Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

90×200

Par rexytseng
90×200
90×200 is an installation that dramatizes the emotions of frustration, anxiety, and delirium through mechanical movements. The work is inspired by the artist’s own experience of being bedridden because of a serious infection. It stages the internal state of push-and-pull with a ghost body accompanied by stale and repetitive machine noises, signaling a symbolic sickness […]

Expressive Tactile Controls

Par hhayley
Expressive Tactile Controls
Push buttons, sliders, switches and dials—we use such controls everyday and everywhere, but we barely notice them. Expressive Tactile Controls is a research experiment with a series of controls that are augmented by giving human personalities. What if each control had a unique personality and they could express its emotion only through haptic feedback? How […]

Vivatech : Cenareo bientôt leader sur le marché de l’affichage dynamique…

Cenareo bientôt leader sur le marché de l’affichage dynamique… © DR

CityMeo, startup française qui développe une solution de gestion d’affichage dynamique intuitive et collaborative en mode SaaS a été rebaptisée Cenareo au début de l'année. On peut actuellement découvrir son offre sur le Stand Hewlett Packard Entreprise de Vivatech dans le Hall 1 du Parc des Expositions de Versailles...

 

Créée en 2012 par quatre ingénieurs, Cenareo, propose une technologie, ouverte, intuitive et résolument « usercentric », pensée pour permettre aux gestionnaires de parcs d’écrans de déployer facilement les stratégies de communication les plus inventives.

En phase d’hyper croissance depuis sa création, la société est déjà composée de 32 collaborateurs. Avec sa nouvelle identité, elle se donne l’objectif d’asseoir ses aspirations et de marquer son changement d’envergure…

 

« Avec déjà 8 000 écrans équipés dans 32 pays et un bureau à Munich, en Allemagne, nous avons l’ambition de devenir un leader mondial. Nous avons voulu jouer avec le nom Cenareo (prononcé “Scénario”) qui fait référence à la mise en scène pour appuyer nos objectifs et nous positionner en tant qu’acteur majeur pour donner vie aux histoires de nos clients », souligne David Keribin, CEO de Cenareo.

« Nous sommes prêts à accompagner davantage de communicants dans l’orchestration de leurs contenus, dans la création de leurs scénarios de diffusion et la théâtralisation des points de vente », complète Valérie Besnard, directrice de la communication de Cenareo.

 

 www.cenareo.com

  • 15 mai 2019 à 17:00

Lenovo ThinkVision P44w : un format ultra large pour une productivité XXL !

Lenovo ThinkVision P44w ©DR

Le nouveau moniteur ThinkVision P44w incurvé et son grand angle offre une meilleure productivité au quotidien à ses utilisateurs tout en supprimant les problèmes liés au cadre, à la gestion des écrans, de leurs câbles. Son grand écran de 43,4 pouces propose un format ultralarge 32:10 avec une résolution de 3840x1200, soit une surface de travail équivalente à celle de deux écrans 24 pouces 16:10. 

 

Grâce à ses deux ports USB-C intégrés, il est possible d’utiliser deux entrées vidéo permettant de transférer simultanément des données, des vidéos et des signaux audio. Ils offrent également une puissance de charge allant jusqu’à 90 W pour recharger des périphériques tels que des smartphones, des ordinateurs portables, des stations de travail, des tablettes ou des ordinateurs de bureau.

 

Parmi les autres caractéristiques importantes :

  • Les modes Picture-by-Picture (PBP) et Picture-in-Picture (PIP) avec activation d’une seule touche et commutateur KMV permettent de gérer jusqu’à deux entrées vidéo pour un fonctionnement multitâche transparent mais également d'afficher facilement le contenu de deux périphériques au maximum.
  • Le logiciel de gestion de bureau intelligent permet de créer plusieurs configurations de moniteur et zones d’affichage.
  • Deux ports USB 3.1 Type-C et une connectivité avancée (2 ports HDMI 2.0 et 1 port DP 1.4), pour une connexion plus facile aux autres périphériques. La fonction Smart Power détecte intelligemment la consommation d'énergie et gère efficacement l'alimentation, les utilisateurs peuvent charger deux appareils compatibles simultanément. Les ports avancés tels que DisplayPort 1.4 et HDMI 2.0 offrent plus d'options de connectivité.

 

L’écran Display HDR 400 certifié VESA avec luminance maximale de 450 nits est le gage d’un affichage réaliste et éclatant, grâce à un meilleur contraste et des couleurs plus précises. Le taux de rafraîchissement de 144Hz permet de profiter du contenu sans décalage et offre ainsi une expérience de qualité. Avec les multiples espaces colorimétriques, la précision des couleurs pré-calibrées et le logiciel ThinkColor, les tâches de création de contenu deviennent un jeu d'enfant.  De plus sa certification TÜV Eye Comfort réduit la fatigue oculaire et facilite la productivité tout au long de la journée.

 

Son prix de vente conseillé est de 1199€. Disponible à partir de mi-juin 2019.

  • 16 mai 2019 à 10:36

Elation Days les 21, 22 et 23 mai chez Best Audio & Lighting à Roissy

Par admin

De retour de Prolight+Sound avec de nouvelles lyres impressionnantes, Best Audio & Lighting organise les Elation Days pour montrer en situation leurs performances et possibilités sur plusieurs terrains d’applications, événementiel, live, plateaux de TV, théâtre, et même sur terrain arrosé pour les versions IP 65.

L’impressionnant Proteus Maximus sera présent, projecteur hybride Beam, Spot, Profile avec ses couteaux motorisés et son moteur de leds blanches de 950 W qui promet un flux impressionnant en sortie optique de 50 000 lumens et qui ne bronche pas sous la pluie grâce à son IP 65.

Le Spot Profile Monet est aussi invité. Avec son moteur de leds blanches de 950 W, il garantit 45 000 lm en sortie. Sa première particularité réside dans l’utilisation d’un système de couleurs innovant nommé “SpectraColor Flag System” constitué d’une trichromie CMY + CTO et d’un deuxième jeu de filtres RGB à saturation variable également garant de couleurs bien saturées et lumineuses. Elation innove aussi en plaçant le module couteaux dans une cassette pouvant tourner en continu.

Vous pourrez aussi admirer toute la gamme Artiste : Spot Profile Picasso, le Wash Van Gogh… ainsi que la gamme Onyx des pupitres de la nouvelle marque Obsidian qui renouvelle les consoles Case.

Les Elation Days sont ouverts à tous, les 21, 22 et 23 mai sur rendez-vous. Précisez simplement vos disponibilités :

En appelant le 01 34 38 25 30 ou par mail : info@bestaudio-lighting.fr

  • Mardi 21 mai de 14h00 à 18h00
  • Mercredi 22 mai de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 18H00
  • Jeudi 23 mai de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 16H00

Le lieu : Zac du Moulin – 18 rue du meunier – Roissy en France

 

RED et NVIDIA démocratisent les workflows 8K en temps réel

Par Andrea

RED Digital Cinema lance le R3D SDK et l’application REDCINE-X PRO avec décodage et dématriçage accélérés sur les plateformes NVIDIA® CUDA.

En utilisant le décodage et le dématriçage intensifs des fichiers RED R3D sur un ou plusieurs GPU NVIDIA, la lecture en temps réel, l’édition et le rendu chromatique en 8K sont désormais disponibles.

Lors du processus de post-production, cette nouvelle combinaison logiciel/matériel offre plus d’efficacité et présente de nombreux avantages :

  • Lecture en 8K en temps réel, 30 ips ou plus, performances de lecture optimales.
  • Conversion jusqu’à 10 fois plus rapide, en fonction du format et du contenu.
  • Efficacité et contrôle de la qualité améliorés côté processus de vérification du contenu.
  • Liberté créative en utilisant des fichiers R3D flexibles au lieu de fichiers proxy.

Un technologie 8K performante est possible avec une carte graphique NVIDIA Quadro® RTX ™ 6000 et 8000, GeForce® RTX ™ 2080 Ti et TITAN RTX ™ et un PC à configuration standard.

Les créateurs peuvent obtenir des améliorations supplémentaires avec des configurations multi-GPU et même avec les cartes NVIDIA plus anciennes. De plus, les nouveaux ordinateurs portables dotés de cartes NVIDIA RTX proposés par les principaux fabricants, notamment Acer, Alienware, ASUS, Dell, Gigabyte, HP, Lenovo, Razer, MSI et Samsung, offrent une lecture en temps réel jusqu’à 8K et beaucoup plus de souplesse.

L’article RED et NVIDIA démocratisent les workflows 8K en temps réel est apparu en premier sur TRM.

Quels sont les accessoires compatibles avec la caméra DJI Osmo Action ?

Par Marine

studioSPORT vous présente aujourd’hui les accessoires et plus particulièrement les fixations compatibles avec la nouvelle caméra DJI Osmo Action. Tout d’abord il est important de retenir que les fixations de la caméra DJI Osmo Action sont compatibles avec les accessoires de la marque GoPro. Les accessoires compatibles avec la caméra Osmo action sont donc l’ensemble […]

DJI Osmo Action, une sérieuse concurrente pour la GoPro Hero7 Black ?

Par Thomas

Présentation de la DJI Osmo Action

Ayant la main mise sur le marché des drones, DJI continue d’étendre sa gamme de caméra Osmo. C’est aujourd’hui la DJI Osmo Action qui est annoncée ! Après un DJI Osmo Pocket innovant de part sa nacelle stabilisée sur trois axes et son format réduit, DJI s’oriente maintenant vers une caméra robuste et étanche. On […]

Aweigh – Open navigation system inspired by insect eyes

Par Filip Visnjic
Aweigh – Open navigation system inspired by insect eyes
Postgraduate designers from Imperial College and the Royal College of Art have developed an alternative positioning system based on the polarized vision of insects.

