Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Hier — 6 décembre 2019Réalité-Virtuelle.com

Comment télécharger des vidéos à 360 degrés sur YouTube

Par Gwendal P
vidéos 360 vr 360 degrés top meilleures sélection

Lorsque l’on souhaite profiter d’une vidéo à 360 degrés, le mieux est de pouvoir y avoir accès à tout moment. Pour cela, le meilleur moyen est de la télécharger. Il existe plusieurs méthodes pour y parvenir. 

La réalité virtuelle se développe et se démocratise de plus en plus auprès du grand public. La technologie embarquée par les casques s’améliore constamment, ce qui leur permet d’afficher une qualité d’image toujours plus nette et précise. Cet outil est ainsi un support pertinent pour regarder des vidéos, et plus particulièrement des vidéos à 360 degrés. Celles-ci permettent à l’utilisateur de regarder partout autour de lui afin d’observer le paysage dans son intégralité. Nous ne voyons plus seulement ce qu’une caméra classique peut nous montrer. Au contraire, c’est là une véritable expérience immersive qui propose plusieurs lectures en fonction de l’angle de vue choisi.

Télécharger les vidéos 360° pour les emporter partout

YouTube est l’une des premières plateformes à avoir joué un rôle majeur dans la mise en avant des vidéos à 360 degrés. Elles ont commencé à faire leur apparition sur le site dès 2014 alors que la réalité virtuelle prenait véritablement son essor. Aujourd’hui, l’application YouTube VR est disponible pour les casques Vive de HTC et ceux d’Oculus. Elle permet de consulter avec ces appareils toutes les vidéos disponibles. Mais elle possède quelques contraintes qui peuvent rendre l’expérience pas tout le temps satisfaisante. 

Pour remédier à cela, le meilleur moyen est de directement télécharger les vidéos à 360 degrés présentes sur YouTube. Et cela, afin de pouvoir les emporter partout avec soi, et d’en profiter même en l’absence d’une connexion à internet. Il existe de nombreuses solutions pour télécharger ces vidéos, mais toutes ne se valent pas. Certaines méthodes opèrent depuis un site web qui se charge de récupérer le fichier désiré et de le réencoder dans un format peu lourd. Même si cette manière de faire est simple, il ne faut pas s’attendre à obtenir la vidéo dans une qualité optimale. 

 

4K Video Downloader : Le logiciel parfait pour télécharger des vidéos 360° sur YouTube

L’autre manière de faire consiste à utiliser un logiciel dédié au téléchargement de vidéos sur YouTube. 4K Video Downloader est un logiciel gratuit qui permet de télécharger tous types de vidéos depuis Youtube, mais aussi d’autres plateformes comme Facebook ou Vimeo. Comme son nom l’indique, il respecte la qualité originale de la source et télécharge les vidéos en haute définition (HD, 4K, 8K…). En outre, ce logiciel prend en charge les vidéos à 360 degrés. Les tutoriels pour télécharger une playlist YouTube sont très simples et tout est clairement expliqué.

Se pose alors la question de la légalité d’une telle action. Télécharger une vidéo, à 360 degrés ou non, n’est pas interdit, à condition que l’utilisation soit à titre personnel. YouTube le précise sur son site. En revanche, il est aussi mentionné que l’ayant droit doit avoir donné son accord au préalable. Il est donc recommandé de demander cette autorisation avant de télécharger des vidéos sur YouTube.

Cet article Comment télécharger des vidéos à 360 degrés sur YouTube a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Pokémon Go dans vos yeux : Niantic prépare des lunettes AR avec Qualcomm

Par Bastien L
pokémon go niantic lunettes ar

Niantic annonce officiellement le développement de lunettes de réalité augmentée en collaboration avec Qualcomm. Une fois parachevé, cet appareil permettra de jouer à des jeux AR comme Pokémon Go ou Harry Potter Wizards Unite sans avoir besoin de smartphone…

Avec ses jeux mobiles Pokémon Go, Ingress Prime et Harry Potter : Wizards Unite, Niantic a su s’imposer comme le leader du jeu vidéo en réalité augmentée. Désormais, la firme américaine est à la tête d’un empire en construction, et compte d’ailleurs s’étendre en fournissant sa technologie à d’autres entreprises.

Cependant, les limites actuelles de la technologie freinent considérablement l’expansion de Niantic. La nécessité de tenir un smartphone devant ses yeux pour jouer à des jeux comme Pokémon Go, notamment, restreint fortement la sensation d’immersion procurée par la réalité augmentée…

Depuis maintenant plusieurs mois, Niantic cherche à surmonter ces obstacles en investissant pour accélérer le développement de technologies comme la 5G ou les lunettes de réalité augmentée. Le CEO de la firme, John Hank, est d’ailleurs convaincu que les lunettes AR remplaceront bientôt les smartphones.

Niantic et Qualcomm veulent vous permettre de jouer à Pokémon Go sans smartphone

Aujourd’hui, Niantic franchit un nouveau cap en annonçant collaborer avec Qualcomm pour créer ses propres lunettes de réalité augmentée compatibles 5G. Suite à l’annonce de la puce Qualcomm XR2, spécialement conçue pour les appareils VR / AR, le CTO de Niantic, Phil Keslin, est monté sur scène pour annoncer une collaboration sur plusieurs années autour de cet ambitieux projet.

Dans un premier temps, Niantic et Qualcomm vont élaborer un design de référence pour les lunettes AR afin de définir un cahier des charges précis. Dans le même temps, Niantic adaptera la Real World Platform sur laquelle reposent tous ses jeux afin de l’optimiser pour la puce XR2.

A terme, les lunettes de réalité augmentée créées grâce à cette entente seront commercialisées. Elles permettront de jouer à Pokémon Go et aux autres jeux AR sans avoir tenir de smartphone, puisque les éléments virtuels seront superposés au monde réel directement dans le champ de vision du joueur. La 5G, quant à elle, permettra de remédier aux problèmes de latence liés à l’actuelle 4G. L’architecture collaborative développée avec Qualcomm sera mise à disposition de tous les tiers inscrits au Niantic Creator Program dont le lancement est prévu pour 2020…

Cet article Pokémon Go dans vos yeux : Niantic prépare des lunettes AR avec Qualcomm a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

VRSkater un simulateur de skateboard en réalité virtuelle

Par Pierrick LABBE
VRSkater

Les amateurs de jeux de skateboard savent en général que c’est du côté de Tony Hawk qu’il faut en général aller chercher pour de la qualité. Cependant, VRSkater, veut relancer la donne en misant sur la réalité virtuelle.

Qui n’a jamais rêvé de pouvoir enchaîner les slides et les flips sur une planche de skateboard ? En voyant des habitués en action, on se prend à rêver. C’est désormais une réalité… virtuelle.

VRSkater, une expérience plutôt réussie en réalité virtuelle

Jusque-là, on aurait été plutôt pessimiste à l’idée d’une expérience de skateboard en réalité virtuelle vraiment immersive. La discipline est très particulière et la capacité à plonger les joueurs dans un tel univers ressemble à un défi de poids. Deficit Games s’attaque à la tâche mais ici, soyons clairs, ce n’est pas un jeu à la Tony Hawk dans lequel vous pourrez expérimenter, vous amuser dans votre coin. L’idée de VRSkater est de vous proposer des itinéraires, des courses, dans lesquels vous pouvez vous déplacer de façon variée.

Ainsi, vous hésiterez de tourner sur vous-même en vous donnant mal au cœur, tout en vous accordant la liberté dont vous pouvez rêver. Le trailer mis en ligne ci-dessus révèle une approche particulièrement séduisante, même si le rendu qui alterne entre première personne et vue extérieure peut sembler quelque peu déroutant. Cependant, entre la vitesse et les mouvements acrobatiques, le tout sans avoir besoin de trop réfléchir, vous devriez pouvoir vous y plaire. Le jeu VRSkater sera lancé à l’été 2020 en Early Access, sur les casques VR pour PC. Le PlayStation VR et l’Oculus Quest sont les suivants sur la liste.

Cet article VRSkater un simulateur de skateboard en réalité virtuelle a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

La sortie du Pimax 8K et de ses accessoires de nouveau reportée

Par Pierrick LABBE
Date de sortie du Pimax 8K

Cela commence à ressembler à une arlésienne. En effet, Pimax vient encore une fois de repousser le lancement de ses nouveaux casques 8K, longtemps promis aux backers.

On laissera bien entendu le bénéfice du doute à Pimax, mais il faut rappeler que c’est aussi le danger d’investir sur une plateforme de financement participatif, difficile ensuite de se plaindre sur les délais !

Pimax devrait lancer ses casques 8K début 2020

Ce n’est pas une nouvelle qui devrait faire plaisir aux près de 6.000 personnes qui ont soutenu Pimax pour un financement de 4,2 millions sur la plateforme participative Kickstarter. Pimax vient donc de changer les dates de sorties de ses différents modèles. Le 8K Plus devrait, au plus tard, être envoyé à la fin de l’année 2019. Pour justifier ce délai, l’entreprise met en avant des modifications de dernières minutes pour améliorer la qualité. Les supporters devraient donc l’avoir en 2020. Le modèle 8K X, devrait quant à lui, être envoyé entre fin mars et début avril 2020, lié au fait qu’il serait en fait encore en développement.

L’équipe d’ingénieurs fini d’assembler les dernières modèles pour les tester cette semaine. Il devait initialement être envoyé fin décembre. Enfin, le Pimax Comfort Kit, devrait pour sa part être envoyé plus ou moins en même temps que le 8K Plus, donc dans les prochaines semaines. Les contrôleurs Index et les Baste Stations Steam VR seront eux envoyés au début du mois de janvier prochain. Il ne resterait plus que des détails de packaging à régler. Espérons que cette fois les dates seront respectées car cela nuit à l’image du constructeur.

Cet article La sortie du Pimax 8K et de ses accessoires de nouveau reportée a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

YUR transforme n’importe quel jeu VR pour PC en entraînement sportif

Par Bastien L
yur vr

YUR est une application permettant de mesurer son activité physique en jouant à n’importe quel jeu VR pour PC. Elle est disponible dès à présent sur Steam en Early Access, et va permettre de transformer vos sessions de jeux VR en véritables séances de fitness…

Même si ce n est pas nécessairement leur but premier, de nombreux jeux en réalité virtuelle permettent de faire de l’exercice en réalité virtuelle et se révèlent très efficaces pour brûler des calories. Ainsi, un homme avait par exemple perdu 5 kilos en jouant une semaine à Skyrim.

Au fil du temps, plusieurs développeurs ont même décidé d’exploiter pleinement ce potentiel en se spécialisant dans les jeux de sport en VR. Aujourd’hui, le « Fitness VR » représente une catégorie à part entière. À titre d’exemple, Floyd Mayweather a lancé sa propre application, et Black Box VR a ouvert la première salle de sport en VR à San Francisco.

YUR mesure votre activité physique sur n’importe quel jeu VR pour PC

À présent, c’est au tour de YUR (prononcer « why you are ») de lancer sur Steam son application pour les casques VR pour PC. Cette fois, il ne s’agit pas d’un jeu à proprement parler, mais d’un logiciel permettant de mesurer l’activité physique et la quantité de calories brûlées en jouant à n’importe quel jeu en réalité virtuelle.

L’application YUR permet d’afficher, en temps réel et par-dessus n’importe quel jeu VR, des statistiques sur l’activité physique du joueur. Par exemple, il est possible de vérifier avec précision le nombre de calories brûlées au cours de la session. De même, un tableau de bord permet de consulter l’historique des entrainements sur les différents jeux.

