Collanews

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 14 avril 2021Vos flux RSS

BEGA : acquisition de la majorité du capital du partenaire français Aubrilam

Par : LightPress
Deux leaders du marché réunissent leur expertise sous un même toit : BEGA acquiert la majorité du capital de sa société partenaire française Aubrilam.

Hier — 13 avril 2021Vos flux RSS

GTC 2021 : Nvidia propose un circuit RTX 30 aux puces ARM

Si on pensait que Nvidia allait proposer un  nouveau circuit ARM pour la GTC 2021 qui s’est déroulée hier, la surprise a été assez grande au final lorsque la marque a annoncé le lancement d’une puce Mediatek MT819x en partenariat avec le concepteur chinois. Particularité de cette puce, elle sera équipée d’un circuit graphique repris d’une base RTX 30 de génération Ampère.

Si vous voulez voir ou revoir la conférence GTC 2021 : la courte partie sur Mediatek est à 1H06’40”

La poule aux puces d’or.

Les circuits RTX font actuellement la pluie et le beau temps sur le marché PC grand public. Les cartes graphiques produites par les partenaires de Nvidia avec ses puces RTX sont, depuis leur apparition, de vrais moteurs de vente. Les gens font la queue pour acheter ces produits, s’inscrivent sur des listes pour attendre leur tour face à des pénuries de composants qui augmentent pourtant drastiquement les tarifs.

C’est cet engouement que Nvidia promet à son partenaire avec la Mediatek MT819x.  Un assemblage de SoC ARM Classique avec un circuit graphique Nvidia échappé de son labo. Le concepteur de circuit graphique travaillait auparavant en circuit fermé avec des Tegra employant ses développements graphiques mais semble vouloir rebâtir un écosystème externe en s’appuyant désormais sur des partenaires pour évoluer.

Imaginez qu’un marchand de poules frappe à votre porte en expliquant qu’il tient en main une poule aux oeufs d’Or. Un animal que tout le monde voudrait dans sa basse cour après avoir lu la fable de La Fontaine. C’est exactement ce que propose Nvidia ici à Mediatek. Une possibilité de transformer des puces classiques, employant les circuits graphiques d’ARM, en un Best Seller qui se démarquerait du reste du marché avec une réputation prometteuse avant même d’être disponible.

Et cela alors que la concurrence est énorme. Apple propose déjà lui même une puce M1 au comportement vraiment impressionnant. Qualcomm travaille toujours sur ses Adreno. et AMD s’est associé avec Samsung pour proposer des SoC ARM avec Radeon. L’arrivée d’un partenaire comme Nvidia est une vraie solution d’avenir pour Mediatek.

Nvidia

Un Mediatek MT819x pour ordinateurs portables

Peu d’informations techniques ont été dévoilées lors de la GTC 2021. On sait que ce SoC serait une collaboration entre les deux entités. Mediatek se chargeant du développement des coeurs ARM Cortex et de leur assemblage avec un circuit Nvidia RTX 30. Un premier prototype, une plateforme de référence servant à concevoir d’autres machines, est en cours de développement. But de la manoeuvre, permettre de présenter le Mediatek MT819x à des partenaires qui pourront concevoir des machines équipées de cette solution. 

Il s’agit pour le moment de machines pouvant tourner sous Linux et Chromium. De quoi concevoir des ordinateurs portables sous Linux et sous Chrome OS qui prendraient en charge le RTX 30 de la puce pour une accélération graphique haut de gamme tout en conservant des besoins en énergie modestes. On imagine qu’un gros travail de prise en charge des capacités en IA et en calcul de la puce sera mis à profit par les systèmes d’exploitation retenus. On peut donc apercevoir en ligne de mire des Chromebooks mais également des Chromebox sous ce type de puce.

Le Mediatek MT819x deviendrait ainsi une clé intéressante pour ouvrir un nouveau marché de Chromebook et de machines Linux. Une voie intéressante a suivre qui pourrait séduire les marques impliquées sur ce segment. Il faudra juger sur pièces et au regard des performances proposées pour savoir cependant si la solution aura tout le potentiel que laisse espérer le RTX 30.

Nvidia

Nvidia ouvre sa malle aux trésors

Nvidia est dans une position délicate, la marque a posé 40 milliards sur la table pour racheter ARM et devenir ainsi un véritable mastodonte dans le secteur des composants. Pouvant faire ainsi face à AMD, Apple, Intel ou Samsung. Cette intention n’est cependant pas du goût de tout le monde et certains de ses concurrents directs ne sont pas forcément ravis de cette idée. Pour Qualcomm, Apple ou Samsung par exemple, un Nvidia qui devient propriétaire d’ARM ce n’est pas forcément une bonne nouvelle. Et cela même si Nvidia s’est plutôt retiré du développement de puces avec aucun nouveau Tegra ces dernières années. Savoir qu’un ancien concurrent est désormais aux manettes du développement et de la stratégie des technologies que l’on emploie n’est pas évident. Leurs voix ont dû s’entendre auprès des instances de la concurrence pour éviter ce rachat. Pour AMD et Intel, le lobbying doit également être à la manoeuvre. Aucun de ces mastodonte ne doit avoir envie de laisser naître un type de monstre comme Nvidia/ARM sur le marché.

Ce mouvement d’ouverture de ses circuits graphiques auprès d’un concurrent change la donne. Avec cette manoeuvre Nvidia prend de la hauteur et au lieu de se positionner en concurrent, il montre comment son association avec ARM pourrait apporter des solutions à l’écosystème. En proposant un circuit graphique RTX 30 à Mediatek, Nvidia montre la voie d’une collaboration positive pour l’écosystème tout en reprenant le rôle que la marque tient dans le monde des cartes graphiques. Un fournisseur de circuits qui laisse travailler ensuite ses partenaires afin qu’ils fabriquent des cartes avec ses puces. Sans entrer dans une dimension concurrentielle particulière avec eux.

