Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 22 août 2019Vos flux RSS

V-Ray Next : quelle GeForce choisir, et combien en prendre ?

Par Shadows

Puget Systems vient de publier deux benchmarks autour du moteur de rendu V-Ray Next, qui pourront aider les artistes et studios qui souhaitent renouveler leur matériel. Dans les deux cas, les tests s’appuient sur le benchmark officiel de l’éditeur Chaos Group, en mode GPU (l’impact des différents CPU du marché n’est donc pas pris en compte ici).

Le premier, centré sur les performances des dernières cartes GeForce, montre que V-Ray Next en rendu GPU. On constate que le moteur de rendu se contrefiche des versions « SUPER » récemment lancées : les performances sont identiques à celles des versions classiques. Seule la 2060 SUPER montre un gain.
Enfin, la Titan RTX n’apporte qu’un gain minime par rapport à la 2080 Ti, tout en coûtant deux fois plus cher : la 2080 Ti sera donc à privilégier pour obtenir les meilleures performances sans pour autant gaspiller votre argent.

V-Ray Next
Crédit : Puget Systems

Le second benchmark s’intéresse de son côté au comportement du moteur lorsque le nombre de cartes graphiques augmente. Puisque le premier test montrait que la RTX 2080 TI est la carte (en gamme GeForce) la plus intéressante, c’est elle qui est utilisée ici. Notez que Puget Systems a choisi des variantes avec ventilation « blower » (qui éjecte l’air directement hors de la station) afin d’éviter toute limitation thermique.
Enfin, Puget Systems a testé plusieurs approches : rendu sur des cartes secondaires uniquement, une carte « primaire » étant chargée de l’affichage à l’écran et non utilisée lors du rendu, ou en incluant cette carte primaire.

GeForce RTX 2080 TI
Une GeForce RTX 2080 Ti avec refroidissement « blower », ici un modèle PNY. Le ventilateur incorporé propulse l’air qui après avoir refroidi la carte est expulsé par la grille métallique, hors de la station de travail. Le modèle de référence (illustration en haut de l’article), lui, expulse l’air par les côtés, dans le boîtier : si ce dernier est mal ventilé, une surchauffe et donc une limitation thermique peuvent survenir.

Le résultat est éloquent : les performances progressent de façon quasi linéaire avec le nombre de cartes graphiques, ce qui est ce que l’on peut espérer de mieux.
Si l’usage d’une carte primaire par rapport à des cartes secondaires uniquement fait légèrement chuter les performances, cette baisse s’avère minime voire négligeable.

V-Ray Next
Crédit : Puget Systems

Le bilan global est donc assez clair : si vous souhaitez opter pour des cartes de type GeForce, une 2080 Ti sera l’idéal, et multiplier les cartes sera un bon moyen de doubler, tripler, quadrupler les performances sans pour autant que le prix total de votre station de travail n’explose dans les mêmes proportions.

Pour finir, n’hésitez pas à télécharger le benchmark officiel V-Ray Next et à faire vos propres essais ; vous pourrez notamment en profiter pour tester votre machine actuelle, et vérifier si une mise à jour s’impose ou si, au contraire, dépenser votre argent pour une nouvelle carte graphique n’apportera pas grand chose.

L’article V-Ray Next : quelle GeForce choisir, et combien en prendre ? est apparu en premier sur 3DVF.

Speedcut, nouvel outil de modélisation booléenne sous Maya

Par Shadows

Joe Wu, artiste 3D senior en Australie, lance en beta un outil Maya destiné aux adeptes de modélisation booléenne.
Pour le moment gratuit, SpeedCut propose un workflow non destructif. Il a été testé sous Maya 2018.5 mais devrait fonctionner sans problème sous d’autres versions.

L’article Speedcut, nouvel outil de modélisation booléenne sous Maya est apparu en premier sur 3DVF.

Antarctica, un court-métrage dans l’enfer blanc

Par Shadows

Jeroen Ceulebrouck dévoile Antarctica, qui arrive en ligne après avoir fait le tour des festivals. Ce court-métrage animé met en scène John et ses compagnons explorateurs, partis découvrir l’Antarctique. Lorsque leur navire se retrouve piégé dans les glaces, le cauchemar commence : un voyage tortueux qui sera à la fois physique et spirituel, au cours duquel John devra se confronter à lui-même…

Préférant l’ambiance aux dialogues, Antarctica n’est pas pour autant silencieux : musique et sound design viennent soutenir l’immersion dans un monde glacial.

L’article Antarctica, un court-métrage dans l’enfer blanc est apparu en premier sur 3DVF.

Insys Video Technologies to Unveil New Cloud Media Recording Solution and Expanded OTT Platform at IBC2019

Par Write Turn Communications

Company will showcase new and established solutions in dual presence at the show – a dedicated exhibit pod plus demonstrations at the Amazon Web Services stand August 22, 2019 — Dübendorf, Switzerland: Over-the-top (OTT) video solutions innovator Insys Video Technologies is heading to the IBC2019 exhibition in Amsterdam in September with a powerful new cloud-based ...

From Favreau to Scott – Filmmakers Who Changed Direction in Post

Par Rory McGregor

Much of a movie’s tone, narrative, and look are decided long before scheduling shooting, and often before writing the script — but not always.

The New and Non-Actor’s Crash Course: Part One

Par John Francis McCullagh

In the first of our two-part series, we'll cover some things you’ll need to know as an actor (or filmmaker) if you're going to be in front ...