En septembre 2019, YUR avait déjà lancé une application similaire en version beta pour Oculus Quest. De plus, plusieurs jeux VR PC proposaient déjà l’intégration YUR à l’instar de Synth Riders. Cependant, grâce à cette nouvelle application pour PC, il est désormais possible de profiter de ce suivi en temps réel avec  nimporte quel jeu sans même que le développeur n’ait besoin de l’intégrer.

YUR est disponible sur Steam en Early Acces dès à présent. À l avenir, le développeur compte ajouter de nouvelles fonctionnalités comme un système de nivellement et l’intégration avec un site web compagnon. Ces nouveautés seront incluses avec la version finale de l’application, dont le lancement est prévu pour 2020.

Cet article YUR transforme n’importe quel jeu VR pour PC en entraînement sportif a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

PlayStation Awards: découvrez les jeux PSVR récompensés

Par Bastien L
playstation awards 2019 vr

Dans le cadre des PlayStation Awards, Sony Japan vient de récompenser trois jeux PSVR : Astro Bot, Beat Saber et Ace Combat 7. Trois expériences certes sympathiques, mais pour lesquelles on aimerait voir émerger des successeurs…

Comme chaque année, Sony organisait cette semaine la cérémonie des PlayStation Awards au Japon. Un événement visant à récompenser les plus grands succès de l’écosystème de jeux vidéo PlayStation.

Compte tenu de l’immense succès du PlayStation VR, il n’est pas surprenant que le casque de réalité virtuelle pour PS4 dispose d’une catégorie dédiée. Selon Sony Japon, « les trois jeux sélectionnés auxquels est décerné le PSVR Award ont fortement contribué à l’enthousiasme pour ce format ».

PlayStation Awards : Astro Bot, Beat Saber et Ace Combat 7 reçoivent le PSVR Award

Le premier jeu VR récompensé est Astro Bot : Rescue Mission. Ce jeu de plateforme directement développé par Sony Japan est considéré comme l’une des plus belles réussites parmi les exclus du PSVR, et pose les bases du jeu de plateformes en VR.

Sans surprise, Beat Saber reçoit également l’award. Sur PSVR, comme sur tous les autres casques, ce jeu jouit d’une immense popularité et se hisse régulièrement au sommet du classement les jeux les plus téléchargés. Rappelons que le développeur du jeu, Beat Games, a récemment été acquis par Facebook.

Le troisième jeu PSVR couronné lors de la cérémonie est Ace Combat 7. Lancé en janvier 2019 sur PS4, le titre propose une campagne en réalité virtuelle pour le PSVR. Bien que la durée de vie de cette campagne se résume à une petite heure de jeu, il faut reconnaître que l’expérience est particulièrement captivante et réussie.

Soulignons le fait que sur trois jeux récompensés, un seul a été lancé en 2019. Ceci confirme que le marché du VR gaming manque pour l’instant cruellement d’expériences réellement marquantes. Espérons que le problème soit résolu en 2020…

Cet article PlayStation Awards: découvrez les jeux PSVR récompensés a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Nous cherchons des animateurs high tech H/F (VR, AR, robotique, IoT…)

Par Gwendal P
recrutement animateur vr

Pour renforcer notre équipe événementielle, nous cherchons des animateurs High Tech polyvalents.

PRÉSENTATION DE L’ENTREPRISE :

Leader des médias en ligne spécialisés dans les nouvelles technologies (réalité virtuelle, réalité augmentée, objets connectés, big data, intelligence artificielle, etc.) nous recherchons des collaborateurs freelances (statut autoentrepreneur obligatoire) pour des missions récurrentes d’animation.

DESCRIPTION DU POSTE :

Agence spécialisée dans les animations basées sur les nouvelles technologies, également leader des médias en ligne spécialisés dans les nouvelles technologies (réalité virtuelle, réalité augmentée, objets connectés, big data, intelligence artificielle, etc.), nous recherchons des animateurs High Tech à Paris & en France pour des missions régulières (plus de 30 par mois).

Il s’agit d’animations type soirée d’entreprise, salons, journée de découverte innovation, journées porte ouverte. La prestation comprend la prise en charge du matériel et l’installation/démontage de l’animation.

– Animation réalité virtuelle et augmentée : proposer des expériences basées sur les casques de réalité virtuelle type HTC Vive, Oculus Rift/Quest, Oculus Go.
– Animation drones : animation de courses de drones volants et roulants
– Animation objets connectés : présentation d’une sélection d’objets connectés à un public professionnel
– Animation robotique : échanges sur scène avec un robot et un intervenant, présence de robot sur un salon pour attirer des visiteurs

Pour toutes ces animations, l’expérience n’est pas requise, mais une vraie appétence pour les nouvelles technologies et une adaptabilité/réactivité en situation sont exigées.

Des formations sont dispensées pour chaque type d’animation.

DESCRIPTION DU PROFIL ANIMATEUR HIGH TECH

Bac +2 minimum
Maîtrise des outils informatiques
– Technophile, geek
– Excellent relationnel, réactivité
– Prise d’initiatives & autonomie
– Sang froid & improvisation

Dynamique, polyvalent(e), impliqué(e) et organisé(e).

Envoyez votre CV à    

Cet article Nous cherchons des animateurs high tech H/F (VR, AR, robotique, IoT…) a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

La Chine veut censurer la VR pour lutter contre les Deepfakes

Par Bastien L
chine vr censure

Le gouvernement chinois annonce de nouvelles mesures pour lutter contre les « Fake News » et les « DeepFakes ». Désormais, il sera strictement interdit de créer du contenu frauduleux à l’aide de l’intelligence artificielle ou de la réalité virtuelle…

Les régulateurs chinois de la Cyberspace Administration of China (CAC) viennent d’annoncer de nouvelles règles concernant les jeux vidéo et le contenu audio publié en ligne. À compter du 1er janvier 2020, la publication et la distribution de « Fake News » créé à l’aide de technologies comme la réalité virtuelle et l’intelligence artificielle seront strictement interdites.

Par ailleurs, toute utilisation de l’intelligence artificielle ou de la réalité virtuelle devra être clairement signalée et mise en avant. Quiconque ne se pliera pas à ces règles sera considéré comme un criminel.

La Chine craint les dégâts causés par les DeepFakes

Le CAC s’étend particulièrement sur les problèmes potentiels causés par les « deepfakes » : ces vidéos ultra-réalistes créées à l’aide de l’IA pour faire dire ou faire n’importe quoi à une personne. Selon l’organisme, « les Deepfakes peuvent mettre en danger la sécurité nationale, la stabilité et l’ordre social, et enfreindre les droits des autres citoyens ».

En début d’année 2019, le gouvernement chinois avait d’ailleurs annoncé son intention de rendre la technologie deepfake totalement illégale. En septembre, une application nommée Zao et permettant d’échanger son visage avec celui d’une star grâce au deepfake avait été téléchargée par plusieurs millions de Chinois.

Le lien entre les deepfakes et la réalité virtuelle n’est pas clairement établi, mais il semble clair que la Chine préfère surveiller et contrôler le contenu produit avec toutes les nouvelles technologies pour éviter tout risque de dérives…

Cet article La Chine veut censurer la VR pour lutter contre les Deepfakes a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Dreamworks dévoile Dragons : Flight Academy, une nouvelle expérience

Par Pierrick LABBE
Expérience en réalité virtuelle Dragons : Flight Academy

L’entreprise de réalité virtuelle localisée Dreamscape Immersive continue sur sa bonne habitude en proposant une nouvelle expérience qui s’inscrit dans la continuité du film « How to Train Your Dragon », sorti en 2010 et baptisée Dragons : Flight Academy.

Ce nouveau projet pourrait donc réaliser le rêve de beaucoup d’amateurs d’héroïc fantasy. Concrètement, vous pourrez voler sur le dos d’un dragon en réalité virtuelle, avec huit autres personnes comme dans le film.

Dragons : Flight Academy, une expérience à tester

Vous pouvez en profiter dès maintenant de Dragons : Flight Academy et ce jusqu’au début du mois de janvier dans les deux sites de l’entreprises, qui se trouvent à Dallas et à Los Angeles. Une liste qui limite considérablement les possibilités pour ceux qui se trouvent en Europe, en attendant que l’entreprise ne s’étende ou que son expérience en réalité virtuelle ne soit reprise par d’autres spécialistes de la réalité virtuelle se déroulant dans des endroits comme celui-ci.

Le prix est de 20 dollars par ticket et l’expérience dure 35 minutes. Le prix est donc plutôt honnête par rapport à la longueur et à la qualité de l’expérience. Attention, il serait conseillé de se présenter 15 minutes avant au moins. Dragons : Flight Academy n’est qu’une des expériences que propose Dreamscape Immersive. Il y a aussi une option avec Men in Black qui a été annoncée, mais dont les tickets ne sont pas encore annoncés à la vente. En attendant vous pouvez notamment profiter de The Blu : Deep Rescue. A chaque fois, vous pourrez vous déplacer librement et profiter du retour haptique.

Cet article Dreamworks dévoile Dragons : Flight Academy, une nouvelle expérience a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Le HTC Vive Focus Plus permet maintenant le streaming de jeux VR PC

Par Bastien L
htc vive focus plus streaming

HTC annonce une nouvelle fonctionnalité permettant le streaming de jeux PC via le WiFi pour le casque VR autonome Vive Focus Plus. Une manière pour le Taïwanais de contre-attaquer suite au lancement du câble Oculus Link par Facebook…

HTC Vive vient d’annoncer une nouvelle fonctionnalité de streaming via le WiFi 5GHz pour le Vive Focus Plus et tous les casques VR autonomes compatibles Vive Wave Platform. Cette nouveauté permettra de jouer à des jeux VR pour PC sur un casque autonome, grâce au streaming.

Il s’agit donc d’une façon pour HTC de rivaliser avec le câble Oculus Link récemment lancé par Facebook, permettant de jouer aux jeux Rift pour PC sur Oculus Quest. Cependant, le système de HTC présente l’avantage de fonctionner sans câble.

HTC Vive tente de rivaliser avec Facebook et son câble Oculus Link

D’ailleurs, le président de HTC Vive China, Alvin Wang Graylin, n’a pas hésité à tacler Facebook. Lors de l’annonce du lancement sur Twitter, il a pris soin de préciser qu’il n’y a « pas besoin de câble spécial » pour profiter de cette fonctionnalité.

Excited we just released the public beta for @viveport #Streaming! #ViveportInfinity users can #Link Wave 6dof AIO w/ PC #VR content over 5GHz #WiFi with one-click! No need for special #wires or cables. Just update sw to latest. (VR+PC UI below) @htcVive #ViveFocusPlus pic.twitter.com/wJ9K20dlHU

— Alvin Wang Graylin (@AGraylin) 4 décembre 2019

Néanmoins, il faudra attendre de pouvoir tester ce système de streaming sans fil pour vérifier s’il égale l’Oculus Link en termes de latence et de qualité d’image. Ceci semble techniquement difficile à accomplir, surtout si l’on se fie aux performances des logiciels tiers proposant déjà le streaming tels que VRidge ou AMD ReLive

Le streaming en WiFi est disponible en beta dès à présent. Cependant, seuls les utilisateurs abonnés à la plateforme Viveport Infinity peuvent en profiter pour le moment. Il est également nécessaire de disposer d’un PC VR-Ready et d’un routeur standard compatible 5Ghz.