Si Nvidia réussi a se montrer sous cet angle, les partenaires d’ARM pourraient y voir leur avantage. Les “petits” concepteurs de puces, du moins les moins connus, y verraient alors tout leur intérêt. ARM produisant déjà, de manière optionnelle, des circuits graphiques Mali qui concurrencent les puces de Qualcomm ou d’Apple. Des marques comme Allwinner, Mediatek ou Rockchip devraient accueillir la nouvelle de manière très positive. Le profil de Nvidia pourrait également être perçu de manière très différente par les autorités de la concurrence avec cette nouvelle facette de son activité.

Nvidia

 Amazing Grace

Nvidia a également profité de la GTC 2021 pour annoncer Grace, un premier SoC ARM développé spécifiquement pour les serveurs. Une solution qui vient se positionner comme une alternative aux processeurs AMD et Intel. Une corde de plus que Nvidia pourrait déployer sur l’arc d’ARM si on le laissait faire pour son rachat. Montrant là encore les possibilités de développement que pourrait apporter le rapprochement entre les deux entités. Grace Hopper, qui a développé le langage Cobol et conçu le premier compilateur, est une informaticienne américaine qui donne son nom à cette nouvelle puce.

On sait là encore peu de choses sur le côté technique du circuit. Mais les activités serveurs sont désormais une part énorme des revenus de Nvidia, en constante et nette augmentation depuis des années. Disponible en 2023, Grace devrait améliorer significativement les calculs les plus complexes. Typiquement les opérations effectuées pour des services prédictifs comme la météo pour envisager des scénarios à l’avance.

Le retour de la vengeance du Tegra RTX 30

Ces annonces, le SoC en partenariat avec Mediatek comme Grace, ce sont également de belles épées qui planent désormais au dessus de la tête du marché. Car on peut voir cette conférence d’une autre manière que celle présentée par Nvidia. Si la marque ne parvenait pas à ses fins avec le rachat de ARM. Rien ne l’empêcherait de bousculer son approche et de passer ce circuit RTX 30 sous un nom commercial comme Tegra RTX par exemple. Proposer à des marques comme Mediatek, Allwinner ou Rockchip ses circuits. Des partenaires qui auraient ainsi des éléments pour concurrencer les puces de Samsung et AMD ou de Qualcomm. Si, au final, les puces ARM RTX 30 s’avéraient très performantes, le passage par un achat de licence auprès de Nvidia pourrait devenir un véritable moyen de pression commercial.

Avec un RTX 30 disponible pour l’architecture ARM, Nvidia dispose de nombreuses solutions pour tenter d’influencer le marché. Soit en la poussant de l’intérieur pour se positionner toujours plus fortement face à Intel et AMD. Soit en la secondant de l’extérieur comme un des multiples fournisseur de circuits graphiques déjà présent.

Si le Mediatek MT819x vise le marché des machines sous Linux et ChromeOS, ce n’est pas ce qui pose le plus de problèmes à ses concurrents. Le nombre de machines vendues n’est pas au niveau de celui des smartphones, véritable enjeu de développement aujourd’hui. Mais rien ne dit que Nvidia n’a pas – ou ne pourrait pas avoir – dans ses cartons des circuits dérivés du RTX pour viser le segment des smartphones. Un segment nettement plus stratégique que la marque pourrait tenter de réinvestir a terme. Mais le fera t-il en le proposant à tout le monde depuis ARM ou en restant à l’extérieur en tant que Nvidia ?

En clair, la question que doivent se poser de nombreux acteurs de cet écosystème après cette GTC 2021 est probablement quelque chose comme : Vaut t-il mieux avoir Nvidia comme partenaire avec ARM ou comme concurrent avec Tegra ?

GTC 2021 : Nvidia propose un circuit RTX 30 aux puces ARM © MiniMachines.net. 2021.

Minisforum GK50 : un MiniPC Pentium N5030 100% passif

Le Minisforum GK50 est un miniPC assez intéressant à suivre. Il propose une puce Intel Pentium N5030 qui développe 4 coeurs cadencés de 1.1 à 3.1 GHz avec 4 Mo de mémoire cache et surtout un TDP assez bas. 6 watts seulement, ce qui permet de l’intégrer dans une solution totalement passive. Le processeur est couvert par un dissipateur métallique qui s’assure à lui seul des échanges thermiques nécessaires à son refroidissement.

Minisforum GK50

Avec ce Pentium à la fréquence graphique de 750 MHz en Intel UHD 605, le Minisforum GK50 devrait offrir une belle panoplie d’usages classiques. Il sera ici accompagné de 8 Go de LPDDR4 en mémoire vive, un module soudé et non évolutif, et d’un stockage de base M.2 2280 de 128 ou 256 Go en SATA 3.0. Une baie d’extension 2.5″ SATA 3.0 accueillera un stockage supplémentaire, plus volontiers un SSD qu’un disque mécanique pour éviter d’entendre son moteur.

On retrouve pour le reste un équipement ultra classique, dans la lignée des machines sorties sous Gemini Lake avec des Celeron N4100 ces dernières années. Je pense aux Chuwi Herobox par exemple que l’on trouve régulièrement encore à 155€. Le Minisforum GK50 pourrait d’ailleurs bien prendre leur place à terme si son tarif évolue dans les mêmes eaux. L’engin propose d’ailleurs des points communs assez frappant.

Minisforum GK50

En plus de son côté fanless, la minimachine propose deux ports Ethernet Gigabit pour piloter deux réseaux distincts. Un usage apprécié des utilisateurs de ce type de solution fanless puisqu’il permet de construire par exemple un système de surveillance et d’administration réseau asse complet, peu gourmand et inaudible.