Grass Valley Live Production Solutions Give Expert’ease the Edge

Par platformcomms

MONTREAL – 8:00 CET August 22, 2019 – Grass Valley’s versatile cameras have been selected by Expert’ease, to enhance its live production offering. Grass Valley’s solutions were chosen for their proven reliability and agility and will enable the Montreal-based audiovisual and multimedia company to take its production capability to the next level. Installation and commissioning ...

Tim Routledge donne du glamour aux Spice Girls avec le Dalis

Par admin

Icônes de la pop des années 90, les Spice Girls ont entamé leur tournée d’été des stades « Spice Girls – 2019 Tour » en mai au Croke Park de Dublin. Comportant 13 dates, elle a culminé en juin au Stade de Wembley, transformant progressivement la nostalgie des années 1990 en émotion du XXIe siècle.

© timmsy

Pour adapter ce parfum presque vintage aux sensibilités modernes, une équipe de conception composée de fans complètement investis a été constituée par Lee Lodge, directeur de la création. Elle comprend le décorateur Jason Sherwood, le chorégraphe et scénographe Paul Roberts et le concepteur d’éclairage Tim Routledge, sous la direction artistique de Kate Moross, qui a réussi à créer un spectacle fusionnant théâtralité et musique live à l’échelle d’une tournée.

La rampe bain de pieds Dalis 862

Ardent défenseur des systèmes Robert Juliat Dalis, Routledge a étalé plus de cent rampes à leds Dalis 862 de 150 W, la version bain de pieds du projecteur.
« Nous avions deux priorités », dit-il. « D’abord, le spectacle devait être extraordinaire dès le début en plein jour, et, nous devions veiller à ce que les Spice Girls et leurs danseuses apparaissent séduisantes à tout moment en les éclairant de la plus belle façon possible. »

Le principal défi à relever résidait dans la scène principale de 30 m sur 11 m et le long proscenium de 41 m de diamètre qui pénètre de 34 m dans le public. « Seules des poursuites sont capables d’être performantes sur une telle surface », déclare Routledge.
La réponse a été apportée par 101 bains de pieds Dalis 862 déployés le long du bord incurvé de la scène principale et sur toute la longueur du podium.

PRG, le fournisseur du kit lumière, les a protégés dans des boîtiers étanches fabriqués spécialement à cet effet. « Pendant la tournée, il a beaucoup plu », confirme Routledge, « donc nous en avions absolument besoin et ils n’ont eu aucun effet négatif sur le faisceau. »

© timmsy

« Nous avons utilisé les Dalis pour faire en sorte que les Spice Girls et l’immense troupe de danse restent bien éclairées à tout moment », explique Routledge. « Le Dalis 862 est la version à blanc variable, couvrant toute la gamme du blanc chaud au blanc froid. Nous les avons donc fixés à une couleur de base correspondant à la lumière du jour et nous les avons utilisés tout le temps comme éclairage principal.
Ainsi, nous pouvions introduire une lumière douce parfaitement adaptée aux caméras et donner du relief aux visages alors que les poursuites les aplatissent. Cela nous a fourni l’éclairage glamour que nous recherchions et a ajouté une autre dimension aux Spice Girls, ce qui leur a vraiment permis d’exploser sur cette grande scène de stade. »

À certaines occasions, le rythme soutenu du spectacle pop cédait le pas à des moments de pure théâtralité où les rampes Dalis prenaient véritablement tout leur sens. « Dans Queer Tango, par exemple, nous avons éclairé les deux danseuses en n’utilisant que les Dalis et un peu d’éclairage à contre, c’était absolument magnifique », confirme Routledge. « Les Dalis ont fait un travail fantastique en détachant les artistes du fond. »

D’autres informations sur le site Robert Juliat

 

Harry Potter Wizards Unite : tout savoir sur les Serres et les graines

Par Bastien L
harry potter wizards unite serres

Dans Harry Potter Wizards Unite, les Serres vous permettent de cultiver des ingrédients afin de concocter les différentes potions. Découvrez tout ce que vous devez savoir à ce sujet.

Les potions sont indispensables pour progresser dans Harry Potter Wizards Unite. Elles vous permettront de gagner plus d’expérience, de libérer les Retrouvables plus facilement, ou encore de combattre plus efficacement dans les Défis des Sorciers.

Cependant, pour concocter les différentes potions, il est nécessaire de posséder les bons ingrédients. Or, si les ingrédients les plus communs se trouvent assez facilement sur la carte, les plus précieux sont difficiles à obtenir de cette manière. C’est par exemple le cas des carapaces de bernard-l’hermite, des champignons vénéneux sauteurs, ou encore de la poudre de griffe de dragon.

En réalité, le moyen le plus simple d’obtenir ces ingrédients est de les cultiver dans les Serres que l’on retrouve un peu partout sur la carte. Pour ce faire, vous aurez besoin de graines et d’eau…

Qu’est-ce que les Serres dans Harry Potter Wizards Unite ?

Les Serres sont ces bâtiments de verre que l’on peut trouver un peu partout sur la carte dans Wizards Unite. En visitant l’une d’elles, vous pourrez collecter des ingrédients et parfois même un peu d’énergie magique.

Cependant, le principal intérêt des Serres est d’y cultiver vos propres ingrédients en utilisant les Graines et l’eau que vous aurez ramassées lors de vos pérénigrations.

Comment collecter des ingrédients et de l’énergie magique dans les Serres ?

Lorsque vous entrez dans une Serre, vous découvrirez trois plantes identiques. Il vous est demandé d’en choisir une en faisant glisser votre doigt vers le haut. En récompense, vous recevrez des ingrédients aléatoires et parfois 4 points d’énergie magique.

