Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hier3dvf.com - Actualité quotidienne

La Cage : identité de genre et déchirure dans un court ECV Animation

Par Shadows

Pour leur projet de Mastère 1 (4è année du cursus ECV Animation), Jin Lan Shi et Wenqing Wang ont réalisé un court-métrage qui traite de dysphorie de genre, au travers d’un personnage tourmenté par la pression de ses proches et de la société.

Ce n’est pas la première fois que ce type de thématique est abordée dans un court de fin d’études ; on repensera notamment au film Les Lèvres Gercées de Fabien Corre et Kelsi Phung, dévoilé dans le cadre de la promotion 2018 des Gobelins.

L’article La Cage : identité de genre et déchirure dans un court ECV Animation est apparu en premier sur 3DVF.

Nathan : un court-métrage ECV Animation évoque le deuil

Par Shadows

Louise Dagallier et Lisa Matussiere dévoilent Nathan, leur projet de Mastère 1 (4è année du cursus ECV Animation). Un film qui évoque le douloureux sujet de la perte d’un proche et du deuil.

La petite Fantine a perdu son jeune frère Nathan. Elle retourne dans la forêt pour un long périple dans le but de disperser les cendres de son petit frère ainsi que de faire son deuil.

Musique de : Florian Grivot
Avec la voix de : Charline Pestel

L’article Nathan : un court-métrage ECV Animation évoque le deuil est apparu en premier sur 3DVF.

Grève du 5 décembre : le secteur du jeu vidéo participera au mouvement

Par Shadows

Le STJV (Syndicat des Travailleurs et Travailleuses du Jeu Vidéo) a lancé un appel à se joindre au mouvement de grève prévu le 5 décembre.

L’organisation, qui avait déjà soutenu un mouvement de grève au sein du studio Eugen Systems en 2018, reprend l’opposition au projet de réforme des retraites déjà largement mise en avant par les syndicats et y ajoute des revendications plus spécifiques : “stop au crunch, hausse des salaires, égalité des genres, lutte contre le harcèlement et toutes les discriminations, stop au CDD généralisé et au salariat déguisé, stop à l’exploitation des stagiaires !”.

Le STJV rappelle enfin que les personnes salariées du secteur privé n’ont aucune démarche particulière à effectuer pour participer au mouvement : comme il s’agit d’un appel syndical national, il suffit aux grévistes de ne pas aller travailler le 5 décembre.

Voici l’appel du STJV dans son intégralité :

Le STJV appelle l’ensemble des travailleurs et travailleuses de l’industrie du jeu vidéo, les étudiant·e·s, et toute autre personne susceptible de le faire, à faire grève le Jeudi 5 Décembre contre le projet de réforme des retraites et pour au contraire obtenir une amélioration du système actuel, de meilleures conditions de travail, moins de précarité et plus d’égalité.

Ce projet de retraite à points a pour objectif de nous faire travailler plus longtemps et de réduire le montant des pensions. Nous ne pouvons accepter plus de précarité pour les retraites, d’autant plus après des carrières désastreuses pour la santé et sous-payées dans le jeu vidéo. Nous ne voulons pas perdre notre vie à la gagner ! En s’attaquant aux régimes « spéciaux » des retraites, gagnés par des luttes sociales, le gouvernement cherche à nous diviser. Chaque secteur, chaque profession qui perd des droits est une excuse de plus pour justifier un nivellement général par le bas. Nous devons nous unir et défendre, ensemble, notre envie d’une vie meilleure.

Sur le travail le gouvernement actuel, comme ses prédécesseurs, est parti pour déconstruire tous les acquis sociaux. Les travailleuses et travailleurs du jeu vidéo, déjà précarisés par les pratiques néo-libérales qui dominent l’industrie, ne peuvent plus supporter des réductions de leurs droits. Entre la réforme du chômage, qui réduit déjà le niveau de vie de nombre d’entre nous coincé·e·s entre deux CDD dans un secteur qui recrute peu, et le CDI de Projet qui se dessine à l’horizon, l’avenir de notre industrie ne s’envisage pas sans lutte.

Nous revendiquons de meilleures conditions de travail et un respect de nos droits : stop au crunch, hausse des salaires, égalité des genres, lutte contre le harcèlement et toutes les discriminations, stop au CDD généralisé et au salariat déguisé, stop à l’exploitation des stagiaires !

Nous pensons que l’unité des travailleurs et travailleuses, à travers les différentes industries et les différentes revendications, nous permettra de créer une base collective à même de créer, avec toutes les personnes qui portent cet espoir, un meilleur avenir non seulement dans nos professions mais aussi pour toute la population et pour la planète. Cette grève sera l’occasion de nous retrouver et d’unifier les revendications de toutes et tous.

C’est pourquoi le STJV lance cet appel à la grève, et défilera dans divers cortèges avec les autres organisations syndicales. Nous invitons toutes les personnes travaillant, ayant travaillé, ou souhaitant travailler dans l’industrie du jeu vidéo, quel que soit leur statut, à se retrouver aux points de rendez-vous que nous organiserons. Nous rappelons à tout·e·s les salarié·e·s du privé que, s’agissant d’un appel national, ils et elles n’ont pas de démarches particulières à entreprendre pour participer à cette grève : il suffit de ne pas aller travailler le 5 Décembre.

