de faire des promesses chiffrées.

Une page dédiée vous permettra d’explorer des modèles avec Massive ; un formulaire en bas de page permet par ailleurs de demander un accès à la beta fermée.

L’article Sketchfab poursuit sa quête de grandeur est apparu en premier sur 3DVF.

SIGGRAPH 2019, jour 4 : interviews, Bifrost et Pixar au menu

Par Shadows

Nous poursuivons notre compte-rendu du SIGGRAPH : après la première, seconde et troisième journée, place au résumé de ces dernières 24 heures.

Rencontres et interviews

Avant d’aller à la rencontre des exposants du Pavillon France, nous avons eu l’occasion d’échanger avec de nombreuses entreprises et exposants : nous reviendrons plus longuement sur ces échanges après la fin du salon. Nous avons notamment à nouveau longuement échangé avec l’équipe de l’outil d’animation physique Cascadeur, pu assister à des démonstrations. Autres entreprises croisées : BlackMagic Design (Fusion, Resolve, solutions matérielles pour la vidéo), Unity ou encore Tool Chefs (simulation de foules avec Atoms Crowd). Tous ont eu l’amabilité de prendre quelques minutes pour répondre à nos questions.

SIGGRAPH 2019

Bifrost

Quelques minutes avant le lancement de Bifrost for Maya, désormais disponible au téléchargement, nous avons assisté à une présentation dédiée. Le studio Scanline VFX, en particulier, nous a présenté ces avancées technologiques et leurs usages.

SIGGRAPH 2019
SIGGRAPH 2019

Un SIGGRAPH en apesanteur

De la réalité virtuelle en apesanteur : voilà un pitch pour le moins original, qui nous a incité à assister à une présentation de Felix & Paul Studios. En décembre 2018, l’entité a lancé une caméra de réalité virtuelle spécifiquement conçue pour être utilisée en microgravité, afin de l’installer dans l’ISS (Station Spatiale Internationale).
Cet engin a permis de réaliser un documentaire sur la vie des astronautes, spationautes et autres cosmonautes dans leurs missions, à 350-400 km au-dessus de nos têtes. Nous avons pu tester le résultat avec un casque VR : les images sont tout simplement éblouissantes, et ce film est un exemple parfait de la manière dont l’immersion peut apporter une vraie valeur ajoutée dans un documentaire. Magistral.

SIGGRAPH 2019

Netflix, une nouvelle déception de cette édition

Disney+, Netflix… La guerre des services de streaming était palpable durant ce SIGGRAPH, et Netflix se devait de répondre à Disney-Pixar et ses multiples conférences. Justement, une présentation dédiée était l’occasion de revenir sur trois séries du leader du streaming : The Umbrella Academy, Stranger Things et enfin A Series of Unfortunate Events.

Nous espérions quelques informations inédites et un éclairage sur les relations entre studios VFX et Netflix, à l’image par exemple de ce que nous avais confié l’équipe de D-Seed dans notre interview sur le film Io.
Hélas, nos attentes n’ont pas été comblées : une grande partie des éléments présentés avaient déjà été rendus publics, notamment via les breakdowns publiés par les studios. Sanction immédiate de la part des spectateurs : comme pour la conférence DreamWorks de la journée précédente, certains ont tout simplement quitté la salle. Le public du SIGGRAPH attend un niveau élevé, et cette présentation n’a pas su y répondre.
A ce stade et dans les conférences de studios que nous avons suivies, seuls les making-of Pixar et Felix & Paul ont réellement su tenir en haleine les accrédités.

Soirée Pixar’s RenderMan

LA soirée à ne pas rater du SIGGRAPH s’est déroulée à quelques encablures du Convention Center qui héberge le salon. La file d’attente, immense et débordant très largement sur le trottoir, témoignait de l’engouement du public pour cet évènement.

SIGGRAPH 2019

Durant la soirée, les équipes RenderMan nous ont présenté les dernières avancées du moteur de rendu. Nous avons aussi eu droit à de nombreux cas clients. Ce fut une belle consolation après l’annulation la veille du making-of du Roi Lion : en effet, un des superviseurs de MPC a pu dévoiler certaines images et nous a notamment expliquer que la nouvelle version de RenderMan a permis de rendre les plans 30 à 40% plus vite que sous l’itération précédente.

La soirée s’est terminée par la distribution de la fameuse Teapot RenderMan, dans son édition 2019.

SIGGRAPH 2019
SIGGRAPH 2019

L’article SIGGRAPH 2019, jour 4 : interviews, Bifrost et Pixar au menu est apparu en premier sur 3DVF.