Après avoir collecté les ingrédients, un drapeau rouge se hissera au-dessus de la Serre. Vous devrez patienter cinq minutes pour pouvoir à nouveau collecter des ingrédients. Prenez garde : si votre coffre d’ingrédients est plein, vous ne pourrez plus collecter d’ingrédients et vous aurez donc utilisé la Serre pour rien. Veillez donc à supprimer les ingrédients dont vous n’avez pas besoin, ou à étendre la capacité du coffre en payant dans la boutique.

Comment trouver des graines et de l’eau ?

Pour cultiver des ingrédients dans une Serre, vous aurez besoin de graines et d’eau. Vous les trouverez en vous déplaçant sur la carte, au même titre que les ingrédients. L’eau apparaît sous la forme d’un petit arrosoir, tandis que les graines sont contenues dans des pochettes de couleur rose ou jaune.

Précisons que les graines et l’eau apparaissent plus souvent près des auberges, des forteresses ou des serres. N’hésitez pas à vous rendre près de ces lieux pour faire le plein !

Comment faire pousser des ingrédients dans Harry Potter Wizards Unite ?

Une fois l’eau et les graines dont vous avez besoin en votre possession, rendez-vous dans la Serre la plus proche de chez vous. Pressez le bouton en bas à droite de l’écran, et un pot apparaîtra.

Choisissez l’ingrédient que vous souhaitez faire pousser dans la liste qui vous est proposée. Si vous n’avez pas suffisamment de graines ou d’eau pour un ingrédient, le bouton sera grisé. En revanche, si vous avez les composants nécessaires, le bouton sera de couleur bronze et vous pourrez commencer à cultiver.

Une fois les graines plantées, vous devrez patienter plusieurs heures avant de pouvoir récolter vos ingrédients. Si vous voyez une Serre entourée d’un halo vert sur la carte, cela signifie qu’un ingrédient est en train d’y pousser. En pressant la Serre en question, vous verrez apparaître le temps restant avant la récolte même si vous être trop loin pour y entrer.

En attendant que les ingrédients soient prêts, notons qu’il est possible d’augmenter le rendement en utilisant le sort Herbivicus. Vous devrez donc dépenser de l’énergie magique. Une barre située au-dessus du pot dans lequel la plante pousse indique combien d’énergie magique a été ajoutée, et dans quelle mesure la production sera accrue. Au maximum, il est possible de dépenser 50 points d’énergie pour maximiser la récolte. Précisons qu’il est possible de contribuer aux cultures d’autres joueurs, et d’en récolter les fruits…

Quels sont les temps de croissance des différents ingrédients ?

Il est possible de faire pousser tous les ingrédients dans les Serres. Cependant, certains sont plus rares et donc plus difficiles à cultiver que d’autres.

Les ingrédients les plus coûteux en eau sont la Léwisie et le Perce-Neige, tous deux nécessaires à la préparation des potions Exstimulo. Pour les faire pousser, vous aurez besoin de 15 eaux, et devrez patienter durant 7 heures.

Le champignon vénéneux sauteur, utilisé pour l’Élixir Cérébral de Baruffio, coûte 12 eaux, mais requiert de patienter durant un jour complet. Il s’agit donc de l’ingrédient le plus long à cultiver.

La racine de gingembre, nécessaire pour la potion d’Aiguise-Méninges, requiert 12 eaux et 7 heures. L’Achilée Sternutatoire, utilisée pour philtre revigorant renforcé, vous coûtera 10 eaux et 7 heures de patience au même titre que la fève sopophorique du philtre d’apathie.

La Livèche, du philtre revigorant inférieur, nécessite 9 eaux. Enfin, comptez 7 eaux et 7 heures pour le Cranson Officinal permettant de concocter les différents Philtres Revigorants et la Racine de Valériane de la potion d’Aiguise-Méninges.

Comment collecter les ingrédients cultivés dans une Serre ?

Une fois les ingrédients cultivés, il ne vous reste plus qu’à les récolter. À la fin du décompte, ils apparaîtront sur la carte autour de la Serre dans lesquels ils ont été cultivés. Il vous suffit donc de les ramasser.

Prenez garde, cependant : les ingrédients cultivés en Serre disparaissent au bout de 60 minutes ! Choisissez donc bien la Serre où vous faites pousser vos ingrédients afin d’être sûr de pouvoir y revenir à temps pour la récolte.

Vous savez désormais tout sur les Serres. En les utilisant à bon escient, elles vous permettront de disposer d’assez d’ingrédients pour vous préparer un stock des potions les plus rares. Ainsi, vous serez en mesure de progresser rapidement et efficacement dans Harry Potter Wizards Unite pour atteindre le niveau 60 et débloquer toutes les leçons de votre Profession…

Cet article Harry Potter Wizards Unite : tout savoir sur les Serres et les graines a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

TOP 12 des logiciels 3D pour les débutants

Par Mélanie R.

Se lancer dans la modélisation et l’impression 3D peut paraitre très difficile pour les débutants, vite découragés par la multiplicité des logiciels qui existent aujourd’hui. Pour éviter cela, nous avons préparé la liste des logiciels 3D pour débutant les plus […]

Kerbal Space Program 2 : une bande-annonce dans les étoiles

Par Shadows

Après le succès conséquent de son premier volet, le jeu de simulation de conquête spatiale Kerbal Space Program est de retour. La suite se veut évidemment bien plus ambitieuse : refonte graphique et technique, mise en place de colonies, collecte de ressources, tutoriels animés, nouvelles technologies spatiales, voyage interstellaire seront au menu. Le multijoueur, très demandé, fera son apparition.