Pour rappel, le Vive Focus Plus est disponible pour 699€ HT. En Europe, il est présenté par la marque comme un casque destiné aux entreprises. C’est la raison pour laquelle cette nouvelle fonctionnalité de streaming de jeux PC est principalement mise en lumière en Chine, ou l’appareil s’adresse aussi aux gamers…

Cet article Le HTC Vive Focus Plus permet maintenant le streaming de jeux VR PC a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

HTC annonce qu’il ne donnera pas de conférence de presse lors du CES 2020

Par Pierrick LABBE
HTC CES 2020 conférence de presse

La nouvelle vient de tomber. A la différence des trois dernières années, le fabriquant de casques de réalité virtuelle, HTC, ne donnera pas de conférence de presse au mois de janvier prochain à Las Vegas.

En 2016, HTC présentait le Vive, en 2017, il y avait eu le Vive Tracker. Puis, l’année suivante on avait découvert le Vive Pro. Enfin, en janvier dernier, c’est le Vive Cosmos qui avait été présenté. Bien que HTC annonce sa présence lors du célèbre salon de Las Vegas, il ne donnera cependant pas de conférence. Quelles conséquences directes pour cette annonce de l’entreprise ?

HTC ne va pas prévoir de grosse sortie donc pas de conférence de presse

Si on remonte un peu plus loin dans le temps, même en 2016, on avait pu avoir le droit à une idée de ce à quoi travaillait déjà HTC entre le système de tracking et les contrôleurs ou encore la liberté de mouvement en room-scale. La décision pour 2020 de ne pas donner de conférence de presse signifie plusieurs choses. Tout d’abord, HTC sera bien présent au rendez-vous du CES. L’occasion notamment pour l’entreprise de continuer de présenter son Vive Cosmos avec des démos et annoncer de nouveaux détails durant des interviews exclusives.

Le fait cependant qu’il n’y aura pas de conférence de presse générale laisse à penser que HTC n’a pas prévu de très grande annonce pour ce grand rendez-vous des nouvelles technologies. On sait déjà par ailleurs que le casque Vive Cosmos lancé début octobre en France compte désormais sur un habillage différent qui échange le tracking inside-out pour le outside-in, avec le système laser lighthouse. Le CES 2020 sera sans doute l’occasion de le tester plus en profondeur.

Cet article HTC annonce qu’il ne donnera pas de conférence de presse lors du CES 2020 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Varjo XR-1 : le casque qui mêle réalité virtuelle et augmentée pour 10K $

Par Bastien L
varjo xr 1

Le Varjo XR-1 est le nouveau casque du constructeur finlandais Varjo. Tarifé à 10 000 dollars, l’appareil est à la fois un casque de réalité virtuelle et de réalité augmentée…

Avec son casque de réalité virtuelle VR-2 Pro tarifé à 6000 dollars, le constructeur finlandais Varjo a déjà repoussé les limites de la fidélité visuelle en parvenant à égaler la définition de l’oeil humain. À présent, la firme vient de lancer le casque XR-1.

Tout comme le VR-2, cet appareil offre une définition bluffante grâce à la technique du rendu fovéal. Cependant, le XR-1 se distingue surtout par sa capacité à afficher aussi bien des objets réels dans le monde virtuel… que des objets virtuels dans le monde réel !

Varjo XR-1 marie le virtuel au réel avec une qualité d’image photo-réaliste

Video is missing the show that cockpit is real. Buttons and screens are real. But there is no dome around for the view around, it’s all virtual, perfectly aligned. Only possible with XR-1.

— Urho Konttori (@konttori) 2 décembre 2019

Ainsi, ce nouveau casque marie la réalité virtuelle et la réalité augmentée. Pour ce faire, Varjo a développé une technique de « pass-through vidéo photo-réaliste ». Celle-ci repose sur deux caméras 12 mégapixels avec une fréquence de 90Hz. Ainsi, le pipeline d’image fonctionne avec une latence inférieure à 20ms.

À tout moment, il est possible de passer de la réalité mixte à la réalité virtuelle sans transition. Par ailleurs, on retrouve une fonctionnalité de Eye Tracking « de niveau industriel ». Rappelons qu’il s’agissait de la principale nouveauté du VR-2 par rapport au VR-1.

Pour le reste, le casque XR-1 offre un champ de vision de 87 degrés, une compatibilité avec les systèmes de tracking SteamVR et ART, et pèse 1050 grammes. L’appareil est disponible dès à présent sur le site officiel de Varjo à cette adresse pour la modique somme de 9995 dollars.

Cet article Varjo XR-1 : le casque qui mêle réalité virtuelle et augmentée pour 10K $ a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

5 jeux en réalité virtuelle pour se préparer à Half-Life : Alyx

Par Pierrick LABBE
Half-Life : Alyx

La sortie du jeu Half-Life : Alyx est particulièrement attendue. Le jeu AAA, développé par Valve, promet effectivement d’être exceptionnel. Voici 5 jeux en réalité virtuelle pour patienter avant sa sortie et s’y préparer.

La sortie du jeu de Valve est ce que le monde de la réalité virtuelle attendait depuis longtemps, un jeu AAA qui donne véritablement envie de s’équiper. La sortie du génial Asgard’s Wrath a permit de combler partiellement ce manque de jeu AAA en réalité virtuelle mais la sortie annoncée du jeu de Valve en mars 2020 est sans doute la plus attendue d’autant plus que le jeu est entièrement pensé pour la réalité virtuelle.  En attendant sa sortie, et pour vous familiariser avec le style science-fiction du jeu de tir, vous pouvez vous entraîner avec ces 5 jeux afin d’être fin prêt lors de la sortie.

Boneworks , le plus ressemblant à Half-Life : Alyx

Boneworks, ressemble un peu à Half-Life : Alyx. Des vagues ennemies, d’étranges installations d’essais scientifiques, des protagonistes jusque-là silencieux et un pied de biche ou deux. Le plus important peut-être, est que Boneworks est un grand partisan des contrôleurs Index de Valve. Le studio promet également de pousser le gameplay basé sur la physique, ce qui pourrait remonter à Half-Life 2. Chaque arme est manipulée comme un objet du monde réel. Vous devez vous faufiler sur des corniches et créer des chemins de fortune ou des armes en utilisant pratiquement tout ce que vous avez trouvé. Boneworks sortira plus tard ce mois-ci.

Hot Dogs, Horseshoes And Hand Grenades : pour la manipulation d’armes

Hot Dogs, Horseshoes And Hand Grenades offrent actuellement suffisamment d’armes pour armer la plupart des pays du monde jusqu’aux dents. Une  bonne façon donc de s’habituer au maniement d’armes très diverses en réalité virtuelle, le tout dans un univers assez déjanté de soldats en forme de saucisses qui se déplacent en sautillant.

Budget Cuts : pour son mode de locomotion similaire

Valve soutient la locomotion en douceur dans Half-Life: Alyx, mais le studio mise avant tout sur le confort. Le problème est que beaucoup de joueurs trouvent l’alternative basée sur la téléportation distrayante et non immersive. Budget Cuts de Neat Corp est l’un des rares jeux de réalité virtuelle à résoudre efficacement ces deux problèmes. C’est un jeu furtif dans lequel vous tirez avec une arme à feu de type téléporteur, regardez où vous allez sauter en passant la tête dans l’orbe de destination, puis vous vous dirigez vers le portail si vous le souhaitez. Sans parler du fait que le jeu est par ailleurs bourré d’humour. Le seul problème, c’est que l’intelligente intelligence artificielle de Budget Cuts peut réellement nuire à l’expérience. En espérant que la version deux du jeu puisse résoudre ce problème.

The Gallery : pour l’exploration native similaire à Half-Life : Alyx

Le lien le plus évident entre Cloudhead, développeur de The Galeriy, et Valve est Aperture Hand Lab, la démo basée sur le portail publiée parallèlement aux contrôleurs Index. C’est cependant l’insistance initiale de l’équipe pour l’exploration de la narration directe et entièrement native en réalité virtuelle qui semble avoir le plus de ressemblance avec Half-Life : Alyx. De plus, The Gallery a été le premier jeu de réalité virtuelle à proposer de nombreuses idées, comme un système d’inventaire faisant office de sac à dos que vous avez rangé à l’épaule. Une bonne façon donc de s’entraîner et de se familiariser avant la sortie du jeu.

Vertigo 2 : un jeu de tir assez similaire à Half-Life : Alyx

Nos confrères américains du journal Upload VR ont qualifié Vertigo comme un coup de poignard décent à un jeu indépendant de Half-Life. Sur la base de la démo publiée plus tôt cette année, Vertigo 2 constituera une avancée supplémentaire non négligeable de l’univers de Half-Life. Cela promet non seulement de faire écho à Half-Life : Alyx, mais également de le parodier de manière souvent hilarante. La démo à elle seule contient plus que quelques hommages aux jeux Valve. Plus important encore, Vertigo 2 pourrait être un véritable jeu de tir en réalité virtuelle, avec une campagne complète et des armes conçues pour la plate-forme. Nous ne savons pas quand la version complète sera disponible, mais vous devriez absolument regarder la démo avant la sortie de Half-Life : Alyx. De plus, Zach Tsiakalis-Brown, son développeur, a passé du temps à travailler avec Valve sur la démo de Moondust et sur la mise à jour interactive de The Lab.

À quels autres jeux de réalité virtuelle les gens devraient-ils jouer avant Half-Life : Alyx? Faites-nous savoir si vous voyez des jeux à ajouter dans les commentaires ci-dessous !

Cet article 5 jeux en réalité virtuelle pour se préparer à Half-Life : Alyx a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

L’Oculus Go est la grande star VR du Black Friday et du Cyber Monday

Par Bastien L
oculus go black friday cyber monday

Suite au promotions proposées pendant le Black Friday et le Cyber Monday, l’Oculus Go se hisse en troisième place des produits les plus vendus dans la catégorie des jeux vidéo sur Amazon. Un véritable succès qui montre que le grand public préfère encore investir de petites sommes dans la VR.

L’Oculus Go n’est certainement pas le casque VR le plus intéressant de Facebook. Pourtant, c’est ce casque qui a rencontré le plus de succès sur Amazon au cours du Black Friday et du Cyber Monday 2019.

Au cours de ces deux journées spéciales, l’Oculus Go et le Rift S étaient proposés à prix réduit sur Amazon, Boulanger et la FNAC : 169 € au lieu de 219 € pour la version 32 Go, et de 219 € au lieu de 269 € pour la version 64 Go. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que de nombreuses personnes ont craqué pour l’appareil.

Dans la catégorie des jeux vidéo sur Amazon, l’Oculus Go se place ainsi en troisième position devant l’Oculus Rift S (33ème), l’Oculus Quest (43ème) et même la Nintendo Switch (3ème) ! Il n’est devancé que par les cartes PlayStation Store et PS Plus.

L’Oculus Go surpasse la Nintendo Switch lors du Black Friday

Pour rappel, l’Oculus Go est disponible depuis le mois de mai 2018. Il propose une expérience similaire au Samsung Gear VR, sans la nécessité d’utiliser son smartphone. Ce casque VR autonome ne s’accompagne toutefois pas de contrôleurs 6DoF ou d’un tracking room-scale et propose des performances nettement inférieures à celles de l’Oculus Quest.

Cependant, il reste la porte d’entrée la plus accessible pour la réalité virtuelle et permet de profiter de contenus multimédias grâce à des applications telles que Netflix et YouTube. Ce succès lors du Black Friday et du Cyber Monday démontre qu’il existe toujours une forte demande pour un tel produit.