Innovation. Les télécommandes de levage Sonoss passent au numérique

Par admin

Ne vous attendez pas à une unité centrale illisible digne d’un film de science-fiction, le nouveau matériel haut de gamme Sonoss, bien qu’entièrement numérique, adopte le style éprouvé qu’utilise le constructeur français alliant qualité, sobriété et efficacité.

Manuel Lauwerier portant l’une des télécommandes de sa conception.

Manuel Lauwerier, directeur technique de Sonoss, nous présente deux télécommandes qui intègrent maintenant un unique protocole numérique de communication avec l’armoire, ce protocole est voué à s’étendre à l’ensemble de la gamme.

Parmi les points communs entre ces deux pupitres, nous remarquons la présence d’un petit écran central. « Cet écran permet d’avoir un retour d’informations pour l’opérateur, et lire des données qui n’étaient alors mesurables qu’avec des systèmes dédiés, comme la charge en temps réel sur un ou plusieurs points de levage additionnés.

Des limites de charge peuvent être programmées pour stopper le fonctionnement en cas de dépassement ». Cette mesure s’effectue grâce à un ensemble de pesons intégrés au système d’accroche. Lié à ce passage au numérique, les télécommandes peuvent être équipées d’un émetteur sans-fil qui communique avec un récepteur se branchant directement sur la prise d’entrée filaire de l’armoire centrale. Un nouveau connecteur Neutrik de type XLR 8+2  permet cette versatilité.

À propos du protocole sans-fil, Manuel nous rassure, il s’agit d’un système très travaillé et sécurisé au maximum : « ce dispositif assure la liaison d’ordres dont les effets sont directement en lien avec la sécurité des installations et des personnes. Tout a été pensé pour que la sûreté de l’ensemble soit permanente. En cas de coupure électrique, de défaut de communication ou même d’une simple erreur sur une trame du signal, l’action en cours est immédiatement stoppée ».

Vue détaillée de l’une des nouvelles télécommandes de levage signées Sonoss.

Ces télécommandes intègrent une batterie au lithium dont l’autonomie annoncée est de plusieurs jours. Pour les recharger, il suffit de les relier à l’armoire électrique pilotant les moteurs grâce à ce fameux XLR 8+2 qui a donc pour rôle la liaison des datas entre les éléments et l’alimentation en énergie des boîtiers déportés.
Petite astuce pour préserver la charge de la batterie, un accéléromètre a été intégré dans ces pupitres portables, réduisant l’éclairage de l’écran et des voyants lorsque le boîtier n’est pas utilisé.

Quelques mots à propos de l’armoire électrique de puissance présentée, le choix d’utiliser un récepteur sans-fil externe est volontaire, ainsi il peut être installé en dehors de l’ensemble pour assurer une réception du signal aussi bonne que possible (2 km en champ libre, on a de la marge !).
Cette armoire dispose en plus d’un système d’inversion de phase pour chaque moteur ainsi qu’un by-pass de sécurité des disjoncteurs actionnable uniquement par un interrupteur à clé. Pour satisfaire un maximum d’utilisateurs, chaque départ moteur dispose de 3 connecteurs différents : CEE, Socapex et Harting.

De l’autre côté du câble, un exemple de nouveau rack connecté comprenant entre autres : adressage des moteurs de levage, inversion de phase, link pour raccorder d’autres unités, ou encore by-pass de disjoncteurs.

Ces nouveaux moyens intelligents sont en phase finale de développement donc pour l’instant nous ne connaissons pas encore leur référence.

Plus d’informations seront disponibles sur le site web de Sonoss

 

Voces, instalación audiovisual inmersiva por playmodes

Par otu_oscarteston

Voces es una instalación audiovisual inmersiva que toma como lienzo la arquitectura interior de la Fundición Mayor de la Fábrica de Artillería de Sevilla.

La voz de la ciudadanía, elemento clave de este nuevo espacio cultural, insufla nueva vida a esta arquitectura singular. Voz que se transforma en luz, estableciendo un diálogo entre la arquitectura y sus futuros habitantes, entre el pasado y el presente, entre distintas culturas, opiniones y credos.

Real Fabrica de Artilleria de Sevilla
17, 18, 19 de Mayo . De 21h – 0h

www.playmodes.com

La entrada Voces, instalación audiovisual inmersiva por playmodes aparece primero en Vjspain Comunidad Audiovisual, Mapping, Vj, Diseño Interactivo.

Visionarium Art Festival. 17 al 19 de Mayo en Vilafranca del Penedés

Par otu_oscarteston

Este fin de semana el equipo de Vjspain se desplaza a Vilafranca del Penedés para asistir al Visionarium Art Festival. Un festival del que seguramente no hayáis oído hablar todavía, es el primer festival de este tipo en el mundo.

El Visionarium Art Festival es un evento dedicado al arte visionario, pensado para juntar artistas, decoradores y creadores visuales y poder crear, enseñar, exponer y aprender juntos durante tres días, y acercar este mundo al público en general. Se celebra del 17 al 19 de mayo, aunque hay también pases especiales de un solo día para los residentes en la provincia de Barcelona.

Se podrán en común diferentes expresiones de arte visionario: pinturas en lienzo, esculturas, instalaciones, video, proyecciones en 360º, sonido, hologramas o realidad virtual.

Algunos de los artistas que veremos:

Android Jones, uno de los artistas más aclamados de este género, presenta Samskara, una proyección inmersiva sobre un domo.

Ihtianderson, promotores del festival, artistas que llevan desde 2007 decorando los mayores festivales psicodélicos del mundo, innovando en cada instalación con nuevas técnicas jugando con transparencias y profundidades. Montarán la decoración del festival y expondrán sus lienzos.

Centaurus, uno de los mayores artistas actuales de string art.

Pascal Ferry, pintor Francés que ha expuesto sus obras por todo el mundo, con grandes influencias del arte místico y simbólico.

Julius Hursthuis, explorando el mundo de los fractales a través de animaciones y realidad virtual.

Luminokaya, que ha evolucionado a lo largo de 20 años a través de diferentes técnicas, como cine 4D, realidad virtual o escultura digital en vivo.

O Natural Warp, que lleva años explorando el arte digital psicodélico, últimamente también a través de video en 360º y realidad virtual.

Por nombrar algunos, pero aquí podéis ver muchos más.

Además, lo más interesante de este festival es la posibilidad de participar en diferentes talleres para compartir y aprender técnicas con los diferentes artistas, así como charlas, live painting y body art.

Todo esto acompañado de música étnica, instrumental, ambient, psychill y downtempo, con conciertos y actuaciones en vivo. En un entorno natural en la zona del Penedés.

Aquí podéis ver el video de presentación del festival:

Queremos visitar y vivir este festival como una nueva aventura dentro de la serie de festivales que nos rodean en el día a día. Un festival diferente a los que solemos ir y pionero en España, con un encanto especial por la localización y la temática tan basada en lo visual.

Agradecemos a la organización la invitación de conocer de primera mano el festival y poder contarlo a la vuelta. ¿Nos acompañáis?

La entrada Visionarium Art Festival. 17 al 19 de Mayo en Vilafranca del Penedés aparece primero en Vjspain Comunidad Audiovisual, Mapping, Vj, Diseño Interactivo.

Un projecteur multivues 3D/4K chez Digital Projection...

Le Bell Museum utilise la technologie laser 4K de Digital Projection pour son planétarium ©DR

Jusqu’à présent, l’ensemble des solutions 3D avaient une limite majeure dans leur rôle immersif : tous les utilisateurs voient exactement la même image, le même angle de vue, indépendamment de l’endroit où il se trouve par rapport à la zone de projection.

 

Avec l’INSIGHT 4K HFR360, Digital Projection fait la preuve de l’étendue de son avance technologique par rapport à la concurrence en offrant enfin à l’industrie une expérience 3D entièrement immersive, interactive, mais aussi, collaborative...

La technologie de projection Multi-View 3D permet à un seul projecteur, doté d’une fréquence d’images ultra-rapide, de projeter les images pour plusieurs spectateurs et/ou utilisateurs sur le même écran. La position de chaque personne est « trackée » et chaque participant voit, grâce à ses lunettes, uniquement l’image calculée pour son propre angle de visualisation, ceci même s’il change de position. Les utilisateurs peuvent dans le même temps interagir entre eux et se voir dans un contexte collaboratif où le partage prime...

 

 

 

 

  • 22 mai 2019 à 17:00

Mediation culturelle : le Centre Pompidou expérimente le podcast

Les podcasts du Centre Pompidou ©DR

Afin de rendre l’art moderne et contemporain accessible au plus grand nombre et de guider ses publics aussi bien dans les collections que dans les expositions temporaires, le Centre Pompidou adopte le format sonore et ludique du podcast...

 

Le podcast Les Visites du Centre Pompidou accompagne désormais de manière exclusive les parcours de visite, avec des contenus offrant au public de nouvelles approches et expériences de l'exposition (interviews de conservateurs, d’artistes ou de créateurs, immersions dans la conception des œuvres...). Le premier podcast sera disponible pour l'exposition Préhistoire, une énigme moderne à partir du 8 mai prochain.

Le Centre Pompidou enrichit par ailleurs sa collection de podcasts Un dimanche, une œuvre, rebaptisée Un podcast, une œuvre. Ces podcasts éclairent les œuvres et les artistes de la collection à travers le prisme d'un thème de société. Pour sa troisième saison, cette série explore les rapports entre art et féminismes.