Kerbal Space Program 2 sortira en 2020. Développé par Star Theory, il sera disponible sur PS4, Xbox One et PC.

Une seconde vidéo nous invite à rencontrer les développeurs :

Kerbal Space Program 2

L’article Kerbal Space Program 2 : une bande-annonce dans les étoiles est apparu en premier sur 3DVF.

SIGGRAPH 2019 : USD, quel impact pour les studios ?

Par Shadows

A l’occasion du SIGGRAPH, SideFX a proposé de nombreuses conférences sur place, à Los Angeles. L’une d’elle, dont voici l’enregistrement, était centrée sur USD.

Si nous avons déjà plusieurs fois abordé ce format open source initialement développé chez Pixar, la présentation a l’intérêt de souligner certains intérêts et enjeux concrets.
Ainsi, avec Universal Scene Description, un plan spécifique peut être décrit avec un fichier unique, et les informations peuvent être passées de département en département pour être éditées de façon non destructive. Autre avantage : chaque département peut voir automatiquement les dernières mises à jour de chaque département en ouvrant un fichier USD.

USD

La vidéo propose aussi une explication autour de certains concepts d’USD comme les calques, opinions, références.

Présentée par Rob Stauffer (Senior Production Consultant chez SideFX), cette conférence n’était pas organisée par hasard par l’éditeur de Houdini. USD va en effet prendre de l’importance dans ce logiciel, comme nous l’annoncions début août.

L’article SIGGRAPH 2019 : USD, quel impact pour les studios ? est apparu en premier sur 3DVF.

Marvelous Designer 9 en approche : les avancées dévoilées

Par Shadows

L’outil de création et simulation de vêtements Marvelous Designer passera bientôt en version 9. Son éditeur CLO Virtual Fashion nous en propose dès à présent un aperçu vidéo.

Les nouveautés sont alléchantes : retopologie, outils de symétrie, outils de subdivision sont notamment évoqués. On notera aussi et surtout l’accélération GPU pour les simulations, qui semble apporter des gains très importants en performances.

Etant donné la proximité du lancement, l’éditeur précise que toute licence perpétuelle V8 achetée à partir de maintenant donnera droit à une mise à jour gratuite vers la version 9 quand elle sortira.

Notez d’ailleurs que notre partenaire Progiss est revendeur de cette solution logicielle. Si vous avez des questions à ce sujet, n’hésitez pas à les contacter par téléphone au 01 49 89 07 90 ou par mail : info@progiss.com.
Notez également que l’équipe Progiss est à votre disposition pour vous proposer des présentations des logiciels de la boutique, que ce soit dans leurs locaux (Villepinte, à côté de Paris) ou dans les vôtres.

L’article Marvelous Designer 9 en approche : les avancées dévoilées est apparu en premier sur 3DVF.

Armées, tempêtes et dragons : Weta revient sur la saison 8 de Game of Thrones

Par Shadows

Weta Digital propose un breakdown de son travail sur l’ultime saison de la série Game of Thrones. Le studio a géré plus de 600 plans, avec entre autres 30 000 zombies et des milliers de Dothraki aux épées enflammées. Le studio a également géré certains plans mettant en scène les dragons, et d’impressionnants effets météo.

L’article Armées, tempêtes et dragons : Weta revient sur la saison 8 de Game of Thrones est apparu en premier sur 3DVF.

Switch Media Unveils VOD2Live for Easy Launch of Live Linear OTT Channels

Par Jump

Switch Media, a world leader in online video technology, has launched VOD2Live, a clever new solution that enables broadcasters and content owners to effortlessly launch custom dynamic live linear channels in minutes. Using a content owner’s existing library of VOD assets, VOD2Live creates a broadcast-equivalent channel with no need for playout software, live video encoding ...

Quand Apple fait valider ses dispositifs de sécurité

Par Pierre Dandumont

En cherchant sur la FCC (oui, encore), je suis tombé sur des produits Apple assez atypiques. Visiblement, il s’agit des dispositifs liés aux portes de certains bâtiments Apple. Et quand un produit émet des ondes… il doit petre validé.

Le premier, A1844, prend place dans un système d’ouverture de porte. Il utilise du Bluetooth LE et une liaison série en RS-485, ce qui permet une transmission sur de longues distances dans un mur. On trouve le manuel là. Le A1845 reprend les mêmes fonctions. Le A1846 a un aspect différent, mais les foncions semblent identiques.

La porte


La doc’


L’autre version

Je suppose que les trois servent à l’authentification (dans les locaux d’Apple, sûrement avec un iPhone étant donné la présence du Bluetooth LE.

Westworld Awakening : découvrez l’univers de la série en VR

Par Gaetan R
westworld awakening vr

Survios, HBO et Warner Bros ont présenté le 20 août la sortie d’un nouveau jeu VR situé dans l’univers de la série d’anticipation à succès : Westworld Awakening.

Survios compte bien s’imposer comme le studio de développement de jeux VR à ne pas sous-estimer. Après Raw Data, Creed : Rise to Glory, Battlewake ou encore The Walking Dead Onslaught, il accouche de Westworld Awakening.

Le jeu VR tiré de la série éponyme se déroule pendant la deuxième saison. Vous jouez le rôle de Kate, une androïde/hôte qui a développé sa propre conscience dans le parc d’attractions étrange de Mesa. Il vous faudra déjouer les pièges du labyrinthe et des laboratoires tout en échappant à Hank, le tueur en série.