Minisforum GK50

Le reste de la connectique est habituel avec quatre ports USB 3.0 Type-A en façade , un lecteur de cartes MicroSDXC et des ports jack audio 3.5 mm casque et micro sur le côté. Un port HDMI 2.0 permettra de piloter un téléviseur en UltraHD pour une éventuelle utilisation comme lecteur multimédia de salon. Un DisplayPort  offrira une seconde sortie vidéo pour un usage plus classique comme MiniPC en simple ou double écran. Un petit micro intégré offrira la possibilité d’utiliser un éventuel assistant vocal ou des programmes comme Kodi à distance sans télécommande.

Minisforum GK50

L’ensemble du Minisforum GK50 tient dans un châssis de 12.5 cm de large pour 11.3 cm de haut et 3 cm d’épaisseur pour 260 grammes. Le châssis est très ajouré pour permettre de dissiper efficacement l’air ambiant. A suivre dans le temps, pour le moment les Minisforum GK50 sont annoncés à 299$ (250€) en version 8/128 Go ou 319$ (268€) en version 8/256 Go. Des prix qui font clairement pencher la balance vers la solution 256 Go. Il n’y a plus qu’a attendre les habituelles promotions sur ces engins pour espérer des prix encore plus attractifs.

Minisforum GK50 : un MiniPC Pentium N5030 100% passif © MiniMachines.net. 2021.

TSL Products Proves Reliable for Saudi Broadcasting Authority

GENTEC Turns to TSL’s Audio Monitoring and Broadcast Control Units to Provide a Dependable Solution for Local Outside Broadcast Project  Riyadh, Saudi Arabia, April 13, 2021 – GENTEC, a leading contractor for telecommunications, electronics and computer projects, has proven its capability by successfully completing projects across Saudi Arabia, and has become a trusted systems integrator ...

The post TSL Products Proves Reliable for Saudi Broadcasting Authority appeared first on NAB Show News | 2021 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Animation : Cascadeur disponible au téléchargement !

Par : Shadows

Nous vous l’avions présenté en 2019 via une interview, avant même le lancement du programme de beta fermé : Cascadeur sort désormais de l’ombre et est disponible en beta publique !

Rappelons le concept du logiciel : un outil d’animation pour le jeu vidéo et l’animation 3D, qui s’appuie sur la physique pour aider les artistes à créer des séquences d’action plus crédibles, sans pour autant recourir à la motion capture.
Une vidéo de présentation vous donnera une idée des fonctions actuelles :

Cascadeur est donc téléchargeable en accès anticipé, avec quatre licences :

  • Basic : pour les artistes solo et les équipes avec de petits projets.
    Cette licence est gratuite, l’export limité à 300 frames/120 joints, l’utilisation commerciale est autorisée (votre chiffre d’affaire doit être inférieur à 100 000$ par an), et vous devez créditer Cascadeur.
  • Pro : licence payante, pas de limitation d’export, support prioritaire.
  • Business : fonctions supplémentaires telles qu’un support par chat dédié, la possibilité d’influer sur les priorités de développement.
  • Enterprise : pour les sociétés aux besoins très spécifiques.

A noter :

  • les versions Pro, Business ont droit à un rabais de 50% dans le cadre du lancement ;
  • toujours dans le cadre de cet accès anticipé, les souscriptions annuelles stoppées après la première année donneront droit, pour les versions déjà installées, à une licence perpétuelle. Un bon moyen de récompenser les entités qui testeront le produit.

Si Cascadeur a bien avancé en deux ans de beta, de nombreux développement sont encore prévus dans la roadmap : support des boucles d’animation, rigs personnalisés avancés, scripting Python devraient bientôt arriver.
A plus long terme, support MacOS, rig facial ou blendshapes sont annoncés.

Aperçu de la roadmap.

Pour plus d’informations, on consultera le site officiel.

L’article Animation : Cascadeur disponible au téléchargement ! est apparu en premier sur 3DVF.

New TVU Remote Commentator Offers Real-Time, Broadcast-Quality Audio Commentary for Live Productions over the Internet

Cloud-Based, Synchronized Solution Offers Significant Cost Savings and Requires No Special Equipment MOUNTAIN VIEW, CA – April 13, 2021 – TVU Networks, a market and technology leader in cloud and IP-based live video solutions, today announced TVU Remote Commentator, a cloud-based solution that allows sports producers and event organizers to add synchronized, real-time audio commentary from ...

The post New TVU Remote Commentator Offers Real-Time, Broadcast-Quality Audio Commentary for Live Productions over the Internet appeared first on NAB Show News | 2021 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

CoroNaspresso, le test de dépistage de COVID-19 dans une capsule de café

Réaliser un test de dépistage de COVID-19 avec une capsule de café et une casserole ? C’est l’idée originale d’un scientifique de l’université de Wageningen aux Pays-Bas : souhaitant réduire le coût des tests de détection de COVID-19 aujourd’hui proposés…

nespresso_cover

The Royal Shakespeare Company Streams Live with Blackmagic Design

Fremont, CA – April 13, 2021 – Blackmagic Design today announced that the Royal Shakespeare Company (RSC), a major theater company, implemented a live, multicamera production based upon the URSA Mini Pro 4.6K G2 and ATEM Television Studio Pro HD switcher to keep theater goers entertained. Based in Shakespeare’s hometown of Stratford-upon-Avon, the RSC is ...

The post The Royal Shakespeare Company Streams Live with Blackmagic Design appeared first on NAB Show News | 2021 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Studios, testez gratuitement notre plateforme emploi !

Par : Shadows

Depuis déjà quelques mois, nous avons mis en place notre nouvelle plateforme emploi avec système d’annonces, CVthèque d’artistes, référencement de plus de 1200 entreprises du secteur de l’image à travers le monde.

De nombreux studios nous ont déjà fait confiance et ont posté des offres d’emploi sur la plateforme : Brunch, Fortiche Prod, Dwarf, Digital District, In Efecto, Nki pour n’en citer que quelques-uns.