L’article Grève du 5 décembre : le secteur du jeu vidéo participera au mouvement est apparu en premier sur 3DVF.

V-Ray : toujours plus de performances avec RTX

Par Shadows

Si le moteur de rendu V-Ray Next de Chaos Group était bien évidemment déjà compatible avec les cartes NVIDIA RTX, le mois de novembre a comme un air de Noël anticipé pour les personnes disposant de cartes NVIDIA dernière génération.

En effet, l’éditeur annonce que V-Ray Next for 3ds Max Update 3 et V-Ray Next for Maya Update 2 apportent des gains sensibles en performances pour le rendu GPU.

Un article de blog détaille le fonctionnement sous 3ds Max : un menu permet désormais de choisir entre CUDA et RTX pour V-Ray GPU. Aucune modification de scène n’est nécessaire, et le rendu obtenu est strictement identique. En revanche, le mode hybride CPU+GPU n’est pas disponible en mode RTX.

En pratique, les performances obtenues sont très variables : quelques tests chez Chaos Group varient de +7% à +177%, avec une moyenne de +40%.

Côté Maya, un autre article annonce que l’outil dispose également de ce mode RTX grâce à l’update 2, sans toutefois apporter beaucoup de détails.

L’article V-Ray : toujours plus de performances avec RTX est apparu en premier sur 3DVF.

Black Friday : promotions chez Ranch Computing et son rendu dans le cloud

Par Shadows

Ranch Computing, spécialiste du rendu CPU et GPU dans le cloud, annonce des promotions pour le Black Friday et le Cyber Monday.
Concrètement, du vendredi 29 novembre au lundi 2 décembre, l’entreprise offre des crédits de rendu pour certains montants de recharge de votre compte.

L’article Black Friday : promotions chez Ranch Computing et son rendu dans le cloud est apparu en premier sur 3DVF.

Black Friday : 50% sur toutes les formations CGIvod

Par Shadows

CGIvod annonce une remise de 50% sur l’ensemble de ses formations (Nuke, ZBrush, Houdini…) du 29 novembre au 1er décembre.

Il vous suffira d’utiliser le code “blackfriday2k19” durant votre commande.

L’article Black Friday : 50% sur toutes les formations CGIvod est apparu en premier sur 3DVF.

330 000 casques VR/AR auraient été vendus en France en 2019

Par Shadows

A l’occasion du salon Virtuality, qui se tenait la semaine passée à Paris, le think tank IDATE (spécialisé dans l’économie numérique) dévoile une étude comportant des estimations de ventes de matériel associé à la réalité virtuelle et augmentée.

Ainsi, la vente de casques aurait été multipliée par 5 en 5 ans, passant de 60 000 en 2015 à 330 000 cette année, après avoir franchi le cap des 200 000 ventes en 2018.

Toujours selon IDATE, les ventes devraient continuer à grimper en France sur 5 ans. L’entité donne les estimations suivantes : 54 000 en 2020, 790 000 en 2021, puis 1,1 et 1, 46 millions en 2022 et 2023.

En parallèle, ce sont environ 8,5 million de casques qui se seraient écoulés dans le monde pour 2019, avec une croissance annuelle moyenne d’environ 50% depuis 2013. Un marché très dynamique qui devrait rapidement atteindre des chiffres stratosphériques : 42 millions de casques pourraient être vendus en 2023.

L’article 330 000 casques VR/AR auraient été vendus en France en 2019 est apparu en premier sur 3DVF.

Le 30 novembre, LFA vous invite à ralentir et à une table ronde

Par Shadows

Dans le cadre du Salon du Livre de la Presse Jeunesse de Montreuil, l’association Les Femmes s’Animent proposera le samedi 30 novembre de 10h à 11h une table ronde intitulée Du Livre à L’Écran : trouver la voix, traduire le rythme en animation.

L’association nous propose en fait une réflexion faisant écho au thème de cette édition du salon, “L’Eloge de la lenteur” :

Dans un monde de plus en plus rapide, les enfants comme les adultes sont assaillis d’informations et de contenus. Et si une des réponses au zapping était de ralentir ? De prendre le temps, tant dans nos méthodes de fabrication que dans nos modes de consommation. L’occasion de s’interroger sur le rythme des contenus animés. Et d’explorer les articulations entre univers littéraires et adaptations animées.  

Pour échanger autour de ce sujet, nous discuterons avec : 
Marie Desplechin (Auteure)      
Chantal Peten (Illustratrice et Réalisatrice)         
Jean-Christophe Roger (Réalisateur)    
Chloé Sastre (Directrice d’écriture et Scénariste)  

La Table Ronde sera modérée par Patricia de Wilde (Directrice Marketing et Nouveaux Business chez TeamTO) et Zoé Guiet (Scénariste).