IBC2019 sees Simplestream demo cloud-based solutions that ensure media and entertainment companies stay ahead of the technology curve

Par platformcomms

THURSDAY, 01st August 2019 – LONDON–Simplestream, the leader in live, live-2-VOD and on-demand OTT services, revealed that it will be returning to IBC to showcase how its solutions empower broadcasters, content owners and telcos to stay ahead of the technology curve and succeed in today’s competitive and fast-changing media and entertainment environment. “Visitors to our stand ...

Digital Distortions

https://i.vimeocdn.com/video/802529600_960.jpg960540urn:ebu

As part of the 2019 San Francisco Design Week, All of it Now invited the SF design community to come to our studio and explore the frontiers of experiential design and interactive motion graphics. Using our expansive knowledge of digital and physical tools, we crafted several installations that highlighted our skills and ambitions as an experiential design studio.

Digital Distortions used a combination of Notch, Kinect, and a simple webcam to create a real-time interactive video display, taking the classic fun-house mirror to the next level.

Cast: ALL OF IT NOW

Club des DA x Les Vandales - Show immersif @l'Atelier des Lumières

https://i.vimeocdn.com/video/802384417_960.jpg960540urn:ebu

Pour sa deuxième année de collaboration avec l’Atelier des Lumières, Les Vandales offrent au Club des Directeurs Artistiques un show immersif dédié au reveal de la nouvelle identité du club.
« Pour cette 50ème cérémonie nous avons pu donner vie à la nouvelle identité du Club à travers un show graphique et immersif. Cette invitation à « vandaliser » l’Atelier des Lumières fut un espace de liberté et d’exigence dont nous nous sommes emparés avec un réel plaisir. »

Cast: Les Vandales

DTC Broadcast to shine its AEON Lite in Hall 10 at IBC 2019

Par Manor Marketing

IBC 2019, 13-17 September, Hall 10 Stand C25:  DTC Broadcast will feature its entire wireless AEON transmitter range, including the acclaimed AEON Lite transmitter and the PRORXD-AEON receiver, all at a new location during IBC 2019 in Amsterdam from 13–17 September. DTC Broadcast has relocated to Hall 10 this year to ensure the highest visibility ...

GB Labs to highlight benefits of Dynamic Bandwidth Control at IBC 2019

Par Manor Marketing

IBC 2019, 13-17 September, Stand 7.B26: Leaders in intelligent storage solutions, GB Labs will launch Dynamic Bandwidth Control, which enables GB Labs storage system clients to prioritise the use and capacity of available bandwidth. Dynamic Bandwidth Control is an extremely valuable benefit only available in GB Labs storage systems. Traditionally, client storage usage is capped ...

SIGGRAPH 2019 : Toy Story 4, Dragons et temps réel pour la 3ème journée

Par Shadows

Nous poursuivons notre compte-rendu quotidien du SIGGRAPH 2019 avec un résumé des évènements du jour, en attendant un compte-rendu plus détaillé des conférences.

VR Theater

La matinée a débuté avec le VR Theater, concept lancé en 2017. Ce cinéma dédié à la réalité virtuelle permet désormais de découvrir les récits et créations à la pointe du secteur. En 3 éditions, il est devenu incontournable.
Beaucoup de belles surprises cette année, avec des oeuvres exploitant de nouvelles idées et notamment l’interaction entre le public et l’histoire : nous vous en reparlerons plus en détails très vite.

SIGGRAPH VR Theater Sizzler

Le Roi Lion Annulé

Nous vous l’annoncions il y a quelques heures : une mauvaise surprise a marqué la journée. Alors que de nombreuses personnes convergeaient vers le grand hall du Centre de Conventions, une notification est apparue sur nos smartphones : le making-of tant attendu était annulé.
Nous n’avons à ce stade pas pu obtenir de réponses sur les raisons de l’annulation, ni sur un éventuel report d’ici la fin du salon.

Le Roi Lion
© 2019 Disney Enterprises, Inc. All Rights Reserved.

Toy Story 4

En début d’après-midi a eu lieu le making-of de Toy Story 4 : 1h30 de conférence et de nombreux thèmes abordés. Nous reviendrons en détail sur le sujet après la fin du SIGGRAPH, mais en voici déjà un aperçu rapide :

  • Le Superviseur Camera / Layout a expliqué l’importance d’avoir créé un language “camera” pour montrer le chemin que va parcourir Woody pour prendre une décision.
  • Le Lighting a également dû prendre en compte cette histoire de transition dans une vie. Il était important de prendre en compte le fait que Woody ne serait de ne plus le jouet d’un enfant. Cette prouesse artistique a pu aboutir en jouant notamment avec l’atmosphère.
  • Le departement en charge du décor est revenu sur l’importance du magasin d’antiquités. Près de 1000 props ont été crée pour le film.
  • Un dernier superviseur est intervenu, le “Render” en charge de l’optimization du rendu. Des contraintes budgétaires ont par exemple obligé l’équipe à changer la couleur des cheveux de Gabi Gabi. Originalement jaunes, ils sont devenus roux pour diminuer les temps de calcul. L’équipe Pixar a annoncé le temps de calcul le plus long du film : un plan nécessitant 1300 heures par image ! Le public ne manqua pas de réagir à voix haute.
Toy Story 4
©2019 Disney•Pixar. All Rights Reserved.
Toy Story 4