D’autres studios hésitent encore, et nous le comprenons évidemment. Nous vous proposons donc de tester la plateforme : dès aujourd’hui et pour toute l’année 2021, vous pouvez poster votre première annonce gratuitement et sans engagement sur la plateforme, et vous faire ainsi une idée de son efficacité.

Pour bénéficier de l’offre, rien de plus simple : contactez-nous via contact@3dvf.com. Nous vous guiderons pour mettre en ligne votre annonce.
Une fois publiée, votre annonce sera visible sur la plateforme durant 45 jours (vous pourrez évidemment la désactiver avant si vous trouvez votre bonheur dans les candidatures) ; elle sera mise en avant sur notre page emploi, mais aussi nos réseaux sociaux ainsi que via notre newsletter recrutement.

Que vous soyez un studio VFX, d’animation, de post-production, de VR/AR/XR, de jeux vidéo, visualisation architecturale, print, et plus largement une entreprise du secteur de l’imagerie numérique, n’hésitez pas !

Une partie des offres actuellement en ligne dans notre rubrique emploi

L’article Studios, testez gratuitement notre plateforme emploi ! est apparu en premier sur 3DVF.

WaterBear Celebrates Expansion into 30 New Countries by Planting One New Tree for Every New Member

Following initial launch success, free pioneering interactive streaming platform WaterBear revealed it has today expanded the digital platform and app into an additional 30 countries worldwide in its planned global rollout. To celebrate the expansion, WaterBear is committing to plant one new tree for every new member for the next 30,000 members that sign up ...

The post WaterBear Celebrates Expansion into 30 New Countries by Planting One New Tree for Every New Member appeared first on NAB Show News | 2021 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

March 2021 TOP 5 Engagement

Have you missed any popular Panasonic news? Here are the TOP 5 most engaged posts for March 2021.

ELEMENTS Discuss Best Practices for Remote Production Workflows and Latest Updates in the Ecosystem

ELEMENTS, provider of innovative, high-performance media storage and server systems for the post-production and broadcast industry, is offering free, dynamic web sessions 27-29 April 2021 to discuss remote editing of the future, as well as recent updates. Divided up into four sessions which can be enjoyed separately or as part of the full series, on ...

The post ELEMENTS Discuss Best Practices for Remote Production Workflows and Latest Updates in the Ecosystem appeared first on NAB Show News | 2021 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

[TOP] Quelles sont les meilleures startups VR chinoises du moment ?

Par : Serge R.
startups VR chinoises

Les startups VR chinoises ne cessent en ce moment de se pluraliser, tout comme les casques VR chinois. Bien évidemment, certaines sont meilleures que d’autres en matière de développement VR et AR. Voici justement le top des plus connues d’entre elles.

Le nombre de startups et d’entreprises VR européennes et américaines ne cesse de croître à l’heure actuelle. Mais celui des jeunes sociétés chinoises exerçant dans ce domaine n’est pas non plus en reste. Certaines d’entre elles ne sont toutefois pas encore très connues en Europe et en Amérique. Néanmoins, elles sont en ce moment en train de percer le marché de la réalité virtuelle et augmentée en Chine et dans le monde. Voici une liste non exhaustive des meilleures d’entre elles.

HacknCraft

Ingénierie d’élite pour les spécialistes de la technologie exigeants

Fondée en 2014, HacknCraft fait partie des startups VR chinoises en mesure de prendre en charge des projets techniques complexes. Pour cela, elle dispose d’une équipe compétente et expérimentée.

Bien qu’il s’agisse d’une jeune société chinoise, ce studio d’innovation numérique est situé à New York. Elle a déjà créé et lancé divers produits pour les startups et les grandes entreprises spécialisées dans la technologie. Elle compte donc pas moins de 40 produits, dont des chatbots, des applications web et mobiles et des plateformes IPTV.

Toutefois, HacknCraft se concentre davantage dans le développement d’applications mobiles plutôt que dans la conception UX et UI et le développement AR et VR. Parmi ses principaux clients, il y a, entre autres, NHL, Chartbeat, GameChanger Media, Dick’s Sporting Goods, Aetna, Nascar, etc.

TreeFruit

Supporter marketing pour les PME

La principale mission de TreeFruit est de répondre aux besoins en marketing des petites et moyennes entreprises (PME). Pour cela, elle leur fournit des supports marketing qui leur permettront de se développer. Il s’agit ainsi surtout de vidéos de haute qualité et d’images professionnelles.

Pour créer ces images et vidéos attrayantes, la startup VR chinoise dispose du talents créatifs, de l’expertise et des compétences techniques nécessaires. En somme, elle est notamment spécialisée dans la conception graphique, le design d’impression et la production vidéo.

Les entreprises dans le besoin peuvent donc très bien faire confiance à la jeune société. Fondée en 2005, TreeFruit est basée à Ningbo, en Chine.

ThunderSoft

Fournisseur leader de plateformes intelligentes

Basée à Pékin, en Chine, ThunderSoft est l’un des principaux fournisseurs de technologies de plateformes intelligentes à l’échelle mondiale. La startup VR chinoise fournit ainsi ses services et ses différentes solutions à différents marchés, dont celui des smartphones.

Il en est de même pour le marché de l’automobile, de l’Internet des objets (IoT), et pour les diverses entreprises exerçant dans le domaine de la technologie. Son expertise en système d’exploitation, comme Windows, Linux, Android, etc. constitue le pilier de sa création en 2008.

Il y a aussi son large catalogue de logiciels et de technologies d’Intelligence Artificielle, sans oublier ses partenariats stratégiques avec de gros fournisseurs. En somme, ThunderSoft constitue un partenaire de confiance, voire précieux pour les sociétés qui veulent mettre au point des appareils intelligents de qualité supérieure. À noter qu’après le développement IoT, la startup se concentre sur le développement VR et AR.