 

Disponibles sur le site centrepompidou.fr/Podcasts, les podcasts du Centre Pompidou sont aussi accessibles en écoute et en téléchargement sur toutes les grandes plateformes de diffusion de podcasts ainsi que sur Deezer.

 

 

 Un nouveau format de parcours d'aide à la visite des expositions et du musée

À écouter chez soi, en mobilité ou in situ au Centre Pompidou, avant, pendant ou après sa visite, les podcasts Les Visites du Centre Pompidou réinventent le format d’écoute et se substituent aux audioguides classiques. Ces formats de 20 à 25 minutes sont notamment proposés pour les expositions des Galeries 1, 2 et 3. La narration est pensée par salle et non par œuvre afin de faciliter le déplacement et l’immersion du visiteur. Le premier podcast de parcours de visite Préhistoire, une énigme moderne plonge ainsi le visiteur au cœur de l’expérience temporelle proposée par l’exposition. Grâce au dialogue entre deux peintres, enfermés dans une grotte préhistorique, l'auditeur appréhende les réflexions sur le rapport entre l’art et la question de l'origine de l'humanité.

 

Les voix

 

La comedienne Elina Löwensohn

Elina Löwensohn est une actrice cosmopolite née en Roumanie, de nationalité américaine et vivant en France (Les Garçons sauvages, Un long dimanche de fiançailles, etc...). Elle traverse films, vidéos, photos et pièces de théâtre avec un goût prononcé pour la métamorphose. Son goût pour la performance l'a conduite à travailler avec certains plasticiens vidéastes tels que Marcelline Delbecq, Tom de Pékin, ainsi qu'avec le cinéaste Bertrand Mandico. Avec ce dernier, elle imagine également une série de 21 films sur 21 ans, fondés sur l’idée de la mise en abîme du rapport actrice-réalisateur. Les podcasts des prochaines expositions temporaires Préhistoire, une énigme moderne (Galerie 1, 8 mai - 16 septembre 2019) et Dora Maar (Galerie 2, 5 juin - 26 août 2019) sont portés par la voix d'Elina Lowensohn.

 

Les podcasters du « Bruit de l'art »

Victoria Le Boloc’h-Salama et Florian Champagne sont deux jeunes historiens de l’art, co-fondateurs du podcast Le Bruit de l’art. Ils partagent tous deux la même curiosité pour l’art contemporain et l'ensemble de ses acteurs. Victoria Le Boloc’h-Salama est aussi membre de l’association Jeunes Critiques d’art et Florian Champagne, contributeur du magazine Revue. Après une première collaboration avec le Centre Pompidou dans le cadre du Bruit de l'art consacré à des designers, artistes ou conservateurs liés à la programmation du Centre Pompidou (matali crasset, Frédéric Migayrou et Yuki Yoshikawa, Hicham Berrada…), Victoria Le Bolloch-Salama et Florian Champagne, sont les voix des prochaines Visites du Centre Pompidou pour les expositions Galeries du 20e siècle (Musée, à partir du 22 mai 2019), Bernard Frize. Sans repentir (Galerie 3, 29 mai - 26 août 2019) ainsi que des expositions Takesada Matsutani (Galerie du musée), Ernest Mancoba (Galerie 0) et Sonja Ferlov Mancoba (Galerie d'art graphique) du 26 juin au 23 septembre 2019.

 

 

UN PODCAST, UNE ŒUVRE

 

Saison « Art et Féminismes »

4 Épisodes

L'émission Un podcast, une œuvre fonctionne par saison thématique autour de quatre œuvres: chaque mois, un épisode est diffusé pendant quatre mois. Chacun des épisodes aborde une œuvre des collections du Centre Pompidou à travers une grande question de société. Après deux premières saisons consacrées à la consommation et à l’utopie, Un podcast, une œuvre interroge en quatre épisodes les rapports entre art et féminismes: quelle est la place des femmes dans l’art ? Quelle est la capacité de l’art à bouleverser les mœurs et les modes de pensée ? Ces podcasts, qui peuvent être écoutés indépendamment d’une visite in situ, sont non séquencés et d'une durée de 15 à 20 minutes.

 

Les voix

Elsa Daynac 

Pour Un podcast, une œuvre la journaliste Elsa Daynac fait revivre d'anciennes archives sonores du Centre Pompidou en y mêlant des morceaux de musiques contemporaines, des interviews inédites et des points de vue inattendus. Les virgules sonores originales, conçues spécialement par la chanteuse Nawel Ben Kraiem et par Nassim Kouti, ponctuent cette immersion sonore dans les collections du Musée national d'art moderne.

 

Hors Série de l'Été, Les Rencontres d'Arles

Lydie Mushamalirwa

À l’occasion des 50 ans des Rencontres d’Arles, cette émission hors série d'Un podcast, une œuvre propose d’écouter l’œil de cinq photographes et d’interroger leur engagement social et politique à travers le thème de la frontière. Chaque épisode a pour point de départ une photographie ou une série de photographies appartenant aux collections du Centre Pompidou et réalisées par une artiste ayant participé aux Rencontres d’Arles. Susan Meiselas et Valérie Jouve comptent parmi les photographes présentées. Journaliste (RFI, Artistikrezo, Arte Radio..), Lydie Mushamalirwa vit et travaille à Arles.

 

 

  • 2 mai 2019 à 17:00

Matrox cinq fois récompensé sur le NAB 2019 !

Matrox cinq fois récompensé sur le NAB 2019 ! © DR

L’encodeur Matrox Monarch Edge 4K/multi-HD, la nouvelle carte réseau Matrox DSX LE5 Q25 SMPTE ST 2110 et la nouvelle carte de codec Matrox M264 S4 ont remporté cinq récompenses cumulées sur le salon américain…

 

Honoré en tant que meilleur produit de l’année dans la catégorie « Remote Production », le Monarch Edge est un encodeur 4K/multi-HD à faible latence. Le Monarch Edge est dévolu aux applications de webcasting et de production remote (REMI, pour Remote Integration).

Matrox exposait aussi une toute nouvelle carte réseau SMPTE ST 2110 25 GbE, la DSX LE5 Q5 qui offre jusqu’à quatre entrées et sorties vidéo IP 4K sur des réseaux 25 GbE avec redondance SMPTE ST 2022-7 ; celle-ci a remporté le prix du Produit de l’année dans la catégorie « Transport vidéo ».

Quant à la M264 S4, elle s’est vue remettre le prix du produit de l’année dans la catégorie « Asset Management, Automation and Playout ». Cette carte codec prend en charge jusqu’à quatre canaux d’encodage/décodage 4K Sony XAVC et Panasonic AVC-Ultra pour permettre des flux de travail 4K haute densité et multicanaux sur de simples plates-formes PC. Les produits Monarch Edge et DSX LE5 Q25 ont également reçu des prix NAB 2019 Best of Show.

 

« Tous ces produits primés reposent sur les mêmes principes : une prise en charge de la densité 4K/HD sans précédent, un rapport qualité-prix exceptionnel et une facilité d’utilisation sur des plates-formes polyvalentes et compactes. Leurs récompenses témoignent de notre engagement de longue date à fournir des produits innovants dans un paysage audiovisuel en constante évolution », souligne Alberto Cieri, directeur des ventes et du marketing chez Matrox Video.

  • 15 mai 2019 à 13:49

Quantum dévoile sa toute nouvelle appliance Xcellis

Quantum dévoile sa toute nouvelle appliance Xcellis © DR

Quantum lance sa nouvelle gamme d’appliances Xcellis propulsées par StorNext, le système de fichiers primé de Quantum. Les nouvelles offres renforcent le positionnement de Xcellis en tant que solution de référence pour l’ingestion, l’édition, le partage et le stockage de contenu multimédia, et fournissent aux entreprises une base technique plus solide pour la gestion de leurs opérations.

 

Les nouvelles appliances reposent sur une architecture de serveur nouvelle génération incluant deux processeurs Intel Xeon 8 cœurs, 64 Go de mémoire, des disques de démarrage SSD et deux ports 100 Gb Ethernet ou 32 Gb Fibre Channel. Le gain de performances considérable du processeur et l’accroissement de 50 % de la capacité de la mémoire RAM par rapport à la précédente génération d’appliances améliorent nettement les performances de métadonnées de StorNext. Ces améliorations contribuent à accélérer les tâches telles que l’audit de fichiers, et permettent la prise en charge d’un nombre toujours plus important de clients par nœud ainsi que la gestion de plusieurs milliards de fichiers par nœud. Les clients opérant dans un environnement applicatif dynamique en termes de nœuds de stockage bénéficieront également de performances accrues.

 

Des capacités réseau plus efficaces pour une productivité accrue

Des plus grandes sociétés de post-production aux start-ups spécialisées dans les véhicules autonomes, les entreprises se tournent vers les toutes nouvelles technologies de mise en réseau pour mettre en place les solutions de stockage les plus économiques possible. Grâce aux nouvelles options de connectivité 100 Gb Ethernet et 32 Gb Fibre Channel, les clients peuvent désormais utiliser la toute nouvelle génération d’infrastructure de mise en réseau entre leurs clients et leurs baies de stockage, et ainsi accélérer leurs workflows et améliorer leur productivité. En outre, StorNext assurant une accessibilité aux fichiers via les architectures NAS, SAN et DLC exceptionnellement complète et coordonnée, cette nouvelle plate-forme garantit une flexibilité architecturale exceptionnelle.