Dragons 3 : DreamWorks déçoit

Contrastant douloureusement avec la présentation Pixar, la conférence DreamWorks ne restera pas dans les annales. Pire, il faut certainement la compter dans les déceptions ou même les flops de ce SIGGRAPH 2019.
Alors que la salle était déjà loin d’être pleine, des spectateurs ont fui peu à peu. L’entrée en matière avait pourtant été intéressante, avec un retour sur la franchise et des informations techniques autour des améliorations liées à USD, ou sur l’usage du moteur de rendu MoonRay.
Malheureusement, le manque d’interactions et les intervenants se contentant de lire un papier sans lever les yeux tout en faisant défiler les slides ont rapidement plongé la salle dans l’ennui. Pire : au bout d’1h30, aucune question n’a été posée, et les spectateurs sont sortis en silence.

Dragons 3

Real-Time Live !

La taille de la file d’attente en disant long sur l’envie du public pour voir cet événement. La salle était archi comble, tout le monde s’était donné rendez vous pour ce nouveau show.

Au menu, un concentré de toutes les avancées technologiques en temps réel. Grandiose ! Nous ne saurions trop vous recommander de regarder la vidéo complète de l’évènement, visible ci-dessous.

Les stands enfin visitables

Dernier point marquant de la journée, l’ouverture de l’Exhibition Hall et donc des stands d’entreprises. Nous avons donc pu commencer à échanger avec certaines entreprises : nous vous en reparlerons très vite.

SIGGRAPH 2019
SIGGRAPH 2019
SIGGRAPH 2019
Le Pavillon France

L’article SIGGRAPH 2019 : Toy Story 4, Dragons et temps réel pour la 3ème journée est apparu en premier sur 3DVF.

3ds Max et Maya : des versions Indie, mais pas en Europe

Par Shadows

Autodesk vient de lancer 3ds Max Indie et Maya Indie, des déclinaisons à prix cassé de ses logiciels.

Des prix cassés pour attirer de nouveaux clients

Le principe est le suivant : une nouvelle souscription proposée pour 250$/an, sous réserve que le client (artiste, studio) affiche un chiffre d’affaires de moins de 100 000 dollars annuels. L’offre est limitée à une licence par client.
Le tout donne accès à une version complète des produits, sans restriction.

Un programme pilote

Cette nouvelle offre est présenté comme limitée dans le temps (et est automatiquement renouvelée sous forme de licence à tarif plein si le client n’agit pas) mais aussi l’espace : pour l’heure, seuls les USA, le Royaume-Uni, le Canada, la Nouvelle-Zélande sont concernés.

Depuis, l’Europe, les deux pages produit renvoient un message clair.

Proposer cette offre dans d’autres pays est envisagé par Autodesk ; si elle vous intéresse, n’hésitez donc pas à montrer publiquement votre intérêt, que ce soit en commentaire, auprès de votre revendeur ou directement envers Autodesk.

L’article 3ds Max et Maya : des versions Indie, mais pas en Europe est apparu en premier sur 3DVF.

Cinema 4D passe en R21 et simplifie ses licences

Par Shadows

Maxon a profité du SIGGRAPH pour dévoiler la nouvelle version de Cinema 4D. Nous avons pu rencontrer l’équipe du logiciel, afin d’en savoir plus sur ces avancées et la stratégie du groupe.

Des nouveautés…

Qui dit nouvelle version dit avancées et mises à jour. Comme le montre la vidéo de présentation ci-dessous et la liste complète des fonctionnalités, Cinema 4D gagne ici quelques améliorations et outils.
Ainsi, il devient possible de contrôler particules et objets dynamiques avec les Field Force Objects. En modélisation, le système de biseau est amélioré. On notera aussi Vector Volumes, curvature maps, améliorations de l’interface, nouveaux nodes de rendu physique, l’arrivée d’un denoiser issu des recherches d’Intel, un rig Adobe Mixamo, du weighting amélioré ou encore un inspecteur d’assets pour mieux gérer vos scènes et un système de cache pour les volumes qui améliorera les performances.

Autant d’avancées bienvenues, mais qui restent finalement assez limitées et ne constituent pas le coeur de cette R21.