Westworld Awakening : une plongée angoissante dans Mesa

Il s’agit donc d’un mélange de puzzle game et de survie saupoudré d’infiltration. Kate devra éviter les autorités du parc, découvrir les secrets de cet univers étrange. Elle recevra l’aide d’un humain chargé de sa conception.

Afin d’éviter les effets de cinétose, Survios a mis au point une technique de déplacement particulière. Pour avancer, vous devrez agiter les bras afin d’estomper les possibles nausées. C’est la même astuce utilisée dans Sprint Vector, un autre jeu du studio.

Selon UploadVR qui a pu tester le titre, Westworld Awakening profite d’une histoire prenante, d’animations de qualité et de doublage de très bonne facture. En revanche, les puzzles ne sont pas difficiles à résoudre et l’aventure se termine en seulement 3 heures.

Westworld Awakening est disponible sur Steam au prix de 24,99 euros pour le HTC Vive, l’Oculus Rift, et le Valve Index. Il est également présent sur les plateformes Oculus Store et Viveport.

Cet article Westworld Awakening : découvrez l’univers de la série en VR a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Danse des lumières à Lyon : première de Moment Factory en France

Par Vincent Laganier
La première performance de Moment Factory en France a été réalisée il y a déjà 10 ans. Danse des lumières à Lyon pour la Fête des Lumières 2009.

  • 22 août 2019 à 07:50

SMPTE Hollywood Section to Address the Transition to Wide Color Gamut at September Meeting

Par Artisans PR

LOS ANGELES —  The Hollywood Section of SMPTE®, the organization defining the future of storytelling, will explore the advent of wide color gamut and its impact on motion picture and television production at its monthly meeting, Wednesday, September 25, at the Academy of Motion Picture Arts and Sciences, Los Angeles. The wide color gamut provided ...

Alienbrain 2019 introduces Unreal Engine integration and new subscription pricing model

Par Press Release
Alienbrain 2019, the latest iteration of its popular version control software for artists and designers, was released Wednesday, Aug. 21, according to a press release. Alienbrain 2019 is a major upda...
  • 21 août 2019 à 19:00

Nugen’s Halo Upmix Controls and Fine-Tunes Surround Mixes for Award-Winning Productions

Par D Pagan Communications

LOS ANGELES, AUGUST 21, 2019 – For the past 30 years, award-winning Re-recording Mixer Joe Barnett has worked on a wide variety of high-profile projects including American History X, Austin Powers: The Spy Who Shagged Me, Crazy Heart, When in Rome, Chronicle, 2 Guns, Luke Cage, Daredevil and The OA. Among Barnett’s most recent credits ...

C&I Studios Relies on DaVinci Resolve 16 Studio’s Cut Page for Social Media Deliverables

Par Zazil Media

Fremont, CA – August 21, 2019 – Blackmagic Design today announced that C&I Studios, a global content creation agency, is using DaVinci Resolve 16 Studio’s new cut page for faster than ever editing. Relying on DaVinci Resolve 16 Studio for end to end post production, including editing, color grading, visual effects (VFX) and Fairlight audio, C&I ...

Retour sur le NAB 2019 – Du concret en optique !

Canon a lancé la gamme Sumire Prime, des optiques fixes monture PL qui reprennent les mêmes focales que les optiques EF Prime, mais qui bénéficient d’un traitement renforçant l’effet Bokeh. © DR

En matière d’optiques et accessoires, voici ce que proposaient Angénieux, Canon, Fujinon et Anton/Bauer lors de l’édition 2019 du plus grand salon dédié aux industries broadcast, cinéma et nouveau média.

 

ANGÉNIEUX

Rappelons qu’Angénieux offre trois gammes d’objectifs : l’Optimo (anamorphique et standard) qui est le haut de gamme de la marque, la gamme intermédiaire Optimo Style et l’entrée de gamme EZ.

Au NAB, cette firme présentait son zoom Optimo Ultra 12x qui succède au célèbre 24-290 et au 28-340. Il est modulaire et s’adapte à plusieurs formats de caméras grâce à son arrière interchangeable doté de la technologie d’Angénieux appelée IRO (Interchangeable Rear Optics). On peut l’utiliser soit avec un capteur Super 35, soit un capteur Open Gate, soit un capteur Full Frame qui est la nouvelle tendance du marché. En version de base Super 35, c’est un 24-290 mm qui ouvre à 2.8. Comme l’ancienne version, il a été complètement reconçu mécaniquement et optiquement pour déboucher sur un produit plus performant, plus ergonomique (321 degrés de rotation) et moins lourd grâce à des éléments mobiles plus légers. En full frame, c’est un zoom 36-436 mm qui ouvre à 4.2.

Par rapport à ses concurrents (Arri, Canon…) fabricants d’optiques, Angénieux se positionne sur un segment haut de gamme. Pour ce faire, la firme est en contact permanent avec des chefs opérateurs afin de mieux comprendre et appréhender leurs besoins et développer ainsi des équipements qui répondent artistiquement à chaque nouvelle création d’un chef opérateur. Ses clients apprécient la qualité optique des objectifs Angénieux, aussi bien pour la fiabilité de leur mécanique que pour le fameux « look » Angénieux, prisé par les chefs op.

Par ailleurs, Angénieux vient de publier un livre de marque, en anglais et en français, retraçant la construction de la marque au fur et à mesure de sa création et pour dévoiler ses perspectives d’avenir. Un bel hommage à son génial fondateur, Pierre Angénieux !