Cet article L’Oculus Go est la grande star VR du Black Friday et du Cyber Monday a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

La réalité virtuelle au service de la domotique

Par Gwendal P
maison connectée AR

Depuis quelques années déjà, les nouvelles technologies se sont invitées dans notre quotidien et le bouleversent. Si certains sont encore réfractaires à ces intrusions technologiques, d’autres voient le progrès d’un bon œil et n’hésitent pas à l’accueillir au sein de leur foyer. La domotique, plus ancienne qu’il n’y paraît, séduit de plus en plus d’adeptes. Mais au fait, qu’est-ce que la domotique ? Et comment la réalité virtuelle entre-t-elle au service de cette technologie novatrice ? Réponse à ces questions dans les lignes qui suivent.

La domotique ou quand la technique envahit le domicile

Qu’est-ce que la domotique ?

Composée du mot latin domus (maison) et du suffixe tique renvoyant à la technique, l’expression domotique apparaît à la fin du XXe siècle. La domotique correspond à une solution technique créée pour répondre aux besoins de confort au sein d’une habitation. L’idée de contrôler, programmer et d’automatiser sa maison, si inquiétante puisse-t-elle paraître, vise à améliorer le quotidien des populations. De nos jours, l’on préfère parfois les concepts de maison intelligente ou de maison connectée au terme de domotique, jugé par certains comme étant désuet. Une chose est sûre, les technologies appliquées à l’habitation ont plus que jamais le vent en poupe et sont, elles, bien actuelles !

Respirez, la domotique s’occupe de tout

En plus d’automatiser une habitation, la domotique permet de connaître l’environnement et de le contrôler. Les différentes parties d’une maison ne sont plus seulement automatisées, mais sont capables d’interagir et de communiquer ensemble. De telles prouesses ne seraient possibles sans des technologies complexes et complémentaires. En effet, la domotique regroupe habilement les domaines de l’informatique, de l’électronique, des automatismes et des télécommunications. Vous pouvez grâce à elle contrôler la plupart des installations électriques de votre logement, comme le chauffage ou l’éclairage. En somme, la domotique vous propose une véritable assistance et entend améliorer votre quotidien.

Comment fonctionne la domotique ?

Sur place ou bien à distance, la domotique permet de contrôler vos installations électriques et de moduler votre habitation selon votre souhait. Pour ce faire, l’ensemble des appareils doit être intégré à un réseau qui reçoit et transmet diverses données.

Les différentes technologies de la domotique

Pour une maison, la domotique peut avoir recours à trois technologies distinctes de transmission de données :

  • Technologie par réseau sans fil : toutes les installations électriques de l’habitation peuvent facilement être contrôlées.
  • Technologie par réseau câblé : plus fiable, mais également plus longue à installer, elle assure une connexion parfaite entre tous les appareils du logement.
  • Technologie CPD (courant porteur de ligne) : cette dernière transmet les différentes informations au moyen des prises de courant. Facile à mettre en place, cette solution engendre toutefois une pollution électromagnétique plus grande.

Familles d’équipements domotiques

Pour contrôler vos installations ou bien avoir accès aux différentes fonctionnalités de votre logement connecté, vous pouvez utiliser une centrale de commande. Cette interface vous permet par exemple de gérer les fonctions liées au chauffage, à la climatisation ou encore à l’éclairage. Un écran de contrôle peut également être fixé au sein de votre habitation et vous permettra de piloter l’ensemble de vos appareils. Comme mentionné précédemment, la domotique résulte de l’association de technologies et de domaines variés. Six familles d’équipements, toutes complémentaires et dépendantes les unes des autres peuvent constituer un dispositif domotique.

  • La programmation domotique sert à gérer à distance certaines installations, comme l’éclairage ou le chauffage via un thermostat connecté par exemple.
  • Les capteurs et alarmes se déclenchent sous la forme de signaux visuels ou sonores en cas de fumée, de présence ou autre.
  • Les appareils domotiques comme les aspirateurs ou les télévisions constituent les équipements multimédias.
  • Les automatismes permettent par exemple d’actionner l’ouverture ou la fermeture d’une porte ou d’un volet sur commande.
  • Le réseau sans fil ou câblé cité plus haut assure une communication optimale entre toutes les installations connectées.
  • La commande à distance peut être réalisée à l’aide d’une tablette, d’un smartphone, ou encore d’un ordinateur.

Pourquoi la domotique séduit-elle ?

Utilité de la domotique au quotidien

Les progrès technologiques ouvrent plus encore le champ des possibles et visent à améliorer sensiblement notre quotidien. L’avantage premier de la domotique réside dans l’apport de confort qu’elle permet au sein d’une habitation. Une maison intelligente et automatisée est un lieu adapté à vos besoins, mais également à votre mode de vie. Le chauffage, les volets ou l’éclairage peuvent être programmés à votre guise, que vous soyez ou non chez vous. Pratique, n’est-ce pas ? Et que dire de la possibilité de diffuser vos titres préférés ou de rentrer dans une maison propre, nettoyée par un aspirateur intelligent ?

 La domotique est plus qu’une réponse à des fantasmes surgis de la science-fiction. Elle permet de satisfaire un besoin de sécurité. Les actions automatisées et le contrôle des appareils connectés permettent de créer une simulation de présence. Ainsi, que vous soyez ou non chez vous, la maison donnera toujours l’air d’être occupée. Plus que la sécurité de l’habitat, la domotique permet de veiller à la sécurité des personnes et devient une réelle assistance pour les personnes à mobilité réduite ou dépendantes. Enfin, certains appareils détectent les dégâts au sein de l’habitation, comme un incendie ou une fuite, et les arrêtent ou aident les occupants à quitter les lieux en toute sécurité.

Domotique et énergie, le pari gagnant ?

Gérer l’ouverture de ses volets ou bien la température de ses chauffages, voilà qui semble amusant et pratique. Mais la domotique va plus loin, car ces actions vous permettent en réalité de contrôler les sources d’énergie de votre logement, et donc de réaliser des économies. Grâce à la domotique, vos consommations énergétiques peuvent être suivies de près et optimisées. Par ailleurs, de nombreux fournisseurs de gaz et d’électricité mettent en place des assistants digitaux vous aidant à réduire votre consommation et vos factures. Quand la technique et la réalité virtuelle s’associent au service de l’Homme et de son porte-monnaie, nous ne pouvons qu’approuver !

 La domotique a encore de beaux jours devant elle et devrait continuer de s’installer dans nos foyers. Grâce à elle, les usagers peuvent gagner en confort et en sécurité, tout en optimisant leur consommation d’énergie. Vous possédez déjà des appareils domotiques et souhaitez réaliser de plus grandes économies ? Peut-être est-il temps de comparer les offres de gaz ou d’électricité et de changer de fournisseur d’énergie !

Cet article La réalité virtuelle au service de la domotique a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

À partir d’avant-hierRéalité-Virtuelle.com

National Geographic Explore VR lance l’expérience Macchu Picchu

Par Pierrick LABBE
Macchu Picchu National Geographic Explore VR

Le célèbre magazine a lancé une application de découverte, National Geographic Explore VR. Il est désormais possible de visiter virtuellement le Macchu Picchu et en savoir davantage sur cette citadelle perdue.

La citée perchée en haut d’une montagne est resté oubliée des hommes pendant des siècles. Cette citadelle inca, merveille du monde moderne, ne cesse de fasciner par son architecture et son emplacement. Perdue au sommet d’une montagne de la cordillère des Andes péruvienne près de la forêt amazonienne, la ville qui se découpe en trois secteurs, religieux avec ses temples, urbaine avec ses maisons et agricole avec ses cultures en terrasse reste, encore de nos jours, une énigme. Difficile d’imaginer comment la culture inca ait pu construire une telle citée en haut d’une montagne avec une architecture incroyable. Son accès est, encore de nos jours, particulièrement difficile.

Découvrez le Macchu Picchu en réalité virtuelle

L’application National Geographic Explore VR a été mise à jour et propose désormais une visite intrigante de la célèbre citadelle inca Macchu Picchu avec des vidéos à 360 degrés et des reconstitutions numériques. L’application vous expliquera la culture inca, depuis leurs techniques de momification à leurs cultes. Des reconstitutions numériques des bâtiments vous permettront de comprendre la vie des incas. L’application a recréé des espaces numériques pour redonner vie aux ruines de la citée.

L’expérience en réalité virtuelle fait aussi la part belle à Hiram Bingham, l’explorateur américain qui a redécouvert la citadelle de Macchu Picchu au début du 20ème siècle. Il s’agit donc aussi bien d’un voyage dans le temps et dans l’espace que vous propose National Geographic Explore VR. L’expérience est particulièrement  éducative. De tels voyages virtuels permettent non seulement de découvrir le monde depuis son salon mais aussi de préserver des lieux fragiles que le tourisme dégrade. L’application est disponible pour l’Oculus Quest au prix de 9,99 dollars ici.

Cet article National Geographic Explore VR lance l’expérience Macchu Picchu a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Le très attendu Low-Fi se dévoile un peu plus dans une nouvelle vidéo

Par Pierrick LABBE
Low-fi

Low-Fi est sans doute l’un des jeux en réalité virtuelle les plus attendus de 2020. Ce jeu, dans un univers cyberpunk futuriste à la Blade Runner se dévoile davantage dans une nouvelle vidéo.

C’est un univers cyberpunk qui fascine. Pour financer le développement de ce jeu inspiré par Blade Runner, le studio Iris V.R. a eu recours à une campagne Kickstarter. Alors que le studio canadien espérait recevoir 60.000 dollars canadiens pour finaliser son financement, ce sont plus de 108.000 dollars qui ont été récoltés auprès de 1.628 donateurs. Le jeu en réalité virtuelle verra donc le jour en 2020 et il est particulièrement attendu. Il est vrai que l’univers cyberpunk se mêle particulièrement bien à une immersion en réalité virtuelle. Dans une nouvelle vidéo, nous en apprenons davantage notamment avec l’interview de Blair Renaud, l’un de ces développeurs qui évoque certains éléments du jeu VR à venir.

Low-Fi se dévoile davantage en vidéo

D’après leurs créateurs, Low-Fi est  destiné à ressembler davantage à un « programme holodeck » qu’à un jeu, une tranche de vie virtuelle dans un futur à la Blade Runner. Vous incarnez un policier qui vient de rejoindre la police après le décès d’un autre policier. Le jeu est présenté comme une expérience non linéaire dans laquelle vous devez créer votre propre chemin dans le monde. Vous pouvez choisir de jouer le jeu à la lettre en tant qu’officier de police ou trouver d’autres moyens de gagner de l’argent.

C’est cependant le gameplay de Low-Fi qui se démarque véritablement. L’univers cyberpunk est très détaillé. Les personnages sont des performances d’acteurs capturées et digitalisées. Le studio promet donc des personnages très réalistes à l’image de ce que vous pouvez voir dans la vidéo ci-dessus. Aucune date de sortie exacte n’a été avancée pour le moment à part un vague dans le courant de l’année 2020.

Cet article Le très attendu Low-Fi se dévoile un peu plus dans une nouvelle vidéo a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Comment faire un câble Oculus Link de 5 mètres

Par Pierrick LABBE
Câble Oculus Link

Le câble officiel de l’Oculus Link devrait arriver dans les prochaines semaines. Cependant, en attendant, vous êtes sans doute un peu bloqués. Bonne nouvelle, il existe une solution, plutôt simple pour réaliser un câble de 5 mètres de longueur.