Où : Salon du Livre et de la Presse jeunesse
128 rue de Paris
93100 Montreuil
Salle : Scène décodage – Salle de rencontre – G39   Tarif : 5€ l’entrée – Billetterie en ligne

L’article Le 30 novembre, LFA vous invite à ralentir et à une table ronde est apparu en premier sur 3DVF.

Le Mans 1955 : en pleine course, le terrible drame

Par Shadows

Quentin Baillieux dévoile son court-métrage Le Mans 1955, qui restera en ligne durant un mois avant d’être retiré en vue des Oscars.

En s’appuyant sur le talents de plusieurs entités (Eddy, De Films en Aiguille, Brunch Studio, Nightshift, Les Androids Associés, Blackmeal, Polyson), Quentin Baillieux revisite ici un drame bien réel qui frappa les 24h du Mans en 1955. En pleine course, une collision projette les débris du bolide de Pierre Levegh hors de la piste, frappant la foule de plein fouet. Plus de 80 personnes perdront la vie. La course, elle, ne sera pas annulée, et les furies métalliques poursuivront leur tournoi.

Pour son film, Quentin Baillieux a choisi de se focaliser sur John Fitch. Ami et co-pilote de Pierre Levegh chez Mercedes, il se prépare à prendre le relais lorsque le drame survient.

Outre le court-métrage, nous vous invitons à faire un tour sur le site officiel du projet. Quentin Bailleux y explique notamment l’origine du film : lors d’une exposition, il avait vu deux photos de la course, l’une montrant l’accident et l’enfer des flammes, l’autre dévoilant des conducteurs après la course, célébrant la victoire au champagne. Un contraste violent qui lui a donné envie d’explorer l’évènement et d’aborder “la tendance des hommes à s’autodétruire, oubliant leur humanité tout en étant consumés par leur fierté, leur passion et leurs sentiments”.
Sur le plan esthétique, enfin, le réalisateur adopte une approche stylisée et anguleuse qu’il avait déjà utilisée sur d’autres projets. Un parti pris esthétique qui, comme vous le verrez, ne l’empêche absolument pas de mettre en scène des personnages très expressifs.

PRODUCTION : EDDY and DE FILMS EN AIGUILLE
With the support of the CNC, CANAL +, Pays de La Loire, Mairie de Paris, Procirep and Angoa.
DISTRIBUTION : SND FILMS – Sydney Neter – sydney@sndfilms.com
FESTIVALS : STUDIO WASIA – Mikhal Bak – mikhal.bak@gmail.com
CREDITS
With the voices of :
John Fitch – Nathan Willcocks
Alfred Neubauer – Joe Sheridan
Pierre Levegh – Nicholas Mead
Director – Quentin Baillieux
Producers – Nicolas de Rosanbo and Carole Lambert
Scriptwriter – Julien Lilti
Editer – Benjamin Massoubre and Vincent Tricon
Sound designer – Xavier Dreyfuss
Line Producer – Céline Vanlint
Original score by Ali Helnwein
COPRODUCER – BRUNCH STUDIO
Line Producer – Julie Bellemare
CGI Supervisor – Jean-Charles Kerninon
Production manager – Mélanie Parisi
Texturing – Lucas Durkheim, Maxime Dupuy, Sébastien Kirszenblat, Justine Thibault
Character Modeling/surfacing – Clément Lauricella
Rig/ Set up – Maxime Granger
Final Assembly – Rémi Julien
CGI Lead Animator – Axel Digoix
CGI Animators – Geoffrey Lerus, Paul Lavau, Daniel Quintero, Alice Dumoutier, Julie Bousquet
2D Animators Leyla Kaddoura, Vic Cchun, Louis Holmes, Grégoire Debernouis
Compositing – Mathieu Maurel, Maxime Granger, Victor Kirsch
Facial expression design – Wandrille Maunoury, Paul Lacolley
Modeling assistants – Mélanie Lopez, Edouard Heutte
Visual development – Leïla Courtillon, Arthur Chaumay
Pipeline development – Radouane Lahmidi, Alexis Prayez
COPRODUCER – LES ANDROIDS ASSOCIÉS
Storyboard – Ivàn Gomez Montero, Diane Fontaine
Previz – Volcy Gallois-Montbrun, Tristan Laville, Henri Zaitoun, Margaux Durand-Rival, Guillaume Robert, Florian Sauvage, Andréa Fernandez
POST-PRODUCTION – NIGHTSHIFT
Managing directors – Julien Desplanques, Mathieu Hue, Nolwenn Hajo
Grading artist – Gabriel Porier
Post-Producer – Nicolas Lim
Grading assistant – Johanna Dalmede
Post-Production assistants – Clara Escoffier, Margot Pluet, Laura Ballouhey, Justine Seris, Jan Vandewalle
SFX – BLACKMEAL
Managing directors – Matthieu Colombel, Vincent Ben Abdellah, Thomas Lecomte
Production manager – Charline Pineau
Animators – Vincent Cheaoum, Tom Goyon, Mélanie Gohin, Thomas Lecomte
SOUND STUDIO – POLYSON
Foley artist – Marie Mazière

L’article Le Mans 1955 : en pleine course, le terrible drame est apparu en premier sur 3DVF.