 

CANON

Canon a dévoilé deux nouveaux zooms 4K pour les caméras broadcast à capteurs 2/3 de pouce et Sumire, une nouvelle gamme d’objectifs cinéma qui propose sept optiques fixes…

Canon propose deux nouvelles optiques broadcast à capteurs 2/3, le CJ18ex28B et le CJ15ex8.5B, qui seront disponibles au second semestre 2019. Superbe zoom broadcast 4K, compact, premier télézoom 4K de la catégorie des objectifs broadcast UHD 2/3 de pouce portables, le CJ18ex28B offre un coefficient de zooming de 18x et couvre une plage de focales de 28 mm en grand-angle à 500 mm en téléobjectif. Il permet même d’atteindre la focale de 1 000 mm en position télé maxi lorsqu’il est utilisé avec le doubleur intégré. La possibilité d’enregistrer des détails très précis depuis des points de vue éloignés en fait un objectif parfait pour le tournage de documentaires sur le monde sauvage et pour la captation de compétitions sportives.

Le CJ15ex8.5B (8.5-128mm F/2.5) intègre, lui, un stabilisateur d’image, dont le prisme est à angle variable (VAP). Exclusif à Canon, ce système peut incliner l’axe optique afin de corriger la déviation des rayons à l’origine du flou causé par le mouvement. La stabilisation d’image est performante sur l’ensemble de la plage de focales du grand-angle au téléobjectif, un atout pour filmer dans des conditions critiques…

Alors que les acteurs du broadcast veulent des images extrêmement nettes, les créateurs de l’industrie du cinéma recherchent des images avec une identité esthétique… Canon apporte sa réponse aux professionnels de ce second marché avec les Sumire Prime, des optiques fixes monture PL qui reprennent les mêmes focales que les optiques EF Prime, mais qui bénéficient d’un traitement renforçant l’effet Bokeh avec un iris à onze lamelles permettant un réglage manuel précis de l’ouverture… Ces objectifs ont l’avantage de tous posséder le même diamètre frontal.

« Le nom Sumire fait référence en japonais à une fleur totalement éclose, il exprime la beauté des images produites par l’optique à pleine ouverture avec un travail spécifique sur les carnations (skin tone) ; l’effet bokeh de ces optiques rivalise avec celui des plus belles optiques premium du marché », commente Stephen Hart Dyke, directeur marketing de la division Professional Imaging de Canon Europe.

La gamme Sumire propose sept optiques fixes super 35 mm plein capteur, de 14 mm à 135 mm, qui seront compatibles avec toutes les caméras cinéma numériques du marché. Il s’agit d’un changement de paradigme pour Canon qui jusqu’à présent capitalisait sur les montures AF.

 

FUJINON

Sur le salon, le constructeur japonais Fujinon a annoncé la naissance de Premista, une nouvelle gamme de zooms cinéma Fullframe avec deux modèles, un 28-100 T2.9 à ouverture constante et un 80-250 T2.9-3. Avec ces beaux objectifs, la société se positionne aux côtés des optiques en full frame Angénieux et Zeiss, à la différence que ces constructeurs ne proposent pas de zooms.

Fujinon, qui ne sortira plus d’optiques HD, dévoile aussi pour le broadcast un 125x 4K, qui propose une plage focale ultra longue de 8/1 000 mm sans doubleur. Cette optique est équipée d’un stabilisateur, heureusement… D’ailleurs, chez Fujinon toutes les optiques à partir de 40x sont stabilisées !

Sur son stand, Fujinon présentait trois nouveaux objectifs UA Series UHD 4K, une série dédiée aux caméras Ultra HD 4K 2/3 : les zooms UA125x8, UA18x7.6 et UA23x7.6.

Le nouvel UA125x8, zoom 125x couvre une impressionnante distance focale de 8 mm à 1 000 mm avec une ouverture de F1,7. Il devient l’objectif 4K le plus long de la série Fujinon UA UHD 4K.

L’UA125x8 utilise un revêtement à faisceau d’électrons à haute transmittance (HT-EBC), qui permet d’obtenir des couleurs plus riches et d’améliorer considérablement la réponse au bleu. D’autres innovations technologiques réduisent les images fantômes, les reflets et augmentent la transmission de la lumière. Il est aussi doté d’une conception anti-buée brevetée. Conçu avec les mêmes paramètres que les UA107x, UA80x, UA70x et XA99x, le UA125x8 possède des caractéristiques identiques : zoom rapide, extension 2x et autres fonctions numériques de précision augmentant la flexibilité de la production.

Les deux autres nouveautés de la série sont les zooms portables UA18x7.6 et UA23x7.6. Le nouvel UA18x7.6 est un objectif compact polyvalent et économique doté d’une focale de 7,6 ~ 137 mm et d’un doubleur de focale avec une ouverture de F1.8, il pèse 4 kg. L’UA23x7.6 est un zoom téléobjectif 4K économique destiné au studio et au terrain. L’UA23x7.6 a une plage de focale de 7,6 ~ 175 mm, un doubleur de focale avec une ouverture de F1.8 et pèse seulement 4,2 kg. Ces deux objectifs de la série UA sont dotés d’un revêtement HT-EBC, ainsi que des mêmes performances HDR et 4K 4/3 pouces que l’UA125x8.

Après ses débuts sur le NAB 2018 en tant que prototype, l’UA46x9.5B est aussi maintenant disponible. Il embarque un nouveau stabilisateur d’image OS-Tech, idéal pour la production de sports et de documentaires animaliers.