Trois mètres, c’est la tailler officiellement la plus longue disponible actuellement pour transformer votre Oculus Quest en casque compatible PC VR avec l’Oculus Link. Cependant, une extension peut vous permettre d’améliorer les choses dans de nombreuses occasions.

Un câble de 5 mètre pour rendre l’Oculus Link plus accessible

Avec cinq mètres, le câble de l’Oculus Link vous permettra de bénéficier d’une latitude importante d’ici peu de temps. Cependant, avec des câbles d’extension, une alternative immédiate est disponible. Il existe toutefois un défaut évident et clair lié à la nature des câbles USB 3.0. Certains d’entre eux assureront une transmission parfaite des données en 3.0, permettant à l’Oculus Link de fonctionner correctement. D’autres retomberont au niveau 2.0, de façon temporaire, ruinant ainsi quelque peu la qualité de votre expérience. Bonne nouvelles, certaines caractéristiques permettent de réduire les éventuels problèmes que vous pourriez rencontrer.

Ainsi, les câbles USB Type-C se montrent plus fiables que les USB  Type-A puisqu’ils sont souvent de seconde génération ou avec un meilleur contrôleur. Si vous avez une carte graphique NVIDIA RTX, c’est encore plus idéal puisqu’il compte déjà un port USB de Type-C qui sera au niveau des prérequis nécessaires d’un point de vue technique. Avec un câble USB Type-A, la fiabilité sera quelque peu moindre, mais le câble Anker fonctionne très bien avec l’extension de 2 mètres Amazon Basics.

Cet article Comment faire un câble Oculus Link de 5 mètres a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Trimble teste la résistance de l’Hololens 2 au maillet

Par Pierrick LABBE
Trimble HoloLens 2

Vous avez sans doute, comme tout le monde, vu le nouveau véhicule imaginé par Elon Musk et Tesla, le CyberTruck. Si on apprécie ou non son apparence physique, sa résistance semble à toute épreuve. L’HoloLens 2 est-il au même niveau ? C’est ce qu’a voulu savoir Trimble.

Dans son crash-test, Elon Musk et Tesla ont mené des tests de durabilité plutôt extrêmes, sans avoir eu un résultat parfait dans chaque épreuve. Comment l’Hololens 2 réagit-il dans les mêmes conditions ? La réponse en images.

L’Hololens 2 attaqué au maillet par Trimble

Dans certains environnements, comme les chantiers ou l’usine, on sait que l’HoloLens 2 devra parfois être porté avec la protection d’un casque de chantier. C’est là que l’équipe a voulu mener son premier test de résistance. Cet ensemble customisé a même eu le droit à son petit nom de la part de Trimble, qui parle d’un équipement « certifié dans le monde entier pour la protection contre les chocs et la sécurité électrique, la protection de base de la visière contre les impacts et la sécurité intrinsèque ».

Dans le premier test, on a donc pu voir un ouvrier de Trimble utiliser un maillet, comme dans le test mené avec Tesla. Aucun souci. Le second met à profit une large balle de métal afin de savoir si, à la différence d’une voiture Tesla, le casque ne pourrait pas être détruit. On vous laisse voir ce que donne le résultat dans la vidéo ci-dessous. On vous conseille tout de même de ne pas faire la même chose à la maison.

Cet article Trimble teste la résistance de l’Hololens 2 au maillet a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Cybermonday VR 2019 : les bons plans Oculus, HTC Vive, PSVR

Par Bastien L
cyber monday vr 2019

Après le Black Friday, place au Cyber Monday ce 2 décembre 2019. Découvrez tous les bons plans pour les casques VR Oculus, HTC Vive et PlayStation VR.

Au cours du Black Friday 2019, vous avez pu faire le plein de bonnes affaires et vous procurer les meilleurs casques de réalité virtuelle et jeux VR au meilleur prix. Bonne nouvelle : une nouvelle vague de bons plans déferle à l’occasion du Cyber Monday ce 2 décembre 2019. Voici les meilleures offres à saisir sans plus attendre.

Les meilleures offres Oculus pour le Cyber Monday 2019

Lors du Black Friday, vous avez pu vous procurer l’Oculus Rift S ou l’Oculus Go à petit prix. Malheureusement, l’Oculus Quest quant à lui n’a pas fait l’objet d’une telle promotion et ce n’est toujours pas le cas pour le Cyber Monday.

Néanmoins, sur son Store, Oculus propose pour toute la journée des bundles regroupant plusieurs jeux Rift ou Quest pour des tarifs nettement inférieurs au prix d’achat individuel. L’occasion de faire le plein de bons jeux si vous venez de craquer pour l’un de ces deux casques.

Avec un prix réduit à hauteur de 50%, le pack Rift Grand Essentials est le plus intéressant. Il regroupe les jeux The Climb, Onward, Defector, Job Simulator, Gorn et Seeking Dawn sur Oculus Rift S pour un prix de 59,99 euros au lieu de 120 euros à l’accoutumée.

De son côté, le bundle Oculus Originals Essentials pour Quest ou Rift se focalise sur les exclusivités. Les cinq jeux qu’il regroupe sont proposés pour un prix de 86,62 euros au lieu de 119,95 euros, soit une réduction à hauteur de 27%. Il rassemble les jeux Robo Recall, Dead and Buried II, Shadow Point, Face Your Fears 2 et Journey of the Gods.

Pour les fans de jeux d’arcade, le pack Arcade Essentials est proposé pour 58 euros au lieu de 84,95 euros soit un discount de 31%. On y retrouve les jeux Space Pirate Trainer, Thumper, Fruit Ninja, Acron : Attack of the Squirrels, et Pinball FX2 VR. Le bundle Action Essentials quant à lui vous propose de faire le plein d’action avec les jeux Superhot VR, Sairento VR, Creed : Rise to Glory, Drunkn Bar Fight et Ninja Legends. Il est disponible pour 89,99 euros au lieu de 109,95 euros soit une réduction de 18%.

Si vous souhaitez profiter de la VR entre amis, le pack Multiplayer Essentials est fait pour vous. Il regroupe les jeux Racket Fury : Table Tennis VR, Drop Dead, Dance Central, Sports Scramble et OrbusVR. Son prix est de 99,99 euros au lieu de 134,95 euros.

La réalité virtuelle, c’est aussi du sport et le bundle Fitness Essentials vous permettra de faire de l’exercice tout en vous amusant. On y retrouve les jeux BoxVR, Dance Central, Creed : Rise to Glory et Knockout League pour un prix de 89,99 euros au lieu de 109,96 euros.

Les bons plans HTC Vive pour le Cyber Monday 2019

Si vous souhaitez vous procurer un casque HTC Vive pour le Cyber Monday, sachez que les offres de promotions proposées sur la boutique officielle du constructeur pour le Black Friday sont encore disponibles aujourd’hui. Vous pouvez donc vous procurer un casque HTC Vive Cosmos, Vive Pro ou Vive Pro EYE pour un prix réduit à hauteur d’un maximum de 350 euros. L’adaptateur sans fil officiel Vive est également disponible en promotion.

Ces différents casques sont offerts avec un an d’abonnement gratuit à la plateforme Viveport Infinity, vous permettant d’accéder à un vaste catalogue de jeux vidéo en illimité. En temps normal, cet abonnement vous coûterait la somme de 119 euros.

Par ailleurs, que vous soyez possesseur de casque Oculus Rift, HTC Vive, Valve Index ou tout autre appareil compatible Steam, rappelons que les soldes d’automne prennent fin le 3 décembre 2019 sur la plateforme de Valve. De nombreux jeux VR de qualité sont proposés à prix réduit tels que Arizona Sunshine, Fallout 4 VR, Skyworld ou A Fisherman’s Tale.

Les promos PSVR

Plusieurs jeux sont disponibles à prix réduit sur le PlayStation Store pour le Cyber Monday 2019. Parmi les meilleurs titres, on peut citer Astro Bot proposé avec un discount de 30%, ou bien Moss et Firewall Zero Hour avec un prix réduit à hauteur de 50%.

En outre, si vous ne possédez pas encore la PlayStation 4 Pro, sachez qu’elle est disponible en promotion sur Amazon. Le prix affiché est de 289,99 euros au lieu 399,99 euros en temps normal pour la version 1To. Une offre à saisir si vous comptez vous procurer la PS4 et le PSVR !

Cet article Cybermonday VR 2019 : les bons plans Oculus, HTC Vive, PSVR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

[TEST] Terragame : nous avons testé l’expérience en hyper-réalité virtuelle !

Par Gwendal P
terragame une

Un centre d’hyper-réalité virtuelle s’est ouvert dans le sud de Paris. Avec ses 1000 m² d’espace dédié, Terragame offre un nouveau genre d’expérience de VR qui mêle le réel et le virtuel. Nous partageons avec vous dans les quelques lignes qui suivent le retour de notre session contre des hordes de zombies…

Terragame est le plus grand centre d’hyper-réalité virtuelle au monde. Et même s’ils sont nombreux à prétendre à ce titre, ce n’est vrai que dans le cadre de ce parc. Situé à Corbeil-Essonne, à environ 1 heure au sud de Paris, Terragame propose 1000 m² d’espace en free-roaming pour plonger dans la VR et participer à des expériences immersives novatrices.

Le concept d’hyper-réalité virtuelle rejoint un peu celui de la 4D au cinéma. Il s’agit d’une couche supplémentaire dans l’interaction avec l’expérience qui vient stimuler un ou plusieurs sens en plus. Dans le cadre de la VR, cela permet ainsi d’interagir avec le décor et de sentir les éléments extérieurs. Pour Terragame, des espaces de 600 à 1000 m² sont disponibles. Les participants évoluent et se déplacent dans un environnement physique réel qui correspond exactement avec le virtuel. Lorsqu’une porte se trouve sur notre chemin, il nous faut l’ouvrir physiquement pour pouvoir la passer. Et cette composante apporte un véritable plus par rapport à de la réalité virtuelle classique.

Empoignez votre fusil et tirez sur tout ce qui bouge

Pour le moment, Terragame propose deux expériences différentes, même si elles confrontent à des thèmes similaires. Ce sont la « Route des Damnés » et le « Manoir des Damnés ». C’est cette dernière que nous avons pu tester. L’histoire est assez simple, nous sommes dans la peau d’un groupe de mercenaires envoyés dans un manoir pour y découvrir les atrocités qui s’y passent et mettre fin au règne du mal en ces lieux. Vous l’aurez compris, il est ici question de zombies, de fantômes et autres créatures immondes issues d’on ne sait quels rites de sorcellerie.

Équipé d’un fusil, il faut tirer sur tout ce qui bouge et coopérer avec ses partenaires pour rester en vie et abattre les hordes de monstres qui se ruent sur nous. Mais ce n’est pas tout, il faut également protéger les derniers habitants du manoir, prisonniers des forces maléfiques en présence. En outre, pendant toute la durée de l’expérience, nous sommes amenés à nous déplacer à l’intérieur du manoir, le fouiller, et interagir avec des éléments du décor. Ainsi, si l’on passe sa tête à travers une fenêtre, l’on sentira le vent sur son visage. Il est aussi possible de se mettre à couvert derrière un meuble, sans oublier qu’il existe en vrai. Nous n’avons constaté quasiment aucun bug technique. La correspondance entre les mondes réel et virtuel est réalisée au centimètre près.