CrowsNest

Création des interactions de demain

CrowsNest est à la fois une agence XR et un studio innovateur. Anna fait partie de ses créations. Il s’agit d’un avatar présentant les compétences d’un personnel d’accueil hautement qualifié. Il allie ainsi discipline, communication et relation sociale.

Aussi, il est patient en plus de rester calme en cas de pression. La startup VR chinoise a donc créé cette solution d’accueil pour améliorer la satisfaction des clients, réduire les coûts d’exploitation et augmenter les revenus des entreprises.

Elle permet également d’alléger la charge de travail du personnel en service. Étant donné qu’elle propose des propriétés publicitaires, elle peut enfin aider tout hôtel à attirer davantage de clients. Basée à Shanghai, en Chine, CrowsNest est fondée en 2015. Elle exerce surtout dans le développement VR et AR et la production vidéo.

Pixolabs

Agence de réalité virtuelle

Également basée à Shanghai, en Chine, Pixolabs est une startup VR chinoise spécialisée dans la création et le développement d’expériences et d’applications VR. Celles-ci sont destinées à des entreprises chinoises.

La jeune société les assiste ainsi dans la création de formations interactives, de jeux VR, etc. Elle leur fournit une solution sur mesure, et s’occupe de tout de A à Z. Elle se charge de ce fait de la conception, de la planification, de la production, du développement et du déploiement des applications VR.

En somme, la startup se concentre notamment sur le développement VR et AR, puis sur le conseil en stratégie informatique et enfin sur l’image de marque.

Baifendian – Percent

Intelligence décisionnelle

Baifendian – Percent est un fournisseur leader de solutions et de produits IA (intelligence artificielle) et Big Data en Chine. La startup VR chinoise dispose donc déjà d’une gamme complète de produits IA et Big Data.

Fondée en 2009, elle a d’ailleurs créé une vaste bibliothèque de modèles d’applications destinées aux professionnels. À l’heure actuelle, la société compte pas moins de 700 employés. Son équipe de scientifiques est constituée d’importants universitaires internationaux chinois.

Basée à Pékin, en Chine, l’entreprise a en ce moment cinq succursales réparties dans des villes différentes afin de mieux développer ses activités dans le pays. On parle alors de Shanghai, Hangzhou, Shenyang, Guangzhou et Shenzhen.

APEX Technologies

Customer Data Platform

Fondée en 2011, APEX Technologies est une société de Customer Data Platform et d’IA. Elle est basée à Shanghai, en Chine, mais dispose également de bureaux à Silicon Valley, à Hong Kong et à Pékin. Ses principales activités sont le développement VR et AR, l’intelligence artificielle et le conseil Business Intelligence, Big Data et Système Informatique.

La startup VR chinoise combine des technologies de pointe en termes d’IA, de big data, et de blockchain. Cela lui permet de résoudre des soucis dans des domaines, comme l’analyse des données client, la personnalisation et le marketing.

Jusqu’à maintenant, la jeune entreprise a déjà travaillé pour plus de 300 moyennes et grandes sociétés chinoises et internationales. Ces différentes firmes exercent dans les secteurs de la finance, de l’automobile, de la vente au détail, du voyage et du commerce électronique.

SenseTime

Changer l’avenir avec l’intelligence artificielle

SenseTime est le leader chinois en matière d’intelligence artificielle de pointe. La jeune société fondée en 2014 se concentre notamment sur les technologies d’apprentissage en profondeur et de vision par ordinateur.

Il s’agit même du premier développeur de plateformes d’apprentissage en profondeur à l’échelle mondiale. La startup VR chinoise basée à Pékin crée de ce fait des solutions industrielles en se servant d’innovations en termes d’IA et d’analyse de big data.

Elle est connue comme le fournisseur d’algorithmes d’IA le plus important de toute la Chine. Il est bon de noter que SenseTime a déjà travaillé pour plus de 400 agences gouvernementales et entreprises bien connues dans le monde. Parmi celles-ci, on compte donc Xiaomi, Honda, Huawei, Qualcomm, Vivo, OPPO, China Mobile, etc.

Cherrypicks

Technologie, créativité et expérience utilisateur

Fondée en 2000 et basée à Hong Kong, Cherrypicks est une startup VR chinoise locale. À l’heure actuelle, elle est devenue filiale de NetDragon Websoft Holdings Limited. Elle est un leader du commerce électronique mobile et de la technologie mobile au niveau régional.

Elle est surtout spécialisée dans l’intelligence de localisation, le portefeuille électronique, l’intelligence artificielle, la réalité augmentée et la ville intelligente. Parmi ses créations, il y a, par exemple, ARwiz, une solution SDK de réalité augmentée.

Grâce à ses produits, la société a déjà gagné pas moins de 100 prix locaux et internationaux en marketing numérique et en technologie. On parle ici d’« Oscars » dans le secteur de l’informatique. En somme, Cherrypicks se concentre ainsi surtout dans le développement d’applications mobiles, le développement de logiciels personnalisés et le développement VR et AR.

YITU Tech

Explorer le monde de l’IA

En tant que pionnier de l’innovation et de la recherche en matière d’IA, cette startup VR chinoise combine cette technologie avec des applications industrielles. Son but est de créer un monde à la fois plus sain, plus rapide et plus sûr, et un avenir intelligent.

Fondée en 2012, cette jeune société est basée à Shanghai, en Chine. Elle est présente dans bon nombre de secteurs, à savoir le transport, la sécurité, la santé et la finance.

Elle fait toujours de son mieux pour élargir le potentiel de l’Intelligence Artificielle. Son équipe de développement et de recherche s’engage donc surtout dans la recherche fondamentale sur cette fameuse technologie. À noter que la startup se concentre à 80 % sur l’IA et à 20 % sur le développement VR et AR.