Fujifilm a commencé sa recherche et le développement d’objectifs cinéma en 2000… Dix-sept ans plus tard, les objectifs Cinema de Fujinon ont été récompensés par un 69e Engineering Emmy Award.

Fujifilm commercialise en effet depuis 17 ans des optiques de haute qualité pour les caméras Super 35 à capteurs avec ses gammes d’objectifs Cabrio et MK. Pour répondre à la généralisation des caméras à capteurs grands formats, Fujifilm lance désormais le Fujinon Premista 28-100 mm T2.9 – disponible en septembre 2019 – qui sera suivi du Fujinon Premista 80-250 mm T2.9-3.52 à la fin de l’année.

Les zooms Premista offrent tous les avantages des optiques premium pour caméras grand format sans concession pour la qualité optique. Ensemble, ces objectifs couvrent les focales les plus utilisées, de 28 à 250 mm. Le Premista 28-100 mm possède une ouverture T2.93 constante sur toute la plage de zoom et le Premista 80-250 mm a une ouverture T2.9 constante de 80-200 mm qui passe progressivement à T3.5 entre 201-250 mm. La couverture de cercle d’image de ces deux objectifs est de 46,3 mm.

Le Premista 28-100 mm propose un champ focal généralement couvert par six objectifs différents avec à la clé un gain de temps et de la praticité lorsque la caméra est sur une grue ou sur un hélicoptère. Une nouvelle génération d’iris à 13 lames permet un bel effet bokeh et sa conception optique supprime les reflets et les images fantômes indésirables. Sa lentille, qui ne pèse que 3,8 kg, reste très résistante ; sa bague de mise au point a un angle de rotation de 280 degrés.

 

ANTON/BAUER

Sur le salon, Anton/Bauer présentait pour la première fois un support de charge double pour ses batteries et Titon, une nouvelle série de batteries Gold Mount et V-Mount qui combine puissance, performance et robustesse. Proposé dans les modèles 90 et 150 Wh, Titon alimente caméras et panneaux led.

Équipées de P-TAP et de ports USB intelligents haute vitesse, les batteries de la série Titon peuvent également alimenter des accessoires tels que des émetteurs sans fil, des périphériques de mise au point et d’objectif, ou des moniteurs.

Conçues pour une utilisation en extérieur dans des conditions extrêmes, les batteries fonctionnent de -20 à 60 ° C, ce qui est inédit dans leur catégorie. Elles sont aussi compatibles avec les anciens chargeurs Anton/Bauer. Prix de la batterie Titon : 295 € pour la version 90 Wh et 485 € pour la version 150 Wh.

 

Extrait de notre compte rendu du NAB 2019 paru pour la première fois dans Mediakwest #32, p.42/82. Abonnez-vous à Mediakwest (5 numéros/an + 1 Hors-Série « Guide du tournage ») pour accéder, dès leur sortie, à nos articles dans leur intégralité.

  • 21 août 2019 à 17:27

Argosy Announces IP Networking and Fibre Infrastructure Wins

Par Caroline Shawley

Over 350km of digital video and audio cabling, plus SMPTE-2022 fibre equipment, network connectors and rack technology delivered over 18 months   LONG CRENDON UK, 21 August 2019 – Argosy, a leading international supplier of broadcast cables and infrastructure products, recently provided a selection of IP and fibre-based cabling, networking and rack technology to support ...

Apprenez à utiliser les caméras RED !

Par TRM Antoine

Le Repaire et Puzzle Vidéo, en partenariat avec TRM, vous proposent une formation de 2 jours pour vous apprendre à utiliser les caméras RED !

Cet atelier sera l’occasion pour vous d’être accompagné d’experts, dans des conditions optimales pour appréhender les caméras RED DSMC2. Ainsi, vous participerez à une formation organisée en petit comité (maximum 8 personnes) et coachée par Antonin Tanner (opérateur indépendant et spécialiste des caméras RED) et le chef opérateur Forest Finbow. Ils auront pour objectif de vous rendre complètement autonome avec ce matériel haut de gamme.

Au cours de cette formation, vous travaillerez sur la configuration, le paramétrage et l’accessoirisation d’une caméra RED. Vous apprendrez à gérer votre exposition et aurez expérimenté plusieurs configurations de tournage RED (Dragon-X 5K S35, Gemini 5K S35, Helium 8K S35 et Monstro 8K VV). Enfin, vous découvrirez le format R3D code, ses possibilités et son traitement en post-production.

L’atelier Caméras RED se déroulera les 16 et 17 octobre 2019, de 10h à 18h, dans les locaux de Puzzle Vidéo (17 Rue de la Reine Blanche, 75013 Paris).

Rappel : il n’y a que 8 places, réservez vite, vite, vite !!!

L’article Apprenez à utiliser les caméras RED ! est apparu en premier sur TRM.

Review of FLYINSIDE VR Flight Simulator

Par M.D. McCallum
A couple of weeks ago I reviewed a simple, budget-priced virtual reality flight sim, the Cessna VR Flight Simulator. It is a nice introduction to VR flight sims if one is not already smitten by that w...
  • 21 août 2019 à 17:00

L’escape game entre au musée (compte rendu SITEM 2019)

La licence Assassin’s Creed (Ubisoft) a été adaptée par Augmenteo dans un escape game pour le musée de l’Armée. © Augmenteo

L’attrait pour les escape games a gagné les musées et les sites patrimoniaux. Le Sitem 2019 a consacré au sujet une conférence animée par l’expert français Matt Lemercier (Wescape), tandis que dans les allées du salon, plusieurs exemples ont été mis en avant.