30 minutes d’expérience entièrement développées par Terragame

Le « Manoir des Damnés » est recommandé pour un groupe de 4 à 10 personnes. Nous étions 4 lors de notre session. S’il est clair que 10 joueurs tiennent sans problème dans l’environnement, cela risque de faire un peu surchargé. Il nous apparaît alors que des équipes de 4 à 6 joueurs semblent convenir le plus. D’autant plus qu’il est possible de tirer sur ses alliés (et donc de les blesser mortellement). À ce propos, il n’est pas possible de perdre lors des 25 premières minutes de l’expérience. Si les zombies nous blessent trop, notre vision passe en noir et blanc et, pendant 10 secondes, nos armes sont inutilisables. Au-delà de ce temps, si cela arrive à tous les joueurs au même moment, la partie se termine. La durée est ainsi de 30 minutes, voire plus, si tout le monde parvient à rester en vie et battre le boss final.

D’un point de vue technique, chaque participant est équipé d’un casque Oculus Rift S relié à un ordinateur porté en sac à dos. L’ensemble n’est pas trop lourd, fusil compris. Les 30 minutes de l’expérience se passent sans le moindre souci ni la moindre gêne. Les tirs sont précis et atteignent les cibles que l’on vise, là où on les vise. À noter que c’est Terragame qui a développé sa propre technologie de capteurs pour permettre le suivi des personnes dans l’espace de réalité virtuelle. Ces capteurs se trouvent sur le fusil et sur le casque. Ce sont également des développeurs en interne qui ont mis au point toutes les expériences proposées. Tout est fait par et pour Terragame.

Bientôt de nouvelles expériences en PvP au centre Terragame

Imaginée par deux frères belges en 2017, ils ont tout d’abord ouvert une salle à Spy à côté de Namur en Belgique. Une seconde salle a ensuite vu le jour à Tournai. Enfin, ils ont choisi la région parisienne pour ouvrir leur troisième centre. Le CEO de Terragame est aujourd’hui Jean Christophe. Il était présent sur place pour assurer le bon déroulement et le bon démarrage de l’ouverture de ce parc. Il en a profité pour parler des futurs projets de la société. Jean a notamment mentionné l’ajout d’une troisième expérience en début d’année prochaine. Les participants prendront part à des affrontements de sorciers dans une aventure PvP qui verra deux équipes de 3 à 4 personnes batailler.

Terragame est ouvert tous les jours de 10 h à 21 h, avec des nocturnes jusqu’à 23 h le vendredi et le samedi. La session coûte 40 euros pour le « Manoir des Damnés » et comprend 30 minutes d’expérience et 30 minutes de jeu sur une des nombreuses bornes d’arcades VR du centre. Cela s’adresse aussi bien aux novices de la VR qui entreront alors du bon pied dans la réalité virtuelle, qu’aux initiés qui pourront faire la découverte de la 4D en VR. Nous recommandons à tout le monde de se rendre au centre pour une heure d’immersion qui chamboule les sens et défoule bien. Attention toutefois, l’univers sombre et gore ne correspondra pas à toutes les sensibilités. Mais si vous souhaitez avoir de bonnes frayeurs, ce lieu est fait pour vous !

Cet article [TEST] Terragame : nous avons testé l’expérience en hyper-réalité virtuelle ! a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Black Friday VR : les meilleurs bons plans pour la réalité virtuelle

Par Bastien L
black friday vr 2019

C’est le grand jour ! Le Black Friday prend place ce 29 novembre 2019, et de nombreuses offres très intéressantes sont proposées pour les jeux VR et les casques Oculus, HTC Vive et PSVR. Découvrez tous les meilleurs bons plans à ne pas manquer pour la réalité virtuelle !

Directement importé chez nous depuis les États-Unis, le Black Friday est en quelque sorte la grande fête du capitalisme. Même si cette journée dédiée à la consommation représente un véritable fléau pour l’environnement (oui, on tient à le rappeler), il serait dommage de passer à côté des nombreux bons plans proposés pendant cette journée si certains des produits que vous convoitez sont disponibles à prix réduit.

Sans se laisser aller à acheter n’importe quoi juste parce que « ça ne coûte pas cher », il reste judicieux de commander aujourd’hui plutôt qu’un autre jour de l’année. Afin de vous aider à profiter intelligemment et raisonnablement du Black Friday, nous avons rassemblé pour vous les meilleures offres pour les casques VR et les jeux en réalité virtuelle…

Les meilleurs bons plans Oculus pour le Black Friday 2019

Les différents casques VR Oculus de Facebook sont proposés à prix réduit pour le Black Friday. Tout d’abord, l’excellent casque autonome Oculus Quest, désormais considéré comme la référence du marché, est disponible chez Boulanger, la FNAC et Amazon avec une réduction de 50 euros. Le modèle 64Go est donc proposé pour 399 euros au lieu de 450 euros, tandis que la version 128Go est tarifée à 499€ au lieu de 550 euros. Notons que seule la version 128Go fait l’objet d’une promotion sur Amazon.

Le casque pour PC Oculus Rift S est également disponible pour un prix réduit à hauteur de 50 euros. Là encore, cette promotion est proposée sur la FNAC, Boulanger et Amazon. Vous pouvez donc choisir entre le casque autonome Quest ou le casque pour PC Rift S’en fonction de vos préférences.

Pour les petits budgets, le casque autonome Oculus Go est lui aussi en promotion chez la FNAC, Boulanger et Amazon. Son prix passe de 219 € à 169 € pour la version 32 Go, et de 269 € à 219 € pour la version 64 Go.

Les meilleurs bons plans HTC Vive pour le Black Friday 2019

HTC Vive, le grand rival d’Oculus, a choisi de prendre les devants en proposant lui-même des offres Black Friday sur son écosystème de casques VR. Jusqu’au 2 décembre 2019, les différents casques et accessoires du constructeur taïwanais font l’objet de promotions intéressantes sur la boutique en ligne française.

Le nouveau casque pour PC HTC Vive Cosmos est proposé pour 699€ au lieu de 799€, tandis que le casque VR pour professionnels Vive Pro est disponible pour 679€ au lieu de 879€. Le Vive Pro Starter Kit avec contrôleurs et stations de tracking SteamVR 1.0 est tarifé à 899€ au lieu de 1199€, et le full kit avec les contrôleurs et les stations SteamVR 2.0 à 1199€ au lieu de 1399€.

Ces quatre offres sont proposées avec un abonnement de 12 mois gratuit à la plateforme Infinity, d’ordinaire tarifé à 119 euros. Cette plateforme vous permet d’accéder en illimité à un vaste catalogue regroupant les meilleurs jeux vidéo en réalité virtuelle.

L’adaptateur sans fil pour casque Vive et son kit de fixation, quant à eux, sont disponibles pour 354€ soit une économie de 50 euros. Pour ce prix, un abonnement deux mois à la plateforme Infinity est offert.

Cependant, la promotion la plus intéressante concerne le bundle regroupant le Vive Pro Eye (avec fonctionnalité de eye-tracking) et l’adaptateur sans fil Vive Pro. Ce pack est proposé pour 1719€, au lieu de 2069€. Ceci représente donc une économie de 350€. Là encore, l’abonnement de 12 mois à la plateforme Infinity est offert.

Les meilleurs bons plans Playstation VR pour le Black Friday 2019

Si Oculus et HTC dominent largement le marché des casques VR pour PC, le véritable « king » de la réalité virtuelle n’est autre que Sony avec son PlayStation VR écoulé à plus de 4 millions d’exemplaires depuis son lancement en 2016. Sans surprise, cet appareil de référence fait l’objet de promotions Black Friday chez plusieurs revendeurs.

Chez Cdiscount et Amazon, le bundle regroupant le PSVR, sa caméra et la compilation VR Worlds est ainsi proposé pour 189,99€ au lieu de 299,99€ à l’accoutumée. Ceci représente donc une réduction non négligeable de 110€.

Cependant, l’offre la plus intéressante est mise en place par Cdiscount. La plateforme propose en effet une promotion sur le MegaPack 2 regroupant le PSVR, la caméra et les jeux Skyrim VR, AstroBot, Everybody’s Golf, Resident Evil 7 et VR Worlds. Ce bundle alléchant est affiché à 219,99€, au lieu de son prix habituel de 329,99€. Une offre à ne pas manquer !

Les jeux VR de Survios disponibles à -75%

Maintenant que vous avez choisi votre casque VR, il ne reste plus qu’à vous procurer les meilleurs jeux en réalité virtuelle. Ça tombe bien : le studio Survios, à qui l’on doit plusieurs des meilleurs jeux VR, organise une vaste opération de promotions sur son catalogue pour le Black Friday.

Jusqu’au 2 décembre 2019, tous les jeux du développeur sont proposés sur Steam pour un peu moins de 10€. Ceci concerne donc les jeux Raw Data, Creed : Rise to Glory, Sprint Vector, Battlewake et Electronauts. L’économie réalisée va de 50% pour Electronauts à 75% pour Raw Data.

Sur Oculus Store, le jeu Battlewake pour Rift est disponible à 14,99€ au lieu de 29,99€ soit une réduction de 50% jusqu’au 30 novembre 2019. Par la suite, jusqu’au 3 décembre 2019, les jeux Raw Data, Electronauts et Sprint Vector seront eux aussi proposés avec une réduction de 50%.

Enfin, sur le PlayStation Store, le jeu Battlewake est également proposé en promotion. Cette fois, le tarif affiché est de 15,99€ au lieu de 24,99€. L’économie réalisée s’élève donc à 33%.

Cet article Black Friday VR : les meilleurs bons plans pour la réalité virtuelle a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

[ITW] Laurent Chrétien, directeur du Laval Virtual, aux VR Days 2019

Par Bastien L
laurent chretien laval virtual 2019

Dans le cadre du salon VR Days 2019, organisé à Amsterdam du 13 au 15 novembre, nous avons eu l’opportunité de nous entretenir avec Laurent Chrétien : directeur général de l’association Laval Virtual qui a co-organisé l’événement. L’occasion de revenir ensemble sur le long chemin parcouru par l’industrie de la VR depuis cinq ans…

Les VR Days 2019 prenaient place à Amsterdam du 13 au 15 novembre, pour une cinquième édition particulièrement réussie. Cet événement célébrait le premier « Lustrum » de la réalité virtuelle : un cycle de cinq ans débuté avec la première édition du salon en 2014, coïncidant aussi avec l’acquisition d’Oculus par Facebook. Dans ce contexte, nous avons interrogé Laurent Chrétien, directeur général de Laval Virtual, sur sa vision quant à la fin de ce cycle…

De quelle façon Laval Virtual est-elle impliquée dans l’organisation des VR Days ?

Ça fait maintenant quatre ans qu’on se connaît, lors de leur venue à Laval Virtual et on a décidé de coopérer ensemble sur la co-animation de nos cycles de conférences respectifs sur 2017 et 2018. Pour 2019, nous avons décidé conjointement d’aller plus loin.

Du coup, l’implication de Laval Virtual dans l’organisation des VR Days cette année a dépassé le stade des conférences. Notre équipe s’est occupée de l’intégralité du cycle de conférence qui a lieu pendant l’expo au Kromhouthal, et nos équipes ont participé très activement à la commercialisation de l’exposition.

Quel est lobjectif de cet événement ? De quelle façon sinscrit-il dans la stratégie de Laval Virtual ?

L’objectif de l’événement, ici à Amsterdam depuis 5 ans, est d’essayer de réunir la communauté VR / AR, aussi bien les faiseurs que les utilisateurs avec peut-être ici une connotation plus « contenu » qu’à Laval où nous sommes plus orientés « techno ». Les deux événements se complètent donc plutôt bien.

Tout comme pour Laval Virtual, le but est aussi de faire rayonner la ville de Laval. C’est aussi un excellent moyen de capitaliser nos réseaux relationnels, nos expériences et de se faire progresser mutuellement.