SageThumbs : toujours plus de miniatures sous Windows

Par Shadows

Si vous manipulez régulièrement des formats graphiques très variés, SageThumbs est peut-être fait pour vous. Ce petit outil pour Windows vous permettra de disposer de miniatures pour un grand nombre d’extensions (162 formats d’image image / 224 extensions) via la librairie GFL.

L’article SageThumbs : toujours plus de miniatures sous Windows est apparu en premier sur 3DVF.

Le Musée Art Ludique annonce son grand retour

Par Shadows

Lancé en 2013 à la Cité de la mode et du design de Paris, le musée Art Ludique avait su se faire une place dans le coeur des amateurs de création visuelle. Pixar, Disney, Blue Sky, Marvel, Aardman, art et jeu vidéo… Ses expositions avaient permis de découvrir des trésors issus de studios variés. Elles avaient aussi débouché sur des expositions temporaires un peu partout dans le monde.

En 2017, coup de théâtre : suite à des difficultés financières et une opposition entre les fondateurs Diane et Jean-Jacques Launier et leur bailleur, le musée avait été contraint de fermer ses portes.

Nouveau retournement de situation en cette fin d’année 2019 : deux ans après la mise en sommeil, le musée annonce qu’il renaît de ses cendres. Exit la Cité de la mode et du design, Art Ludique déménage et pose ses valises plus au Nord dans Paris, à la Gare Saint-Lazare. Le nouveau lieu a évidemment l’avantage d’être très bien desservi par les transports en commun, et des échanges avec SNCF Gares et Connexions ont même permis d’obtenir deux accès exclusifs : l’un sera situé sur le parvis de la gare, l’autre à l’intérieur. Cerise sur le gâteau, la surface d’exposition devrait passer à plus de 1300 mètres carrés, soit une hausse de 40% environ : de quoi, notamment, proposer une collection permanente en plus des expositions temporaires.

Il faudra patienter encore un peu avant de découvrir le nouveau musée : la réouverture est prévue pour 2021. Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant de la première exposition.

L’article Le Musée Art Ludique annonce son grand retour est apparu en premier sur 3DVF.

Référence anatomique : une application gratuite pour comprendre les vertébrés

Par Shadows

Laetoli Production dévoile Vertébrés, une application qui permet de manipuler les ossements d’une douzaine d’animaux d’espèces variées : d’une grenouille à une baleine.

Destiné à un plublic assez large (chercheurs, enseignants, artistes…), l’outil pourra vous servir de référence anatomique, qu’il s’agisse de manipuler un os individuel ou un squelette entier. Notez également que le contenu devrait s’étoffer au fil du temps et de nouveaux partenariats avec des musées et laboratoires.

Vertébrés est disponible gratuitement, sur inscription. Windows, Max OS X, tablettes Android et WebGL sont gérés.

L’article Référence anatomique : une application gratuite pour comprendre les vertébrés est apparu en premier sur 3DVF.

SATIS-Screen4All 2019 : Unit Image revient sur Love, Death & Robots

Par Shadows

Dans le cadre des conférences du SATIS-Screen4All qui se tenait début novembre près de Paris, une table ronde était organisée autour de la production pour les services de VOD.

Célia Digard, directrice des productions au sein du studio Unit Image, avait fait le déplacement pour évoquer la manière dont elle et son équipe ont géré l’épisode Derrière la faille (Beyond the Aquila Rift en VO) de la série animée Love, Death & Robots visible sur Netflix.

Célia Digard – Directrice des productions – Unit Image

Contexte et fabrication

Initialement, Unit fut contacté par Blur Studio, structure lancée en 1995 par Tim Miller et qui était en charge de la production des épisodes. Si le talent des français n’était plus à prouver, il a tout de même fallu que Unit Image présente deux plans de proof of concept avant de valider le lancement de la fabrication.

La bande-annonce de la série Love, Death & Robots

La suite du projet s’est déroulée avec une grande fluidité, a expliqué Célia Digard : une fois le script reçu, Unit a pu proposer quelques modifications (pour des raisons de narration, fabrication ou durée). Malgré une durée d’épisode d’environ un quart d’heure, bien au-delà des bandes-annonces auxquelles les équipes et le pipeline du studio sont habitués, la fabrication s’est déroulée sans encombre. Des échanges avec le client ont évidemment eu lieu, mais Unit a pu bénéficier d’une grande liberté. Au final, la majeure partie de la communication avec Netflix a finalement eu lieu assez tôt, pour le choix des acteurs (Unit Image ayant eu la chance de pouvoir s’impliquer dès cette partie du projet). Le studio a aussi pu gérer la partie sound design et la musique (mais pas les voix), une nouveauté pour Unit : généralement, pour les cinématiques de jeux vidéo, le son ne fait pas partie des livrables.