Cet article [TOP] Quelles sont les meilleures startups VR chinoises du moment ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

GPU : les pénuries continuent, NVIDIA fait le point

Par : Shadows

Comme ont pu le constater les studios, artistes et adeptes de jeux PC depuis plusieurs mois, le marché des cartes graphiques est dans un état de pénurie : les stocks s’écoulent dès leur arrivée, et les prix sont très hauts.

Des difficultés qui ne s’expliquent évidemment pas seulement par les mineurs de cryptomonnaies qui font grimper la demande, ni par les performances des cartes 30xx de NVIDIA : toutes les industries utilisant des semiconducteurs sont en fait touchées, d’où des difficultés qui affectent à la fois NVIDIA, l’approvisionnement en consoles dernière génération ou encore le secteur automobile.

En coulisses, ce sont les fondeurs spécialisés dans les semiconducteurs, tels que le groupe taïwanais TSMC, qui peinent à répondre à une demande très forte de l’ensemble de l’industrie high-tech.
TSMC a récemment dévoilé un investissement de 100 milliards de dollars sur trois ans pour améliorer sa production, tandis qu’Intel a annoncé vouloir débourser 20 milliards pour deux nouvelles usines qui produiront des puces pour des clients tiers et non pour son propre compte, mais ces annonces prendront évidemment du temps avant d’avoir un effet réel sur le marché.

NVIDIA a ouvertement évoqué le problème dans un communiqué financier publié hier à l’occasion de la GTC 2021. Colette Kress, vice-présidente exécutive et Chief Financial Officer de NVIDIA, y indique :

While our fiscal 2022 first quarter is not yet complete, Q1 total revenue is tracking above the $5.30 billion outlook provided during our fiscal year-end earnings call. We are experiencing broad-based strength, with all our market platforms driving upside to our initial outlook.

Overall demand remains very strong and continues to exceed supply while our channel inventories remain quite lean. We expect demand to continue to exceed supply for much of this year. We believe we will have sufficient supply to support sequential growth beyond Q1.

Autrement dit, et en français :

  • même si le premier trimestre fiscal 2022 du groupe n’est pas bouclé (il devrait s’achever fin avril), le chiffre d’affaires du groupe sera a priori supérieur à ses prévisions sur l’ensemble des marchés (gaming, visualisation professionnelle, datacenters, automobile, etc). Le chiffre d’affaires total devrait donc dépasser les 5,3 milliards de dollars prévus initialement, une hausse nette par rapport au trimestre précédent (5 milliards).
  • la demande continue de surpasser l’offre, et selon Colette Kress cette situation devrait durer « une bonne partie de l’année ». En revanche le groupe devrait réussir à gonfler suffisamment son offre pour que ses ventes progressent au fil des trimestres.

Vous l’aurez compris : il y a peu de chances que la production réponde pleinement à la demande avant un certain temps. Si NVIDIA ne donne pas d’estimation précise, de nombreux spécialistes s’attendent à ce que la situation dure au minimum jusqu’à l’été, potentiellement également durant l’automne.

Les derniers bilans financiers de NVIDIA, avec une nette augmentation du chiffre d’affaires sur les deux derniers trimestres de l’année fiscale 2021, qui s’achevait le 31 janvier dernier.

L’article GPU : les pénuries continuent, NVIDIA fait le point est apparu en premier sur 3DVF.

NativeWaves Joins The IABM

Par : whitenoise

Austrian solutions provider NativeWaves has joined the IABM (International Association of Broadcasting Manufacturers). Widely regarded as the international trade association for broadcast and media technologies companies, IABM offers important networking opportunities that allow member companies to shape and define advances within the industry. As an emerging broadcast company, NativeWaves aims to play a key part ...

The post NativeWaves Joins The IABM appeared first on NAB Show News | 2021 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Brompton Technology offre de nouvelles possibilités aux studios XR

Par : admin

Les studios XR repoussent les limites technologiques grâce à leurs deux scènes équipées d’écrans led en panneaux ROE et d’un processeur Tessera SX40 4K Brompton Technology. Lire la suite

L’article Brompton Technology offre de nouvelles possibilités aux studios XR est apparu en premier sur SoundLightUp..

HTC : un nouveau casque VR pour les entreprises en chemin ?

Par : Serge R.
htc casque vr

HTC pourrait bientôt lancer un nouveau casque VR dédié aux professionnels. Effectivement, la société a récemment publié sur son compte Twitter une image qui semble le montrer. Elle fait donc probablement la même chose qu’avec le Face-tracker pour Vive Pro et le Vive Tracker 3.0.

Dans son tweet, HTC a mis comme description de l’image publiée qu’il est temps de passer aux choses sérieuses après les accessoires. La fameuse image représente apparemment le capteur photo d’un casque VR de couleur noire. Rien n’est donc encore sûr. Les regards sont ainsi rivés sur la société taïwanaise.

Now that the accessories are out of the way, let's get down to business. pic.twitter.com/OxIVCVQYk5

— HTC VIVE (@htcvive) April 9, 2021

Nouveau casque VR de HTC : les entreprises probablement à l’honneur

On n’est encore sûr de rien en ce qui concerne la description de l’image dans le tweet de HTC. Néanmoins, on pense qu’il s’agit d’un casque VR destiné aux entreprises. Effectivement, il ne faut pas oublier que la firme taïwanaise s’est éloignée de plus en plus des consommateurs depuis quelques années.

Son prix était en effet hors concurrence pour les utilisateurs étant donné la baisse du prix des appareils VR de Facebook. En plus de cela, Valve a occupé en mars 2021 jusqu’à 16 % de l’utilisation de PC VR sur Steam avec son Index. Et pourtant, le Vive Cosmos de HTC n’en occupait que 1 %.