 

Les avantages de nouvelle génération de l’appliance Xcellis

Accès intégral et unifié sans limites géographiques : Avec sa fonctionnalité exclusive de verrouillage inter-protocole pour le partage de fichiers entre SAN, NFS et SMB, Xcellis est la solution idéale pour les entreprises disposant de workflows collaboratifs et ayant besoin de partager du contenu entre les réseaux Fibre Channel et Ethernet.

Performances de lecture vidéo inégalées : L’appliance Xcellis de Quantum est depuis longtemps la solution de choix pour fournir les performances répondant aux besoins d’applications de plus en plus exigeantes et de contenus de résolution supérieure. Bénéficiant désormais des avantages offerts par une plate-forme matérielle de nouvelle génération, StorNext assure des niveaux de performance de streaming encore plus impressionnants pour la lecture vidéo, avec une fiabilité encore accrue.

Préserver de façon rentable des quantités énormes de données : Les appliances Xcellis constituent une passerelle haute performance permettant au logiciel avancé de gestion des données StorNext d’intégrer différents niveaux de stockage Cloud et sur site hautement évolutifs. Cette capacité de bout en bout permet de conserver à moindres coûts d’énormes volumes de données.

Fonctionnalité intégrée de protection des données : StorNext propose un ensemble de fonctionnalités majeures garantissant la protection des contenus à forte valeur tout au long de leur cycle de vie. Les clients peuvent facilement copier des fichiers sur des niveaux de stockage hors site et profiter de la génération de différentes versions pour revenir à une situation antérieure (avant un piratage, par exemple), ou encore configurer la réplication automatisée à des fins de reprise après incident ; toutes ces fonctionnalités ayant pour but de protéger les précieux actifs numériques.

 

Billy Russell, Vice-président et Directeur de la technologie chez Alliance Integrated Technology :

« Nos clients cherchent en permanence à optimiser les performances de leurs solutions de stockage partagé, tout en réduisant la part du coût de possession dans leurs dépenses globales dans les infrastructures de stockage. La gamme de produits Xcellis de Quantum propose les configurations les plus flexibles en matière de performance et d’évolutivité grâce à ses options Fibre Channel et Ethernet, qui assurent un haut niveau de performances quelle que soit l’infrastructure réseau du client. Au bout du compte, la flexibilité globale de la pile logicielle assure au client final une relation gagnant-gagnant. »

 

Brent Angle, Directeur de la technologie chez Cinesys-Oceana :

« Quantum propose la meilleure offre de stockage haute performance du marché pour la lecture vidéo. Les nouvelles offres Xcellis arrivent à point nommé, car nos clients évoluant dans des environnements applicatifs dynamiques ont de plus en plus besoin de solutions de stockage haute performance. Nous avons hâte de voir en action les améliorations apportées à une solution déjà très performante. »

 

Eric Bassier, Directeur marketing produit chez Quantum :

« Les nouvelles offres Xcellis témoignent de l’investissement continu de Quantum dans sa gamme de solutions de stockage haute performance. Notre système de fichiers est spécialement conçu pour les données vidéo et assimilées. Nous y travaillons depuis plus de 15 ans et nous avons à cœur de conserver notre position de leader. Ces nouvelles plates-formes sont conçues pour permettre aux clients d’exploiter pleinement les avantages des fonctionnalités proposées par StorNext. »

 

Disponibilité

Les nouvelles appliances Xcellis de Quantum sont d’ores et déjà disponibles.

  • 15 mai 2019 à 10:21

Que penser des nouvelles technologies (ray tracing, procédural.…) ?

Par greg

Je réponds ici à un étudiant qui me demandait : “Que pensez-vous des nouvelles technologies (ray tracing, procédural.…) et cela change-t’il votre manière de voir les choses?”. Voici ma réponse. Disons que ce sont des technologies relativement anciennes en réalité. Je faisais du raytracing il y a 25 ans déjà et de la 3D temps-réel … Continuer la lecture de Que penser des nouvelles technologies (ray tracing, procédural.…) ?

Que penser des nouvelles technologies (ray tracing, procédural.…) ?

Par greg

Je réponds ici à un étudiant qui me demandait : “Que pensez-vous des nouvelles technologies (ray tracing, procédural.…) et cela change-t’il votre manière de voir les choses?”. Voici ma réponse. Disons que ce sont des technologies relativement anciennes en réalité. Je faisais du raytracing il y a 25 ans déjà et de la 3D temps-réel … Continuer la lecture de Que penser des nouvelles technologies (ray tracing, procédural.…) ?

Un nouveau Ki Pro chez Aja

Un nouveau Ki Pro chez Aja. © DR

Dernier-né de la famille Aja Ki Pro, le Ki Pro GO est un enregistreur/lecteur H.264 portable offrant jusqu’à quatre canaux d’enregistrement simultané HD ou SD/SDI ou HDMI avec un enregistrement sur clés USB standard...

 

« Avec le Ki Pro GO, nous avons voulu simplifier et démocratiser la captation H.264 en proposant une solution qui prend en charge plusieurs configurations d’enregistrement/de lecture vidéo. Son architecture, flexible et compacte, répond aux exigences de la production en direct dans les univers du sport, de l’évènementiel, de l’entreprise, de la formation… », explique Nick Rashby, président d’Aja Video Systems.

Le Ki Pro GO propose un enregistrement sans Genlock qui élimine le besoin de synchroniser ses quatre sources d’entrée (elles peuvent être combinées via une fonction d’enregistrement libre Genlock) ; une surveillance multicanal permet notamment au Ki Pro GO d’afficher jusqu’à quatre canaux de vidéo sous forme de sortie de contrôle matriciel sur un moniteur HDMI.

 

 

Principales caractéristiques de l’Aja Ki Pro GO

- Dimensions 2RU

- 5 emplacements pour supports d’enregistrement USB, compatibles USB 3.0

- 4 entrées 3G-SDI & 4 entrées HDMI

- Monitoring matriciel multicanal HDMI et SDI

- Profils d’enregistrement VBR

- Entrées audio analogiques symétriques XLR, commutable micro / ligne / 48v2 canaux audio intégré par entrée vidéo

- Prix public indicatif : 4 400 € HT (disponible en juin 2019).

  • 14 mai 2019 à 13:46

Martin Mac Allure Wash PC

Par Patrick Cussigh

On l’attendait, le voilà à Prolight+Sound ! Le Mac Allure Wash reprend strictement le design et une grande partie des fonctions de son homologue Spot. Alors que les livraisons du Mac Allure Spot débutent, la firme danoise complète son catalogue avec le Mac Allure Wash PC.

« Bien qu’il s’agisse d’un nouveau produit, celui-ci reprend 95 % des fonctions et caractéristiques du Spot » nous déclare Wouter Verlinden, chef produit led et vidéo chez Martin. Le Wash est effectivement semblable en tout point à son grand frère, visuellement il s’agit d’une copie conforme, jusque dans l’optique claire de type PC que nous retrouvons en sortie remplaçant la traditionnelle lentille chère à Augustin Fresnel et couramment utilisée dans les projecteurs wash.

Le nouveau Mac Allure version wash et sa belle lentille type PC.

Les fonctions internes se confondent aussi entre les deux projecteurs, gage de compatibilité. Le moteur segmenté de 7 leds RGBW de 60 W (annoncé avec un IRC > 80) dispose du même potentiel de contrôle.
Le zoom a une amplitude de 12 à 36°. La seule différence notable réside en l’absence du module de gobos et d’iris, remplacé par un beamshaper (ou effet ovalisant) rotatif et indexable.

Le Mac Allure Wash qui intègre évidemment le protocole de gestion P3 en plus du DMX classique, ArtNet et sACN se retrouvera à l’aise lors d’un usage de type Broadcast mais également en théâtre grâce à la sobriété de son optique et à son IRC élevé.
Ses possibilités d’effets visuels via le matriçage de ses 7 leds indépendantes lui confèrent une place évidente lors d’une utilisation plus classique en concert ou festival.

Plus d’informations sur le site du distributeur Algam Entreprises et sur le site de Martin

Datavideo : la légèreté pour maître mot (extrait du compte rendu Satis)

Datavideo présentait cette année plusieurs solutions de production live d’entrée de gamme pouvant être pilotées via une tablette. © Marc Bourhis

Datavideo est un habitué du Satis. Sur le Salon 2018,  le constructeur montrait toute l’étendue de ses mélangeurs d’entrée et moyenne gamme, tous plus innovants les uns que les autres. Le maître-mot est notamment aujourd’hui la légèreté avec un produit portable comme le HS-3200 qui comprend un écran, le pupitre de commande, distille douze entrées, huit PIP, un jeu de trente décors virtuels et un module de streaming, le tout contenu dans une valisette de moins de dix kilos. Le Datavideo HS-3200 est vendu 7 200 euros HT.

 

Dans un registre proche, Datavideo montrait son mélangeur-remote control HS-1600T HDBaseT sorti début 2018 pour moins de 5 000 euros HT. Ce couteau suisse peut piloter les mouvements de trois caméras sur tourelle de la marque du type PTC150 HDBaseT et PTC-140 HDBaseT vendues autour de 1 500 euros pièce, mais surtout véhiculer le signal entre la caméra et le mélangeur de manière non compressée, en préservant sa qualité.

Cela permet de préserver une qualité broadcast aux images, sachant que l’appareil propose aussi simultanément l’enregistrement sur carte SD et le streaming vers une plate-forme de diffusion numérique quelle qu’elle soit. Ce HS-1600 HT HDBaseT dispose d’une mini-mixette audio permettant d’être totalement autonome dans le cadre de la retransmission d’un événement.