Netflix, un client pointilleux

Outre quelques évolutions de pipeline, Célia Digard a souligné que ce projet a amené des contraintes juridiques spécifiques, notamment en ce qui concerne la confidentialité. Un point au final très positif puisque les éléments mis en place servent désormais de modèle pour les nouveaux contrats de Unit Image.
Autre spécificité du travail pour Netflix : le géant du streaming a pris un mois environ pour valider les images 2K générées par Unit Image. Célia Digard nous a précisé qu’en fait, Netflix cherche à vérifier les moindres détails, y compris dans des conditions de lecture inhabituelles : contraste et luminosité poussés à fond. L’objectif pour Netflix semble être d’avoir la certitude que quelles que soient les conditions de visionnage, quel que soit le support, l’image sera parfaite y compris dans les ombres. Une exigence et un perfectionnisme qui vont dans le sens d’échos que nous avions pu avoir d’autres studios.

Un dernier point : si Célia Digard n’a pas pu nous révéler le montant du contrat, elle a tout de même précisé que le devis n’a pas été discuté par Netflix. De même, Netflix n’a pas demandé de pénalités en cas de retard.

Un bilan très positif

Vous l’aurez compris, et Célia Digard l’a clairement indiqué : Unit Image a beaucoup apprécié ce projet. Si le studio n’a malheureusement pas pu avoir de chiffres sur l’audience générée par son épisode, l’opportunité pour Unit de s’éloigner de sa zone de confort tout en ayant la confiance de son client a manifestement été une bonne expérience. Même les contraintes juridiques ont finalement eu un impact positif, comme nous l’évoquions plus haut.
Soulignons enfin que la série Love, Death & Robots a été renouvelée pour une seconde saison. On ne peut que souhaiter à Unit Image de pouvoir à nouveau en faire partie.

Pour aller plus loin

– La série Love, Death & Robots est visible sur Netflix.

– Pour un autre exemple de collaboration entre un studio français et Netflix, nous vous invitons à lire ou relire notre interview de D-Seed autour du film de science-fiction Io.

L’article SATIS-Screen4All 2019 : Unit Image revient sur Love, Death & Robots est apparu en premier sur 3DVF.

Slim présente sa nouvelle bande démo de réalisateur

Par Shadows

Slimane Aniss alias Slim nous présente sa nouvelle bande démo en tant que réalisateur. Il a eu l’occasion de travailler sur des projets variés, tels que des publicités ou des cinématiques (28 séquences pour le jeu Ghost Recon Wildlands). Plus récemment, il a dirigé pour Andarta Pictures le teaser de la série Ewilan’s Quest, pitchée au Cartoon Forum 2019.

L’article Slim présente sa nouvelle bande démo de réalisateur est apparu en premier sur 3DVF.

Q-Proxies : des proxies à volonté sous 3ds Max

Par Shadows

Spline Dynamics nous dévoile son nouveau plugin 3ds Max : Q-Proxies. Il permet d’automatiser la création de proxies dans vos scènes, afin d’alléger vos scènes et de travailler plus efficacement.

Le produit est disponible en deux versions : Lite et Full. La version Lite est légèrement moins chère (les deux versions restant très abordables) mais ne gère pas les personnages et objets animés. Notez qu’il est possible d’upgrader de la version Lite vers Full.

Une version d’essai (10 jours) de Q-Proxies est aussi disponible ; elle propose les mêmes fonctions que la version Lite.

L’article Q-Proxies : des proxies à volonté sous 3ds Max est apparu en premier sur 3DVF.

Les poules se rebellent dans le nouveau spot Akama

Par Shadows

Découvrez la nouvelle réalisation d’Akama : la première campagne de Poulehouse pour Brandstation. La marque se différencie de ses concurrentes en mettant l’accent sur le bien-être des animaux : chaque année, 50 millions de poules pondeuses sont tuées lorsqu’elles atteignent 18 mois, un âge à partir duquel elles commencent à moins pondre. L’annonceur s’engage à mettre un terme à la pratique et à ne pas tuer ses poules avant leur mort naturelle.

Pour le spot, le choix a été fait de mettre en scène un élevage où, justement, cette politique n’est pas appliquée. Les poules vont donc faire leur possible pour aider leurs congénères les plus âgées à échapper à leur condamnation.

Le choix de l’animation fut assez logique, comme nous l’explique l’équipe du film : il s’agissait de sensibiliser les spectateurs sans pour autant perdre un ton léger.

Produit par Wizz chez Nki, le spot s’est appuyé sur le talent d’une vingtaine de personnes, du storyboard au rendu final et en moins de 3 mois. L’équipe a utilisé 3ds Max, V-Ray, ZBrush, Ornatrix, Nuke, Houdini et DaVinci Resolve.

Client: Poulehouse (marque française)
Agence: Brandstation
réalisateur: Akama
Production: Wizz
3D: Nki
Bande son: The 

Voici en prime quelques images des coulisses du projet, des concepts au plans finaux en passant par des effets gérés sous Houdini.

L’article Les poules se rebellent dans le nouveau spot Akama est apparu en premier sur 3DVF.