 

Reposant sur une célébrissime licence, Assassin’s Creed (Ubisoft), l’escape game proposé par le musée de l’Armée a été adapté, à la demande de Cultival, par la start-up Augmenteo spécialisée dans des applications de « gamification » augmentée (chasse aux trésors, balade ludique dans des parcs...).

Assassin’s Creed version Invalides, qui utilise des ressorts ludiques, repose sur la recherche d’un talisman ayant appartenu à Napoléon 1er. Un prétexte pour faire découvrir aux visiteurs de l’Hôtel des Invalides, des espaces fermés au public et leur faire revivre des moments de l’Histoire française. Si l’éditeur du jeu a concédé ses droits de licence et livré plusieurs modèles 3D (dont l’artefact recherché), la start-up a écrit une histoire originale à partir de la trame du jeu, programmé les énigmes, et réalisé en interne l’application en réalité augmentée sur smartphone (sur Hackeo). Suivie par 11 000 participants, l’opération, qui a eu lieu à l’automne 2018, a été reconduite pour les fêtes de fin d’année.

 

Toujours à vocation patrimoniale, l’escape game en réalité augmentée initié par le musée Gallé-Juillet à Creil et réalisé par MuséoPic a su attirer un jeune public dans cette demeure du XIXe siècle dédiée à la faïence. Sous la direction d’un maître de jeu, les participants munis d’une tablette parcourent toutes les pièces à la recherche d’objets augmentés, lesquels vont « parler » et les mettre sur la piste d’un secret de famille. Pour ne pas perdre de temps dans la localisation de ces objets (le jeu est limité à 60 minutes), une jauge sonore apparaît à l’écran dès que le joueur géolocalisé (avec des balises Beacon indoor) se trouve à proximité. Celui-ci n’a plus alors qu’à les « photographier » pour faire apparaître, dans une vidéo, le fantôme de la demeure ou une autre saynète.

En recourant à ces mêmes outils de réalité augmentée et système de reconnaissance visuelle, la start-up lyonnaise a créé d’autres applications ludiques et mobiles comme traduire instantanément des textes en latin, feuilleter un ouvrage précieux conservé dans une vitrine, ou encore composer une carte postale originale en prélevant des éléments (personnages, décors) sur les cartes exposées (musée de la carte postale à Baud).

 

Extrait de l’article paru pour la première fois dans Sonovision #15, p.12-18Abonnez-vous à Sonovision (4 numéros/an + 1 Hors-Série) pour accéder, à nos articles dans leur totalité dès la sortie du magazine.

  • 21 août 2019 à 17:00

Brainstorm : 25 ans d’innovation dans les plateaux virtuels et des ventes record

Brainstorm : 25 ans d’innovation et des ventes record.

Ricardo Montesa a créé Brainstorm en 1993 ; il offrait alors des services de graphisme 3D à des chaînes de télévision et à d’autres entreprises avec un logiciel développé à la fin de ses études d’ingénieur…

 

En 1994, Brainstorm a commercialisé ce logiciel sous le nom d’eStudio et l’a exploité pour la première fois dans l’histoire de la télévision pour un plateau 3D virtuel en direct : il s’agissait d’un entretien avec Mike Oldfield, à l’occasion de la sortie de l’album « Songs from the Distant Earth », sur la chaîne espagnole Antena 3 TV à Madrid, le musicien étant interviewé en duplex depuis le planétarium de Madrid. Deux jours plus tard, sur la même chaîne, Brainstorm lançait une émission quotidienne de météo en direct.

Ricardo Montesa se souvient : « Cette technologie faisait appel à des graphismes 3D en temps réel synchronisés avec des mouvements de caméra complexes. L’effet était saisissant, mais il fallait un énorme système SGI Onyx pour fournir la puissance de calcul nécessaire pour le rendu des graphiques, les mouvements de la caméra et l’intégration des présentateurs ! ».

Dans les années 1990, Brainstorm s’est développé à l’échelle mondiale et a conquis de grands groupes comme la BBC, NBC, TVE, NHK… Brainstorm est même entré sur le marché du cinéma en accompagnant des films comme « I, Robot, Intelligence artificielle », ou encore « Alice au pays des merveilles ». eStudio y était utilisé comme outil de prévisualisation. En 2007, l’acquisition de la marque Aston a permis de mettre au point des outils encore plus avancés.

Aujourd’hui Brainstorm, qui propose une gamme de solutions de graphismes 3D en temps réel, des plateaux virtuels photoréalistes en réalité augmentée ou virtuelle compatibles avec la majorité des écosystèmes de broadcast, rencontre plus que jamais le succès : l’entreprise a connu une augmentation de 50 % de ses ventes à l’échelle mondiale entre 2017 et 2018, un beau cadeau pour ses 25 ans ! 

  • 21 août 2019 à 17:00

ATTO Will Showcase New Storage Connectivity Products @IBCShow

Par Andres Benetar

Connectivity is a vital factor to the prospect of technological efficiency, as well as the ongoing evolution our digital data culture is currently undergoing as management and storage play a more important role in the handling of data. As the amount of data continues to rapidly increase, then so do the means and demand for ...

Kumovis R1, une imprimante 3D hautes performances pour le médical

Par Mélanie R.

Kumovis est une jeune pousse allemande qui a développé une première imprimante 3D hautes températures dédiée au secteur médical. Cette machine professionnelle, baptisée Kumovis R1, repose sur la technologie Fused Layer Manufacturing (similaire au dépôt de matière fondue) et est […]

❌