Enfin, sortie en 2017, l’application gratuite RCS1000, destinée aux tablettes iPad sur iOS, faisait toujours sensation sur le Satis 2018 en permettant le pilotage sans fil de mélangeurs ou caméras sur tourelle de la marque.

 

Extrait de notre compte-rendu du SATIS 2018 paru pour la première fois dans Mediakwest #30, p.47/69. Abonnez-vous à Mediakwest (5 numéros/an + 1 Hors-Série « Guide du tournage ») pour accéder, dès leur sortie, à nos articles dans leur intégralité.

 

Le SATIS, en bref...

5000 m2 d’exposition - 3 Halls, plus de 150 exposants et partenaires - Près de 9000 visiteurs - 85 contenus présentés lors de la troisième édition du 360 Film Festival, vitrine des contenus VR/360/Interactif, AR et Grands Formats - Près d’une cinquantaine de conférences, Keynotes et ateliers développés autour de sujets phares : HDR - VFX - I.A. - UHD - GRANDS CAPTEURS - STOCKAGE - VR - ESPORT - AR - 6DOF - DRONES - BLOCKCHAIN - INTERCOM - WORKFLOW - DATAVIZ - TV - BROADCAST - CORPORATE - 8K - SON IMMERSIF - IP - STREAMING - INTÉGRATION - MEDIATION CULTURELLE - CYBERSÉCURITÉ - PIRATAGE…

Suivez le SATIS et Screen4ALL sur les réseaux sociaux …

Facebook : Satisexpo / Screen4All

Twitter : @satisexpo / @Screen4allforum

LinkedIn : Satis Expo and Screen4all groups

#SATISEXPO2019  #360FILMFEST

Le SATIS 2019 vous donne rendez-vous les 5 et 6 novembre 2019 aux Docks de Paris à La Plaine Saint-Denis.

http://www.satis-expo.com

  • 14 mai 2019 à 00:08

YouTube rebat les cartes de la diffusion...

La diffusion streaming gagne du terrain sur la TV classique... © Jose Morales on Unsplash

Les réseaux sociaux, conscients de l'enjeu économique de certains rendez-vous évènementiels, notamment sportifs, ne se contentent plus d'exposer les contenus des autres. L'un d'entre-eux passe dès à présent à la vitesse supérieure... La plateforme YouTube a, en effet, récemment annoncé qu'elle allait diffuser treize matchs de baseball en direct, gratuitement et en exclusivité, suite à la signature d’un partenariat avec la Major League Baseball nord-américaine. Ce nouvel accord pourrait marquer un tournant vers une concurrence plus intensive entre TV mainstream et TV online...

 

Si parmi les différents leviers de développement des plateformes sociales identifiés dans le rapport , la vidéo et ses déclinaisons - live, 360°, mode «micro» adapté au mobile, à la volée… - figurent en bonne place, la diffusion live de programmes sportifs représente plus qu’une tendance:  il s'agit plutôt d'un véritable paradigme qui se dessine dans la consommation vidéo...

Certes cela fait déjà plusieurs années que Twitter, Facebook, YouTube ou encore Amazon s’y sont mis, mais ces derniers temps, face à la forte inflation des droits sportifs, les géants du web avaient tendance à ne pas surenchérir. En somme c’est la pratique du second écran et la complémentarité de la TV historique et du digital qui a continué de prévaloir.

Malgré l’importance croissante du livestreaming vidéo, la télévision linéaire est restée au cœur de la consommation de divertissement en termes d’habitudes consommateurs. La télévision adressable a par ailleurs progressé, permettant aux annonceurs TV de cibler leurs spots en fonction de données géographiques, démographiques ou comportementales, et garantissant une forme de pérennité du média TV classique. Mais aujourd’hui, c’est YouTube qui vient rebattre les cartes de la diffusion. La plateforme vidéo ne s'était jusqu’alors lancée que dans la diffusion de matches du championnat brésilien de football en mai 2018. Avec ce nouveau partenariat, la plateforme montre qu’elle est aujourd’hui en mesure de se positionner face aux chaînes de télévision pour acheter les droits de programmes sportifs.

La raison principale : son audience, qui, avec près d'1,9 milliard d'utilisateurs actifs par mois à travers le monde, peut rivaliser avec la TV mainstream. Les fédérations sont certes intéressées par les sources de revenus complémentaires, mais, pour elles, il y a aussi un enjeu d'exposition. Or les droits télévisés sont souvent détenus par des chaînes payantes. Accorder des droits à YouTube et autres plateformes sociales, c’est accéder à un large public, jeune, et à une consommation gratuite.

Côté plateformes, par leur popularité, ces événements sportifs diffusés en direct représentent une véritable manne publicitaire. Certains représentent des revenus publicitaires pharamineux : emblématique, l'édition 2019 du Super Bowl (finale du championnat US de football américain) a par exemple généré, selon Kantar, plus de 380 M$ de recettes publicitaires. Alors que la croissance des revenus publicitaires de Google ralentit au 1er trimestre, investir dans le sport en direct sur YouTube pourrait s’avérer un choix stratégique et payant. "Le sport en direct et les chaînes qui le diffusent auront toujours leur place, mais les dépenses publicitaires liées aux contenus axés sur les marques commencent véritablement à s'éloigner des sources traditionnelles", affirme Tom Thirlwall, PDG de Big Balls Media, propriétaire de Copa90, une chaîne YouTube dédiée au football.

 

Autre annonce importante : celle de Twitter, qui a dévoilé le même jour que YouTube, mardi 30 avril, l’arrivée de nouveaux contenus sur le réseau social en partenariat avec des médias et producteurs de contenus sportifs ou musicaux. Parmi ces nouveaux partenaires, Univision, qui va couvrir les sports en langue espagnole et les élections américaines, la NFL pour la diffusion du football américain, et la Major League Soccer pour le foot.

 

Si pour l’heure une grande majorité des contenus vidéo illustrent le domaine sportif, Kantar prévoyait déjà dans ses Tendances Social Media de 2018 (Tendance 4) que cela se diversifierait, notamment autour de la musique. En témoigne la diffusion prévue en exclusivité sur Twitter de dix nouveaux concerts ou encore des Videos Music Awards (VMA), avec un dispositif « Stan cam » qui permettra aux fans de partager leurs réactions en live. Twitter présente d’ailleurs l’interactivité comme un atout clé de la diffusion de programmes TV sur sa plateforme : « Quand vous collaborez avec les meilleurs éditeurs du monde, vous pouvez développer des façons incroyables et innovantes pour améliorer le contenu premium et apporter une nouvelle dimension aux conversions sur Twitter », a déclaré Kay Madati, Twitter Global VP and Head of Content Partnerships.

 

Entre l’acquisition de droits TV à prix d’or, les partenariats avec les chaînes historiques, et la diffusion de programmes originaux, la révolution est bel et bien en marche. Avec, en ligne de mire, un nouveau modèle de télévision : entre TV historique, live streaming, et vidéo à la demande.

 

Pour plus d'information, consultez le rapport Tendances Social Media 2019 de Kantar

  • 28 mai 2019 à 20:08

FAQ : tout savoir sur le Mavic 2

Par Marine

Vous avez des questions concernant le Mavic 2 ? studioSPORT y répond dans cette FAQ (foire aux questions) ! Quelles sont les différences entre le Mavic 2 Enterprise et le Mavic 2 Enterprise Dual ? Le Mavic 2 Enterprise possède une nacelle très performante notamment grâce à un zoom optique x2 et un zoom numérique […]

Les nouveautés Adamson à PL+S 2019

Par admin

Didier Dal Fitto et Guy Vignet sur le stand Adamson.

Quand on ne voit rien venir cela ne veut pas dire que ça ne travaille pas, juste que les secrets sont bien gardés. Adamson ouvre les vannes et au PL+S 2019 nous avons eu droit à de nombreuses nouveautés. Enfin ça bouge aussi dans l’audio pro et pas que dans les lights !

Et, habitude plus que revendiquée ainsi que  génératrice de bonnes infos, nous avons été une fois de plus à la rencontre de Didier Dal Fitto et de Guy Vignet (en ordre alphabétique) pour tout savoir sur la marque fétiche de DV2. Un vrai SLU Press Call toujours aussi intéressant !

SLU : Ca bouge beaucoup dans les petits modèles, amplifiés ou pas ainsi que dans les point sources…

Didier Dal Fitto (Directeur associé DV2 et brutasse technique) : Le S7 est officiellement sorti. Nous l’avons en point pilote à DV2 depuis septembre 2018 et ce modèle a suivi de près la version d’installation IS7 (que nous avons écouté et apprécié. lien ici).

La S7, 138 dB SPL avec un facteur de crête de 12 dB, autant dire que qui s’y frotte…

Adamson commence aussi à introduire des produits amplifiés, une technologie sur laquelle ils travaillent depuis plusieurs années, en leur donnant le suffixe CS, le C étant l’abréviation de Connected.
Pour s’y retrouver dans les sigles, il y a la S qui est la version Touring, la IS qui est dédiée à l’installation et la CS qui est amplifiée. On connaît la CS7P, une point source, son pendant plus gros la CS10P arrivera bientôt et préfigurera le passage de toute la série S en CS dans les mois qui viennent.

Le futur d’Adamson vu sous la forme du module ampli de la CS7P tel que présenté à l’ISE 2019.

SLU : On a une idée des modèles ?

Didier Dal Fitto : La 7, la 10, la 10 Narrow , le sub…

SLU : Y’aura-t-il une 7 Narrow ? Y’en a-t-il besoin ?

Didier Dal Fitto : Non, Il n’y a pas de besoin connu pour cette petite boîte en version à longue portée.