The Last Architect : un court-métrage entre futur et réalité virtuelle

Par Shadows

Dernier des courts mis en ligne de la nouvelle promotion ArtFX, The Last Architect nous propose un concept d’anticipation qui mêle jeu vidéo et réalité virtuelle.
La réalisation est signée Rémi Dandois, Paul-Antoine Decaux, Camille Delhommeau, Victor Jacquot, Thomas Louisor & Thomas Rodeschini, qui ont été épaulés par l’étudiante spécialiste Morgane Herbstmeyer.

En l’an 2446, Nova, la dernière architecte, gagne une dernière chance de prouver son talent grâce à une opportunité spéciale.

L’article The Last Architect : un court-métrage entre futur et réalité virtuelle est apparu en premier sur 3DVF.

The Last Architect : un court-métrage entre futur et réalité virtuelle

Par Shadows

Dernier des courts mis en ligne de la nouvelle promotion ArtFX, The Last Architect nous propose un concept d’anticipation qui mêle jeu vidéo et réalité virtuelle.
La réalisation est signée Rémi Dandois, Paul-Antoine Decaux, Camille Delhommeau, Victor Jacquot, Thomas Louisor & Thomas Rodeschini, qui ont été épaulés par l’étudiante spécialiste Morgane Herbstmeyer.

En l’an 2446, Nova, la dernière architecte, gagne une dernière chance de prouver son talent grâce à une opportunité spéciale.

L’article The Last Architect : un court-métrage entre futur et réalité virtuelle est apparu en premier sur 3DVF.

Toki & Dewei : amitié super-héroïque dans un court ArtFX

Par Shadows

Nous poursuivons notre exploration de la nouvelle promotion ArtFX avec Toki & Dewei, court-métrage créé par Hathaiphat Chuchit, Ophélie Gilger, Elodie Gironde & Ivana Wijaya Djajawi
à l’aide des étudiants spécialistes Louka Maréchal, Gabriel Neville, Tiago Azevedo & Morgane Herbstmeyer.

Comme pour les films de fin d’études précédents, cette mise en ligne est temporaire : le court repartira dans quelques semaines faire le tour des festivals.

Un enfant rêve avec son meilleur ami d’aventures et de super-héros. Il va découvrir que leur amitié est plus importante que ses ambitions d’enfant

L’article Toki & Dewei : amitié super-héroïque dans un court ArtFX est apparu en premier sur 3DVF.

Le lien amer : une animation dénonce le sort des lions d’Afrique du Sud

Par Shadows

La Born Free Foundation a fait appel à Engine UK, Zombie Studio et Blinkink pour une campagne de sensibilisation autour des lions d’Afrique du Sud. Ces derniers connaissent souvent un triste sort, puisque la majorité naît en captivité : utilisés comme accessoires pour photos touristiques durant leur enfance, ils servent ensuite de gibier pour chasseurs en mal de sensations fortes.

On trouvera un making-of chez Blinkink ; en particulier, si les personnages sont animés en 3D, des décors bien réels ont été employés.

L’article Le lien amer : une animation dénonce le sort des lions d’Afrique du Sud est apparu en premier sur 3DVF.

Neon Noir : Crytek dévoile un benchmark dédié au raytracing

Par Shadows

Crytek annonce le lancement d’un benchmark 3D temps réel gratuit dérivé de Neon Noir, sa démo technologique centrée sur le raytracing.

Le benchmark devrait vous donner un score quelle que soit la configuration employée, mais Crytek suggère une configuration minimale pour un minimum de fluidité :

– AMD Ryzen 5 2500X CPU/Core i7-8700

– AMD Vega 56 8 GB VRAM/Nvidia GTX 1070 8 GB VRAM

– 16 GB System Ram

– Win 10 x64

– DX11

Il est à noter que la solution de raytracing de Crytek est à la fois matérielle et agnostique d’un point de vue API. Des caractéristiques qui ne la restreignent pas aux cartes NVIDIA équipées de RT Cores. Cette technologie de raytracing rejoindra le Cryengine mais pas avant 2020.

L’article Neon Noir : Crytek dévoile un benchmark dédié au raytracing est apparu en premier sur 3DVF.

Klaus : découvrez les outils utilisés par les artistes pour donner vie au film

Par Shadows

Alors que le film d’animation Klaus arrive sur Netflix, nous vous proposons un petit aperçu de ses coulisses techniques et artistiques.

En effet, l’équipe du studio de production et création Les Films du Poisson Rouge vient de publier un aperçu vidéo de ses outils maison. Ces derniers ont servi à la fabrication de Klaus, à différentes étapes du workflow.

MOE, tout d’abord, est un outil qui permet de gérer des rendus complexes en animation 2D, 3D et prises de vue réelles : un système de tracking permet d’appliquer brosses et textures sur les formes et volumes. En pratique, MOE a été utilisé par les équipes des Films du Poisson Rouge pour le texturing de Klaus.

LAS, de son côté, est un outil de lighting et ombrage qui permet à un artiste d’appliquer des effets variés qui seront ensuite adaptés au personnage en mouvement. Une version customisée de cet outil, KLAS, a été employée par les équipes de SPA Studios pour créer Klaus.