Il faut toutefois savoir que les professionnels n’ont pas les mêmes besoins que les consommateurs en matière de casque VR. De plus, certaines sociétés ne veulent pas dépendre de Facebook dans l’usage de leur matériel et leurs logiciels clés. Il ne faut d’ailleurs pas oublier l’interdiction de Facebook en Chine, alors que c’est surtout là que HTC concentre ses offres. Tout cela montre que les entreprises seront probablement à l’honneur à la sortie du prochain casque VR de HTC.

Cet article HTC : un nouveau casque VR pour les entreprises en chemin ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Facebook : des lentilles holographiques compactes désormais envisageables ?

Par : Serge R.
lentilles holographiques compactes

Des chercheurs de Facebook Reality Labs ont révélé qu’ils peuvent concevoir et fabriquer des lentilles holographiques compactes. Ils ont donc trouvé de nouvelles méthodes pour ce faire, et n’ont pas hésité à les partager. Ces lentilles sont à utiliser dans les casques XR.

On utilise en général des lentilles réfractives classiques dans la majorité des casques XR disponibles en ce moment. Celles-ci sont cependant assez imposantes en taille, et ne sont optimisées que pour quelques caractéristiques optiques. Pour améliorer les performances optiques et réduire le volume, on peut également se servir des lentilles de Fresnel. Mais pour bénéficier de meilleurs résultats, les lentilles holographiques compactes sont largement mieux.

Lentilles holographiques compactes : difficiles, mais pas impossibles à fabriquer

Théoriquement, les lentilles holographiques compactes ont la capacité d’accomplir les mêmes fonctions que les lentilles classiques, voire des fonctions plus avancées. Toutefois, elles peuvent le faire dans l’espace d’un film très mince. Elles sont de ce fait loin d’être volumineuses.

La conception et la fabrication de ces lentilles, surtout si elles bénéficient de performances optiques élevées, sont cependant difficiles. Néanmoins, pour permettre aux utilisateurs d’en profiter dans les appareils XR, des chercheurs de Facebook Reality Labs ont mis au point des méthodes pour ce faire.

Il s’agit donc de Kiseung Bang, Olivier Mercier, Changwon Jang, Douglas Lanman, Yang Zhao et Gang Li. A noter que cette technologie pourrait aider Facebook à créer des lunettes XR compactes qu’il a d’ailleurs récemment annoncées.

Les résultats encore meilleurs avec des lentilles incurvées

Il est bon de savoir que la recherche de méthodes pour concevoir et fabriquer des lentilles holographiques compactes a commencé depuis un bon bout de temps. Grâce aux différentes recherches, les chercheurs ont pu démontrer que les lentilles incurvées sont plus avantageuses pour certaines applications VR et AR.

Elles offriraient davantage de degrés de liberté et permettraient d’élargir les applications. Toutefois, il s’agit encore d’un travail à venir.

Cet article Facebook : des lentilles holographiques compactes désormais envisageables ? a été publié sur Réalité-Virtuelle.com.

Arte se lance dans la HbbTV avec Arte.tv (canal 77)

Il y a quelques jours, une nouvelle chaîne est arrivée sur la TNT. Arte.tv est en effet diffusé sur le canal 77. Enfin, plus ou moins.

Ce qu’Arte lance (pour six mois, au moins) c’est une chaîne HbbTV. Et le HbbTV, c’est un concept un peu particulier, souvent mal compris et mal expliqué. Et ce ne sont pas les articles de la presse généraliste qui vont me contredire.

HbbTV ?

Le HbbTV (Hybrid Broadcast Broadband TV), c’est quoi ? Je vais résumer (et c’est un peu réducteur), mais l’idée est de proposer une sorte de télétexte amélioré, ou un site web sur un téléviseur. C’est une solution hybride, comme son nom l’indique, qui va utiliser une diffusion classique (ici en hertzien) couplée à des données. Elles peuvent arriver en broadcast (le premier b) ou en broadband (le second b). Pour schématiser rapidement, dans le premier cas, les données sont les mêmes pour tout le monde et arrivent par les airs (en hertzien), dans le second, elles sont téléchargées à la demande. En HbbTV, on travaille avec une norme dérivée du HTML classique, mais adapté aux téléviseurs, avec notamment quelques contraintes sur les possibilités et les performances. Dans le premier cas, on peut afficher des données vaguement interactive (le télétexte amélioré, donc) dans le second, un site accessible depuis le téléviseur, comme une offre de replay… ou Arte.tv.

Le HbbTV n’est pas nouveau, c’est utilisé depuis quelques années de façon assez erratique, mais la solution d’Arte est un peu particulière. En effet, ici, rien ne passe en broadcast de ce que j’ai pu voir. On travaille en broadband en permanence, pour simplement donner un accès au site Arte.tv. La compatibilité reste finalement assez limitée : il faut un téléviseur compatible (en gros, s’il est sorti après 2012, ça doit passer), connecté à Internet (c’est obligatoire et mal compris) et capable d’aller chercher les infos. Chez moi, mon (vieux) téléviseur n’est pas compatible et mes essais avec des logiciels sur ordinateur se sont soldés par des échecs. EyeTV ne supporte pas ça, et avec DVB Viewer (et son plug-in payant), je n’ai pas réussi à avoir un résultat. Avec les appareils incompatibles, c’est assez perturbant : chez moi, le canal 77 n’affiche rien. Juste une image noire et c’est tout.

Là, je vais donner mon avis : ça n’a aucun intérêt en 2021. Qu’on soit bien clair : pour que le service Arte.tv fonctionne, il faut un téléviseur pas trop vieux et connecté à Internet. Qui va donner accès à une version assez lente (les téléviseurs ont rarement des CPU rapides) du site Arte.tv. Celui que vous pouvez utiliser sur votre Mac (PC), votre tablette, votre Box (Orange et Free, bientôt les autres), votre Apple TV, votre boîtier Android ou votre Smart TV (Samsung, LG, Panasonic, Philips, Sony, Toshiba et Grundig). C’est un peu le problème, surtout en France : l’idée est bonne dans l’absolu, mais donne accès à un truc que tout le monde (ou presque) peut déjà recevoir.