SLU : Adamson va donc inaugurer le line-array en réseau… Certains disent qu’ils n’ont pas confiance pour alimenter de manière synchrone une ligne.

Didier Dal Fitto : C’est faux. Il est vrai que grâce à Lab.gruppen et au Dante, nous avons pu depuis une dizaine d’années, bien comprendre la transmission du son en réseau. Pour simplifier, les données transitent toujours par des switchs et chaque boîte en dispose aussi entre entrée et sortie.
Tout ça entraine une latence qui s’additionne et qui peut être différente d’un côté sur l’autre, mais dans un réseau audionumérique, chaque échantillon voyage accompagné par son adresse de reproduction donc il n’y aura jamais de décalage. L’essence même de ce type de transport est de tenir compte de ces phénomènes.

La liaison la plus facile qui soit, une entrée réseau et une pour le secteur. On adresse un flux et le tour est joué.

SLU : Adamson spécifiera un certain nombre de boîtes par brin ?

Didier Dal Fitto : Oui, et comme depuis toujours nous travaillons par 4, nos enceintes se couplent par 4 sur un seul câble, on a des chariots par 4, on va garder une logique très pragmatique et on spécifiera une liaison réseau pour 4 enceintes à la fois, ce qui offrira en plus un peu de redondance et de sécurité. Un seul câble peut se révéler plus risqué.

SLU : Il y a une entrée analogique sur la CS7P ?

Didier Dal Fitto : Bien sûr, analogique entrée/sortie et réseau 1 et 2. Il y a quatre prise encapuchonnées, plus deux prises secteur. Ceci dit, il y a un moyen très simple de sécuriser un réseau audionumérique, tu attaques la première boîte avec un câble, tu en pontes trois autres et tu reviens de la quatrième avec un second câble vers ton switch. Où que se trouve la coupure, les boîtes seront toujours alimentées.
Autre sécurité chez Adamson, dans une prise réseau de type AVB, on est déjà redondant. En 100 Mbit/s on n’utilise que 4 fils sur les 8 disponibles, donc on peut doubler le signal montant vers les boîtes.

SLU : Vous ne véhiculez pas du Megabit…

Didier Dal Fitto : Oui, mais au pied du système on a une distro qui repasse les lignes montantes en deux fois 100 Mbit/s par brin.

Elle est discrète et pourtant brille en bleu à droite du logo Adamson, la LED signifiant qu’il s’agit d’une CS7P !

SLU : Elle existe cette distribution ?

Didier Dal Fitto : Oui , nous l’avons déjà vue, un Power Distribution System où réseau et secteur montent séparément. On a donc une première sécurité par le double signal par câble et on peut encore bétonner en bouclant « dessus-dessous » par 4 boîtes.

SLU : Mais vous allez au départ spécifier une sécu en analogique ?

Didier Dal Fitto : …Si les gens veulent… Cela a fait l’objet d’un long débat. Pour faire une analogie, avec les PLM (Lab.gruppen) au début tout le monde a tiré de l’analogique en sécu (on l’interrompt)

SLU : C’est toujours le cas !

Didier Dal Fitto : Pas systématiquement. Nous avons des installations fixes où il n’y a plus d’analogique, juste du réseau redondant et même un prestataire connu qui ne le fait pas toujours en festival. Ils ont confiance dans le réseau.

SLU : Revenons à nos belles boîtes amplifiées à venir, sont-elles déjà en production ?

Didier Dal Fitto : Oui, c’est en production, CS7P et CS10P. Tout est fini, preset y compris.

Guy Vignet (Directeur associé DV2 et brutasse commerciale) : On peut passer commande dès maintenant de ces deux modèles et les livraisons interviendront après les vacances d’été, en septembre.

SLU : Quel est l’usage auquel seront destinées ces deux boîtes ?

Didier Dal Fitto : Front et side fill, les théâtres qui veulent des kits mobiles, des systèmes distribués en club ou ailleurs grâce à la facilité de câblage…partout en fait. La CS7P est aussi une excellente enceinte de monitoring de proximité pour des mixeurs en tournée. Elle est remarquable, presque (sourire)…ésotérique (rires!).

La S10P, une S10 en version deux voies et point source avec un guide d’onde 70×40 qui accepte d’être tourné de 90° pour s’adapter à tous les usages.

SLU : On imagine les américains contents par des enceintes amplifiées, mais les prestataires et intégrateurs français ?

Guy Vignet : Sur 5 gros prestataires, il y en a 4 qui ont dit : « ah oui, c’est super ! »
C’est nouveau, mais on part avec un capital sympathie, une renommée de la marque et une commodité de mise en œuvre que tout le monde salue.

SLU : OK pour les modèles point source, quid des line source donc les CS7 et CS10 ?

Didier Dal Fitto : Il faudra attendre la fin de l’année 2019. La production des modules ampli démarre tout juste, mais il reste encore du travail sur le soft assez complexe qui accompagnera ces nouveaux systèmes.
C’est un logiciel complètement intégré qui incorpore dans Blueprint et sous la forme d’extensions, le contrôle, le patch, l’égalisation, la mesure, le diagnostic par boîte et j’en passe.
Ce « Super » Blueprint existe déjà et fonctionne, mais doit être totalement débuggé avant d’être mis entre toutes les mains.

Benoit Cabot, le directeur de R&D et Morten Lave, le responsable réseau d’Adamson, nous rappellent le pourquoi du choix de l’AVB et de la couche application du réseau Milan, indispensable pour l’interopérabilité (avec le lien ici)

SLU : Donc récapitulons. On a par exemple une console qui sort en AES…

Didier Dal Fitto : Tu rentres dans le gateway, une matrice AVB à 16 entrées et 16 sorties qui va être le cœur du système afin de synchroniser et d’exploiter ce flux. Le signal part ensuite en AVB vers les PDS (les Power Distribution Systems) à jardin et à cour en Gigabit. De là il est redondé et monte en 100 mega vers les boîtes et le tout est fait sous le contrôle du futur Blueprint. C’est un tout nouveau système.

SLU : Grosse configuration informatique…

Guy Vignet : On a vu au Canada que le système se pilotera au travers de deux grands écrans tactiles. Il faut du confort. Il y a aussi une « douceur » de prévue.

SLU : Une gestion de l’hygrométrie, de la température ?

Didier Dal Fitto : Non, mieux que ça (sourire) Au Canada on appelle ça une Optimisation mais d’autres préfèrent le terme de Array Control. On l’a entendu aussi et cela arrivera sous la forme d’un plug au sein de Blueprint (définitivement Super Blueprint !).
Cet algorithme d’optimisation commande chaque boîte et c’est là aussi que tout prend du sens puisque chaque enceinte étant amplifiée séparément et disposant de son DSP, il est très facile d’offrir ce type de fonction qui ne marche pas quand les boîtes sont pontées par deux ou plus.

Il va falloir songer à agrandir le stand ! On a toujours autant de mal à trouver une place assise ;0)

SLU : Comme on vient de nous le souffler, « pendant la création, la vente continue » chez DV2 ? (rires)

Guy Vignet : Mais vous voyez deux personnes détendues ! Adamson a des idées très claires sur l’avenir, un outil de production et des équipes de R&D de tout premier plan et les prochaines années s’annoncent passionnantes pour la marque, pour DV2, comme pour nos clients. C’est très bien qu’Adamson commence cette transition par un petit produit pour que les utilisateurs de la marque découvrent et s’habituent à cette nouvelle technologie progressivement. Il existe un parc important et il ne s’agit pas de tout chambouler.

Pour plus d’infos sur le site Adamson et sur le site DV2

ETC fournit une régie EOS et un parc de Source Four Led à L’écrin

Par Patrick Cussigh

Situé en périphérie de Dijon, l’Écrin est un nouveau lieu d’accueil dont Scenetec a réalisé l’installation avec en particularité un kit lumière 100 % LED dans la salle et même dans tout le bâtiment ! ETC est à l’honneur avec une régie Eos et quasiment les 3/4 du parc lumière.

©Gegory Girard

Le projet du tout led apportait une solution au problème de limite de puissance du transformateur électrique chargé d’alimenter la salle et le complexe sportif mitoyen. C’est le cabinet de scénographie Architecture & Technique et l’agence d’architectures Nicolas C. Guillot qui ont avancé cette idée de faire de l’Ecrin un lieu peu gourmand en énergie grâce à la LED.

Philip Blandin, régisseur général devant le pupitre Eos Ion Xe 20. © Jonathan Gimaux

Philip Blandin, régisseur général de la salle, a organisé des tests comparatifs, avec le concours de Julien Chapeland de FA Musique: « J’ai voulu me faire accompagner par un prestataire pour comparer plusieurs marques. Sur 10 jours, 7 fabricants sont venus.
J’ai pu faire des comparatifs à l’aveugle avec les régisseurs lumières qui allaient travailler avec nous ainsi que Philippe Maillet, le directeur technique de l’ARTDAM.
On évaluait les gradations, les températures de couleurs, etc. On prenait des notes et à la fin on comparait nos observations. C’est ce travail qui nous a menés à choisir notamment les ETC Source Four LED série 2. »

La polyvalence est un autre critère de sélection qui a fait la différence : « Le Source Four LED étant constitué de deux parties distinctes, la boîte à lumière et les optiques interchangeables, le même projecteur peut être utilisé en Fresnel, en découpe ou en cyclo en fonction des besoins de chaque spectacle ».