Enfin, la vidéo présente aussi Houdoo, une solution d’intervallage à partir d’images clés. Relativement puissant, ce logiciel repose sur des briques technologiques également employées pour MOE et LAS.
Les Films du Poisson Rouge avance qu’Houdoo permet un gain de temps de l’ordre de x4 sur la génération d’images intermédiaires, par rapport à une approche classique.

Notez enfin que vous avez sans doute déjà vu en action les outils des Films du Poisson Rouge. MOE et Houdoo ont par exemple été utilisés pour le film La Tortue Rouge de Mickael Dudok de Wit.

L’article Klaus : découvrez les outils utilisés par les artistes pour donner vie au film est apparu en premier sur 3DVF.

Coin Coin Final : duel entre un chien de chasse et un curieux volatile

Par Shadows

Nous poursuivons notre exploration de la nouvelle cuvée des courts-métrages ArtFX avec Coin Coin Final, un projet animé signé Blandine Caravano, Julien Cassisa, Kenza Chehadi-Fonderflick, Gaël Escaravage et Emma Lafond, épaulés par les étudiants spécialistes Louka Maréchal & Gabriel Akpo Allavo.

L’équipe nous propose ici un petit film très cartoon opposant un canard aux penchants assez particuliers et un chien de chasse fidèle bien décidé à le capturer.

Un chien de chasseur va tenter d’attraper le canard que son maître cherche depuis toujours.

L’article Coin Coin Final : duel entre un chien de chasse et un curieux volatile est apparu en premier sur 3DVF.

Eos : colère parentale dans un court-métrage ArtFX

Par Shadows

Benoit Filippin, Paul Gautier, Laureline Massias et Mathieu Milaret présentent Eos, film réalisé au sein d’ArtFX en compagnie des étudiants spécialistes Tiago Azevedo, Morgane Herbstmeyer et Alban Gamay. Le court restera en ligne quelques semaines avant de faire le tour des festivals.

Eos, un enfant d’une dizaine d’années, joue chez lui. Attiré par la voix forte et colérique de son père, le garçon est tiré de son jeu et observe de loin son père au téléphone. Effrayé, Eos s’enfuit de sa maison. Au même moment, un orage se lève…

L’article Eos : colère parentale dans un court-métrage ArtFX est apparu en premier sur 3DVF.

A Date With Mr.Mappleton : un dîner très spécial

Par Shadows

Constance Augé, Gabriel Akpo-Allova, Julia Brasileiro Lopes Garcia, Lucas narjoux et Méghane Reynaud (épaulés par les étudiants spécialistes Louka Maréchal, Victorine L’Ecu, Rémi Dandois & Hadrien Augier) dévoilent A Date with Mr.R Mappleton, leur court de fin d’études à ArtFX. Un projet qui mêle humour, fantastique et ambiance sombre…

Des souvenirs précieux, animés par la jalousie, attaquent la seule chance de bonheur présent et futur de leur propriétaire.

Comme pour les autres courts de la promotion 2019, le court-métrage est visible temporairement avant d’entamer son parcours en festivals.

L’article A Date With Mr.Mappleton : un dîner très spécial est apparu en premier sur 3DVF.

EF EVE : la capture vidéo volumétrique à portée de tous ?

Par Shadows

La vidéo volumétrique a le vent en poupe ces derniers temps : au croisement du scan 3D et de la vidéo, le terme recouvre les techniques permettant de capturer des scènes animées en 3D. Concrètement, il pourra par exemple s’agir d’enregistrer la performance d’un danseur ou d’un sportif, qui pourra ensuite être visualisée en relief et quel que soit le point de vue en réalité virtuelle.

Exemple de capture volumétrique par 4DViews

Ces techniques de capture nécessitent évidemment un ensemble matériel et logiciel spécifique, comme le système Holosys de 4DViews. Bien entendu, ce genre de solution demande un certain investissement.

C’est ici qu’entre en scène EF EVE, qui propose tout simplement une version low cost de la capture vidéo volumétrique. L’idée est de s’appuyer sur des capteurs de type Azure Kinect, Kinect V2 ou Intel RealSense (1 à 4 selon la qualité voulue). La solution EF EVE vient alors utiliser les données de ces capteurs pour générer en temps réel de la vidéo volumétrique.

Aperçu du fonctionnement de la solution EF EVE.

La séquence animée peut ensuite être exportée sous forme de séquence .OBJ ou .PLY, ou être exploitée directement avec les outils EF EVE. Le tout peut ensuite être partagé en réalité virtuelle, augmentée ou sur le web. A noter : le streaming en direct est aussi géré.

Le principal avantage d’EF EVE est évidemment son coût réduit : entre l’abonnement au service et les capteurs, il est possible d’utiliser cette approche pour moins de 1000$. En revanche et comme le montrent les vidéos ou la plateforme en réalité virtuelle à télécharger sur Steam, on est évidemment loin de la qualité obtenue avec des solutions plus haut de gamme.