Quels sont les principaux changements par rapport à l’édition 2018 ?

Il n’y a pas énormément de changements. La partie forum investisseurs qui était auparavant sur le site de l’expo prend maintenant place au Théâtre DeLaMar en même temps que la conférence et je pense que c’est beaucoup mieux, car il y a plus d’investisseurs à la conférence qu’à l’exposition.

Il y a aussi une augmentation du nombre de conférences sur le lieu de l’exposition demain, et surtout une croissance de 30% sur le nombre d’exposants. Si on maintient ce taux de croissance pendant trois ou quatre ans, les VR Days arriveront au niveau de Laval Virtual.

Cependant, il ne faut pas toujours chercher à grossir la taille des événements. Dans le cas contraire, on risque de perdre l’âme. C’est d’ailleurs le choix qu’on a fait à Laval et qu’on fera sûrement ici à Amsterdam pour les VR Days.

Cet événement est placé sous le signe du « lustrum », selon vous est-ce un cycle qui se termine pour la VR ?

Spontanément je dirais que non, c’est plutôt une continuité, mais effectivement on arrive peut être à la fin de l’introduction. Les lunettes et visiocasques arrivent à une certaine maturité, des écosystèmes d’acteurs qui produisent du contenu de qualité en Europe se construisent, il n’y a plus d’enjeu sur la capacité à construire des choses.

En revanche il reste des enjeux sur les modèles économiques, notamment sur la partie « contenu ». L’autre chose qui va se passer dans les mois ou les années à venir, c’est que la réalité virtuelle va s’effacer en termes de technologie « évidente » pour se mélanger avec l’intelligence artificielle, la blockchain, la robotique, l’Internet des Objets, etc.

Dans le concept du « lustrum » il y a aussi la notion de sacrifice. Est-ce que vous pensez quil a fallu des sacrifices pour que lindustrie de la VR se développe ?

Oui, je pense qu’il a fallu faire des sacrifices au sens abnégation, au sens foi dans la technologie, au sens investissement. Des sacrifices de temps, de finances, d’énergie. Ce qu’on fait à Laval Virtual en est un exemple : les collectivités ont porté à bout de bras un événement pendant presque 15 ans sans qu’il soit absolument rentable.

Et puis progressivement, le marché a commencé à se développer, à exploser et a permis la croissance qu’on connaît à Laval Virtual et qu’on essaye de partager avec les acteurs comme les VR Days qu’on apprécie.

Va-t-on selon vous vers une démocratisation de la VR ?

On y va. Plus lentement que ce que les constructeurs aimeraient, mais on y va. Les déploiements auprès du grand public et en entreprise sont encore limités, mais ils se poursuivent. Ce sont d’ailleurs pour moi les ESN telles que Capgemini ou Accenture qui seront capables de déployer massivement en entreprise.

D’autres facteurs sont intéressants pour la démocratisation comme la standardisation. Par exemple, le Khronos Group y travaille avec son standard OpenXR. Bientôt, il sera possible d’utiliser n’importe quel contenu avec n’importe quel masque et cela va faire beaucoup de bien à l’industrie.

Il reste des freins pour le grand public, comme l’isolement que confère le masque qui constitue un frein psychologique très fort. Pour y remédier, les jeux et services grands publics sociaux, collaboratifs, avec le déploiement de la 5G et des Clouds VR / AR vont aider à transgresser ce frein.

Nous n’y sommes pas encore. D’ici 10 à 15 ans, on peut s’attendre à ce que le casque VR soit aussi utilisé que le smartphone par tout un chacun. Une habituation naturelle va se faire en entreprise et passer au grand public.

Laval Virtual 2019

Beaucoup d’analystes prédisent un essor de la réalité augmentée au détriment de la VR. Quen pensez-vous ?

Technologiquement, la réalité augmentée est un peu en retard par rapport à la VR. La superposition d’éléments virtuels sur le réel n’est pas si simple que ça à réaliser et à organiser dans l’environnement. Alors que quand on est en réalité virtuelle, on est en réalité virtuelle, immergé dans un univers virtuel.

Néanmoins, en entreprise, la réalité augmentée a effectivement beaucoup plus de potentiel que la réalité virtuelle. Ça ne répond pas aux mêmes usages, même si les contenus en temps réel sont les mêmes, les cas d’application ne sont pas les mêmes.

Par exemple pour les formations la réalité augmentée va permettre les formations simples et massives, tandis que la réalité virtuelle permet des formations plus complexes, mais individuelles. Pour le grand public, en revanche, les deux technologies devraient profiter d’un développement fort.

Ici, aux VR Days, la réalité augmentée est moins présente, car il s’agit d’un événement historiquement orienté VR et plutôt sur le contenu. Cependant, cela devrait s’hybrider progressivement.

Selon vous, la France peut-elle compter parmi les leaders de l’industrie de la VR ?

La France, aux côtés des États-Unis ou du Japon, compte parmi les pionniers de la réalité virtuelle. Quelle que soit la technologie, toutefois, nous avons rarement été des pros du hardware. Nous avons donc un peu laissé échapper les startups hardware même si nous en avons régulièrement qui tentent leur chance et qui, je l’espère, réussiront à se démarquer.

Côté software, on a quelques belles réussites. Cependant, c’est surtout côté applicatif que nous sommes très forts et que nous avons un grand rôle à jouer. On est imaginatif et on sait développer correctement. Ceci représente un véritable eldorado, car nous n’avons exploré que la surface de ce qu’il est possible de faire de la réalité virtuelle.

On essaye d’aider les startups à la modeste échelle de Laval Virtual, via nos événements internationaux ou en travaillant avec Business France sur des programmes de développement de marché international. Les VR Days et Laval Virtual Asia participent aussi à cette démarche d’aider les startups françaises à exporter, à rencontrer de nouveaux marchés.

À Laval, le Laval Virtual Center est un formidable outil d’accélération pour les startups si elles le souhaitent. On est capables de leur faire gagner beaucoup de temps sur leurs marchés et sur les technologies parce que nous avons beaucoup de matière là-dessus, beaucoup d’expérience et des ingénieurs forts.

Quel futur pour la réalité virtuelle ? L’année prochaine et au-delà ?

Tout dépend à quel horizon on se place. À court et moyen terme, on peut attendre un déploiement massif pour très bientôt. C’est en train de prendre, on peut le voir à différentes échelles : sur un territoire comme le nôtre où de plus en plus de PME travaillent avec ces outils, et puis on commence à le sentir avec les ESN qui nous consultent de plus en plus pour accompagner leurs clients, les aider et les inspirer pour développer du cas d’usage massif.

Par la suite, il y aura probablement une convergence entre les lunettes de réalité virtuelle et les lunettes de réalité augmentée, avec la possibilité de passer du réel au virtuel instantanément. Cependant, je pense que l’aboutissement, d’ici 50 ans ou même 100 ans, sera que l’on aura plus besoin de device et que l’on s’immergera dans le virtuel via une connexion directe au cerveau

Cet article [ITW] Laurent Chrétien, directeur du Laval Virtual, aux VR Days 2019 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Le Valve Index en rupture de stock suite à l’annonce de Half-Life : Alyx

Par Bastien L
valve index rupture stock half life alyx

Suite à l’annonce du jeu Half-Life : Alyx, le casque VR Valve Index et ses contrôleurs sont en rupture de stock aux États-Unis et au Canada. Le jeu en réalité virtuelle de Valve pourrait bel et bien stimuler la croissance du marché des casques VR à lui seul…

La semaine dernière, Valve annonçait le jeu Half-Life : Alyx. Un jeu en réalité virtuelle extrêmement ambitieux, qui pourrait marquer une évolution majeure pour le marché du VR gaming.

Il n’en fallait pas plus pour déchaîner les passions de nombreux fans partout dans le monde et leur donner l’envie de se plonger dans le virtuel. Ainsi, suite à l’annonce de ce jeu prévu pour mars 2020, le casque Valve Index est désormais en rupture de stock aux États-Unis et au Canada.

Ceci concerne la plupart des offres, y compris le casque seul, les contrôleurs seuls, et le bundle regroupant le casque et les contrôleurs. En revanche, le « full kit » regroupant le casque, les contrôleurs et les stations de tracking peut être commandé avec une livraison attendue avant le 25 décembre 2019.

Le Valve Index attire de nouveaux utilisateurs dans la VR grâce à Half-Life : Alyx

Même si Half-Life : Alyx sera compatible avec tous les casques VR pour PC compatibles Steam, l’expérience complète ne pourra être vécue qu’avec les contrôleurs Index et leurs fonctionnalités de tracking des doigts. De plus, le jeu sera offert gratuitement à tous les possesseurs de casque ou de contrôleurs Index. C’est certainement ce qui explique ce soudain engouement pour les produits hardware du créateur de Steam…

Pour l’heure, les marchés européens ne semblent pas concernés par cette rupture de stock. En France, toutes les offres sont disponibles sur la page officielle Steam avec une livraison estimée sous 4 à 8 jours ouvrés…

Cet article Le Valve Index en rupture de stock suite à l’annonce de Half-Life : Alyx a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Xbox Scarlett : Shuhei Yoshida de Sony se moque gentiment de Microsoft sur la VR

Par Bastien L
shuhei yoshida vr xbox scarlett

L’ancien président de Sony Interactive Entertainement Worldwide Studios, Shuhei Yoshida, a tenu à répondre à Phil Spencer suite à ses déclarations selon lesquelles « personne ne demande de VR ». Selon lui, il n’est pas toujours nécessaire d’attendre que le public le demande pour travailler sur de nouveaux projets…

Il y a quelques jours, au détour d’une interview accordée à Stevivor, Phil Spencer, directeur de la division Xbox de Microsoft, déclarait que « personne ne demande de VR » pour la future console Xbox Scarlett. C’est la raison pour laquelle la firme américaine a décidé de ne pas développer de casque de réalité virtuelle pour sa nouvelle machine.

Suite à cette déclaration, l’ancien président de Sony Interactive Entertainment Worldwide Studios, Shuhei Yoshida, s’est exprimé sur Twitter en posant un message qui semble directement répondre à Spencer :

(´-`).。oO(we oftentimes work hard to make things that no customers are asking for them)

— Shuhei Yoshida (@yosp) 26 novembre 2019

Pas de VR sur Xbox Scarlett : une erreur de jugement de la part de Microsoft ?

Rappelons que le PlayStation VR de Sony s’est écoulé à plus de 4 millions d’exemplaires depuis son lancement en 2016. Le succès du casque de réalité virtuelle pour PS4 démontre donc qu’il existe bel et bien une demande pour la VR sur console, quoi qu’en pensent Spencer et Microsoft.

Yoshida lui-même croit au potentiel de la réalité virtuelle, et compte parmi les cadres de Sony qui ont stimulé la création du PSVR. En septembre 2019, il estimait que la VR n’en est qu’à ses balbutiements et continuera à se développer à mesure que le hardware évolue.