On retrouve alors derrière la scène des grandes caisses en bois construites sur mesure par le service menuiserie de la ville pour stocker le parc d’optiques. L’Ecrin est doté au total 42 Source Four LED 2 (dont 30 en version Lustr et 12 en version Tungsten HD) avec un kit d’optiques Source Four composé de 24 Zoom 25 – 50°, 24 Zoom 15 – 30°, 20 Fresnel et 12 CYC. Très satisfait du résultat, Philip pense compléter encore ce parc de Source Four dans les prochains mois. L’Ecrin possède également 10 ColorSource PAR ETC.

© Gegory Girard

Pendant la phase de mise en place du projet, Philip a profité du retour d’expérience de Nicolas Fandard, régisseur lumière du Domaine d’Ô à Montpellier, dont le théâtre Jean-Claude Carrière, est aussi 100 % LED. « Ca m’a permis d’avoir un avis éclairé sur le projet, précise-t-il. Nico m’a donné quelques astuces pour l’accueil des compagnies. »

Philip est rassuré, dès les premiers accueils, les régisseurs ont été très satisfaits de la qualité des SourceFour LED : « Nous avons par exemple accueilli le Centre Dramatique National de Nancy – Lorraine dont le directeur technique m’a confié que si on ne lui avait pas dit que c’était de la led, il n’aurait rien vu ! »

En régie, l’équipe a choisi un pupitre ETC. « C’est la version Ion Xe 20 qui a été retenue, car plus abordable que les versions Ti ou Gio et largement suffisante pour un lieu d’accueil comme le nôtre. C’est le même soft qui tourne sur toutes les régies Eos, seule l’interface Hardware change. »

© Gegory Girard

Nicolas Cointot, l’un des 4 pupitreurs attachés au lieu ne tarit pas d’éloges quand il s’agit des produits ETC : « J’avais déjà des bases en Cobalt et sur d’autres pupitres et j’ai découvert l’Eos en suivant la formation mise en place dans le lieu. Depuis je travaille à fond sur Eos, que j’utilise même pour d’autres compagnies, et j’adore les Source Four. Je viens souvent à l’Écrin pour travailler sur les projecteurs afin de mieux les connaître et je m’éclate à chaque fois. C’est vraiment un super produit. »

Les découpes Source Four LED Série 2 sur la passerelle. © Jonathan Grimaux

Et Philip Blandin de poursuivre dans ce sens : « Nos quatre pupitreurs ont la même réaction. Ils ont tous pris la clé USB ETCnomad grâce à l’offre Education pour les étudiants. Ce sont de vrais passionnés, des geeks en puissance, et je constate qu’ils prennent vraiment du plaisir à travailler dessus. »

Le pack logiciel ETCnomad, pour ordinateur portable, permet aux jeunes éclairagistes de travailler depuis leur ordinateur sur une véritable console lumière professionnelle et aux lieux d’accueil d’avoir des jeunes qui se perfectionnent à l’Eos. Tout le monde est satisfait.

Plus d’infos sur le site ETC et sur le site de l’Ecrin

La voix de Michael Bublé ne le quitte plus grâce à Meyer et Solotech!

Par admin

Après 4 ans d’absence, Michael Bublé a retrouvé ses fans pour 91 dates en Amérique du Nord et en Europe. L’édition 2019 repose, sur un système Meyer Sound de la famille LEO fourni par Solotech à qui l’on doit quelques belles trouvailles.

Michael Bublé a beau disposer de ears monitors, des wedges MJF-210 et 212 ceinturent les deux scènes.

Bien que l’essentiel des composants de la famille LEO soit semblable à ceux utilisés lors des concerts de Bublé de 2013, la configuration de cette tournée a été profondément transformée pour remédier aux problèmes de retours et pour offrir une expérience plus intuitive au public. Pour l’essentiel, cette configuration audio en « double hybride » accompagne et améliore la présence de deux scènes distinctes : la principale au fond, capable d’accueillir un orchestre complet et des choristes (jusqu’à 38 artistes au total), et, au centre de l’aréna, une plus petite scène B reliée à la scène principale par une passerelle.

Pas évident à voir mais effectivement on devine le bas des lignes principales orientées nettement vers les gradins latéraux.

Le système audio de la scène principale, qui assure l’image de l’orchestre et couvre le parterre jusqu’à environ la moitié de la profondeur de l’aréna, comprend les lignes principales et les renforts latéraux habituels.
Mais les lignes principales sont tournées vers les côtés car elles ne sont pas exploitées pour projeter la voix de Michael vers la moitié arrière de l’aréna. Cette tâche est prise en compte par un système séparé comprenant plusieurs lignes suspendues sous le panneau de scores. Les deux lignes les plus puissantes couvrent le fond du parterre et fonctionnent essentiellement comme un grand groupe retardé quand Bublé chante sur la scène principale.

En revanche, lorsque Bublé sort sur la scène centrale, le « point zéro » de sa voix suit et évolue de manière synchrone pour que, lorsqu’il arrive, sa voix soit placée exactement au-dessus de sa tête, tandis que l’image de l’orchestre reste au niveau de la scène principale.
Comme l’a expliqué Craig Doubet, ingénieur façade de Bublé depuis 2007, l’initiative de cette installation inédite est venue de l’artiste lui-même.

De gauche à droite : Francis Lussier, Jeremy Walls, Sebastien Richard, techniciens scène/sono, Craig Doubet, ingénieur façade, Jonathan Trudeau, ingénieur système/chef d’équipe, Marc Depratto, Louis-Philippe Maziade, ingénieurs retours. Absent sur la photo, Charles Deziel, technicien Patch/radio/Interphone

«Michael adore entrer au sein du public grâce à une petite scène déportée, comme il l’a fait lors des deux dernières tournées, mais il avait un problème avec sa voix, qui, venant de la sonorisation de la scène principale, refluait dans son micro, puis dans ses oreillettes. Avoir un retard de 125 à 160 millisecondes dans vos oreilles quand vous essayez de chanter, rend la chose plus que périlleuse.»

Lors de la préparation de la tournée, Doubet s’est réuni avec Bob McCarthy, directeur de l’optimisation des systèmes, David Vincent, spécialiste senior de l’assistance technique, et Rob Mele, le chef de produit des systèmes numériques de Meyer Sound, pour ébaucher les solutions possibles. Les détails ont ensuite été élaborés en collaboration avec Jonathan Trudeau, ingénieur système/chef d’équipe de la tournée, et Patrice Lavoie, chef de projets de Solotech Audio.
« Le résultat, c’est que maintenant, Michael n’est plus jamais directement devant un haut-parleur », explique Doubet. « Lorsqu’il va sur la scène B, nous déplaçons sa voix avec un logiciel récemment développé dans GALAXY.

Une image montrant le point B et, tout au fond, la grande scène dont on aperçoit le système principal très nettement ouvert pour ne jamais taper dans le micro de l’artiste durant son passage d’une scène à l’autre. En haut de la scène B, on distingue le gauche droite pour le fond de salle arqué à l’américaine, les deux lignes de 8 subs 700 HP, deux lignes de MICA pour les gradins et les deux lignes de LEOPARD pour les titres où ne joue que la scène B

De plus, dans une partie du spectacle où un petit groupe le rejoint sur la scène B pour évoquer les jours où il jouait dans les clubs, le système de la scène principale est complètement désactivé et nous ouvrons une paire de lignes de LEOPARD tournées vers la scène principal pour former un système d’Aréna circulaire autonome. Michael est désormais très heureux. Nous avons fait en sorte de lui donner la sensation de chanter toujours au point zéro. »
Ces nouveautés contribuent aussi à instaurer une relation plus spontanée et intime entre l’artiste et le public. « Il n’y a jamais de décalage entre l’endroit où on voit Michael et celui où on entend sa voix », explique Doubet. « Quand on le voit se déplacer vers un point donné, sa voix l’accompagne. »

Une scène B légèrement différente. 3 LEO-M et 12 MICA sont utilisés pour aller taper en fond de salle soutenus par huit 700 HP. On distingue nettement une des deux lignes de 8 LEOPARD.

Le système de la scène principale comprend un total de 16 enceintes LEO et 44 LYON réparties dans les systèmes avant et latéraux. Douze 1100-LFC accrochés et quatre 900-LFC posés au sol renforcent le bas, enfin le débouchage est fourni par huit enceintes MINA et deux JM-1P.

Le système de la scène B comprend deux lignes à longue portée de cinq enceintes LEO-M et six MICA chacune, des lignes latérales de 14 MICA, et face à la scène principale, des lignes de huit LEOPARD chacune. Pour le grave, on compte douze 700 HP accrochés et deux 900 LFC au sol. 7 MINA assurent le débouchage avant. Le contrôle et l’optimisation du système sont fournis par un processeur maître Galileo GALAXY 816 AES connecté en réseau via AVB à sept autres GALAXY 816.

En faisant abstraction de cette configuration originale, les éléments de base du système donnent les résultats attendus pour Doubet. « J’ai grandi dans ce métier avec les MSL-5 et 6, qui étaient pour moi le summum d’une enceinte vocale. Pour moi, le LEO sonne comme ça, sauf qu’il a plus de puissance et de souplesse. Ici, les LEO sont configurés pour couvrir les gradins supérieurs et là-haut, c’est magnifique, le son est présent mais doux tout le temps. »
Il salue également la cohérence de toute la famille LEO, à laquelle appartiennent les lignes de LEOPARD, dont c’est la première sortie avec Bublé. « Je sais que je peux tout régler de la même façon, et la voix de Michael sera la même partout », dit-il. « C’est vraiment mon obsession sur cette tournée. »

Craig Doubet, ingénieur façade sur sa SSL et en arrière-plan Jonathan Trudeau, ingénieur système/chef d’équipe.