Pour plus d’informations, on consultera le site d’EF EVE.

L’article EF EVE : la capture vidéo volumétrique à portée de tous ? est apparu en premier sur 3DVF.

La guerre du streaming a du bon : Netflix offre Klaus aux non-abonnés (MAJ : film désormais disponible)

Par Shadows

Mise à jour du 15 novembre : Klaus est désormais visible comme prévu, gratuitement et sans inscription, sur le site officiel. Attention, comme prévu le visionnage est restreint à certains supports (a priori uniquement les PCs).
Publication initiale le 14 novembre.

Alors que Disney+ a commencé à déferler aux USA, Netflix entend bien ne pas rester sans réagir face à son nouveau concurrent. Le groupe poursuit donc son opération de séduction à l’encontre de ses abonnés actuels mais aussi des personnes qui n’ont pas encore sauté le pas.

L’annonce faite aujourd’hui en est un exemple flagrant : Netflix France a annoncé que le très attendu film d’animation 2D Klaus serait accessible gratuitement du 15 au 17 novembre en France, que vous soyez abonnés ou non. Un joli cadeau de Noël anticipé qui vous permettra de découvrir le film de Sergio Pablos fabriqué au sein de SPA Studios en Espagne, mais aussi chez Les Films du Poisson Rouge en France. Ce second studio a en effet géré le texturing avec son outil MOE, tout en fournissant à SPA Studios l’outil KLAS qui a permis d’obtenir l’éclairage très réaliste du film.

Netflix France précise que le visionnage ne sera pas disponible sur TV et iOS : il faudra donc sans doute passer par Android et/ou le web.
Pour nos lectrices et lecteurs hors de France, nous vous invitons à consulter les comptes sociaux Netflix locaux afin de vérifier si vous pourrez bénéficier d’une offre similaire.

Voici pour finir le synopsis du film, ainsi que la bande-annonce :

Après s’être illustré par sa nullité à l’école de la poste, Jesper se retrouve parachuté sur une île gelée au-delà du cercle arctique. Les autochtones s’y détestent tellement qu’ils se parlent à peine, alors de là à s’écrire… Découragé, Jesper est sur le point d’abandonner lorsqu’il trouve une alliée en la personne d’Alva, une enseignante, et rencontre Klaus, un mystérieux charpentier qui vit seul dans une cabane remplie de jouets faits main. Ces amitiés inattendues vont redonner le sourire à la petite ville grâce à la nouvelle générosité entre voisins, aux traditions magiques et aux chaussettes accrochées avec soin près de la cheminée. Parfait pour les fêtes de fin d’année, ce dessin animé plein d’humour est réalisé par Sergio Pablos, cocréateur de Moi, moche et méchant.

L’article La guerre du streaming a du bon : Netflix offre Klaus aux non-abonnés (MAJ : film désormais disponible) est apparu en premier sur 3DVF.

Bob l’Eponge revient au cinéma : découvrez la bande-annonce

Par Shadows

Mise à jour : comme le signalent certains lecteurs, il est à noter que l’on doit la majorité de la fabrication du film à Mikros Animation. Mr. X fait aussi partie du projet, pour la gestion de certaines séquences en live-action.

La plus célèbre des éponges marines sera de retour sur grand écran en 2020, accompagnée de son fidèle acolyte Patrick l’étoile de mer. Nickelodeon et la Paramount dévoilent aujourd’hui quelques images de ce long-métrage intitulé Bob l’éponge le film – Éponge en eaux troubles.

Intégralement en animation 3D, le film mettra en scène Bob l’Eponge et Patrick faisant face à l’escargotnapping de Gary, compagnon de Bob. Le duo ira jusque dans la cité d’Atlantic City afin de le retrouver.

Réalisé par Tim Hill (qui a co-produit et scénarisé de nombreux épisodes de la série, et à qui l’on doit également le scénario de Bob l’Eponge, le Film), ce nouveau long-métrage est prévu pour le printemps 2020.
A noter : la bande-annonce en VO contient une séquence non présente en VF, avec Keanu Reeves.

L’article Bob l’Eponge revient au cinéma : découvrez la bande-annonce est apparu en premier sur 3DVF.

Instinct : un chasseur face à sa proie dans une forêt gelée

Par Shadows

Arthur Allender, Mathieu Antoine, Léna Belmonte, Cyrielle Guillermin, Victor Kirsch et Elliot Thomasson (aidés par les étudiants spécialistes Alban Gamay & Léo Bragigand) présentent Instinct, leur court de fin d’études à ArtFX.

Comme pour le reste de la promotion 2019, ce film ne restera en ligne que l’espace de quelques semaines, avant d’intégrer le circuit des festivals.

Dans une forêt dense et glaciale, Piotr, un jeune chasseur russe, se retrouve violemment immobilisé par un piège à ours. Alors qu’il s’éteint lentement, la proie qu’il chassait approche.

L’article Instinct : un chasseur face à sa proie dans une forêt gelée est apparu en premier sur 3DVF.

❌