Contrairement à la Xbox Scarlett, la future PlayStation 5 de Sony sera compatible avec la réalité virtuelle et un nouveau casque PSVR 2 sera proposé pour cette machine. Cependant, le PlayStation VR 2 ne devrait pas sortir en même temps que la PS5 attendue pour 2020…

Cet article Xbox Scarlett : Shuhei Yoshida de Sony se moque gentiment de Microsoft sur la VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Facebook acquiert le développeur de Beat Saber pour créer de meilleurs jeux VR

Par Bastien L
beat saber facebook acquisition

Facebook annonce l’acquisition du studio Beat Games, à qui l’on doit l’excellent jeu VR Beat Saber. De toute évidence, l’objectif de la firme américaine est de créer de meilleurs jeux en réalité virtuelle pour les casques Oculus…

C’est un véritable séisme dans l’industrie de la réalité virtuelle. Facebook, détenteur d’Oculus, annonce l’acquisition de Beat Games, le studio tchèque derrière le jeu Beat Saber. Le leader du marché des casques VR vient donc d’acquérir le développeur du jeu VR le plus populaire.

Les termes et le montant de cette acquisition n’ont pas été dévoilés. Selon Mike Verdu, directeur du contenu VR/AR chez Facebook, Beat Games joint Oculus en tant que « studio indépendamment opéré à Prague ». La firme américaine promet par ailleurs que « ce que la communauté aime sur Beat Saber restera intact ». Le studio continuera d’ailleurs à proposer des mises à jour et du nouveau contenu pour Beat Saber sur toutes les plateformes. A priori, les fonctionnalités de modding seront également préservées.

Facebook veut reproduire le succès de Beat Saber pour attirer plus de joueurs vers ses casques Oculus

Cette acquisition représente un nouveau cap pour Facebook après le rachat d’Oculus VR en 2014. Après s’être concentrée sur le matériel, et avoir atteint un certain degré d’aboutissement avec l excellent Oculus Quest, la firme de Mark Zuckerberg doit désormais parvenir à proposer du contenu d’excellence.

Fin août 2019, Sony a acquis Insomniac Games, l’un des studios de jeux VR les plus talentueux (Stormland, The Unspoken…), et compte probablement sur ce studio pour développer des jeux pour le PSVR. Avec Beat Games à ses côtés, Facebook est désormais en mesure de rivaliser avec son concurrent japonais.

L’entreprise américaine affirme qu’il ne s’agit d’ailleurs que d’un début. Elle promet que l’année prochaine sera « incroyable » et marquée par de nombreux lancements de jeux VR

Cet article Facebook acquiert le développeur de Beat Saber pour créer de meilleurs jeux VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Les ventes de casques VR en France ont augmenté de 65% en 2019

Par Bastien L
réalité virtuelle ventes france 2019

Les ventes de casques VR en France ont été multipliées par cinq depuis 2014, et ont augmenté de 65% en 2019 par rapport à 2018. C’est ce que révèle les analystes de l’IDATE…

N’en déplaise à ses détracteurs, le marché de la réalité virtuelle est en pleine croissance y compris en France. C’est ce que révèle une étude très intéressante publiée par l’IDATE DigiWorld (l’Institut de l’audiovisuel et des télécommunications en Europe).

Cette étude révèle tout d’abord que les ventes de casques VR en France ont été multipliées par cinq en cinq ans. Jusque là, rien de très surprenant sachant que les premiers casques grand public pour PC, Oculus Rift et HTC Vive, ne sont disponibles que depuis 2016…

Cependant, la hausse de volume des ventes d’une année sur l’autre reste impressionnante. De 60 000 en 2015, les ventes seraient passées à 170 000 en 2016 et 2017 et 200 000 en 2018. En 2019, elles devraient atteindre un total de 330 000. Ceci représente donc une hausse de 65% par rapport à l’année dernière !

Les ventes de casques VR en France pourraient atteindre 1,46 million en 2023

De toute évidence, cette croissance impressionnante est liée au succès du casque autonome Oculus Quest de Facebook. Rappelons que cet appareil connaît un tel triomphe que la firme de Mark Zuckerberg peine à produire suffisamment d’unités pour répondre à la demande.

À l’échelle internationale, la croissance est également au rendez-vous. En 2019, les ventes devraient atteindre 8,5 millions contre 6 millions en 2018. Le premier marché mondial est bien évidemment les États-Unis, mère patrie d’Oculus, avec 3 millions de casques vendus cette année.

En ce qui concerne le futur du marché français des casques VR, l’IDATE table sur une poursuite de la croissance avec 540 000 casques vendus en 2020, 790 000 en 2021, 1,1 million en 2022 et 1,46 million en 2023. Dans le monde, les analystes anticipent 42 millions d’appareils vendus en 2023. Autant dire que la réalité virtuelle pourrait enfin se démocratiser au cours de la décennie à venir !

Cet article Les ventes de casques VR en France ont augmenté de 65% en 2019 a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Xbox Scarlett : « personne ne demande de VR » selon Microsoft

Par Bastien L
xbox scarlett vr personne demande

« Personne ne demande de réalité virtuelle ». C’est ce qu’affirme Phil Spencer, président de la division Xbox de Microsoft, balayant d’un revers de main tout espoir de casque VR pour la future Xbox Scarlett…

Tout comme pour la Xbox One, Microsoft n’a visiblement pas l’intention de proposer de casque VR pour sa future console portant le nom de code Xbox Scarlett. Interviewé par le site web Stevivor, le président de la division Xbox, Phil Spencer, a récemment affirmé qu’il ne s’agit « pas d’une priorité » pour la firme américaine.

Le responsable explique avoir plusieurs réticences concernant la réalité virtuelle. Selon lui, cette technologie « est isolante et les jeux vidéos sont censés être une expérience conviviale ». Phil Spencer ajoute que Microsoft « répond à ce que les consommateurs demandent et… personne ne demande de VR ».

La Xbox Scarlett ne sera pas compatible avec la réalité virtuelle

Ainsi, il considère que « la majorité des clients de Microsoft savent qu’il existe des plateformes pour les expériences en réalité virtuelle ». À ses yeux, le volume de ventes des casques VR sur PC démontre que les possesseurs de Xbox susceptibles d’être intéressés par la VR possèdent déjà un casque pour PC

Pour rappel, un projet de casque VR pour Xbox One X aurait été abandonné à la dernière minute par le passé. Microsoft préfère se concentrer sur sa gamme de casques Windows Mixed reality pour PC, dont les ventes ne parviennent pas à décoller pour égaler celles d’Oculus ou HTC Vive.

Même si Phil Spencer n’exclut pas totalement la possibilité d’un casque VR pour sa console dans le futur, il semble donc certain que ce produit ne sera pas lancé pour la prochaine génération de consoles. Les fans de réalité virtuelle n auront donc d’autre choix que d’opter pour la PlayStation 5 et le futur PSVR 2 de Sony !

Cet article Xbox Scarlett : « personne ne demande de VR » selon Microsoft a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Industry Simulator VR forme les techniciens à gérer des catastrophes

Par Gwendal P
numi industry simulator vr barrage

Industry Simulator VR est un simulateur de situations catastrophiques destiné à la formation des techniciens. Modulable, il peut s’adapter à de nombreux environnements différents.

Comment gérer une situation d’urgence catastrophique ? Numix tente d’apporter une solution avec un simulateur de réalité virtuelle pour environnements à haut risque. En effet, Industry Simulator VR permet de tester les comportements humains. Et cela, lorsqu’ils sont confrontés à du stress, et doivent prendre des décisions rapidement. Tout cela, dans l’idée de former aux bons gestes et aux bons réflexes les techniciens présents sur ce genre de sites.

Il est très difficile de reproduire un scénario catastrophe sur un barrage hydroélectrique ou dans une centrale nucléaire. Cela coûtera forcément très cher et ne pourra jamais atteindre un niveau de réalisme complet, à moins de vraiment tout détruire. Pour néanmoins proposer des entraînements adaptés pour ces situations, la réalité virtuelle est aujourd’hui l’outil le plus pertinent. Industry Simulator VR est un moteur de simulation modulable qui offre une personnalisation complète en fonction des besoins. En outre, il est possible de créer une infinité de scénarios catastrophes, d’observer les réactions et d’apprendre de ses erreurs.

EDF a déjà adopté Industry Simulator VR

Industry Simulator VR a été conçu comme un « monde ouvert » qui peut être modifié. Ainsi, de nombreux éléments et fonctionnalités peuvent être ajoutés. Cela permet de proposer un service sur mesure en relation avec l’activité professionnelle. Après les différentes sessions, un rapport est établi donnant des informations sur les actions entreprises, qu’elles aient eu un impact positif ou négatif. Le bilan final permet de tirer des conclusions quant à l’aptitude des techniciens à gérer de tels événements. Il met également le doigt sur les points à améliorer.

La société EDF est parmi les premières à avoir adopté cette solution. Industry Simulator VR leur a fourni une expérience de grande crue sur un barrage. Les personnes qui participent à cette formation doivent appliquer les consignes en cas de crue et identifier les potentiels imprévus en temps réel.

Numix sera présent au CES de Las Vegas 2020 pour présenter son simulateur. L’entreprise étoffe actuellement son offre afin de proposer une solution complète et générique qui puisse convenir au plus grand nombre de situations.

Cet article Industry Simulator VR forme les techniciens à gérer des catastrophes a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

La Russie équipe ses vaches de casques VR pour produire plus de lait

Par Bastien L
vache russie casque vr

Et si la réalité virtuelle pouvait permettre d’augmenter la production des vaches laitières en améliorant leur humeur ? Pour le vérifier, des fermiers de la région de Moscou en Russie ont mené une expérience en équipant leur bétail de casques VR…

Les vaches sont des êtres sensibles, tout comme nous. Lorsque l’hiver revient, la déprime s’installe dans l’esprit de ces ruminants et leur productivité s’en trouve atténuée.

C’est la raison pour laquelle certains éleveurs tentent de leur remonter le moral, par exemple en diffusant de la musique classique. Il est en effet prouvé qu’une atmosphère apaisante augmente la production laitière, notamment par des études néerlandaises et écossaises.

Les fermiers de la région de Moscou, de leur côté, ont décidé d’aller encore plus loin en équipant leurs vaches laitières… de casques de réalité virtuelle. L’objectif de l’expérience, menée dans une ferme de Krasnogorsk au nord-ouest de Moscou, est de vérifier si les vaches produisent davantage de lait lorsqu’elles sont immergées dans un environnement virtuel serein et agréable.

La Russie a créé une simulation de pâturage ensoleillé pour rendre les vaches plus heureuses

Pour ce faire, les agriculteurs se sont associés avec des vétérinaires et des développeurs de logiciels afin de créer une simulation de pâturage en plein été, lorsque le soleil brille et que les oiseaux chantent. Cet environnement virtuel a été créé en s’appuyant sur la recherche scientifique dans le domaine de la vision des bovins.

Dès le début de l’expérience, les experts ont pu constater une réduction de l’anxiété et une amélioration générale de l’humeur émotionnelle au sein du troupeau. C’est du moins ce qu’affirme l’administration agricole régionale…

Tout comme la VR permet aux humains de lutter contre la dépression ou de surmonter leurs phobies, elle pourrait donc permettre aux autres mammifères de se détendre et de changer d’humeur. Au-delà de l’aspect insolite de cette expérience russe, qui peut prêter à sourire (ou à pleurer ?), il pourrait donc s’agir d’une avancée importante pour les vétérinaires et d’un nouveau cas d’usage pour la réalité virtuelle médicale.

La deuxième phase de l’expérience aura pour but d’évaluer la production laitière des vaches portant un casque VR, afin de vérifier l’impact du dispositif. Si les résultats sont encourageants, l’expérience pourra se poursuivre à l’échelle nationale. Alors, la prochaine fois que vous faites un tour en Russie, ne soyez pas surpris si les vaches dans les pâturages sont équipées du dernier casque VR !

Cet article La Russie équipe ses vaches de casques VR pour produire plus de lait a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

❌