Dean Roney, directeur de production senior, supervise tous les aspects de la scénographie et de la technologie audiovisuelle de la tournée qui remplit 19 semis. Il assure ce rôle depuis 2005 lors des tournées de Bublé. Du point de vue de Roney, la technologie et l’assistance de Meyer Sound se sont révélées vitales.

« Du fait de la configuration exceptionnelle, avec environ 50 points d’accroche pour l’audio, il était indispensable que toutes les enceintes utilisées soient amplifiées », commente-t-il. « Et, comme d’habitude, l’assistance de Meyer Sound est sans failles. Leur équipe s’est occupée de beaucoup de paperasse et de programmation à l’avance, nous étions donc prêts à envoyer dès le premier jour. »

Aux côtés de Trudeau, les ingénieurs de retours Marc Depratto et Louis-Philippe Maziade contribuent également à l’excellence sonore de la tournée. De toute évidence, les deux se partagent les deux scènes et le patch considérable avec la possibilité en cas de besoin de prendre la main sur les lignes de l’autre

Marc Depratto, ingénieur retours sur sa SD7 DiGiCo

Louis-Philippe Maziade, ingénieur retours aussi sur une SD7 DiGiCo.


« Une soirée avec Michael Bublé » a été lancée le 13 février et a parcouru l’Amérique du Nord jusqu’au 19 avril. Du 20 mai au 10 novembre, la tournée alternera l’Europe et l’Amérique du Nord. D’autres dates à travers le monde seront annoncées prochainement.

Pour plus d’infos sur le site Meyer Sound et sur le site Best Audio

Un projecteur multivues 3D/4K chez Digital Projection...

Le Bell Museum utilise la technologie laser 4K de Digital Projection pour son planétarium ©DR

Jusqu’à présent, l’ensemble des solutions 3D avaient une limite majeure dans leur rôle immersif : tous les utilisateurs voient exactement la même image, le même angle de vue, indépendamment de l’endroit où il se trouve par rapport à la zone de projection.

 

Avec l’INSIGHT 4K HFR360, Digital Projection fait la preuve de l’étendue de son avance technologique par rapport à la concurrence en offrant enfin à l’industrie une expérience 3D entièrement immersive, interactive, mais aussi, collaborative...

La technologie de projection Multi-View 3D permet à un seul projecteur, doté d’une fréquence d’images ultra-rapide, de projeter les images pour plusieurs spectateurs et/ou utilisateurs sur le même écran. La position de chaque personne est « trackée » et chaque participant voit, grâce à ses lunettes, uniquement l’image calculée pour son propre angle de visualisation, ceci même s’il change de position. Les utilisateurs peuvent dans le même temps interagir entre eux et se voir dans un contexte collaboratif où le partage prime...

 

 

 

 

  • 22 mai 2019 à 17:00

La captation live sportive à portée de main

La captation live sportive à portée de main © DR

DAZZL, une jeune start-up et STOP & GO PRODUCTION, société spécialisée dans la production audiovisuelle, viennent de signer un partenariat stratégique permettant de mixer leur savoir-faire, leur expertise et leur technologie. Cette collaboration est l’opportunité pour tous les organisateurs d’événements sportifs d’accéder à une réalisation LIVE qualitative et exigeante à des tarifs avantageux (vs le broadcast classique). Il s’agira de mixer les nouvelles solutions digitales développées par DAZZL aux pratiques et aux outils de captations de STOP&GO PRODUCTION. Les premiers tests auront lieu avant l’été.

 

Au travers cette alliance, il s’agit surtout de combiner le savoir-faire d’une start-up qui a su transformer la diffusion sportive en programmation collaborative aux métiers historiques de la production audiovisuelle de STOP & GOPRODUCTION. Les deux entreprises ont conçu une offre novatrice avec un rapport prix/qualité très performant...

Les deux entreprises avancent main dans la main pour offrir aux producteurs et organisateurs d’événements d’avoir accès au live, procédé généralement couteux, que beaucoup de fédérations, promoteurs d’événements ou associations ne pouvaient s’offrir jusqu'à présent.

 

« En échangeant avec DAZZL, il nous est apparu comme une évidence de mixer nos savoir faire et solutions. L’idée est simple: interfacer le «mélangeur virtuel Dazzl » à nos caméras broadcast afin de produire un live réalisé par des professionnels diffusable sur les médias digitaux. Beaucoup de disciplines peu médiatisées pourront à présent proposer des live artistiquement exigeants à leur public et aussi adresser de nouveaux fans, à des prix très compétitifs. L’arrivée imminente de la 5G, vient bien entendu, renforcer nos convictions sur le sujet. » explique Pascal Gueulet, directeur associé, STOP & GO PRODUCTION.

« Ce partenariat constitue une belle opportunité de déployer la technologie DAZZL dans l’univers professionnel de la production audiovisuelle. Avec STOP & GOPRODUCTION, nous pouvons désormais proposer notre service à des publics qui ne pouvaient auparavant pas s’offrir la qualité d’une captation et d’une diffusion professionnelles. » déclare Thierry Scozzesi, CEO & Co-founder, DAZZL.

 

  • 10 mai 2019 à 17:27

Atreïd se concentre sur l’échange clients (extrait du compte rendu Satis)

Jean-Philippe Mariani et Florent Le Duc sur le stand Atreïd. © Loïc Gagnant

En 2018, Atreïd s’est installé au sein des bureaux agrandis et rénovés de son partenaire depuis 15 ans, Loca Images. Les deux sociétés souhaitent travaillent désormais en complète synergie, du tournage (captation, location, intégration) jusqu’à la gestion des médias, le travail collaboratif et la postproduction...

 

 

Depuis de nombreuses années, Atreïd a acquis une solide réputation dans les domaines de la gestion des médias, du workflow et du travail collaboratif pour les petites et moyennes structures de postproduction (corporate, postproduction traditionnelle, publicité ou évènementiel).

Atreïd travaille avec des partenaires de confiance, tels que Tiger Technology : « Leur solution étant hardware agnostique, on peut y greffer de nombreuses solutions de stockage tiers ou acquérir un système tout-en-un de la marque. De nombreux modules supplémentaires peuvent être développés à la demande : MAM Light et Ingest par exemple. », comme Jean Philippe Mariani, fondateur et directeur d'Atreid.

 

Extrait de notre compte-rendu du SATIS 2018 paru pour la première fois dans Mediakwest #30, p.47/69. Abonnez-vous à Mediakwest (5 numéros/an + 1 Hors-Série « Guide du tournage ») pour accéder, dès leur sortie, à nos articles dans leur intégralité.

 

Le SATIS, en bref...

5000 m2 d’exposition - 3 Halls, plus de 150 exposants et partenaires - Près de 9000 visiteurs - 85 contenus présentés lors de la troisième édition du 360 Film Festival, vitrine des contenus VR/360/Interactif, AR et Grands Formats - Près d’une cinquantaine de conférences, Keynotes et ateliers développés autour de sujets phares : HDR - VFX - I.A. - UHD - GRANDS CAPTEURS - STOCKAGE - VR - ESPORT - AR - 6DOF - DRONES - BLOCKCHAIN - INTERCOM - WORKFLOW - DATAVIZ - TV - BROADCAST - CORPORATE - 8K - SON IMMERSIF - IP - STREAMING - INTÉGRATION - MEDIATION CULTURELLE - CYBERSÉCURITÉ - PIRATAGE…

Suivez le SATIS et Screen4ALL sur les réseaux sociaux …

Facebook : Satisexpo / Screen4All

Twitter : @satisexpo / @Screen4allforum

LinkedIn : Satis Expo and Screen4all groups

#SATISEXPO2019  #360FILMFEST

Le SATIS 2019 vous donne rendez-vous les 5 et 6 novembre 2019 aux Docks de Paris à La Plaine Saint-Denis.

http://www.satis-expo.com

  • 10 mai 2019 à 17:20

Caméra & Café Spécial Panasonic AG-CX350

Par Andrea

Rejoignez-nous le vendredi 24 mai pour assister à une matinée dédiée à la découverte et à la prise en main de la caméra Panasonic AG-CX350. Le Caméra & Café #AGCX350, c’est également l’occasion d’échanger avec les experts Panasonic, notre équipe et de réseauter avec les autres participants. Et pour finir, une promo exceptionnelle vous est réservée !

La Panasonic AG-CX350 est une caméra de nouvelle génération, dotée de fonctionnalités de connectivité avancées pour les applications de diffusion web et de streaming. Cette caméra intègre un capteur MOS 4K haute définition et haute sensibilité de type 1.0, permettant d’obtenir une qualité d’image 10 bits et une résolution 4K ou FHD jusqu’à 50/60p sur une carte SDXC. Elle est aussi bien adaptée pour filmer de courts documentaires, des films étudiants, ou encore des événements d’entreprise.

Nous espérons vous retrouver nombreux !

Q/R sur mesure

Valeur pratique

Ambiance conviviale

Je réserve mon horaire

Points forts de la Panasonic AG-CX350

Capteur 1.0 ” 15Mpx, sensibilité F12 / F13
Prend en charge HLG et SDR
Zoom intelligent 32x et système hybride 5 axes
Écran LCD 3,2“ et viseur OLED
3 bagues de contrôle (zoom, mise au point, iris)
Fonctions d’enregistrement d’images 4K 60p 10 bits et HDR
HD Live Streaming pour connexion à Facebook et YouTube Live

Caméra & Café Spécial Panasonic AG-CX350

N’attendez plus pour vous inscrire et réservez votre place via le formulaire ci-dessous :

L’article Caméra & Café Spécial Panasonic AG-CX350 est apparu en premier sur TRM.

❌