… Mais surtout, une autocritique sur l’offre

En effet, LA grande nouveauté porte sur les licences. Lors de la conférence de presse, Maxon a fait son autocritique sur ses méthodes passées : avec le temps, Cinema 4D s’était décliné en de nombreuses versions comportant plus ou moins de fonctionnalités, brouillant totalement l’offre. Cinema 4D Prime, Broadcast, Visualize, Studio… Même un utilisateur régulier ne saurait pas forcément citer les différences entre ces versions. Un « méli-mélo » de variantes et fonctions, pour reprendre les propos de Maxon, qui nous a avoué que même en interne, cette offre était mal comprise par les employés. Autant dire que pour les clients, cette liste était encore plus obscure.

Un Cinema 4D pour les remplacer tous

Maxon décide donc de faire table rase de ce passé. A partir de la R21 (et plus précisément à partir du mois de septembre), l’éditeur proposera une déclinaison unique de Cinema 4D, sur laquelle les développeurs pourront donc se concentrer sans se disperser.

Achats et gestion facilités

Par ailleurs, l’éditeur veut favoriser une revente plus directe, quitte à court-circuiter les revendeurs locaux. Si passer par un revendeur n’est pas un souci en Europe, le processus peut être très long dans certaines régions (Maxon a cité l’Asie).
Une nouvelle boutique en ligne globale est donc annoncée, qui mettra directement en lien clients et Maxon.

Dans la même optique de simplification, un nouveau système de gestion des licences favorisera le passage d’une machine à une autre. Plus globalement, un système permettra de gérer l’ensemble de vos licences, numéros de série, etc : utile pour les studios qui souhaitent mieux gérer leurs licences.

Nouveaux tarifs

Jusqu’ici, acquérir Cinema 4D nécessitait de débourser environ 3600 dollars soir 3200 euros environ (taxes non incluses). La souscription pour disposer des mises à jour, elle, était proposée pour 720 dollars.
Une barrière d’entrée énorme, admet Maxon, pour les jeunes artistes ou les infographistes qui veulent s’initier à la 3D. L’éditeur en a profité pour lancer une petite pique à la concurrence, expliquant qu’il existe même « une société qui pense que vous devriez payer quasiment ces montants, mais par an ».

Pour Maxon, ces tarifs ne sont plus tenables dans l’univers actuel de la 3D et en prenant en compte son expansion.
L’offre évolue donc, avec trois approches :
– un abonnement annuel, avec ou sans Redshift ;
– un abonnement mensuel, là encore avec ou sans Redshift ;
– enfin, une licence perpétuelle.

L’offre la plus abordable, l’abonnement annuel sans Redshift, coûtera 60$ par mois en pratique (taxes exclues). L’Europe n’est pas lésée (là encore, Maxon a souligné qu’une « autre entreprise » « punit » ses utilisateurs européens), puisque le prix deviendra 50€ (hors taxes) de ce côté-ci de l’Atlantique.
A titre de repère, soulignons que les 3600$ évoqués plus haut correspondent au coût de 5 ans de licence en abonnement annuel.

L’abonnement mensuel, lui, sera sans surprise facturé plus cher, 85€ HT.
Enfin, la licence perpétuelle est toujours là, mais avec une légère baisse tarifaire.

Les licences flottantes, rabais pour achats groupés et autres besoins de base des studios restent évidemment prévus. Le programme étudiant/écoles continue lui aussi.

Cap sur l’abonnement

Il est assez clair que la nouvelle offre est centrée sur les souscriptions, et donc les revenus récurrents pour Maxon.
Etant donné que l’éditeur n’a pas profité du changement d’offre pour tuer totalement les licences perpétuelles et que les prix n’ont pas explosé, on imagine que la clientèle acceptera facilement cette évolution.

Une nouvelle ère pour Cinema 4D ?

Maxon s’est montré assez clair sur l’objectif de ces changements : il ne s’agit pas uniquement de contenter la clientèle actuelle, mais aussi et surtout d’attirer une nouvelle communauté. L’entreprise compte d’ailleurs organiser des présentations publiques et proposer davantage de tutoriels très accessibles pour les personnes débutantes.

Cette volonté d’ouverture se traduit aussi en termes de diversité : Maxon explique par exemple vouloir amener davantage de femmes dans l’industrie, et a admis avoir eu du mal à équilibrer sa présence sur des salons comme le SIGGRAPH, l’écrasante majorité de ses présentateurs étant des hommes.
Cette volonté de diversification se retrouvait aussi à d’autres niveaux : un des artistes invités sur le stand Maxon cette année a par exemple proposé sa conférence deux fois, en anglais puis espagnol.

Un dernier point : La question des supports mobiles a été évoquée lors des questions-réponses. Si amener Cinema 4D sur smartphone n’aurait pas de sens, Maxon s’intéresse aux smartphones et tablette : le tout est de savoir quels éléments ont du sens sur mobile. La réponse, sans doute, dans les années à venir.

L’article Cinema 4D passe en R21 et simplifie ses licences est apparu en premier sur 3DVF.

❌