Comment tester ?

Je suis allée sur le site dédié d’Arte pour chercher. Mais mon téléviseur est trop vieux, et mes logiciels (comme dit plus haut) ne fonctionnent pas en HbbTV. La solution ? Un émulateur. J’ai utilisé HybridTVViewer pour Firefox, qui affiche les boutons nécessaires et quelques options. La seconde étape a été de trouver l’adresse du portail et ce n’est pas si simple. En gros, j’ai enregistré le flux du canal 77 et je suis passé par un analyseur de fichiers .ts (Pandora). Je vous passe les détails, mais j’ai trouvé l’adresse : http://www.arte.tv/static/smartTV-portailHbbTVFR/current/index.xhtml?pf=prod&lang=fr. Et avec Firefox et l’émulateur (il en existe pour Chrome, etc.), on obtient l’interface. C’est bien la même que sur les téléviseurs, de ce que j’ai pu voir. Ce n’est pas totalement fonctionnel, mais ça montre à peu près ce que ça donne.

Un écran noir


L’adresse dans le code






J’ai ensuite testé avec RedOrbit HbbTV Emulator, une extension Chrome qui permet de charger un site HbbTV et voici une petite vidéo. Tout se contrôle au clavier (ou à la télécommande), c’est assez efficace.

Si je trouve un système avec lequel je peux enregistrer le tout sur un vrai téléviseur, j’en reparlerais. A noter que Salto doit arriver de la même façon sur la TNT (avec les mêmes limites).

Media Plazza du nouveau siège social du groupe Le Monde de BOA

Snøhetta, SRA Architectes et BOA illuminent Paris avec le nouveau siège social du groupe Le Monde. Quand une Media Plazza vibre des lumières de la capitale.

Media Plazza, vue nocturne, siège social Le Monde, Paris – Architectes : Snøhetta, SRA – Installation lumiere BOA Light Studio - Photo © Eric Cowez, Le Belge

Media Plazza du nouveau siège social du groupe Le Monde de BOA

Snøhetta, SRA Architectes et BOA illuminent Paris avec le nouveau siège social du groupe Le Monde. Quand une Media Plazza vibre des lumières de la capitale.

Media Plazza, vue nocturne, siège social Le Monde, Paris – Architectes : Snøhetta, SRA – Installation lumiere BOA Light Studio - Photo © Eric Cowez, Le Belge

DoPchoice Adds Even Softness to Cameo® F-Series Fresnels

DoPchoice GmbH www.dopchoice.com Effective: April 12, 2021 Snapbags® & Snapgrids® Modify Spots for Optimum Streaming April 12, 2021—To accommodate today’s preponderance of video streaming, DoPchoice now offers the patented Snapbag® softbox and Snapgrid® 20/30/40/50-degree grids to pleasingly soften and direct the output of the industry’s respected Cameo® F-Series Fresnels. www.dopchoice.com/product/sbsahf/ Internal Quarter Grid Baffle suspended within interior “As ...

The post DoPchoice Adds Even Softness to Cameo® F-Series Fresnels appeared first on NAB Show News | 2021 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Watch NVIDIA GTC Keynote with CEO Jensen Huang

NVIDIA CEO Jensen Huang delivers Keynote to the opening day of the Graphics Technology Conference. 

Panasonic Body Trimmer Wins "Best of the Best" Award in Product Design Category of the International Red Dot Design Awards

Essen, Germany - The Panasonic Corporation ER-GK20 Body Trimmer won the 2021 Best of the Best Award, the top award in the Product Design category of the fiscal 2021 Red Dot Design Awards. Seven other Panasonic products also won Red Dot Design Awards. 8 products that received...

#Startup3D : Mobile Smart Factory promeut la fabrication locale

Il y a quelques mois, nous avons présenté le concept de la Mobile Smart Factory, un module de production intelligent qui intègre les technologies de fabrication additive ainsi que des solutions de post-traitement pour le développement de pièces sur site.…

MSF-cover

FOR-A America Appoints High-Ranking Sony Executive as President

Cypress, CA, April 12, 2021 –  FOR-A Corporation of America today announced that industry veteran Satoshi Kanemura has been appointed president of the company, effective April 1. Mr. Kanemura joins FOR-A America from Sony Electronics where he was Vice President of Professional Products and Solutions. Former FOR-A America President, Ken Truong, has become Chief Technology ...

The post FOR-A America Appoints High-Ranking Sony Executive as President appeared first on NAB Show News | 2021 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

Creative Solutions Acquires Lightstream to Expand into Gaming and Strengthen Cloud Offering

  Enhances Creative Solutions’ premium live streaming technology for the global content creator community The acquisition marks the first gaming venture for Creative Solutions Transaction to include Lightstream Studio, Lightstream Cloud, and Rainmaker.gg It complements Creative Solutions’ overarching strategy to develop innovative video technology for content creators alongside Teradek, SmallHD, Wooden Camera and Amimon Watch ...

The post Creative Solutions Acquires Lightstream to Expand into Gaming and Strengthen Cloud Offering appeared first on NAB Show News | 2021 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

MPSE Filmmaker Award Honoree George Miller and the Indelible Sound of “Mad Max: Fury Road”

“Mad Max” creator to receive the sound organization’s top honor at the 68th Annual MPSE Golden Reel Awards on April 16th. Studio City, California—This week, the Motion Picture Sound Editors (MPSE) will present George Miller with its annual Filmmaker Award, the organization’s highest honor. The Australian director is being recognized for a diverse body of ...

The post MPSE Filmmaker Award Honoree George Miller and the Indelible Sound of “Mad Max: Fury Road” appeared first on NAB Show News | 2021 NAB Show Media Partner and Producer of NAB Show LIVE. Broadcast Engineering News.

❌